AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 THEME - Quand les amis déraillent - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 1088
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: THEME - Quand les amis déraillent - PV   Lun 4 Fév - 18:17

Ce n’était un secret pour personne (ou presque en tout cas) qu’Alek Benson avait tendance à avoir le sang chaud (plutôt étrange de la part d’une vipère, oui on le consent…). Et aujourd’hui, il sentait que ça n’allait pas. Il n’avait pas la moindre raison d’être énervé pourtant, mais parallèlement, ça n’allait pas. Il était agacé, il sentait une sorte de tension qui lui tendait les muscles et lui torturait les sens. Il sentait qu’il avait un trop plein d’énergie à dépenser et que c’était de mauvais augure. Ce n’était pas que pour le plaisir qu’Alek courrait régulièrement, faisait de la boxe ainsi que divers autres sports. Non, c’était aussi parce qu’il en avait besoin, sous peine d’exploser. Il avait trop d epulsions violentes qu’il se devait de contenir, alors il exteriorisait un maximum. Et aujourd’hui, il sentait qu’il devait aller courir, et ça, genre… maintenant, sinon il ne rpéondrait plus de rien. Et ce n’était pas normal. Même s’il avait le sang chaud, il n’était pas aussi énervé en temps normal. Il n’y avait là aucun facteur et pourtant… Il était à deux doigts d’exploser. C’était louche.

Il allait courir quand il fut retenu. Il eut alors une furieuse envie d’exploser la tête de Samara qui venait de lui parler (la pauvre, elle n’avait rien demandé pourtant…). Il se contint à grand peine, esquivant rapidement avec une réplique du genre ‘eu on voit ça après, hein’. Ouf, une blonde de sauvée dans le château (pour le moment). Il poursuivit sa route, évitant le plus possible les badaux (pas d’humeur à les supporter, tous autant qu’ils sont). Il allait presque atteindre son but quand Evan fit son apparition. C’était mauvais ça… Il allait lui tenir la jambe, forcément ! Il n’allait aps pouvoir courir, ou perdre du temps pour son jogging, ce qui lui semblait être du pareil au même et ça l’énervait. Vraiment. C’était ridicule pourtant, mais Evan n’eut rien le temps de dire (si ce ‘nest de peut-être ? esquisser un geste dans sa direction) qu’immédiatement Alek s’emporta. C’était ‘trop’ sans le moindre doute. Il ‘navait aucune raison (solide, cela s’entend) de s’emporter de la sorte et pourtant, là, il avait démaré plus qu’au quart de tour.

« Pu**in Evan fait pas chier, ok, j’ai besoin de prendre l’air. »

Et voilà. Si le lion était de bonne humeur avant ça, ce n’était pas garantit qu’il le soit encore après… Alek aurait dû esquiver, comme avec samara, mais il ‘navait pas pu (aussi parce qu’Evan était un mec et qu’il avait moins de scrupules à s’en prendre aux individus de sexe masculin…). Si ce n’était pas moche tout ça… Et ce n’était que le début, car il était (plus ou moins) certain qu’Evan n’allait pas se laisser faire… Et là, ça allait être potentiellement problématique. Alek était tendu et chargé très négativement. Mais n’était-ce aps le cas de tout le monde ces temps-ci ??? Et si tous n’avaient pas été aussi obnembulés par leur propre personne, alors, peut-être qu’ils auraient daigné ouvrir les yeux… peut-être. Hélas, ce n’était pas gagné… Loin de là, même.

-516-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 212
Âge : 20 ans
Actuellement : Employé dans la boîte familiale


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: THEME - Quand les amis déraillent - PV   Mar 5 Fév - 19:47

    Evan était pourtant du genre à éviter les conflits, à ne pas se battre sans raison valable et la encore, il fallait vraiment le chercher pour qu’il réponde. Seulement, depuis quelque jours, il n’était pas en forme, il avait quelques trucs en tête, rien de bien méchant, mais suffisamment pour qu’il se laisse dépasser et qu’il ait l’impression de ne plus rien gérer, chose difficile à accepter pour le lion. Il était donc en train d’écrire à ses parents dans la grande salle quand il remarqua autour de lui que le ton montait, que certaines personnes se cherchaient sans avoir de raison valables, des amis, des couples, bref, il y avait un truc dans l’air, ou dans le repas qui n’avait pas réussit à tout le monde et en un rien de temps, le ton était monté sans qu’il ne puisse y faire quoi que se soit… Pas qu’il aurait voulu intervenir pour remettre le calme dans la pièce, mais assez pour lui laisser le temps de finir son courrier et de se rendre dans la volière pour envoyer sa lettre.

    Se fut donc mission impossible, ça parlait ou criait bien trop fort à son gout, ce n’était vraiment pas gérable et il prit donc ses affaires pour se rendre ailleurs lorsqu’il remarqua un de ses amis qui semblait relativement pressé. Alek semblait même très pressé et Evan eut même un peu de mal à le rejoindre, ses affaires mis à la va vite dans son sac, surement en boule, c’est quand même mieux pourquoi ranger franchement ? Seulement, il n’eut pas le temps de dire quoi que se soit qu’Alek l’envoya promené.

    « Waouh ! Moi aussi ça fait plaisir de te voir… Pourquoi t’es aussi agréable ? »

    Evan connaissait bien Alek, ce n’était pas son meilleur ami pour rien, mais quand même, la il avait du mal à saisir pourquoi le garçon s’était emporté ainsi. Erreur ou non, Evan décida de ne pas lâcher le morceau de si tôt et comptait bien savoir pourquoi il était aussi remonté. En tout cas une chose était certaine, c’est que l’ambiance générale du château avait un air malsain, il y avait un truc qui n’allait pas, et la grande salle avait encore des échos des disputes qui s’y passaient à l’intérieur. Maintenant, savoir ce qui était à l’origine de ça, bonne question, on ne pouvait pas vraiment en connaître la raison. Tous les élèves ne se connaissent pas forcément, ils ne pouvaient pas non plus se disputer tous en même temps, il y avait un truc qui n’allait pas, mais la tout de suite pour Evan, c’était son pote qui comptait d’avantage et il voulait en connaître la raison.

    Le jeune homme se rapprocha alors de son ami qui était proche de lui, et il posa sa main sur son épaule, pour lui dire qu’il pouvait lui parler, se confier et lui dire franchement ce qui n’allait pas, ce n’était probablement pas très grave, ils en avaient vus bien d’autres non ?

    « Raconte… »

    Il l’observait, attendant une réaction de sa part, seulement, il avait un mauvais pressentiment, restait juste à savoir ce qui allait arriver et ça, s’était moins facile à prévoir… La divination, s’il l’avait arrêté, c’est bien qu’il y avait une raison.

    [546 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1088
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: THEME - Quand les amis déraillent - PV   Ven 8 Fév - 12:06

Alek en avait assez. Il se sentait comme… hum… Bon, il était incapable de savoir comment il se sentait exactement, mais il était très nerveux, franchement agacé, et à deux doigts de tout casser (heureusement il n’en n’était qu’à deux doigts, ce n’était pas pour maintenant… mais l’instant se rapprochait dangereusement). Ha bien sûr, avoir la paix c’était trop demandé… Alek leva les yeux au ciel, (qui en l’occurrence est plutôt un plafond, là plutôt) et répliqua, avec un agacement très mal contenu :

« Pas le temps, je suis pressé, ya pas le feu pour… je ne sais même pas ce que tu veux, mais ça peut attendre. »

Ben oui, mince quoi. Alek tenta de passer son chemin, mais ça aurait été trop facile, évidemment… Il y avait une tension plus que certaine dans l’air. Le château semblait être comme survolté. Et Alek n’échappait pas à la règle, il avait besoin de quitter cette ambiance d’oppression pour éliminer tout ce trop plein de colère et d’agacement qui régnait en lui. Les lieux avaient une bien étrange incidence sur autrui… Ou plutôt était-ce l’objet, mais encore fallait-il le comprendre. Et ça, ce n’était pas donné à tout le monde, surtout quand la colère est partout et pèse sur chaque occupant de l’école…

Le jeune homme tentait de rester aussi calme que possible, mais ce n’était pas ça… Il se maitrisait plutôt moyennement (ce qui n’était pas mal du tout, si on considère ses tendances extrêmes à la violence) et c’était bientôt la fin de son très faible seuil de tolérance. Aussi, alors que son ami de Gryfffondor attendait qu’il lui raconter un truc (quoi ? Bonne question, il n’y avait rien à raconter, de toute façon…). Plus agacé, encore, Alek répliqua, avec une fureur de moins en moins bien contenue (il faisait des efforts pour Evan mais fallait pas trop pousser non plus !)

« J’ai rien du tout à te raconter, alors fiche moi la paix, j’ai besoin de prendre l’air. »

Si après ce n’était pas assez clair, et bien il saurait toujours se rendre plus persuasif, mais il n’y tenait pas franchement. Il y avait trop de tension, ça s’accumulait, encore et encore. Il fatiguait vraiment, là. Et parce qu’il pensait qu’il valait mieux tenter le tout pour le tout, il ajouta, sans l’ombre d’un doute :

« S’il te plait. »

Et si après ça, il ne l’écoutait toujours pas… C’était franchement mal barré pour que règnent paix et harmonie en ce bas monde (kof kof) :

« Et je n’ai vraiment pas l’intention de me répéter. »

Voilà, comme ça au moins tout serait plus qu’au point entre eux (façon de parler). Ainsi, si jamais il tait amené à mettre les choses au point de façon plus brutale, il ne s’en voudrait pas. Un home avertit n’en vaut-il pas deux ? *non bon ok*. Le jeune homme qui fulminait avait vraiment besoin de sortir au plus vite, afin d’éviter le pire… Sinon… Il risquait bel et bien de faire un énorme massacre.


-508-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 212
Âge : 20 ans
Actuellement : Employé dans la boîte familiale


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: THEME - Quand les amis déraillent - PV   Sam 9 Fév - 15:07

    Evan savait bien que son meilleur ami avait un tempérament explosif, qu’il ne fallait pas trop chercher ou quoi, mais bon, la, ça faisait un moment qu’il n’avait pas eu l’occasion de parler avec lui et l’ambiance générale du château donnait matière à parler non ? Lui-même avait du remarquer que quelque chose n’allait pas, si Evan qui ne réalisait pas grand-chose autour de lui l’avait senti, Alek aussi non ? En tout cas, il remarqua rapidement qu’Alek n’était pas en forme, et son ton en disait long sur son humeur, comme beaucoup des autres élèves du château qu’il venait de quitter à l’instant.

    « Bah je t’accompagne si tu veux, j’voulais te parler un peu, on se voit pas beaucoup en ce moment… »

    Il sentait bien qu’un truc n’était pas comme d’habitude, même Alek semblait se retenir d’exploser, pourquoi Evan ne se poussait pas simplement ? Bah, peut-être que si le serpentard s’énervait sur lui, au moins ça ne serait pas un malheureux qui passait par la qui prendrait. Ils avaient le même âge et à peu près la même corpulence, il fallait juste que le garçon tienne un peu s’ils venaient à se battre mais on était bien loin de cette solution un peu virulente.

    Evan avait toujours la lettre pour ses parents dans son sac, et une chose était certaine, c’est qu’elle n’allait pas être envoyé tout de suite. Bon, après tout, sa mère n’était plus à une journée près non ? Quoi qu’il en soit, Evan se demandait bien si l’objet dont il avait parlé avec Ehawee pouvait être responsable de cette tension présente. Bien sur, le jeune homme n’en savait pas grand-chose, il faudrait qu’il voie Ehawee d’ailleurs, voir si elle était touchée elle aussi par cette tension et si elle pouvait lui en vouloir pour une quelconque raison. Seulement, il ne savait pas vraiment ou elle était et puis, la tout de suite, c’était un peu Alek qui le préoccupait, alors un ami à la fois, sinon il ne parviendrait pas à gérer tout ça…

    « On peut sortir prendre l’air tout les deux, je devais aller jusqu’à la volière mais jpeux faire le tour du parc avec toi… Un petit tour en courant, et si tu veux, on peut même se traîner jusqu’à la salle sur demande pour boxer un peu… »

    Une façon comme une autre de l’inviter à sortir toute la colère qu’il pouvait avoir en lui. Evan lui-même commençait à se sentir bizarre… Il avait comme envie d’envoyer balader son ami, alors que bon, jusqu’à preuve du contraire, il n’avait jamais eu de problème avec lui. Il ne comprenait pas très bien ce qu’il se passait, mais en entendant le s’il te plait de son ami, le jeune homme arqua un sourcil, ce n’était pas dans ses habitudes, et ça indiquait un seuil de rupture très proche et un truc en Evan lui donnait envie de voir ce seuil franchit, pourquoi ? Il savait ce qu’il risquait pourtant…

    « Jte lâcherai pas comme ça, faut que tu respires un peu mec, la on dirait que tu vas péter un plomb… »

    Et non, il ne le laisserait pas seul, et ne comptait pas le faire répéter non plus, mais de toute évidence, ça allait se compliquer rapidement, et ils allaient forcément déguster tout les deux… mais à quel point ? C’était toute une autre question par contre.

    [568 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1088
Âge : 23 ans (21/03/1988)
Actuellement : Chasseur de prime


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: THEME - Quand les amis déraillent - PV   Dim 10 Fév - 18:25

Bon trop c’était trop (surtout dans le vocabulaire d’Alek qui peut parfois être limité, comme lors de soudain accès de violence). Il entendit à peine Evan, tellement il bouillonnait de rage. Il ne voulait pas comprendre simplement, donc ? Pourtant, Alek avait été on ne peut plus clair (du moins était-ce là son ressenti). Soit, s’il lui fallait une toute autre démonstration, parfait. Le Serpentard allait agir en conséquent, puisque c’était de toute évidence ce que désirait son ami (qui à ses yeux n’était pas vraiment un ami mais un boulet à se traîner à l’heure actuelle –dingue comme cet objet peut agir quand même !-).

« Non, Evan. Je ne veux pas. Tu me parleras après, me*de à la fin. »

Manquerait plus qu’à ce qu’il lui demande de l’accompagner aux ch*ottes comme les gonzesses ! C’était fou, ça, b*rdel. Vert de colère parce que ça rime avec vipère, sinon la couleur est censée être le rouge normalement…. Alek ne sentit pas son poing partir, et à peine sentit-il l’impact, tandis que les mots suivaient ce coup qu’il avait pourtant voulu retenir mais pas suffisamment, de toute évidence.

Le point d’Alek était parti rapidement et s’était abattu tout aussi brutalement sur la joue d’Evan. Le coup n’était pas retenu, il n’en n’avait pas eu le temps, et étant donné sa douleur dans la main, il imaginait à peu près celle que pouvait ressentir Evan à présent. Le souffle court, le regard plein de haine, il lâcha :

« Je t’ai di de me fo*tre la paix. »

Sur ce, il fila. Il partit en courant, sans un regard en arrière et alors qu’il s’éloignait, il sentait doucement le poids de la colère s’effacer, remplacé par le goût amer des regrets. Il s’en voulait de s’être comporté comme ça avec Evan. C’était un de ses meilleurs potes… Il avait m*rdé… Il avait fait n’importe quoi, et il était furieux après lui-même de s’être aussi mal comporté.

Il rejoignit rapidement la forêt interdite où il appela Fenrir. L’animal ne tarda pas à venir, couinant doucement, il posa son museau sur les genoux du sorcier qui était assis par terre, contre un arbre, loin de tout, à l’abri des regards et de tout autre accident possible… Les larmes glissaient sur les joues d’Alek qui caressa le loup qui était venu le rejoindre. Ses mains s’enfonçaient dans le poil épais de l’animal qui demeurait immobile, allongé à côté de son maître. La colère se dissipait totalement maintenant, et Alek savait qu’il allait devoir s’excuser… C’était normal. Mais pas maintenant, là, il avait besoin d’être seul. Il irait chercher Evan dans une petite heure, quand tout serait à peu près normal et qu’il se sera remis de toutes ces émotions…

Fenrir soupira en même temps qu’Alek, et le sorcier sourit en regardant l’animal si paisible alors qu’en temps normal, il était tout excité. Flattant l’échigne du loup, le Serpentard rit :

« Ben alors, tu te fais vieux on dirait mon grand… »

Il l’embrassa doucement, puis se laissa emporter dans le calme de la forêt, les yeux clos, attentif à chaque petit bruit alentour…


-521-

FIN POUR ALEK
DISCORDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THEME - Quand les amis déraillent - PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
THEME - Quand les amis déraillent - PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand mes amis AP GREYEN DAN moi JE PLEURE !
» [Ostende] Quand les amis s'en vont en mer.
» Quand les amis deviennent ta famille Ft Goulven Le Guerrec
» Quand les amis s'éloignent
» Loan et Arthur ? « Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n'arrivent plus à se rappeler comment voler. ».

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 15-
Sauter vers: