AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Qui c'est que r'voilà? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Qui c'est que r'voilà? [PV] Empty
MessageSujet: Qui c'est que r'voilà? [PV]   Qui c'est que r'voilà? [PV] EmptySam 30 Mar - 2:23

Après un détour par le chemin de traverse pour voir une vieille connaissance, Rhys avait trainé sa carcasse vers le quai 9 3/4 qui menait jusqu'à Poudlard. Il ne portait aucune tenue distinctive de l'école. Il ne comprenait pas comment, année après année, tous les élèves pouvaient passer sans que personne ne se doute de rien. Encore l'œuvre de la magie probablement alors qu'il devait être plus facile et plus nature autrement.

Une fois sur les quais déserts du train mythique, Rhys attrapa son sac à dos pour enfiler son uniforme. Brrrrrr, qu'il faisait froid, heureusement que le jaune et noir aimait le froid. Tiens! C'est étrange. L'uniforme lui paraissait beaucoup moins serré à l'époque. L'absence de magie ferait-elle rétrécir les vêtements? Bah ouais, c'est forcément la faute de la magie, ça l'est toujours avec Rhys, donc il ne peut pas y avoir le moindre rapport avec le fait qu'il ait grandit.

Le train finit par arriver en gare et Rhys se mit dans un coin sombre pour ne pas attirer trop l'attention. Un élève déjà présent lors des premières descentes, ça n'est pas très discret. Une fois que ça commençait à grouiller un peu sur les quais, le jaune et noir se mêle aux gens en gardant la tête baissée. Avec un peu de chance et ses cheveux un peu plus longs, il pourrait espérer passer plus inaperçu.

A la moindre vision d'une tête connue, il se détournait. Il ne voulait pas vraiment voir tout le monde. Certes, dire bonjour lui aurait bien plus mais ça aurait entrainé tout un blabla incessant et il ne serait peut-être pas de retour chez lui avant plusieurs jours. Le seul moment où il hésita, c'est lorsqu'il vit un Bradley. Forcément, le mauvais, celui qui se baladait la main dans la main avec Benson. Son cœur se serra. Il voulait vraiment aller à leur rencontre. Après, je vous laisse le choix entre prendre Romilly dans ses bras ou frapper le second Serpentard. Finalement, il se retint car ses retrouvailles avec la jolies brunes se devaient se faire que lorsqu'ils l'auraient décidé tous les deux. Il ne serait pas honnête de sa part d'imposer l'événement par surprise à la demoiselle.

Bon, ce qui l'a beaucoup aider à prendre cette décision, c'était qu'il venait d'apercevoir Roy. Le temps était compté aussi puisque les jumeaux vont forcément se rejoindre à un moment où un autre pour rencontrer. En tout cas, c'est ce que font les gens normaux quand ils se connaissent et savent qu'ils partent du même endroit pour aller au même endroit. Le frère Poufsouffle se trouvait en compagnie de Joy alors Rhys se tint en retrait un instant, les regardant se séparer sur les quais. Rhys s'approcha tranquillement dans le dos de son ami, comme si de rien était.


- Je connais ce regard, j'avais exactement le même lorsque je devais m'éloigner de ta sœur. Courage, tu vas rapidement la retrouver.


Oui, bon, il n'avait pas vue le regard du morfale puisque de dos mais il l'imaginait assez bien et c'était très pratique pour aider Roy à se mettre en tête que Joy n'est plus juste une amie. Après tout, c'est aussi son job d'ami que de l'aider sur ce plan. Rhys était tout disposé à garder le secret, comme ça avait été le cas dans l'autre sens, mais avant, il fallait que Roy prenne conscience des choses pour le lui demander.


- Comment tu vas? J'ai un cadeau pour toi mais ça dépend combien de fois tu t'es fait attraper par Rusard. Alors?

Il fallait bien sûr que ce chiffre ce nombre? soit le plus bas possible. Non, Rhys n'était pas assez naïf pour croire à un assagissement du plus turbulent élève d'Helga, il espérait simplement que le garçon ait un peu travaillé sur sa discrétion.
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 512
Âge : 24 ans {06/06/1990}
Actuellement : Apprenti Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Qui c'est que r'voilà? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Qui c'est que r'voilà? [PV]   Qui c'est que r'voilà? [PV] EmptyVen 5 Avr - 21:23


Qui c'est que r'voilà ?
Roy & Rhys
© Belzébuth



Le temps des vacances était finalement arrivé pour les élèves de Poudlard, et cette fois c'était non négociable: les jumeaux rentraient chez eux. La rupture entre le château et le reste du monde sorcier n'avait pas été aussi bien vécue par l'insouciant Poufsouffle que par ses parents - surtout sa mère -, et après des retrouvailles émotionnelles lors de la dernière sortie à Pré-au-Lard, il avait été décidé qu'ils retourneraient chez eux en février. Point final. Si Roy ne comprenait pas vraiment pourquoi sa mère se faisait un tel sang d'encre - après tout, il ne leur était rien arrivé cette fois... -, quelque part, ça l'arrangeait un peu. Ses parents pouvaient se concentrer un peu plus sur la 'chance' qu'ils avaient de l'avoir (ou bien d'avoir Romilly, et en ce qui le concernait, ils n'avaient pas trop le choix, ils étaient livrés en duo), et moins sur ses ennuis avec l'administration de l'école. Il était bien dans la panade cette fois. Non seulement il y avait eu les retenues, mais en plus ses notes commençaient à plonger dans certaines matières. L'hypersensibilité actuelle de ses géniteurs lui offrait donc un répit suffisant pour rattraper le coup.

Mais d'un côté, même s'il était content de retrouver sa famille - et surtout sa jumelle -, Roy n'était pas certain de vouloir quitter Poudlard. Déjà, cette sorte d'accalmie qui régnait sur l'école depuis la mi-février était un brin alarmante. Il n'était pas du genre à s'inquiéter avant qu'une galère ne lui soit tombée dessus - à quoi bon ? -, mais là, il devait admettre que c'était bizarre. D'abord les tensions entre élèves différentes maisons, puis l'isolement, et d'un coup, plus rien ? Et s'il ne retrouvait pas le château comme il l'avait laissé ? Et plus important, et s'il ne retrouvait pas Joy comme ils s'étaient quittés ? Les choses semblaient être redevenues normales entre eux, depuis le bal de Noël. Enfin, il y avait bien eu le stress pré-bal, qui était anormal chez Roy et qu'il n'avait pas cherché à analyser, mais tout s'y était parfaitement déroulé, et depuis, il avait le sentiment d'avoir enfin retrouvé sa meilleure amie. Il n'avait pas cherché à cogiter à nouveau en ce qui concernait ce qui avait été dit sur le pont suspendu, au début de l'année. C'était du passé, et c'était dû à l'objet magique. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il n'avait pas envie de partir deux semaines et revenir s'apercevoir que le malaise était revenu.

Néanmoins, il y avait bien une chose qui rendait le brun enthousiaste à l'idée de se retrouver sur la plateforme 9 3/4 à nouveau - en dehors de la présence de Romilly, qui l'avait pour l'heure abandonné pour rejoindre Alek -, et ladite chose ne tarda pas à l'attaquer par surprise oui, rien que ça. Détournant le regard de la direction vers laquelle sa meilleure amie avait disparu, le Jaune et Noir sursauta, se retournant pour se retrouver face à face avec nul autre que Rhys Ellis. « Rhys ! » s'écria le brun, dont les lèvres s'étirèrent en un large sourire. Il était tellement heureux de revoir enfin son ami ! Il lui en pardonnait même de l'avoir surpris - surtout qu'il n'avait pas envie de s'attarder sur le sujet, c'était quand même la honte. « Je suis trop content de te voir, mec ! T'as fait quelque chose à tes cheveux ? Trop sexy ! Tu portes l'uniforme ! Tu nous manques à Poufsouffle, tu sais ? » continua-t-il avec son énergie habituelle, regrettant toujours le départ du brun.

Il lança néanmoins un regard interrogatif à son ami lorsqu'il fut question de... Joy ? « Quoi ? » Il observa Rhys avec incompréhension. On lui laisse trois quatre heures pour réfléchir ? « En parlant de Romy, tu l'as pas croisée, hein ? Elle est avec Alek là... Et je comprends pas ce que tu veux dire, si tu parles bien de Joy. Quel regard ? Parce que ton regard, je le connais très bien, et ça n'a rien à voir. » se défendit-il, tournant brièvement les yeux en direction de la Lionne à nouveau. N'importe quoi. Rhys avait clairement dû être affecté par les vapeurs des feuilles de thé qu'un Gryffondor de septième année était en train de fumer lorsque Roy avait quitté le train. Il disait ça pour le taquiner, et le pire, c'était que ça avait un peu marché, parce que le Jaune et Noir sentait ses joues chauffer. Trahison.

Le brun salua le changement de sujet avec un brin de soulagement, hochant la tête en signe d’acquiescement en ce qui concernait son état de santé. « Ouais ça va, et toi ? Un cadeau, c'est vrai ? » interrogea-t-il, les yeux pétillants de curiosité. « C'est quoi ? Heu... Officiellement, trois fois, mais la troisième j'ai été accusé à tort ! C'était une erreur judiciaire, donc ça ne compte pas. Allez, dis moi ce que c'est ! Des Pétards mouillés du Dr. Flibuste ? » Il jeta un regard soupçonneux à son cadet, cherchant à deviner ce qu'il transportait. Maintenant qu'il lui avait annoncé lui avoir apporté un cadeau, il n'avait plus le droit de reculer ! Surtout qu'un peu de renflouement de ses stocks lui ferait le plus grand bien. Rusard lui avait confisqué ses dernières Bombabouses lors de l'arrestation éhontée, et la coupure avec le monde magique avait empêché le brun de passer ses commandes. Sans même mentionner qu'il commençait à être à court d'argent, et qu'il avait mis une partie de ce qui lui restait dans le cadeau de Noël de Joy, et celui de Romilly. La première lui ayant néanmoins offert des farces et attrapes - à ses risques et périls -, il pouvait encore se maintenir à flots quelques temps.
[962]
CALME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Qui c'est que r'voilà? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Qui c'est que r'voilà? [PV]   Qui c'est que r'voilà? [PV] EmptyMer 10 Avr - 0:13

A la manière dont Roy s'était retourné et avait crié son nom, il n'y avait pas vraiment de doute à avoir sur le plaisir que son ami avait à le voir. Pourquoi il n'y avait jamais de demoiselle pour avoir ce genre de réaction envers lui? La vie est trop injuste. Peut-être qu'en devenant gay…

- Moi aussi ça me fait plaisir de te voir.


Roy lui faisait remarqué qu'il portait son uniforme, il est vrai que ça pouvait paraitre surprenant.


- Je suis en mode ninja. Je ne voulais pas trop me faire reconnaître, ça n'en finirait plus. Tu m'étonnes que je vous manque, j'ai entendu parler de vos derniers matchs de Quidd. Qu'est-ce qu'il se passe? Vous prenez des balais des années 30? Tu ne vas pas me faire croire que c'est moi qui poussais l'équipe à la victoire.


Aussi flatteur que ça puisse l'être pour l'ancien gardien et poursuiveur, il trouvait la situation étrange. L'année précédente, la maison avait une super équipe. Rhys était bon, pas autant que Larsen Beurk beurk lui certes, mais on n'allait pas lui faire croire que l'équipe avait explosé après son départ.

Est-ce que Rhys pouvait être étonné que Roy ne comprenne pas le sous-entendu, à la limite même de l'entendu, concernant ses sentiments pour Joy. Rhys était d'accord qu'il fallait du temps pour se rendre compte qu'on était passé de l'amitié à l'amour mais là, ce n'était pas de l'ignorance, c'était du déni. Face au dernier, exposer les faits est violent et parfaitement vain. Ceci dit, quand on connaît Dmitri, il vaut mieux être dans le déni. Il possède des armes ce type, il est fou.


- Je veux dire par là que je sais que c'est dur de se séparer de sa meilleure amie pendant les vacances. Tout le monde sait que ce n'est que de l'amitié.


Oh oui, tout le monde le sait. Kof kof.


- Ouais, j'ai vu ta sœur, elle et Benson sont par là-bas. Mais chut, mode ninja, hein. Déjà qu'elle n'a pas trop aimé le fait que je passe du temps avec Opalyne alors qu'on ne s'est pas encore vus… Je ne suis pas sûr qu'elle apprécie que je fasse le déplacement pour l'autre moitié d'elle-même.


Certes, Romilly n'avait pas vraiment de raison d'être jalouse de son frère, puisqu'il s'agit d'un mec mais il faut rester relativement prudent pour ne pas prendre le risque qu'elle le prenne mal. Après tout, elle n'avait pas non plus grande raison d'être jalouse de Lyne, Romy avait bien spécifié dans sa première lettre qu'il n'y aurait jamais rien entre eux deux alors la jolie rousse n'était pas une rivale.


- Moi, ça va. Rassuré de voir que vous pouvez de nouveau sortir de Poudlard et une étrange sensation de me trouver de nouveau ici dans cette tenue. Ca rappelle de vieux souvenir. Heureusement que le train ne va pas dans l'autre sens, je pourrais monter dedans par réflexe.


Ainsi donc, il s'était fait attraper trois fois. C'était déjà un bon score. En général, les élèves se contentaient maximum d'une seule entrevue avec Rusard et estimaient qu'il était préférable de devenir sage.


- Une fois pour le nombre de fois où tu ne t'es pas fait attraper, ce n'est pas cher payé. Du coup, j'hésite à te donner ton cadeau. Trois fois, ça fait quand même pas mal.


Rhys fit mine de réfléchir pendant un moment puis attrapa le paquet qu'il avait caché.


- Tu crois vraiment que je vais te filer des munitions pour faire n'importe quoi? Si Bradley l'apprend, je vais me faire égorger par une lettre et tout le monde sait que c'est très douloureux de se couper avec une feuille.


Bradley? Il avait dit Bradley? C'était devenu une habitude d'appeler les gens par leur nom de famille. Il tendit le cadeau pour son acquéreur.


- Avec les compliments d'un homme devant qui nous avons voué un culte à la formalité, au grand Roman Jones. D'ailleurs, il y en a pour moi.


En bon anti-magie qu'était Rhys, il était allé dans une pâtisserie de sorcier pour acheter un gâteau on ne peut plus moldu, un clafouti. Comme disait un certain âne, il n'y a rien de plus clafoutant que le clafouti. En plus, préparé par le maitre des gourmands, ça ne devait pas être mauvais.


- Sinon, quoi de nouveau depuis tout ce temps?


Bah ouais, il faut bien se tenir au courant même s'il connaissait déjà certaine chose par le courrier qu'il recevait.
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 512
Âge : 24 ans {06/06/1990}
Actuellement : Apprenti Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Qui c'est que r'voilà? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Qui c'est que r'voilà? [PV]   Qui c'est que r'voilà? [PV] EmptyLun 29 Avr - 18:07

Roy avait été agréablement surpris de découvrir que son ami portait son uniforme de l'école, et plus important: aux couleurs de Poufsouffle. Debout tous les deux sur le quai 9 3/4, c'était un peu comme si Rhys n'était jamais parti. Pourtant, c'était bel et bien le cas, et son cadet avait raté bien des choses: l'objet magique et ses influences néfastes sur les élèves de Poudlard, mais également quelque chose dont Rhys lui-même ne tarda pas à parler. Le Quidditch. Roy pour sa part, avait effectué un remplacement dans l'équipe de sa maison, quelques années plus tôt, mais il ne s'y était pas remis depuis. Il n'était pas quelqu'un de franchement sportif, ce qui ne l'empêchait pas de soutenir Poufsouffle avec ferveur. « Ah ouais, pas bête ! Et pour le Quidditch, euh... C'est vrai que c'est pas trop la joie. Si je te dis que oui, tu reviens à l'école ? » ne plaisanta-t-il qu'à moitié, scrutant le visage de son cadet avec intérêt. Eh, s'il fallait jouer la carte du Quidditch pour faire revenir Rhys, il n'hésiterait pas ! Mais il était conscient que son ami n'avait pas pris cette décision à la légère, et qu'il avait donc peu de chances de réussir à le convaincre.

A l'allusion que fit Rhys concernant Joy, Roy se sentit rougir jusqu'à la racine des cheveux. Il comparait la façon dont il regardait la brune, à la façon dont Rhys lui-même observait Romilly, quand il était encore à Poudlard. C'était du délire. N'importe quoi. Pfut. Déconnecté, le brun mit quelques secondes à détacher son regard de sa meilleure amie, qui venait de rejoindre son père d'un air rayonnant. Il se concentra à nouveau sur les paroles de Rhys lorsque celui-ci lui répondit, ne sachant pas trop où son ami voulait en venir avec tout ça. Il hocha donc la tête, l'incertitude se peignant clairement sur son visage. « Hum... Ouais, voilà. C'est clair... » déclara-t-il avec hésitation, scrutant le visage de son cadet en quête de réponses. Ce n'était que de l'amitié, en effet... Mal à l'aise sans trop savoir pourquoi, Roy embraya un sujet qui était plus délicat pour Rhys que pour lui: Alek et Romilly. Par ailleurs, il ne s'agissait pas seulement d'une distraction, il était réellement inquiet à l'idée de ce qu'un face à face pourrait donner maintenant. La situation semblait déjà bien assez compliquée comme ça. « Tu vas vraiment la revoir quand alors ? Et est-ce que ça veut dire que je ne dois pas lui dire qu'on s'est vus ? Tu sais que je n'aime pas lui cacher des trucs... » reprocha-t-il d'un air un peu mécontent (mais pas trop non plus, parce que ça reste Roy.) Il avait toujours tout dit à Romilly, c'était d'ailleurs la raison pour laquelle ne rien lui dire concernant les sentiments qu'éprouvait Rhys à son égard l'avait tant chiffonné.

Roy acquiesça, plus sérieux que d'ordinaire ce qui n'est pas très difficile, certes quand il fut question de la temporaire incapacité des élèves à quitter le château. « Oui moi aussi à vrai dire. En soi, c'était pas plus traumatisant que ça, mais ça commence à devenir franchement bizarre ces histoires, c'est pas normal. » Il haussa cependant les épaules, conscient qu'il n'était clairement pas la personne qualifiée pour résoudre ce mystère. Il se contentait de vivre au jour le jour, et d'attendre que la prochaine tuile leur tombe sur la tête. « C'est vrai que ça fait tout drôle de te revoir ici. On pourrait presque être en chemin pour une rentrée normale... » remarqua-t-il avec nostalgie. C'était quand même dingue ce que les choses pouvaient changer du tout au tout en seulement quelques mois ! Roy n'aurait jamais imaginé qu'un de ses amis quitterait Poudlard aussi subitement. Il avait toujours cru que c'était un engagement irrémédiable: sept années complètes, pas d'autre choix.

Il lança un regard scandalisé à son cadet lorsque celui-ci fit mine de revenir sur sa décision, étant donné le nombre de retenues reçues par le brun cette année. Non non non, on n'annulait pas sur une surprise, c'était criminel ! Une fois que c'était annoncé, Rhys devait aller jusqu'au bout, un point c'est tout. « De toute façon, Joy m'a offert des farces et attrapes à Noël, alors je me débrouillerai sans toi, allié indigne ! » répliqua-t-il avec un dramatisme exagéré, complètement décrédibilisé par les regards insistants qu'il lançait à Rhys, cherchant à déterminer la nature de son cadeau. « Depuis quand tu l'appelles 'Bradley' ? » ajouta-t-il, surpris. C'est vrai quoi, sur le coup il avait pensé que son ami parlait de lui. Même famille, même nom, jusque là c'était logique. Il en faut peu pour le déstabiliser, en plus. Voyons Rhys, un peu de considération pour ce pauvre garçon ! En tous les cas, il trouvait ça étrange. C'était plutôt commun d'appeler les gens par leur nom de famille en Grande-Bretagne, mais pas tant que ça quand il s'agissait d'amis proches.

Roman Jones ? Les yeux de Roy se mirent à briller de plus belle à l'évocation de son idole. Il bondit pratiquement sur le cadeau, comprenant aussitôt de quoi il s'agissait. « T'as vu Roman ? Comment il va ? T'as trop de chance ! Il t'a parlé de moi ? Je lui manque ? Me dis pas que c'est... » Il s'interrompit net, contemplant le clafoutis avec gourmandise. Par les chaussettes bariolées de Merlin. Rhys, veux-tu m'épouser ? « Aaaah, ça a l'air super bon ! » s'exclama-t-il avant de s'évanouir, clairement impatient à l'idée d'y goûter. Bon, ils étaient debout au beau milieu de la gare, donc ça n'était peut-être pas le lieu idéal pour savourer au mieux son cadeau, mais quand même... Ce n'était que partie remise. En attendant, il haussa les épaules suite à la question de Rhys, réfléchissant. « Eh ben... Le bal était vraiment cool cette année, mais ça je te l'ai déjà dit. La bouffe était incroyable d'ailleurs... Joy était super jolie. Est-ce que Romy t'a envoyé des photos ? A part ça, exclusion du reste du monde, et comme je te l'ai dit, faux témoignage de Rusard, et ennuis à gogo. » conclut-il, comme s'il s'agissait d'un récit tout à fait ordinaire. Un hiver banal dans la vie de Roy Bradley.
[1041]
TERMINER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Qui c'est que r'voilà? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Qui c'est que r'voilà? [PV]   Qui c'est que r'voilà? [PV] EmptyMar 7 Mai - 19:45

Pas bête? Roy venait de lui dire qu'il n'était pas bête? En voilà une évidence mon jeune ami plus vieux que moi.

- Et ouais, j'ai le cerveau qui carbure depuis que je suis passé des vapeurs de potions douteuses aux gaz de pots d'échappement, je réfléchis plus vite. Il faut dire que mes études me laissent le temps de cogiter.


Pour ce qui était du Quidditch, c'était tout de même l'une des grandes choses qui lui manquait de Poudlard, en dehors de certaines personnes, bien évidemment. Pendant qu'il jouait, il faisait partie d'une équipe et, vu qu'il était plutôt doué d'après les dires de certains, il était un peu l'une des personnes incontournables de l'équipe. C'était bien l'une des seules fois qu'on l'appréciait.


- Je reviens vous sauver la mise à la condition que quatre vingt dix pourcents des joueurs de l'école signent une pétition pour que je passe des sélections pour devenir pro.


Ca lui manquait dur de ne plus voler, ce qu'il pouvait s'ennuyer avec les sports sur la terre ferme, en dehors des arts martiaux et de la course à bien. Surement son côté snob de magicien.


- Ca me manque de jouer, c'est fou.


Rhys n'avait rien raté du rougissement de Roy mais avait eut la gentillesse de ne pas la lui balancer à la tronche.


- Tiens, c'est Dmitri, le père de Joy. Il est sympa et pas rancunier après que je l'ai presque frappé. D'ailleurs, faudra que j'aille lui dire bonjour tout à l'heure, s'ils ne sont pas encore partis.


Bah oui, ça se fait entre gens civilisés, on dit bonjour aux gens que l'on connaît, on peut encore faire une exception, à la rigueur, pour ceux qu'on n'aime pas mais il faut faire semblant de ne pas les avoir vus. Rhys y serait bien aller de suite mais, si Roy n'avait pas été présenté, ce n'était pas à lui de le faire.

En ce qui concernait Romilly, les choses n'étaient pas aussi simples que de poser une date, il fallait que les deux soient dans un état d'esprit compatible pour les retrouvailles, c'était plus simple pour Rhys d'assumer ses sentiments à l'abri de sa derrière sa lettre.


- Je ne sais pas du tout. Il est prévu de se voir un jour mais c'est… compliqué. En plus, elle a toujours Benson avec elle, dès que je le vois, j'ai envie de la frapper. Je sais, ce n'est pas beau la jalousie. Ne t'inquiète pas, je ne vais pas te demander de mentir encore pour moi, tu l'as déjà assez fait. Tu es sûrement mieux placé que moi pour savoir comment elle réagira quand elle apprendra que j'étais là et que tu ne lui as rien dit.


Rien que savoir mettait peut-être Roy en danger.


- Si tu veux aller la prévenir pour qu'elle ne t'égorge pas, je ne t'en voudrai pas. Assure juste toi de rester entre le Serpentard et moi.


Rien que de parler d'eux, il les imaginait ensemble et il sentait son sang chauffer.

Pour ce qui était de l'objet maléfique, bien sûr que Rhys s'était montré inquiet pour ses amis mais de là à dire qu'il était étonné.


- Qu'est-ce qu'il peut y avoir de bizarre quand on considère que contrôler les éléments grâce à une baguette est normal? Faut voir le bon côté des choses, cette fois, vous ne vous êtes pas sauté à la gorge et ce n'est pas aussi chiant que de ne plus pouvoir utiliser la magie dans un monde qui ne marche que par ça.


Rhys? Un allié indigne? On aura tout entendu, même après avoir quitté l'école, il était resté toujours aussi fidèle à la maison et ses amis. Il n'y avait aucun doute dans la tête de Rhys qu'il foncerait tête baissée au premier problème.


- C'est de moi qui tu parles là? Je suis ton seul véritable ami, je te protège de toi-même. Si tu n'as plus de munition, tu ne pourras pas te faire choper par Rusard, tu passeras pour sage, tu réussiras tes études, ta sœur t'aimera encore plus, tu auras tes cours de batterie et une grande carrière dans ce que tu veux. Dans dix ans, tu feras dresser des statues colossales en mon honneur, ce que sera la classe vu que je serai une célébrité du Quidditch.


Ah merde, le Blaireau avait parfaitement entendu son erreur de langue.


- Je ne sais même pas pourquoi j'ai sorti votre nom. D'habitude, j'utilise les noms de famille pour ceux que je ne supporte pas mais, à moins que la langue est compris quelque chose plus vite que mon cerveau, j'apprécie toujours ta sœur.


En évoquant le nom de Roman Jones, Rhys cru percevoir une lueur d'amour dans les prunelles de Roy. Le plus jeune des deux était bien incapable de savoir si Roy préférait manger ou faire ses sales coups.


- Je suis passé dans sa pâtisserie tout à l'heure. Il va bien et ça a l'air de marcher pour lui. Le plus dur à croire, c'est qu'il n'a pas trop grossi alors qu'il passe sa journée à côté de pâtisseries. Bon appétit.


En ce qui concernait le bal, il avait déjà eut pas mal d'informations, notamment par Romy dans ses lettres.


- Ouais, Romilly m'a envoyé les photos des couples de ceux que je connais, en dehors du sien, va savoir pourquoi. En effet, Joy était bien belle ce soir-là, enfin, comme d'habitude, tu me diras.


De toute façon, Rhys ne lâcherait jamais vraiment le sujet Joy/Roy tant qu'il ne se serait pas mis en tête que les choses sont telles qu'elles sont.
Revenir en haut Aller en bas

Roy Bradley
Ministère

Parchemins : 512
Âge : 24 ans {06/06/1990}
Actuellement : Apprenti Auror


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Qui c'est que r'voilà? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Qui c'est que r'voilà? [PV]   Qui c'est que r'voilà? [PV] EmptySam 25 Mai - 23:49

Roy observa Rhys avec un amusement non dissimulé lorsque celui prétendit que les vapeurs moldues étaient meilleures pour son développement cérébral que les effluves magiques (ou quelque chose dans ce goût-là oui, Roy est un très bon auditoire). Un détail, dans le discours du brun, l'intrigua néanmoins. « Tes études te laissent le temps de cogiter ? C'est pas censé être l'inverse ? Du moins, c'est ce que dit la légende, parce que ça ne s'est jamais appliqué à moi, personnellement. Sauf si... Tu t'es lancé dans les farces et attrapes moldues ? C'est comment ? Remarque, si c'était ça, ça devrait quand même faire fonctionner tes méninges... » remarqua-t-il, se grattant la tête avec hésitation. Pour sa part, le jeune Poufsouffle ne se laissait jamais le temps de se poser. Il y avait toujours trois milliers d'idées qui lui traversaient l'esprit, luttant pour se faire entendre. Cogiter vraiment ? C'était pas son truc.

Il leva un regard plein d'espoir vers son ami quand celui-ci annonça sa condition pour revenir à l'école, sentant l'enthousiasme monter en lui. Il fit mine de réfléchir quelques instants, faisant défiler la liste des joueurs de l'école dans son esprit, évaluant lesquels seraient faciles à convaincre, et ceux qui nécessiteraient un peu plus de force de persuasion. « C'est jouable. » annonça-t-il finalement, un air de businessman sur le visage. Il ne savait pas à quel point Rhys était sérieux quand il lui disait ça - c'était probablement une simple blague, et un moyen de se laisser désirer, mais Roy était plutôt facile à faire marcher, surtout quand on le prenait par les sentiments -, mais ça valait le coup de tenter sa chance. S'il avait su qu'il ne fallait qu'une pétition pour le faire revenir, il s'y serait clairement attelé plus tôt ! Une farce ou deux sur les récalcitrants, et les quatre-vingt-dix pour cents seraient atteints en moins de temps qu'il n'en faut pour dire Quidditch. Il hocha la tête avec vigueur, histoire d'appuyer les paroles de Rhys concernant son manque de Quidditch. Raison de plus pour revenir !

Préférant éviter de s'attarder sur les sujets 'sentiments' et 'Joy' (surtout employés dans la même phrase !), Roy n'eut néanmoins pas d'autre choix que de réagir quand il fut question du père de sa meilleure amie. Heum, what ? Il avait loupé un épisode, là, non ? Depuis quand Rhys était-il pote avec le père de Joy ? Au point de l'appeler par son petit nom en plus ? Par les chaussettes bariolées de Merlin, le monde devenait fou. « Hein ? T'as essayé de frapper le père de Joy ? Quand ? Pourquoi ? C'est quoi cette histoire ? Je... Je me sens très, très confus là. » avoua-t-il, son regard passant de Monsieur Vodianovski (ouaip, contrairement à Rhys, il n'en était pas encore à l'appeler Didi Dmitri, lui) à Rhys, effaré. Il était loin d'imaginer que son ami avait pu rencontrer le père de Joy dans le monde moldu. C'était une coïncidence trop grande pour qu'il ne l'envisage, aussi songeait-il que ça avait dû avoir lieu avant que Rhys ne quitte Poudlard. Mais si c'était effectivement le cas, comment se faisait-il qu'il n'était pas au courant ?

L'idée de devoir séparer Alek et Rhys ne tentait pas particulièrement Roy. Il était lui-même plutôt du genre gringalet, et il savait qu'il n'avait pas la force nécessaire pour s'interposer. Au mieux, il jouait les dommages collatéraux, et tout le monde serait trop affolé pour continuer à se battre. Ou bien tout le monde s'en fout et les deux adversaires lui marchent dessus pendant qu'ils continuent à se bagarrer. De son point de vue, il était complètement idiot que Rhys et Romilly ne se voient pas, surtout maintenant, alors qu'ils étaient géographiquement si proches l'un de l'autre. Mais son opinion ne comptait pas trop, en l'occurrence, aussi se contenta-t-il de hausser les épaules, peu convaincu. « D'accord... Et ouais, alors histoire d'éviter un drame je crois qu'il vaut mieux qu'on ne les croise pas. Pas la peine que je lui dise maintenant, mais je lui en parlerai après, ok ? » répondit-il, soulagé de ne pas avoir à cacher quoi que ce soit à sa jumelle. Certes, elle lui en voudrait peut-être de ne pas l'avoir prévenue, mais si les choses étaient vraiment aussi compliquées que le disait Rhys, il était probablement plus simple pour tout le monde qu'elle ne sache pas qu'il était là. « Et pour Alek... Je crois qu'elle est vraiment heureuse avec lui, Rhys. Si tu te mets à te battre avec lui, ça va faire du mal à Romilly... » ajouta-t-il plus doucement et d'un air mal à l'aise. Certes, il avait lui-même une confiance limitée en Alek, mais pour l'instant, tout se passait bien entre les deux Serpentard, et c'était tout ce qui importait au jeune Poufsouffle.

« T'as sans doute raison. » reconnut-il en ce qui concernait l'objet magique, pas plus tourmenté que ça. Il n'y pouvait rien, il n'allait pas se faire un sang d'encre inutilement. En revanche, il secoua la tête avec ferveur quand il fut question de munitions, et du statut de Rhys. Tss, le brun pensait à présent pouvoir passer pour un héros, alors qu'il venait tout juste de lui refuser son cadeau. On n'entourloupait pas Roy comme ça, non monsieur ! « Si t'es vraiment mon ami, donne-moi mon cadeau ! Et pour la statue, tu peux toujours courir. Je ne veux pas être sage ! » répliqua-t-elle avec entêtement, choqué que son cadet puisse proférer de telles absurdités. « Il faut que je marque le coup, je me suis lancé là-dedans depuis trop longtemps pour m'arrêter alors que les choses deviennent enfin sérieuses ! » Dit comme ça, on aurait pu croire qu'il parlait d'une mission extrêmement importante, et périlleuse, mais en réalité il s'agissait seulement de son désir omniprésent de faire aussi bien que les jumeaux Weasley. Si Romilly avait longtemps voulu devenir Reine de l'univers (bien qu'elle y ait à présent renoncé), Roy avait toujours nourri le désir de devenir un casse-cou aussi célèbre que ses idoles.

Il fut quelque peu déstabilisé par l'usage du nom de famille de sa sœur (donc le sien) plutôt que son prénom, et ne se priva pas de le faire remarquer à Rhys. Celui-ci lui assura néanmoins qu'il appréciait toujours la brune, aussi Roy n'insista-t-il pas. Il était un peu gêné quand il s'agissait de discuter des rapports entre sa jumelle et Rhys, ne sachant pas sur quel pied danser. Il préféra par conséquent laisser couler le sujet, qui s'échappa dans tous les cas de son esprit à la minute où Rhys évoqua le nom de Roman. Doux Merlin. « Il faudra vraiment que j'y aille ! J'ai pas vu Roman depuis qu'il a quitté Poudlard... C'est génial si sa boutique marche en tout cas, il en parlait tellement ! » s'exclama-t-il avec enthousiasme, s'imaginant déjà dévorer pâtisserie sur pâtisserie. Après les jumeaux Weasley, Roman Jones était probablement la personne que Roy considérait le plus comme son modèle. Le voir quitter le château avait été un vrai déchirement pour lui.

Roy évoqua le bal de Noël avec bonne humeur, négligeant néanmoins d'aborder les sentiments conflictuels qu'il avait pu éprouver à l'approche de la date fatidique. Les paroles précédentes de Rhys lui revinrent en tête, et il dut employer tout son self control pour ne pas rougir à nouveau. Au nom d'Helga, il faisait chaud par ici, non ? « Oui, c'est vrai. » concéda-t-il, songeant néanmoins qu'il y avait une différence avec d'habitude, parce qu'elle portait des talons et qu'elle paraissait sacrément plus adulte qu'en temps normal. Lui, en revanche, était toujours pareil, à peu de chose près (du moins, de son point de vue.) « Elle t'a envoyé des photos de quels autres... couples ? » Il grimaça au terme, réalisant que Rhys l'avait employé pour les désigner Joy et lui également. Il ne savait pas à quoi jouait son ancien camarade, mais ça ne le faisait pas rire, lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Qui c'est que r'voilà? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Qui c'est que r'voilà? [PV]   Qui c'est que r'voilà? [PV] EmptyVen 7 Juin - 18:52

Roy semblait plus que surpris par le fait que Rhys ait plus de temps libre que lorsqu'il étudiait la magie. Visiblement, il ne savait vraiment pas ce qu'était de vivre parmi les moldus.

- Tout le monde à l'école sait que tu es le grand maitre de la blague, je ne ferai office que de pâle copie si je souhaitais empiéter sur ton territoire. Si j'ai du temps, c'est que Poudlard apprend à travailler vite alors que mon école ne demande pas autant de boulot. Quand je sors de cours, je n'ai pas grand chose à faire.


Il faut dire que le fait de ne pas avoir de prof sadique qui demande tel ou telle longueur de parchemin pour le lendemain, ça diminue beaucoup la charge de travail.

L'ancien élève ne put s'empêcher de rire devant l'air sérieux de Roy lorsqu'il lui annonça que c'était jouable d'obtenir les signatures. Son hilarité n'avait rien à voir avec les dites signatures mais plutôt le fait qu'il est souvent difficile de voir Roy sans qu'il ne plaisante. Ce qui ne signifiait bien évidemment par que Rhys pensait son ami incapable d'être sérieux à l'occasion. Malgré tout, le rire laissa rapidement sa place à un sentiment complexe auprès de l'ex-Poufsouffle du moins, sur le papier, on reste Pouffy à vie. Si Rhys n'avait jamais caché les différentes raisons de son départ (le cas Romilly et son aversion pour la magie), il ne se vantait pas vraiment de son envie d'y retourner pour des raisons sentimentales. S'il cachait ce côté, c'était sûrement parce qu'il doutait de pouvoir faire passer indéfiniment sa raison avant ses sentiments si on le titillait trop sur le sujet. Là, suite à sa plaisanterie, il venait de s'imaginer de retour auprès des personnes qui lui étaient chers. Il dût se mettre une grande claque mentale pour revenir à la réalité et sûrement devoir assumer sa réaction.

Lorsque la conversation se tourna vers Dmitri, c'était plus simple, ce n'était plus une question de savoir ce que le garçon pouvait vouloir ou non, juste de raconter une histoire.


- Je n'ai pas essayé le frapper, j'ai juste failli le faire. J'étais à Londres pour acheter du matos pour les arts martiaux et je testais un bokken et je ne l'ai pas entendu arriver, il a failli prendre un coup.


Bon, ce n'était pas l'exacte vérité mais ça ne changeait pas grand chose de dire qu'il était en train de faire le con comme un gamin et qu'il avait attaqué en pensant faire peur à son père et non à un inconnu.


- Je portais mon écharpe de la maison et vu que, comme tu dois le savoir, la mère de Joy était des nôtres, il l'a reconnu et on a discuté un peu. Ca fait bizarre de parler avec le père de l'amie d'un ami.


Et il est super flippant, je l'ai déjà dit ça? En tout cas, Rhys était plutôt fier de lui, lors de leur rencontre, il avait réussi à ne pas trop dire de connerie. Du moins, des conneries qui portent à conséquences. Il avait vite compris que, malgré son côté "suis un psychopathe qui s'amuse avec des armes", Dmitri était un papa poule avec sa fille. Il était important de faire attention à tout ce qu'il pouvait dire en lien avec Joy.


- Pas de problème pour lui dire après, j'assume mes choix. Je te demande juste un service, quand on commencera à retrouver les morceaux de mon corps qu'elle aurait éparpillé aux quatre coins de l'Angleterre, est-ce que tu pourras dire à mes parents que je les aimais?


Il se mit à rire mais appréhendait tout de même la réaction que Romy quand elle l'apprendrait. Ceci dit, c'était toujours mieux que de prendre le risque d'une confrontation avec Benson.


- Ne t'inquiète pas, tu sais que je ne ferai jamais de mal à ta sœur même si ça veut dire sourire quand je sais qu'elle est avec lui.


Après, s'il y avait rupture, difficile de dire ce qui arriverait. Tout dépendrait certainement de ce que ressentirait la demoiselle concernée.

Han, Roy osait ouvertement lui refuser l'édification d'une statue en son honneur. Ca ne se faisait carrément pas entre pote et frère de Poufsoufflisation. Rhys prit son air le plus sérieux possible.


- Un jour, lorsque tu seras plus âgé, comme moi, tu comprendras que tu t'es égaré sur ta voie; Tu laisses ton talent se perdre dans ton obsession qui ne t'apportera que peine et souffrance. Ce jour, tu comprendras que je lutte pour le salut de ton âme. C'est classe ça, non?


Que Roy se rende dans la boutique de Roman et il y aurait deux personnes heureuses. L'une parce qu'elle aurait le ventre plein, l'autre parce qu'elle aurait fait son chiffre d'affaire annuel en une seule journée.


- Tu ne tiendrais pas le coup psychologiquement. Tu imagines tout ce que tu verrais sans pouvoir le manger, ton estomac ou ton porte feuille craqueront avant ta volonté.


Il n'y a bien qu'a Poudlard qu'un Poufsouffle peut s'épanouir psychologiquement car la nourriture est à volonté et à toute heure, pour peu qu'on s'entende bien avec les elfes de maison.


- Parmi les photos que j'ai, je t'ai toi avec Joy, j'ai celle de Romy, j'ai Sam et Zane, Ehawee et Evan. Enfin, surtout des gens de Sterne. D'ailleurs, pas de soucis avec Eha et Evan?


Question purement formelle, Roy n'était pas vraiment le genre de mec à se prendre la tête mais sait-on jamais, les histoires de couples et d'ex, ça ne suis jamais vraiment un chemin logique.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Qui c'est que r'voilà? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Qui c'est que r'voilà? [PV]   Qui c'est que r'voilà? [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui c'est que r'voilà? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» louis chedid voilà pourquoi
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.
» Discours de la très honorable gouverneure Michaëlle Jean
» Ah! Que voilà un bien beau cadeau, non?
» voilà qui va faire sursauter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 15-
Sauter vers: