AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Il y a du potentiel génétique [PV Connor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Il y a du potentiel génétique [PV Connor]   Mer 14 Aoû - 23:28


Après l’incident de la vague noire, Alexandra s’était très rapidement remise de ses blessures, même si elle gardait quelques séquelles psychologiques dues au choc qu’elle avait reçu. Il était en effet difficile d’oublier si facilement qu’on avait frôlé la mort de si près, et qu’on avait passé une bonne semaine à l’infirmerie à subir les reproches de Maximilien (« Mais qu’est-ce qui t’as pris de vouloir sauver cette stupide plante bla bla bla complètement folle bla bla bla aurais pu tous nous faire tuer bla bla bla plus jamais ça. »), qui, passé la panique de la perdre, n’avait pas lésiné sur les discours moralisateurs. Quoi qu’il en soit, à présent, la Serdaigle pouvait de nouveau gambader comme un Veaudelune dans les champs, et avait sauté sur l'occasion de la sortie à Pré-au-Lard organisée par l’école pour aller se balader et laisser de côté les catastrophes de Poudlard. Madame Pomfresh avait d’ailleurs profité du fait qu’Alexandra soit allée lui demander des conseils sur les problèmes de constipation de son frère kof kof pour lui proposer de répondre à une enquête de la part d’un ancien élève, devenu Médicomage mais travaillant dans le département des Aurors. Alexandra avait tout naturellement accepté, puisque le jeune homme devait apparemment réunir des indices sur la vague noire, et avait besoin de parler à toutes les personnes qui étaient présentes ce jour-là aux serres. Cela ne la dérangeait pas réellement de se remémorer ces mauvais souvenirs, si cela pourrait aider le Médicomage-Auror –quel était ce drôle de métier ?- à découvrir l’origine de la tornade, et éviter que ce phénomène ne se reproduise. Elle avait donc prit les coordonnées de Nicolas Caremis, et lui avait envoyé un hibou pour lui dire qu’elle serait à Pré-au-Lard ce jour-ci, si jamais il voulait lui poser quelques questions.

La jeune Serdaigle attendait donc actuellement que son mystérieux correspondant arrive au lieu du rendez-vous –juste devant les Trois Balais on comprend mieux les motivations de Nico-, le visage emmitouflé dans une grosse écharpe en laine. Il faisait plutôt froid, vu qu’on était en plein milieu de l’hiver, mais Alex’ portait un gros bonnet qui lui permettait de garder ses oreilles au chaud et au sec. Soufflant sur ses mains pour les réchauffer, la blondinette se retourna lorsqu’un séduisant brun ténébreux d’après la description de Emma Carter l’interpella en lui demandant si elle était bien Alexandra Bowman. Manquant de défaillir sur le coup (*Mon dieeeeeu il est tellement beauuu ! Et tellement vieuuuux ! Il gagne haut la main la première place de ma stalk-list, mes aïeux !* ), la Serdaigle avait balbutié une réponse qui, après coup, lui semblait totalement ridicule, mais le Médicomage n’y avait pas fait attention et l’avait invitée à boire un verre ça y est, elle pouvait mourir en paix, un vieux l’avait invitée à boire. Dans un autre contexte, la troisième année n’aurait jamais accepté de suivre un inconnu Nicolas était louche en plus dans un bar, mais il s’agissait d’un contact de Madame Pomfresh. Ca ne pouvait pas être une mauvaise personne. Et puis bon, il était tellement beau Alexandra, cible facile des kidnappeurs.

En attendant que leur commande n’arrive –un chocolat chaud pour Alexandra, et un Whisky-pur-feu pour Nicolas étonnant-, ils parlèrent de quelques banalités concernant Poudlard, puis abordèrent le sujet de la vague noire. Afin de l’aider de son mieux, la Serdaigle lui livra tous les détails qu’il désirait, et parvint à lui peindre un portrait assez fidèle de l’horreur ressentie ce jour-là, puisqu’elle faisait partie de ceux qui se trouvaient les plus près des fenêtres. Malheureusement, elle craignait fort que ce genre de chose n’aide pas vraiment Caremis à en déduire l’origine de la tornade, mais apparemment, son équipe n’avait pas eu les autorisations nécessaires pour envoyer un bataillon d’Aurors enquêter directement dans l’enceinte du château « McGonagall avait toujours eu une rancune tenace envers le Ministère, vieille bique », disait Nicolas. Ils devaient donc se contenter de correspondre avec les élèves, ou de les rencontrer à Pré-au-Lard lorsque l’occasion se présentait. Nicolas Caremis disait d’ailleurs qu’il avait eu de la chance de pouvoir croiser Alexandra –ses joues rosirent à ce compliment-, puisque ses collègues devaient se contenter d’attendre à la sortie de boutiques comme Zonko ou Honeydukes, pour toper les potentiels témoins de la vague noire et leur demander, entre deux bouchées de Suçacides, s’ils voulaient bien leur donner un coup de main. La jeune fille acquiesça, en buvant une gorgée de son chocolat chaud –offert par son aîné, évidemment-, et lui posa quelques questions sur son métier une fois que leur quart d’heure enquête fut terminé. Elle savait qu’il n’avait pas énormément de temps à lui accorder –bien qu’il semblait apprécier le fait de pouvoir boire quelques verres durant ses heures de travail vil pochtron-, mais souhaitait passer encore quelques minutes en sa compagnie, en trouvant des prétextes pour ne pas qu’il s’en aille. Elle se sentait comme une grande fille, de pouvoir parler avec quelqu’un de cette tranche d’âge. C’était d’ailleurs un énorme bonus, que Nicolas lui plaise autant.

Quoi qu’il en soit, elle avait fini son verre de chocolat chaud, et Nicolas s’apprêta à repartir, lorsqu’il salua une personne qui venait d’entrer dans le bar des Trois Balais, et qui se dirigeait à présent vers eux. « Eh Connor ! Ça faisait un bail, viens un peu par-là ! » l’interpella Nicolas en faisant des grands gestes de la main.
Connor Spencer. Alexandra le connaissait depuis sa première année, puisqu’ils avaient le même âge et avaient quelque fois des cours en commun –il semblerait que les Serpentards n’appréciaient ni les Gryffondors, ni les Poufsouffles, alors on les casait en général avec les Serdaigles, puisque le contraire n’aurait été que pure sadisme et confirmerait l’hypothèse de Maximilien selon laquelle McGonagall voulait réduire les effectifs-. Ils étaient même plutôt bons amis, et Alexandra l’appréciait, même s’il trainait souvent avec Jade –ou Jade le collait, elle ne savait pas trop-. Une chose n’en empêchant pas l’autre, la blonde trouvait que Connor était de plutôt bonne compagnie, et qu’il était plus intéressant de parler avec lui qu’avec son grand frère Rudy –qui semblait tellement terrifié lorsqu’il lui parlait qu’elle finissait par se demander si elle ne lui avait pas fait quelque chose, à tout hasard-. Mais comment Nicolas Caremis pouvait donc connaître son camarade ?

Les yeux bleus d’Alex coururent de Connor à Nicolas, et de Nicolas à Connor, mais il n’y avait aucune ressemblance physique particulière. Elle lança donc un regard interrogatif au Médicomage-Auror, qui lui avoua en rigolant qu’il s’agissait de son cousin. Quoi ?! Alors là, elle ne s’en serait jamais doutée. Bon certes, Connor était plutôt mignon, même si elle n’avait aucun intérêt pour les garçons du même âge qu’elle elle préférait les vieux, mais à part la couleur de cheveux, il n’y avait rien de très Nicolas Caremiesque chez son ami. Sautant de sa chaise pour aller à la rencontre du jeune Spencer, tandis que Nicolas lui disait qu’il allait commander une autre choppe, Alexandra prit le brun à part et se pencha vers lui, comme pour le mettre dans la confidence. « Eh salut Conny, comment ça va ? Dis, tu connais vraiment ce garçon ? La vaaaache, il est super beau, vous êtes vraiment cousins ? T’as du potentiel génétique, jeune homme, tu m’intéresses Ouah, qu’est-ce que tu peux me dire à son sujet ? » l’agressa-t-elle lui demanda-t-elle en se transformant de nouveau eu moulin à paroles.

Elle entraîna ensuite Connor avec elle et sortit ses affaires d’une chaise pour qu’il puisse s’assoir avec eux. Nicolas venait d’entamer sa deuxième choppe, et offrit un sourire à son cousin.

« Tu veux boire quelque chose Connor ? C’est moi qui invite. Comment tu vas depuis le temps ? Et tes frères ? » demanda Nicolas Caremis avec un air bienveillant. Il se tourna ensuite vers Alexandra et lui demanda si elle souhaitait un nouveau chocolat chaud, ce qu’elle accepta en bredouillant et en virant au rouge tomate.

« Tu tombes bien Connor », reprit Nicolas à l'attention de son petit cousin. « La grande tante Arabella –une vieille pie celle là-, m’a demandé d’examiner Rudy, puisque je suis Médicomage. Elle voulait que je vérifie s’il était… enfin tu sais quoi, le petit surnom qu’ils lui donnent. » poursuivit-il. Il voulait évidemment parler de Cracmol, mais n’allait pas mentionner ce genre de chose devant Alexandra, qui avait des chances de connaître son cousin germain. « Du coup si tu le vois tu pourras lui dire de faire comme si je l’avais bien examiné ? C’est stupide, il n’est pas à Poudlard pour rien, alors je ne vois pas pourquoi j’aurais à le faire, mais bon… tu connais tes vieilles tantes, elles sont un peu… » -il décrivit un cercle avec son index, pour signifier qu’elles avaient peut-être une case manquante, et que tout ça était ridicule-. Nicolas avait toujours été très éloigné de la famille du père de la fratrie Spencer. Il ne cautionnait évidemment pas le fait qu’ils traitent Rudy comme un Cracmol, puisque de son avis, il n’en était pas un –on n’entrait pas à Poudlard si on n’avait pas un soupçon de pouvoirs magiques, point-, mais devait parfois subir les railleries de sa famille éloignée à ce sujet. Bah. Il ne voyait la grande tante Arabella –qui était tellement loin de lui sur l’arbre généalogique qu’il se demandait si elle était réellement de sa famille- qu’une fois par an, et elle trouvait le moyen de l’enquiquiner tout de même avec ses histoires pourries. Quelle plaie.

Alexandra suivit l’échange avec grand intérêt, se demandant si Rudy souffrait d’une quelconque maladie –à son sens, peut-être d’hyper anxiété, vu qu’il semblait toujours paniqué quand il la croisait-, mais resta silencieuse pour ne pas les déranger. Nicolas s’excusa ensuite avec un clin d’œil, remercia la Serdaigle pour son aide précieuse, et salua les deux élèves de Poudlard. Il prit ensuite congé, après avoir avalé d’une traite sa choppe de Whisky-pur-feu, et sorti des Trois Balais, laissant Connor et Alexandra seuls.

« Heu, bon… » commença la Serdaigle en rougissant. Connor allait certainement trouver ça louche qu’elle ait été en compagnie de son grand cousin, mais même s’il trouvait cela étrange, il n’avait fait encore aucun commentaire à ce sujet. Alexandra choisi donc de s’expliquer avant qu’il ne lui demande quoi que ce soit. « J’étais avec Monsieur Caremis parce qu’il enquête sur la vague noire de Poudlard, tu sais ? Du coup il pose des questions aux élèves qui étaient présents, et c’est pour ça qu’on était ici. » s’expliqua-t-elle, soucieuse qu’on ne croit pas qu’elle soit en plein rendez-vous galant avec une personne qui avait presque le double de son âge –à très peu de choses près-. « Enfin sinon en dehors… tu es venu à Pré-au-Lard tout seul ? » interrogea Alexandra, se demandant pourquoi Connor n’était ni avec sa famille, ni avec ses amis. Ni avec Jade d’ailleurs. C’était plutôt rare qu’il n’ait aucune compagnie ! Il était pourtant si apprécié… La Serdaigle attendit donc avec patience la réponse de son camarade, tout en sirotant une gorgée de chocolat chaud.

[ 1858 mots ]
Cadeaux
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 343
Âge : 19 ans [6.6.93]
Actuellement : Employé au Département de la Justice Magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Il y a du potentiel génétique [PV Connor]   Lun 9 Sep - 0:05


La Vague Noire était passée et Connor avait été déclaré comme grand sauveur de Linwood Saroyan par Rudy, son propre frère, alors qu’il n’avait pas mis un seul pied dans les serres ce jour là. Personne ne semblait l’avoir remarqué et tout le monde gobait l’histoire de Rudy comme si c’était les paroles du Messi… Ils étaient tous aussi stupides que Rudy donc… Mais bon, qu’y pouvait Connor ? Pas grand-chose, et comme il avait fait une promesse à Rudy –et inversement- il allait s’en tenir à l’histoire… Jusqu’à ce quelqu’un comprenne enfin la supercherie, ce qui risquait d’être long.

En ce jour de sortie à Pré-Au-Lard, Connor, qui avait cru pouvoir rester tranquillement dans sa salle commune à s’exercer pour ses sortilèges, s’était en réalité vu embarqué par Jade Hummingbird, qui était un peu comme sa meilleure, bien qu’il refusait de l’appeler ainsi. « Jade » ou « Casse-Pieds » suffisaient amplement. Néanmoins, Connor appréciait la blonde et même s’il avait râlé jusqu’à ce qu’ils arrivent dans le Hall de l’école, où ils retrouvèrent Catherine, la meilleure amie de Jade, il n’avait pas fait plus. Si vraiment il n’avait pas eut envie de la suivre, il lui aurait claqué la porte de la Grande Salle au nez sans la passer avec elle ! Cependant, Jade avait une idée bien précise de l’endroit où elle souhaitait aller, et ça ne plaisait pas du tout au jeune Serpentard. C’est pourquoi il avait planté les deux filles pour se rendre aux Trois Balais. Il ne faisait plus très chaud ces derniers temps en Ecosse, alors une bonne Bierraubeurre le réchaufferait sans aucun doute. Il ne s’attendait néanmoins pas à tomber sur Alex, en compagnie d’une personne étrangement familière. Qui c’était déjà ? Ah ouais, son cousin, Nicolas… Quand la blonde vint le rejoindre, il la fusilla du regard suite au surnom qu’elle lui avait donné.

« Conny ? Tu te fous de moi là ? Depuis quand tu m’appelles Conny ? J’ai l’air d’un chamallow peut-être ?! »

Alexandre et Connor s’entendaient bien. Ils étaient de bons amis mais ce n’était pas pour cela qu’il allait la laisser l’appeler n’importe comment devant toute l’école. Bon, d’accord, il n’y avait pas tout Poudlard dans cette taverne, mais pas loin ! Et puis, il avait une réputation de bagarreur, pas de Bisounours qu’on appelait Conny, enfin ! Alex était vraiment blonde quand elle s’y mettait…

« Oui, c’est vraiment mon cousin, mais je lui parle pas tant que ça, je ne le connais pas vraiment même… On a jamais été proches… Mais c’est un alcoolo fini, éloignes-toi de lui, Maximilien va me tuer sinon ! »

Est-ce que quelqu’un d’autre que son cousin l’interpellerait ainsi, comme s’ils étaient de vieux potes de beuverie de Poudlard ? Franchement, c’était stupide ! Mais bon, Alex semblait être tellement obnubilée par Nicolas que Connor leva les yeux au ciel et la suivit quand elle l’entraîna à leur table. Au moins, son cousin eut la décence de lui payer à boire… Bon, il lui enverrait peut-être une carte à la Nouvelle Année…

« Une Bierraubeurre, merci. Ca va, on va tous bien, sinon tu le saurais, t’es médicomage… »

L’emploi de son cousin était bien la seule chose que Connor savait à propos de ce dernier. Il ne savait pas dans quelle maison il avait été quand il était à Poudlard et à vrai dire, il s’en fichait pas mal. Connor était certes, porté sur la famille, mais quand il s’agissait de ses frères. Les cousins qu’il n’avait pas vus depuis trois milliards d’années, il s’en fichait comme de sa première couche-culotte… La suite de la discussion énerva Connor et il serra le poing en tentant de se calmer. Mettre son poing dans la tête de son cousin ne changerait pas l’avis de la vieille Arabella…

« Il n’a rien du tout… Elle rigolera moins quand il lui enverra un Furonculus en pleine tronche cette vieille mégère… Mais je lui dirais quand je le verrais ouais… »

Le troisième fils Spencer n’aimait pas particulièrement la grande tante Arabella. De fait, il n’aimait personne dès lors qu’ils s’amusaient à se foutre de la tronche de Rudy. D’accord, Rudy n’était pas une lumière, et il n’aurait jamais été admis dans la maison des Serdaigle. D’accord, il était tellement peu rusé qu’il n’aurait pas non plus pu atterrir chez les Serpentard… Mais il avait été admis à Poudlard, ce qui rendait donc la théorie du « Rudy est un Cracmol » complètement nulle… Sauf que les vieilles pies des familles Spencer et Caremis, aussi éloignées pouvaient-elles être avaient tout de même décidé de délier leurs langues. Elles étaient toutes plus bêtes les unes que les autres et Connor avait sérieusement envie de toutes les transformer en dinde pour les faire rôtir à Thanksgiving… Au moins, elles lui foutraient la paix, à lui ainsi qu’à Rudy. Parce que si Rudy était le Cracmol prétendu de la famille, Connor était le brutal et il n’hésitait pas à les remballer quand il le pouvait… Peut-être était-ce la raison pour laquelle son père lui laissait toujours le choix de venir ou non, contrairement à ses frères… Une grande Tante transformer en blatte et écrasée, ça faisait mauvaise figure sur un arbre généalogique…

Finalement, Nicolas pris congés des deux jeunes élèves et Connor lui adressa un au revoir sans aucune tristesse dans la voix. Connor ne connaissait pas vraiment Nicolas, comme il l’avait dit à Alexandra quand il avait été passer commande. Ils n’avaient jamais été plus proches que cela, pour ne pas dire pas proches tout court. Cependant, le Serpentard devait bien avouer que Nicolas avait au moins le bon sens ne pas croire tout le reste de la famille quant aux théories stupides sur Rudy qui serait un cracmol. C’était déjà ça. La vipère posa son regard sur Alex, bien décidé à savoir ce qu’elle fichait avec son cousin dans une taverne… Ils avaient au moins quinze ans d’écart ! Non, Connor ne s’intéressait pas plus que cela à l’âge de Nicolas, on l’aura compris. Alexandra sembla comprendre ce qu’il voulait, puisqu’elle lui expliqua sans qu’il n’ait besoin de demander. Haussant un sourcil perplexe, il répondit à son tour à la question de la blonde.

« Non, je suis venu avec Jade et Cathy, mais elles sont parties dans cette boutique de fringues là, et il était hors de question que j’aille avec, attends, y’a que des robes là-bas… Et toi ? Ton frère est pas là ? Il te laisse toute seule avec des adultes maintenant ? Il se décoince… »

Connor esquissa un sourire mesquin et avala une gorgée de Bierraubeurre. Il connaissait Maximilien de vue et de nom, mais ça s’arrêtait là. Cependant, il savait –par Jade, essentiellement- que Maximilien était très protecteur envers sa petite sœur chérie et qu’il n’était pas rare qu’il lui fasse des sermons sur les relations qu’elle entretenait avec les garçons. Connor se demandait si le frère d’Alex allait également voir les garçons que la blonde fréquentait, mais comme il n’avait jamais eu droit au « discours du grand-frère » il estimait que Jade avait peut-être un peu arrondi les choses et rajouté quelques détails peu fiables et pas forcément vrais…


[1 205]

Bal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il y a du potentiel génétique [PV Connor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Potentiel agro-industriel du departement des Nippes.
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Potentiel projet orkatitude.
» Les acteurs au potentiel ardaien
» GAS32, Manager du Gabardan Athlétique Sport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet clos année 16-
Sauter vers: