AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Planqués aux cuisines [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 512
Âge : 22 ans (14 Mai 1991)
Actuellement : Vendeuse dans une galerie d'arts


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Planqués aux cuisines [PV]   Sam 4 Jan - 21:43

    Zane & Silah
    CRÉDIT - CSS


    Silah n’avait pas vu passer sa cinquième année à Poudlard. Entre sa nomination de préfète, les BUSEs qui approchaient et les catastrophes magiques qui ne s’arrêtaient plus de pleuvoir sur l’école magique, l’année scolaire était passée à une telle vitesse…Et alors que dire de l’été ! La jeune lionne l’avait passé au sud de la France chez sa famille comme d’habitude et elle ne s’était pas ennuyée, même pas une seule seconde. De retour en Irlande, elle avait pu passer ses derniers jours de tranquillité avec ses amis de toujours, Ehawee et Ezhno Connelly. Et puis septembre était arrivé, bien trop vite au goût de Sil’, et elle avait du partir de nouveau, embarquant à bord du Poudlard Express avec sa meilleure amie, laissant Ez’ sur le quai…Cela, ne plus voir son meilleur ami du tout au château, il fallait dire que ça l’avait perturbée. D’accord, elle avait eu toute l’année dernière pour s’y préparer mais quand même…Elle avait à peine renoué avec l’ancien serdaigle après l’avoir ignoré tout le long de sa quatrième année à cause de ce stupide béguin –d’accord elle avait fui le problème et ce n’était pas la solution mais bon…- qu’elle avait dû lui dire en revoir. Et ça avait été dur. Terriblement dur. Elle n’était plus attirée par lui, c’était sûr, ce n’avait été qu’une étape, peut-être un cap obligatoire à franchir pour elle pour qu’après plus rien ne soit ambigu (comme cela pouvait parfois l’être entre deux meilleurs amis je ne citerais pas d’exemples *kof*). Et plus rien ne l’était. Elle ne ressentait qu’une profonde affection pour Ezhno alors forcément, partir pour Poudlard alors que lui restait en Angleterre avait été difficile. Mais elle s’était remise. Avec le temps, Silah avait moins de mal avec les changements merci Merlin. En tout cas, le fait que son meilleur ami ne soit plus là, n’étudiait plus à l’école de magie, lui avait fait réaliser autre chose qui l’angoissait également et ce même si elle ne se l’avouait pas totalement.

    Alors qu’elle était dans ses pensées –ce qui n’arrivait que très peu souvent, Sil’ étant une jeune fille d’action et pas une rêveuse- la jeune rouge et or vit arriver une tête connue. Un sourire vint s’épanouir sur son visage. Juste celui qu’elle attendait ben oui que croyez vous, elle allait pas poireauter devant les cuisines juste pour le plaisir. « Tu viens encore squatter les cuisines Fabeck ? Tu sais que je pourrais te coller pour ça… » déclara-t-elle, affichant une moue taquine. Lia était plus à l’aise avec son rôle de préfète qu’on lui avait recollé cette année, quelle bande de fous ces dirigeants de Poudlard. Cela lui avait apporté beaucoup de choses, un peu d’assurance et puis ça lui avait surtout permis de se calmer un peu, de prendre des responsabilité et de montrer qu’elle était capable de les assurer. Cela avait été bénéfique pour ses résultats scolaires aussi. Pas que Silah soit soudainement dingue des cours, non, simplement elle avait un peu plus travaillé et eu des bons résultats à ses BUSEs ce qui avait rendu ses parents très fiers, il n'y avait pas de plus beau cadeau. Enfin bref, même si la tâche de préfète lui était apparue comme un fardeau au début, finalement, Silah avait fini par bien l'apprécier et puis elle pouvait terroriser les petits des autres maisons et ça, ça n’avait pas de prix. « Alors t’as passé un bon été ? Tu as fais quoi de beau ? » demanda-t-elle à son ami. Elle était contente de voir Zane mais rien qu’un peu hein c’était un bon ami. Oui, elle l’appréciait bien.

    Elle se racla la gorge, tentant de paraître à l’aise mais bon, rien que le fait de se racler la gorge –ce qui n’était pas usuel chez Sil’- démontrait qu’elle était tout sauf à son aise. « Eum…Aloors c’est ta dernière année hein ? » Elle avait dit cela d’un ton un peu triste, repensant au moment où elle avait laissé Ezhno sur le quai alors que le Poudlard Express allait démarrer. En plus elle avait été hésitante, ce qu’elle était rarement. Génial. Un bon moyen de lui envoyer le message ‘tu vas me manquer quand tu seras plus là’ en gros. Au final, elle finit par faire ce qu’elle faisait toujours lorsqu’elle était mal à l’aise –ou toujours tout court d’ailleurs- : elle se mit à blablater : « Tu dois être pressé…Moi je sais que l’année prochaine, j’aurais hâte que tout soit terminé, pouvoir faire enfin ce que je veux, le rêve…D’ailleurs tu vas faire quoi après la fin des exams ? Tu vas toujours vivre avec la duchesse et être à son service ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Planqués aux cuisines [PV]   Dim 19 Jan - 16:18

    Comme souvent, Zane était aux cuisines. Non pas qu'il n'ait pas d'amis car il était plutôt populaire au sein de sa maison (dans les autres on admettra que c'était nettement plus mitigé), c'était simplement qu'il aimait cuisiner. Il était toujours plus ou moins en conflit théorique avec les elfes parce qu'il n'était pas sensé faire à manger. Les elfes pensaient que c'était leur rôle. Cependant, désormais, Zane était en septième année et les chers petits serviteurs de l'école avaient fini par s'y habituer (difficilement tout de même). Au moment où Silah entrait pour le rejoindre, il était en pleine cuisson de fournée de cookies qu'il comptait ensuite mettre dans un joli panier puis directement sur la table de la salle commune des Poufsouffle (vous comprenez mieux pourquoi il ne pouvait pas être un sans ami ? Il était terriblement serviable, même pour un jaune et noir!).

    « Mange ça au lieu de me menacer. » Lui dit-il avec un sourire, lui tendant le gâteau près des lèvres. Ils étaient encore un peu chaud mais ce n'était pas bien grave, cela rendait seulement le chocolat plus fondant. Si Zane ne s'était pas déjà destiné à une carrière de majordome dans la famille que son père servait, il aurait sûrement pu devenir chef dans un restaurant. Quoique ça l'aurait ennuyé au bout d'un moment, il aimait la diversité des tâches et pas seulement la cuisine.

    « Hum... cet été ? Et bien, j'ai participé à l'organisation du futur mariage de Fredericke. C'est pas gagné encore cette histoire, ils n'arrivent même pas à se mettre d'accord sur la couleur des serviettes... enfin bon, comme ils n'ont pas encore de date exacte, ce n'est pas si grave. » Finalement, ils n'avaient réussi à faire en tout un été que le choix du lieu et des invités. C'était d'ailleurs à cause des invités qu'il n'y avait pas encore de date parce qu'ils voulaient consulter certains d'entre eux pour être sûr que ça ne poserait pas de soucis. « Et toi ? Tu as voyagé ? » Demanda simplement Zane tout en sortant une nouvelle fournée de cookies du four. Il attendit la réponse de la brunette avant de remarquer qu'elle n'était pas très à l'aise avec le sujet qu'elle abordait, à savoir qu'il était désormais en dernière année. Il se demanda vaguement pourquoi mais ne chercha pas très loin. Zane avait un système binaire, quand il ne comprenait pas quelque chose, il n'y pensait plus, parce qu'il fallait que les choses soient claires et de préférence noires ou blanches. Il était moins comme ça plus jeune parce qu'il était plus hésitant, mais bon, après moult déboires amoureux, il en avait eu assez d'être déçu et il avait lâché l'affaire.

    « T'es bizarre. » Remarqua-t-il avant de reprendre : « Pressé, bof, oui et non. J'aime bien Poudlard dans l'ensemble. Après c'est sûr que j'ai toujours rêvé d'entrer au service de la duchesse et que depuis qu'elle en est sortie, je me sens un peu inutile. Je suppose que ça répond à ta question, je vais bien continuer à travailler pour les Maiden. Pas comme majordome dans un premier temps, mon père n'est pas encore à l'âge de la retraite. » Et quand il eu terminé de mettre dans le four la suite de ses gâteaux, il enleva les gants protecteurs et se pencha vers Silah. « Alors, tu m'expliques ce que tu as princesse ? » Toujours dans son système binaire, plutôt que d'extrapoler, il posait la question : c'était plus simple et plus rapide.


{590}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 512
Âge : 22 ans (14 Mai 1991)
Actuellement : Vendeuse dans une galerie d'arts


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Planqués aux cuisines [PV]   Mar 4 Fév - 16:20

    Si on voulait trouver Zane, c’était facile, il suffisait d’aller dans les cuisines, le garçon y était toujours fourré. Bon d’accord, il ne vivait pas non plus dans ces lieux quoique parfois on pouvait se le demander mais quand même, le Poufsouffle passait beaucoup de son temps à cuisiner. Oh Silah ne s’en plaignait pas hein, bien au contraire, elle adorait ce que préparait son ami, mais du coup, lorsqu’elle désirait le voir et ça arrivait souvent elle jetait un coup d’œil dans le domaine des elfes afin de voir si oui ou non, Zane y était. Elle n’était pas tout le temps non plus à sa recherche noooon elle consacrait juste quatre vingt dix pourcent de son temps à cela mais elle appréciait passer du temps en compagnie du garçon alors oui, chaque fois qu’elle passait près des cuisines, elle pensait à lui mais c’était le seul moment où elle pensait à lui hein.

    Du coup, vu que cette fois ci, il était là, elle ne put s’empêcher de lui jeter une petite pique. Pas méchante du tout hein la pique ! Non, Silah n’était pas comme ça, par contre, lorsqu’elle était avec Zane, oui, elle avait tendance à beaucoup le taquiner, elle trouvait ça assez amusant. Le jaune et noir répliqua en lui ordonnant de manger un de ses cookies qui venait tout juste de finir de cuire. Comme elle n’était qu’une faible femme kreuh kreuh avec un faible estomac, elle se contenta de croquer le biscuit, fondant à souhait, qu’il lui tendait et de savourer –parce qu’évidemment, c’était juste trop bon quoi, comme tout ce que cuisinait Zane-. « Aaah mais c’est délicieux !!!!!! Pourquoiii t’es pas à Gryffondor ? J’aimerais trop avoir un panier de biscuits comme les Pouffys ont de temps en temps !!! » Mais à part ça, Silah n’était pas du tout copine avec Zane parce qu’elle était intéressée hein !! « C’est pas juste ! Tiens, la prochaine fois que tu fais un truc pour eux, j’en piquerais, et je m’en fiche, je fais ce que je veux je suis préfète !!! » La brunette afficha un sourire fier. Elle avait eu du mal avec son rôle l’année précédente parce qu’elle n’avait jamais été porté sur le respect des règles et tout mais maintenant elle était habituée et puis si elle pouvait profiter de son poste, autant le faire !! « J’ai bien fait de devenir amie avec toi en fait ! » déclara-t-elle en repiquant un autre cookie –ben quoi ?-. « Mais t’en fais pas Fabeck, ce n’est pas juste pour ça que je t’adooore !! Ta super cuisine est juste l'un des nombreux bénéfices que je gagne de cette amitié. » termina-t-elle en souriant et en faisant un bisou sur la joue de son Fabeck. Silah était une fille très tactile et qui n’hésitait jamais à crier haut et fort à ses amis qu’elle les appréciait. Elle était exubérante plus lorsqu’on en venait aux sentiments d’amour mais ça c’était une autre histoire, c’était dans son caractère. « Diiis quand on sera plus vieux je pourrais t’engager gratis hein faut pas non plus exagérer comme chef pour une quelconque occasion spéciale ? Tu déchires tout vraiment !! » s’exclama-t-elle en ayant un sourire éblouissant.« Il y a vraiment que ta taille qui est nulle chez toi ! Sérieux, on n’a pas idée d’être aussi grand !! » bouda-t-elle. Elle n’était pas très grande, et ne le serait probablement jamais, alors que Zane dépasse le mètre quatre vingt dix et qu’elle doive à chaque fois qu’elle le voyait se mettre sur la pointe des pieds pour l’embrasser la faisait s’énerver. Enfin ce n’était pas de la vraie colère et puis cela ne durait jamais bien longtemps –on parlait de Silah là, ne l’oublions pas ! d’ailleurs on remarquera que sa légère tristesse qu’elle avait en rentrant dans la pièce avait disparu pour laisser place à la joie débordante qui la caractérisait- c’était juste histoire de taquiner son ami encore une fois !

    .« T’as du courage pour participer à la mise en place d’un mariage toi dis donc…A moins bien sûr que tu ne sois obligé ? » Après tout Zane était au service de Fredericke Maiden, la duchesse, qui allait se marier, il n’avait peut-être pas le choix. « Je me souviens encore, il y a des années, une de mes cousines s’est mariée, ben toute la préparation, cela n’avait pas été du gâteau… » Silah n’était encore qu’une fillette à l’époque mais entendre sa grande cousine et son futur mari se discuter à cause de la couleur des nappes des tables pour la réception après la cérémonie ou un autre truc aussi stupide l’avait marqué. « Oh moi j’ai été en France comme tous les ans chez ma famille, on est resté dans la maison de mes grands parents à Nice, c’était chouette comme toujours ! Et puis bah après quand je suis rentrée, j’ai pu voir Ehawee, rien de très inhabituel comme tu le vois !! » L’été de Silah se passait toujours plus ou moins de la même façon depuis qu’elle était gamine, elle partait dans le sud de la France pendant toutes les vacances puis revenait vers fin août en Irlande. Oui, c’était toujours pareil mais c’était avec la même joie que la jeune brune partait, elle adorait aller en France et retrouver toute sa grande famille !!

    La jeune rouge et or sursauta lorsque son ami déclara qu’elle était bizarre. Mince ça se voyait tant que ça ? Fallait qu’elle se reprenne un peu, ça craignait un peu là ! D’ailleurs, elle-même se trouvait étrange, elle n’aimait pas être triste…A la base, Silah n‘était que joie et bonne humeur, les gens déprimés, elle n’aimait pas cela alors hors de question d’en devenir une ! Levant un sourcil, elle déclara avec un ton faussement réprimandeur : « Hey ! D’où tu me traites de bizarre Fabeck ? Je te signale que ça pourrait être considéré comme insulte à représentant de l'autorité alors fais gaffe !! » Elle s’arrêta un instant avant de reprendre, arborant désormais un sourire amusé : T’as de la chance que je sois trois gentille hein !! » Elle éclata d’un rire joyeux. « Ok !!!!! C’est cool que tu sache déjà ce que tu vas faire depuis si longtemps. Mais, sinon, si tu ne vas pas être majordome tu vas être quoi alors ? Tu vas tenter Top Chef ? » Oui, cela faisait beaucoup de questions mais on parlait de Silah là, la fille qui n’arrêtait jamais de parler, ne l’oublions pas !!

    Bon, par contre, lorsque Zane lui demanda ce qui n’allait pas, elle avait tout de suite moins envie de bavarder tout à coup. La jeune brune pouvait parler de tout et de n’importe quoi pendant des heures mais s’exprimer sur ses sentiments, cela n’avait jamais été son truc. Enfin, de toute façon, il fallait bien qu’elle le dise un jour, hein, ce qu’elle avait sur le cœur, et comme ça elle redeviendrait aussi pétillante qu’une bulle de champagne ! « Ben c’est Ezhno tu vois, il n’est plus là cette année et ça me fait un peu bizarre, c’est un peu comme mon grand frère alors ne pas le voir du tout, oui, c’est étrange… » Ben ouais, on parlait d’Ez’ là, d’accord, l’année précédente, elle avait eu un vague béguin pour lui –peut-être parce qu’il fallait qu’elle se rende compte que oui, elle était une fille comme toutes les autres qui s’intéressait aux garçons enfin bref- mais il resterait toujours la sale teigne embêtante de grand frère qu’elle n’avait jamais eu pour elle. « Je crois que ça me rend un peu nostalgique….J’ai beau envie d’en avoir fini avec les études et tout ça, j’aime bien ici et puis voilà, Ez’ est parti, l’année prochaine d’autres partiront aussi, comme Joy ou Maïlie ou tiens toi j’y avais jamais pensé encore, ça me rends un peu triste c’est tout… » Elle soupira en posant son regard clair sur Zane. « Enfin bref, t’inquiètes, c’est l’histoire de deux-trois jours, je finirais bien par m’habituer !! Et puis franchement ne plus avoir Ezhno dans les pattes c’est d’un reposant !!! » Elle sourit, pensant à une chose qu’avait dit son ami précédemment et qui l’avait fait tiquer. « Par contre d’où tu me sors ce surnom là, ‘princesse’, t’as pas plus ringard non ?? » Pas que se faire appeler ‘princesse’ la dérangeait vraiment mais elle ne rechignait jamais à embêter Zane !! Et puis elle devait bien lui montrer qu’elle n’était pas si triste que ça par rapport au départ de son meilleur ami !

    [1 442]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Planqués aux cuisines [PV]   Sam 22 Fév - 17:37

    « Il faut de l'audace et du courage pour être à Gryffondor, moi je suis juste un serviteur de famille riche qui sait bien cuisiner. Et pourtant crois-moi, être à Gryffondor ou à Serdaigle était mon objectif initial. » Simplement parce qu'il s'agissait des maisons où avait tous les Maiden : Fredericke et Serena à Gryffondor, Friedrich et Roze à Serdaigle. Mais il était un Fabeck, pas un Maiden, donc il avait juste terminé à Poufsouffle pour toutes les qualités qui faisaient que Zane était Zane : gentil, serviable ordonné, patient... On pouvait lui fournir tout un tas de qualité, la seule chose c'était que souvent il aurait voulu être un peu plus comme ses maîtres et un peu moins comme lui. Par exemple quand Fredericke avait été attaqué et avait perdu son bébé, il aurait voulu avoir la force de la soutenir plutôt que de simplement être là, à la regarder souffrir. Heureusement, elle allait bien mieux maintenant.

    « Oh mais tu fais ce que tu veux ma chérie, mais sache que ça s'appelle du racket et ce n'est pas très préfet comme attitude. » Ironisa-t-il avec le sourire sans réaliser qu'il avait appelé Silah ma chérie, il faut dire qu'il avait tellement l'habitude de flirter avec toutes les filles (et en particulier avec Silah même si ça n'avait mené à rien) qu'il ne faisait pas toujours attention à ce qu'il disait et parlait ainsi sans y penser. Une seconde nature si on voulait, et qui ressortait surtout quand il était en présence de Silah.

    Il laissa ensuite la jeune Gryffondor déblatérer sur ses talents culinaires et sur sa taille. Quand elle lui fit une bise, il se pencha légèrement sur le côté, presque par réflexe, parce qu'il savait bien qu'il était très grand et elle pas spécialement. Il avait largement dépassé le mètre 90 depuis quelques années ce qui était grand, même pour un garçon.

    « Si tu continues à critiquer ma taille, je ne sais pas si je cuisinerai pour toi gratis, après tout, je suis quand même un serviteur de famille noble, j'ai ma fierté. » Évidemment, il rigolait, ça se lisait sur son visage. Il voulait bien cuisiner pour Silah autant qu'elle voulait, bosser pour Fredericke devrait lui laisser du temps libre vu qu'il ne prendrait pas les fonctions de son père tout de suite. Ce serait un peu comme un mi-temps.

    « Je m'y sens obligé mais personne ne me force. C'est pareil pour le fait de travailler dans la continuité de mon père, j'aurai pu choisir un autre métier, seulement je n'y tiens pas. Les Maiden sont ma famille, et je trouve ça sympa d'évoluer au milieu d'eux. Mais si j'avais voulu entrer au ministère ou faire chef dans un restaurant je crois qu'ils m'auraient encouragé. Donc le mariage c'est pareil, je le fais par choix. Même si je n'aime pas trop Vincent comme tu sais. » Il grimaça. Il avait fondamentalement un problème avec le fiancé de sa maîtresse. Il n'avait rien pour être duc consort, et il n'avait aucune envie qu'il obtienne officiellement ce titre. Toutefois, Fredericke voulait avoir un enfant bientôt et se marier avant, donc bon, il fallait bien en passer par là.

    « Au moins tu as passé un été sympa. » Remarqua-t-il à propos des vacances de sa cadette avant d'en revenir à son propre été, ou plutôt à son propre avenir. « Serviteur, comme ma mère. Je suppose que je bosserai en cuisine principalement quand je serai au château, mais comme Vincent est anglais, et auror, je serai aussi pas mal en Angleterre. Dans ce cas là, je ferai le ménage, ce genre de choses, ça permettra à ma mère d'être plus souvent avec mon père, actuellement elle est en Angleterre beaucoup de temps parce que comme la duchesse a la santé fragile, on ne peut pas la laisser seule trop longtemps. » il haussa les épaules, ça lui convenait très bien à lui d'occuper les fonctions de sa mère, après tout, la plupart de ses amis étaient anglais puisqu'il avait grandi à Poudlard. Supporter Vincent serait difficile mais ils étaient devenus très bons pour s'éviter quand ils étaient au même endroit.

    « Même si nous sommes partis de Poudlard avant toi, tu peux continuer à nous voir, non ? Je serai à Londres, et je pourrai facilement venir à Pré-au-lard si ma cuisine te manque tant que ça ! » Encore un peu d'humour, c'était ainsi que fonctionnait leur relation, ils se taquinaient, c'était ça qui était amusant. « Et peut-être que si tu demandais à Ezhno et aux autres, ils viendraient aussi. Puis, ce n'est plus qu'une question de mois plus que d'années avant que tu sortes aussi, ça va vite passer. » Lui n'était pas trop préoccupé par sa sortie de l'école même s'il était vrai que ses sentiments à cet égard était mitigé puisqu'il aimait bien Poudlard et que ça allait lui manquer. « Je trouve que princesse c'est mignon, puis, tu es un peu capricieuse, un peu comme une princesse, et crois-moi, j'en connais un rayon en la matière. Mais peut-être que tu préfères que je me trouve une autre princesse à qui donner mes cookies ? » Ahah, alors Silah que répondrais-tu à ça ? La malice brillait dans les yeux de Zane. « Parce que je pensais aussi t'emmener au bal pour ma dernière année, mais il me faut au moins une princesse pour un événement de cette envergure. » Que c'était discret comme invitation. Oui, bon, il avait bien deux mois d'avance, mais il préférait lancer le truc tant qu'il en avait l'occasion, ce n'était pas si souvent qu'il était seul avec Silah.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 512
Âge : 22 ans (14 Mai 1991)
Actuellement : Vendeuse dans une galerie d'arts


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Planqués aux cuisines [PV]   Lun 3 Mar - 0:36

    Silah ne pensait pas que Zane n’était qu’un simple serviteur comme il l’affirmait. Dire cela restreignait sa personnalité. Non, Zane était gentil, attentionné, patient…Il n’était peut-être pas effectivement un Gryffondor qui ne reculait devant aucun danger mais il avait beaucoup d’autres qualités. « Bah tu n’étais pas fait pour aller dans la maison des lions mais tu n’es pas trop mal quand même, t’inquiète pas ! » Elle sourit, amusée. Sil’ aimait sa maison, c’était son autre famille. Elle se sentait parfaitement bien chez les rouges et or, mais ce n’était pas pour ça qu’elle dénigrait les autres maisons. Il y avait une compétition certaine entre toutes certes, mais c’était pour la Coupe des Maisons et en réalité il n’existait pas une vraie rivalité. Il en restait encore des traces particulièrement entre Gryffondor et Serpentard car tout ne pouvait pas tout de suite s’arranger entre eux mais en général, tout se passait bien. En tout cas, la jeune brune n’aurait pas aimé être dans une autre maison que celle des lions ! Le seul problème, c’est que leur super salle commune était située en hauteur et qu’il fallait monter un tas d’escaliers pour y accéder, oui ça c'était nul ! « Puis toi au moins c’est rapide pour aller dans ta salle commune ! » termina-t-elle avec un sourire.

    Silah ne broncha même pas lorsque son ami l’appela ‘ma chérie’. Il l’avait déjà appelé comme ça avant, et puis ce n’est pas comme si ce surnom était exceptionnel dans la bouche du Poufsouffle, il le sortait à toutes les filles qu’il draguait mais elle s’en fichait totalement. Enfin, elle espérait tout de même être plus qu’une simple fille avec laquelle il flirtait, mais bon, il lui semblait que ce n’était pas le cas, elle était son amie. Et il était le sien. « Tu sais très bien que je suis loin d’être une préfète modèle, Fabeck. » déclara-t-elle, sourire amusé au visage. Il fallait dire que même si elle appréciait son nouveau rôle, elle ne comprenait toujours pas la raison pour laquelle on lui avait refilé. Elle était loin d’être une fille studieuse et soucieuse du règlement. Peut-être était ce pour la calmer qu’on l’avait nommé préfète. Et ça avait marché puis qu’elle était plus sérieuse à présent même si elle ne renonçait jamais à un petit tour dans la Forêt Interdite ou à des escapades dans Poudlard passé le couvre feu. Donc oui avec Tamarah et Silah en charge de la maison des lions, on pouvait très sérieusement se demander si le cerveau de la Directrice McGonagall allait bien.

    Silah taquinait souvent Zane à propos de sa taille –en même temps on n’avait pas idée d’être aussi grand hein !- mais c’était de simples plaisanteries. Tout comme il venait juste de plaisanter. « Ça s’appelle du chantage ça, monsieur Fabeck et ce n’est pas très Poufsouffle comme attitude ! » répliqua-t-elle, taquine, reprenant certains mots qu’il avait lui-même employé l’instant d’avant.

    « D’accord je comprends. » dit-elle lorsque le garçon lui expliqua la raison de son implication dans le mariage de sa maîtresse. En soi, sa participation n’avait pas surpris la brunette, elle savait que Zane aimait et respectait profondément Fredericke. Seulement, elle savait que l’organisation d’un mariage n’était pas de tout repos et Zane avait du courage d’aider, surtout qu’il n’aimait pas particulièrement le futur mari de sa maîtresse. « Ça ne s’arrangera jamais entre Vincent et toi tu crois ? » Non parce qu’avec le temps, les années, un conflit pouvait se résoudre. Cependant, il y avait des personnes que l’on ne pouvait jamais supporter. Silah elle-même ne détestait personne de cette manière, il fallait dire qu’elle n’était pas une personne qui haïssait de nature, elle était plutôt amicale, sociable et joyeuse avec tout le monde.

    « Oh oui, j’adore aller là bas, il y a toute ma famille paternelle c’est génial !!! Et puis j’en profite car c’est l’une des dernières années où je pourrais y aller. Quand je serais sortie de Poudlard, je compte travailler pendant les vacances. Je ne sais pas encore où mais je ne veux pas que mes parents payent tout pour mes études et le reste. » Ses parents avaient consacré une partie de leurs économies pour les futures études de leur fille mais Lia comptait bien travailler tout de même pour en payer une partie et puis pour ses frais extérieurs. Pour le logement, elle pourrait toujours habiter en Irlande du Nord, chez ses parents, et transplaner. Elle y avait réfléchi pendant les vacances car l’après Poudlard arriverait vite. Plus rapidement pour Zane ceci dit et c’était la raison pour laquelle elle lui avait posé toutes ces questions. Cela la rassurait quelque peu que le jeune homme effectue son futur métier en Angleterre, parce que même s’ils étaient sorciers, être dans la même ville aidait à rester en contact. Et oui, Silah espérait garder en contact avec lui. C’était un bon ami après tout. « D’accord je vois. C’est cool, être au service de la duchesse c’est que tu veux depuis longtemps non ? » Il lui semblait en tout cas. Enfin bien sûr, il y avait le problème ‘Vincent’ –on en revenait toujours à la même chose- mais ça…Zane ne pouvait pas s’en débarrasser comme ça. « Enfin du coup tu seras obligé de supporter Vincent. Quoique tu dois avoir l’habitude depuis le temps non ? » De ce qu’elle avait compris, le futur duc consort était avec la maîtresse de Zane depuis un paquet d’années donc oui, ce dernier devait avoir l’habitude de devoir cohabiter avec le fiancé de la duchesse. « Je peux te demander quelque chose ? Je sais que tu n’aimes pas Vincent, tu me l’as déjà dit mais pourquoi exactement, pourquoi tu le déteste autant ? » Elle avait peur d’aborder un sujet épineux et de se montrer trop indiscrète mais au pire, Zane la reprendrait.

    « Oui c’est vrai, je pourrais toujours vous voir mais ce sera différent. » Silah soupira. Même si sa peur du changement s’était amoindrie avec le temps, elle ne pouvait pas s’empêcher de craindre ce qui se passerait à l’avenir. « Et écoutes si tu me tentes avec ta cuisine, je ne pourrais pas refuser que tu me rendes visite ! » déclara-t-elle en plaisantant à son tour. « Oui tu as raison… » Elle eut un petit sourire. « Merci en tout cas, c’est gentil de me réconforter. » Sil’ n’était pas souvent triste ou nostalgique et elle était heureuse que lorsqu’aujourd’hui, elle se sentait comme cela, son ami soit là pour elle pour la rassurer. Cela lui faisait vraiment plaisir. Elle lui fit un bisou pour la peine de nouveau. « Et oui, ça va vite passer j’en suis sûre ! Je n’arrive déjà pas à croire que je suis en sixième année !! Le temps a passé si vite, je me souviens encore quand on est entré ici avec Ehawee… » C’était il y a si longtemps et pourtant elle s’en rappelait encore comme si c’était hier…

    « Capricieuse ? Moi ? T’exagères pas un peu là ? » Elle sourit. « Et non c’est bon, ne donne pas tes cookies à quelqu’un d’autre, n’oublie pas, je suis la seule princesse de ta vie Fabeck ! » déclara-t-elle en approchant son visage du sien, la malice clairement visible dans ses yeux clairs. Elle éclata de rire avant de reprendre un minimum de sérieux lorsqu’il lui demanda d’aller au bal avec elle. « Je comptais te kidnapper pour la première danse obligatoire que j’ai à faire de toute manière mais si tu veux vraiment que j’aille avec toi au bal, va falloir que tu me fasses plus de cookies, je suis une princesse capricieuse après tout ! » Elle eut un grand sourire amusé. Tout son blabla était une réponse positive à la demande de Zane mais dite de manière taquine comme elle avait l’habitude de s’exprimer lorsqu’elle était avec lui. Oui, elle ne savait pas pourquoi, mais avec lui, elle était toujours comme ça, malicieuse et taquine...

    [1 343]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Planqués aux cuisines [PV]   Mer 5 Mar - 19:14

    « C'est sûr que la salle commune des Poufsouffle est mieux placée que celle de Gryffondor, mais bon, celle de Serdaigle est quand même encore pire. » Remarqua Zane que ça n'aurait pas dérangé de monter des étages si ça lui avait permis d'être dans les maisons où ses maîtres avaient été. Mais bon, il avait le profil d'un parfait Poufsouffle. Surtout à onze ans. Maintenant son côté charmeur/séducteur était un peu plus déstabilisant. Mais puisqu'il y avait des préfètes resquilleuses, il pouvait bien y avoir des Poufsouffle un peu taquin, non ? Il rit à la remarque de Silah sur son rôle de préfète, c'est vrai que ça avait étonné pas mal de monde quand elle avait été nommée, mais ça avait eu l'effet voulu, elle ne séchait presque plus les cours (pour ce que Zane en savait en tout cas), et elle était plus sérieuse qu'avant. Et comme Silah était plus sage, Ehawee l'était aussi. Mais selon Zane c'était aussi un effet de la maturité. Elles n'étaient plus des gamines de onze ans rêvant de courir dans le parc, ça jouait tout de même. Cela dit, Silah faisait une bonne préfète, à sa manière en tout cas.

    « Je suis pourtant un vrai saint, le parfait petit Poufsouffle. Enfin, à part que je fume et que j'adore les filles, mais la fondatrice de ma maison n'a jamais été très claire sur ces deux points. Ni sur le chantage quand il était pour la bonne cause. » Il ne savait pas si Silah savait qu'il fumait, mais ça n'avait pas d'importance, il ne s'en cachait pas. Ça l'avait pris l'été dernier pendant qu'il s'amusait à courir les filles entre deux histoires sur la couleur des serviettes. Dans les bars on lui proposait de l'alcool et des cigarettes, il prenait les deux. Mais il consommait avec modération car il fallait qu'il soit capable de travailler le lendemain, de même, il fumait relativement peu même s'il était vite devenu accro au geste (et à la nicotine). Ça le détendait, lui qui était toujours super stressé. Mais n'essayait pas de sentir sur lui l'odeur de la cigarette, comme dit plus haut, il fume peu, surtout à Poudlard, donc il sentait plus souvent les gâteaux que la cigarette.

    « Vincent et moi ? Non. C'est une cause perdue. On se tolère tout au plus. » Et parce que Fredericke tait au milieu et posait ses règles. C'était une vraie duchesse, on voyait bien que c'était elle qui commandait en dépit du très mauvais caractère de Vincent. Ce dernier était incapable de lui refuser la présence de son serviteur, qu'elle considérait comme quelqu'un de sa famille. D'autant que Zane et sa famille avaient une valeur ajoutée : Vincent était auror, souvent absent, et Fredericke était atteinte d'une maladie chronique, elle ne pouvait pas être seule.

    « Je comprends, c'est honorable de ta part de ne pas vouloir être une charge pour tes parents. Si tu veux, tu pourras travailler avec moi l'été. On embauche souvent des personnes en plus l'été à cause des autres domestiques qui prennent leur congé. » Bon, par contre, c'était pas super passionnant comme boulot, c'était cuisine et ménage (surtout ménage), mais chez les Maiden, il n'y avait pas de mauvais payeurs, les remplaçants étaient payés plutôt chers de l'heure si on prenait en compte qu'on leur prêtait un logement si besoin était et qu'ils étaient aussi nourris. En plus maintenant il fallait s'occuper de la demeure londonienne en plus du château en Allemagne, ils tombaient vite en sous-effectifs, trop vite au goût de Zane qui voyait bien qu'il y avait du laisser-aller dans certaines ailes du château (par contre à Londres tout était toujours super propre, mais sa mère y était, donc c'était normal, il avait hérité sa maniaquerie de ses parents). « Hum... oui, depuis que je peux marcher c'est ce que je veux faire. Enfin, sauf qu'à cette époque je croyais encore que ce serait Roze qui deviendrait la duchesse en titre. Mais ça ne change rien, je suis très proche de Fredericke aussi. » Il appelait rarement ses maîtresses par leur prénom contrairement à Vincent, mais il était parfaitement capable de le faire. Il avait grandi au château tout de même ! D'ailleurs, Silah lui demanda pourquoi il n'aimait pas Vincent, et ça remontait à assez loin.

    « Je ne l'ai jamais vraiment aimé. Il est arrivé un été avec Fredericke au château et elle a annoncé de but en blanc qu'il allait devenir un membre de la famille. Je précise qu'à l'époque ils ne sortaient pas ensemble. Il a eu le droit à une chambre, Roze est devenue sa tutrice, on m'a demandé de le traiter comme un membre des Maiden. Sauf qu'il n'en est pas un. C'est un Fayr. Donc un connard. » il balança le fouet qu'il avait utilisé pour sa pâte à gâteau dans l'évier dans un geste de mauvaise humeur.

    « Après il a mis Fred' enceinte et elle est restée seule à Pré-au-lard pendant que môsieur Vincent l'égoïste se la coulait douce ici à Poudlard – il est plus jeune qu'elle d'un an -. On a agressé Fredericke et elle a perdu le bébé. Elle a mis des mois si ce n'est des années à s'en remettre, en fait, elle commence à peine à ne plus pleurer quand elle passe devant l'armoire qui contient les barboteuses qu'elle avait cousu pour le bébé. Enfin bref, peu importe. Rien que ça, ça avait suffi à m'énerver. Puis un peu après je suis tombé amoureux de sa sœur, Caroline. Ça allait fatalement posé un problème puisqu'il était déjà considéré comme duc consort et que moi je ne suis qu'un serviteur. J'étais prêt à passer outre ce problème, mais elle préférait les gens bien nés, comme son frère, elle cherchait un noble à se mettre dans la poche, alors elle sortait avec cet imbécile de Prince Nicolas. Toutefois, elle était amoureuse de moi, alors elle m'a embrassé. Ce qui a fait capoté ses plans de grandeur, sa relation avec Nicolas et comme elle n'a pas assumé, elle s'est barré. A dire vrai je ne sais pas où elle est en ce moment et je m'en fous complètement. Mais ça n'a rien arrangé à ma relation avec Vincent. » Chaque fois qu'il voyait Vincent, il pensait à Caroline et ça le mettait sur les nerfs. Heureusement, c'était un phénomène qui s'était bien atténué avec les années et il n'éprouvait vraiment plus rien pour Caroline. Mais cette histoire l'avait transformé à tout jamais. Il n'avait plus fait confiance aux filles et il était sorti avec presque toutes celles qui voulaient bien de lui dans Poudlard. Il n'en éprouvait absolument aucune honte. On ne pouvait pas faire confiance aux gens qui n'étaient pas de sa famille, et encore, Caroline en faisait presque parti via son frère et elle l'avait trahi. « Bref, voilà toute l'histoire. Tu peux comprendre que du coup Vincent et moi on ne peut pas s'entendre parce que je ne peux pas lui pardonner. » il n'y aurait eu que l'histoire avec Caroline, ça n'aurait pas porté à conséquence, Zane n'était pas du genre à en vouloir au frère pour les erreurs de la sœur, mais il y avait eu le reste, l'accident, tout ça. Il avait tellement... tellement... eu mal ! Pas pour lui, mais pour Fredericke, qui était dehors, qui était seule, qui avait perdu son bébé... C'était tellement horrible. Et Vincent, lui, il avait continué Poudlard. C'était si facile pour lui, Fred' prenait toujours tout en charge !

    Il se calma et tâcha de se détendre en faisant rouler ses épaules en arrière. Parler de tout ça l'agaçait profondément mais il n'avait aucune raison de ne pas en parler à Silah qui était une très bonne amie. Cependant, il valait mieux changer de sujet et parler plutôt de ce qui tracassait la gryffondor, surtout que ce n'était pas grand chose. Zane trouvait que ça ne valait pas le coup qu'elle se prenne la tête. « A ton service mademoiselle. Mais je t'assure, ça va passer très vite, tu n'auras pas le temps de te rendre compte que nous ne sommes plus là que tu nous auras rejoins dehors ! » Lui-même voyait sa dernière année lui filer entre les doigts tout en se disant qu'il était en train de louper quelque chose... sauf qu'il n'avait toujours pas vraiment mis le doigt sur quoi exactement. A cause du traumatisme évoqué précédemment évidemment. Il lui fallait encore quelques semaines pour bien réaliser alors même que lorsque Silah lui rétorqua qu'elle était la seule princesse de sa vie, il sourit et acquiesça le plus naturellement du monde. « Bien entendu que tu es la seule princesse de ma vie, qui veux-tu que ce soit sinon ? » On pourrait facilement lui répondre n'importe laquelle de ses ex au hasard mais bon, il fit fi de ce détail, après tout, actuellement il était célibataire, et ça durait depuis... hou ! Plusieurs mois ! Depuis un peu avant la rentrée avant en fait, quoique des flirts dans un bar ou en boite, ça ne comptait pas non plus comme une vraie relation. Du coup c'était encore plus vieux, ça devait dater de l'année précédente. Un record vous dis-je ! Du moins si on regarde la vie sentimentale de Zane depuis le départ de Caroline. Mais c'était peut-être justement parce qu'il s'était trouvé une nouvelle princesse....

    « Cool, tiens, prends tes cookies. Je te donne tout le paquet, tant pis pour les copains. Mais fais gaffe, tu dois me sortir le grand jeu le soir du bal, n'oublie pas que pour moi c'est le dernier. » Il lui fit un clin d'oeil, il avait retrouvé sa bonne humeur, oubliant la colère qu'il avait ressenti en repensant à Vincent et à Caroline quelques minutes avant.

{1 638}
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Planqués aux cuisines [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Planqués aux cuisines [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Planqués aux cuisines [PV]
» Une Isabella perdue & une odeur alléchante. [PV P'tit Tuc ^0^]
» La cuisine française à l'UNESCO?
» [RUDY] Cuisines - Terminé ~
» LA CUISINE MEDIEVALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: