AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 On se retrouve tous à la rentrée [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 188
Âge : 21 ans (3 avril 1992)
Actuellement : étudiante en make-up et en alternance chez une esthéticienne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Mer 3 Juil - 1:07

    Linwood & Nasira


    Nasira marchait tranquillement dans les couloirs de Poudlard, grand sourire aux lèvres. C’était le premier jour des cours, elle portait donc l’uniforme réglementaire. Chemise blanche fermée jusqu’au col aux manches courtes –il faisait encore bon-, jupe noire arrivant aux genoux, ballerines noires et besace contenant ses affaires de cours. Malgré ses vêtements quelque peu rapiécés, elle avait une allure et un charisme incontestable. Tout le monde la remarquait. Elle passait dans les couloirs, ses cheveux noirs remontés en haute queue de cheval, ses yeux clairs étincelaient, saluant chaque connaissance d’effusions de joie et autres embrassades. Elle était tellement contente de tous les retrouver ! Ses amis lui avaient beaucoup manqués pendant les vacances même si bon, elle avait pu profiter de son été pour retrouver son petit frère chéri, son Micah qu’elle n’avait pas vu l’année dernière parce qu’il n’était pas encore scolarisé à Poudlard et il lui avait manqué mais bon…Elle avait été contente de retrouver l’école même si elle avait toujours l’impression de ne pas être à sa place là bas…Il y avait une telle différence entre l’école et son vrai chez elle…Mais elle essayait au maximum de ne pas penser à ça et de plutôt profiter du temps qui lui restait à l’école. Profiter. C’était en quelque sorte la devise personnelle de Nasira.

    Elle arriva devant le tableau qui indiquait l’entrée de la salle commune des Poufsouffles, sa salle commune, et prononça le mot de passe. Elle y entra, toute joyeuse. Elle adorait cette salle, elle était chaleureuse et amicale à l’image de leur maison. Elle remarqua toute de suite qu’une certaine personne était présente. Elle se dirigea vers elle de suite, son sourire encore plus éclatant. « Wood !!!! » Elle avait en face d’elle une petite rouquine aux yeux clairs trop adorable. Linwood Saroyan, sa meilleure amie. « Oooh je suis trop trop contente de te voir !!! » La jeune rousse avait beau avoir un an de moins que Nasty, les deux filles s’étaient rapidement liées. Wood était très sympa même si elle paraissait un peu étrange en apparence. Mais la brunette savait aller plus loin que les apparences. Elle connaissait plus que les autres ce que les brimades et autres moqueries pouvaient faire. Les gens pouvaient se montrer très mesquins lorsqu’il s’agissait de se moquer. Tout ça parce qu’elles étaient différentes…C’était du n’importe quoi total selon Nasira Et c’était pour cela qu’elle s’appliquait chaque jour à montrer un visage normal et avenant. Elle était une fille appréciée de tous et non pas juste la jolie fille pauvre et c’était appréciable. Aussi le fait que la rouquine soit différente de la moyenne n’avait absolument pas dérangé Nast’ et elle avait bien eu raison parce que Wood était une fille géniale. « Alors t’as fait quoi pendant les vacances ? »Elle s’assit près de sa meilleure amie, toute contente de l’a retrouvé après deux mois de séparation. Elle s’était liée avec pas mal de monde ici, sans pour autant tous les considérer comme des amis car la jeune jaune et noire était assez méfiante naturellement, mais la rouquine était certainement l’une des personnes qui comptait le plus pour elle. Elle aurait pu passer des jours et des jours à parler de tout et de rien avec Linwood. C’était vraiment une super bonne copine. « Au fait, j’ai eu des nouveaux vernis dernièrement, ils sont supers tops ! Faudra que je te les montre. » Bon d’accord, ces vernis, elle les avait volés cet été mais bon, il y avait certaines choses que l’on ne disait pas, même pas à ses meilleures amis…



Dernière édition par Nasira Orwell le Jeu 25 Juil - 1:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Mar 16 Juil - 10:38

    Linwood ne faisait pas facilement confiance. Elle restait quelqu'un d'assez sociable, mais elle avait beaucoup souffert des moqueries des autres, elle avait même été brimée, alors elle avait de bonnes raisons d'être méfiante. Pourtant, certaines personnes faisaient exception, c'était le cas de Nasira, sa meilleure amie depuis qu'elle était à Poudlard. La jeune fille n'était pas comme les autres, elle se montrait très tolérante avec les autres, même pour une Poufsouffle, c'était rare, et elles s'étaient liées assez vite. Nasira était aussi très proche de sa famille, comme pour Wood c'était une valeur importante, ça avait joué. Toute amitié commence par des valeurs communes, et elles avaient celle-ci. Bien entendu, même si c'était Nasira, Wood ne la touchait pas, jamais. Elle lui adressa néanmoins un franc sourire lorsqu'elles se retrouvèrent à la rentrée. Elles ne s'étaient pas vues de l'été, sa meilleure amie lui avait manqué.

    « Moi aussi je suis contente de te voir ! Tu m'as manqué ! » Mais Nasira vivait dans un quartier où Wood ne pouvait pas se rendre, ses parents ne la laisserait jamais y aller, alors il fallait se faire une raison... les presque bidon-ville de Londres n'étaient pas un endroit pour une petite fille (fragile) comme elle. Elle avait essayé de négocier, mais rien à faire. Nasira aurait pu venir elle, par contre, mais bon, elle avait ses occupations, et sa famille avait besoin d'elle.

    « Oh pas grand chose. J'ai fait un peu de puzzle avec Aiden et mes parents les jours où il ne faisait pas beau, sinon, je me promenais, et j'ai vu quelques amis. Alexandra est venue à la maison par exemple. Mais j'ai surtout profité d'être à la maison, simplement. » Elle n'était jamais parfaitement à son aise à Poudlard, cette école était pas toujours très propre, puis ce n'était pas chez elle. Elle arrivait à faire avec en enchaînant des rituels pour se rassurer, mais pouvoir se détendre deux mois lui avait fait le plus grand bien.

    « Cool ! Moi aussi maman m'en a offert, il faudra que je te les montre aussi, mais bon, là ils sont dans le dortoir, je n'ai pas le courage de monter, surtout qu'ils sont sûrement au fond de ma malle. » Elle tira machinalement sur ses gants et réalisa qu'eux aussi étaient neufs. « Ah et j'ai plusieurs paires de nouveaux gants, regarde, ils sont mignons non ? » Elle portait des gants tous les jours, tout le temps, sauf pour dormir (elle faisait assez confiance à ses camarades de dortoir pour partir du principe que personne ne viendrait la toucher pendant son sommeil). Alors le minimum était qu'ils soient beaux. Ceux qu'elle avait là étaient blanc avec des broderies noirs qui partaient du pouce et qui remontait sur les bords du gant. Par dessus, elle portait à la main gauche une bague en argent en forme de dragon et prenait toute une phalange et qui était relié à une chaîne qui finissait sur un bracelet large entourant son bracelet. Ce détail était la seule chose rappelant que Wood avait une tendance au gothisme prononcée. Car elle portait sinon l'uniforme de façon plus que normale. Enfin, on pouvait quand même remarqué un truc de nouveau au niveau de sa poitrine. Elle baissa les yeux et s'en souvint. « Oh ! Et tu as su que j'étais préfète ? C'est fou non ? » Elle était plutôt bonne élève et sérieuse, là n'était pas le soucis, mais il y avait sûrement des gens plus qualifiés qu'elle pour ça dans leur maison, elle en était sûre.

{596}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 188
Âge : 21 ans (3 avril 1992)
Actuellement : étudiante en make-up et en alternance chez une esthéticienne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Mer 17 Juil - 16:37

    Nasira était différente. Et c’était peut-être parce qu’elle était différente qu’elle était aussi tolérante. Elle savait pour l’accident de Linwood. Ce n’est pas pourtant que cela changeait quelque chose. Nasty allait toujours au-delà des apparences, elle savait qu’un beau sourire pouvait cacher énormément de choses et que ce n’était pas parce qu’on avait une particularité quelconque qu’on était trop bizarres, qu’on ne méritait pas d’être connus. Linwood était différente des autres. Elle ne supportait pas de toucher quelqu’un d’autre exceptés sa famille et alors ? Cela ne faisait pas pour autant d’elle un monstre. La rouquine était une fille géniale et Nast’ regrettait que certaines personnes se contentaient de la juger sur son apparence et ne poussaient pas plus loin. Elle, elle était bien contente de la connaitre. Sa cadette savait d’ailleurs pour sa condition et pour le fait qu’elle volait même si elle n’allait pas jusqu’à raconter tous ses moindres méfaits. Mais Wood savait. Cela témoignait de la grande importance qu’elle avait pour Nasira.

    Elle avait un grand sourire sur le visage. Un sourire sincère. Un vrai. Un de ceux qu’elle avait seulement avec les personnes qui lui étaient le plus proche. Nasira se composait toujours le visage le plus avenant possible mais avec ses amis, ses sourires étaient vrais. Elle était elle-même. Elle n’avait pas besoin de revêtir un masque avec Wood. Cela lui faisait du bien. Et elle ne pouvait vraiment pas passer une journée sans lui parler. C’était sa meilleure amie après tout. Elle en était inséparable.

    « Ooooh toi aussi tu m’as trooop trop manqué !! » Cela faisait deux longs mois qu’elle ne l’avait pas vu après tout…La rouquine ne pouvait décemment pas se rendre chez la brunette. Son quartier était infréquentable…Et Nasira avait été trop occupé à voler pour assurer la survie de sa famille et la sienne pour trouver un moment et aller chez son amie. Elle le regrettait parce qu’elle lui avait vraiment manqué. Mais bon, c’était dommage mais c’était comme ça…Aujourd’hui, elle retrouvait sa meilleure amie, c’était tout ce qui comptait.

    « Oh bah c’est déjà bien !! C’est vraiment cool si Alex’ ait pu venir te voir !! » Au moins Wood avait pu voir ses amis. Chose presque impossible pour la jolie brune. La jeune fille était bien trop occupée à voler. Ce n’était pas que ça lui plaisait, elle aurait largement préféré que ses parents soient un peu plus responsables et trouvent un travail honnête mais c’était comme ça et maintenant elle avait pris l’habitude. Et puis après tout, avec sa famille, ils ne faisaient que survivre. Voler, selon les autorités, c’était très mal mais pour Nasira, si c’était vraiment nécessaire, si on n’avait pas le choix alors ce n’était pas si mal que ça. Et puis quand ils volaient aux personnes riches qu’est ce que ça pouvait leur faire ? Leur voler quelques billets n’allait pas changer leur vie.

    La jeune fille sourit lorsque son amie lui dit que ses vernis devaient certainement se trouver au fond de sa valise. Il n’était pas de même pour elle puisqu’elle était très soigneuse et qu’elle avait toujours peur de casser ses vernis. Ils étaient donc stockés dans une grosse boîte qui était placé sur le côté de sa valise. Elle avait séparé les vêtements de ses produits de beauté, maquillage et compagnie dans sa valise pour que ce soit plus pratique. « Oh c’est gentil !! Les vernis sont de quelle couleur ?? » Puis elle aperçut que le gant que tirait Wood était tout neuf. Celle-ci lui expliqua qu’elle en avait eu des nouveaux. « J’adoore il est super mignon !! Les petites broderies là, c’est le top !! Et ta bague est sublime !! » Nasira n’était pas pourtant une grande amatrice du style gothique mais les bagues de ce style là, comme portait actuellement Wood, elle aimait beaucoup. Cela donnait tout de suite beaucoup de style.

    La jeune jaune et noire avait bien évidemment tout de suite repéré l’insigne qui brillait sur la poitrine de son amie. « Oui j’ai entendu ça !! Ce n’est pas trop ennuyant toutes ces nouvelles responsabilités ?? Enfin au moins peut-être que maintenant on cessera de t’embêter par peur de s’attirer des ennuis ? » Nasira l’espérait du moins. Parce que les types qui s’amusaient à martyriser Wood, elle ne pouvait pas les voir et s’ils pouvaient avoir des problèmes, elle s’en réjouissait.

    [734 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Jeu 18 Juil - 22:28

    Parfois, le ton de la voix de Nasira l'inquiétait. Non pas qu'elle n'apprécie pas les débordements d'amitié, au contraire, c'était super, mais son amie était tellement différente d'elle que parfois elle se l'imaginait en train de se ruer vers elle, de la prendre dans ses bras, et de la serrer très fort comme si elle était un bébé chat roux, et pas une adolescente maigrichonne (rousse, tout de même). Heureusement, quelque soit la manière de parler de Nasira, elle n'avait jamais ne serait-ce qu'approcher un doigt de Wood. C'était bien pour ça qu'elle était son amie, Wood détestait qu'on la touche. C'était, à bien des égards, complètement épidermique. En plus, Nasira connaissait les détails de son accident. La plupart des gens savaient qu'elle était phobique, elle le portait sur elle avec ses gants et ses tenues bien fermées, ses lingettes et ses bouteilles d'eau, mais beaucoup ignoraient d'où ça venait. Pas tant que ce soit un secret, simplement, on ne lui demandait pas, alors elle ne le racontait pas. Parce que c'était douloureux aussi, se souvenir de ces instants, les revivre. Encore qu'elle les revive souvent. A chaque fois qu'elle voyait de la boue, une salissure, qu'on se moquait d'elle, qu'on la poussait... pas besoin d'en parler pour y penser. Même si elle n'avait qu'un peu plus de six ans à l'époque, ce souvenir était gravé dans sa rétine, dans son cœur. Le reste beaucoup moins, parce que l'après était très flou, elle avait en quelque sorte gommé les contours, ne gardant que l'événement principal, et de celui-ci, principalement les sensations.

    Tout de suite après, Wood annonça qu'à défaut de la voir, elle avait invité Alex' chez elle. La blondinette de chez les aigles était une amie commune. « Oui, c'était sympa, mais je dois bien t'avouer que ce qui a motivé mon invitation n'était pas seulement le plaisir de la compagnie d'Alexandra. En fait, mes parents ont tendance à beaucoup s'inquiéter, ils tenaient absolument à ce que j'invite une amie. » Parce qu'ils craignaient qu'à Poudlard ce ne soit comme à l'école primaire et qu'elle ait très peu, voire pas d'amis. Wood leur parlait de Nasira, de Eden, de Dan, de Max, bref, de tous les gens qui l'entouraient. Il était vrai qu'elle n'avait pas que des amis, on l'embêtait encore, mais pas autant que dans son ancienne école, et elle n'était pas solitaire pour autant. Proportionnellement parlant, c'était normal que Poudlard ait sa part d'imbécile, n'est-ce pas ?

    « Et bien, j'en ai eu du orange, du jaune, du bleu très clair et de quoi me faire une french manucure aussi, parce que je n'avais plus tellement de vernis pour ça. Là s'en est un presque transparent mais qui rend l'ongle bien brillant. Je te montrerais. » Pas sur elle, mais elle lui montrerait le flacon, elle pourrait essayer si elle voulait. Wood partageait volontiers ses trésors avec ses amies.

    « Merci, c'était pour mon anniversaire ça. Enfin, la bague. Les gants, je suis obligée d'en changer souvent, comme j'en porte tout le temps, ils s'abîment vite, surtout les blancs, au bout d'un moment, je n'arrive plus à les ravoir, ils deviennent grisâtres. » La faute à la pollution londonienne et à tout ce qu'elle touchait chaque jour. Ce n'était pas ça qui allait la motiver pour les enlever en tout cas...

    « Figure-toi que c'est ce que je me suis dit aussi, ce serait bien qu'on me fiche un peu la paix maintenant que je peux mettre des heures de colle ! Mais quelque part, je ne crois pas que ce sera suffisant. Certaines habitudes ont la vie dure. » Et celle de venir lui chercher des noises restait tenace. « Et toi, alors, cet été, ça s'est passé comment ? » Elle espérait que Nasira n'avait pas eu trop d'ennuis, qu'ils soient financiers ou plus embêtants comme avec les forces de l'ordre...


{646}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 188
Âge : 21 ans (3 avril 1992)
Actuellement : étudiante en make-up et en alternance chez une esthéticienne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Dim 21 Juil - 2:39

    Nasira était une jeune fille enthousiaste, c’était dans son caractère, dans sa nature. Dans ses paroles, cela se sentait très clairement. Elle était comme ça, elle s’exclamait et riait fort. Mais avec Linwood, si elle ne pouvait pas contrôler la joie dans sa voix, elle se contenait et n’était pas tactile avec elle comme elle pouvait l’être avec…euh tout le monde en fait. Elle savait pour la maladie de son amie et il était plutôt évident qu’elle ne se serait pas aventurée à la toucher. Elle espérait quand même que son tempérament enjoué ne faisait pas trop peur à son amie. Enfin, depuis trois ans qu’elles se connaissaient, Wood commençait certainement à s’y habituer.

    « Oh d’accord je vois…Mais au final ça t’arrange parce que tu rassures tes parents et tu invites une bonne copine chez toi du même coup ! » Même si la jeune jaune et noire plaignait sa meilleure amie pour le comportement que certains avaient à son égard, il fallait bien dire qu’elle avait de la chance d’être dans une situation normale. La famille de la rouquine n’était pas riche mais elle gagnait suffisamment d’argent pour que ses enfants ne manquent de rien. Ce n’était pas le cas pour Nast’. Bien sûr, celle-ci ne jalousait pas son amie, elle trouvait juste qu’elle avait de la chance. L’électricité, le chauffage, un toit sur la tête…C’était des petits riens. La plupart des personnes s’étaient habitués à tout cela si bien qu’ils ne se rendaient pas compte de la chance qu’ils avaient. Mais la jolie brune était lucide, il y avait des personnes qui étaient dans de pires cas que sa famille et elle. Et puis dans son malheur, elle avait quand même trouvé une famille fantastique. Elles avaient des parents qui étaient peut-être malhonnêtes mais aimants, un grand frère protecteur, une petite sœur adorable et un petit ange. N’était pas cela après tout l’important ? Avoir une famille aimante. C’était l’essentiel pour la jeune Poufsouffle. Elle n’aurait échangé sa place contre aucune belle situation au monde.

    « Oooh c’est troop bien tout ça ! On se fera une french manucure un de ces jours, ton vernis brillant doit vraiment un bel effet, j’en ai déjà vu en magasin. » Mais il ne lui avait pas été possible de le voler sur le coup parce qu’elle avait déjà les poches pleines. Cela pouvait sembler futile aux yeux des autres que Nasira vole des choses qui au fond n’étaient pas biens utiles mais pour elle, tout cela conservait à rendre son masque parfait. Et puis elle volait aussi à côté de l’argent et de la nourriture hein, il ne fallait pas croire qu’elle ne volait que des cosmétiques.

    « C’est un chouette cadeau ça pour ton anniversaire !! » s’exclama-t-elle, le sourire aux lèvres. « Et puis au moins tes parents te choisissent des jolies choses qui restent dans ton style ! Ils auraient pu essayer de te faire changer d’avis et de t’interdire de porter du gothique… » Ce que Nasira trouvait complètement stupide pour sa part. Après tout, en matière de fringues, on pouvait mettre tout ce que l’on voulait, c’était nous qui les portait à la fin ! Enfin remarquez que chez Linwood cela restait discret puisqu’elle portait son uniforme normalement. « Oui c’est embêtant pour les gants c’est vrai que le blanc ça se tache très vite…Tu n’as jamais pensé à changer et à prendre des gants noirs ou de couleurs plus foncées ? »

    Pour ce qui était du tout nouvel insigne de préfète de sa cadette, Nasira espérait vraiment que ça l’aiderait à se faire moins martyriser par les autres. « Il ne faut pas que tu hésites à t’en servir en tout cas. Ce n’est pas normal que des débiles continuent à te faire du mal et il serait temps qu’ils l’apprennent. » Une flamme brillait dans les yeux clairs de la jeune fille. Elle haïssait toutes les personnes qui se moquaient des autres tout simplement parce qu’ils étaient différents. Ayant elle-même subit des moqueries, elle ne pouvait que comprendre. Et si elle acceptait que la vie puisse être terriblement injuste, elle n’acceptait pas des gens en profitent pour se moquer de ceux qui n’étaient pas, selon eux, dans la ‘norme’. D’ailleurs qu’est ce que c’était que la norme hein ? C’était un truc stupide tout simplement. Personne n’était pareil et c’était justement cela qui était intéressant. Vous imaginez, si toutes les personnes avaient été identiques ? Cela aurait été d’un ennui…mais total. La beauté des rencontres résidait justement dans le fait qu’elles n’étaient jamais pareilles.

    « Oh comme d’habitude… » dit-elle à propos de son été. « Mais je cours de plus en plus vite maintenant alors c’est chouette parce que je me fais de moins en moins attrapée ! J’en avais un peu marre d’être celle des quatre qui se faisait la plus chopée…J’avais l’impression d’être plus nulle…Mais je pense maintenant que je suis moins agile surtout et moins discrète. Mais j’essaye de faire au mieux pour arranger cela. Et puis de toute façon quand je me fais attrapée, on me relâche. Je trouve les policiers bien bêtes parfois, un sourire leur finit pour qu’ils me croient innocente ! » Elle s’étonnait, encore une fois, d’avoir ce pouvoir envoûtant. C’était assez extraordinaire. Mais elle n’avait pas vraiment de pouvoir particulier, juste un très gros charisme. Et ça, c’était sûr que c’était très utile. Cela l’aidait à se sortir des situations les plus délicates. Une fois, ça c’était révélé une faiblesse mais c’était il y a quelques années déjà et la jeune brune savait désormais qu’il ne fallait pas abuser. Nasira savait parfaitement comme user de son charme pour parvenir à ses fins. Elle y arrivait toujours très bien. D’un regard clair enjôleur, d’un sourire, d’un jet de ses cheveux longs et soyeux, elle bernait tout le monde. Elle était ravie d’être aussi jolie parce que cela lui avait permis de se sortir de mauvaises situations. En plus, sa mésaventure le jour où elle avait usé pour la première fois de ses pouvoirs avait été bénéfique parce qu’elle savait désormais quand s’arrêter dans le jeu de la séduction et c’était pas plus mal. Comme quoi on apprenait toujours de ses erreurs.

    [1 039 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Dim 21 Juil - 11:51


    Wood approuva d'un signe de la tête, elle avait en effet fait d'une pierre deux coups en ce qui concernait la visite d'Alexandra. Elle avait rassuré ses parents et elle avait passé un moment sympathique entre amies. Bref, il n'y avait rien d'autre à ajouter à ce sujet, en plus, elle se disait qu'il ne fallait peut-être pas trop en parler parce que Nasira, du fait de son quartier, ne pouvait pas recevoir grand monde, elle. Wood avait conscience de sa chance en comparaison à la brunette. Elle avait elle aussi une famille heureuse, mais toutes les deux n'étaient pas logé à la même enseigne en ce qui concernait les tracas financiers. Nasira n'en semblait pas affecté pour ce qui était de leur conversation, mais bon, dans le doute, Linwood préférait changer de sujet. Elle passa donc à la suite.

    « Oui, il est chouette, je te le prêterais, je pourrais même te faire des dessins si tu veux, j'ai encore progressé cet été. Maman m'a laissé lui en faire. » En même temps, est-ce que sa mère avait eu le choix, ce n'était pas certain, dans la mesure où Wood avait beaucoup insisté. Elle était très forte en nail art, mais elle avait du mal à se le faire à elle-même, parce qu'elle était une pure droitière.

    « Bof, mes parents ne sont pas très embêtants, au contraire, ils sont vraiment très compréhensifs. C'est à cause de ma maladie je pense, il faut admettre que ça ne leur a pas facilité l'existence de devoir faire toujours attention à mon environnement. Au début je faisais des crises presque tous les jours, maintenant il peut se passer des mois et des mois entre chacune d'elle. Mais pour mes parents, c'est toujours une crainte, surtout quand je suis ici à Poudlard, parce qu'ils ne pourraient rien faire si cela arrivait. » Elle doutait même qu'on les laisse venir la voir si jamais elle faisait une crise. Lorsqu'elle était salie, lorsqu'on la touchait, elle tombait dans une sorte d'état second et elle se mettait à avoir une forte fièvre. Cette dernière était purement somatique, mais ça ne changeait rien au fait qu'elle était bien présente, qu'elle était vraiment malade, et que les premières fois où cela lui était arrivé, la fièvre était tellement montée qu'elle avait risqué sa vie. Car en plus, Wood mangeait bien trop peu. Elle savait que la sœur de Nasira souffrait de problèmes de carences, de malnutrition, mais c'était parce que son corps réclamait des aliments que les parents de sa meilleure amie ne pouvaient pas payer. Pour ce qui concernait Wood, c'était plutôt qu'elle avait du mal à se nourrir, la nourriture étant sale presque par définition, le pire étant les plats en sauce. Dès qu'elle faisait une crise elle se retrouvait donc très très affaiblie. Mais cela faisait longtemps qu'elle n'en avait pas faite. Elle faisait tellement attention !

    « J'en ai des noirs mais je trouve qu'avec l'uniforme ça fait très triste. Surtout l'hiver. » Parce que Wood adorait le noir, mais elle avait du mal avec le côté intégral. Cela dit, elle avait besoin de gants, ce qui la poussait aussi à changer, histoire de ne pas se lasser.

    « Oui, enfin, pour coller un élève, il faut réussir à obtenir son nom. Et je n'ai jamais été une pro du sociable. Je connais pas mal de Serdaigle et de Poufsouffle, mais pas tellement les élèves des autres maisons. Surtout les plus âgés. » Ce qui ne faciliterait pas la manœuvre. Mais elle verrait à l'usage.

    Quant à l'été de son amie... « J'imagine que ce doit être mieux si tu ne te fais pas attraper. Mais tu te débarrasses du larcin quand même ? Pour qu'ils ne le trouvent pas sur toi ? » Les occupations de son amie l'intriguaient un peu, il faut l'avouer. Elle n'arrivait pas à s'imaginer – elle qui vivait littéralement dans une bulle – ce qui était le quotidien de Nasira.


{662}

TOUS COMPTES
Ouragan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 188
Âge : 21 ans (3 avril 1992)
Actuellement : étudiante en make-up et en alternance chez une esthéticienne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Jeu 25 Juil - 15:57

    Nasira appréciait discuter avec Linwood. Qu’importe le sujet de la discussion. Ainsi, cela ne la dérangeait pas plus que ça lorsque la rouquine lui disait qu’elle avait pu inviter Alexandra cet été même si Nast’ aurait aimé avoir cette chance elle aussi. Une vie normale…Mais ce n’était pas la peine de se lamenter sur le sujet, ce n’était d’ailleurs pas dans le genre de la jeune brune de se plaindre. Jamais. Elle était dans la situation qu’elle était et se lamenter sur le sujet n’y changerait rien du tout.

    « Merci ! » répondit-elle lorsque Wood se proposa de lui prêter son nouveau vernis transparent. « Oooh j’ai hâte de voir tes dessins ! Tu as un vrai don pour le nail art… » Ça c’était sûr, Wood était très douée dans ce qu’elle faisait, lorsqu’elle dessinait sur les ongles alors Nasira était pressée de voir ce qu’elle pourrait bien lui faire. En tout cas, la maman de son amie était décidément bien gentille de laisser sa fille s’entrainer sur ses ongles ! Mais les parents de Wood étaient comme ça, gentils, compréhensifs et aimants. « Oui tes parents t’aiment vraiment donc ils s’inquiètent pour toi…C’est bien même si cela devient un peu soulant lorsqu’ils s’inquiètent trop ! » Enfin bon, la jeune fille disait ça c’était un peu paradoxal parce qu’elle avait une nature assez soucieuse…L’année dernière par exemple elle avait été angoissée de ne plus pouvoir communiquer avec sa famille…Bien sûr, elle avait tellement l’habitude de revêtir son masque habituel, de masquer ses émotions qu’au final cela ne s’était pas vu. Mais elle avait été véritablement inquiète.

    « C’est vrai que le noir cela fait tout de suite triste… » Nasira était une adepte des couleurs flashies, joyeuses, c’était son style. Même si bon, elle portait rarement de ses couleurs là. Elle n’avait pas vraiment le choix lorsqu’elle allait choisir ses vêtements…Parfois, au Secours Populaire ou aux autres associations qui mettaient en libre service ou pour peu d’argent des vêtements, elle trouvait quelques trucs neufs mais cela restait rare. Mais bon, c’était comme ça, elle s’était habituée à toute cette situation. C’était son quotidien et tout ce qui était un peu plus pimpant, un peu plus beau, comme Poudlard, elle avait du mal à être à l’aise là bas parce qu’elle ne se sentait pas à sa place et ce même si elle avait des amis comme Linwood à ses côtés.

    « Tu peux toujours les menacer, ça peut avoir son effet !! Et au pire tu les emmène à Rusard, même sans nom il sera bien content d’avoir un élève à coller… » Rusard était vraiment trop bizarre mais au moins les colles décourageaient certaines personnes. Ce serait tellement bien si la bande qui martyrisait Linwood arrêtait…La rouquine en souffrait tellement…Et Nasira comprenait totalement. Elle avait peut-être eu des violences morales et physiques elle aussi mais tout était derrière elle désormais alors que pour sa meilleure amie, l’enfer continuait. Et si les imbéciles qui la tourmentaient continuaient de le faire cette année en dépits de son nouveau titre de préfète, il verrait de quel bois se chauffe Nasira. Après tout, elle était très inventive lorsqu’il s’agissait d’humilier des élèves et puis elle avait la force de son grand frère Mattew sur laquelle elle pouvait compter et Roy aussi qui s’était vengé de la bande pour Linwood.

    « Généralement, j’ai un sac où je mets ce que je vole, je m’en débarrasse dès que je sens que les flics sont proches et après je viens le récupérer. De rares fois, j’avais gardé mon butin sur moi mais mes frères et sœur sont venus à ma rescousse. Cela aide de voler en bande. Et puis mon sourire et mon joli minois font le reste. » Nasira était particulièrement chanceuse d’être aussi charismatique et belle, cela lui sauvait la mise à chaque fois. Parce que paradoxalement au fait qu’elle était la moins rapide des quatre, elle prenait beaucoup de risques, elle était assez tête brulée sur les bords la Nasira.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Mar 13 Aoû - 10:25

    Linwood sourit avec modestie au compliment de son amie. Elle n'avait rien de spécial à répondre, en effet, elle était douée, mais bon, en même temps, ce n'était que du nail art, ça ne servait pas à grand chose dans la vie de tous les jours. Sans même compter que ce n'était pas du tout une branche qui l'attirait pour un métier futur. Il y avait trop de contact. Rien n'empêchait de porter des gants, certes, mais tout de même, ça restait trop risqué. Elle se voyait plutôt travailler dans un bureau, avec des papiers et des livres (de compte ou d'autre chose), parce qu'elle était une acharnée de l'ordre et du travail, donc elle pensait qu'elle serait plutôt douée dans quelque chose comme le secretariat. Après, ce n'était pas défini, elle n'avait que treize ans et des idées fort vagues sur la question de son avenir.

    « Oui, c'est ça. Mais les miens sont durs à raisonner. » Parce qu'une partie d'elle, en plus, aimait le fait qu'ils s'inquiètent. C'était un peu son petit secret honteux. Elle avait envie de liberté, mais rester au sein de sa famille avec des parents protecteurs avait son charme aussi. Sauf que Wood tenait à prouver qu'on pouvait être atteinte de toc et de phobies sans pour autant s'exiler de la société. Sa volonté surpassait ponctuellement sa maladie, et elle ne doutait pas de pouvoir vaincre n'importe qui/n'importe quoi dans le domaine du self-control. Après tout, elle se faisait régulièrement ennuyé par des idiots et aucun d'eux ne l'avaient vu demandé pitié, elle préférait encore se retrouver dans la même situation qu'à son accident que de s'abaisser à leur niveau. Elle était très fière même si ça ne se voyait pas au premier abord (car elle n'était pas très causante).

    Quant au noir... Wood adorait porter du noir, ça avait toujours été. Elle trouvait que c'était classe de porter du noir. Petite elle était fascinée par les robes de soirées noires que portaient des femmes dans des séries ou des films. Elle trouvait que c'était vraiment la teinte qui mettait n'importe quelle femme en valeur. Mais après, elle était quand même d'accord avec Nasira, il ne fallait pas abuser, ne mettre que du noir, c'était sinistre. Wood aimait agrémenter ses tenues sombres avec des rubans de couleurs, pour une petite touche de gaieté. Elle approuva donc en opinant de la tête et passa au sujet suivant.

    Il concernait les élèves qui maltraitaient Wood. Elle les connaissait tous pour ce qui était de la bande principale, celle avec qui elle était le plus souvent en conflit (mais c'était pas elle qui commençait, jamais, promis), cependant ça ne faisait pas tout car il y avait les suiveurs. Ceux qui n'étaient pas de la bande de serpentard crétins mais qui les imitaient ponctuellement parce que ça faisait cool (Wood étant la victime, elle avait un peu de mal à saisir ce concept, mais soit).

    « Mouai, sauf que pour les emmener, il faudrait déjà que j'arrive à ce qu'ils ne me ratatines pas. C'est jamais du un contre un. » Sinon, avec sa baguette, elle aurait une chance. Cependant, elle n'avait jamais vu un seul de ces idiots qui aient le cran de venir l'affronter tout seul (c'était pas une question de gabarit car Wood était un peu crevette hein!). « Enfin, bon, on verra bien comment ça se passera à ce moment là ! » Parce que l'année ne faisait que commencer, il ne fallait pas déjà s'imaginer qu'elle aurait des problèmes (bien que cela soit probable).

    « Je ne sais pas comment tu fais, je pense que je mourrais de peur bien avant d'avoir réussi à récupérer une seule pièce. » Elle haussa les épaules. Chacun sa croix au fond, car pour beaucoup de ses proches, c'était le stoïcisme dont elle faisait preuve lorsqu'elle était malmenée qui était incompréhensible.


{644}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 188
Âge : 21 ans (3 avril 1992)
Actuellement : étudiante en make-up et en alternance chez une esthéticienne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Mer 14 Aoû - 23:27

    Nasira eut un sourire lorsque Linwood lui dit que ses parents à elle étaient particulièrement durs à raisonner. Rien d’étonnant à cela en soit, avec la maladie de leur fille, ils devaient se monter très prudents ce qui mes conduisait très certainement à se montrer parfois trop inquiet pour leur fille. Et Nastia avait beau trouver ça énervant, dans un sens elle trouvait ça touchant également. Cela montrait toute l’intensité de leur amour pour Wood. Et oui ça c’était beau même si quand on avait quatorze ans, on trouvait ça soulant et on ronchonnait. La jeune fille pensait à ses propres parents –qui étaient en fait ses parents adoptifs mais cela n’était d’aucune espèce d’importance pour elle tout comme le fait de n’avoir aucun lien de sang avec Mattew, Micah et Alice ne signifiait rien pour elle, ils étaient sa famille point final- et eux aussi étaient véritablement aimants envers chacun d’entre eux. Ils avaient beau n’être que de petits malfrats, ils aimaient sincèrement chacun de leurs enfants. C’était aussi pour eux que Nasty avait envie de se défoncer, de réussir dans ses études et d’avoir un travail correct et bien payé plus tard, pour pouvoir prendre une grande maison, loin du quartier actuel où ils habitaient et sortir de toute cette vie. Sa famille ne volait que par récessivité, pour survivre même si elle pensait que ses parents étaient un peu trop faignants pour réussir à se trouver un travail honnête, elle voulait qu’eux aussi sortent de ce train de vie là. Parce que même si l’orphelinat où elle avait été placée était peut-être un peu moins pauvre que leur maison, elle avait trouvé une famille formidable. Et quand Nasira pensait au passé –chose qui lui arrivait peu souvent certes- elle ne se rappelait que des bons moments. Elle pensait à tous ses fils de riches qui faisaient des bêtises pour que leurs parents daignent leur accorder ne serait-ce qu’un regard et quand elle pensait à sa propre famille, oui, elle se disait qu’elle avait vraiment de la chance de les avoir parce qu’elle était sure et certaine qu’elle pourrait toujours compter sur eux toute sa vie.

    Se contentant d’acquiescer et de sourire, elles passèrent au sujet suivant qui s’avéra être le nouveau poste de préfète de Linwood. Nastia était certaine que sa meilleure amie se débrouillerait très bien et peut-être cela lui permettrait-il de ne plus être embêtée par cette bande d’abrutis qui la martyriserait ? « Ouais c’est vrai mais que veux tu, tu leur fais peur, ils savent très bien qu’en un contre un, ils ne feraient pas le poids… » Ces types étaient tous bêtes comme leurs pieds –spécialement cet imbécile de Rudy Spencer, individu qui on ne sait comment avait atterri à Poufsouffle- et nul doute que Linwood en ferait qu’une bouchée s’ils ne venaient pas l’attaquer en bande entière ces sales lâches…Tsss elle détestait cette bande de cancrelats puants, tout ce qu’elle espérait pour eux c’est un sort funeste. La jeune brune ne pouvait souffrir les personnes qui, comme eux, s’attaquaient aux plus faibles en bande…Le monde était injuste d’accord, c’était un prince qu’elle avait très vite encadré mais ce n’était pas pour ça que ça ne la dégoutait pas. Spécialement parce que cette situation injuste touchait l’une des personnes les plus importantes pour elle. Mais juré, un jour ces imbéciles paieraient, foi de Nasira Orwell. « Oui tu verras bien. Peut-être que ta nouvelle insigne suffira à les repousser qui sait ? » conclut-elle en souriant.

    Pour ce qui était de comment elle faisait pour voler et pour ne pas mourir de peur comme disait Linwood, Nastia ne se jetait pas des fleurs. Avec ses frères et sœur ils étaient très efficaces certes mais cela faisait une éternité qu’ils volaient aussi… « Boh tu sais j’ai l’habitude depuis le temps que je vole…La peur on l’éprouve au début et puis tu apprends à faire avec au fil du temps… » Mais elles n’allaient quand même pas rester là à parler toujours de cette partie de la vie de Nasira quand même ! Si Nastia n’en parlait pas beaucoup, c’était justement pour laisser tout ça derrière elle et profiter le plus possible de Poudlard. Aussi proposa-t-elle à sa meilleure amie de lui montrer les nouveaux vernis qu’elle avait récemment volés et les deux jeunes filles montèrent dans son dortoir tout en parlant de choses et d’autre…et pas seulement de futilités ! C’était simple, Nasty pouvait parler de tout avec Wood, de tout et de rien…

    [752 mots]
    [TERMINE POUR NASIRA]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   Ven 16 Aoû - 15:09


    « Ce qui est ridicule. Je suis sûre que n'importe lequel d'entre eux fait au moins trente kilos de plus que moi et presque autant de centimètres. Bien sûr, je me défends en magie, et peut-être que contre un seul avec un sort bien lancé, je pourrais m'en sortir, mais là encore, je ne leur suis pas supérieur, ils sont tous plus vieux que moi d'au moins un, ils connaissent plus de sort. Vraiment, cette façon d'agir en bande comme, c'est tout simplement ridicule. » Et comme elle savait que Nasira serait de son avis, il n'était pas besoin de parlementer longtemps sur cette question. En dehors des suiveurs ponctuels, elle connaissait la bande régulière de Grayson (le leader), et parmi eux, il n'y en avait aucun qui aurait à craindre quoi que ce soit de Wood. Même si elle avait voulu se défendre (ce qu'en réalité elle n'avait jamais essayé de faire, craignant de les encourager), elle n'aurait pas pu. Le rapport physique était trop inégal. Elle était une fille, et pas la plus solide. Mignonnette comme tout et surtout plutôt maigrichonne, ce n'était pas avec ses muscles en marshmallow qu'elle pourrait les repousser, même à un contre un. Cependant, la situation ne s'était jamais présentée. Même du temps où ce n'était pas Grayson mais un autre type tout aussi casse-pieds et méchamment bête, elle avait toujours subi des railleries et des ennuis quand ils étaient en bande. Jamais un garçon ou une fille seule n'avait fait plus que rire sur son passage. Or, un rire, aussi mesquin fut-il, n'avait jamais dérangé Wood. Comprenez bien qu'elle-même riait souvent des gens en retour, tout particulièrement de ceux qu'elle méprisait. Par exemple, apprendre que Grayson s'était loupé sur un exercice de sortilège super facile illuminait sa journée, même si ça augmenté les probabilités pour qu'il ait besoin de passer ses nerfs sur elle. Entendre des élèves dire à Rudy qu'il était stupide avait tendance à la faire sourire aussi, mais elle en jubilait moins que quand c'était Grayson, parce que Rudy était plus un suiveur qu'un leader (pour tout dire, il n'avait rien du leader, à part le fait que physiquement il en imposait). Normalement, Wood était une gentille fille, elle ne riait pas des gens pour rien, et elle ne jugeait pas non plus leurs facultés intellectuelles. Grayson et sa bande étaient des exceptions parce qu'à force de subir leurs moqueries, elle leur rendait la monnaie, au moins intérieurement. Parfois, elle se trouvait ridicule, et puis elle était encore obligée de rester droite et fière sous leur dernière invention pour lui gâcher la vie, et ses scrupules s'évanouissaient.

    « Hum, oui, qui sait. » Mais le ton de sa voix laissait bien entendre qu'elle ne le pensait pas. S'ils avaient peur des préfets, ça se saurait, mais au moins cela lui laisserait-il peut-être entrevoir des possibilités nouvelles de vengeance. Leur faire astiquer les trophées était trop gentil, il fallait qu'elle trouve mieux. Et si elle poussait le professeur Lorne à les ensorceler ?

    Wood approuva ensuite les dires de son amie sur le vol. C'est sûr qu'au bout d'un moment, elle devait s'habituer, c'était un peu comme elle, elle avait appris à vivre à la fois avec les remarques des gens et avec ses phobies. On pouvait se faire à tout, l'être humain était parait-il l'animal avec la plus grande faculté d'adaptation au monde. Et ce qu'il soit sorcier ou moldu. D'ailleurs, les deux filles laissèrent là ce sujet pour aller voir et les nouveaux vernis de Nasira dans son dortoir, ce qui les firent décoller du canapé de la salle commune. Après tout, les conversations légères étaient nettement plus amusantes que de parler de leurs problèmes respectifs.


{618}
{Topic terminé}

Cadeaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On se retrouve tous à la rentrée [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On se retrouve tous à la rentrée [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet clos année 16-
Sauter vers: