AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 - Bienvenue chez moi !!!! - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Dim 17 Fév - 12:37

Kaïn était encore en déplacement. Keira détestait ça. Qu’il soit loin, qu’elle ne lui parle qu’au téléphone, et jamais suffisamment longtemps à son goût. Elle se sentait terriblement seule, dès qu’il disparaissait de Londres. Si c’était elle qui partait, les choses différaient, parce qu’elle était occupée, entourée 24h sur 24. Mais quand c’était elle qui restait, si elle était occupée le jour, soit avec son groupe, soit avec quelques photos ou encore des interviews… Le soir, elle restait seule, et elle n’avait jamais été taillée pour apprécier la solitude. Du coup, elle essayait de voir au moins une personne par soirée, mais ce n’était pas toujours évident, parce qu’ils avaient tous leur vie à côté. Erwan était marié à présent, et il avait un travail très prenant, Luca, avec qui elle s’entendait mieux depuis le mariage était aussi très occupée. Lexy voyageait encore énormément, et il avait Dawn –et Dawn la détestait, à juste titre…-. Lena était très occupée aussi avec son travail… Oh, elle pouvait lister encore bon nombre de personnes, mais toutes étaient souvent indisponibles.

Ce soir, heureusement, elle ne serait pas tout seule, puisque son ami photographe : Abell la rejoignait très prochainement !!! Le cœur plus léger, elle attendait donc son arrivée, non sans impatience. Keira avait besoin de bruit et de conversations. La vie en solitaire ne lui avait jamais correspondu, et ce n’était pas demain la veille qu’elle allait s’y faire ! Lorsque son interphone sonna, c’est à peine si elle ne se jeta pas dessus comme un hyène sur sa viande du jour :

« Ouiiii ????? »

La voix du réceptionniste se fit entendre de l’autre côté de l’interphone :

« M. Crowford, Abell, mademoiselle… »
« C’est boooon, faîtes le entrer !!!! »

Elle ne laissa même pas le temps à Abell de rejoindre son appartement, se jetant hors de celui-ci, elle courut rejoindre son ami dans le couloir, alors qu’il arrivait au bon étage. Radieuse, la rouquine se jeta dans ses bras, le serrant de toutes ses forces contre elle :

« Abell !!!!!!!!!! Je suis troooooop heureuse que tu sois venu !!!! »

Elle l’embrassa sur la joue avec satisfaction et le prit par la main pour l’entraîner dans son sillage :

« Viiiiens !!!! »

Elle lui fit passer le seuil et le débarrassa de sa veste qu’elle balança à travers l’appartement qu’elle posa sur une chaise.

« Bienvenuuuuue chez moiiii !!!! Alors, tu aimmmmes ???? »

Elle trépignait d’impatience, tout en présentant son appartement. Ce dernier était moderne, il était très sécurisé (des vigiles, au moins un homme en réception, qu’importe l’heure, et des systèmes d’interphones et de caméra de surveillance). L’intérieur était coloré. Pas autant que l’était Keira, qui portait une robe verte, un chemisier rose et des bas bleus turquoises, tandis que ses longs cheveux roux tombaient en boucles volumineuses jusqu’à sa taille. Si elle n’en n’avait fait qu’à sa tête, ce serait sans doute l’explosion de couleur, mais Kaïn tenait à son bien être intellectuel, et avait demandé de réfréner un minimum la passion color power de sa petite amie. Des peluches traînaient un peu partout (effet absence de Kaïn : quand le chat n’est pas la, la souris danse !). C’était plutôt spacieux et lumineux.


[/color][/b]



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Lun 18 Fév - 2:03



    Abell avait beau se considérer comme quelqu’un de plutôt solitaire, en réalité il ne l’était pas beaucoup. Il avait pas mal d’amis et même si la perte de sa mère et le comportement de son père vis-à-vis de lui laissait une douleur cuisante dans son cœur, il savait qu’il n’était pas seul et qu’il avait des personnes sur qui compter. L’attachement et l’amitié sincère qu’il ressentait pour les personnes qui l’entourait ne lui faisait pas peur, il savait que ça ne dépasserait jamais ce stade, il avait bien trop peur des sentiments dépassant l’amitié et de l’engagement pour cela. Enfin, on ne pouvait décemment pas vivre dans une solitude complète et Ab’ n’était pas non plus associable et était même le contraire, toujours très sympathique avec les personnes qu’il pouvait rencontrer –spécialement avec les jolies filles mais ça c’était une autre histoire-. Enfin, il avait souvent des soirées d’organisées avec ces très chers amis et prenait toujours beaucoup de plaisir à s’y prendre. Qu’est-ce que l’on était sans amitié hein ? Rien, du moins c’était l’avis du jeune homme, on ne pouvait pas vivre sans amis, tel était son point de vue.

    Bref, ce jour-là, où plutôt cette soirée-là, le brun aux yeux magnifiquement bleus qui ne se prenait décidément pas pour rien était invité chez l’une des personnes qu’il préférait le plus dans ce monde, Keira Williams alias la diablesse aux cheveux de feu alias folle dingue de son cœur alias sa Reira d’amour. Abell adorait la rouquine et ‘adorer’ n’était pas un mot assez fort pour décrire ses sentiments envers l’ancienne Gryffondor –unique lionne faisant partie de ses proches et qu’il acceptait et ne traitait pas d’idiote d’ailleurs- il se contentait de dire qu’il l’adorait presque tout ça convenait bien. Oh n’y voyez pas là un quelconque amour qu’il pourrait ressentir pour la chanteuse et mannequin au charisme surnaturel, non, déjà c’était impossible parce qu’Abell était allergique à l’amour et secondo, il considérait son amie comme une petite sœur et comme tous les grands frères, le jeune photographe était ultra protecteur. Et encore, ces deux mots ne décrivaient pas assez fortement le comportement d’Abell lorsqu’on lui parlait de la protection de Keira. S’il avait pu, il aurait laissé la rouquine vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans un appartement ultra protégé avec des gardes du corps à chaque recoin, la police à côté et un hélicoptère du FBI qui survolait l’immeuble afin de vérifier s’il n’y avait aucun danger. Et oui, il ne rigolait vraiment pas question sécurité. En plus il était super parano.

    Abell avait décidé de rejoindre sa chère rouquine à son appartement, déjà parce que cela lui éviterait un déplacement –et d’accord elle pouvait transplaner mais aucun risque c’est mieux !- et puis parce l’appartement du jeune photographe était un vrai bazar –il n’invitait jamais personne il préfère squatter chez les autres- il était un célibataire, un vrai, un pur, un dur célibataire, ne l’oublions pas et il ne voyait pas pourquoi il se serait décidé à ranger comme ça. On aurait pu penser, connaissant la maniaquerie du jeune homme, que cela aurait été tout le contraire mais en fait, la nature maniaque du brun était dû à son caractère passionné par la photographie aussi seuls ses studios de travail étaient cleans. Son loft à New York était plus rangé que celui de Londres mais cela venait uniquement du fait que Ab’ était plus présent, et malgré son amour pour la Grosse Pomme, dans sa ville natale qu’en Amérique. En plus, Keira et Kaïn –aka les deux K- avait un tout nouvel appartement et Ab’ voulait absolument le voir histoire de s’assurer qu’il y avait assez de vigiles pour protéger Reira. Du coup, après avoir viré la fille avec qui il avait passé un moment de plaisir comme avec tant d’autres avant elle, il revêtit une chemise bordeaux sur un jean brut et des chaussures noires. Enfilant son long trench noir très élégant, il décida de se rendre en moto jusqu’à la toute nouvelle habitation de son amie.

    Arrivé là-bas, le brun fut ravie de voir qu’il y avait un vigile pour l’accueillir et demander l’autorisation à la rouquine pour le laisser entrer seulement le nombre de gardes du corps ne le satisfaisait pas aussi il faudrait qu’il en reparle à Kaïn. Il pénétra donc dans l’appartement, enfila un couloir, prit un ascenseur et fut surpris par l’arrivée d’une folle hystérique qui lui sauta dans les bras. Il referma ses bras autour de sa taille squelettique –il lui avait maintes fois dit de manger plus mais Keira était mannequin doublée d’une sacrée tête de mule- et sourit franchement. « Reiraaa !!! Que fait tu dans le couloir ? C’est siiii dangereux pour toi !! Moi aussi je suis content de te revoir !! Comment vas-tu ?? » Il répondit à la bise qu’elle lui fit puis se laissa entrainer –il avait l’habitude avec elle-. Mais elle allait vite aussi il fut obligé de faire son petit commentaire en ricanant : « Tout doux Reira non non il ne la confondait pas avec un cheval, on n’est pas pressé. Quoique sait-on jamais qu’il y est un horrible méchant dans le couloir. »

    Rentrant dans l’appartement, et débarrassé de son manteau, Abell ferma la porte bien fermement puis observa la décoration du tout nouvel appartement. Ca explosait de couleurs –tel Keira dans ses tenues habituelles- mais le tout était saupoudré de nuances moins flashys et qui permettait aux yeux des visiteurs de reposer un petit peu. « C’est super beau Keira et je reconnais sans mal la touche de Kaïn qui est la bienvenue ! » Il la taquinait mais elle savait que ce n’était pas méchamment. D’ailleurs comment pourrait-il être méchant avec une fille aussi adorable que Reira ? Enfin, il fallait bien reconnaitre que le copain de la jeune fille avait eu le bon gout d’apaiser la tendance ‘trop plein de couleurs’ qu’avait la rouquine et qu’il avait su manier des couleurs moins fortes aux teintes exposantes qu’adorait l’ancienne rouge et or. Le tout se complétait parfaitement et Abell n’avait pas mentit lorsqu’il avait dit qu’il aimait la déco.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Ven 22 Fév - 23:08


La rouquine incarnait le bonheur. Tout sourire, elle n’était pas sans rappeler la petite fille qu’elle éatit, juste avant que sa vie ne bascule… C’était comme si le massacre du temps avait été effacé. Pourtant, au fond, elle avait profondément changé. Certes, elle souriait de nouveau, elle savait de nouveau aimer, et faire confiance, mais elle restait profondément blessée, et elle porterait le poids de son passé tout le restant de sa vie. Mais malgré tout ce qu’elle avait pu endurer, elle n’en montrait rien. Entraînant avec vivacité son ami chez elle (ce n’est pas tout ça, mais la soirée va être super chargée, on va pas passer la moitié de la dite soirée à traîner dans le couloir tout de même !)

« Je vais très bien, évidemment ! Et toi alors ???? »

Bon, c’était un mensonge, elle n’allait pas très bien. Elle était fatiguée, kaïn n’était jamais là, et elle se sentait mal, toute seule. Mais dès qu’une bonne nouvelle *genre, au pif, à tout hasard : Abell* arrivait dans sa grise journée, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, sur le moment ! Elle sourit à son ami. Elle avait beaucoup d’affection pour le jeune homme et lui accordait autant sa confiance qu’elle le faisait avec Erwan ou Lexy. Oh, il y a, certes, eu ambiguité avec chacun d’entre eux à une période donnée, mais tout cela appartenait au passé à présent !

« Bien sûr que si, on ets pressé, le temps va passer vachement trop vite, comme toujours, et moi après je vais m’ennuyer ! »

Non mais oh ! La rouquine offrit un large sourire au séduisant photographe, tandis qu’il la félicitait sur la décoration, mais à peine eut-il mentionné la fameuse ‘touche Kaïn’ qu’elle fronça les sourcils, le fusilalnt du regard (bon ok elle n’était pas vraiment efficace dans le genre ‘tu bouges je te tue…’) :

« Comment ça ??? Genre, kaïn il a des meilleurs goûts que moi pour la déco ??? »

Les lèvres pincée en une moue boudeuse, elle croisa les bras et ajouta, en relevant la tête, défiant Abell :

« Ben puisque c’est comme ça, et ben tu sais quoi ??? T’es plus mon copain ! Je t’aime plus. »

Elle palisantait évidemment. Keira aimait tout le monde. Elle était incapable de détester (sauf quand vraiment on lui en faisait bien baver, mais certainement pas pour des choses aussi futiles que de la décoration !). Les prunelles azur de la rouquine se mirent à étinceller de malice, alors qu’elle ajoutait, non sans sourire :

« Du coup, tu es puni ! C’est moi qui choisis le fiiiiilm !!!! »

Ben quoi ???? La sorcière tira la langue à Abell, tout en sautillant gaiment vers le salon. Cessant brusquement sa route, elle s’exclama :

« MAIS… Non, attends ! Je dois TROP te montrer mon bébé ! »

Immédiatement, elle se rua dans une pièce située de l’autre côté de la chambre à couché et revint en courrant avec une guitare flambant neuve :

« Regarde-moi ectte merveille ! Son son est juste à tomber, elle est syuper agréable, elle déchire tout y compris les tympans»

Et comme si c’était l’argument du siècle, elle ajouta :

« Et puis elle est rose ! »




 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Ven 1 Mar - 21:45

    Si Keira était tout sourire comme à son habitude, Abell n’était pas en reste. Il souriait depuis qu’il avait pu voir sa rouquine préférée comment ça c’est la seule qu’il connaisse vraiment ?? Mais c’était normal après tout, Reira étai un soleil ambulant, elle rayonnait, toujours, et ses rayons atteignaient les pauvres mortels autres comme Abell. Le jeune photographe ne pouvait pas décemment être de mauvaise humeur quand il était avec elle. La joie débordante de la jolie jeune fille le contaminait et il était sur qu’il n’était pas le seul dans ce cas là. Malgré tout, il savait que si son amie était effectivement très joyeuse, elle était aussi une petite poupée brisée et ce n’était pas d’un simple ‘je vais bien’ qu’elle allait entourlouper Abell. Il était le roi des manipulateurs ne l’oublions pas !

    « Tu ne me tromperas pas Reira tu sais que je lis en toi aussi facilement que les legilimens…Qu’est ce qui se passe ? Un sale méchant t’a attaqué ?? » Elle lui retourna sa question. « Je dors autant que je peux, il faut que je fasse un stock de sommeil, la fashion week c’est pour bientôt et je bosse vingt quatre heures sur vingt quatre pendant cette période… » Mais il ne s’en plaignait pas, il faisait un métier qu’il adorait et quelques nuits blanches n’étaient rien face à son travail. Abell était un dingue de travail de toute façon, il vivait pour la photographie, c’était simple.

    « Le temps passe toujours vite avec toi. » Il sourit franchement puis, après avoir réfléchit quelques minutes, il dit : « Quoi, tu veux que je reste cette nuit ?? tfaçon Kaïn est pas là donc t’es obligée d’accepter désolé mais on sait jamais des psychopathes peuvent s’introduire dans cet appartement Comme ça tu t’ennuieras pas ! » Il avait fait sa proposition normal, naturel. Il ne revêtait jamais de masque avec ses amis, enfin du moins il était plus naturel avec eux qu’avec la plupart des gens. En tout cas sa proposition était spontanée et il cherchait juste à aider son amie. Il savait que parfois, Keira se sentait très seule et il voulait juste être là pour elle.

    Ensuite, il eut le malheur de faire un commentaire sur la décoration du nouvel appartement de la chanteuse et il dut affronter son terrible regard noir…Il eut un grand rire quand elle le lui fit. Ce n’était pas méchant mais juste…le regard noir de Reira était si marrant. Même un enfant de cinq ans pouvait faire mieux. Et lui il s’y connaissait en regards noirs…Quoiqu’au final il montrait rarement sa colère donc bon c’était des regards noirs durs et froids que lui il faisait.

    « Reira tu sais que j’adooore vraiment tes goûts mais comment dire…La touche de sobriété est bienvenue, ça…repose les yeux je dirais. » Et ce n’était pas vraiment que Kaïn avait des meilleurs goûts que sa copine, c’était juste qu’il avait toujours préféré les couleurs sobres plutôt que celles, pétantes, que la rouquine adorait. Il rigola encore plus après et prit les mains de Keira et lui planta un gros bisou sur sa joue. « Roooh Keira dis pas ça, tu sais que tu peux pas me faire la tête !! » Il savait qu’elle plaisantait mais il aimait bien la taquiner lui aussi.

    Son autre phrase lui fit pousser un cri. Elle n’allait pas faire ça, cette rouquine diabolique quand même ! Genre Keira est diabolique mais bien sur !! « Nooooon je t’en prie Reira tout mais pas ça !! Tu vas encore m’obliger à regarder une de ces comédies romantiques pourries et dégoulinantes d’amour, tu sais que je déteste ça !! » Il était sûr qu’elle allait faire ça pour se venger la garce. Il se jeta à ses pieds avec un sourire piteux à ses lèvres, à moitié sérieux, totalement amusé. « Keira, je te jure solennellement que je critiquerais plus jamais tes goûts en décoration parce qu’ils sont évidemment les meilleurs ! » Il mentait complètement mais il fallait le comprendre, il allait se farcir un film pourri si jamais la rouquine osait mettre en place son plan diabolique (et ouii rien que ça !!)

    Ensuite, Reira cessa de bouder et se mi à aller chercher quelque chose (son bébé ??? qu’est ce que c’est que cette bestiole là) dans sa chambre. Abell se releva puis vit débouler la rouquine avec sa guitare. En spécialiste –et malgré sa couleur douteuse- le jeune homme la trouvait très chouette. « Elle a l’air géniale Keira !! Tu crois que je pourrais en jouer quelques minutes ?? » Il ne savait pas si son amie était aussi psychotique que lui concernant son matériel de travail, il ne lui semblait pas en tout cas, mais il aurait bien voulu qu’elle accepte. Il sourit ensuite quand elle vanta la couleur. « Oh tu sais moi je n’aime que le noir. » Faux. Mais il était vrai qu’il préférait les couleurs sombres.



Dernière édition par Abell Crowford le Ven 1 Mar - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Ven 1 Mar - 22:34


Tsss, quelle métaphore douteuse ! La rouquine n’y croyait pas une seule seconde. Oh, oui, elle était moins transparente qu’à une époque (où là elle avait vraiment berné tout le monde), amis elle n’était pas encore trop facile à lire, surtout quand elle cachait les choses. Malgré les apparences, la rouquine était une sacrée menteuse, et particulièrement douée qui plus est. Dur à imaginer derrière ses sourires et son pseudo caractère de bébé caché dans un corps trop grand et trop maigre pour lui. Soupirant, la rouquine haussa les épaules, avouant ses tracas (c’était Abell quand même !) :

« Je sais pas… C’est juste un peu bizarre en ce moment avec Kaïn. »

Elle eut un petit sourire déconfit :

« Je le voie presque jamais depuis… je ne sais pas… des mois. Il n’est jamais là et ça me pèse de plus en plus. »

Ce n’était un secret pour personne. Keira détestait la solitude, elle avait besoin d’animation, d’être entourée, elle n’était pas faite pour vivre dans une cage, aussi dorée soit-elle. Seule, enfermée, elle dépérissait. Alors qu’il mentionnait la fashion week, la rousse sourit :

« Ha oui, c’est vrai. Cette année je reste qu’avec Vivienne, tout ça… ca commence à me lasser un peu, je suis fatiguée. Mais bon, Vivienne, quoi… »

Vivienne Westwood c’était Keira. Totalement son style, son mouvement, sa ligne de conduite. Du délurée, de la couleur, de l’asymétrique. La voir défiler pour elle c’était la base de la base, elle était faite pour ses collections et elle les portait avec satisfaction.

La rouquine sourit avec une bonne humeur absolument non feinte à Abell. Il était trop adorable (bref trop Abell quoi !!) :

« Ooooh, je t’aimmmme !!! »

Elle déposa un baiser sur la joue de son ami, du Keira tout craché en somme. Elle avait toujous été très tactile, très démonstrative (de sa bonne humeur surtout). Quant à la proposition du jeune homme elle était inattendue mais…

« Tu resterais ? Vrai de vrai ? »

Rapidement, elle retrouva sa dynamique habituelle. Ha ouai, genre elle fatiguait les yeux, elle ??? Rejetant des slongs cheveux roux en arrière, d’un air faussement revêche, elle répliqua :

« Pff. N’importe quoi. Du sobre… C’est d’une tristesse affligeant le sobre ! Ca ne devrait même pas existait tellement c’est… »

Elle fronça les sourcils, avant de lâcher, comme une bombe :

« Sobre »

Na, et toc !!!! Ce n’était pas bien vu ça un peu ??? *sort*. Quant au reste, elle haussa les épaules, tout sourire (ben oui elle peut pas lutter) :

« Tu es un tricheur, c’est pas juste. »

Car il était vrai que pour le bouder, elle n’était pas championne… Et pour les choix de film, la rousse se mit à rire :

« Non, pas de romantique. Jvais pleurer Kaïn, sinon. »

Elle demeura pensive :

« Jveux du sang. Ou un truc qui se termine mal. Des morts P.A.R.T.O.U.T »

Elle tira la langue à Abell. Ayant grandit dans le monde du cinéma et les podiums, elle n’avait peur d’aucun scénario, elle avait trop vu les tournages pour être surprise encore… Ou effrayée. Puis vint le meilleur moment de la soirée celui où tout le monde se fout à poil et orgiiiiie Rosalynda fit son entrée. Qui est Rosalynda ??? Mais… mais enfin… la guitare bien évidemment !!!! Le sourire de la musicienne s’élargit d’avantage encore alors qu’Abell la complimentait sur son bébé (pas facile d’accoucher d’une guitare, croyez moi !!) :

« Bien sûr qu’elle roxx ! »

Feignant l’hésitation quelques secondes, elle finit par sourire à pleines dents :

« Ben oui, bien sûr. Mais prends en soin, hein… Elle est si jeune, si innocente encore… »

Bonjour je suis graaaaaaaave atteinte

« Elle appelle Rosalynda. Tu doutes bien qu’en noir ça rendait vachement moins bien crétin »

Ha ces hommes.





 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Dim 3 Mar - 15:37

    Même si Keira paraissait dubitative quant à sa métaphore –sublime d’ailleurs-quant au fait qu’il puisse deviner qu’elle n’allait pas non plus super bien, Abell arrivait à être facilement empathique avec elle. Mais ce n’était pas un quelconque don, c’étai juste parce qu’il la connaissait par cœur. Et ouais pas de bol pour Keira, il savait toujours lorsqu’elle lui cachait quelque chose. Et ouais, il était trop fort ce Abell. Sa réponse ne le surprit pas tant que ça. Après tout, les problèmes de cœur étaient bien souvent la source de la tristesse des gens. Genre Abell c’est un grand spécialiste. A votre avis, pourquoi le jeune homme avait-il renoncé à tous les sentiments qui dépassaient l’amitié et l’attachement ? C’était bien pour s’épargner de la peine. Tout ça les sentiments…Il n’aimait vraiment pas ça.

    « Bizarre ? C'est-à-dire ? » Abell appréciait vraiment Kaïn mais son amitié avec Reira passait avant tout et si jamais le skatteur avait fait du mal à la rouquine, l’ancien Serpentard lui ferait payer. « Je vois…Vos métiers vous éloignent…Mais le transplannage ça existe non ? Kaïn ne peut pas transplaner pour te voir plus ? » Le jeune photographe savait que son amie n’était pas forcément la plus douée pour la magie mais son copain pouvait bien lui…Et puis quand la magie avait disparu, les deux jeunes gens avaient bien réussis à se voir alors là, alors que la magie était possible, ils devraient arriver à se voir souvent. « Et alors… Ça te pèse…comment ? Tu l’aimes toujours hein ? » Ses paroles étaient hésitantes mais il fallait dire qu’Abell, s’il était un beau parleur avec les filles, tous les trucs d’amour, il n’y connaissait vraiment rien. Mais il lui semblait que Reira avait besoin de parler et évidemment il serait là pour elle.

    Abell aborda ensuite le sujet du boulot qu’il allait avoir lors de la fameuse fashion week. D’ailleurs, nul doute qu’il retrouverait là bas son amie puisqu’elle défilait. Mais visiblement, elle commençait à en avoir marre des podiums. Quoi de plus normal après tout, c’était vraiment un métier superficiel. Alors certes, on pouvait voir son métier à lui comme superficiel aussi mais Ab’ n’était pas qu’un photographe de mode, il immortalisait tout, vraiment tout, et pas seulement des filles trop maigres. « Vivienne est géniale c’est vrai. » Bien que l’univers de la styliste ne correspondait pas vraiment aux goûts du brun –trop flashys, ce n’était pas pour rien que Keira aimait, pour lui- il appréciait bien Vivienne Westwood. En tout cas c’était indéniable que son style collait parfaitement à la rouquine. « Tu penses à arrêter d’être mannequin ? »

    Lorsque que l’ancienne rouge et or lui dit qu’elle l’aimait, elle sourit et lui répondit : « Moi aussi Reira, moi aussi. » Il le lui retournait mais il ne pouvait pas simplement prononcer les fameux mots, il les pensait mais c’était trop dur pour lui de le dire. Il était allergique à l’amour –et on ne le changera plus !!- Il lui retourna aussi son bisou tout en gardant son sourire. « Mais bien sûr que je resterais. Tu as plusieurs chambres non ? Ou alors je dormirais sur ton canapé, pas de soucis ! »

    Il rigola en entendant la suite. Keira était si…’color addict’’ !! Alors c’était sûr que les propres goûts d’Abell et son amour du sobre et du sombre ne lui plaisait pas. « Et bien tu sais que moi j’aime le sobre alors forcément j’apprécie la touche de ton petit copain ! » Quoique les couleurs vives c’était bien connu ça réveillait vraiment les pièces. Mais il n’y avait rien à faire, Abell ne les aimait pas ces couleurs là.

    « Et que veux tu je ne suis pas allé à Serpentard pour rien !! » Il sourit. « Oh bah alors j’arrête mon cirque !! En tout cas tant mieux, si tu avais mis une comédie romantique je l’aurais eu mal surtout que vous avez matés un film d’action Lena et toi l’autre jour !! » Au tout début, quand il avait connu les deux filles séparément, il ne savait pas qu’elles étaient amies. Quand il l’avait apprit, il avait été heureux d’apprendre que les deux s’appréciaient. « Génial. C’est tout ce que j’aime. » Il sourit quand elle tira la langue. Elle était trop marrante.

    Puis une guitare –ROSE pétant c’est à précisez- débarqua avec une Keira super joyeuse. Il piqua un rire lorsque son amie délira à propos de sa ‘Rosalynda’ comme elle l’appelait. « Joli nom pour une guitare. Je ne savais pas que tu étais assez atteinte pour donner un nom à une guitare. » Il se moquait volontiers d’elle mais ce n’était pas méchant. Bon et pour lui il était évident qu’elle aurait été mieux en noir mais bon c’était Keira…Après son autorisation ? Il prit Rosalynda et commença à jouer. Le son était vraiment top. Cela se voyait que c’était du matériel de pro. Il la redonna après quelques minutes à jouer à la rouquine avec un grand sourire : « Elle est top, t’as super bien choisi Reira !! » Oui, son amie avait bon goût.


Dernière édition par Abell Crowford le Dim 24 Mar - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Jeu 7 Mar - 17:21

Parler de ses difficultés était un bien et un mal à la fois. Keira aimait Kaïn, mais elle souffrait de leur relation. En parler ne la rassurait pas, bien au contraire. Ca ne faisait qu’accentuer la situation à ses yeux, et elle le vivait de plus en plus mal. A la question d’Abell, elle haussa les épaules :

« C’est compliqué. Il est un peu surveillé H24, et puis… »

Elle soupira :

« Je ne sais plus vraiment quoi penser. »

Elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle ne l’aimait plus, elle l’aimait beaucoup, mais c’était différent, les choses avaient commencé à changer, et quand elle avait ouvert les yeux, c’était déjà un peu trop tard :

« Oui, je l’aime. Mais c’est différent, ce n’est plus comme avant. »

Elle n’arrivait pas vraiment à expliquer son sentiment, et ça la perturbait énormément.

« Tu sais… Ca fait trois ans, maintenant qu’on est ensemble et… au début c’était vraiment loin d’être gagné. Il me détestait. Et puis tu sais bien comment il était, pas du tout du genre à s’engager. Il a changé, depuis. Beaucoup changé. En bien, je pense, mais ça ce n’est pas forcément grâce à moi… Enfin j’aime me dire que j’ai joué un petit rôle quand même. »

Elle bascula la tête en arrière, fixant le plafond, pour éviter de croiser le regard d’Abell. Elle était à deux doigts de craquer, de fondre en larmes. Tout cela lui pesait tellement…

« Je ne me rappelle pas de toutes nos discussions, mais je me rappelle très bien de celle-là. Quand je lui ai demandé s’il resterait toujours avec moi. Il m’avait di qu’il ne pouvait rien me promettre… »

Elle renifla :

« Et il a bien fait, parce que regarde où on en est. Je passe mes journées ici, à l’attendre. J’ai l’impression que je n’ai plus de vie, qu’à part être là pour lui je n’ai plus rien qui compte vraiment. Et ça, ce n’est pas moi, Abell. Il a été là, quand j’en ai eu le plus besoin, je ne le nierais jamais, je pense qu’il m’a sauvé la vie mais… Je déteste la femme que je suis en train de devenir. J’ai besoin d’être et pas seulement d’attendre pour vivre. Je ne peux pas me résoudre à tout abandonner… Et du coup… je ne suis plus vraiment sûre de ‘nous’. Je ne sais pas si j’ai envie de continuer à vivre comme ça. »

Elle essuya rapidement ses yeux d’où se versaient quelques larmes. Elle ne voulait pas être faible (même si pour ça c’était fichu depuis des années déjà). Reniflant, pour la question du mannequinat, elle répondit dans un haussement d’épaules :

« Je ne sais pas… En ce moment je ne sais plus grand-chose, de toute façon. »

Elle se sentait perdue, totalement distancée par à peu près tout… Alors qu’il acceptait de rester, le regard embué de larmes de la rouquine sembla se ranimer :

« Oh, merci…. »

Elle le prit dans ses bras, tout naturellement, avant d’ajouter (là c’était juste pour l’embêter et détendre l’atmosphère) :

« Parce que tu veux plus dormir avec moi maintenant ? Tu n’étais pas si regardant à une époque… Tu es devenu chiant ! »

Evidemment, elle disait ça juste pour le charrier, et il le savait très bien. Elle ajouta d’ailleurs, dans un sourire entendu :

« M’enfin, si c’est toi, je peux bien t’ouvrir la chambre d’amis. »

Elle laissa passer la discussion couleur vs sobriété (de toute façon elle a raison, elle le sait !), non sans penser qu’Abell devait avoir un problème neurologique pour être aussi anti-couleur (après elle critique pas, hein, tout le monde a ses tares après tout si ça ce n’est pas l’hôpital qui se fout de la charité…. Pour le choix du film, la sorcière répliqua, non sans malice :

« Et alors ? Lena et moi on a le cœur plus accroché que toi. Je préfère te protéger un peu, ça me gonflerait que la soirée se termine aux urgences, ce n’est pas fun. Surtout pour un truc comme une crise cardiaque, quoi. Surtout que tu es vieux faut te ménager. »

Ils firent un tour par la case musicale, Keira laissant Abell jouait un peu avec sa superbe Rosalynda. Alors qu’Abell la critiquait, genre elle était folle attein toi-même ! la rouquine lui tira la langue :

« Nianiania ! Je suis pas du tout atteinte. Je suis même ultra saine de corps, et d’esprit. »

Dit la fille qui faisait beaucoup de bêtises, qui a très longtemps eu des troubles alimentaires et qui, en bonus, est souvent à côté de ses pompes. Bienvenue dans la planète maboule ! Néanmoins, elle eut un large sourire, tandis qu’il lui rendait sa superbe Rosalynda :

« Ben oui, tu me prends pour une novice ou quoi ? »

Elle lui sourit, pleine de joie, avant de revenir sur le terrain film. Comme c’était à elle de choisir… Elle se pencha vers ses DVD, pensive avant de s’exclamer :

« Trouvé !!!! »

Et le grand gagnant du soir, le super film d’action qu’ils allaient se mater n’était nul autre que :

« Les Aristochats ! »



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Lun 25 Mar - 0:08

    C’était bien connu, Abell était loin d’être un spécialiste pour tout ce qui touchait aux histoires sentimentales. Mais c’était vraiment par choix qu’il avait renoncé à tout ça et vous pensez bien qu’entendre parler des soucis amoureux de Keira, ça ne le poussait pas plus à envisager de construire quelque chose avec quelqu’un, bien au contraire. Ce n’était pas qu’il ne pouvait pas aimer –à sa connaissance tous les humains dignes de ce nom sont donc exclus Vous-savez-qui et l’hystérique Kostovak étaient capables d’éprouver des sentiments- c’était simplement qu’il ne le voulait pas. La seule personne pour qui il avait éprouvé un sentiment d’amour, c’était sa mère, sa perte l’avait ravagé alors il s’était dit que plus jamais il ne faudrait qu’il ressente ça de nouveau, plus jamais. L’amour, c’était une faiblesse et les faiblesses, c’était intolérable aux yeux du jeune homme.

    « Surveillé ? Ah par les médias qui lui tournent autour tu veux dire ? » C’était vrai que Kaïn était une star mondiale. D’un sport sans intérêt –est ce qu’on se musclait seulement en faisant du skate ?- certes mais une star tout de même. Et les stars étaient constamment harcelées, le brun le savait bien lui-même avait toute une horde de journalistes à ses trousses mais oui c'est ça, il peut toujours rêver.

    Il évita de faire un commentaire lorsqu’elle dit qu’elle ne savait plus quoi penser, pressentant qu’elle allait développer et évidemment, il ne se trompa pas. C’était même quelque chose d’agaçant chez Abell, il ne se trompait que rarement. Il ne dit rien non plus après et la laissa parler, il était sûr qu’elle en avait horriblement besoin. Il supposait que ce n’était pas vraiment le genre de choses dont elle pouvait discuter tout le temps et il voulait qu’elle sache qu’il était là pour elle si jamais elle avait besoin de parler, il serait là, veillant, comme le grand frère qu’il avait toujours été pour elle. « Je suis sûr que c’est grâce à toi qu’il a changé Keira…et puis franchement, te détester toi ? C’est impossible, tu m’étonnes qu’il n’est pas tenu longtemps ! » Il avait prononcé la première partie de sa phrase avec beaucoup de douceur, le pensant réellement, mais la terminant avec une pointe d’humour. Abell savait être sérieux dans les moments graves mais là, il sentait que Keira avait besoin de sourire un peu, de sortir de ces soucis qui lui étreignaient le cœur et la rendait triste. Lorsque la rouquine bascula sa tête en arrière, il eut une grimace, il détestait quand elle était comme ça. Il détestait qu’on la rende dans cet état-là.

    Le jeune photographe écouta d’abord silencieusement son amie. La couper aurait été une erreur. Elle avait plus que besoin de parler, de tout déballer comme ça d’un seul coup sans pour autant que quelqu’un se mette à réagir à tout ce qu’elle pouvait bien dire. Il savait déjà, qu’à sa première phrase il ne dirait rien. Kaïn n’avait rien promit. Tant mieux, comme disait Reira, elle aurait été déçue au final s’il l’aurait fait. Et puis franchement, les promesses ça ne valait rien. C’était bien pour ça qu’Abell ne promettait jamais rien. Sauf à ses amis proches. Mais ceux-ci faisaient partie d’une catégorie à part et quand Ab’ faisait une promesse à l’un de ses proches, elle était vraie. « Oui tu es tout sauf comme ça Keira, tu es vivante, oui pleine de vie et si tu as l’impression de ne plus avoir de vie maintenant…Peut-être qu’il vaudrait mieux que tout s’arrête. Ce n’est pas une vie si tu passes ton temps à l’attendre, s’il ne t’accorde que quelques instants entre deux tournées à faire je ne sais quoi à l’autre bout du monde. Je ne trouve même pas ça normal, le type qui t’aime vraiment Keira, il devrait être capable de rentrer souvent pour te voir, il ne pourrait même pas vivre sans ta présence à ses côtés tous les jours…Enfin en tout cas je suppose, tu sais que je n’y connais rien en matière d’amour et tout le blabla. » Il avait sorti tout ça après le long discours de la rouquine, après un temps de silence aussi histoire de savoir ce qu’il allait dire. La fin, il l’avait toussoté, se trouvant un peu niais de penser comme ça mais il connaissait quelques couples et sans être toujours collés l’un à l’autre, ils étaient loin de vivre aussi séparés que pouvaient l’être Keira et Kaïn. « Tu ne devrais pas à vivre comme ça, l’autre ne doit jamais être le seul point de ta vie. Je sais que c’est très dur Reira et tu sais que j’apprécie bien ton mec mais si tu ne supportes plus ta situation, arrêtes tout. Pour toi. Parce qu’il ne faut pas que tu continues à vivre comme ça alors que ça te fais du mal. » Et franchement ça l’embêtais qu’elle soit dans cet état là parce qu’il avait toujours détesté qu’elle se détruise ou qu’elle se fasse détruire.

    Après tout ça, il s’approcha d’elle et la prit dans ses bras. Longtemps. Comme pour lui dire qu’il serait toujours là pour elle, à n’importe quel moment. Et quand il la lâcha, ils parlèrent du mannequinat. « Tu sais le mannequinat c’est éphémère de toute façon alors si tu n’en peux plus, arrêtes, si tu crois que c’est mieux pour toi… » Il ne parlait pas franchement que de son métier là mais bon, il le pensait. Sincèrement. Abell n’était vraiment pas la personne la plus agréable qui soit, il avait même plutôt le caractère de quelqu’un d’insupportable à supporter –raison pour laquelle il s’entendait si bien avec son meilleur ami, supposait-il, puisqu’Harrison non plus n’était pas le plus adorable de tous les garçons- mais avec ses amis, il était une crème kof kof. Il n’adorait vraiment que peu de personnes mais quand quelqu’un lui était proche, elle le restait et il était là pour elle.

    Le photographe proposa à son amie de rester. C’était tout naturel pour lui puisqu’il détestait la savoir seule. Elle accepta bien volontiers. Elle non plus elle n’aimait pas quand elle se retrouvait seule. Et rien qu’à voir ses larmes, Abell maudit Kaïn qui était la cause de toute cette peine chez sa rouquine adorée. Il lui retourna son câlin avant de rire, un bouillon de malice remontant dans ses yeux clairs. « Je te signale que, ma très chère dame, tu as à ma connaissance un petit copain et que me faire tabasser par celui-là n’est pas vraiment dans mes projets, tu sais que je tiens trop à ma gueule d’ange pour ça… » Il était mi sérieux, mi taquin mais à ça, son amie le savait bien. Ab’ était quelqu’un de superficiel, d’orgueilleux, de prétentieux et de narcissique certes, mais il était aussi beaucoup plus que ça vraiment ? « Super. J’espère juste que la chambre d’amis n’est pas peinte en orange, je ne peux dormir que dans une avec de la peinture foncée ! » Il fallait avouer que la couleur, c’était dérangeant, ça avait vraiment trop de peps pour que Abell puisse se reposer et il avait besoin de ses douze heures de sommeil, n’oublions pas que c’est un papi.

    Keira laissa passer le débat de la sobriété vs couleurs, tant mieux. Le photographe ne se sentait pas d’attaque pour avancer les bienfaits du sombre face à une Keira qui était de nouveau pleine de joie, comme il aimait la voir. Mais le sujet du film de ce soir fut abordé et là, Abell dut bien faire semblant d’être offusqué par les paroles qui sortaient de la bouche de la rouquine. « Je me doute pas que Lena est forte elle mais toi tu ne me feras pas croire qu’un peu de sang ne te dégoute pas ! Une soirée quand elle se finit aux urgences c’est à cause de toi parce que tu as fait une crise en voyant un lapin crevé sur une route ! » Et l’histoire était véridique ! Et par contre qu’est-ce que c’était que cette histoire de vieillesse là ? Non mais ça allait plus du tout, il fallait qu’il réagisse, il s’agissait de son honneur, de sa fierté d’homme fort kof kof qui sait qui se défile lorsqu’il faut installer les commodes Ikea parce qu’il n’a pas assez de muscles pour monter les meubles ? et en plus, il savait déjà comment il allait répliquer. « Et j’ai certes deux ans de plus que toi mais c’est bien connu que les filles ont une date de péremption, elles vieillissent vachement plus vite que les hommes, trente ans étant le maximum qu’elles peuvent atteindre avant d’être viré du cercle des jolies filles et encore, alors que nous, nous restons toujours parfaitement beaux, jeunes et séduisants jet de cheveux. » Quoi, comment ça il était macho ? Même pas vrai d’abord ! C’était Keira qui avait commencé la première en plus, ce n’était pas sa faute à lui !

    Alors qu’on passait au sujet ‘musique’ et qu’Abell jouait de ‘Rosalynda’ puisque c’était comme ça qu’il fallait la nommer visiblement, il entendit son amie blablater à propos de sa sainteté d’esprit et ça c’était discutable. Keira était aussi sainte d’esprit qu’Abell était jeune près de tomber amoureux et de se caser sérieusement, durablement avec une fille. « Mais bien sûr…Le jour où tu seras sainte d’esprit Keira ce sera quand je tomberais amoureux… » Soit jamais ah ah ! lui non plus n’est pas très sain d’esprit.

    Quand il lui rendit sa guitare, il la complimenta, elle répliqua, il sourit. « Mais non Reira, je sais que tu es une pro, superbement douée, au talent indiscutable et experte en choix de guitare et instrument en tout genre ! » Voilà, il l’avait assez complimentée à son goût maintenant ?! Puis on revint au choix du film, film qui était d’ailleurs au centre de leur soirée. La rouquine partit chercher dans sa collection puis elle revint avec rien d’autre que…les Aristochats. Le dessin animé stupide qu’il regardait tout le temps quand il était gosse avec sa mère. Autrement dit un truc qu’il ne devait jamais, jamais, jamais, jamais au grand jamais revoir. « Tu n’es pas sérieuse là Keira ? On avait dit FILM D’ACTION il me semble ?? » Se lançant dans le sarcasme, espérant que ce soit le cas pour son amie aussi –mais il en doutait fort, c’était de Keira dont on parlait là- « Tu as choisi mon film préféré, vraiment je te remercie, t’es super douée pour trouver des films ! » Bon par contre nul doute que la rouquine lui demanderait des explications quant à son refus de regarder ce film et franchement, Abell ne voulait aborder le sujet de sa jeunesse, de son enfance, de sa mère pour rien au monde comme absolument tous les jours de l’année mais il le faudrait certainement, son amie n’allait pas lâcher son super film comme ça sur une simple parole du jeune homme, il la connaissait assez pour savoir que ce n’était pas quelque chose qu’elle ferait, non, absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Mar 16 Avr - 19:02

Très honnêtement, Keira ne mourrait pas d’envie de discuter de ses soucis avec Kaïn pendant des heures et des heures. Certes, en parler (un peu) avait un effet libérateur, mais… Là, ça commençait à faire trop. Trop de mal, trop de réalité douloureuse qu’elle analysait bien malgré elle, et trop de doutes qui ne cessaient de s’empilaient devant ses yeux bleus, alors qu’elle réalisait, au fur et à mesure qu’elle en parlait que c’était sans doute fini. Officieusement en tout cas. Et ça, elle n’était pas prête à l’accepter. Pas ce soir, pas maintenant. Aussi répondit-elle d’une petite voix :

« Oui, entre autre… »

Et parce qu’elle n’allait pas en rester là, elle ajouta, histoire de clore le tout une bonne fois pour toute pour ce soir :

« Je préfère qu’on n’en parle plus, ok. »

Ce n’était pas une demande, mais plutôt une exigence. Et il n’y avait pas besoin d’avoir une licence en psychologie pour comprendre qu’elle souffrait de cet échange et que tout cela lui pesait lourdement. La rouquine ne poursuivit pas sur ce sujet. Il lui pesait bien trop aussi bien sur le cœur que sur la conscience pour être poursuivi ainsi… Surtout que les conseils d’Abell, bien qu’avisés, lui faisaient vraiment mal. Il disait tout haut ce qu’elle pensait tout bas. Il affirmait tout haut ce qu’elle aurait dû faire… Mais comment accepter ? Comment allait-elle pouvoir accepter de tout laisser tomber… Comment allait-elle pouvoir ne serait-ce qu’imaginer quitter Kaïn ? Elle souffrait de leur relation, mais parallèlement, c’était aussi grâce à lui qu’elle était toujours ici à l’heure actuelle. Elle savait que cet argument n’aurait pas dû être recevable, mais Keira était ainsi faite. Elle avait son mode de fonctionnement propre, sa façon très personnelle de voir les choses et d’envisager la vie. Une vision erronée, falsifiée, douloureuse, certes. Mais c’était elle, c’était ainsi qu’elle était faite, et qu’elle fonctionnait. Sans cela, elle savait qu’elle ne serait plus vraiment ‘Keira’. Et si elle n’était plus elle, alors qui était-elle ?

Elle chassa difficilement Kaïn de sa tête (encore que… chasser est un bien grand mot, puisqu’il était toujours là, juste là… Dans un coin de sa tête à la hanter encore et toujours). Elle passa donc au mannequinât… Sujet de transition comme un autre après tout, non ? Abell était toujours aussi direct, et de bon conseil. Elle soupira, laissa son regard papillonnait vers le plafond, pensive, alors qu’elle s’allongeait à moitié sur le canapé, la tête sur les genoux d’Abell :

« Tu as sans doute raison… »

Puis rapidement, tout redevint moins sérieux, plus le plus grand plaisir de la rouquine qui n’aimait guère se focaliser sur ses souffrances. Elle sourit, pleine de malice, à son meilleur ami, tandis qu’il déblatérait de parfaites inepties, elle roula des yeux, l’air exaspéré et répliqua sans hésitation :

« Tsssss. Déjà, mon petit copain, ça fait un mois qu’il ne m’a pas touchée, et j’ajouterais qu’il ne te tabasserait jamais. Il sait très bien ce qu’il se passerait s’il osait faire ça. »

Et si Keira était bien devenue intransigeante sur quelque chose, c’était bien la violence. Elle refusait tout acte de violence physique. Elle n’en cautionnait aucun. Avant Shiro et Louis, elle était déjà très axée anti violence, mais depuis qu’elle avait failli mourir sous les coups de Louis, c’était une caractéristique qui était devenue bien plus marqué que précédemment chez elle. Pour achever le tout, s’étant redressée, quittant ainsi les genoux d’Abell où reposait précédemment sa tête, elle répliqua, boudeuse :

« Et on peut parfaitement dormir ensemble sans coucher ensemble. Ce que tu as les idées mal placée quoi !!! Je suis… choquée ! Oui, voilà, complètement choquée !!!»

Non mais oh ! Certes, de la part d’Abell ET Keira c’était assez difficile à croire (Keira à cause de son passif, et Abell parce que contrairement à la rouquine sa crise d’ado ne lui était toujours pas passé fais gaffe ya des boutons là), ceci dit… La rouquine soupira :

« Elle est de la couleur qu’elle est, la chambre d’ami. De toute façon tu t’en fous, la lumière sera éteinte, pour dormir. »

Elle lui offrit une grimace extrêmement mature (kof kof). Quand aux histoires de ‘force’, sans trop savoir pourquoi, ça piqua quelque peu la rouquine qui répliqua, sans doute plus sèchement qu’elle ne l’aurait voulu :

« Je suis sûrement bien plus forte que tu ne le penses. »

Ce n’est qu’en entendant sa voix qu’elle réalisa ce qu’elle venait de dire (et le ton), passant sa main devant sa bouche, arborant un air horrifié, elle souffla :

« Pardon. »

Elle était sur les nerfs, et ça la rendait irritable. Et une Keira irritable, c’est très rare et d’autant plus surprenant qu’inhabituel pas comme la timbrée Kostovakor qui porte ça sur sa sale face de mort vivante vicieuse *pas du tout hargneuse la rouquine, pas du tout*. Sans hésiter une seconde de plus, la rouquine s’empressa de prendre son meilleur ami dans ses bras, déposant un baiser sur la joue du jeune homme. Quant aux histoires d’âges, la rousse se mit à rire, amusée :

« L’espoir fait vivre… »

Elle lui tira la langue, malicieusement. Quant à ses piques pas gentilles du tout du tout du tout sur sa pseudo folie (kof kof), la rouquine répliqua :

« Ne parle pas de l’amour comme ça Abell, sinon il te le fera payer un jour ! »

Et elle ajouta :

« Et à ta place je prendrais les propos de la FOLLE au sérieux, on ne sait jamais ce que peut faire une FOLLE quand elle est contrariée. A bon entendeur… »

La rouquine sourit et fit un demi tour sur elle-même, ses cheveux roux voletant derrière elle, tandis qu’elle partait en sautillant pauvres voisins du dessous, heureusement que c’est insonorisé et c’est ainsi qu’elle choisit son film, ravie de son choix (on ne peut pas en dire autant d’Abell haha) :

« Je ne voie pas du tout le problème. Il y a vachement d’actions. Des courses poursuites, des pétarades, des attaques de chiens, sans oublier la chute dans la rivière, et le laitier… Bref, un bon film d’action quoi ! Les Aristochats, c’est parfait dans le genre. »

Ben quoi ? Quand au ton employé par Abell, parfaitement ironique, la rouquine ne comprit pas sur le champ qu’il avait réellement un problème avec son choix de film, aussi sourit-elle :

« Ca tombe bien, moi aussi je l’adore ! »





 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   Jeu 18 Avr - 18:05

    Lorsque Keira lui demanda, ou plutôt exigea, de ne plus parler de Kaïn et de tout ça, Abell lui offrit un sourire le plus réconfortant possible et n’aborda plus le sujet. Il comprenait très bien. Parler de ça lui faisait du mal et faire du mal à la rouquine était bien la dernière chose que le brun voulait. Et puis de toute façon, le jeune homme n’était pas très à l’aise de parler de tout ça. Les trucs en rapport avec les sentiments, spécialement l’amour, ce n’était vraiment pas son truc. Parler de tout ça, non merci. Si ça aidait sa meilleure amie, d’accord mais sinon…Non merci.

    Pour chasser plus vite ce sujet qui mettait mal à l’aise Keira –ce que le jeune photographe pouvait comprendre- il parla d’un sujet futile et léger comme le mannequinat. La rouquine, bien qu’elle soit très douée pour ce métier, commençait à en avoir sérieusement marre et ça aussi, Abell le comprenait, vraiment bien même. Il travaillait dans ce milieu alors évidemment qu’il pouvait le comprendre. Mieux que beaucoup de personnes. Lorsque la jolie rousse lui dit qu’il devait avoir raison, le brun eut un sourire narquois, plein d’assurance et répliqua : « Bien sûr que j’ai raison. Enfin Reira, Abell Crowford a touuuujouuuurs raison, tu devrais le savoir. » Bien sûr qu’il plaisantait. Au moins un petit peu. Il se trompait parfois. Rarement certes mais il avait déjà du se tromper au moins une ou deux fois. En fait non, il ne voyait pas, il avait bien toujours raison. *paf* Abell surnommé Belbel récemment caressa les cheveux flamboyants de son amie qui avait la tête sur ses genoux et sourit franchement lorsqu’elle lui répliqua. « Reira il est absolument impossible qu’un mec ne couche pas pendant un mois. Ou alors c’est un surhomme. Oui ça doit être ça. » Il rit franchement. Un mec ne pouvait pas se retenir de coucher avec une fille pendant aussi longtemps qu’un mois, c’était tout bonnement impossible. Du point de vue d’Abell en tout cas. « Et bien je préfère ça. Tu sais que je tiens bien trop à ma belle gueule pour me faire tabasser. » Non mais quoi, c’était vrai à la fin, son physique il y tenait ! « Genre toi tu es choquée…Mais bien sûr… » Il eut un sourire goguenard, là il se moquait clairement parce que Keira, choquée par ce qu’il disait, lui, Abell, c’était bien une bonne grosse blague. « Mais d’accord, si tu insistes tellement, je veux bien te faire l’honneur de ma présence dans ton lit…Seulement si quelqu’un me dit quelque chose je te jure que je dirais que tu m’as forcé, que tout est de ta faute… » Il eut un nouveau sourire narquois. Il était un mec insupportable et alors ? Ses amis le savaient bien. Quant à cette histoire de couleur et de chambre… « Mouais… » Il était persuadé que cette chambre d’amis était peinte en une couleur horrible, insupportable comme du orange, du rose ou autre chose parce que Kaïn n’avait pas du s’interposer dans la décoration de cette chambre là puisqu’il n’y dormait pas. Ce qui fit qu’Abell pensa à autre chose. « Mais comme je vais dormir avec toi, ça n’a plus d’importance n’est ce pas ? » Il sourit avant de terminer : « En plus je suppose que Kaïn n’a pas du accepter le rose à outrance et les draps Hello Kitty…Ce sera parfait ! » Il sourit une nouvelle fois. Finalement, dormir avec son amie s’avérait être une pas si mauvaise idée que ça…Et puis dormir avec Keira ne lui faisait ni chaud ni froid, il avait l’habitude et puis il savait se tenir tout de même vraiment ?

    Lorsqu’il entendit le ton sec qu’avait employé sa meilleure amie pour dire qu’elle était plus forte qu’il ne le pensait, il eut un regard très surpris. Elle n’avait jamais parlé aussi durement depuis…Jamais. Ou du moins il ne se rappelait pas de la dernière fois où elle avait parlé aussi méchamment. Mais il doutait qu’il l’ait déjà entendu parler de cette façon. Et ce fut pour ça qu’il était autant étonné. Et puis sa phrase…Ce n‘était qu’une plaisanterie comme une autre, rien de bien méchant. Abell savait que Keira était passée par des moments très difficiles et qu’elle en était ressortie plus forte mais ce qu’il avait dit n’était qu’une blague…Il ne le pensait pas vraiment…Il n’était jamais sérieux et il pensait que Keira l’avait pris comme ce que c’était mais visiblement, il avait tort…Lorsqu’elle le prit dans ses bras, il lui rendit son câlin, et lui planta un baiser sur la joue, Abell se rendit compte qu’elle-même était choquée, autant que lui. Il ne voulait déjà pas, à la base, la blâmer pour ça mais alors là…Encore moins. « C’est rien Reira voyons… » Il lui planta un bisou sur la joue lui aussi. Il parlait mal tout le temps lui alors que son amie le fasse elle aussi…Ca n’avait pas d’importance même si ce n’était pas dans ses habitudes.

    Abell ne répliqua rien à sa pique concernant l’âge –genre il était vieux, mais bien sûr !- mais ne laissa pas passer l’autre. Comme si l’amour pourrait lui tomber dessus, sur lui, Abell Crowford, qui se refusait à ce sentiment absurde depuis tant d’années…C’était impensable tout simplement. « Bien sûr, bien sûr…Je peux te parier que jamais je ne tomberais amoureux de quelqu’un Keira, jamais. » Ce serait amusant de voir Keira perdre ce pari ! Il en rigolait d’avance. « Je peux gérer une folle je t’assure, après tout je te supporte depuis des années… » Il lui tira la langue lui aussi. Sa meilleure amie était une folle, il le savait depuis des années mais ce n’était pas vraiment dérangeant, Keira pas folle ce n’était pas vraiment Keira.

    La dite folle partit ensuite cher le fameux film d’action qu’ils allaient regarder et elle ramena un dessin animé complètement stupide. Au début, Abell décida de se moquer, comme à son habitude. « C’est ça ouais…C’est comme dire que Blanche Neige et les Sept Nains ou un autre de ses dessins animés ridicules est un drame… » Le truc c’était que visiblement, son amie n’avait pas saisi l’ironie de sa phrase et il dut donc lui dire : « Reira…C’était ironique… » Il soupira avant de dire : « Je ne regarderais pas ce dessin animé. » Et rien ne le ferait changer d’avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Bienvenue chez moi !!!! - PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Bienvenue chez moi !!!! - PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue chez nous
» Bienvenue chez moi...
» Tadadam ! Joy ! Serpentard
» Bienvenue chez moi ! [PV]
» [Finie] Antre de la neige et de la glace, bienvenue chez moi !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 15-
Sauter vers: