AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 On a tous le droit au bonheur [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: On a tous le droit au bonheur [PV]   Jeu 28 Fév - 22:33


    Fredericke était passée par des moments difficiles. Tout s'était plus ou moins stabilisé mais elle n'était plus exactement la même depuis qu'elle avait perdu son enfant. Cela se passait assez bien avec Vincent (mais ils gardaient tous les deux leurs sales caractères donc ça ne manquait pas de bouger dans les chaumières par temps d'orage), pourtant, le traumatisme qu'elle avait subi n'en finissait pas de la ronger de l'intérieur. Les mois avaient beau être devenus des années, elle continuait à cauchemarder la nuit à ce propos. Elle aurait pu demander à Vincent qu'ils essaient de fonder une famille, mais un enfant qu'on perdait ne pouvait jamais être remplacé. Qui plus est, elle pensait qu'il ne fallait pas précipiter les choses. Vincent était encore en formation pour devenir auror, elle, elle avait ses affaires à gérer. Elle n'avait que vingt-et-un ans, elle était encore jeune.Chaque chose en son temps comme lui disait Roze (qui était, certes, mal placée pour parler, mais bon, c'était un autre sujet).

    Ce jour là, elle venait de terminer sa réunion avec le reste des actionnaires via sa cheminée. Elle en avait marre de rester enfermée. Vincent était en mission elle ne savait trop où, il y avait beaucoup de choses qui se passaient dans le monde sorcier encore dernièrement... D'ailleurs, elle n'avait aucune nouvelle de Zane. Poudlard était coupé du monde. Ayant vécu beaucoup de drame dans sa courte vie, elle ne s'alarmait guère, mais restait en alerte à la moindre nouvelle. Elle attrapa son téléphone et appela Tobias pour savoir comment ça se passait au Black & Red. Elle avait été contente de prêter de l'argent à son ami pour qu'il ouvre son cabaret. Vince' était moins heureux, normal quoi. Après tout, il n'avait jamais porté Toby dans son cœur. Mais c'était son argent, elle en faisait ce qu'elle voulait.

    Histoire de s'aérer, elle transplana dans Londres pour une petite ballade dans le parc Saint James. Là, elle aperçut une silhouette vaguement familière. Non ? Ce ne pouvait pas être elle ? Le hasard serait trop heureux ! Et il est connu que Fred' a la poisse! Elle s'approcha pour vérifier : c'était pourtant bien son amie Elyna ! La brunette était elle aussi en promenade apparemment.

    « Elyna ! »
    Appela-t-elle pour que son amie se retourne. « Eh ! Salut ! Quel hasard ! Toi aussi tu es venue te promener dans ce parc ?! » Elle serra son amie contre elle. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne l'avait pas vu. Il fallait dire que Fred' était un peu restée enfermer pour ne pas avoir à discuter de ce qui s'était passé. C'était son propre cousin (même si au second degré) qui l'avait poussée dans les escaliers et avait, par le fait, provoquer sa fausse couche. Elle avait eu du mal à le digérer, une chose de plus qui passait mal, et depuis, elle avait du mal à être aussi spontanée qu'autrefois. Pourtant, à la vue d'Elyna, elle ressentait de nouveau une étincelle de celle qu'elle était avant... celle qui croyait qu'elle avait le droit au bonheur quoi qu'il puisse se passer dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: On a tous le droit au bonheur [PV]   Ven 1 Mar - 19:08


    Promener dans les parcs, voila comment la jeune femme pouvait se vider la tête… Dernièrement, elle avait pourtant pas mal de chose à penser… Un boulot, ses études, du moins reprendre des études. Quoi qu’il en soit, il fallait qu’elle remonte la pente et elle avait pourtant bien du mal. Dans sa tête, tout le plan était tracé, tout était fait et prévu correctement, mais en application réelle c’était tout autre chose. Déjà, elle devait se rendre au ministère et voir les offres d’emploi, elle voulait travailler soit au niveau des sports, soit pour les animaux magiques, elle réfléchissait encore… le truc c’est qu’elle n’arrivait pas à en parler à ses parents, sa mère voulant la voir dans la justice, son père dans le milieu médical… Autrement dit, pas du tout les branches qu’elle voyait pour elle.

    Si on ajoutait à cela le fait que la jeune femme avait tout récemment eu une histoire avec un très beau brun lorsqu’elle était sortie dans le cabaret de Tobias elle n’avait jamais eu se genre d’histoire et pour être honnête, ça ne la perturbait pas plus que ça. Oh elle ne comptait pas multiplier les conquêtes, mais au moins le temps d’une soirée, elle avait eu droit à des compliments, de l’attention, le genre de choses dont elle avait besoin et qu’elle ne pouvait pas trouver chez ses amis ou dans sa famille… Ce n’est pas la même chose quoi.

    Elyna était donc en train de marcher dans un parc de Londres, les mains dans les poches, elle observait les nuages, les enfants qui jouaient aux balançoires… Un léger pincement au cœur, elle réalisait qu’elle n’aurait pas d’enfants avant un certain temps… Déjà, elle n’avait pas de petit ami, et puis elle avait peur d’avoir le même problème que sa mère pour avoir des enfants… Ses parents lui avaient expliqué les difficultés qu’ils avaient rencontrées et quand ils n’y croyaient plus, Elyna avait pointé le bout de son nez. Néanmoins, elle avait peur d’avoir les mêmes soucis…

    Alors qu’elle marchait tranquillement, le nez dans son téléphone, la jeune femme fut appelée par une voix qui lui semblait familière. Lorsqu’elle se retourna, effectivement, il s’agissait bien de quelqu’un qui lui était familier. Fredericke Maiden, la meilleure amie de l’ancienne aiglonne était justement dans le même parc qu’elle. Le monde pouvait vraiment être petit parfois, et c’est ça qui le rendait si amusant. Attendant que la demoiselle arrive à sa hauteur, Elyna lui adressa un grand sourire avant de lui faire la bise.

    « Toi aussi tu as décidé de prendre l’air… Comment vas-tu ? »

    Depuis le temps qu’elles ne s’étaient pas vues, elles avaient forcément des tas de choses à se raconter. Elyna ne parlerait pas de sa fausse couche, pas la peine de remuer le couteau, surtout qu’elle devinait largement les difficultés que ça pouvait causer…

    « Tu fais un petit tour avec moi ? Alors quels sont les nouvelles ? »

    Elyna avait hâte d’en savoir d’avantage sur la vie de sa meilleure amie, déjà, savait-elle qu’elle n’était plus avec Seth ? Oh, Vincent avait très certainement dut lui en parler… Ou Elyna lui en avait parlé directement, elle ne savait plus trop ou elle en était… mais une chose était certaine c’est que ça lui faisait du bien de voir Fredericke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: On a tous le droit au bonheur [PV]   Sam 16 Mar - 11:18


    « Oui, je ne supportais plus d'être enfermée, j'avais besoin d'air frais ! En plus, j'étais toute seule à la maison, je commençais à m'ennuyer. » Fredericke, en dehors de ses périodes de maladie, n'avait jamais été du genre à rester calmement chez elle à ne rien faire. Bien au contraire, elle détestait l'immobilité, comme si elle devait absolument compenser ses moments où elle dormait profondément pendant de trop longues heures sous le coup des crises.

    « ça va plutôt bien. J'ai encore des moments un peu... douloureux... mais sinon, ça peut aller. Et toi ? » Les deux filles continuèrent leur promenade ensemble. L'air frais rougissait les joues de Fredericke qui avait naturellement une peau très pâle. Elle était plus maigre que lors de ses dernières années à Poudlard, le chagrin l'avait un peu affaibli, le manque d'appêtit avait fait le reste. Mais qu'on se rassure, elle commençait à reprendre un peu ces dernières semaines, et elle était assez entourée et surveillée pour ne pas risquer de tomber en malnutrition. Le majordome de sa famille s'était installé avec sa femme dans l'appartement en face du sien à Londres. Il s'occupait de pas mal de choses pour Fred' qui était d'une maladresse assez importante, et il surveillait certaines de ses affaires, bref, il faisait son rôle de majordome, quant à sa femme – qui était moldu – elle s'occupait de l'intendance. Ils avaient décidé de ne pas rester au château toute l'année en l'absence de la duchesse en titre, mais Fredericke savait que c'était surtout pour être plus près de Zane qui faisait ses études à Poudlard. En tout cas, elle ne manquait pas de compagnie au quotidien même si Vincent travaillait beaucoup... mais lorsqu'il revenait, rien n'avait vraiment changé entre eux. Ils arrivaient, lentement mais sûrement, à reprendre le cours normal de leur existence. Romuald n'était plus un danger pour eux, Fredericke se sentait libérée d'un poid.

    « Pas grand chose de neuf. J'ai participé au projet de Toby pour son cabaret, tu en as entendu parler ? Mais je n'ai pratiquement servi qu'à fournir les fonds, je lui fais confiance pour se débrouiller sans moi. Il m'avait proposé de former les danseuses de son cabaret mais j'ai refusé. Vincent n'était pas vraiment d'accord, et sans même parler de ça, je pense que tout ce qui s'est passé depuis mon départ de l'école m'a vraiment fait perdre mon niveau. Je ne dis pas que je ne pourrais pas le retrouver en m'entraînant, mais bon, pour le moment, je ne me sens pas capable de reprendre le sport de manière intensive. » Elle mit les mains dans ses poches, un peu gênée d'aborder le sujet qui lui venait à l'esprit au sujet de la vie de son amie. Fred' n'avait pas été très présente auprès d'elle, non pas qu'elle ait été très occupée, elle avait surtout été un peu handicapée physiquement, et elle avait eu du mal à aller vers les autres. Elle avait peur qu'on lui parle de son bébé perdu, de l'assassin de celui-ci, de sa maladie... bref, de choses dont elle ne voulait pas parler, du coup, elle n'avait communiqué que par des lettres qui manquaient de profondeur.

    « Sinon... toi... ça va ? Je me suis un peu inquiétée... Vincent m'a raconté pour Seth, la dernière fois qu'on s'est vu, ce n'était déjà plus trop ça mais... enfin, j'espère que tu t'en sors. » Cela dit, les Griffins n'étaient pas des gens fiables, Axel avait de son côté abandonné la mère de son enfant, alors peut-être que Elyna serait mieux sans son ex-petit ami. Après, Fredericke avait assez fait l'expérience du chagrin pour savoir que c'était BEAUCOUP plus facile à dire qu'à faire !!!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: On a tous le droit au bonheur [PV]   Lun 13 Mai - 18:24

    « Je te comprends, moi-même j’ai du mal en ce moment, alors même s’il fait un peu frais, c’est toujours agréable de sortir, et puis on fait des rencontres sympa l’air de rien. »

    Elle lui adressa un sourire, elle était ravie de revoir Fredericke. Depuis le temps qu’Elyna se disait qu’elle allait passer lui rendre visite. Enfin, maintenant qu’elle était juste à coté d’elle, autant en profiter pour se raconter les dernières nouvelles et par la suite, aller se réchauffer autour d’un chocolat ou d’un bon thé chaud.

    « On fait aller aussi, j’ai mis un peu de temps à chercher dans quel branche j’allais m’orienter après Poudlard, mes parents m’ont conseillés de faire des études, surtout mon père en faites, donc je pense m’orienter vers le ministère de la magie, mais faut que je termine mes années à la fac… Enfin, j’ai de quoi m’occuper. »

    Elle n’ajouta rien de plus, préférant ne pas trop en dire au sujet de sa dépression, baisse de moral, le fait qu’elle était seule à présent n’ajoutait rien au fait qu’il n’était pas évident d’aller vers les autres pour prendre des nouvelles. Elyna aimait ses amis, mais parfois, elle ne voulait pas leur faire de peine en leur racontant tous ses malheurs. Elle préférait afficher un visage souriant, faire comme si tout allait bien, et filer pleurer dans un coin à l’abri des regards. Seulement, elle connaissait bien Fredericke, et la demoiselle étant plus vieille qu’elle connaissait bien Ely et savait quand celle lui lui cachait quelque chose. Après tout, elles étaient amies depuis un certains temps maintenant, alors dur de cacher des choses aux personnes qui nous connaissent le mieux.

    Fredericke lui expliqua son implication dans le cabaret de Tobias, ce qui fit plaisir à Ely puisque de cette façon, Tobias avait pu ouvrir son cabaret et était à présent le gérant de l’établissement. Bien sur, Fredericke restait propriétaire également, mais elle laissait le garçon tout gérer et elle savait que Tobias n’était pas du genre à être irresponsable de toute façon. Quand aux cours de danse, elle allait dire un truc au début, puis se rappelant les mésaventures qu’elle avait eues, préféra donc se taire et écouter son amie avant de réagir.

    « J’ai croisé Tobias rapidement et il m’a dit pour son cabaret, je dois passer la bas un soir d’ailleurs, je n’ai pas encore pris le temps de le faire… Tu sais pour la danse, rien de t’empêche de regarder simplement, sans pour autant trop t’investir. Tu dansais super bien quand même, ça serait dommage de ne pas faire partager ton savoir avec les autres danseuses. »

    Après, c’est elle qui décidait de toute façon, et elle supposait que Tobias avait déjà du lui demander avant, n’hésitant pas à insister pour tenter de la faire céder. Pour en revenir à Elyna, Fred lui annonça qu’elle avait su pour elle et Seth, et qu’elle s’était inquiétait à ce sujet lorsque Vincent lui avait dit la nouvelle. Haussant légèrement les épaules, elle essaya de faire comme si ça allait mieux, ce qui était très loin d’être la vérité en tout cas.

    « Je fais avec, de toute façon je m’étais bien rendue compte que ça n’allait plus… Et quand je l’ai revu, on a tout simplement préférer rompre, c’était plus facile comme ça… Après, tu sais les sentiments que j’avais pour lui, c’était quand même mon premier petit ami… »

    Une boule se forma dans sa gorge, la jeune femme préféra se taire pour mieux ravaler ce qui pourrait la faire pleurer. En plus, elles étaient dehors, et les larmes qui coulent par le froid, ça fait des irritations sur ses joues, rien de très super à regarder en somme. Elle détourna son regard sur la coté, regardant des enfants jouer dans le parc, et respira un grand coup avant de se tourner vers son amie.

    « Ce n’est pas toujours facile, je te le cache pas, et j’ai beaucoup de mal à m’y faire mais qu’est ce que je peux faire de toute façon, les sentiments ne sont plus les mêmes, faut le temps que la page se tourne… »

    Elle poussa un soupir, il n’y avait rien à dire de plus, le souci c’est que la page n’est pas super facile à tourner, surtout quand on a rien pour s’occuper l’esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: On a tous le droit au bonheur [PV]   Mer 10 Juil - 11:19

    « Ah, oui, finalement je me dis que j'aurais peut-être dû faire des études après Poudlard moi aussi. J'ai eu ma formation en photographie, cependant, ça ne suffit pas à gérer l'entreprise. Tu penses te diriger vers quel ministère après, alors ? » Fredericke avait remarqué que contrairement à ceux qui, comme sa cousine, avaient vécu la guerre, beaucoup de jeunes maintenant après Poudlard prenaient le temps d'aller voir ce qui se passait chez les moldus. Souvent c'était une manière de compléter son apprentissage de la vie tout en gagnant du temps parce qu'ils ne se sentaient pas prêts à être totalement adultes, mais c'était plutôt sain d'après Fred'. Bosser à 18 ans après avoir vécu pendant sept années dans un internat, ça avait quelque chose d'assez étrange quand on y regardait de plus près. Une transition pouvait être bénéfique. Si elle n'était pas tombée enceinte, puis avait fait sa fausse couche, elle aussi elle aurait peut-être fini par faire quelque chose de ce genre. Elle aurait fait sa formation de photographie et, après, peut-être des études de droit, ou de commerce, ou de droit du commerce. Elle dirigeait une entreprise, mais elle n'avait pas toujours le niveau pour ça. Comme Roze l'aidait, ça allait, mais sans sa cousine, elle ignorait ce qu'elle ferait. La moitié du temps, lors des réunions, elle connaissait à peine l'ordre du jour. Elle faisait illusion grâce à ses années de pratique de la haute société (plus vous paraissez sûr de vous, plus les gens autour vous croit). Il n'y avait qu'elle et ses proches pour savoir que c'était de la jolie poudre aux yeux.

    « Mon savoir se limitait à peu de choses. Adrien se débrouille mieux que moi pour enseigner. J'aimais danser, pourtant, ça ne m'attire plus autant. Je me sens encore... fatiguée. Mais si tu prévois d'aller au cabaret un soir, dis-le moi, on ira ensemble ! Je serais contente de voir Tobias, Marie travaille là-bas aussi en plus ! » Voir ses amis était encore la meilleure méthode pour combattre le mal qui la rongeait depuis des mois, des années même. Elle sentait qu'elle allait de mieux en mieux pourtant ! Il y avait seulement des hauts et des bas, et puis, sa maladie était là, présente, ce n'était pas qu'une question de morale, c'était aussi un problème physique qui engendrait sa fatigue. Sortir un peu plus lui ferait quand même du bien du moment qu'elle n'était pas seule (Vincent n'apprécierait pas qu'elle sorte trop fréquemment en solitaire).

    « Oui, je comprends... Mais si ça n'a pas marché avec Seth, c'est que ce n'était pas le bon. Il y a d'autres garçons sur terre, et des mignons ! Tiens, pourquoi pas Tobias justement ? Il est célibataire maintenant, il ne te plairait pas ? » Elle poussa de l'épaule de son amie d'un air taquin. Elle plaisantait évidemment, mais ça pourrait être drôle quand même. Toby était génial lui aussi, c'était triste qu'il soit tout seul depuis sa rupture avec Ophélia. Notez qu'elle aurait bien essayé de le remettre avec avec Marie, malheureusement cette dernière l'avait stoppé dans son élan. Dommaaaaage !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On a tous le droit au bonheur [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On a tous le droit au bonheur [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VIVE LES MARIES !
» Tous les hommes font la même erreur, de s'imaginer que bonheur veut dire que tous les voeux se réalisent.
» Trois sortes d'amis sont utiles. Un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé ? L. Grimes & S. Gomez PRIS
» Le droit au repos [Terminé]
» Dolfi' ~ Le bonheur c'est d'avoir des amis tous aussi fou que soit..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 15-
Sauter vers: