AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 - Jalousie et autres tracas - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 191
Âge : 26 ans (16 Février 1985)
Actuellement : Indépendant


MessageSujet: - Jalousie et autres tracas - PV   Mer 16 Jan - 21:09


Dans la vie, tout n’est pas tout noir, ni tout blanc. Parfois, il y a aussi du rose blanc… Et ça passe, ou pas. Voilà. Et en ce moment Damon était dans une phase violette à paillettes turquoises assez ombragée… Il était toujours aussi fou amoureux de Faith, mais leur couple avait du mal… Il avait du mal, lui-même, à cibler la cause réelle de tout ça, mais il savait que ça n’allait pas… Il sentait qu’un truc clochait, de là, à connaître le départ de l’incendie qui dévorait doucement mais sûrement leur vie… Il l’ignorait ! Mais ce qui était certain, c’était qu’un truc ne tournait pas rond entre eux, et ça le désolait profondément.

De plus, le fait que couple ne vive pas ensemble (ou en tout cas autant à distance) n’aidait pas spécialement à améliorer les choses… Ils travaillaient tous deux avec des horaires étranges, inhabituels et surtout inconstants. Le week-end, pour l’un, et la semaine suivante ça s’inversait… Ils se croisaient trop, et ne se voyaient vraiment pas suffisamment. Sans compter que la distance était un obstacle. Pas pour un couple moldu de base, non, heureusement qu’ils transplanaient, mais même… c’était difficile pour accorder leurs violons simultanément.

Ce soir, en tout cas ils allaient se voir !!!! C’était à peu près positif, dans toute cette noirceur. Mais pourtant, alors qu’il entrait dans la salle de concert où travaillait Faith (et d’ailleurs elle était censée terminer sous peu), Damon eut un mauvais, mais alors vraiment très mauvais pressentiment. Il demeura silencieux, et observa ainsi, de loin, sa petite amie. Elle était en pleine conversation avec un musicien, et riait aux larmes avec lui. Damon n’était pas un homme jaloux. Pas du tout. Enfin, pas vraiment, en tout cas. Il avait toujours fait confiance à Faith, sa seule et unique petite amie de toute sa vie (de toute façon il ne jurait par elle que depuis qu’il avait 11 ans, alors…). Pourtant, quand il voyait que leur couple se portait mal, et quand il posait son regard sur elle, là, tout de suite, alors qu’elle s’amusait avec un musicos (qui admettons le avait vachement de charme, bien sûr !), le sorcier ne put retenir un soupire d’agacement.

Il décida de ne pas les interrompre. De toute façon, elle était (paraît-il, là, il doutait sérieusement) censée travailler, et il valait mieux ne pas la déranger pendant son ‘travail’ (comment ça, il commence à l’avoir un peu trop mauvaise ???). Il retourna donc dehors pour l’attendre, comme un idiot. Agacé, il s’adossa au mur et attendit qu’elle sorte sans réussir à s’empêcher, néanmoins, de coler son regard au cadran de sa montre toutes les dix secondes environ…

Que faisait-elle ?? Elle était encore avec l’autre là ??? Et puis c’était qui, lui, d’abord ? Il se posait plein de question (sans doute beaucoup trop de questions, d’ailleurs…). Mais c’était comme ça, c’était plus fort que lui, il avait besoin de savoir, il fallait qu’il sache… Qui essayait de lui voler sa petite amie ? Et puis est-ce qu’il avait déjà essayé quelque chose ??? PIRE ! Et si jamais il y avait vraiment eu quelque chose ??? Genre, vraiment, quoi ??? Torturé par sa jalousie qui le dévorait de l’intérieur, Damon sentait la colère l’envahir, mêlée de peine et d’incompréhension. Un peu plus et il se serait tout simplement auto-persuadé qu’elle venait de le larguer il y a quelques minutes. Oui, oui, le pouvoir de la persuasion…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 577
Âge : 30 ans [27/01/1982]
Actuellement : Gérante d'une salle de concert à Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   Sam 19 Jan - 17:21


Jalousie et autres tracas
Damon & Faith
© Belzébuth


Si Faith était la seule petite-amie que Damon ait jamais eu le pauvre, il a eu une dingue du premier coup, leur relation était pour la brune, la plus longue qu'elle ait jamais entretenu. Il n'était pas son premier copain, mais il était son premier petit-ami sérieux. Et si ses expériences passées (un brin désastreuses) lui avaient appris une chose, c'était qu'elle n'était pas extrêmement douée lorsqu'il s'agissait des relations amoureuses. Certes, sur une échelle de un à dix, un étant le niveau d'Erwan (avant que Luca n'ait pitié de lui et ne le recueille pas taper !), et dix celui de... Rusard et Miss Teigne (une relation sans fausse note depuis la nuit des temps !), elle n'était pas trop mal classée, mais, il n'y avait pas vraiment de quoi être fière de mieux s'en sortir que son frère et ses illustres péripéties amoureuses. Et le plus déprimant dans tout ça, c'était qu'elle avait beau se moquer de lui, Erwan était marié à Luca à présent. Alors que du côté de Faith, ça n'était pas vraiment la joie...

Elle ne comprenait pas ce qui n'allait pas. Tout semblait aller bien... Jusqu'à ce que ça n'aille plus. Pas de signe avant-coureur, ou bien elle l'avait loupé (ce qui ne serait pas une grosse surprise). Son conte de fées s'était évaporé, et la relation qu'elle avait cru parfaite jusque là s'avérait... bancale ? Tendue en tout cas. Ils se voyaient trop peu, dans des conditions pas nécessairement idéales. Mais ça s'arrêtait là. Pas de dispute majeure, rien d'inquiétant en soi. Elle sentait un malaise, mais elle ne savait pas comment le régler. Alors elle continuait à vivre comme ils l'avaient fait ces derniers temps, en se demandant à quel moment ils craqueraient.

S'il y a une chose qui ne changeait pas en revanche, c'était son impatience à voir son petit-ami. Elle ne travaillait pas trop tard ce soir, elle n'avait que quelques groupes à briefer pour le concert de la soirée suivante, et elle était décidée à les expédier rapidement pour pouvoir passer la soirée avec Damon. Peut-être que les choses se règleraient d'elles-mêmes après tout. Les mauvaises passes, ça existait dans toutes les relations, non ? Laissant de côté ses problèmes relationnels pour l'instant, elle se focalisa donc sur la musique, s'entretenant avec les groupes, et discutant de modalités de dernière minute, jusqu'à ce que l'heure de son rendez-vous avec Damon n'approche. A son grand enthousiasme, le dernier artiste qu'elle devait voir s'avéra posséder des goûts musicaux plutôt similaires aux siens, et amusée, elle se mit à échanger avec lui ses chansons préférées des Beatles, dont il comptait interpréter une chanson le soir suivant. Cependant, plus les secondes défilaient, et plus elle se demandait où était passé son petit-ami. Il venait toujours la chercher à l'intérieur de la salle, d'habitude. Avait-il oublié ? Certes, elle ne disait jamais non à une discussion sur la musique, et elle était contente de savoir que les artistes qu'elle encourageait avaient de bons goûts, mais elle aurait quand même préféré se trouver avec Damon, plutôt qu'enfermée dans son lieu de travail toute la soirée !

Finalement lassée d'attendre (et de vérifier sur son portable que son petit-ami ne lui avait pas envoyé de message pour lui faire savoir qu'il serait en retard, qui sait ?), elle se décida à aller jeter un œil à l'entrée, dans le doute. Elle laissa Josh ranger ses affaires, et téléphone toujours en main, retrouva le monde extérieur. Il était . Adossé contre le mur, l'air revêche. Joie. Elle fronça les sourcils, s'approchant de lui en quelques pas. « Qu'est-ce que tu fais là ? J'ai cru que tu m'avais oubliée ! Tu viens toujours me chercher à l'intérieur d'habitude... » lui fit-elle remarquer, quelque peu agacée devant son comportement. Pourquoi faisait-il une telle tête ? Si elle avait su qu'il était là, elle serait sortie directement, merci bien ! C'était complètement stupide: elle ne pouvait pas deviner où il se trouvait. En tous les cas, il n'avait pas l'air d'être de bonne humeur, et ça, ça n'était clairement pas bon signe.



    You're the reason that I feel so strong. The reason that I'm hanging on. You know you gave me all the time, or did I give enough of mine ? Hold on, darling. This body is yours, this body is yours and mine. Well hold on, my darling. This mess was yours, now your mess is mine. ♘  .ReedNight
    love is all you need


Dernière édition par Faith Of Curty le Sam 2 Mar - 15:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 191
Âge : 26 ans (16 Février 1985)
Actuellement : Indépendant


MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   Sam 19 Jan - 19:36


Pendant qu’il l’attendait, dehors, il pensait pouvoir se changer un brin les idées, histoire d’être plus agréable lorsqu’elle daignerait lui apporter un brin d’attention. Sauf qu’évidemment, il se fourvoyait complètement. Quel idiot… Il était là, dehors, à attendre, et plutôt que de se calmer, de se changer les idées, il ruminait tout ça dans sa tête à s’en donner une sale migraine. Il était fâché après Faith, mais pas uniquement à cause de cet élément. Ceci n’était qu’un ‘incident’ isolé. Le réel problème résidait dans une somme de non dits qui, au fur et à mesure qu’ils s’accumulaient devenaient aussi douloureux qu’étouffant. Il avait besoin de faire sortir tout ça. Il fallait qu’il s’énerve, qu’il s’exprime une bonne fois pour toute. Hélas, ce n’était sans doute pas là, la meilleure façon de dialoguer…

Quand Faith sortit finalement de la salle de concert, elle ne fut pas vraiment acceuillie à coup de sourires éblouissants. Damon se tourna vers elle, alors qu’elle lui adressait la parole et haussa un sourcil, marquant très clairement sa surprise. Hahaha, elle était bonne celle là ! A mourir de rire (ou de noyade, dans des larmes de colère et de peine… Allez savoir).

Pardon ??? Elle avait cru qu’il l’avait ‘oubliée’ ??? Elle n’était quand même pas sérieuse là… Si ? Bon franchement elle en a tout l’air… Et c’était plus énervant encore que tout le reste. Elle se fichait totalement de lui, non ??? Comme si il était capable de l’oublier ! Il ne jurait que par elle, et ce avant même d’avoir atteind la puberté !!! Elle était tout pour lui, le centre de son univers, ni plus, ni moins, et elle croyait qu’il l’avait oublié ?

« Comment je pourrais t’avoir oublié, franchement ? »

Il ne comprenait pas. Il était tout à afit capable d’oublier de mettre ses chaussures avant de sortir (bonjour je suis en pantouffles, vous n’avez pas l’impression que j’ai oublié un truc ce matin ? Moi si, mais je n’arrive pas à voir quoi exactement…). Il pouvait aussi oublier qu’on était dimanche et allait à la poste, ce genre de choses totalement dingues. Mais oublier Faith ? Jamais. Et qu’elle le pense, et bien soyons honnêtes ça l’agaçait. En d’autre scirconstance, il en aurait ri, sauf que là, il n’était pas d’humeur. Il était bien trop triste et agacé pour en rire. Du coup, il s’énervait tout seul, comme un bébé dans son coin. Il rongeait son frein, mais il sentait que le vase était à deux microlitres de déborder là.

« Je suis rentré, si tu veux tout savoir, mais comme tu avais l’air ‘débordée’ je t’ai laissée finir de ‘travailler’ »

Et il avait insisté (un peu malgré lui, c’était la colère qui resortait en bloc et qu’il ne parvenait plus à canaliser) sur les mots ‘débordée’ et ‘travailler’. Certes, il n’aurait peut-être pas dû s’énerver de suite. Il aurait d’abord dû en discuter, sauf que… ben il n’aurait jamais cru qu’un jour il se rendrait malade de jalousie, hors c’était bel et bien le cas, à présent et il se détestait de ne pas faire confiance à Faith. Bien plus qu’il ne la détestait elle. Le monde était bien étrangement composé non ? Car des deux, celui qu’il n’aimait plus, c’était surtout lui-même (encore qu’il ne se soit jamais porté en très haute estime…) Et s’il en voulait à faith, là, maintenant, c’était surtout parce qu’il la tenait responsable du dégoût qu’il resentait à sa propre personne. Il ne se supportait plus, parce qu’il doutait de lui. Et s’il doutait à ce point de sa personne, c’était surtout parce que Fait lui donnait le sentiment d’aller voir ailleurs. De là à savoir si c’était vraiment le cas… Il l’ignorait. Mais il eprdait toute confiance en lui et ne croyait plus trop en grand-chose, d’un coup…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 577
Âge : 30 ans [27/01/1982]
Actuellement : Gérante d'une salle de concert à Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   Dim 20 Jan - 1:19

Faith n'avait pas l'habitude que Damon se montre aussi... sombre. Certes, tout le monde avait ses mauvais jours, ni le brun n'y échappait, ni la demoiselle qui se trouvait en face de lui. Mais ces derniers temps, ils avaient connu pas mal de mauvais jours, et malheureusement, celui-ci ne semblait pas faire exception. Le truc, c'est que malgré plusieurs années de relation, elle n'était pas familière avec cette facette de la personnalité de son petit-ami. Du moins, pas dirigée contre elle. Elle l'avait vu furieux face à Faris, mais c'était une autre situation, un autre problème. Elle doutait que leur problème soit lié à des blagues un brin douteuses.

La réaction qu'il eut lorsqu'elle prit la parole ne fut pas des plus engageantes, loin de là. Haussement de sourcil ? Sérieusement ? Elle ne voyait vraiment pas ce qu'elle avait fait pour mériter un tel accueil. Elle espérait sincèrement que quelque chose l'avait contrarié en venant si tu savais et qu'il n'avait pas eu le temps de décompresser entre temps, parce qu'autrement... Elle était larguée. C'était lui qui l'avait fait attendre comme une idiote à l'intérieur, à meubler la conversation avec un quasi-inconnu histoire de ne pas se retrouver toute seule. Tout ça parce que... Quoi ? Il n'avait pas eu envie de rentrer ? Elle haussa les épaules avec irritation quand il lui demanda comment il pourrait l'avoir oubliée. Que Helga les protège ! « Je n'en sais rien, tu aurais pu être occupé à faire autre chose, Merlin sait quoi ! Et dans tous les cas, c'était juste une façon de parler Damon, pas besoin de le prendre aussi littéralement. » contra-t-elle, sans trop savoir d'où lui venait tant d'exaspération, mais la sentant nettement augmenter. C'était stupide. Une voix dans sa tête lui répétait qu'il n'y avait pas motif à se disputer sur un apparent malentendu, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'être agacée par son comportement. Il était tellement sur la défensive !

Pardon ? Faith resta tout simplement bouche bée face aux paroles suivantes prononcées par son petit-ami. Impossible de manquer le ton lourd de sous-entendus: il n'avait pas été assez subtil pour ça. Au contraire, il avait sorti les gros sabots. Le seul moyen pour rendre ses mots plus explicites aurait été de mimer les guillemets avec ses mains. Visiblement, le brun le lui avait épargné. Pour l'instant. « Je t'attendais, Damon ! Attends, donc, tu as fait quoi ? Tu es rentré, et plutôt que de venir directement me voir, tu as fait le truc le plus puérile possible ? Bouder dehors comme un gosse ? » résuma-t-elle, franchement énervée par ses insinuations. Ses mots ne cessaient de résonner dans sa tête. "Comme tu avais l'air débordée." « Si tu étais venu, comme n'importe quel adulte l'aurait fait, tu aurais su que j'étais en train de dire à Josh à quel point She will be loved me rappelle les débuts de notre relation, lorsque tu venais me voir tous les jours à l'hôpital. Elle est dans la liste des chansons qu'il interprètera demain. » continua-t-elle avec agitation, ayant le sentiment que des choses qu'elle avait redouté avant même qu'ils ne commencent à sortir ensemble étaient en train de se réaliser. Elle le pensait mature. Elle croyait qu'il lui faisait confiance. Elle croyait lui faire confiance. « Et je n'arrive pas à croire que tu puisses avoir aussi peu foi en moi. Surtout lorsque tu bosses des nuits entières avec une fille sortie tout droit d'un put**n de défilé de mode et que je ne dis absolument rien ! » finit-elle par exploser, définitivement à bout (et vulgaire, ce qui arrivait plus que rarement). C'était dit. Ils avaient atteint le point de retour. Impossible de faire marche arrière désormais.



    You're the reason that I feel so strong. The reason that I'm hanging on. You know you gave me all the time, or did I give enough of mine ? Hold on, darling. This body is yours, this body is yours and mine. Well hold on, my darling. This mess was yours, now your mess is mine. ♘  .ReedNight
    love is all you need
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 191
Âge : 26 ans (16 Février 1985)
Actuellement : Indépendant


MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   Dim 20 Jan - 16:02


Une façon de parler ? Vraiment ? Pffff, non mais vraiment, n’importe quoi. Elle lui avait fait un reproche, il n’était pas stupide, bien qu’elle semble penser le contraire, c’était de plus en plus évident, à présent. Et ça le rendait malade. De quel droit, osait-elle insuner qu’il ne savait pas de quoi il parlait ??? Comme si… Comme si elle ne le traîtait pas encore comme un gosse. Il s’abstint de soulever ce problème-là (un seul à la fois, après tout) et répondit donc pour le reste :

« Je t’ai toujours avertie, quelle que soit la raison, je ne voit pas pourquoi aujourd’hui aurait différé des jours précédents. »

En revanche la suite l’irrita bien plus. Faisant alors face à faith, plongeant ses prunelles brunes dans celles de la sorcière, il s’énerva. Certes, il l’était déjà auparavant, mais là il l’était d’avantage encore. Elle le traîtait vraiment comme un gamin et il en avait assez. Franchement, il en avait ras le bol !

« Ben voyons ! J’en ai marre que tu me traites encore comme si j’avais douze ans. Je sais très bien que je suis plus jeune que toi, et ça m’a très longtemps handicapé, vis-à-vis de nous je crois que tu es au courant, non ? Mais maintenant, j’aimerais beaucoup que tu arrêtes de me voir comme un gosse. J’ai le sentiment qu’à tes yeux je serais toujours un moins que rien. »

Ca l’énervait à la fin ! Pourquoi diable restait-il aussi coincé sur ce problème d’âge ? Sans doute parce qu’on l’avait beaucoup rabaissé par le passé, et aussi parce qu’il avait toujours eu le sentiment qu’il ne serait jamais assez bien pour Faith. Il en avait assez d’être le ‘bébé’ d’être celui qui suti, à la traîne…

« Tout ce que j’ai vu c’était que tu n’avais pas l’air de t’ennuyer et j’avais l’impression que je dérangeais plus qu’autre chose alors j’ai préféré attendre, c’est tout. »

La remarque de faith sur lena avait de quoi interloquer Damon. Déjà, il ‘navait toujours eu d’yeux que pour Faith, tout le monde était parfaitement au courant de cette particularité-là qui était sienne. Alors qu’il puisse s’intéresser à Lena, aussi séduisante puisse-t-elle être, il ne disait pas le contraire, c’était franchement ridicule. Il ne s’en cacha pas, par ailleurs :

« Non, sérieusement, Faith ? »

Il la regardait comme s’il la voyait pour la première fois. Elle éatit jalouse, là, non ??? Ouai, elle était jalouse de Lena Marks ? Certes, Lena était très belle, et elle était mannequin, mais il éatit évident qu’elle n’était pas du tout le genre de femme de Damon. Le Lion n’avait qu’un suel type de femme, et il était très précis. Il était de type Faith, comprendre : petite, mignone, drôle, parfois un peu fêlée, mais toujours intéressante, et puis c’était Faith, quoi, voilà tout. Il était impossible de la décrire dans son intégralité, elle représentait tout ce qu’il voulait, tout ce qu’il aimait chez une femme et bien plus encore.

« Tu es jalouse de Lena ? »

Il était plus choqué qu’autre chose. Il ne pensait pas du tout qu’elle pourrait un jour douter de lui. Elle savait bien qu’il ne jurait que par elle depuis qu’il avait 11 ans ! Il n’avait jamais regardé une autre fille comme il l’avait regardé elle. Alors il ne comprenait pas qu’elle puisse douter de lui. Lui en revanche avait le droit de douter d’elle, vu qu’elle était sortie avec plein de mec (genre XD).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 577
Âge : 30 ans [27/01/1982]
Actuellement : Gérante d'une salle de concert à Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   Lun 21 Jan - 15:04

Faith était une personne qui s'énervait plus que rarement. Il était dans son caractère d'être conciliante, et au-delà de ça, elle faisait toujours de son mieux pour éviter les conflits. Elle en avait connu suffisamment étant plus jeune, il faut croire que ça lui avait laissé des séquelles. Mais en l'occurrence, le ton montait rapidement, et quelque part c'était un soulagement: ils allaient enfin crever l'abcès charmante image. Certes, elle aurait préféré que cette "discussion" prenne place autre part que dans l'allée moyennement fréquentée, juste devant la salle de concert où elle bossait, mais visiblement, il était trop tard pour se relocaliser, à présent. « Justement, tu ne m'avais envoyé aucun message. J'étais censée deviner qu'aujourd'hui, soudainement, tu choisirais de m'attendre dehors ? » objecta-t-elle, encore relativement calme car il s'agissait pour l'heure de détails techniques. Mais elle n'aimait pas la direction que le débat était en train de prendre (aussi nécessaire soit-il).

Elle ne cilla pas lorsque le brun se détacha brusquement du mur, bien que sa colère à l'égard de la jeune femme soit impossible à manquer. Elle ne comprit cependant pas qu'il décide d'embrayer sur leur différence d'âge, impliquant qu'elle le traitait comme un enfant. Il aurait pu simplement faire référence au commentaire de Faith sur son comportement, mais ses mots semblaient impliquer tellement plus. Il ne parlait pas de ce moment, cet instant précis où ils étaient en train de se disputer, mais de l'ensemble de leur relation, et s'il l'avait toujours vécu ainsi, elle ne comprenait pas pour quelle raison il ne le lui avait pas dit plus tôt. D'habitude, c'était elle qui bloquait sur leur âge, pas lui, ce qui rendait l'indignation de Damon d'autant plus étrange à ses yeux. Mais l'indignation prenait largement le pas sur toute pensée raisonnable pour l'instant. « Je ne te vois pas comme un gosse Damon. Mais là tu te comportes exactement comme tel. Faire la gueule, les bras croisés devant l'entrée, c'est pas une grande preuve de maturité, aux dernières nouvelles. » rétorqua-t-elle en passant une main dans ses cheveux bruns pour se donner contenance. « Et je ne t'ai jamais pris pour un moins que rien. Si tu passes ton temps à te dévaloriser, ce n'est pas de ma faute. » ajouta-t-elle furieuse. Un moins que rien ? C'était réellement l'image qu'il croyait qu'elle avait de lui ? « Si tu penses que j'ai une si mauvaise opinion de toi, pour quelle raison tu t'imagines que je sors avec toi ? »

Faith avait toujours eu tendance à aller vers les gens, à discuter librement avec des personnes qu'elle ne connaissait pas forcément bien, et oui, parfois ces individus appartenaient au sexe masculin. Mais ça n'avait rien de nouveau, et ça n'était pas une raison suffisante pour attiser la jalousie de Damon, à ses yeux. Elle parlait à des mecs. Parler. Pas draguer. Il ne s'attendait quand même pas à ce qu'elle devienne une ermite ? Elle ne comprenait pas que ça soit un problème. « Oh, désolée de ne pas avoir fondu en larmes quand je me suis aperçue que tu n'étais toujours pas arrivé. Je discutais avec ce type Damon. Le fait que je parle avec d'autres hommes est un problème pour toi maintenant ? Est-ce que c'est nouveau, ou ça aussi, c'est quelque chose que tu ressens depuis plusieurs années, mais tu n'as pas jugé utile de m'en faire part ? » interrogea-t-elle en croisant les bras sur sa poitrine, excédée. Elle avait toujours été ouverte, et elle s'était toujours montrée chaleureuse envers autrui, c'était une part de sa personnalité qu'il ne pouvait pas ignorer.

Elle n'apprécia pas franchement son incrédulité devant ses paroles suivantes. Elle eut sérieusement envie de le baffer pour faire disparaître cet air stupide de son visage. Elle avait l'impression qu'il se moquait de ses insécurités, alors que c'était la toute première fois qu'elle avait été capable de les énoncer à haute voix. Elle avait mis du temps à réaliser ce qui la dérangeait réellement dans cette situation, mais il était à présent évident que le fait que son petit-ami bosse parfois des nuits entières avec une femme magnifique y était pour quelque chose. Faith n'avait jamais eu de problèmes particuliers avec son propre physique, mais il était évident qu'elle ne tiendrait pas la comparaison face à Lena. Cette fille était mannequin. Et au stade qu'ils avaient atteint dans leur relation, Damon avait largement eu le temps de s'apercevoir que l'Anglaise était loin d'être glamour vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Il l'avait idéalisée pendant des années, tôt ou tard il lui faudrait ouvrir les yeux et réaliser que oui, il existait d'autres femmes, plus intelligentes, plus attentionnées, plus belles qu'elle, et qu’il était temps de la déloger du piédestal sur lequel il l’avait placée. Ce qui n'était pas une mauvaise chose, au contraire. Mais ce qui inquiétait la brune, c'était que ce qu'il verrait alors ne lui plairait pas forcément. Le comportement qu'il adoptait à son égard en ce moment ne faisait que la conforter dans cette voie, et plus ces pensées se déroulaient dans son esprit, plus la brune devait lutter contre les larmes qui menaçaient de monter. Non. Elle ne pleurerait pas. « Tu insinues que j'étais en train de flirter avec un mec que j'ai rencontré il y a une heure à tout casser, et tu trouves ça surprenant que je n'apprécie pas de savoir que tu es avec elle pendant la majorité du temps que l'on ne passe pas ensemble ? Ce qui, au passage, est assez souvent, ces derniers temps. » répondit-elle d'une voix sèche, la mâchoire serrée. Il fallait dire qu'aussi amoureux puisse être Damon de Faith - et depuis aussi longtemps que ça ait été le cas -, elle n'avait pris conscience de cet état de fait que depuis quelques années. Et ça ne l'empêchait pas de douter. Au contraire. Elle avait connu d'autres garçons, elle savait ce qu'elle voulait. Damon n'avait juré que par elle, pendant tout ce temps. Tôt ou tard, il finirait bien par se demander ce que le reste du monde avait à offrir.



    You're the reason that I feel so strong. The reason that I'm hanging on. You know you gave me all the time, or did I give enough of mine ? Hold on, darling. This body is yours, this body is yours and mine. Well hold on, my darling. This mess was yours, now your mess is mine. ♘  .ReedNight
    love is all you need
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 191
Âge : 26 ans (16 Février 1985)
Actuellement : Indépendant


MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   Mar 29 Jan - 18:55

C’était en train de devenir… N’importe quoi. Tous deux avaient un bon caractère enfin Damon serait tenté de dire qu’il est plus malléable que Faith, mais il restera avec cette pensée en strike, déjà que c’est parti pour être la guerre il ne veut pas trop en rajouter sur le feu…. Oui, bon ok, là, il devait bien admettre qu’elle avait raison… mais eu… mince, d’abord. Ce n’était pas juste (na !). Il finit par répondre un bon coup, après un petit instant de réflexion. Parce que Damon n’avait jamais été un querelleur né, il préférait largement vivre dans la paix et l’harmonie (comme ce devrait être le cas de tout un chacun, me direz-vous, mais admettons que certains adorent fou*re la m*rde partout où ils passent… Et ce n’était pas du tout son cas…).

« Tu ne pouvais pas le deviner, mais j’avais l’impression de déranger, c’est tout… »

Il n’était pas méchant, un peu amer, et pas du tout à l’aise. Les querelles ce n’était vraiment pas du tout son domaine de prédilection, il détestait ça. Vraiment. Quant aux discussions sur les différences d’âge, Faith répondit bien assez vite (presque trop, Damon n’avait pas une seconde de répit, elle avait trop de répartit la petite vieille *sort*). Il ne put cependant s’empêcher de réagir au quart de tour avec sa façon très particulière (comprendre vraiment bein à lui) en répliquant sans hésiter :

« Ha, non. Je ne faisais pas la gueule, pas du tout. Je t’attendais tout simplement. Contre le mur, ok. Les bras croisés, je ne suis pas sûr, tu m’as vu les bras croisés ? Je n’ai pas fait attention… »

Bon, elle venait de marquer un point, il ne pouvait pas le nier, là. Il soupira (il n’était pas de mauvaise foi, ça au moins, on pouvait le lui reconnaître) :

« Bon, ok, tu marques un point. »

Mais bon, lui aussi il pouvait en marquer des points, non mais… certes, elle avait visé juste sur leur relation (ou plutôt le fait qu’elle sorte avec lui). Cependant, il était aussi temps de remettre les choses à leur place, puisqu’ils en étaient à se livrer sur tout et rien (mais plus tout que rien quand même), il reprit :

[color=red] « Tu as raison, mais j’ai toujours eu le sentiment que j’étais pas assez bien pour toi, Faith. Et je ne sais pas, je n’ai jamais été jaloux, tu le sais bien… Mais quand je me voie, et quand je te voie, toi, je ne me sens pas à la hauteur. Je n’ai pas l’impression de te mériter, et du coup, quand je t’ai vue avec lui, ça m’a remis tout ça en tête, c’est bête, peut-être, mais je ne peux pas gérer tous mes sentiments comme des dossiers qu’on classe… Je ne peux pas. »

Il poursuivit :

[b] « J’ai toujours voulu tout donner pour toi, pour être à la hauteur, mais j’ai aussi conscience que je ne pourrais jamais être le meilleur, j’ai mes défauts et ils sont nombreux. »


Pour ce qui était de la jalousie de Faith, c’était très drôle (enfin, pour le moment Damon ne trouvait pas tout ça supra drôle, mais un jour, il en rirait *enfin si il survit, quoi*). Il secoua la tête négativement :

« Attend mais… C’est pas pareil. Lena elle est encore plus vieille que toi, jte jure que c’est possible, oui… je suis pas du tout proche d’elle, déjà. J’ai jamais rigolé avec elle comme tu le faisais à l’instant, et puis… Ben tu sais très bien que j’ai jamais eu le moindre intérêt pour aucune autre… Enfin, bon, c’est pas nouveau que je suis dingue de toi depuis que j’ai 11 ans, Faith. Je suis tellement heureux d’être avec toi que je ne voie pas la moindre raison qui me pousserait d’aller voir ailleurs. Surtout que de mon point de vue, il n’y a pas une seule femme sur Terre qui t’arrive à la cheville. »


Et pour enfoncer le clou, il ajouta :

« Et puis Lena elle est beaucoup ‘trop’. Elle est très belle, c’est certain, mais je trouve qu’elle en fait trop. Je préfère les filles plus naturelles. Les mannequins ça ne m’a jamais intéressé, et je ne voie pas de raison pour que ça change. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 577
Âge : 30 ans [27/01/1982]
Actuellement : Gérante d'une salle de concert à Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   Dim 17 Fév - 23:06

Exactement, elle ne pouvait pas le deviner, alors pourquoi réagissait-il comme ça, nom d'un hippogriffe ? Elle soupira, agacée qu'il répète encore une fois qu'il n'avait pas voulu la 'déranger'. C'était fatigant à force, pourquoi tenait-il absolument à faire de cette discussion avec ce maudit musicien plus que ça n'avait été ? Elle aimait Damon, plus qu'elle n'avait jamais aimé le moindre de ses autres petits amis. L'idée de le tromper ne lui avait jamais traversé l'esprit, c'était risible, et ridicule. Elle était une Poufsouffle, elle était fidèle. Utiliser sa maison comme argument était peut-être stupide (et pas forcément une preuve si irréfutable que ça), mais elle savait qu'il se plantait royalement, et c'était frustrant. « Oui, eh bien tu avais tort. » répliqua-t-elle du tac-au-tac, lasse de ce débat. Ce qui était fait était fait après tout. S'il n'avait pas crisé et qu'il était venu la voir directement, elle lui aurait brièvement présenté Josh et ils seraient partis tous les deux, comme tout couple civilisé. Mais on sait très bien que ces deux-là forment tout sauf un couple civilisé.

Elle lui lança un regard surpris quand il se mit à contester le fait qu'il faisait la gueule, déconcertée aussi de constater qu'elle n'était plus aussi furieuse qu'elle l'avait été quelques secondes plus tôt. C'était tellement superflu à ce stade, de savoir si Damon avait les bras croisés ou non, lorsqu'elle avait posé les yeux sur lui en sortant de la salle. « Je ne sais plus, Damon, peu importe. Oui ben dans ce cas là tu tirais juste une salle tronche alors, ce qui n'est pas beaucoup mieux... » commenta-t-elle d'un ton plus détaché. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'au moment où elle avait croisé le regard du brun, elle avait su qu'un truc clochait. Le fait qu'il n'était pas venu directement la chercher n'était qu'un signe annonciateur de l'orage qui les attendait. Elle haussa les épaules quand il admit qu'elle marquait un point, tentée au fond d'elle de trouver le ridicule de cette controverse amusant, mais toujours trop remontée pour vraiment s'y autoriser.

Et d'un coup ils revenaient au cœur du problème: la façon dont Damon la voyait. Ces histoires de piédestal et de 'trop bien pour lui' lui donnaient gentiment envie de le secouer comme un prunier. Elle ne comprenait pas comment il s'était débrouillé pour se mettre ces idées là en tête. En quoi valait-elle mieux que lui ? En quoi était-elle si incroyable ? Ce n'était pas une question de chercher à faire la modeste en l'occurrence, c'était juste que son petit ami n'avait vraisemblablement pas les yeux bien en face des trous, et ça, c'était un problème. « Mais bon sang, j'arrive pas à croire que tu puisses encore dire des trucs pareils après tout ce temps. 'Me mériter' ? Sérieusement ? On ne peut pas continuer comme ça, Damon. Je suis loin d'être aussi exceptionnelle que tu sembles encore le penser pour je ne sais quelle raison. A part le lavage de cerveau à ce stade, je ne vois pas. Je ne peux pas, Damon... J'ai besoin que tu me voies normalement. » Elle s'interrompit pour reprendre sa respiration, décidée à dire tout ce qu'elle ressentait tant qu'elle le pouvait. « En quoi tu ne serais pas à la hauteur ? Tu es littéralement la personne la plus gentille, attentionnée et dévouée que je connaisse. Tu sais quoi ? Parfois je me demande ce que j'ai fait pour mériter que quelqu'un comme toi entres dans ma vie et ce dans la période la plus misérable que j'aie connue. » termina-t-elle dans un souffle, partagée entre l'envie de fondre en larmes, s'arracher les cheveux, ou lui gueuler dessus pour faire entrer tout ça dans sa petite tête. Il la rendait dingue.

Quand au sujet 'Lena', devant la réaction de Damon, Faith commençait elle-même à regretter d'avoir abordé le sujet. Il ne la prenait pas au sérieux. Il avait des insécurités (stupides) et c'était censé être tout à fait normal, mais l'anxiété qui avait saisi la brune depuis quelques temps et qui ne semblait plus jamais la quitter était complètement déraisonnable. Bien sûr. « Mais justement ! Tu crois sincèrement que ce que tu dis ressentir pour moi depuis tes onze ans va durer pour l'éternité ? C'est pas... normal. Tu m'idéalises complètement. Je croyais que ça avait changé depuis qu'on sortait ensemble, mais j'avais tort, visiblement. Je ne suis pas la fille que tu t'es imaginé Damon. J'ai des défauts. Des gros défauts, et éventuellement ça va poser problème. Et tu aurais parfaitement le droit de réaliser que oui, d'autres filles existent, et sont davantage faites pour toi que la fille dont tu as rêvé pendant tout ce temps. » Même si ça la tuait de l'admettre. Elle était épuisée, et triste, et franchement, elle ne savait plus du tout où elle en était. Elle ne savait même pas ce qu'elle cherchait à prouver. Tout ce qu'elle savait, et qu'elle avait toujours su, c'est que l'Amour, avec un grand A et toutes ces c*nneries, ça n'existait pas. Ça ne durait jamais. Et malgré ces années de relation, elle avait l'impression que Damon se trompait encore complètement à son sujet, presque autant qu'à l'hôpital, quatre ans plus tôt environ. Et il était impératif qu'il réalise ça maintenant plutôt que dans six semaines, six mois, six ans.



    You're the reason that I feel so strong. The reason that I'm hanging on. You know you gave me all the time, or did I give enough of mine ? Hold on, darling. This body is yours, this body is yours and mine. Well hold on, my darling. This mess was yours, now your mess is mine. ♘  .ReedNight
    love is all you need
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 191
Âge : 26 ans (16 Février 1985)
Actuellement : Indépendant


MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   Sam 23 Fév - 12:46


La réponse de faith ne se fit guère attendre, et puisqu’elle aimait avoir le dernier mot (ou plutôt était-ce Damon qui n’aimait pas traîner les conflits), il préféra ne pas répondre, puisque de toute façon, ce serait inutile dans ce cas là. Et puis lutter contre une Faith agacée, c’était un peu comme demander à un lion de devenir végétarien (ben quoi ?) c’était inutile, et en plus ça gaspillait beaucoup d’énergie. Damon était plutôt sage (c’est ça quand on a l’habitude de se faire tapper, on apprend à éviter les conflits bien que Faith ne le frappe pas, elle. Le jeune homme ne répondit pas d’avantage au fait qu’il ait eu une attitude indiquant qu’il faisait la tête. C’était ridicule, poursuivre sur cette lancée ne les mènerait nulle part tous les deux. Et puisqu’il en avait parfaitement conscience, une fois sa colère retombée, il jugeait bon de ne pas poursuivre bêtement sur ce sujet là.

« Mais je te voie normalement, Faith. J’ai bien remarqué tes défauts, je peux t’en citer, même si ça peut te rassurer, ou te faire plaisir. Quand j’étais plus jeune, je ne les voyais pas, mais maintenant, je te connais bien mieux qu’avant. Et si avant je t’idolatrais, je veux bien l’admettre, je pense que je te voie telle que tu es à présent. Peut-être en un peu mieux, à la rigueur, mais c’est quand même pas de ma faute, si je suis amoureux de toi ! »

Et on sait bien que l’amour ça brouille un peu les sens… La suite, il ne s’y attendait pas vraiment, mais il ne prit pas la mouche malgré tout. Qu’elle se rabaisse n’était pas habituel (on sait tous qui porte la culotte dans ce couple). Il soupira :

« Tu te trompes. J’étais dans ta vie bien avant cette époque là. C’est juste que tu ne m’avais pas encore vraiment vu. Je ne serais peut-être pas tombé amoureux de toi si je t’avais connue qu’à cette époque, mais avant, il y a eu plein d’autres facteurs qui sont entrés en compte et qui se sont additionnés les uns aux autres. »

Et alors qu’elle s’emballait sur Lena (ou plutôt les autres individus de sexe féminin en règle générale) il la laissa s’énerver, restant bien sagement dans son coin surtout, ne pas faire de geste brusque. Et lorsqu’elle en eut fini avec elle, lui, eux, et les autres, il prit (enfin) la parole :

« Je sais très bien qu’il y a d’autres filles qui existent, mais aucune ne t’arrive à la cheville, de mon point de vue. Fort heureusement, tous les gars ne sont pas forcément de mon avis, sinon on se battrait tous pour toi, ce serait pas évident… »

Il sourit doucement, et posa sa main sur la joue de la brunette, d’un geste apaisant :

« Je te l’ai déjà di, je sais que tu a des défauts, des petits, des gros. Et puisque tu n’as pas l’air convaincu, je vais t’en énumérer quelques uns, tiens ! Tu n’appuies jamais au bon endroit sur le tube de dentifrice ! C’est agaçant. Tu ne penses pas toujours à changer un rouleau de sopalin quand il est terminé, et tu parles un peu trop aussi. Mais ça, franchement, c’est aussi ce qui fait que je t’aime. Je sais que la perfection n’existe pas, on a tous nos défauts, mais moi, même si des fois ça m’énerve, surtout le dentifrice, en fait, je sais aussi que c’est un tout qui fait que je t’adore. C’est tout. »


Et parce qu’il jugeait bon d’ajouter un peu d’humour dans tout ça (il ferait peut-être mieux de se la fermer mais bon…) il ajouta :

« Et pour ce qui est de t’idéaliser, si c’était le cas avant, je te jure que depuis que tu as pété devant moi, je ne t’idéalise plus comme avant ! »

Il avait prit la main de Faith dans la sienne et ajouta :

« En tout cas, tout ça pour dire que je te voie peut-être ‘mieux’ que tu ne te voie, toi, mais je ne t’idéalises pas autant que tu te l’imagines. Et si tu m’affirmes que je n’ai pas à avoir peur de ce … eu j’ai oublié son nom, ben je te crois sur parole. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 577
Âge : 30 ans [27/01/1982]
Actuellement : Gérante d'une salle de concert à Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   Dim 3 Mar - 13:32

Faith était plus calme désormais. Elle réalisait en revanche qu'elle avait laissé échappé des choses qu'elle n'avait pas forcément prévu de dire à Damon - pour l'instant en tout cas. D'autre part, elle avait exprimé des émotions qu'elle n'était pas consciente de ressentir, mais qui à présent qu'elle les avait énoncées, lui paraissaient atrocement vraies. Elle avait peur. Elle ne savait pas vraiment si les paroles de Damon suffisaient à la rassurer. Elle voulait le croire, du plus profond de son cœur, mais elle avait du mal à aligner des pensées tout à fait rationnelles pour le moment. Elle soupira. « Oui mais... C'est pas l'impression que tu donnais il y a un instant. » protesta-t-elle faiblement, l'observant avec intensité tandis qu'il lui disait qu'il n'y pouvait rien s'il était amoureux d'elle. S'il savait effectivement qu'elle n'avait pas sa place sur un piédestal, à quoi bon toutes ces paroles comme quoi il n'était pas à la hauteur ? Comment pourrait-il ne pas l'être ?

Si Damon prétendait qu'il se trouvait dans sa vie bien avant l'épisode de l'hôpital, Faith était bien en peine de confirmer ses dires. Le seul souvenir marquant qu'elle avait de lui pré-accident, c'était de l'avoir rencontré à la Gamme d'Or l'été de son départ pour les Etats-Unis, alors qu'elle cherchait Asher. Avant ça, certes, elle savait bien qu'il était quelque part, pas forcément loin, étant donné qu'il était le petit frère d'Ash', qui n'était autre que le meilleur ami de Luca oui c'est compliqué, mais ils rentraient rarement en contact. A titre personnel, Faith jugeait qu'elle était encore plus timbrée à l'époque qu'elle ne l'était à présent - la maturité, tout ça, tout ça - donc elle se disait qu'il valait effectivement mieux qu'il l'ait connue plus tard. Ne sachant pas vraiment quoi répondre c'est une première, la brune se tut quelques instants, réfléchissant aux paroles de Damon. « En même temps, tu n'étais pas forcément très visible contrairement à moi, qu'on pouvait voir gambader à tout bout de champs tel un sublime bouc des montagnes. Un bouc, tout à fait.» répliqua-t-elle finalement d'un air éloquent. Pourquoi n'était-il pas à la Gamme d'Or quand elle avait fait son stage là-bas, hein ?

Elle sentit son cœur battre un peu plus fort lorsque Damon se rapprocha pour poser la main sur sa joue. Les yeux un peu humides, elle se mit à rire quand il commença à lister ses défauts. Dentifrice, brosse à dents, même combat. On pouvait dire qu'au moins, ces deux-là s'étaient bien trouvés. Quelque part, elle ne regrettait pas que la dispute ait eu lieu: au moins ils avaient tout mis à plat, cette fois. Et s'il y avait une chose dont elle était sûre et certaine, c'était qu'il n'y avait que Damon qui comptait sur elle. Les autres, ça faisait longtemps qu'elle ne les remarquait plus. Et si c'était la même chose pour lui, alors tout allait bien, ils allaient s'en sortir. Elle ne croyait plus aux contes de fées depuis bien longtemps, mais elle voulait croire en leur histoire. Le visage du brun était si proche du sien qu'elle ne put s'empêcher de combler les centimètres restants pour l'embrasser tendrement. « Je t'aime aussi. » Elle lui adressa un petit sourire timide - donc pas ordinaire pour elle -, avant de se reculer un peu.

En revanche, la remarque suivante du brun lui fit directement perdre son sourire. Elle fronça les sourcils, lui adressant un regard outré. « Damon Peterson ! Combien de fois dois-je te le dire, c'était la chaise qui faisait du bruit, pas moi ! Ne recommence pas ! » s'écria-t-elle avec le même emportement que durant les précédents débats concernant ledit 'accident'. C'était dingue quand même, personne ne la croyait jamais ! Pourtant elle était l'honnêteté incarnée, si, si. Elle finit par lever les yeux au ciel avec amusement. Beau détournement de sujet, en tous les cas. Même elle n'aurait pas fait mieux. Et pourtant elle avait de l'expérience ! Hé regarde Edward ! Une vache à trois têtes jouant du trombone ! Viens voir ! Elle ressemble à maman ! Et lâche le cou d'Erwan s'il te plait. « Tu n'as pas à avoir peur de qui que ce soit, Damon. Il n'y a que toi qui compte. » lui garantit-elle avec sérieux, les yeux plantés dans ceux du brun. C'était aussi simple que ça, finalement.
[Terminé pour Faith]



    You're the reason that I feel so strong. The reason that I'm hanging on. You know you gave me all the time, or did I give enough of mine ? Hold on, darling. This body is yours, this body is yours and mine. Well hold on, my darling. This mess was yours, now your mess is mine. ♘  .ReedNight
    love is all you need
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Jalousie et autres tracas - PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Jalousie et autres tracas - PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Amour, Jalousie, et autres Péripéties ] -PV-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un matin comme les autres ? [Terminé]
» L'Islam rejoint les autres religions
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 15-
Sauter vers: