AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Sous une pluie battante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Sous une pluie battante   Dim 1 Oct - 16:10

D’épais nuages gris obscurcissaient le ciel et des gouttes d’eau tombait à flot de ces masses inquiétantes. La plupart des élèves, pour ne pas dire presque tous, étaient calfeutrés à l’intérieur du château dans leur salle commune ou à la bibliothèque, peut-être les plus goinfres aux cuisines, mais personne ne songeait à sortir par un tel temps.
April Swann devait être l’une des seules à être encore à l’extérieur. Elle avait réussit à échapper à la pluie, collée à l’immense porte d’entrée, mais n’osait pas entrer. Il y avait si peu de monde dans les couloirs et cela l’inquiétait. Non pas qu’elle soit peureuse, mais entendre ses pas derrière elle dans l’écho comme si quelqu’un la poursuivait lui rappelait de mauvais souvenirs qu’il valait mieux pas sortir de son esprit. Elle se souvenait de cette journée pluvieuse où son frère venait de s’acheter un livre de Divination et essayait de prédire son avenir suivant les instructions du manuel.


FLASH-BACK

-Tu n’y arriveras jamais, ricana la petite fille en voyant son frère retirer le thé de la tasse.

-Bien sûr que si, petite sotte, j’y arriverai, répliqua son frère en lui jetant un regard assassin.

C’était l’une de leur rare dispute qui avait éclaté ce jour-là. Nicolas retourna la tasse et observa intensément les feuilles de thé. Tout était écrit dans son manuel, c’était encore plus pratique qu’un professeur à domicile.

-Alors ? demanda April, avide.

-Attend, tu es trop impatiente. Alors, on dirait… un… non, une… un faucon ? D’après le livre, ça veut dire que j’ai… oh ! Un ennemi mortel ! Pfff, c’est que des inepties, tout ça. Il faut être barjot pour croire ça. Comme si maintenant, je n’allais plus sortir dans un bazooka !

-Sors au moins avec ta baguette,
s’inquiéta April.

Pour se moquer de sa sœur et lui prouver son courage, Nicolas se précipita dans le jardin, suivit de près par la petite Swann. Il se mit à pleuvoir et les gouttes glissèrent sur leur visage. April était trempée, ses cheveux collaient à ses temps et à ses joues et elle avait peur.

-Rentrons, supplia-t-elle. Je suis sûre que ton ennemi mortel ne va pas tarder.

-Tu es débile ! C’est pas une petite pluie qui va refroidir notre courage, enfin mon courage, parce que le tien !

-Tu es injuste
, se rebiffa la petite.

-Je croyais que tu aimais l’eau.

-L’eau est mortelle.

-Alors pourquoi l’aimes-tu ?

-Et si c’était moi ton ennemie mortelle ?
s’alarma la fillette, sous l’éclat de rire moqueur de Nicolas.

-La Divination, c’est pour les fous. Rentrons.
FIN DU FLASH-BACK

La pluie qui s’abattait sur Poudlard rappelait tout cela à April. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Mais non ! Il fallait qu’elle se ressaisisse, elle était de Serpentard, et devait avoir un comportement digne de sa maison ! Elle courut jusqu’au lac. Voir les gouttes y plonger la relaxa. Elle s’accroupit au bord et essuya les larmes sur ses joues, ce qui ne servit à rien car son visage était littéralement arrosé, tout comme ses cheveux et sa robe de sorcière.
Brusquement, elle se releva en serrant les poings. Un jour, elle se vengerait. Elle fit un pas en avant et sa chaussure frôla l’eau du lac. Y plonger… Etait-ce la bonne solution ?


« Tu es folle, ma pauvre fille… chuchota une voix féminine dans son esprit, la voix d’une infirmière aux tresses rousses. Ressaisis-toi. Ils verront, tous les gens qui ne t’aiment pas à cause de ta condition. Tu es une Serpentard, parbleu ! (oulà, j'utilise de drôles d'expressions dans ma tête, personne ne doit plus avoir dit parbleu depuis le dix-septième siècles, songea April dans son songe. »

Dressée ainsi, elle avait l’air d’une folle. Elle ferma les yeux et entendit quelque chose –ou quelqu’un, plus probablement- se rapprocher d’elle. April saisit son médaillon en forme de tête de mort dans son poing, au cas où c’était une des bestioles de la forêt (du style hippogriffe, Sombral ou même simple unicorne) et se retourna vivement, d’une manière assez surprenante, pour faire face à la personne qui s’était impunément approchée d’elle.

[686 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sous une pluie battante   Dim 8 Oct - 13:17

La pluie, ainsi c'était ça que l'on appelait le printemps ? Heureusement que ce temps ne déplaisait pas à Diabalzane. Munie d'un grand parapluie noir, elle était sortie, s'étant tout d'abord vêtue de sa cape de sorcière et de mitaines noires qui n'avaient pas vraiment pour but de tenir chaud. Elle avait décidé de partir en marche vers le lac, cette masse sombre qui reflêtait les nuages gris.

*Magnifique*

Ce paysage écossais à couper le souffle lui donnait envie d'être de bonne humeur. Enfin, juste l'envie, parce que entre vouloir et faire il y avait un fossé gigantesque dans l'esprit de la jeune Serpentard. Ses grandes bottes qui montaient jusqu'aux genoux étaient suffisamment chères pour avancer dans l'herbe mouillée sans être traversées par l'eau. Oui, suffisamment chères car, à présent, Diabalzane avait décidé d'accorder une importance toute particulière à l'argent, si futile soit-il selon ses bons camarades des autres maisons. Elle remarqua une silhouette, à peine discernable derrière le rideau de pluie. Elle s'en approcha lentement. Si c'était une Serpentard elle lui proposerait son parapluie, si c'était une autre elle... la pousserai dans la boue ou dans le lac dont elle était étonnament proche.

Elle soupira, s'était une Serpentard. Elle la sentit et se retourna brusquement. April sans doute d'après le physique, elle l'avait vue à la cérémonie de répartition.

- Bonjour April... Envie de faire une petite baignade ?

Eternel ton sarcastique, plus taquineur que réellement méchant. Elle fixait les profondeurs du lac où sommeillaient bien des bêtes étranges.

- Je ne me suis pas présentée, excuse moi... Diabalzane Södergren...

Dite sur un autre ton, cette phrase aurait pu être hautaine, dédaigneuse, avec cet air de femme d'affaire très riche qui détache chaque mot et utilise des mots qu'elle ne pense pas. Mais le ton qu'employa Diabalzane était trop neutre pour exprimer une quelconque impression de supériorité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sous une pluie battante   Sam 14 Oct - 11:44

L’eau qui fouettait le visage de la jeune Serpentarde ne l’aida pas à dévisager la personne qui s’était approchée d’elle, mais d’après la forme il s’agissait d’une jeune fille. Celle-ci lui parla, d’un ton plutôt normal, un brin taquin, mais après tout les Serpentard étaient espiègle et narquois, n’est-ce pas ? ‘Bonjour April... Envie de faire une petite baignade ?’ April tourna la tête vers le lac miroitant de beauté et de mystère. Dans son mouvement, toute son épaisse chevelure noire trempée suivit sa tête et lui cingla les joues, s’éparpillant dans son cou. Elle ne répondit pas tout de suite, plongée dans ses pensées, les bras le long de corps, le foulard soigneusement attaché dans ses cheveux se gonflant tellement il était rempli du liquide acide de l’eau de pluie. Il n’était pas le seul, sa robe et son insigne semblaient pris dans une machine à laver géante.

-Je ne crois pas que hors ou dans le lac, il n’y ait une quelconque différence, lâcha enfin April, de ce ton presque amusé assez froid qu’elle arrivait facilement à prendre. Elle n’avait pas songé une seule seconde que la fille de 2ème année ne croit vraiment qu’elle eut envie de se baigner, et d’ailleurs c’était assez improbable.

‘Je ne me suis pas présentée, excuse-moi... Diabalzane Södergren...’ enchaîna l’inconnue. Un nom plutôt noble pour une simple fille. Elle devait être de ceux nommés Sang-Pur. April savait pertinemment qu’il valait mieux éviter de parler à un Sang-Pur de Serpentard en étant un Sang de bourbe de Gryffondor, mais April n’était ni à Gryffondor, ni une Sang de bourbe, du moins si ses parents était cracmols, ses grands-parents, eux, étaient de sang noble.


-Que faîtes-vous là par un tel temps, miss Södergren ?

Question futile, un ‘Miss Södergren’ et un vouvoiement dit d’une façon persifleuse, mais April avait bien envie de savoir ce que faisait une compatriote plus âgée dehors, alors que le ciel se défoulait sur le parc. En attendant une réponse, elle fit un pas pour s’éloigner du bord auquel elle était beaucoup trop près. Le moindre coup de vent trop fort, et elle y tombait la tête la première. Servir de nourriture à un quelconque kraken, un calmar géant d’après les Poudlardiens, ne l’enchantait guère, elle préférait réserver ses yeux bicolores à quelque chose de plus auguste. De plus, l’effet des gouttes sur la surface lui donnait un air de voile de bateau au vent, et si April avait toujours rêvé de monter dans une embarcation et de caresser la mer à pleines mains, elle savait que c’était dangereux, elle qui connaissait presque tout de cet élément.

Un coup de tonnerre zébra le ciel, un grondement se fit entendre au loin.


*Le ciel ronronne… c’est un bon signe.*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sous une pluie battante   Sam 14 Oct - 12:10

Diabalzane hocha la tête d'un air entendu. Le lac n'avait rien de très humide si on comparait avec le temps extérieur. La jeune fille semblait songeuse, elle se retourna de nouveau vers le lac. Elle était réellement trempée mais personne n'aurait pu vraiment savoir depuis combien de temps elle était là puisque quelques minutes suffisaient à être trempé jusqu'aux os. Ses cheveux mouillés se collaient à son cou pâle et Diaab se demandait si elle n'avait pas froid, cette pensée la destabilisa, comment pouvait-elle penser un instant au bonheur d'un fille qu'elle ne connaissait pas. Puis la jeune April se retourna et lui demanda, avec un respect étrange, ce qu'elle faisait là.

- C'est peut-être le meilleur des temps pour se retrouver seul n'est-ce pas ? Au moins on est sûr de ne croiser personne... Enfin ce n'est pas vrai puisque je t'ai croisé quand même.

Elle sentait ses cheveux blonds devenir humide malgré le parapluie. Sa frange s'éparpillait en mèches regroupées. Elle passa sa main libre dans sa chevelure et reporta son attention sur la Serpentard.

- Alors April comment s'est passé cette première année qui s'achève lentement ?

Elle vit la jeune fille se reculer par rapport au lac et Diabalzane se rapprocha, la protégeant avec le parapluie. Un éclaire, le tonerre, Diabalzane laissa s'échapper un étrange sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sous une pluie battante   Dim 15 Oct - 13:34

'C'est peut-être le meilleur des temps pour se retrouver seul n'est-ce pas ? Au moins on est sûr de ne croiser personne... Enfin ce n'est pas vrai puisque je t'ai croisé quand même.' lui répondit Diabalzane. En effet, April regarda autour d'elle, et, mis à par les formes indistinctes des arbres, ne vit stricement personne. La fillette resta silencieuse. Elle aimait le bruit de la pluie sur la végéation. Tac-tac-tac. Comme si quelqu'un courait dans un couloir... non... il ne fallait pas qu'elle pense à cela. Ce n'était pas le moment d'y songer, et puis c'était du passé, il fallait qu'elle pense au futur. Elle partirait loin de sa mère indifférente et de son père. La question de Diabalzane la ramena à la réalité.

-On peut dire qu'elle n'était pas vraiment tranquille... avec ces histoires d'héritier de Serpentard, et puis le Gryffondor, là -Potter, il est facile à reconnaître, ce doit être un des seuls qui n'aient pas compris comme s'utilisait une brosse à cheveux, en estimant qu'il en ait une- et toutes ses rumeurs...

Un sourire narquois étira ses fines lèvres et ses yeux pétillèrent d'une façon insolites, plutôt moqueuses, mais toutes ces mimiques ne s'adressaient pas à l'autre Serpentarde.

-En tout cas, si c'était bien lui la raison des pétrifications, il semble plutôt ne pas vouloir se frotter aux Serpentard...

En effet, toutes ses personnes pétrifiées, et aucun de la noble maison de Serpentard... April laissa la dernière syllabe de sa phrase s'étalait dans l'air frais du printemps. Diabalzane se rapprocha d'elle, l'abritant au passage avec son parapluie noir. April lui jeta un regard reconnaissant, mais ne se confondit pas en excuses comme une vulgaire ingénue qui semblait toujours étonnée lorsque quelqu'un l'aidait, ce qui était plutôt normal car personne ne voulait vraiment les aider.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous une pluie battante   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous une pluie battante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Voir Nice Sous la Pluie
» Sous une pluie battante... {Pv Lellia } [Terminé]
» Une balade sous la pluie
» Sur le sol, sous la pluie... ? [PV Yasushi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: