AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Un verre et une rencontre [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Un verre et une rencontre [PV]   Mar 19 Fév - 16:05

    Abell & Elyna




    Abell était un fêtard invétéré. Il ne se passait pas une semaine sans qu’il ne se rende en boîte de nuit. Il avait toujours été comme ça. Il avait toujours eu une façade insouciante. ‘Carpe Diem’ aurait pu être sa devise. Il ne vivait pas dans le passé, non, même si la perte de sa mère avait défini le reste de sa vie (pensait-il), il avançait tout simplement. Il ne pensait pas au futur, il vivait l’instant, le moment et ça lui avait plutôt réussi jusqu’à présent. A vingt-cinq ans, il était un jeune photographe connu et reconnu dans le monde entier, il était ultra demandé, ses expositions croulaient de monde, il faisait un boulot génial qui lui plaisait –il se faisait payer pour sa passion-, il avait du succès avec les femmes –son charisme et son sourire de tombeur suffisait-, il avait des amis d’enfers, de l’argent à ne plus savoir quoi en faire, il s’éclatait vingt-quatre sur vingt-quatre…Bref que demandez de plus ? Abell se disait lui-même assez chanceux d’avoir une telle vie, une vie de rêve. Même s’il était à jamais un gros pessimiste, il devait bien reconnaître qu’il menait une vie parfaite. Mais à mec parfait vie parfaite non ? kof kof *s’étrangle*

    Et ce soir, il avait décidé une fois encore de faire profiter de sa superbe compagnie kof kof again à une sublime créature. Quelle chanceuse n’est-ce pas ? Pour cela, il se prépara correctement. Le brun était quelqu’un qui travaillait et vivait dans un monde superficiel, qui était fait que d’apparence et de paillettes aussi prenait-il particulièrement soin de lui. Il avait enfilé une chemise bleue foncé, une cravate noire qui semblait négligemment serrée autour du cou mais dont l’effet était parfaitement maîtrisé, un pantalon en toile bleu très foncé –il paraissait même noir- et des chaussures noires. Il avait bien sûr dompté ses cheveux dans un effet coiffé-négligé qu’il maîtrisait depuis des années. Il s’était arrosé d’eau de cologne comme à son habitude et sa chaîne n’avait pas quitté son cou. Pour finir, il s’était à peine rasé parce que la barbe de trois jours ça fonctionnait toujours.

    C’est donc un sublime kof kof pour la troisième fois jeune homme qui entra dans le Black & Red, un jeune cabaret qu’il avait récemment découvert et dont le jeune âge du gérant –vingt ans à peine- ne l’avait pas repoussé bien au contraire. Abell appréciait les personnes qui se donnaient à fond dans ce qu’ils faisaient et le fait que le blond soit déjà gérant de son propre établissement à son âge c’était super impressionnant. Aussi, même si le cœur d’Ab’ restait à 4Dream, l’établissement de sa Lena, il fréquentait et aimait bien ce cabaret.

    Il s’installa tout de suite au bar et commanda un whisky. Il n’était pas un habitué de la maison mais il n’était pas loin de l’être aussi se permit-il de taper la discut’ avec le barman qui était un gentil garçon. Et puis quoi, il y avait aucune fille potable pour l’instant ! Et il n’avait même pas le droit de toucher aux danseuses ni aux serveuses et s’approcher de Marie n’était absolument pas une bonne idée alors bon…Les jeunes hommes discutèrent un moment avant que le barman ne serve les clients qui commençaient à affluer et que Abell repère une jolie brune assise toute seule au bar. Un sourire conquérant au bar, son verre à la main, il s’approcha.

    « C’est triste les jolies filles qui boivent toute seules… Ça ne devrait même pas exister selon moi. » C’est vrai quoi, les jolies filles c’était généralement vues avec plein de garçons à leurs pieds et pas à se morfondre au bar d’un cabaret. « Je suis Abell et toi ? » Yeux bleus brillants, sourire gentil, à l’aise, tel était Abell quand il se présentait à une fille. Il glissait toujours quelques compliments quand il s’approchait d’une fille et son charme et son charisme faisait le reste.


Dernière édition par Abell Crowford le Mar 16 Avr - 2:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Un verre et une rencontre [PV]   Mer 20 Fév - 0:30

    Boire n’était peut-être pas la meilleure idée que la jeune femme avait eu ses derniers temps, seulement, elle se rendait bien compte que le temps d’une soirée, voir plusieurs, elle avait ses soucis derrière elle et pouvait espérait de nouveau. Espérer quoi ? Ca s’était une très bonne question, seulement elle se rendait bien compte que la vie était loin des contes de fées qu’elle s’était imaginé jusqu’à présent. Déjà elle était tombée amoureuse, elle avait cru que Seth était l’homme de sa vie, le futur père de ses enfants, mais le temps et la distance ont eu raison de leur couple et c’est que lorsque la jeune femme fut sortie du château qu’elle réalisa tristement la vérité. Seth et elle n’avait plus les même sentiments l’un pour l’autre, autant arrêter le carnage tout de suite que de continuer à se bercer d’illusion.

    Automatiquement, Elyna qui avait des tonnes de projets se retrouva avec plus grand-chose de concret dans les mains. Elle qui devait aller travailler au ministère avait mis ça de coté, puis complètement de coté et c’est son père qui avait accepté de la faire travailler au restaurant pour qu’elle ne reste pas à rien faire. Dernièrement, elle avait parlé un peu avec sa mère qui lui avait proposé d’appuyer un peu sa candidature au ministère, mais pour cela, il fallait surtout que sa fille se ressaisisse parce qu’elle n’allait pas griller ses contacts et sa réputation si sa fille continuait à déprimer sur place. L’avantage ou l’inconvénient c’est qu’Ely avait sa petite maison, elle avait au moins pris son indépendance, mais elle avait parfois du mal à joindre les deux bouts et il fallait vraiment qu’elle se reprenne en main pour s’en sortir, seulement, même si la théorie était faite dans sa tête, la pratique était tout autre. Si seulement elle pouvait se convaincre qu’elle plaisait encore, qu’elle trouverait un autre garçon si ce n’était pas Seth, bref, si elle pouvait juste tourner la page. Elle pensait que ça serait facile, mais non, même en parlant à Seth, en lui annonçant cette séparation bah ça restait toujours en travers de sa gorge, parfois, quand elle était seule, elle se demandait si elle avait fait le bon choix. Oui, elle avait fait le bon choix, mais quand même, ce n’était vraiment pas facile à digérer…

    Quoi qu’il en soit, ce soir la, Elyna avait reçu un message de Tobias, un ami et nouveau gérant d’un cabaret sur Londres. Le garçon lui avait parlé de son restaurant et elle avait déjà été lui rendre visite quelques soirs quand elle n’avait pas grand-chose à faire et surtout qu’elle ne travaillait pas pour son père. Aujourd’hui donc, la demoiselle savait qu’il y avait un spectacle, donc autant se divertir non ? Elle avait enfilé un short, collant et paire de bottes à talon, un débardeur et une petite veste en cuir, un foulard et ses cheveux bruns ondulaient par-dessus. Ely transplana jusqu’au cabaret et y entra, adressant un sourire aux personnes qui croisaient son regard. Elle se dirigea vers le bar et chercha Tobias du regard mais ce dernier devait travailler dans les coulisses donc elle se commanda un premier verre, une vodka mangue avant de se tourner vers la salle. Elle mordillait sa paille, regardant les personnes présentes. Il y avait du monde, ça lui faisait plaisir que l’affaire de son ami fonctionne bien, et lorsqu’elle reporta son attention sur son verre, elle constata qu’elle en avait déjà avalé la moitié. Aussitôt, elle reposa sa vodka sur le bar et prit le temps de jouer avec sa paille et le glaçon, pour passer le temps. Pas qu’elle s’ennuyait, mais elle avait tellement de chose en tête…

    Si bien qu’elle ne vit pas le beau garçon qui s’était rapproché d’elle, un très beau sourire aux lèvres. Il lui fit une remarque concernant les jolies filles qui boivent seules… Reprenant une gorgée, la jeune femme lui répondit alors le plus simplement possible.

    «Une jolie fille ? Ou ça ? Malheureusement, ça existe bel et bien… Après, la beauté c’est dans l’œil de celui qui la regarde… »

    Oui, elle tenait cette phrase d’un dessin animé et alors ? C’était la vérité non ? De toute évidence, de tout les garçons présent dans la pièce, Abell –puisqu’il venait de se présenter- semblait être le seul à l’avoir remarqué.

    « Elyna, enchantée… Et toi ? Quel est ton excuse pour être seul à un bar ? A part réconforter les demoiselles qui boivent seules ? »

    Elle garda son sourire, Ely était très souriante par nature, même si dans sa vie en ce moment c’était loin d’être tout beau tout rose, Abell n’était pas responsable, donc elle n’allait pas lui faire la tête pour autant non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Un verre et une rencontre [PV]   Jeu 21 Fév - 13:43

    Aborder cette jolie jeune fille avait décidément une bonne idée. Elle avait l’air bien morose et une tête comme ça était loin d’engager les jeunes hommes à part les gros dragueurs comme Abell ou les masos aussi. Mais elle restait quand même très agréable à regarder et en dépit de son sourire triste, elle semblait très sympathique. Si on regardait un peu plus loin que le visage qu’elle affichait, on pouvait même la trouver assez avenante. En tout cas, Abell le trouvait. Et il lui semblait que sa compagnie lui serait plus agréable qu’une certaine blonde croisée il y a peu sur le chemin de Traverse et qui était franchement une hystérique complète. Mais c’était un autre cas, peut-être moins complexe, un défi sûrement moins dur à relever mais le brun ne disait pas non à un peu de répit et s’il était toujours partant pour n’importe quel type de challenge, un tout simple le reposerait. Cependant, la jolie brune au bar était bien loin de toutes les greluches et autres filles faciles qu’il nommait ‘plan simple’, elle semblait même avoir pas mal d’esprit et si elle aurait montré plus de réserve face à l’arrivée d’un inconnu près d’elle (était-elle si jeune que ça ? n’avait-elle pas lu de romans d’horreur ? ne lisait-elle pas les faits divers ? enfin, il était évidemment qu’avec les types louches qui venaient aborder les jolies filles au bar, il fallait être prudent) il n’aurait pas hésité à dire qu’elle venait de son ancienne maison. Mais à tous les coups, elle sortait de Serdaigle ou de Poufsouffle. De quoi Gryffondor ? Ah ah la bonne blague, ceux qui étaient réellement intelligents ne sortaient jamais de la maison de ces idiots de rouges et or. Ils allaient dans la maison des serpents ou à la rigueur chez les aigles ou les blaireaux mais pas chez les lions ! Il y avait peut-être deux ou trois cas, Hermione Granger par exemple était assez futée mais enfin elle était amie avec Harry Potter donc cela restait à vérifier, mais cela restait rare. De toute façon, ceux qui réussissaient dans la vie sortaient des Serpentard, c’était bien connu pas pour la majorité des élèves de Poudard cependant.

    Comment avait-il su qu’elle possédait assez d’esprit pour pouvoir appartenir à la maison des verts et argent ? Et bien, il avait seulement fallu qu’elle ouvre la bouche pour répondre à sa question, tout simplement. Sa remarque le fit se taire pendant quelques minutes parce qu’il était plutôt surpris, mais il gardait le contrôle de lui-même et aucune émotion ne pouvait se lire sur son visage enfin plutôt il avait gardé son visage avenant sans laisser sa surprise se refléter dessus, de ce qu’il avait entendu. Déjà parce qu’elle semblait manquer de confiance en elle pour demander où était donc la jolie fille comme il disait (ou alors il avait trop bu et avait mal compris le sens de ses paroles mais ça l’étonnerait beaucoup, il tenait bien l’alcool des années d’expérience les enfants, des années) puis il lui sembla qu’elle citait Oscar Wilde. Et bon, il ne lui semblait pas qu’Oscar Wilde soit un écrivain super étudié par des sorciers. Parce que genre lui c’est un spécialiste et qu’il lit et connait super bien Oscar Wilde ha ha. « Tu me sembles bien pessimiste pour une jeune fille aussi jeune…Pourquoi l’es-tu alors qu’il te reste tant de choses à accomplir, tant de choses à voir ? » Ça lui ressemblait bien tiens, de faire des leçons de morale sur le pessimisme lui qui était si optimiste (cependant si vous lui demandiez, il vous répondrait qu’il était seulement réaliste mais c’est une question de point de vue après tout.) « Oscar Wilde est un écrivain très juste je trouve. Toi aussi ? » Après tout n’était-ce pas lui qui avait écrit ‘Les femmes sont faites pour être aimées, non pour être comprises.’ Cela avait du sens pour Abell qui ne s’embêtait pas à essayer de comprendre les femmes –sauf ses amies mais c’était différent- il se contentait de leur faire plaisir pendant un temps, il n’allait pas jusqu’à croire qu’il les faisait se sentir aimer mais peut-être que…Enfin, il continua son explication : « Je suis photographe, il est pour moi normal de savoir mieux regarder que les autres, je ne fais que ça tout le temps, capturer les instants éphémères, capturer la beauté que plus personne ne voie jamais…Ce n’est pas que les autres ne te voit pas, c’est qu’ils te voit mal, ils ne savent pas ce qu’est la vraie beauté, ils ne savent pas la chance qu’ils ratent en n’osant pas t’approcher. » Et cette chance c’était lui qui allait la saisir ! Aussi, décida-t-il de reprendre son visage taquin habituel et de lancer un : « En fait c’est ça, tu es trop belle et tu fais trop peur à tous les mecs alentour ! » Quoi ? Il fallait bien qu’il installe une ambiance déconnade, le sérieux ça allait bien trente secondes mais sitôt passé ce délai, terminé !

    « C’est moi qui devrais être enchanté…Elyna…C’est un joli prénom, ça vient d’où ? » Une petite question en passant mais aussi bizarre que cela puisse paraître, Abell était réellement intéressé par la réponse, les origines des prénoms aussi bien que leur pays d’origine et la culture qui allait avec c’était un truc qui le bottait. « Et bien je crains hélas que je n’ai que cette excuse. Vois-tu, je ne suis qu’un dragueur parmi tant d’autres échoué dans un tout nouveau et pas déplaisant cabaret mais chut, il ne faut pas le répéter, je ne voudrais pas que cela s’ébruite, cela ferait s’enfuir mes victimes ! » termina-t-il, un brin taquin. Oh allez, il n’avait pas l’habitude de jouer franc jeu mais là franchement, avec une fille aussi intelligente –il l’avait repéré au premier coup d’œil cette caractéristique car il était très observateur, ce qui était quand même utile dans son métier- il fallait mieux jouer cette carte. Pas qu’il n’avait pas embobiné des filles toutes droit sorties des meilleures universités du pays mais enfin, il avait plusieurs flèches à son arc et cette flèche-là lui semblait convenir pour cette soirée-là. Et on termine sur un air qui rappelle une certaine chanson *air de Cloclo qui résonne*.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Un verre et une rencontre [PV]   Jeu 21 Fév - 23:53

    Elyna était loin d’être une experte en drague et séduction, elle savait qu’elle n’était pas moche mais pour elle, c’était juste une fille banale, dans un endroit banal qui avait une vie des plus banales… Vous l’aurez donc compris, la demoiselle était très loin d’avoir une très grosse confiance en elle, si à l’époque elle avait dragué Seth sur un terrain de Quidditch, ça datait de sa deuxième année, ou troisième, mais ça remontait à très loin et depuis, et bien elle était sortie avec le garçon, lorsqu’il était sorti du château, ils étaient restés ensemble… et une fois que l’aiglonne eut fini ses études, son couple était déjà bien bancal et c’est tout simplement qu’ils avaient décidé d’arrêter. Bref, pour résumer, Ely ne draguait pas, ou du moins ça faisait très longtemps qu’elle n’avait pas fait un truc qui y ressemblait. Même ce soir, pour elle, elle s’était habillée tout simplement, pourtant ses parents lui disaient souvent qu’elle était jolie, mais quand on est la fille unique d’un couple ayant eu beaucoup de mal à avoir un enfant, on est forcément pas très objectif.

    En tout cas, avoir ce beau brun qui venait discuter avec elle, l’ancienne aiglonne ne savait pas trop comment réagir. Elle était quand même très sociable, ancienne préfète aussi donc parler avec les autres était naturel quand même, et puis pour avoir joué dans l’équipe de Quidditch, elle avait eu une certaine popularité à une époque. Seulement de visage, le garçon ne lui disait rien, surement une année bien plus vieille, elle venait peut-être à peine d’arriver au château quand il était dans sa fin de scolarité ou qu’il avait déjà quitté l’école. Pas de doute en tout cas, le garçon était à Serpentard, elle reconnaissait certain trait qu’elle avait déjà observé chez des camarades vipères, elle n’avait rien contre les autres maisons et avait des amis un peu partout. Moins de contact depuis sa sortie de l’école, mais ça ce n’était pas très important, les vrais amis, ont les reconnait à ça.

    Elyna décida donc de mettre de coté ses appréhensions et de faire comme n’importe quelle discussion. Pour la suite, chaque chose en son temps, elle se rendait bien compte que trop prévoir faisait qu’on était forcément déçue ensuite. Le jeune homme lui demanda alors pourquoi elle semblait si pessimiste, et la raison était la plus facile, du moins pour elle et portant son verre à ses lèvres elle prit une nouvelle gorgée avant de lui répondre.

    « Disons que quand on prévoit des tonnes de choses et que tout s’écroule, se retrouver devant un château de cartes qui ne ressemblent plus à un château, ce n’est pas évident… Oh, faut que je me remonte la pente, mais je n’ai pas encore touché le fond je crois… »

    Elle lui adressa néanmoins un sourire, il y avait un truc dans le regard d’Abell lui donné l’impression qu’elle pourrait lui faire confiance. Bien sur, elle savait bien que faire confiance aux inconnus étaient peu recommandable, mais elle n’allait pas partir avec lui après tout, elle ne faisait que discuter quoi. Etonnamment, Elyna fut ravie de voir que le garçon connaissait Oscar Wilde, peu de sorciers connaissaient cet auteur et ses romans. Posant son verre, la jeune femme le regarda en arquant un sourcil, mignon et intelligent, ce n’était pas courant…

    « Tu connais Oscar Wilde… Je l’ai étudié un peu en faculté moldu… Une de mes citations préférée reste au sujet de la tentation, et que le meilleur moyen de résister, c’est d’y céder… Après, entre l’apprécier et l’appliquer, il y a un pas, mais c’est un auteur très réaliste je trouve, qui a bien compris la société je pense… »

    Bon, elle n’allait pas déblatérer son savoir dans un bar avec un beau jeune homme, mais ce genre de discussion était toujours plaisant à avoir, elle ne passait pas pour une intello de service. Terminant alors son verre, la jeune femme observa Abell, il avait un regard qui la captivait, et si elle ne se contrôler pas un minimum ça pourrait même paraître déplacer de le regarder ainsi. Une chance qu’elle sache se tenir quand même. Le jeune homme lui expliqua son travail, elle comprenait mieux à présent le fait qu’il sache peut-être mieux observer que les autres, enfin si vraiment il y avait quelque chose à voir chez la jolie brune.

    « Ils ne savent peut-être pas la chance, mais sais-tu si vraiment c’est une chance que de m’aborder… Je suis peut-être une sorte de méduse qui tue ses victimes d’un regard… ou pire, une vampire suceuse de sang qui chasse ses victimes dans les nouveaux lieux à la mode. »

    Elle se mit alors à rire avant de le rassurer tout de suite.

    « Ou tout simplement une fille qui s’ennuie et qui divague un peu trop, et pourtant je n’en suis qu’à mon premier verre. Mais merci du compliment, c’est toujours agréable à entendre. »

    Elyna se mit alors à rougir très légèrement, l’ambiance tamisée devait surement la cacher un peu, au pire, bah il verrait que ses gentilles paroles lui plaisaient voila tout. Il la questionna ensuite sur les origines de son prénom et pour ça, ses parents lui avaient déjà expliqué, mais ça n’avait rien à voir avec ses origines.

    « J’ai des origines suédoises mais mon prénom est grec et ça veut dire l’éclat du soleil… Une longue histoire on va dire… Et toi ? Abell, ce n’est pas courant non plus, je pense même que tu es le premier que je rencontre, a ton tour de me dire tes origines. »

    Nouvelle surprise, la franchise avec laquelle il lui annonça la raison de sa présence ici. Au moins il était honnête, c’était pour draguer qu’il était là, et cette franchise, ça ne gênait pas le moins du monde la brunette qui appréciait qu’on joue cartes sur table avec elle. Elle se mit néanmoins à rire, il avait le don de dire les choses de manière a ce que ça passe tout seul et elle aimait ça.

    « C’est le cabaret d’un ami, je viens de temps en temps le voir, mais ce soir, il n’est pas disponible, c’est ça aussi d’être gérant… En tout cas tu peux compter sur moi, je ne dirais rien aux autres filles… Faudrait pas griller tes chances de conclure avec elle. »

    Pauvre Elyna, si elle savait qu’elle était la cible du jeune homme ce soir, enfin, ça ne la gênait pas tant que ça non plus, il était intelligent, séducteur, de l’humour et un métier qui faisait rêver, que d’atout dans son jeu, il y avait bien quelques défaut quand même non ? Laissant aller ses pensées, la jeune femme ne se rendit pas compte qu’elle avait laissé son verre léviter au dessus du bar. Le reprenant dans sa main, elle s’excusa aussitôt.

    « Oups, j’ai encore un peu de mal avec ce don… Soit pas étonné si tu vois des trucs voler, ce n’est que moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Un verre et une rencontre [PV]   Ven 1 Mar - 18:17

    Abell avait visiblement bien choisi sa victime. Il les choisissait toujours très bien il est vrai mais là…La jeune fille ne semblait pas être comme toutes les autres, elle n’avait évidemment rien à voir avec toutes les filles faciles qu’il se faisait tous les jours mais elle avait quelque chose de brisé en elle, elle n’avait pas confiance en elle et c’était en cela qu’elle constituait une proie facile. Des compliments pour la rassurer, quelques beaux discours et le tour serait joué. Le jeune photographe se félicita d’être aussi observateur –de par son métier il l’était forcément mais il l’était aussi naturellement- et de savoir aussi bien juger les gens comme il le faisait. Il avait eu le nez fin lorsqu’il avait approché la jolie brune. En plus d’être assez agréable à regarder –malgré ce qu’elle pouvait penser elle était réellement très jolie-, d’être une fille facile à séduire quand même et en plus elle était assez intelligente. Et ce n’était pas qu’il fréquentait des abrutis complets mais dans le monde où il travaillait les filles avec un esprit remarquable ça ne faisait pas légion…Il y en avait certes mais pas énormément. Alors bon, quand il rencontrait une fille intelligente, il était plutôt content.

    Mais le pessimisme d’Elyna l’étonnait. Oui il croit qu’il est le seul à être pessimiste dans le monde. Elle était jeune, si elle croyait que sa vie était foutue à son âge, elle était mal partie. Il voyait peut-être le monde en noir –bien que pour lui c’était la seule manière de le voir le monde- lui mais il savait que côté professionnel, il avait réussi et c’était tout ce qui comptait. Oh bien sûr ce qu’elle disait était tout à fait vrai, prévoir quelque chose et finalement ça tombe à l’eau…C’était loin d’être évident…C’était pour cela qu’Abell prévoyait toujours tout, pour s’assurer que jamais, au grand jamais il ne se ferait surprendre, que jamais tout s’effondrerait autour de lui. « Tu sais ce que je crois ? Que l’on peut toujours se relever, qu’importe si on a atteint le fond ou non. »

    Lui faire confiance à lui n’était pas une bonne idée mais après tout, les jolies filles n’étaient pas obligée de le savoir. Mais il était clair qu’il n’était pas un individu en qui il fallait faire confiance, seul ses amis, ses proches le pouvaient mais ils le connaissaient donc ce n’était pas pareil. Ils savaient que le jeune homme se servait des personnes pour son propre plaisir ou pour atteindre son but. Seul ses amis pouvaient discuter tranquillement avec lui sans s’inquiéter d’un éventuel coup fourré de sa part, les autres gare à eux…Mais il montrait toujours un visage le plus avenant possible, personne –pas même ses proches, sauf Lena pour qui il n’avait aucun secret- ne pouvait deviner quelles intentions l’animaient, c’était sa plus grande force.

    Elle cita Oscar Wilde et cela l’étonna. Peu de personnes en ce monde, en tout cas peu de personnes qu’il fréquentait, connaissait cet écrivain. Normal, me direz-vous, vu que cet auteur était un moldu. C’était étonnant pour lui parce qu’il le trouvait très juste. En tout cas, Abell se retrouvait pas mal dans ces célèbres citations. Aussi était-il ravi de trouver quelqu’un qui connaissait et appréciait cet auteur. Surtout qu’elle avait le même avis que lui. « Eh oui je ne suis pas qu’un dragueur comme les autres que veux tu… » la taquina-t-il. « Je suis tout à fait d’accord avec toi, j’ai un recueil de ses citations chez moi, je suis fan de cet auteur et là tu dois me prendre pour un taré ou je ne sais quoi… » Il rigola. Il ne dit rien à propos de la citation célèbre de Wilde ‘la meilleure façon de résister à une tentation, c’est d’y céder’, lui, il l’appliquait tous les jours en quelque sorte, il tentait les filles et n’hésitait pas à citer ces paroles pour les faire céder…

    Il eut ensuite un sourire et un rire à ses paroles. Elle était trop mignonne de penser comme cela… « Ça m’étonnerait…Vois tu je juge plutôt bien les gens et mon instinct me dit que tu n’as rien d’une méduse ou une vampire… » Par contre lui, il était bien plus dangereux que son sourire et ses yeux bleus charmeurs ne pouvaient le laisser penser… « Et moi je dis qu’on ne peut jamais assez boire… » Il rigola franchement. « Je t’en prie pour les compliments. » Il lui sourit. Il savait par expérience qu’on ne pouvait jamais assez complimenter les femmes.

    Le photographe la questionna sur les origines de son prénom, Elyna. Elle lui répondit et ensuite elle l’interrogea sur son propre prénom. « Jolie signification. » Il sourit encore une fois avant de boire un petit peu de sa boisson. « Mon prénom…Il y a une longue histoire derrière. D’abord, mes grands parents sont très croyants et ils voulaient que j’ai un prénom tiré de la Bible. Mais mon père…Il n’est pas comme eux et il a toujours été provocant alors il a choisi le prénom du fils d’Adam mais il a ajouté un l tout simplement…Sinon pour la signification même, cela veut dire souffle, respiration en hébreu. » Ce qui avait une signification toute particulière pour sa mère puisque son fils avait été le seul bonheur de tout son mariage…

    « Et bien si un jour on se recroise et que le gérant est disponible, il faudrait que tu me le présentes, il faut que je le félicite d’avoir mis en place un établissement pareil… » Quant au fait qu’elle croyait qu’il allait draguer d’autres filles qu’elle –du moins c’était l’interprétation qu’il en tirait- cela la confirmait dans son opinion qu’elle était décidément bien mignonne ce qui signifiait pour lui idiote et naïve…

    Il fut surpris par la suite. Cette fille…Elle était capable de faire léviter des objets ? C’était incroyable, vraiment. « Wah je suis impressionné c’est la première fois que je vois ça… » Il savait que certains sorciers avaient des dons particuliers et qu’il y avait même eu une école il y a quelques années pour aider ces sorciers à contrôler leurs dons mais c’était la première fois –il lui semblait- qu’il rencontrait un tel sorcier avec des dons comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Un verre et une rencontre [PV]   Mer 13 Mar - 13:34

    Elyna n’avait pas l’habitude d’être séduite, draguée, il faut dire qu’elle avait toujours été en couple durant Poudlard, qu’elle avait peut-être regardé d’autres garçons, mais entre regarder et passer à l’acte, il y avait un fossé entre deux. La jeune fille savait bien qu’elle n’était pas moche, au contraire, mais la aussi, tout est une question de confiance en soi, et quand on perd l’homme qu’on aime et qu’on sait intérieurement que ça aurait pu marcher avec un peu d’effort de chaque coté, ce n’est pas facile à oublier. Ce n’était pas pour ça qu’elle se mettait à boire, la c’était juste parce que justement, elle sortait, elle voulait se changer les esprits et surtout, elle voulait passer à autre chose, et il est bien connu que l’alcool fait sauter certaine barrière non ?

    En tout cas, ce garçon avait l’air de s’y connaître. Sans pour autant dire qu’il était vieux, non loin de là et en plus, les hommes deviennent de plus en plus charmant avec l’âge, mais qu’importe, le garçon savait ce qu’il faisait, et semblait aussi pleins de belles paroles pour la rassurer, voir même la réconforter. Après, elle n’était pas complètement dupe, elle se doutait bien que ce n’était pas par pure bonté d’âme qu’il était venu vers elle, mais elle s’en fichait pas mal, la solitude commençait à lui peser un peu trop à son goût.

    « Je ne dis pas le contraire, c’est juste qu’une fois au fond, on ne peut que remonter ensuite… Faut juste que le déclic se fasse, et pour l’instant, il ne semble pas décider à se faire… »

    Elle termina son verre et en commanda un autre, mais ne le but pas tout de suite, c’est simplement parce qu’elle n’aimait pas voir son verre vide et que si jamais elle en avait besoin, elle pourrait prendre une gorgée.

    En tout cas, se faire draguer par un garçon avec de la culture, ce n’est pas chose commune, il faut l’avouer. Elle fut quand même agréablement surprise de pouvoir discuter avec un auteur qu’elle avait étudié et qui était quand même en avance sur son temps. Ce genre de mœurs n’était pas vraiment général, mais qu’importe, de nos jours, ça correspond tout à fait. En tout cas, le garçon lui avoua avoir un livre avec ses citations et qu’il était un grand fan de l’auteur, ce qui fit sourire la jeune fille sans pour autant le prendre pour un fou.

    « Juste pour quelqu’un qui sait apprécier les bonnes choses… Pourquoi paraître fou alors qu’on apprécie ce genre de chose ? »

    Elle avait ce sourire aux lèvres, celui qui indiquait qu’elle pourrait craquer, elle sentait bien que la vodka n’était pas pour rien dans l’affaire, elle avait son cœur qui lui rappelait qu’elle avait Seth en tête, et pourtant, elle se sentait un peu mieux, comme si il s’effacer, en même temps, ça faisait très longtemps maintenant, il était temps qu’elle tourne la page et passe à autre chose, tout en sachant que les rencontres au bar, c’était peut-être pas le meilleur moyen de rebondir sur quelque chose ensuite.

    « Et si ton instinct te faisait défaut aujourd’hui ! Tu pourrais le payer cher tu sais… Enfin, pas avec moi en tout cas, vu qu’il t’indique juste à mon sujet. Je ne suis qu’une pauvre demoiselle, seule, sans défense, et libre de toute attache… »

    Pourquoi avait-elle dit tout cela ? Surtout que bon, ça se voyait un peu, sinon elle ne serait pas la ce soir avec son verre en triste compagnie. Bon depuis qu’Abell l’avait rejoint, c’était bien mieux, mais elle préféré prendre une gorgée de son verre plutôt que de dire de nouvelle chose qui tombait sous le sens. Elle se contenta de lever son verre pour confirmer ce qu’il disait au sujet de l’alcool, qu’on ne boit jamais assez, enfin dans le cas d’Elyna après elle passerait peut-être au jus de fruit, elle ne voulait pas avoir mal au crane au réveil demain.

    Ce fut donc au tour du garçon de donner la signification de son prénom, ce qui fit sourire la jeune femme. Dans le fond, il est vrai qu’Abell apporter un nouveau souffle à Elyna, un signe ? La jeune fille y croyait beaucoup en tout cas, mais ce n’est pas pour autant qu’elle allait s’imaginer tout et n’importe quoi.

    « C’est très joli, mes parents ne sont pas très croyants… Faut dire avec ce qu’ils ont enduré pour m’avoir… Enfin, pour la ou j’en suis aujourd’hui… J’aimerais tellement que mes parents soient fiers de moi, et qu’ils arrêtent de se faire du souci. Je sais bien qu’en ce moment, je suis loin d’être la plus souriante des filles, mais ils ne savent plus quoi faire pour m’aider… »

    Alors du coup, elle essayait de les voir un peu moins. Elle gardait contact par téléphone, allait manger parfois avec son père mais bon, le cœur n’y était pas, et pour des parents ce n’est jamais très agréable à voir. En tout cas, elle ne se laissa pas abattre et reprit une gorgée de son verre, regardant le beau brun devant elle. Il lui demanda si la prochaine fois qu’ils se croisent, elle pourrait lui présenter le gérant… Ainsi il espérait éventuellement la croiser encore… Oh le revoir, elle n’était pas contre, il était d’agréable compagnie, bien élevé, intelligent, bref, pas de soucis pour une prochaine fois.

    « Oui, je pense que Tobias ne sera pas contre, je lui en parlerai la prochaine fois que je le verrais alors, ou peut-être un peu plus tard s’il parvient à se libérer. »

    Le souci quand Elyna était un peu distraite, et qu’elle commençait à avoir les effets de l’alcool, c’est que son don en profitait pour s’exprimer. Elle pensait à son verre, donc c’est lui qui lévitait… Elle se rattrapa, ils étaient dans un bar sorcier ce n’était pas très grave, mais elle n’aimait pas faire bête de foire pour autant.

    « On n’est pas nombreux avec ce genre de don, j’ai fait ma scolarité à Poudlard, mais pour ceux qui avaient des dons comme moi, il y avait une option qu’on pouvait suivre. Certains on même fait leur scolarité à l’école de Taliesin et sont bien plus doués que moi… En général, je sais le contrôler, mais comme en ce moment, j’ai un peu du mal à avoir les idées claires, c’est une autre affaire… Heureusement que je ne fous pas le feu, comme certains qui avaient ce don… »

    C’set certain qu’un manque de concentration, si c’est pour léviter des objets ce n’est pas très grave, mais provoquer des incendies, pas sur que Tobias apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Un verre et une rencontre [PV]   Dim 31 Mar - 21:58

    Séduire, draguer, plaire, c’était le quotidien d’Abell. Séducteur, dragueur, plaisant, c’était ce qu’il était. Il savait ce qu’il faisait. Il disait toujours ce qu’il fallait. Des fois c’était facile, d’autres fois non, ce qui le relançait. Il aimait les défis. Il n’avait aucune limite et les obstacles, ça ne lui faisait pas peur, il savait qu’il pouvait les surmonter sans aucun problèmes. Ainsi, avec sa nouvelle et future victime –la jolie Elyna- il savait exactement ce qu’il devait faire. Il avait beau être loin d’être un grand optimiste, il devait l’être pour rassurer la jeune fille. Même s’il ne pensait aucune de ses paroles. Mais bon, il était clair depuis longtemps que le jeune homme était un grand, un gros menteur. Mais la rassurer entrait dans la phase de séduction alors il devait s’y plier. En observant la jeune fille plus intensément, il s’aperçut qu’elle dégageait beaucoup de choses. De la tristesse en premier lieu raison pour laquelle il s’était approché tout d’abord parce qu’elle semblait être la victime idéale –il n’avait d’ailleurs pas changé d’avis sur ça-. Mais également une blessure profonde et de la solitude, beaucoup de solitude…Ce qui faisait étrangement écho à tout ce que pouvait bien dégager Abell s’il ne faisait pas attention. S’il ne conservait pas à son masque. Mais la jeune fille était encore bien jeune et nul doutes qu’elle pourrait sans peine ‘remonter à la surface’ alors qu’il était bien trop tard pour lui, il était un cas désespéré et ce depuis bien longtemps… « Laisse toi du temps…Quand on sort d’une épreuve on en a toujours besoin c’est normal… » Bien que certaines épreuves ne pouvaient jamais se résoudre, malgré le temps qui passait…Mais ça Abell n’allait évidemment pas le mentionner, il était inutile de le faire, il voulait la séduire, pas la déprimer.

    Ils abordèrent ensuite ce sujet passionnant qu’était ce grand auteur d’Oscar Wilde au travers d’une simple citation dite par la jolie jeune fille. Mignonne et cultivée hein…Elle avait tout pour elle bien qu’elle ne semblait pas penser exactement pareil –c’était le moins que l’on pouvait dire, elle manquait cruellement de confiance en elle-. Il eut un sourire à sa phrase et lui répondit : « Ça peut paraitre fou pour certaines personnes que de s’intéresser à de la bonne littérature…Mais j’ai cessé de me poser des questions sur le pourquoi du comment depuis longtemps maintenant… » Qu’importe, tous ceux qui jugeaient les bons auteurs trop vieux pour être lus n’étaient que des idiots. Surement des Gryffondors à bien y penser d’ailleurs.

    Il s’aperçut qu’elle avait un petit sourire conquis et il sut qu’il avait gagné. Ou qu’il était sur le point de le faire. Tout n’était plus question de minutes. Ça avait été drôlement facile. Il se retint d’ailleurs d’afficher un sourire vainqueur, ça pourrait tout gâcher et Abell n’était pas du genre à foirer alors qu’il était sur le point de remporter la partie. Non, il n’était pas comme ça. « Non, mon instinct ne se trompe jamais… » Il avait un sourire confiant aux lèvres. Il ne doutait absolument pas de lui. Jamais. Il faisait cependant très attention à ne pas trop le montrer car il savait que la trop confiance en soi même pouvait rapidement taper sur les nerfs de quelqu’un. Alors il se contrôlait. Ce n’était pas quelque chose de bien difficile pour lui, il le faisait très bien. Depuis toujours. « Et quel est le nom de celui qui a bien pu te laisser filer, jolie demoiselle ? C’est un idiot complet, un véritable imbécile puisqu’il t’a laissée partir. Mais je dois bien avouer qu’il m’a rendue service puisque grâce à lui, j’ai pu te rencontrer. » Il lui adressa un grand sourire charmeur. Il avait sortie l’une de ses phrases types qui marchaient à tous les coups. Un simple sourire et deux ou trois longs regards bleus devraient suffir à finir de conquérir la jeune brune.

    « Oh tu sais, la religion dans ma famille c’est uniquement affaire de tradition. Moi-même je suis loin de croire en Dieu. » Il sourit avant de prendre une gorgée de sa boisson, de la finir et de commander une bière. « Ce qu’ils ont dû endurer pour t’avoir ? Tes parents ont eu du mal à faire un enfant ? » Hésitant, il ajouta : « Désolé si je suis trop indiscret… » En soit, il l’était carrément mais bon, si cela dérangeait réellement Elyna, elle n’avait qu’à lui dire et il ne poserait plus de questions sur ça. « Je suis sur qu’ils sont super fiers de toi Elyna et s’ils ne le sont pas alors ils sont stupides…Tu n’as pas besoin de faire quoique ce soit pour qu’ils soient fiers de toi. Tu es leur fille. Ça suffit. En tout cas ça doit suffire. Et ils s’inquiètent pour toi ? C’est normal je pense. C’est même adorable. Cela prouve qu’ils t’aiment. » Abell s’y connaissait en parent indigne, se fichant royalement de son enfant et en enfant décevant et il était persuadé que la jolie jeune fille était loin de faire partie de cette catégorie. De plus, si ses parents s’inquiétaient pour elle, cela voulait dire qu’ils étaient supers et alors, elle n’avait pas à s’en faire.

    Il n’ajouta rien quand elle accepta de lui présenter le gérant –nommé Tobias donc- une prochaine fois, la remerciant simplement d’un sourire. Puis il remarqua son incroyable don, ses yeux bleus pétillant très légèrement d’un éclat d’admiration. « Oui je connais tout ça simplement je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui ait un tel don…Elyna, je dois dire que tu m’impressionnes ! » Il lui sourit franchement. « Oh je suis persuadé que tout reviendra à la normale rapidement…Cela fait longtemps que tu as ce don ? » Il avait beau être techniquement en mode ‘prédateur’ là, il était réellement intéressé par le don prodigieux qu’avait la jeune brune et réellement curieux d’en savoir plus à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Un verre et une rencontre [PV]   Lun 13 Mai - 18:54

    Elyna était loin d’être complètement bête, elle savait bien qu’elle pouvait plaire et s’était d’ailleurs rendu compte de son potentiel lorsque Seth avait quitté le château. Oh bien sur, elle avait des œillères dans la mesure où elle ne se voyait avec personne d’autres que le garçon, mais elle savait quand même qu’elle était jolie et qu’elle pouvait faire effet quand il le fallait. Alors oui, ce soir, elle était seule, en mode dépression, mais ce n’était pas une raison pour se faire complètement avoir, après tout, un garçon qui drague, sait-il seulement ce qui l’attends ensuite ? D’accord Elyna appréciait la compagnie d’Abell, et ses jolies paroles la touchaient, mais elle n’était pas complètement dupe et reconnaissait certaines d’entre elles comme des phrases qu’on entend souvent de la bouche des dragueurs. Cependant, elle préféra ne rien dire, elle était la pour sortir de sa solitude se soir et comme ce fut Abell qui la sortie de sa bulle ce soir, il pourrait bien avoir quelques privilèges non ?

    « Mon père me dit toujours que lorsqu’on tombe de cheval, il faut tout de suite se remettre en selle… Il n’a pas tord, je le sais, mais encore faut-il trouver un cheval à monter, et ça c’est une autre affaire. »

    Elle commençait à avoir quelques verres dans le nez, et ces allusions pourraient mettre mal à l’aise. Oh bien sur, surement pas Abell mais une fois sobre, elle regretterait surement ce qu’elle aurait pu lui dire ce soir la. Encore fallait-il qu’elle le revoit, ce qui n’était pas certain non plus, les hommes qui draguent et qui disparaissent ensuite sont très courant dans le monde de la nuit. Abell était quand même loin d’être comme tout ces mecs, lui avait l’avantage d’être cultivé et connaître Oscar Wilde jouait en sa faveur ce soir, il avait marqué pas mal de point grâce à ça.

    « C’est sur que se poser trop de questions, ce n’est pas toujours à notre avantage… En tout cas, j’adore lire et je ne me limite pas à un certain registre, ça permets d’avoir un éventail plus important, et puis trop de culture n’a jamais fait de mal à personne. »

    Il ne fallait pas oublier que la jeune fille était une ancienne serdaigle, donc les livres et la bibliothèque étaient un peu comme sa deuxième maison. Elle ne put s’empêcher de rire quand il lui annonça que son instinct ne se trompait jamais. Il avait quand même une très grande confiance en lui, contrairement à Ely qui en manquait. En tout cas, il était charmant et dégager quelque chose qui ne la laissait pas indifférente. Ca, en plus de l’alcool, oui, Abell était carrément en train de la séduire et ça lui plaisait beaucoup. Quand il demanda le prénom du responsable de la solitude de la jeune fille, il ne put s’empêcher de glisser que cette mésaventure lui donnait la chance de la connaître, ça aussi c’était une phrase qu’elle avait déjà entendue de la bouche de ses amies qui s’étaient faîtes draguer en boîte.

    « Il s’appelle Seth… Et oui, c’est un mal pour un bien, même si je ne dois pas être la première à qui tu dis ça n’est ce pas ? »

    Je vous l’ai dit, intelligente, seule et alcoolisée, mais avec une tête qui fonctionne encore un peu. Bon après, il ne fallait pas trop lui en demander non plus et préféra reporter son attention sur la suite de la discussion, à savoir leurs prénoms et leurs parents, du moins, ceux d’Elyna en tout cas.

    « Pas de soucis, c’est moi qui ai commencé à en parler. Normalement ma mère ne pouvait pas avoir d’enfants, et finalement un jour, j’ai pointé le bout de mon nez… Depuis, il n’y a pas eu d’autres enfants, mon père aurait aimé avoir une petite fille encore, mais voila, et maintenant, ma mère trouve que ça fait un peu tard pour adopter… »

    Elle approchait des quarante ans et pour une femme, c’est très limite pour avoir un enfant, et en adopter un alors qu’ils avaient leur carrière et que leur unique fille volait de ses propres ailes… Ils se rassuraient en pensant qu’ils seraient grands parents un jour ou l’autre… Sauf si Ely avait les mêmes soucis que sa mère, mais ça c’était un autre problème. Quand aux remarques Abell sur ce que pouvaient ressentir les parents de la jeune fille, elle rougit légèrement, ne sachant que dire de plus… Il avait sans doute raison.

    « C’est gentil de dire ça… En tout cas, ils ne m’en parlent pas, mais parfois le silence ce n’est pas forcément rassurant… Après, ils travaillent beaucoup et tout, je m’inquiète surement pour rien… C’est tout ce qui me travaille en ce moment, je vois le mal partout après. »

    Et c’est d’ailleurs toute ses choses en tête qui firent qu’elle dévoila à Abell son secret sur son don, de toute façon, elle n’aurait pas pu faire autrement dans la mesure où sa baguette n’était pas dans sa main et que les sortilèges informulés ne faisait pas que simplement léviter et reposer l’objet. En tout cas, cela eu pour effet d’éveiller la curiosité du jeune homme qui en profita pour lui poser quelques questions.

    « Je l’ai découvert en troisième année je crois, ou quatrième… je sais plus, fin ça fait un moment à présent, et en temps normal, tout ce passe bien. J’ai peut-être trop bu aussi… Enfin, ça te dit qu’on continue la soirée ailleurs ? »

    Oui, elle avait posé la question comme ça, comme si c’était tout à fait normal, parfois, il fallait savoir retourner la situation et puis Abell avait un peu décrocher de son rôle de prédateur quand il avait vu le don de la jeune fille… Attirer la curiosité, voila qui provoquer de l’intérêt chez un homme, et ce soir Elyna ne comptait pas filer sans Abell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Un verre et une rencontre [PV]   Mar 9 Juil - 16:47

    Quelque chose disait à Abell que la jeune Elyna n’était pas complètement dupe par rapport à ces intentions. Ceci dit, elle n’avait pas l’air d’une de ces filles stupides et superficielles qu’il abordait en général aussi était-il normal qu’elle sache très bien à qui elle avait affaire. Mais peu importe, Abell était un séducteur qui ne se cachait pas. D’ailleurs, tout le monde pouvait voir, rien qu’en le regardant, qu’il était un vrai dragueur. Il dégageait cette arrogance que tous les coureurs de jupons avaient. Rien d’étrange alors que la jolie brune sache ses intentions. Mais bon, cela n’empêchait pas qu’il puisse la séduire. Surtout qu’elle ne semblait pas dans son état normal selon le jeune photographe, il avait dû se passer quelque chose pour qu’elle soit aussi triste. Et puis elle était aussi un peu éméchée et elle disait des phrases à double sens qui faisait sourire Abell. Ces jeunes ils ne tenaient vraiment pas l’alcool. « Ton père a certainement raison… » répondu Abell, sourire amusé clairement affiché sur son visage.

    Parler littérature, poésie et autres avec ses conquêtes d’un soir n’était clairement pas dans les habitudes du jeune photographe mais Elyna était différente également. Plus intelligente mais plus triste aussi, plus seule, blessée. Mais ce n’était pas cela qui allait arrêter Abell, bien au contraire. Il n’avait aucun scrupules à se jouer des filles déprimées, lui seul comptait. Les autres, hormis ses proches, il s’en fichait éperdument. Après tout, qu’est ce que pouvait bien être les autres personnes à ces yeux ? A la fin, on mourrait seul. « Ça dépend des situations…Parfois il vaut mieux réfléchir avant d’agir… » Le jeune brun était d’un naturel réfléchi. il n’avait jamais été impulsif, ne prenait pas de décisions sur un coup de tête, il réfléchissait toujours, la plupart du temps en tout cas, aux conséquences de ses actes. Il était un maniaque du contrôle, c’était certain, car tout dans sa vie était planifié. Il n’aimait pas beaucoup les surprises mais il avait généralement un plan d’avance pour tout. « Tu as bien raison, la culture personnelle c’est très important pour soi même et puis il ne faut jamais rester sur ses acquis, il faut toujours en apprendre plus, certains pensent que cela ne sert à rien mais au moins nous nous ne sommes pas idiots. » Abell avait toujours était un jeune homme cultivé. Il avait reçu une éducation dans cette optique là, ce n’était guère étonnant lorsque l’on venait d’une famille aussi aisée que la sienne et même s’il était rare qu’il ne revoit sa famille, il avait continué à se cultiver parce que s’il y avait bien une chose utile qu’il avait appris lorsqu’il était encore en contact avec eux, c’était que le savoir était très important et enrichissant pour soi même. Et il ne voulait certainement pas rester idiot pour le reste de sa vie. Alors oui, il était cultivé et c’était utile.

    L’ancien vert et argent sourit, amusé, lorsque la jolie jeune femme lui dit qu’elle ne devait pas être la première à laquelle il sortait l’une de ces phrases. Clairement, elle était loin d’être idiote. « Et bien je ne vais pas te mentir en disant que je ne suis pas vraiment le gentil garçon qui aime les relations en couple et que l’on peut présenter à papa et à maman sans problèmes… » Il était un séducteur et alors ? Il faisait bien ce qu’il voulait non ? Et ce que pouvait en penser les autres, il s’en fichait. Tout ce dont il se préoccupait c’était lui-même. La seule exception était ses amis car malgré son caractère il était quand même loyal et il ferait tout pour ses proches.

    « Je vois…Et oui à partir d’un certain âge cela doit être compliqué d’élever un enfant… » Abell comprenait cela même si les gosses, très peu pour lui. Ils représentaient tout ce qu’il détestait : l’insouciance, la naïveté, l’engagement…Il avait même du mal à approcher les enfants. Oui, il ne les aimait vraiment pas.

    « Peut-être que tu t’inquiètes pour rien en effet…Et un jour ou l’autre tes parents finiront bien par te parler… » Le silence…C’était quelque chose qu’Abell avait connu. Son père n’avait jamais été aimant. Sa mère était hélas partie trop tôt et le reste de l’adolescence du brun n’avait été que frasques pour essayer d’attirer l’intention de son géniteur ou comportement exemplaire pour qu’il soit fier de lui puisqu’il était le seul parent qui lui restait. Mais Abraham n’était pas ne personne qui était capable d’amour ou qui pouvait être fier de quelqu’un autre que lui-même. Alors il avait fini par comprendre. Et le reste du temps s’était passé dans le silence le plus complet.

    Abell découvrit alors l’intéressant don d’Elyna. Oh il connaissait quelqu’un qui avait un don aussi, Keira bien sur, mais son don était d’un genre différent…tout aussi redoutable cependant. « Oui peut-être… » répondit-il amusé lorsque la jeune fille dit qu’elle avait peut-être un peu trop bu et que du coup, son don se révélait de lui-même. Il allait alors lui proposer d’aller chez lui puisqu’il la sentait conquise mais elle le fit avant lui. Souriant, il dit : « Allons à mon appartement… » Pas besoin de dessin pour savoir exactement comme se finit leur soirée…

    Le lendemain matin, Abell se préparait à sortir tranquillement dans le plus grand silence comme il le faisait habituellement avant de se rappeler qu’ils étaient chez lui oui le matin le temps qu’il connecte ses neurones est un peu plus long. Il se dirigea donc vers sa cuisine, se prépara du café et un bol de céréales et s’installa tranquillement. Quelques minutes plus tard, il aperçut Elyna. Elle était donc déjà réveillée. Tant mieux, il aimait la solitude et il n’aurait pas aimé qu’elle reste toute la matinée dans son lit. Cependant, comme il n’était pas non plus un goujat quoique il lui proposa : « Tu veux une tasse de café Belle au bois dormant ? » Il était dans son attitude normal et taquine parce que bon elle n’avait pas dormi tant que ça quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un verre et une rencontre [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un verre et une rencontre [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Verre canette coca cola
» Un verre ça va , 3 verres bonjour les dégats ^^
» Quand un simple verre tourne à l'humiliation - Ashton ?
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 15-
Sauter vers: