AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 PV l The way we look

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 135
Âge : 26 ans ;; 1986
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: PV l The way we look   Lun 25 Fév - 21:44


Abell Crowford

Adam vivait à Londres, chez sa cousine Lula, avec la petite Camille. Pourquoi ? C’était très simple. Il ne travaillait pas -toujours pas- alors que cela faisait un an qu’il avait quitté l’école. Oh, bien entendu, il n’était pas resté à rien faire depuis septembre dernier, il avait bossé dans le bar où travaillait Lula mais l’endroit ne l’avait pas séduit plus que cela. Depuis peu, il s’occupait donc à part entière de Camille, la demoiselle que sa cousine avait recueilli il y a de cela quelques années maintenant. Depuis qu’il était sorti de l’école, il s’en occupait très souvent, et comme il allait souvent la chercher quand elle quittait elle, l’école moldue, il était donc de corvée de cuisine. Et grâce à ces nombreuses séances cuisine, les compétences d’Adam grandissaient à vue d’oeil. Mais là n’était pas vraiment le sujet. Il vivait chez Lula pour s’occuper de Camille, mais aussi parce que l’appartement était assez grand pour trois, donc il n’allait pas prendre un appartement pour lui tout seul si Lula pouvait l’accueillir sous son toit ! Et pis rester chez sa mère, ce n’était pas vraiment son truc. Il adorait sa mère bien évidement, et son père également, mais voilà, ils lui parlait toujours de travail, de préférence au Ministère. Sauf que ce n’était pas le truc d’Adam.

Avec son côté décalé, autant à cause de ses nombreux tatouages -tous faux, mais on s’en fichait non ? Ca ne se voyait de toute manière pas ! Sauf quand il changeait radicalement les emplacements ou les dessins, et puis de toute façon, ses amis connaissaient son secret, donc pas la peine d’en faire tout un plat !- ainsi qu’avec son style vestimentaire grunge, un peu rebelle sur les bords et bien à lui, oui, il se démarquait. Et le regard des autres, autant dire qu’il s’en fichait. D’ailleurs Maïlys, sa meilleure amie, tentait souvent de l’embêter sur ce point là. Hélas, si ça marchait plutôt bien quand il s’agissait de sa petite personne, elle qui était toujours tirée à quatre épingles, quand il s’agissait de lui, ça lui passait largement au dessus. Du coup, il passait parfois pour un mec rustre, une personne qui n’en n’avait rien à faire des autres... C’était presque vrai, mais quand on le connaissait, on voyait tout de suite qu’il n’était pas du tout ce genre de personne. Enfin bref.

Aujourd’hui, Adam portait plusieurs tatouages. Son habituel tatouage, celui qu’il préférait, sur le torse, une phrase, et plusieurs sur les bras, mais aussi «Love» et «Hate» sur les doigts. Maïlys ferait sans doute une crise cardiaque si elle le voyait maintenant, Elorah peut-être aussi, mais Adam lui, s’en fichait pas mal. Au contraire, ça le ferait même plutôt rire. Bref. Comme à son habitude, il se démarquait des autres, et ça, ça lui plaisait plutôt bien. Alors qu’il errait dans les rues de Londres, il remarqua un attroupement près de la fontaine du Hyde Park et s’approcha. Des filles étaient là, posaient et se faisaient photographier, autant par une jeune femme blonde, que par tous les passants... Mouais, pas son truc quoi, autant passer son chemin, parce que sinon, il serait sans doute tenter de faire prendre une douche à toutes ses filles trop maigres et pratiquement nues dans une fontaine.



love me, no more second guessing. no, there’s no more questioning. i’ll be the one defining who i'm gonna be. no concealing feelings, or changing seasonly. i’m gonna love myself, the way i want you to love me. burning inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: PV l The way we look   Ven 1 Mar - 23:41


    Abell, en cette période de Noël, était archi-débordé. Mais ce n’était pas comme si c’était nouveau pour lui. Les derniers mois d’une année, dans le planning du jeune photographe, était toujours très chargés. C’était toujours comme ça. Mais c’était avant tout un choix personnel du brun. En effet, la fashion week était toujours en début d’année, fin janvier, et Ab’ était overbookée durant cette période. Alors forcément, tous les shootings qu’ils devaient faire, il préférait les faire avant de partir pour Paris. Résultat, il ne faisait que travailler en ce moment. Mais c’était loin de le déranger. Effectivement, il était ce genre de personnes qui vivait pour le travail. C’était toute sa vie. Mais il essayait quand même au maximum de prendre du temps pour se reposer car il savait que pendant la fashion week, il ne pourrait sommeiller que quelques heures. Mais comme dit plus haut, il préférait ces mois où il bossait à fond plutôt que les mois où il ne faisait pas grand-chose –‘pas grand-chose’ étant relatif pour Abell puisque pour lui ‘pas grand-chose’ c’était un shooting par jour-. Ceci dit, durant les derniers mois de l’année, il ne faisait vraiment que des photos de mode et il organisait ses expos avec les photos des paysages pris dans l’année. Les photos ‘pas de mode’ se prenaient rarement durant cette période même si l’ex Serpentard essayait de prendre du temps pour en prendre. Parce qu’il adorait vraiment prendre des photos en hiver. C’était une jolie saison. C’était même sa saison préférée. Elle était dure, froide, calme, tout comme lui. C’était ça qu’il aimait.

    Enfin, en une assez bonne journée, précisément l’après-midi, il devait faire une séance un peu spéciale. C’état son agent –qu’il haïssait profondément là maintenant tout de suite- qui l’avait mis dessus. En soi, ce n’était pas un problème, des photoshoots de mannequins dans le Londres moldu -bon en même temps Abell bossait peu dans le Londres sorcier, le monde de la mode était quand même un monde moldu avant tout- dans une fontaine et tout, c’était très bien. C’était plus la forme qui posait un souci. En effet, Abell devait photographier avec d’autres photographes et les amateurs étaient aussi invités (étudiants ou simples fan de photographie) et ça déplaisait franchement à l’ancien vert et argent. Déjà, le jeune homme détestait bosser en groupe. C’était déjà le cas à Poudlard. Il était trop indépendant pour travailler avec d’autres. Et puis franchement ces autres là ils risquaient de le ralentir ! Et si le brun détestait une chose, c’était bien de se faire ralentir par des boulets, de vrais idiots et du coup, de ne pas bien faire son propre travail. Résultat, il était vraiment sur les nerfs depuis le début de la séance.

    Heureusement –et oui il y avait quand même un point qui l’empêchait de piquer une crise- une des personnes qui photographiait était son amie et collègue Priscilla Prescott -surnommé Preya par Ab'- avec qui il avait fait ses études. C’était l’une de ses collègues qu’il appréciait le plus et il était content qu’elle bosse avec lui sur ce job là.

    Alors qu’il prenait ses photos, les flashs des autres l’aveuglèrent. Mais mince quoi !! Ses photos allaient finir ratés si ça continuait ! Il en prit une dernière salve et sortit du coin où il était, sourcils froncés. « Bon Preya je te jure que c’est la dernière fois que je fais ça ! » Non mais vraiment ces amateurs, ils gâchaient tout !

    C’est là qu’il repéra un mec louche avec de nombreux tatouages. Comme il lui semblait que le fait qu’une séance photo avait été mis en place sur cette place avait été assez diffusé pour que les autres personnes ne dérangent pas les photographes, le brun était soit un des leurs, soit un mannequin. Et comme il n’avait pas de sacoche, Abell supposa qu’il entrait dans la seconde catégorie, seulement il y avait un problème.

    « Hum désolé mec mais la séance pour les garçons c’est prévu dans deux heures… » Enfin s’ils arrivaient à boucler la séance des filles et avec ces amateurs c’était franchement pas dit qu’ils seraient à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 135
Âge : 26 ans ;; 1986
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV l The way we look   Dim 3 Mar - 12:45


Adam ne comprenait pas pourquoi il y avait tant d'effervescence autour de ces nanas. Okay, elles étaient jolies, encore que certaines étaient plus bien roulées que franchement jolies, mais après... Elles mettaient en valeur des pièces de tissus pas plus larges qu'une écharpe de Serpentard, et manquaient de temps à autre de tomber la tête la première dans la fontaine derrière elles, quand elles n'étaient pas d'ores et déjà dedans pour les besoins du photographes. Espérant que la fontaine avait au moins été nettoyée avant que ces précieuses demoiselles ne mettent leurs pieds -sur échasses- là-dedans, Adam, piqué par sa curiosité, regarda tout de même quelques minutes le déroulement de ce shooting. Il resta en arrière et se fit cependant discret, il n'était pas du genre à déranger autrui durant le travail, mais franchement, il trouvait ça complètement stupides. Certaines filles, qui avaient eut la joie de faire les folles dans la fontaine, en sortait frigorifiées et réclamaient un peignoir et une boisson chaude. Levant les yeux aux ciels, le jeune homme se mit en marche. Ce truc, ce n'était pas pour lui.

Maintenant qu'il y pensait, aucun panneau n'était placé pour prévenir du shooting. Après, il n'était pas du genre à regarder la télé, et comme il était quand même dans un autre quartier que le sien, il trouvait ça mal fichu. Honnêtement, si d'autres arrivaient, et que certains s »y connaissaient mieux en mode que lui, ça pourrait vite devenir un vrai foutoir ce shooting... Alors qu'il était sur le point de partir et de quitter cette place trop différente pour lui, Adam entendit une voix d'homme lui parler. A lui, oui, parce qu'il l'entendait juste à côté de lui. Tournant la tête, il remarqua un mec, un appareil photo dans les mains. Alors qu'il lui parlait d'une sénace, Adam ne comprit pas trop sur le coup. Puis il assimila homme et séance ensemble. Ah, okay, on le prenait pour un mannequin... Ouais, ou pas quoi !

« Hein ? Ah non, je ne suis pas un mannequin. »

Franchement, est-ce qu'il avait une tête à être mannequin ? Peut-être, Lula lui avait déjà parlé de cette branche, mais lui, il n'arrivait vraiment pas à s'imaginer là-dedans. C'était trop cucul pour lui, trop de filles en sous-vêtements plein de froufrous, de paillettes et de boules de cton qui volaient partout... Bon, c'était très -trop- féminin au goût du jeune homme quoi. Bien sûr, il savait qu'il y avait une filière hommes qui se renouvelait très souvent, mais loin de lui l'idée d'en faire partie. Son look était décalé, grung, un peu rebelle sur les bords, et il avait trois tonnes de tatouages quand il avait le temps et la patiente de réciter son sort pour chacun de ses dessins, pas vraiment le stéréotype du mannequin, n'est-ce pas ? A moins que justement, c'était la mode en ce moment... Mais comme Adam ne suivait pas la mode et n'en faisait qu'à sa tête, il n'en savait rien. Peut-être devrait-il se renseigner auprès de Camille, elle était folle de ce genre de trucs, elle devait bien le savoir...


love me, no more second guessing. no, there’s no more questioning. i’ll be the one defining who i'm gonna be. no concealing feelings, or changing seasonly. i’m gonna love myself, the way i want you to love me. burning inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: PV l The way we look   Mar 25 Juin - 16:50


    Lorsque le mec qu’avait apostrophé Abell, pensant que c’était l’un des mannequins garçons de l’autre séance prévue après arrivé en avance, lui dit qu’il n’était pas un mannequin, le jeune photographe fronça les sourcils. Que fichait un mec ici qui n’était ni un mannequin ni un photographe –il ne pouvait pas en être un, il n’avait pas d’appareil-. Il devait pourtant avoir des panneaux quadrillant la place afin de prévenir les habitants de Londres de ce qui se passait. Mais si une personne était passé quand même, cela voulait dire que Tom, l’agent d’Abell et le type qui se chargeait de l’organisation des séances de photoshoots habituellement n’avait pas fait son travail. Abell soupira. C’était vraiment une tête en l’air celui là. Il tourna un instant la tête vers sa collègue et lui dit : « Preya, appelle Tom s’il t plait, apparemment, il n’y aucun panneaux pour prévenir c qu’on fait là ‘est vraiment du n’importe quoi total cette séance, déjà qu’on bosse avec des amateurs… » Priscilla leva les yeux au ciel et après avoir fait sa dernière rafle de photos, elle sortit son téléphone et s’éloigna avant de se mettre à hurler. Abell sourit. La blonde avait un caractère insupportable, Tom allait se mordre les doigts de ne pas avoir pensé aux panneaux. Ab’ se tourna ensuite vers l’inconnu et lui dit avec un sourire d’excuse : « Désolé t’as vraiment la dégaine d’un mannequin…T’as jamais pensé à en faire ? » Ben quoi, s’il pouvait recruter un mannequin ce ne serait que du bénéf’ pour lui ! Et Tom serait à ses pieds ce qui fait qu’Abell pourrait lui demander n’importe quoi, il accepterait.

    Les mannequins femmes commençaient à descendre de la fontaine. Abell consulta sa montre une minute. Les filles devaient aller se changer pour enfiler d’autres tenues avant de poser devant les appareils photo. Il y avait encore deux autres changements de tenues de prévu. Mais ce que remarqua surtout le brun, ce fut l’heure. Ils étaient en retard. Comme il l’avait craint, pour la séance des garçons, ils seraient en retard. Et tout ça à cause de tous ces amateurs. Ah franchement, l’ancien Serpentard se demandait bien à quoi toutes ses séances pouvaient bien servir. Juste à gêner les pros qui essayaient tant bien que mal de faire leur boulot pensait-il. Ils avaient qu’à séparer les pros des amateurs si les organiseurs tenaient à faire des séances avec plusieurs photographes. Mais pas comme ça avec cette organisation en plus. En tout cas, c’était décidé, tous ces trucs comme ça, c’était fini pour Abell. Il se renseignerait sur les prochains boulots que lui offrirait Tom quand même au cas où parce que bosser comme ça, non merci.

    Enfin, vu que là, il avait un peu de temps à tuer avant de retourner faire son travail, Abell décida de parler à l’inconnu. « Désolé mec pour les panneaux et ce bizarre, ça aurait dû être mieux organisé mais visiblement, il y a des personnes qui oublient de faire leur job. » Il présenta sa main afin de serrer celle du mec. « Je suis Abell Crowford, photographe professionnel comme tu as pu le remarquer, et toi ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 135
Âge : 26 ans ;; 1986
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV l The way we look   Mar 23 Juil - 21:43



Adam ne comprenait pas trop ce qu’on lui voulait, tout d’un coup. Il n’avait pas déplacé des panneaux exprès pour pouvoir se balader comme il l’entendait dans un parc de Londres. S’il avait vu des panneaux, il serait aller autre part, ce n’était pas les parcs qui manquaient à Londres ! Enfin bref. Une fille arriva, visiblement peu ravie qu’on l’interpelle avec tant d’agressivité dans la voix. En même temps, si elle ne faisait pas son boulot, il fallait bien s’attendre à ce qu’elle s’en prenne plein la tronche. Ouais, Adam n’était pas trop du genre à compatir pour les causes perdues... Enfin bref. Quand elle repartit, le photographe se tourna une nouvelle vers Adam. D’ici à ce qu’il lui prenne encore la tête, sait-on jamais, Adam restait sur ses gardes. Finalement, il lui dit simplement qu’il avait vraiment l’air d’un mannequin... Mouais, vite fait hein. Il était peut-être grand et dégingandé, mais de là à ne pas sourire -et surtout, ne pas manger, ouais, il a des préjugés- très peu pour lui. Ce monde là, c’était comme l’hôpital pour lui, asepthisé et pas vraiment sympa.

«Non, pas vraiment. C’est trop strict. Enfin, elles sont pas vraiment fun à voir comme ça, les filles là...»

Bah ouais, quand même. Quand Adam les regardait, les nanas dans la fontaine, elles semblaient toutes aussi aimables que les détraqueurs d’Azkaban... Elles faisaient la grimace quand elles entraient dans la fontaine, l’eau devait être trop froide pour leurs pauvres petites jambes hyper fines, râlaient quand elles recevaient des éclaboussures, et se plaignaient du vent... Non, franchement, elles étaient encore plus insupportables que Maïlys ! Et l’italienne étant déjà sacrément casse-bonbons, il fallait déjà réussit à le faire hein !

«Ouais non, je faisais que passer, je vais pas déranger longtemps.»

De toute façon, il n’avait rien à faire ici, donc il était clair qu’il n’allait pas traîner dans les parages jusqu’à la nuit tombée. Surtout que Lula rentrait plus tôt du travail aujourd’hui, pour qu’ils puissent se faire une toile tous les deux, entre cousins. Maintenant que Camille étaient entrée à Poudlard, ils avaient beaucoup plus de temps pour s’adonner à des activités de jeunes. Et comme ils l’étaient, il n’allaient pas s’en priver ! Quand Abell lui présenta sa main, Adam la serra en esquissant un sourire.

«Adam Crawford, pas de travail pour le moment, je cherche, c’est déjà ça.»

Et puis bon, il était sur une bonne piste là, il devait avoir un rendez-vous d’ici peu et une réponse. C’était un endroit tenu par une sorcière, donc c’était super cool, et Adam avait vraiment envie de faire partie du staff de la jeune femme. Parce qu’ils étaient presque tous sorciers, et que du coup, ça lui laisserait l’occasion de se servir de sa baguette quand il en aurait envie, ou presque, parce que bon, la magie, ça ne faisait pas tout ! Jetant un regard vers la fontaine où les mannequins râlaient déjà, puis demanda :

«Elles sont toutes aussi... neutre, les mannequins ?»

Par neutre, il entendait pas souriantes. Quand elles n’étaient pas en train de se plaindre, ou de sourire de force pour les photos -quand elles le voulaient bien-, leur visage n’exprimait rien du tout. C’était... Flippant.


love me, no more second guessing. no, there’s no more questioning. i’ll be the one defining who i'm gonna be. no concealing feelings, or changing seasonly. i’m gonna love myself, the way i want you to love me. burning inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: PV l The way we look   Lun 29 Juil - 0:48


    Visiblement, le type n’était pas trop trop chaud pour devenir mannequin. Abell ne comprenait pas cela, il y avait quelques préjugés sur le monde de la mode mais le jeune homme ne saisissait pas pourquoi on pouvait refuser une opportunité telle que celle là. Être mannequin, c’était le rêve de bien des personnes et quand on trouvait un type qui avait le profil, il ne voulait pas de ce job. Tss, quel crétin.

    « Trop strict si tu veux mais il y a matière à gagner pas mal de fric là dedans et je sais de quoi je parle, c’est mon gagne pain. C’est quelque chose qui roule le monde de la mode et tu as le profil du mannequin homme en ce moment. Tatoué, décalé, blasé, c’est ce qu’on recherche en ce moment. »

    Abell avait beau être passionné –il vivait littéralement pour la photo et pour les belles femmes aussi mais ceci est une autre histoire- par ce qu’il faisait, il avait néanmoins le sens des réalités. Tout ce qui comptait en ce bas monde, c’était l’argent. Il l’avait très tôt appris. C’était peut-être l’une des seules choses utiles qu’Abraham, son père, lui avait appris. On pouvait toujours acheter les gens. Ce qui comptait c’était votre compte en banque uniquement. C’était aussi pour cela que l’ancien Serpentard ne s’était pas spécialisé qu’en photographies d’art, les photos de mode ça payait plus il fallait être réaliste. Aujourd’hui, s’il était à l’abri du besoin c’était bien grâce à ça même si ses expos marchaient du tonnerre.

    Il ne répondit rien lorsque le brun lui dit qu’il ne dérangerait pas longtemps. Il était évidemment qu’il ne semblait pas apprécier ce qui se déroulait en ce moment. Cela intriguait Abell. Le monde de la mode faisait toujours rêver non ? Pourtant ce type ne semblait pas du tout attiré par lui. Étrange. Ridicule de sa part parce que comme Abell lui avait dit plus tôt, il aurait pu gagner pas mal en très peu de temps avec seulement sa belle gueule mais il ne semblait pas le vouloir. C’était terriblement crétin. Qui refuserait une pareille occasion de gagner sa vie aussi facilement ?

    Seulement, Abell, qui n’avait pour l’instant une piètre opinion du type en face de lui, dut surpris lorsqu’il se présenta. Pas parce que leurs noms étaient vraiment très proches copieur, d’ailleurs le type lui ressemblait aussi physiquement même si bon il était bien plus beau évidemment *paf*, mais parce que le nom de famille du mec lui faisait remonter des souvenirs. « Crawford ? Un lien avec Lula Crawford par hasard ? » Ce serait une sacrée coïncidence n’empêche que ce type est un lien quelconque avec l’une de ses exs, et amies, de Poudlard… « Pour l’emploi je t’aurais bien proposé mannequin mais tu ne sembles pas trop chaud pour ça… » Il eut un fin sourire amusé avant de froncer les sourcils. « Neutres ? Mec t’as jamais vu de photoshoots de mannequins ou quoi ? Elles tirent toutes cette tête parce que c’est comme ça c’est tout, c’est la base, le standard, les expressions, les sourires ça vient après. Bon d’accord je t’accorde qu’elles ne sont pas forcément partantes pour des séances en plein air comme aujourd’hui mais elles ne devraient pas rechigner comme ça, elles sont bien assez payées comme ça et il y a pas de place pour se plaindre. » Abell était connu dans le monde de la mode pour ne pas être le plus facile des photographes. Si les mannequins l’emmerdaient, arrivaient en retard, faisaient leurs rois, le traitait comme un laquais ou se plaignaient, ils pouvaient dire adieu à leur précieuses carrières. Après tout c’était grâce aux photographes que les mannequins vivaient et non l’inverse. Les photographes pouvaient trouver en une nano seconde tout un tas de jeunes gens beaux et ambitieux qui rêveraient d’être sous les feux des projecteurs. Alors oui, avec les mannequins chiants il était désagréable et mesquin mais c’était lui le boss et il ne fallait pas le chercher.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 135
Âge : 26 ans ;; 1986
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV l The way we look   Lun 29 Juil - 14:02



Okay, Adam était genre complètement perdu quand on en venait à parler de mode. Il était même à la ramasse totale, puisqu’il ne savait même pas s’il valait mieux porter du carreau ou des pois en cette saison… Mais comme il n’avait pas vraiment un regard hyper critique sur la mode, lui il s’en fichait. Du moment qu’on le laissait s’habiller comme il le voulait, ça lui allait très bien !

« Ah ouais ? Je ne savais pas, les seuls magazines de mode que je vois sont ceux de ma cousine, et c’est des gringalets de quatorze ans dedans… Mais pourquoi pas… »

Après, Adam avait peut-être été amoureux de sa cousine quand il avait à peine cinq ans, ce n’était pas pour autant que l’amour de cette dernière pour la mode lui avait été transmis. Il faisait comme il l’entendait, la plupart du temps au plus grand désespoir de Maïly, qui n’était pas vraiment d’accord avec sa vision des choses. Surtout pas les tatouages d’ailleurs, vu qu’elle ne les supportait pas… Mais bon, Adam ne la forçait pas à en avoir, et les siens n’étaient de toute façon pas définitifs donc ce n’était pas bien grave, si ? Elle trouverait toujours un truc pour râler, de toute manière, c’était l’essence même de l’italienne, que de râler toutes les trente secondes ! Alors qu’il se présentait, révélant ainsi un nom relativement proche, c’est vrai, de celui du photographe, ce dernier sembla surpris. Un lien avec Lula ? Bien évidement, mais le plus étrange était qu’un photographe qu’Adam ne connaissait absolument connaisse sa cousine… A moins qu’ils n’aient plus de points communs qu’ils ne le pensaient ?

« Ouais, c’est ma cousine, pourquoi ? Tu la connais ? »

Si le mec le tutoyait, il ne voyait pas pourquoi lui, se casserait la tête à le vouvoyer. A tout casser, ils avaient, aller, maximum dix ans de différence peut-être ? Et encore, Adam avait vingt ans, et Abell ne semblait pas être proche des trente ans. Pas tout de suite en tout cas. En tout cas, Adam avait vraiment du mal à comprendre ce monde. Peut-être parce qu’il ne s’y intéressait pas, sûrement même, mais peut-être que s’il faisait un tout petit effort, il pourrait y comprendre quelque chose… Et Maïlys serait peut-être jalouse des nanas qu’il approcherait, qui sait ? Non pas qu’il veuille absolument la rendre jalouse, mais s’il pouvait l’énerver un petit peu, il n’allait pas dire non !

« Bah, non pas vraiment, à par dans les magazines de Lula… Mais si elles font ce qu’elles veulent, elles ne devraient pas râler, c’est un peu… Débile. Mais bon, j’y connais rien… Mais si tu me trouves un truc, je veux bien essayer… Ca ne me coûte rien. »

Après tout, peut-être qu’il pourrait faire ça à côté d’un autre boulot, si jamais il appréciait un peu la chose ? Il n’était pas obligé d’être un mannequin à temps complet, si ? S’il pouvait faire de la figuration, dans des clips ou des trucs dans le genre, ça pouvait même être cool au final… A voir !



love me, no more second guessing. no, there’s no more questioning. i’ll be the one defining who i'm gonna be. no concealing feelings, or changing seasonly. i’m gonna love myself, the way i want you to love me. burning inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Sport et culture

Parchemins : 544
Âge : 31 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: PV l The way we look   Jeu 1 Aoû - 1:38

    Bon clairement, le type qu’il avait en face de lui n’y connaissait, mais alors strictement, rien. Cela se voyait à l’air perdu qui s’affichait sur son visage. Pourtant, il avait vraiment la dégaine d’un parfait mannequin du moment selon Abell…Enfin c’est vrai que les mecs s’intéressaient beaucoup moins à la mode m’enfin là le type avait vraiment l’air de ne rien y connaitre du tout mais alors du tout…Bon en même temps, Abell comprenait fort bien que tous les mecs de la terre ne partagent pas sa passion…Les autres mecs étaient justes pas sophistiqués comme lui c’est tout *jet de cheveux*. Bon il était vrai aussi que les mecs n’avaient pas forcément tous le profil pour regarder les magazines de mode…et donc ainsi s’y connaitre plus en mode…

    « Des gringalets de quatorze ans ?? Ah ah ton point de vue est très intéressant…Mais tu sais c’est ce qui plait en ce moment… »

    Des gringalets de quatorze ans…Hum…Ce type avait vraiment des idées bizarres et des tas de préjugés…Enfin, le jeune homme pensait que c’était certes normal d’avoir des idées préconçues sur ce monde qu’est celui de la mode mais les idées du type en avec étaient un peu étranges…les mannequins étaient jeunes quoi mais pas à ce point…Oui ils paraissaient jeunes mais quatorze ans ? c’était franchement exagéré de son propre avis !

    Alors que l’avis d’Abell sur ce type oscillait entre ‘il est crétin’ et ‘il est franchement super étrange’, celui-ci se présenta et son nom de famille n’était pas inconnu pour le brun, bien au contraire…Il avait été particulièrement proche de Lula Crawford à une époque…Il était sorti avec elle pendant une période même à Poudlard, pendant pas longtemps certes parce qu’il n’avait pas eu envie de s’attacher plus à la jeune fille mais il avait éprouvé une profonde affection pour elle…Maintenant cela faisait un bail qu’il ne l’avait pas vue…

    « Oui je la connais, je suis sorti avec elle à Poudlard, c’était l’une de mes amies mais je l’ai perdu de vue maintenant c’est dommage… »

    Oui, il l’avait vraiment apprécié Lula…Quant au fait que son cousin, puisque Adam était son cousin, le tutoie, ça n’avait aucune espèce d’importance pour Abell qui, lui, tutoyait tout le monde –enfin plus ou moins, cela dépendait aussi de l’âge de son interlocuteur et aussi si cette personne était plus ou moins connu parce que ça, Abell respectait, il était un minimum poli aussi, parfois pour de faux d’accord mais il le restait quand même-.

    « Ouais je suis d’accord avec toi je trouve ça con qu’elles râlent…Ça aurait été juste avec moi la séance, j’aurais déjà prévu de toutes les virer…D’ailleurs, j’en connais certaines qui sont là aujourd’hui et elles ne se comportent pas comme ça lorsqu’elles sont avec moi tu peux le croire…Mais là on bosse avec pleins d’amateurs alors forcément… » Ça n’excusait rien certes mais les filles en profitaient pour faire leurs râleuses. Il était clair qu’elles n’avaient pas ce genre de comportement avec Abell si elles ne voulaient pas dire adieu à leur carrière mais bon… « Nooon c’est vrai ? Tu voudrais bien tester ?? Je te promets pas une super carrière qui durera super longtemps, mais de toute façon ça te va vu que tu as une piste pour un futur job ?, mais franchement c’est facile le job de mannequin, tu restes tranquille, tu fais ce qu’on te dit et tu gagnes plein de tune ! » Ouais franchement, ce n’était pas bien compliqué d’être mannequin ! Surtout pour les mecs, la partie maquillage/ coiffage étant largement moins longue que pour les filles. En tout cas, Abell était content, il s’était trouvé un mannequin potentiel. « Je ne peux pas te booker pour ce shoot là, on a le quota de mannequins de prévu mais si tu veux je dois avoir d’autres trucs à te proposer…Tu aimes la musique ? Je pense que tu pourrais figurer dans un truc ça s’appelle Call Me Maybe dans un clip, un groupe de punk rock je crois, ils ont besoin d’un figurant… » Restait à savoir si ça branchait Adam ou pas…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 135
Âge : 26 ans ;; 1986
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV l The way we look   Lun 2 Sep - 1:14



La probabilité pour qu’Adam tombe sur un photographe sorcier en plein Londres moldu ? Une sur… Aller, on va dire cent ! La probabilité pour que ce même photographe soit un ex de la cousine d’Adam ? Une chance sur un million, et encore, Adam était peu généreux… Il était persuadé que c’était quand même gros pour que tout soit vrai, et finissait pas se demandé si Lula n’avait pas arrangé ce truc dans son dos… Jusqu’à ce que le brun lui dise qu’il n’avait pas vu la brune depuis un très long moment… Malgré tout, si Adam avait des soupçons, il savait plus ou moins déceler le mensonge. Quand il le voulait en tout cas. Et puis, ce mec ne lui disait vraiment rien. Si Lula l’avait vu depuis qu’ils habitaient ensemble et s’ils étaient restés amis, Adam l’aurait forcément su à un moment ou à un autre !

« Elle travaille sur le Chemin de Traverse, dans un pub, si jamais tu veux aller la voir. »

Après tout, s’ils étaient restés amis, ça pouvait toujours leur faire plaisir, à l’un comme à l’autre ! Et puis, sa cousine était canon et pourtant, elle était célibataire, alors peut-être que se remettre avec un ex pouvait aider… Même si ça ne durerait pas, ça lui aurait passé le temps un petit moment ! Non, Adam n’était pas pervers, Adam était un mec, nuance ! Enfin bref. Adam était donc un mec comme les autres et les nanas qui passaient leur temps à râler, ce n’était pas son truc. Pas du tout même. Mais si Abell pouvait lui trouver un truc sympa, quoi que ça puisse être –mais pas du porno, merci bien !- Adam ne voyait pas pourquoi il devait absolument refuser. Si c’était un truc cool, pas prise de tête, où il pouvait s’amuser et tuer le temps…

« Ouais, pourquoi pas… Je ne veux pas être comme elles de toute façon. C’est pas mon truc, mais ça peut être sympa de temps en temps… »

Et comme le disait Abell, Adam avait une piste pour un boulot, et il comptait bien décroché ce fichu boulot ! Non pas parce que le mannequinat ou la figuration ne l’intéressaient pas (mais en fait si) mais voilà, s’il pouvait avoir le boulot à l’Oxygen, il ne disait pas non. Et si cela signifiait ne rien faire de plus à côté, ça lui était totalement égal !

« Ouais, je joue de quelques instruments. Je te donne mon numéro si tu veux ? Je crois qu’on t’appelle là bas… »

Non pas qu’Adam ait très peur de la fille sur qui avait gueulé Abell tout à l’heure, mais elle semblait crier son nom si fort qu’elle allait s’en faire péter les cordes vocales. Et lui, et bien il semblait l’ignorer avec brio… Alors non, Adam n’avait pas envie de mourir parce qu’il avait retenu le précieux photographe de dix nanas loin d’être ravies de se trouver dans une fontaine. Une fois les numéros échangés, Adam laissa donc Abell travailler et retourna à son appartement. Il parlerait du photographe à sa cousine, s’il s’en souvenait assez longtemps… Et il éviterait de mentionner cette rencontre avec Maïlys, elle se ferait une joie de lui dire que personne ne voudrait de lui comme figurant…


[Topic Terminé]


love me, no more second guessing. no, there’s no more questioning. i’ll be the one defining who i'm gonna be. no concealing feelings, or changing seasonly. i’m gonna love myself, the way i want you to love me. burning inside
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PV l The way we look   

Revenir en haut Aller en bas
 
PV l The way we look
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 15-
Sauter vers: