AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Qui veut souffrir?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Qui veut souffrir?   Lun 6 Jan - 23:32

Le quidditch et Tamarah, ca avait immédiatement été une grande histoire d'amour. D'ailleurs, si on connaissait le nom de la demoiselle dans l'école, ce n'était pas pour ses notes exceptionnelles, ce n'était pas non plus pour son sale caractère, ce n'était même pas non plus pour son poste de préfète de Gryffondor mais belle et bien pour la hargne dont elle avait fait preuve sur le terrain. Chaque maison avait imposé un nom dans les airs. Le plus réputé de tous les élèves était sans aucun doute Emeric Larsen qui dominait sans souci le poste d'attrapeur, offrant la victoire aux Serpentards match après match. Chez les Poufsouffles, Rhys Ellis s'était illustré comme gardien. Le poste de poursuiveur, Maximilien Bosman était pressenti pour dépasser le record de but en match avec un score personnel de 13 anneaux franchis en un seul match Record de 15 but toujours détenu par mon Rhyssou. Et donc, pour finir, Tamarah Filean était le nom à retenir parmi les batteurs. Il était d'ailleurs à déplorer que parmi tous ces joueurs, trois ne seraient plus revus sur le terrain de l'école. Etrangement, Friday n'allait pas être regrettée par ses anciens adversaires tellement elle les avait fait dégusté. On la prenait tellement pour une violente que ça semblait étonnant de la voir se promener sans une batte à la main, comme si frapper dans quelque chose, que ce soit un cognard, une tête ou une rotule, était quelque chose de quotidien pour la jeune demoiselle.
En fait, Tam' était quelqu'un de toujours très fair play dans sa manière d'agir sur le terrain. Après tout, pour montrer encore et encore qu'on est le meilleur, il faut que l'adversaire continue de vouloir jouer. Lorsque Gryffondor avait affronté Serpentard il y avait maintenant deux ans, elle était allée voir Arthur Bey pour le féliciter de lui avoir mis un cognard dans la trogne. Depuis sa démission de l'équipe, elle n'en restait pas moins amoureuse de ce sport et participait à l'entrainement de son équipe. Même avec juste deux années d'expérience, elle pouvait toujours apporter de l'aide. Elle assistait également à tous les matchs afin de supporter son équipe mais aussi observer la technique des autres joueurs. Pour un batteur, c'est important de connaître les autres joueurs, il faut savoir comment ils bougent afin de viser correctement.

En voilà une bien longue intro pour dire qu'elle avait assisté au dernier match de Daryl Lewis l'année précédente. Il était poursuiveur pour les Serdaigles. Il n'était pas mauvais mais en-dessous du niveau de ses coéquipiers. Aux yeux de Tamarah, ça pêchait un peu sur sa manière de voler, il était un peu trop linéaire dans ses trajectoires et en faisait une cible relativement facile pour les batteurs. Il avait d'ailleurs pris quelques coups assez violents durant le match. Solidaire avec le garçon (n'oublions pas que les batteurs se doivent d'approcher les cognards et donc les premiers entrainements sont particulièrement douloureux), elle était allée le voir afin de lui proposer un coup de main pour apprendre à ne pas se faire avoir. Il paraît qu'il est plus facile de marquer un but quand on n'a pas une commotion cérébrale. Ahahah, Tamarah n'avait jamais eut ce genre de problème. J'entends déjà les mauvaises langues dire que c'est parce qu'elle n'était pas poursuiveuse et qu'elle ne marquait pas de but. A ceux là, je ne répondrai qu'une chose, c'est juste que pour une commotion cérébrale, faut un cerveau et Tam' n'en est pas équipée. Proposition qui avait du un peu surprendre un peu l'aigle car, seulement présent depuis un an dans le château un peu délabré de Poudlard, il ne devait pas savoir qu'elle avait été joueuse. Les deux jeunes gens s'étaient trouvés par mal occupé jusqu'à la fin d'année, il faut dire que ce n'est pas toujours facile de penser à jouer lorsqu'on se demande si on ne va pas encore risquer sa peau dans la journée. Du coup, ça avait été repporté encore et encore jusqu'à ce que les vacances arrivent. Tam' est quelqu'un qui n'abandonne pas facilement, dès la reprise des cours elle était allée trouver Daryl pour trouver une date.

Le jour J, Friday rejoignit le Serdaigle dans les couloirs et l'emmena vers la réserve des cognards. Ils prirent une malle avant de se diriger non vers le terrain de Quidd mais vers une zone un peu plus boisée et moins fréquentée.

- Ca va? Tu es prêt à te faire quelques bleus? Suis sûre qu'avec les vacances, tu dois te dire que ça ne faisait pas si mal que ça en fait. Bah détrompe-toi, ça fait bien super mal.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1029
Âge : 18 ans
Actuellement : Stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   Lun 13 Jan - 0:18

Nouvelle année pour Daryl, ce qui voulait dire nouveaux cours, nouveaux amis mais surtout nouvelle saison de quidditch ! Celle de l'année passée ayant été suspendue à cause des évènements de fin d'année, le jeune Serdaigle était plus qu'impatient à l'idée qu'il allait à nouveau pouvoir monter sur un balai. En effet, il vivait dans un quartier moldu et ce n'est pas forcément l'endroit idéal pour pratiquer le quidditch. Cela faisait donc assez longtemps que le garçon n'avait pas joué à ce sport magique mais il comptait bien revenir en force ! En effet, cette activité avait vraiment été une révélation pour le petit, celui-ci ne se sentant pas vraiment à l'aise avec les sports dans le passé. Il avait décidé qu'il allait changer cela. Bon, il n'allait pas non plus devenir un body-builder et pratiquer 10 sports à la fois, il allait seulement se concentrer sur le quidditch afin de s'améliorer. Et une des premières étapes pour peaufiner sa technique de jeu était d'éviter les cognards, ces maudites balles qui poursuivent les joueurs pendant les matchs. Daryl avait d'ailleurs été touché plusieurs fois par ceux-ci lors de son dernier match, celui contre poufsouffle. Cela ne l'avait pas beaucoup perturbé pour marquer des buts mais les jours qui suivirent, son corps lui avait fait un peu la gueule. Il avait d'ailleurs dû aller voir madame Pomfresh une nuit, tellement la douleur qui provenait d'une blessure causée par un cognard était grande. Alors si il pouvait éviter ça, ce serait un plus !

Par chance, le jeune poursuiveur avait été interpellé après son match par une ancienne joueuse de Gryffondor, Tamarah Filean. Sans même qu'il n'ait dû chercher quelqu'un d'expérimenté en quidditch, la jeune fille s'était présentée à elle, et il ne devait pas se plaindre ! Daryl n'avait pas eu la chance de voir la joueuse à l'oeuvre étant donné qu'il était arrivé à Poudlard l'année dernière et que la lionne avait arrêté le quidditch cette année-là. Mais bon, le quidditch c'est comme le vélo, ça ne se perd pas ! C'est comme ça qu'on dit, non ? Et en ce début d'année plutôt nuageux, il avait rendez-vous il a un rencard le coquin avec l'ancienne batteuse dans les couloirs du château avant de se diriger vers un espace vert pas loin du stade de quidditch. L'endroit qu'ils avaient choisi était innocupé et ils avaient la liberté de pouvoir utiliser tout l'espace qu'ils voulaient ! Le temps n'était pas vraiment au rendez-vous, mais bon ils feraient avec. Tamarah avait apporté la malle contenant les petits balles sauvages et était prête à aider Daryl aujourd'hui. Ca ne vous rappelle pas une certaine scène d'Harry Potter à l'école des sorciers ? La jeune fille, pas timide pour un sou, l'avertit déjà que cela n'allait pas être une partie de plaisir, mais le jeune garçon était déterminé et ne reculerait devant rien.

« Ne t'inquiète pas, je suis prêt ! »

Il allait sûrement mettre un petit peu de temps à se dérouiller à cause de l'arrêt du sport pendant les vacances, mais bientôt il serait de nouveau opérationnel et prêt à s'améliorer !

[520]




To love is nothing. To be loved is something. But to love and be loved, that’s everything.
     

Serdaigle 2018

Daryl Lewis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   Lun 13 Jan - 22:55

Non mais il était incroyable ce garçon, il l'avait laissé porté la malle avec les balles. Elle, Tamarah - Friday - Filean, une jeune demoiselle de 14 ans. Quelle goujaterie de la part du Serdaigle. Bah franchement, on se demande pourquoi les intellos sont célibataires, voilà qui répondait à la question. Quand on passe autant de temps dans les bouquins, on peut peut-être s'intéresser à celui qui s'intitule "Galanterie et savoir-vivre". En plus, Tamarah se montrait aimable, elle lui proposait son aide pour éviter de prendre des coups pendant son prochain match et être plus efficace sur le terrain, c'est lui qui lui devait un service après tout.

Bon d'accord, si Daryl avait émis la moindre possibilité de se montrer galant, Friday l'aurait rembarré comme un malpropre en lui remettait à l'esprit qu'elle était bien plus couillue qu'une partie des joueurs qui avaient foulé le terrain de Quidditch. En plus, avec ses bras en allumette, Daryl n'aurait peut-être pas réussi à soulever la caisse. Il fallait garder à l'esprit que c'était encore un petiot. Oui, deux ans, dans la vie d'un adolescent, c'est énorme, d'ailleurs, littéralement parlant, Daryl n'était même pas encore un adolescent.

Bref, peut importait le manque d'éducation du jeune garçon puisque Friday lui avait préparé un tour pendable à sa façon. Un bon entrainement ne peut être un bon entrainement si on ne vit pas les jours suivants sous antalgique avec des bleues qui poussent à se demander s'il reste encore un peu de sang dans les veines. Le Serdaigle venait de lui dire qu'il était prêt, on allait vite le vérifier. Tenant une batte dans la main gauche, elle s'agenouilla pour déverrouiller la male. Elle s'agitait beaucoup, comme d'habitude. Ceci dit, cette fois, il y avait un piège. L'ex-batteuse avait libéré l'un des cognards avant de refermer le couvercle par-dessus. Dès que la boite fut ouverte, la balle décolla avant d'être envoyé vers Daryl par Tamarah. Oh, rien de violent non plus, juste une petite poussée amicale. Il était encore bien tôt pour tenter de le blesser.

- Vole, Daryl. Vole comme si tu avais un cognard au cul.


Elle se mit à rire. Désolé pour les adeptes du stéréotype, ce n'était pas un rire démoniaque de l'être abominable heureux d'avoir fait son méfait, juste celui d'une jeune demoiselle, un peu brute sur les bords, contente de mettre à mal un garçon. Attention, Tamarah n'était pas sexiste, ça sous entendrait qu'elle pense que les femmes sont supérieures aux hommes. Non, Friday avait une très piètre opinions des jeunes femmes, surtout celle qui pensent que se casser un ongle est la pire chose au moins, après les araignées. Non, pour Tam, tout le monde était un boulet.

- Je serai toi, je ne volerai pas en ligne droite, mon coco chéri adooooooooore ça.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1029
Âge : 18 ans
Actuellement : Stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   Mer 15 Jan - 17:17


Daryl eut à peine le temps de chevaucher son balai que la lionne laissa sortir un cognard de la malle avant de l'envoyer d'un coup de batte en plein sur le jeune serdaigle, qui ne devait pas être à plus de trois mètres de là. Par chance, il réagit assez vite et tapa du pied immédiatement pour décoller dans les airs. Tout en s'éloignant à toute vitesse de la forcenée, il cria « Mais t'es fooooolle ! » Le garçon ne connaissait pas bien Tam et ne savait pas qu'elle était en réalité complétement barjot. Au premier abord, il l'avait trouvé assez sympathique de venir le trouver pour lui proposer de l'aider à s'améliorer au quidditch. Donc, il y avait deux explications, soit la jeune fille était complètement tarée, soit elle était très lunatique. Après tout, la plupart du temps, les entrainements commençaient par un échauffement, parfois juste une introduction mais il était plutôt rare qu'on essaie dès la première seconde de casser le nez de ses coéquipiers. C'est vrai quoi, personne n'avait encore déclaré que l'entrainement avait commencé !

Le bleu et bronze n'aimait pas vraiment la manière dont cet entrainement avait débuté et surtout le plaisir que Tamarah tirait du fait de voir le petit filer à toute allure sur son balai magique dans la direction opposée au cognard. Elle était bien à Gryffondor, il n'avait pas rêvé ? A moins qu'elle ne l'ait escroqué et qu'elle ait menacé un pauvre petit gryffondor fraichement arrivé à Poudlard de lui filer son uniforme sous peine de mourir dans d'atroces souffrances ! Sur le coup, Daryl n'en était plus si sûr. Maintenant, le choixpeau hésitait souvent pour répartir ses élèves, mais il était rare qu'il se trompe entre un sorcier qui devait aller chez les vipères ou un qui devait aller chez les lions ! Pour le deuxième année, c'était déjà tout tracé, Serdaigle sans aucun doute. Mais la blondinette n'aurait certainement eu aucun problème à atterir chez les serpentards, le brunet en était sûr. Tamarah avait de la chance d'être une fille et d'être plus vieille que lui ! Il se vengerait sûrement de ça en temps voulu.

Hormis les commentaires un peu sadiques de la demoiselle, elle lui conseilla enfin elle criait surtout parce que Daryl était déjà à environ 100m d'elle à l'heure qu'il est de ne pas voler en ligne droite, car il serait dès lors une cible facile pour les petites balles malicieuses. Même si il pestait contre la préfète pour l'avoir pris de cours de cette façon, il essaya de suivre son conseil. Il fit alors des zigzags sur son balai et passa le long d'un arbre avant de revenir en arrière. La petite balle ne s'arrêta pas et déracina complètement le végétal. Et ben, c'était costaud ces affaires-là ! Soudain, Daryl eut une idée assez malicieuse. Enfin, dans son esprit ça sonnait comme un super plan de vengeance diabolique, mais bon il a 12 ans aussi Il revint à toute vitesse, tout en continuant d'éviter de voler en ligne droite, vers la batteuse. Arrivé à sa hauteur, il l'esquiva et continua son chemin dans le dos de la lionne. De cette façon, le cognard le suiverait et la jeune fille serait peut-être prise par surprise par l'objet volant.

[545]




To love is nothing. To be loved is something. But to love and be loved, that’s everything.
     

Serdaigle 2018

Daryl Lewis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   Dim 19 Jan - 2:42

Tamarah était écroulée de rire à voir Daryl sauter sur son balai pour décoller à tout blinde, un cognard juste aux fesses. Il la traitait de folle. Enfin, elle croyait. De son point de vue terrestre, tout ce qu'elle entendait était "Ouiiiin, maman, j'ai peur".  Pour ce qui était d'être folle, il se pouvait bien que ce soit vraiment, il ne fallait peut-être pas qu'un psy fasse une analyse de la demoiselle. D'un autre côté, elle ne faisait que taquiner un peu Daryl. Ce n'était pas parce qu'il pouvait se faire massacrer par une balle déchainée que ce n'était pas amusant.

- CONCENTRE-TOI SUR TON VOL AU LIEU DE RÂLER.


Peu probable que le pousuiveur des Serdaigles puisse l'entendre de là où il était mais bon, ça ne coutait rien d'essayer. De plus, il paraît que lorsqu'on a un cognard aux fesses, on a une certaine tendance à occulter tout le reste. Ce qui avait aussi disparu, c'était visiblement l'esprit écologique puisque ces manœuvres d'évitement coutaient la vie à la végétation alentour. Oh, non, elle se foutait royalement de la santé des arbres, elle n'y pensait jamais. C'était juste qu'elle n'était déjà pas bien sûr d'avoir le droit de libérer un cognard, comme ça, dans la cours, alors s'il y avait des dégats matériels, ça allait forcément lui retomber sur le coin du nez.

Finalement, le serdaigle changea de stratégie pour foncer sur la Gryffondor qui prendrait très mal qu'on sous entende qu'elle ait pu voler la tenue d'un première année. Nan mais oh, d'accord, elle n'est pas bien grande mais ce n'est plus à sa taille.. Bien évidemment, le cognard le talonnait de près. D'aussi loin que le garçon pouvait se trouver, elle imaginait assez bien ce qui pouvait se tramer dans sa petite tête. Il ne volait peut-être pas en ligne droite mais sa trajectoire globale était claire, il visait Tamarah. Oh, pas directement, il n'allait pas lui rentrer dedans. Même s'il voulait se venger, il dégusterait beaucoup trop dans le choc. Il aurait du aussi parier sur le fait qu'il se rétablirait plus vite de Friday pour fuir loin avant qu'elle ne puisse lui mettre la main dessus. C'était clairement dans le but d'approcher le cognard de l'ancienne batteuse.

Bon, elle n'était pas effrayée par la situation, à la rigueur, un peu anxieuse, ça faisait un moment qu'elle ne s'était pas retrouver sur la trajectoire de la balle. Elle agrippa fermement son arme et attendit que Daryl passe. La mâchoire serrée, les articulations des doigts blanchies par sa prise, elle se mit en position. La balle adopta bien le comportement espéré par le garçon. Il faut dire qu'il était passé suffisamment près pour ne pas lui laisser le choix. Soudain, Friday lâcha son coup et le balle rebondit pour aller s'écraser dans le sol. Si seulement les choses étaient aussi simples. Le cognard voulait déjà reprendre son envol. La préfète lâcha son instrument et plongea sur l'objet de toutes les souffrances. Elle se fit décoller du sol une première fois, puis une deuxième mais la troisième fut la bonne. Avec assez de prise, elle parvint à l'approcher de la caisse pour l'y enfermer. Elle venait de dérouiller. Oh, pas grand chose mais suffisamment pour lui rappeler que ce n'était jamais pas un poste de gonzesse, heureusement qu'elle n'en était pas une. Dans sa vision des choses, il y a les garçons, les filles et elle, au milieu.

Reprenant son souffle et tentant de rester le plus stoïque possible, elle se mit debout et siffla à l'intention de Daryl qui, étrangement, n'était pas resté à côté d'elle. Il faut dire que ça aurait été terriblement tentant de donner plus de vitesse au cognard. Ca aurait été aussi plus dangereux pour le jeune Serdaigle s'il n'avait pas réussi à esquiver.

- Tu vois, tu as survécu. Contrairement à l'arbre. Je dirai même que tu as bien géré. Bon, d'accord, ce ne sont pas des conditions de match avec deux cognards et des but à marquer, mais c'est pas mal du tout. En plus, tu as même anticipé ma deuxième leçon. Au cas où ce n'était pas clair, la première c'était "faut toujours être sur ses gardes". Donc, ma deuxième leçon est simple. Le cognard s'en fout de toi, c'est juste que t'es le plus proche alors n'ait aucune pitié à sacrifier un autre joueur, ennemi comme ami.


Oui, Pour Friday, ça ne posait pas franchement de souci de conscience que d'attirer le cognard sur un membre de son équipe. Enfin, en théorie. Sur la pratique, étant donné qu'elle était batteuse, ça n'allait pas. Mais si elle avait été poursuiveuse… Sa logique était on ne peut plus simple. Si tu es en position de marquer, alors il faut tenter ta chance. L'équipe est là pour t'aider et te protéger. Dans le meilleur des cas, tu trouveras un batteur. Elle l'avait déjà fait, de se porter au plus proche d'un joueur ciblé pour devenir la cible à sa place. Bon, c'était l'histoire de quelque seconde, le temps d'être en capacité de frapper. C'est le bon côté du poste, tu as une batte pour te protéger. Imaginez le même poste mais tout à la main… pleure tes phalanges.

- Bon, tu es prêt à y retourner. Ce coup-ci, je suis sympa, je te laisse t'envoler avant de libérer la bête. Ce que j'aimerais que tu essayes de travailler, c'est ta manœuvrabilité. Limite en mode acrobatie. Je n'ai pas besoin de te rappeler que le cognard n'est pas très doué pour tourner. D'accord, si tu slalomes, tu le ralentis mais il y a d'autres techniques bien plus efficaces. Par exemple, genre la roulade du paresseux. Si tu gères, tu es tranquille. Dès que tu en as assez, frôle moi que j'arrête la balle.


La roulade du paresseux était l'une des figures qui faisait frémir la populace. Alors que le cognard est sur le point de toucher un joueur, il se laisse basculer sur le côté pour se suspendre sous son balai. Le cognard ne peut réagir assez vite et frôle le joueur sans l'atteindre. Bon, après, il y a des antécédents de joueurs qui n'ont pu se remettre en selle avant le retour du cognard. Et là, ce n'est pas beau à voir.

TOUT COMPTE
PLUIE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1029
Âge : 18 ans
Actuellement : Stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   Jeu 30 Jan - 21:49

Le premier match pour les serdaigle serait contre gryffondor et c'était le deuxième de l'année, et il fallait que Daryl soit prêt pour ça. Même si les lions n'étaient plus aussi redoutables qu'autrefois, il fallait s'assurer la victoire, que ce soit en marquant un maximum de points ou en attrapant le vif. Mais après tout, les aigles avaient gagné aux points l'année dernière, peut-être que cette année ils renouvèleraient l'exploit ? En tout cas, la première chose à faire était d'éviter de se prendre un cognard dans la face dès le début du match, ce serait bête quand même. Imaginez la foule en délire qui attend de vous une prestation spectaculaire, et puis soudain, après même pas une minute de jeu, une petite balle malicieuse vient vous mettre hors de nuire en deux temps trois mouvements. Il faut dire que ça serait vraiment dommage.

Alors qu'il volait tel un phénix flamboyant sur son balai, le deuxième année commençait à comprendre le truc. Le cognard était certes rapide, mais les techniques pour le ralentir étaient nombreuses. Que ce soit le changement de directions ou les zigzags, le jeune garçon le sentait maintenant mieux qu'avant. Bon, ce n'était pas en une journée qu'il allait devenir un joueur prodige, mais il pouvait nettement s'améliorer, surtout en suivant les conseils de Tamarah, qui avait décidément l'air d'une joueuse qualifiée. Cette dernière lui cria d'ailleurs quelque chose pendant son vol, mais le garçon n'entendit que des sons, étant trop loin de son interlocutrice.

Par la suite, son plan de vengeance avait plutôt bien marché, c'est-à-dire que la balle enragée avait suivi le sorcier de près pour ensuite faire face à l'ancienne batteuse des lions. Cette dernière, n'ayant pas perdu la main, réussit à contrer la balle et à ensuite la maitriser sur le sol. D'un certain point de vue, on pourrait croire que la blondinette faisait du catch avec l'objet magique. Elle parvint cependant à la ranger dans la boîte. Et bien, elle était manifestement douée.

Lorsque la jeune fille siffla, l'aiglon sût qu'elle le rappelait à l'ordre, et il fit volte-face pour revenir se placer devant elle, sans pour autant descendre de son balai. Visiblement, elle ne semblait pas trop lui en vouloir pour la petite vengeance personnelle, et Daryl écouta ses conseils attentivement. Et bien, sans le savoir, il avait réalisé une technique de quidditch. Daryl, ou le talent inné Etonné au départ, il ne fut cependant pas tout à fait d'accord avec la dernière partie de la phrase de Tam, c'est pourquoi il répondit :

« Mais, si jamais je blesse un de mes coéquipiers de cette manière, il ne pourra plus marquer après, ou même attraper le vif ou arrêter les balles. Il n'y a qu'avec les batteurs que c'est utile, non ? »

Bon, après, si le joueur était de l'équipe adverse, le bleu et bronze hésiterait un peu moins, mais tout de même, un match de quidditch était toujours plus passionnant avec quatorze joueurs sur le terrain. Même si tous les moyens étaient bons pour gagner la coupe cette année mouahaha Mais il est vrai qu'il avait déjà remarqué quelques joueurs, surtout des serpentards bande de fourbes exécuter cette prouesse. Ceci dit, les vipères étaient l'équipe à battre cette année ! Daryl garderait ça en tête pour la suite, de toute façon. Tamarah continua son discours.

« Ok, je ferai de mon mieux ! » déclara-t-il ensuite d'un ton déterminé.

Le garçon connaissait bien la technique du paresseux, mais ne l'avait en revanche jamais pratiquée. Enfin, il y a un début à tout ! Pour le moment, il était confiant et tenterait le coup. La lionne lui signala que dès qu'il en avait marre, il lui suffirait de venir la frôler pour qu'elle arrête la balle folle. Beeeek tu veux me toucher va t-en aaaaah Daryl repartit dans les airs, mais pas trop haut, et dès que le cognard arriva vers lui, il essaya de reproduire la figure. Malheureusement, il perdit l'équilibre et tomba de son balai avant de venir s'étaler sur le sol avec une élégance inexistante.

« Ca commence bien... » bafouilla-t-il, la bouche encore remplie de brins d'herbe. Comme si ce n'était pas assez, le cognard revint vers sa direction mais ce coup-ci, le jeune brun était à pied ! Il se releva donc et prit donc ses jambes à son cou et partit en direction de Tamarah, dans l'espoir que celle-ci puisse arrêter la balle enragée à temps.




To love is nothing. To be loved is something. But to love and be loved, that’s everything.
     

Serdaigle 2018

Daryl Lewis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   Mar 4 Fév - 22:48

Ca c'était la classe, elle n'avait qu'à siffler pour qu'un élève, sur un balai perché, rapplique. Si ce n'était pas de l'autorité, qu'est-ce que ça pouvait bien être? Bon, après, son autorité était peut-être juste liée au fait qu'elle était plus vieille, plus gradée, qu'elle était l'entraineur, qu'elle était plus jolie, plus intelligente, plus grande pas gagné ça plus forte, plus douée, enfin la liste est très très longue, ça va de soi. J'ai peut-être oublié plus modeste.

Elle trouvait drôle de le voir ne pas mettre le pied à terre pendant qu'elle lui expliquait divers trucs. Elle n'était pas vraiment sure de savoir si le garçon était sur ses gardes comme elle voulait lui apprendre ou s'il avait juste peur mais le résultat n'était pas très différent, il était prêt à partir au moindre geste suspect. Durant un instant, la blonde regretta de ne pas avoir demandé à un autre élève de libérer un cognard à l'abri des regards pour l'envoyer sur Daryl mais encore une fois, ça aurait été dangereux et, il faut bien l'avouer, elle n'y avait pas pensé.

Visiblement, il y avait une divergence d'opinion entre l'élève et le professeur quant au sacrifice d'un joueur.

- Ah, c'est sûr, le mieux, c'est de commencer par avoir les joueurs adversaires et de se rabattre sur tes batteurs si tu le penses mais je pense qu'il faut garder à l'esprit que le joueur important, c'est celui qui peut marquer le point. Le rôle des autres, c'est le protéger le porteur du souaffle voire de prendre le relai. En plus, il faut bien que vos remplaçants servent à quelques choses.


Bon, certes, s'ils sont remplaçants, c'est qu'ils sont moins bons mais il faut bien les faire jouer de temps en temps. Ca devait être frustrant de ne jamais entrer sur le terrain, sauf quand un titulaire avait trop de boulot pour prendre part au match.

- Après, il y a sacrifier et sacrifier. Ca peut juste voulu dire te débarrasser du cognard sur un autre joueur sans qu'il ne prenne un coup.


Daryl s'envola de nouveau pour tenter la technique du paresseux.

- Rend-moi fière, jeune padawan.


Ouais, on pouvait être orphelin et avoir non seulement une bonne culture cinématographique mais un sens de l'humour foireux.  

Une fois que le garçon était en place, Tamarah ouvrit la mal et donna une impulsion pas bien méchante, juste pour guider la bête. Il ne fallait pas être trop méchant, c'était une technique de base que celle du paresseux mais pas forcément facile à réaliser, c'est toujours la remise en selle qui est difficile. Visiblement trop difficile pour Daryl qui chuta sans même l'intervention du cognard. Visiblement, il y avait encore pas mal de boulot. Ceci dit, Tamarah était à des milliers de lieux de l'entrainement. En voyant le serdaigle tomber, elle se voyait elle-même tomber lors de son dernier match, la blessure physique était depuis bien longtemps soignée mais celle morale en était loin.
Elle était pétrifiée et ne repris le contrôle de son corps que lorsqu'elle vit le jeune homme se remettre sur ses pieds pour courir vers elle, un cognard sur ses talons. Lâchant sa batte, parce que ça la ralentissait, elle prit son élan pour rejoindre le garçon qui ne pouvait pas lutter contre la vitesse du projectile. Alors qu'elle arrivait aux cotés de Daryl, elle ne prit pas de gant et le plaqua au sol. Tamarah n'était pas très grand ni très épaisse mais elle avait apprit des trucs dans le rue, notamment à courir et à avoir une grosse force de percussion si on tentait de lui bloquer la route.

Alors qu'ils heurtaient le sol, surement avec plus de violence pour le garçon que pour elle, c'est l'avantage d'être au dessus oui, Tam est une dominatrice la balle passa juste au-dessus d'eux. Elle sortit sa baguette.

- ACCIO BALAI


La monture de l'aigle arriva vers la lionne qui dû réagir vite en roulant au sol avec Daryl pour éviter le retour vengeur du cognard.

- Tu restes au sol. Tu ne décolles que quand je serai loin.


Elle se releva en vitesse et se mit à courir. Pour ceux qui réfléchissent aux trajectoires, la balle va encore dans le sens inverse de Tamarah. Elle était désormais une très bonne cible pour être pourchassée. Grace aux petits pattes du deuxième année qui avaient tricoté comme des folles, allez savoir pourquoi, la préfète pu atteindre sa battre après un troisième assaut de la balle. Avec difficulté, elle renouvela sa remise en boite.

Tremblante par l'adrénaline, et non par la peur, elle se mit en direction de son élève. Elle avait un peu de sang à la tempe mais impossible de dire quand elle s'était fait mal.

- On s'éclate, hein? On remet ça ou t'as besoin d'une pause?

Oui, elle était folle mais elle avait vraiment l'air de s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1029
Âge : 18 ans
Actuellement : Stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   Sam 22 Fév - 14:48

Daryl n'était pas le genre de garçon à ne penser qu'à lui et à sacrifier promptement un des ses coéquipiers lors d'un match de quidditch. Cela ne lui viendrait jamais à l'esprit, il préférerait encaisser l'attaque d'un cognard au risque d'être dans l'incapacité de continuer la rencontre plutôt que de diriger la balle enragée vers un autre joueur et ensuite se sentir super coupable si celui-ci aurait été blessé. Sûrement que s'il avait été à Serpentard il n'aurait pas hésité à éxécuter cette technique, mais il était actuellement à Serdaigle et ce n'était pas pour rien. C'était un gentil petit garçon après tout. C'est pourquoi, suite aux paroles de la préfète des lions, le petit brun répondit :

« Mais... Le joueur important, c'est l'attrapeur, tu crois pas ?! Et oui, les remplaçants sont là au cas où, mais ce n'est pas une raison pour mettre toute son équipe hors de nuire je trouve... » Daryl, ou le mec trop cultivé plein de vocabulaire.

Cependant, elle ajouta par la suite un point pour lequel le petit aigle put approuver. « Oui, si le joueur visé est plus apte à éviter le cognard que moi, c'est vrai que ça peut être une bonne idée. » Quand je vous disais que ce gamin avait un langage super développé.

Avant que Daryl ne tente la prouesse du paresseux et se rate complètement, la blondinette avait évoqué une citation venant d'un film moldu, Star Wars. Bien sûr, le deuxième année connaissait cette oeuvre cinématographique, mais il haussa cependant un sourcil, se demandant comment Tamarah puisse connaître elle aussi ce film, et surtout pourquoi elle avait laché cette phrase-là à ce moment-là. Enfin bon, la lionne était folle il n'était pas rare que la jeune fille soit parfois hors de son esprit.

Par la suite, le bronze et or, censé voler de ses propres ailes ben oui c'est aigle quoi... s'était tout bonnement vautré sur le sol après sa tentative d'éxécuter la technique du paresseux. Lui et la gymnastique, ça faisait deux. T'aurais pas du sêcher les cours d'éducation physique à l'école, petit voyou ! Tam était venue à son secours, et l'avait sauvagement plaqué contre le sol. Daryl ou le nouveau tombeur de ces dames. Tiens, en parlant de sacrifice ! La sorcière, apparemment plutôt douée avec sa baguette, avait réussi à faire venir le balai de Daryl, mais avait cependant interdit à ce dernier de se lever avant qu'elle ne s'éloigne. Ne sachant trop que faire et souffrant surtout d'un mal de dos assez puissant, le petit garçon ne bougea pas d'un poil et laissa la fillette faire. Une fois qu'elle fut assez loin, le serdaigle n'y alla pas pas quatre chemins et se chargea de remonter sur sa monture illico presto. Cependant, Tamarah avait réussi à maîtriser le cognard fourbe et, non sans peine, l'avait replacé dans sa boîte. Décidément, ces petites balles n'étaient vraiment pas fiables ! Toujours quelque peu effrayé, Daryl répondit immédiatement à la question de la jeune blonde :

« Euh, une pause me fera du bien ! »

Le petiot n'était pas habitué à tant d'adrénaline et d'action d'un coup, il lui fallait le temps de souffler. Se laissant tomber sur le sol, la respiration encore un peu saccadée, il se retourna vers Tam et lui posa une question banale, selon lui.

« Dis moi Tamarah, si tu es si douée au quidditch, pourquoi tu as arrêté ? »

Il n'avait aucune idée que la question pourrait peut-être la mettre mal à l'aise, mais après tout il n'était pas au courant de toutes les histoires de la jeune fille, ne l'ayant connu que très vaguement avant ce jour-là.




To love is nothing. To be loved is something. But to love and be loved, that’s everything.
     

Serdaigle 2018

Daryl Lewis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   Mer 26 Fév - 23:12

Il n'y avait pas à dire, Daryl et Tamarah n'allaient pas réussir à s'entendre sur le secret du sacrifice acceptable. Certes, l'attrapeur avait un role important mais surtout celui de terminer le match. Certes les 150 points étaient loin d'etre négligeables mais ce n'était pas la seule manière de gagner, elle avait déjà assisté à un match où les attrapeurs avaient fait la différence. Poufsouffle VS Serdaigle, il lui semblait bien. Lors de sa première année. Dans son souvenir, les Poufsouffles avaient déjà plus de 150 points d'avance lorsque le vif d'or avait été attrapé. Bref, elle avait donné son conseil à son petit élève, c'était à lui de décider s'il voulait l'appliquer ou non. Après tout, ce n'était pas elle qui dégustait à chaque match.

La discussion avait fini par laisser la place à la reprise de l'entrainement et il est inutile de répéter comment ce fut un échec pour Daryl et que Friday n'a pas utilisé sa douceur naturelle pour régler le problème. C'était tout elle, il fallait qu'elle joue les bourrins.

La préfète n'était pas connue pour son caractère aimable mais elle était quand meme contente de trouver Daryl sur son balai, s'il avait redécollé, c'est qu'il allait bien ou relativement bien mais ça revenait un peu au meme. Il est peut-etre meme un petit peu possible qu'elle se serait sentie coupable s'il avait été blessé pendant qu'elle l'entrainait. Bah ouais, ce n'était pas sur lui que la faute allait retomber. Quoi? Vous croyiez vraiment qu'il s'inquiète pour quelques bleus et des membres arrachés?

Le Serdaigle préféra faire une pause. Dieu que c'était une bonne idée, Tamarah venait de déguster mais elle ne pouvait pas avouer avoir mal si son cadet était près à continuer. D'un air le plus désinvolte possible, elle alla prendre deux bouteilles d'eau dans son sac à dos et en tendit une à l'aigle.

- Ca va? Tu ne t'es pas blessé? Ca ne doit pas d'arriver souvent de te faire allonger par une fille, ça va aller pour ton égo?


Qu'il lui réplique que ça ne doit pas lui arriver souvent de se retrouver sur un mec et qu'elle relibérerait immédiatement le cognard. Naméoh, c'est quoi ces propos homophobes?. D'un coté, si le jeune homme savait, c'était qu'il avait un sacré sens de l'observation, personne n'était au courant, pas meme Adria et c'était loin d'etre sur pour Tamarah.

- En tout cas, meme si tu n'as pas réussi à faire la manœuvre, je trouve que c'est pas mal. Après, c'est surtout une question d'entrainement et d'habitude. Je suis sur qu'avant ta quatrième année, tu seras un très bon joueur


Bon, peut etre pas, hein. Elle n'en savait rien mais avec de l'entrainement, il n'y a peut etre que les manchots qui n'arriveraient pas etre bons sur le terrain. Quoi que, un gnome, obèse, manchot et cul de jate pourrait faire un très bon souaffle
Pourquoi faut-il que tout le monde s'intéresse à l'arret jouer au Quidditch? Nan mais c'est vrai, meme Arthur ne va pas tarder à lui demander (parce que Tamarah voit dans le futur, on est doué ou on ne l'est pas)

- Oh, je ne suis pas si bonne que ça, je n'ai juste pas peur de me faire mal.


Bon, elle n'allait pas pouvoir s'en tirer aussi facilement, c'était gros comme une maison.

- Lors de mon dernier match, j'ai fait une très gros chute et ça a eut pas mal de séquelles. C'était avant que tu arrives à l'école.


La brune espérait que le garçon en déduise qu'elle a des séquelles physiques et non psychologiques.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1029
Âge : 18 ans
Actuellement : Stagiaire au département des accidents et catastrophes magiques


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   Mar 11 Mar - 22:51

Dans le feu de l'action, Daryl s'était relevé pour remonter sur son balai, ignorant la douleur qui se propageait dans son dos. En effet, le garçon avait quand même fait une sacrée chute, certes pas la même que si il était tombé de son balai lors d'un match de quidditch, là où les joueurs volent assez haut dans le ciel en général, mais assez éprouvante quand même. Mais bon, on parlait de quidditch là, alors il n'allait pas baisser les bras si vite ! Il mordrait sur sa chique, car il ne souhaitait pas que son entrainement s'arrête déjà. Après tout, il avait un bon mentor et il s'amusait bien, malgré les diverses attaques de cognard. Du moment que ça pouvait améliorer sa technique sur un balai, c'était tout ce qui comptait !

C'est donc après tous ces évènements que les deux élèves décidèrent de faire une pause. Le jeune serdaigle descendit donc de son côté pour se rapprocher de Tam.n'aie pas peur, je ne te ferai rien Elle s'inquiéta alors au sujet de Daryl. Certes, sa chute n'était pas négligeable, mais il s'en remettrait. Enfin, du moins, il l'espérait.

«  J'ai mal au dos mais ça devrait passer... J'irai voir l'infirmière si la douleur ne s'estompe pas...  » Je vous avais dit que c'était un dico ambulant Pour ce qui était du fait qu'une fille l'avait plaqué au sol, il eut un petit rire. «  Oui, c'est vrai que c'est rare, mais oui ça ira, je préfère prendre un coup dans mon égo qu'un coup sur mon crâne. » Même si il avait le dos en compote, il avait bien le droit de faire de l'humour, non ?  Puis bon, sur le coup il n'avait pas vraiment choisi que la lionne l'étale par terre, il était en danger de mort.

Sûrement pour se rattraper de la petite pique précédente, Tamarah complimenta ensuite son élève. ben oui c'était comme un cours particulier, non ? Daryl fut quelque peu étonné, mais il sourit suite aux paroles de la blondinette. Il pensait qu'il avait complètement raté cet exercice, mais apparemment, c'était un bon début.

«  Merci, c'est gentil ! En tout cas j'ai une bonne prof !  » répondit-il, d'un ton joyeux. La prof désignant ici Tamarah, vous l'aurez compris.

Il était clair que le bleu et bronze reviendrait bosser sur les techniques qu'il avait appris dès qu'il aurait du temps libre. Il comptait progresser dans le quidditch, et il n'y a qu'en s'entrainant qu'on peut s'améliorer. Une autre certitude était qu'il continuerait à y jouer, sans aucun doute, donc aussi en quatrième année, bien sûr. D'ici là, il avait le temps de devenir un joueur-vedette, qui sait ? Oui, c'est beau de rêver...

La préfète répondit ensuite à sa question en deux parties. Sûrement qu'elle voulait prendre le temps d'expliquer la raison de son arrêt de quidditch. C'était un sujet sensible, mais ça Daryl n'en savait rien !

«  Ben moi je trouve que tu gères trop !  »

Car oui, d'une certaine manière, l'aiglon admirait son interlocutrice. Bien sûr, il la trouvait plutôt déjantée sur les bords, mais ça n'apportait que du piment après tout, mais il trouvait que c'était une battante et qu'elle avait une bonne endurance. Pour lui, elle avait certainement été une très bonne joueuse auparavant. Vint ensuite la réponse à la question tant redoutée. Le brunet se sentit du coup assez mal à l'aise, il ne voulait pas évoquer en Tamarah des mauvais souvenirs.

«  Oh, je ne savais pas, je suis désolé...  » déclara-t-il d'un air gêné.

Et oui, tout le monde n'avait pas la chance d'être un joueur tout frais comme Daryl, avec peu d'expérience. Et puis après tout, batteur était un poste sûrement plus physique que poursuiveur, en tout cas au niveau de la force et de la puissanceoui ça veut pas dire grand chose je sais.

L'après-midi touchait à sa fin. Les deux étudiants discutèrent encore un moment, avant que Daryl ne doive y aller.

« Je dois filer, en tout cas merci pour tous tes conseils, ça me sera utile ! On pourra se revoir pour s'entraîner si tu veux ! Ciao ! »

Et de revenir vers le château.

[Terminé pour Daryl]




To love is nothing. To be loved is something. But to love and be loved, that’s everything.
     

Serdaigle 2018

Daryl Lewis

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui veut souffrir?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui veut souffrir?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je ne te veux aucun mal, je ne suis que soumise et obéissante...
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Duvalier veut-il redevenir président?
» Que Veut Hamas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: