AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME] Trempés comme des soupes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 456
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: [THEME] Trempés comme des soupes !   Lun 13 Jan - 7:56


PV Dwayne

    Il pleuvait à verse depuis quelques heures. Alice – comme d'autres sans doute – en venait même à se demander si c'était naturel. Ce n'était pas qu'elle voulait virer parano', mais comme beaucoup d'autres, elle avait subi la Vague Noire l'année précédente et elle n'était pas prête à recommencé. Elle n'avait pas été très blessée à l'époque, mais ça l'avait un peu secouée quand même. En théorie, dans son esprit, Poudlard était un endroit sécurisant, sauf qu'on ne pouvait pas dire que ça l'était vraiment lorsqu'une tempête magique détruisait la serre de botanique sur votre tête. Enfin, bref, tout ça pour dire que la pluie tombait à grosses gouttes et que Alice revenant d'un cours de soin aux créatures magiques, elle était littéralement trempée. Alors qu'elle approchait de la dernière ligne droite, elle aperçut un groupe d'élève parmi lequel elle reconnut un de ses plus proches amis à Poudlard.

    « Dwayne ! Dwayne ! Attends-moi ! » Mais avec le bruit de la pluie, il ne l'entendit pas et elle ne parvint à le rattraper qu'une fois arrivé dans la hall. C'est ce moment que choisit Elena pour passer à côté d'eux. « Et bah alors Orwell, on court après les garçons maintenant ? » Et elle partit dans un grand éclat de rire idiot, le genre qui énervait profondément (mais alors vraiment beaucoup) Alice. « Sale peste » ragea la blondinette avant de s'occuper à nouveau de Dwayne. « Tu pourrais m'attendre quand je t'appelle ! » Commença-t-elle avant de sourire. L'état de Dwayne, trempé comme une soupe, lui donnait une idée de l'image qu'elle devait donner. Elle baissa les yeux et constata que sa jupe gouttait sur le sol, elle attrapa ses cheveux, ses gants étaient humides mais ses cheveux eux paraissaient châtains avec le poids de l'eau. Heureusement qu'elle ne se maquillait pas (contrairement à Nasira qui s'y était mise assez tôt), parce que ça aurait été encore pire.

    « Merlin ! On est dans un de ces états ! Tu sais où se trouve la cheminée la plus proche ? On va attraper froid avant d'arriver à la salle commune ! » Elle rit, mais c'était complètement différent du rire d'Elena car celui d'Alice était franc aussi bien que rare. Elle ne riait que devant sa famille et ses rares amis dont Dwayne faisait parti. Elle aimait beaucoup son camarade parce qu'il avait de l'humour et qu'il était sincèrement gentil. Pas du tout comme d'autres Serdaigles qui ne sortaient pas de leurs livres et qui dédaignaient les autres maisons sur le critère des bonnes notes et de l'intelligence. Dans ces moments là (et surtout lorsqu'elle se frittait avec Elena), elle se demandait si Serdaigle n'avait pas un petit côté Serpentard, sauf qu'au lieu de penser que c'était la pureté et la richesse qui comptaient, c'était l'intelligence et être bien classé dans la promo'. Non pas que ça ne compte pas pour Alice, elle aimait avoir des bonnes notes, mais pour elle-même, pas pour les autres. Elle n'avait de compte à rendre à personne, à part peut-être à ses parents, et encore, ils lui faisaient assez confiance pour ne pas être sans cesse derrière elle. Enfin bref, en tout cas, si elle avait aussi peu d'amis, c'était aussi à cause de ça, elle aimait les gens francs et simples, et ils étaient denrées rares dans l'école. A croire qu'avoir eu une enfance trop heureuse était comme une gangrène pour certains. Alice détestait dire du mal des autres parce qu'elle ne supportait pas qu'on se moque de son statut social. Oui, elle était pauvre, oui, son uniforme actuellement trempé était celui de Nasira autrefois, ce qui faisait qu'il était usé, mais ce n'était pas une tare non ? Vaguement contrariée à cette idée, Alice la chasse pour sourire à nouveau à Dwayne, elle espérait qu'il savait où ils pourraient sécher car là, c'était pire qu'une douche qu'ils venaient de se prendre.

{650}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 246
Âge : 19 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   Lun 13 Jan - 10:26




Dwayne avait commencé l’année par une surprise de taille, lors de son arrivée sur le quai 9 3/4 à la gare de King’s Cross. Alors qu’il discutait avec Jules, qu’i avait dit bonjour à Hugh qui trainait non loin de là et qu’il cherchait sa copine Alice du regard, il avait vu sa soeur fondre en larmes, littéralement. Son expression avait d’un seul coup perdu tout ce qu’il lui connaissait et sa soeur semblait plus défigurée que jamais. Pourquoi ? C’était très simple. Son petit ami l’avait plaqué, là, sur le quai, comme si leur histoire ne signifiait absolument plus rien pour lui. Pourtant, ils avaient passé deux semaines au Mexique, justement pour que le couple puisse se voir pendant les vacances d’été et tout semblait s’être bien passé… Enfin, Dwayne n’avait pas compris et avait fusillé Jules du regard. Si elle le savait et qu’elle ne lui avait rien dit, ça allait barder pour elle ! Jules, c’était un peu comme sa deuxième grande soeur, sa meilleure copine, celle avec qui il savait que se moquer des tourtereaux, c’était juste trop drôle. Et durant l’été, ils s’en étaient donnés à coeur joie ! Alors pourquoi lui avait-elle caché un truc si énorme ?! Peut-être pour que ce soit Moïshe qui l’apprenne à Maïlie, ça semblait logique, mais quand même, Dwayne savait tenir sa langue ! Enfin… Des fois, peut-être qu’il y arrivait, si jamais c’était quelque chose d’important… Par exemple, personne ne savait pour ses parents, il n’avait toujours rien dit !

Enfin bref. Aujourd’hui, le temps était plus que pitoyable. Dwayne, qui avait pour habitude de sortir dès qu’on lui en donnait l’occasion pour aller se défouler dehors, rentrait en quatrième vitesse au château. Etonnant, pas vrai ? Mais voilà, il pleuvait comme jamais et il n’avait pas envie d’être trempé jusqu’à la moelle. C’est en parti pour cela qu’il n’entendit pas Alice l’appeler. Il lui semblait pourtant qu’en quittant le cours de Soins Aux Créatures Magiques, elle était à ses côtés. Il n’entendit pas non plus Elena se moquer de la blondinette tandis qu’elle la dépassait. En gros, il n’avait rien entendu si ce n’est ses pieds faire « sploch sploch » dès qu’il faisait un pas… Quand Alice le rejoignit, en le disputant à moitié, il esquissa un sourire. Alice ne le disputait jamais vraiment, ils se taquinaient un peu.

« Désolé Alice, je t’ai pas entendu ! Et je pensais que t’étais à côté de moi… Mets toi au sport, tu vas pas assez vite ! »

Les efforts de Dwayne pour ne pas être trempé jusqu’aux os n’avaient servis à rien. Ses cheveux blonds étaient aplatis sur son crâne et paraissaient aussi foncés presque que ceux de sa grande soeur. Sa cape était trempée et une flaque d’eau s’étendait sous ses pieds… Si Rusard le trouvait là, il était bon pour une, deux voire même trois heures de colle à récurer les toilettes…

« Bah, y’a la salle commune des Poufsouffle pas loin non ? Ta soeur ne t’as pas filé le mot de passe ? Ca aiderait… Parce que celle des Serpentard, Maïlie a pas voulu me le donner, et vu qu’elle est aussi maussade que le temps en ce moment, j’ai pas osé insister… »

Comme quoi, Dwayne pouvait se montrer à la hauteur de sa maison en réfléchissant ! Bon, s’il avait atterri à Serdaigle, il y avait bien une raison, il devait sûrement cacher une intelligence hors de commun mais la plupart du temps, à cause de sa maladie, il n’avait pas l’air d’être un bon petit Serdaigle. Il avait généralement des bonnes notes, mais pas des excellentes… Mais allez suivre deux heures d’histoire de la magie, complètement barbante quand vous étiez atteint de TDAH ! C’était juste impossible !

« Sinon, on peut toujours essayer la cuisine… J’ai un petit creux moi, pas toi ? Une bonne tarte aux fraises, huuum… »

Gourmand, le Texan ? Si peu ! Mais il venait de faire une course contre la pluie -qu’il avait perdu, de toute évidence- alors oui, il avait un petit peu faim… Et puis, les elfes de maison étaient super sympa !


[672]




i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 456
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   Mar 14 Jan - 13:20


    « C'est pas une question de sport, mais une question de longueur de jambe. Tu vois bien que je suis beaucoup plus petite que toi. Donc je cours moins vite. Normal. » Elle se positionna à côté de Dwayne et mit sa main sur la côté pour montrer où s'arrêtaient ses jambes et celles de Dwayne. Non pas que son ami soit un géant, mais il n'était pas très dur d'être plus grand qu'Alice. Non seulement elle avait souffert de malnutrition pendant toute son enfance en dépit des efforts de ses parents (car Alice était la seule des quatre à avoir des carences alimentaires, c'était sûrement génétique), mais en plus elle était naturellement petite et menue. Plus vraiment maigre maintenant qu'elle entrait dans l'adolescence, mais elle continuait de dégager un côté doux et mignon, elle était typiquement de ceux à qui on donnerait le bon dieu sans confession... jusqu'à ce qu'on la voit à l’œuvre dans les rues touristiques de Londres. Elle n'avait absolument aucun scrupule et une bonne partie de sa vie était régie par la loi du talion : œil pour œil, dent pou dent, c'était même de là que venait sa célèbre rivalité avec Elena. Cette fille méprisait la pauvreté de la blondinette qui, pour se venger, lui piquait ses affaires et ainsi de suite depuis quasiment le premier jour à Poudlard. Heureusement, tous les camarades d'Alice n'étaient pas comme ça et elle s'entendait particulièrement bien avec certains, Dwayne par exemple, mais Eden aussi. Puis, elle avait ses frères et sa sœur dans l'école. On ne pouvait pas dire qu'elle souffrait de solitude même si elle ne s'entendait pas avec tout le monde (mais qui pouvait se targuer de le pouvoir?)

    « Non, Nasira ne m'a pas donné le mot de passe... » Mais ça aurait été une très mauvaise idée de toute façon. Un coup à se prendre des heures de colle pour le restant de l'année scolaire. Or Alice n'était presque jamais collé, elle y tenait d'ailleurs, après tout, être bonne élève, c'était son credo. Elle ni jolie comme Nasira, ni forte comme Mattew, et pas rusée comme Micah non plus. Elle était seulement... cultivée. Parce qu'elle aimait lire. Alors autant continuer dans cette lancée. « De toute façon je ne crois pas qu'on serait très bien accueillis dans une maison étrangère. » Conclut-elle avec une certaine sagesse. Par certains côtés Dwayne était un peu comme Micah, c'est pourquoi Alice lui parlait un peu parfois comme si il était plus jeune. Mais bon, elle le revendiquait aussi son côté empêcheuse de tourner en rond hein !

    « Je vote donc pour la cuisine, et puis, manger un truc chaud surtout me dirait bien. Genre boire un chocolat chaud avec un chausson aux pommes tout juste sorti du four... miam ! » Pour la tarte aux fraises, elle ne disait pas non, mais c'était moins de saison et c'était plus froid. « C'est heu... par là non ? » Dit-elle en désignant une direction. Elle n'était allé qu'une seule fois aux cuisines, et elle n'était pas seule, alors son souvenir restait assez vague. Cela dit, gourmand comme il l'était, Dwayne était probablement mieux renseigné, et sinon, ils pouvaient aussi demander aux tableaux leur chemin ! (Même si Alice avait appris à ses dépends que tous les tableaux n'étaient pas dignes de confiance).


{556}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 246
Âge : 19 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   Mar 14 Jan - 14:07


Alors qu’Alice lui affirmait qu’il ne s’agissait absolument pas du fait qu’elle ne faisait pas de sport, mais qu’elle était plus petite que lui -ce qu’il ne pouvait pas nier non plus, il avait presque une tête de plus que la blondinette- Dwayne, lui, était sûr qu’elle pouvait changer les choses… Tiens d’ailleurs, il avait trouvé pourquoi elle ne grandissait pas ! C’était clair comme de l’eau de roche !

« Mais tu m’écoutes jamais quand je te dis que tu dois manger de la soupe au dîner aussi ! »

Bah oui, c’était bien connu ! La soupe, ça faisait grandir ! Et Dwayne ne rechignait jamais sur un bol de soupe quand la soupière passait sous son nez. Alice se focalisait sur les gros plats, pas sur la soupe… A raison de deux bols de soupe par soir, elle prendrait sûrement une dizaine de centimètres cette année ! Suffisait de tester… Bon, d’accord, des fois, Dwayne ne faisait absolument pas Serdaigle, mais si on ne pouvait plus plaisanter des fois… C’est vrai quoi, dans sa maison, ils étaient tous plongés dans des bouquins trois fois plus gros qu’eux ! C’était trop nul ! Heureusement, Hugh était corruptible, et Dwayne ne se privait pas de le sortir de la salle commune ou de la bibliothèque quand il avait quelque chose en tête. Pareil pour Alice, qui rechignait quand même un peu plus -sauf si Dwayne parlait d’humilier Elena, bizarrement, elle courait presque plus vite que lui ces moments là!

« Je ne vois pas pourquoi tu dis ça… C’est ta soeur, c’est pas pareil ! Et à Serpentard, il y a Maïlie et Jules, ce n’est pas grave… »

Bon, il était clair que ceux qui leur avait filé le mot de passe auraient de sérieux ennuis pas la suite, mais Dwayne n’y pensait pas vraiment. Tout ce qu’il voulait, c’était se réchauffer et se sécher ! Parce que s’il y avait bien une chose qu’il aimait encore moins les gros pavés de trois milles pages, c’était être malade ! Déjà qu’il faisait des cauchemars… Quand Alice lui demanda par où ils devaient aller, Dwayne réfléchit (oui oui, il en est capable !) quelques secondes. Il le savait, mais oui, il le savait…

« Euh… C’est par là ! »

Dwayne pointa du doigt une porte sur le côté droit de l’escalier principal. Il ne passait pas tout son temps dans les cuisines, malgré le fait qu’il était un estomac sur pattes. Cependant, il était vrai qu’il s’y rendait souvent, le plus souvent en compagnie de sa grande soeur, quand ça n’allait pas fort. Généralement, il se contentait donc de la suivre. En tant que préfète, elle connaissait le château comme sa poche, ou presque ! Mais depuis le début de la nouvelle année, ils n’y avaient pas été une seule fois. En cause, l’humeur de chien de sa chère frangine depuis qu’elle s’était faite plaquée. Bon, d’accord, elle aimait Moïshe du plus profond de son coeur, mais bon, la vie continuait… Dwayne avait du mal à comprendre pourquoi sa soeur réagissait ainsi, mais lui, il était tellement loin d’être amoureux d’une fille que c’était sans doute normal. Du moins, c’était ce que Jules lui avait assuré… Jules aussi était nulle ces derniers temps ! Elle savait forcément ce qui se passait et ce qui s’était passé et refusait de dire quoi que ce soit au Texan… Pff, et ça se dit son amie !

« Tu crois qu’ils ont des chamallow ? C’est trop bon dans le chocolat chaud, t’as déjà goûté ? On buvait tout le temps ça en hiver, au Texas ! »

Dwayne avançait dans le couloir, sans trop se rappeler où il devait s’arrêter. Tout ce dont il se souvenait, c’était une grosse poire qu’il fallait chatouiller… C’était donc parti pour la chasse à la poire ! De toute façon, entre les chevaliers en armure, les poneys et les vieux sorciers, une poire, ça devait se trouver facilement !


[636]




i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 456
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   Ven 17 Jan - 9:53


    « Mais je mange de la soupe ! Seulement quand j'ai le choix, je prends quelque chose de plus consistant. Puis, c'est un mythe que la soupe fait grandir. Chez mes parents, on n'avait souvent que de la soupe à manger le soir, et un yaourt les bons jours, et je suis toujours aussi petite. » Râla-t-elle autant pour Dwayne que pour elle-même. A bien des égards, être petite n'avait pas que des avantages. Certes, elle pouvait continuer à se pendre au cou de son frère aîné Mattew sans être ridicule et certes cela participait à son air angélique qui lui sauvait souvent la mise, mais dans un tas de situation être petite était un désavantage. Prenez à la bibliothèque par exemple, quand elle avait besoin d'un livre en hauteur, elle était obligée de demander de l'aide à quelqu'un de plus grand. Et puis quand elle était dans son école primaire moldu, elle était toujours la dernière qu'on choisissait en cours de sport parce qu'elle était nulle en basket et dans la plupart des sports les autres n'avaient pas à se fouler beaucoup pour courir plus vite qu'elle. Elle mangeait de la soupe pourtant ! Enfin, avant en tout cas ; A Poudlard, il y avait tout un tas de bons petits plats qui paraissaient tous vraiment trop appétissants pour qu'elle choisisse de prendre la soupe, aussi bonne soit-elle.

    « Nasira me l'aurait peut-être donné si je le lui avais demandé, mais je crois que ça n'aurait pas empêché les profs de nous coller. Et je ne tiens pas à récurer une fois de plus ces maudits trophées. Je me garde mon quota d'heures de colle à l'année pour des choses nettement plus importantes. » un petit sourire fripon glissa sur les lèvres d'Alice qui s'imaginait déjà les mauvais tours qu'elle allait pouvoir jouer à sa pire ennemi prochainement. On pouvait dire ce qu'on voulait sur la rivalité des deux demoiselles, cela avait au moins l'intérêt de faire ressortir le côté rebelle de Alice. Sans ça, elle ne serait jamais collé car elle était plutôt calme et sage par caractère... tant qu'on ne la cherchait pas trop. De fait, jouer des mauvais tours à ceux qui l'ennuyaient était presque devenu un passe-temps. C'est qu'il ne fallait pas se fier à ces grands yeux bleus plein d'innocence. Elle en avait vu des choses dans le milieu dans lequel elle vivait. Ô elle y avait grandi ! Elle n'était pas en danger là-bas ! Toutes les fripouilles et les malchanceux de Londres (et en particuliers les sorciers exilés, refoulés voire juste nés au mauvais endroit) connaissaient les enfants Orwell, en en tant que du crpu, jamais on ne s'en prenait à eux. Dans le milieu d'Alice c'étaient les autorités (policiers moldu, représentants de l'ordre sorcier) qui étaient les vrais ennemis. Elle savait jouer des bons tours, elle pourrait même être carrément méchante si l'envie lui en prenait (cela étant, elle était trop pondérée pour ça), il lui fallait juste une occasion de faire sortir l'aigle vengeur qui sommeillait en elle. En bref, elle n'était pas comme Dwayne ou Micah à tenter la bêtise pour rire un bon coup (Dwayne ayant quand même meilleur esprit que Micah, il n'était pas macho lui au moins), elle en faisait quand même de temps en temps, et récurer les trophées, elle avait déjà donné : merci mais non merci. Surtout qu'il devait y avoir un autre moyen pour se réchauffer dans le coin.

    La cuisine par exemple ! Même si elle n'y était jamais allé ! « Je te suis. » Dit-elle simplement en emboîtant le pas à son camarade. Elle avait pleinement confiance en lui.

    « Heu... j'ai déjà mangé des chamallow à des anniversaires à l'école, mais jamais dans du chocolat chaud. C'étaient plutôt des boissons fraîches qu'on avait dans ces moments là. » Inutile de dire que chez elle ils ne mangeaient que des sucreries qu'ils volaient, l'argent devait servir à des choses plus utiles. Et ce n'est pas facile de voler des chamallow, dans les poches ou les sacs des gens on trouvait plutôt des bonbons à la menthe, des chewing-gum et des sucettes. Alice voulait bien admettre qu'elle enfreignait parfois la règle en se gardant quelques sous pour elle et filer dans une boulangerie s'acheter une douceur, mais là encore, ça n'avait jamais concerné les chamallow. « Cela doit être bon... » dit-elle vaguement rêveuse et surtout avec beaucoup de gourmandise.


{740}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 246
Âge : 19 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   Ven 17 Jan - 23:16


Dwayne taquinait plus Alice qu’il ne la critiquait pour de bon. Lui aussi préférait souvent de la bonne purée de pommes de terre à un bol de soupe… Mais il comprenait Alice. Tout le monde savait que les Orwell n’étaient pas spécialement riches et même plutôt pauvres en dehors de Poudlard. Si cela en dérangeait certains, comme Elena, qui ne se gênait pas pour se moquer ouvertement d’Alice et à lui faire toutes sortes de misères pour lui rappeler son statut, Dwayne, lui, s’en fichait pas mal. Alice pouvait bien être plein aux as ou fauchée comme les blés, elle restait et resterait sa copine. Elle était une des seuls filles de sa maison qu’il pouvait dévergonder sans se soucier d’être tenu responsable de ses mauvaises notes -qui restaient bien meilleures que celles du Texan, elle n’avait donc rien à craindre- alors il n’allait pas risquer de la perdre pour quelque chose d’aussi stupide ! Enfin bref. Il se mit à rire suite à la réponse d’Alice et pensa au repas du soir… Tiens, il lui mettrait peut-être un bol de soupe de force, juste pour l’embêter ! Non, Dwayne n’était pas chiant du tout !

« Ouais, c’est trop nul de récurer ces trucs là… Ils devraient leur mettre un sortilège de nettoyage automatique… Rusard m’a fait nettoyer les sabliers la dernière fois ! Tu te rends compte ?! Bah j’étais même pas assez grand pour arriver au tout petit passage !!! »

Et c’était trop nul, trop compliqué, trop la honte quoi ! Dwayne avait mis tout un après-midi pour nettoyer deux sabliers ! Heureusement pour lui, il n’avait été collé que quatre heures -ouais, d’un coup, paff, il avait rien vu venir, mais l’avait senti passé !- donc il n’avait pas eut besoin de faire les deux derniers sabliers, mais Rusard lui avait clairement fait comprendre que cela serait son prochain travail si jamais il était à nouveau collé. Depuis, Dwayne se tenait relativement à carreaux…

« Ah ouais ?! C’est peut-être juste en Amérique qu’on fait ça… Dommage qu’on y habite plus, je suis sûr que t’aurais aimé le Texas ! Enfin, tu verras, on demandera aux Elfes si on peut en mettre dans le chocolat chaud ! Même dans les cookies c’est trop bon !!! »

Lui, il adorait ça ! Mais en même temps, il était américain, c’était sûrement normal. Il y avait plein de choses de son pays qu’il adorait manger et qui n’étaient pas forcément aimé par les autres… Mais avec les anglais, encore, ça passait plutôt bien ! Et puis, qui pouvait résister à des pancakes tous chauds, qui dégoulinaient de beurre et de sirop d’érable, franchement ?! Personne, merci bien ! Il passa devant un tableau avec une grosse coupe de fruits sans vraiment y faire attention mais s’arrêta quelques pas plus tard, assez brutalement et revint en arrière. Par les sorcières de Salem, il avait failli la manquer, la poire ! Eh bien, son ventre ne semblait pas vraiment prompt à manger… Ce n’était pas normal !

« Ah, tiens, c’est là ! La poire là, je la reconnais ! Tu es jamais venue dans les cuisines, non ? Maïlie m’y emmène assez souvent. Je suis pas sûr qu’elle ait vraiment le droit, mais bon… Euh… Il faut la chatouiller… Tu veux le faire ?»

Maintenant qu’ils étaient arrivés à bon port, ils pouvaient mettre un peu plus de temps à entrer dans les cuisines. Cependant, comme Alice n’avait jamais testé les cuisines encore, autant qu’elle le fasse elle ? Dwayne se marrait presque autant que la poire à chaque fois -parce que franchement, une poire qui rit, c’est pas banal!- donc si Alice voulait se marrer un peu…

[594]


i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 456
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   Dim 19 Jan - 11:20


    « Brrrr... Les sabliers, quel horreur ! Raison de plus pour ne pas se faire coller. Tu m'imagines en train d'essayer de récurer ces trucs ? » Si Dwayne n'était pas capable d'atteindre ces grands bidules, alors elle, c'était foutu. En plus, quand ils étaient collés, ils avaient interdiction d'utiliser la magie (remarquez, c'était normal, sinon la punition n'avait plus aucun intérêt). Mais jusqu'ici, Alice avait surtout été de corvée de nettoyage de trophée, peut-être justement parce qu'elle n'était vraiment pas tailler pour les sabliers. Une fois ça avait été les chaudrons qui servaient en potion aussi qu'elle avait du brosser jusqu'à ce qu'elle puisse se voir dedans. Cette fois là, elle avait piqué le peigne d'Elena dans son sac et elle l'avait mis dans la cuvette des toilettes de Mimi Geignarde. Un grand moment parce que le nom d'Elena était gravé dessus et Mimi s'était retourné contre cette pauvre fille. Ça valait bien un peu de nettoyage de chaudron. En plus, Alice n'était pas une chochotte, vu l'endroit où elle vivait à Londres, un peu de crasse ne lui faisait pas peur (même si, tant qu'à faire, elle aimait autant éviter).

    « Je ne peux pas te dire, peut-être que ça se fait à Londres, mais comme chez moi on n'achète pas ce genre de choses et que des chamallows ça se vole pas très bien, je ne peux pas te dire. Il faudrait demander à des enfants d'un milieu différent du mien. » Alice soupira. « Quand je ne serai plus à Poudlard, j'espère que je trouverai un vrai travail pour pouvoir avoir de quoi m'acheter des bonbons, du chocolat et des cookies. » Elle parlait rarement de sa situation familiale, mais Dwayne, ce n'était pas pareil, c'était vraiment un ami proche. Si elle n'avait pas si peur pour sa sécurité dans un lieu aussi mal famé, elle aurait même bien voulu qu'il vienne chez elle pour qu'elle le présente à ses parents. Elle avait toujours eu peu d'amis ce qui inquiétaient ses parents (parce qu'elle insistait, ses parents étaient nuls pour trouver un travail, mais ils étaient de bons parents à part ça), alors ça lui aurait fait plaisir qu'ils rencontrent Dwayne. Ils ne faisaient pas trop infréquentables quand ils étaient dans le contexte du foyer. Sa mère était une petite bonne femme toute fine (mais avec un petit ventre dont on ignorait d'où il pouvait venir!) avec des longs cheveux souvent emmêlés qu'elle attachait pour qu'ils ne la gênent pas. A la maison, elle portait un tablier car souvent elle faisait des petites fabrications qu'elle vendait ensuite. C'était ce qu'elle faisait de plus honnête, mais bon, le vrai pick-pocket de la famille c'était son père, un grand homme râble aux cheveux qui devenaient rares avec le temps. Il avait un bon sourire débonnaire et un rire bruyant. C'était un homme profondément gentil mais qui était tête en l'air comme ce n'était pas permis. Il n'était pas né à la bonne époque pour avoir du travail, Alice l'aurait bien vu garder un troupeau ou quelque chose de ce genre à l'époque où ça se faisait encore. Il aurait fumé la pipe en regardant ses bêtes et il aurait fait du fromage.... Enfin, ça c'était le petit fantasme d'Alice qui aurait aussi bien voulu grandir à la campagne plutôt qu'à la ville.

    Ils arrivèrent devant un tableau et Dwayne la laissa chatouiller la poire qui ouvrait les lieux. « Oui ! » Elle fit le geste et hop, la porte s'ouvrit. « Cool ! » Et elle s'y engouffra avec de grands yeux gourmands qui lui faisait oublier qu'elle avait froid et qu'elle était encore trempée des pieds à la tête. La chaleur de la cuisine l'atteignit et elle huma de bonnes odeurs de cuisine. « Hummm.... c'est génial ! J'aurai dû essayer de venir avant ! »


{640}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 246
Âge : 19 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   Dim 19 Jan - 21:12


Dwayne n’était pas très grand. Il avait presque une tête de plus qu’Alice, mais ne grandissait pas vraiment non plus. Maïlie et Jules lui disaient souvent qu’il avait une petite tête de bébé et qu’il la garderait toute sa vie… Dwayne n’espérait pas que ça soit le cas, mais pour le moment, il était bien à des lieux de penser à ce à quoi il ressemblerait plus tard. De toute façon, les filles ne l’intéressait pas plus que les cours d’Etudes des Moldus, donc ce n’était pas bien grave. Mais Alice elle, semblait vraiment toute petite. Bon, elle l’était, c’est vrai, mais en plus de n’être pas très grande, elle était très maigre, alors elle semblait vraiment toute petite et toute fragile.

« T'aurais l’air encore plus petite que maintenant ! Mais t’inquiète, tu vas grandir ! Ma soeur, elle a grandit d’un coup, pouff ! »

Maïlie avait grandit juste avant d’entrer en troisième année, d’un seul coup, elle avait pris une bonne dizaine de centimètres et sa croissance était depuis, toujours en cours. En même temps, mieux valait qu’elle grandisse un peu ! Mais du coup, Alice n’avait pas trop de souci à se faire. Même si elle ne grandissait pas tout de suite, elle finirait bien par grandir un jour ! Elle ne ferait pas un mètre trente les bras levés toute sa vie ! Quand elle parla de la situation de sa famille, Dwayne acquiesça d’un coup de tête. C’est vrai que vu comme ça, il était un peu difficile de manger des chamallow dans du chocolat chaud quand on le voulait. Dwayne avait peut-être eut plus de chance niveau argent qu’Alice, mais ce n’était pas pour ça qu’il la prenait de haut. D’ailleurs, il était même plutôt étonné qu’elle sache si bien se débrouiller en matière de vol, vu l’air angélique qu’elle affichait constamment. Oui, parce qu’Alice lui avait fait une démonstration -sur sa cible préférée bien sûr- et Dwayne en était scotché !

« Bien sûr que tu trouveras un vrai travail ! Tu veux faire quoi d’ailleurs, tu sais déjà ? »

Dwayne, lui, n’avait aucune idée de ce qu’il voulait faire. Il allait sûrement suivre Maïlie, qui voulait devenir violoniste professionnelle. Vu le niveau de sa soeur, il était clair qu’elle n’aurait pas de souci de ce côté. Mais lui, il n’était pas très doué en musique. Enfin, si, il se débrouillait, mais voilà, ce n’était pas son truc. Du coup, il ne savait pas ce qu’il ferait. Peut-être qu’il resterait avec Indiana au hara… Peut-être qu’il trouverait quelque chose autre part, mais où et quoi… C’était le néant intersidéral pour le blondinet ! Une fois la porte de la cuisine, Dwayne sentit les bonnes odeurs qui le faisait d’ores et déjà saliver. Non, il n’était pas gourmand du tout !

« J’en reviens pas que tu sois jamais venue ! C’est juste trop bien ici, et puis les elfes de maison sont super sympas ! »

En parlant d’elfe de maison, un des employés des cuisines se présenta aux deux apprentis sorciers pour leur demander ce qu’ils voulaient. Même si venir dans les cuisines n’était normalement pas autorisé, Dwayne savait qu’un bon nombre d’élèves bravaient le règlement pour un petit plaisir sucré, ou alors un bon dîner si jamais Rusard avait eut le malheur de les coller ou si la bibliothèque les avaient retenus en otage. Ce dernier point ne risquait pas d’arriver à Dwayne mais bon, cela arrivait à d’autre.

« Salut ! Dis, on peut avoir deux chocolats chaud avec des chamallow et puis deux chaussons aux pommes tous chauds ?! On revient d’un cours de Soins Aux Créatures Magiques, il pleut comme pas possible dehors, on est trempés jusqu’aux os ! »

L’elfe de maison inclina la tête jusqu’au sol et guida les deux blondinets vers la cheminée et la table qui n’en n’était pas bien loin. Dwayne, tout sourire, enleva sa cape et la posa sur le dossier de sa chaise, qu’il tourna vers la cheminée avant d’aller se frotter les mains près du feu. Il faisait bien meilleur que dans les couloirs et on était au paradis comparé au temps qu’il faisait dehors ! Quelques minutes plus tard, l’elfe de maison revint avec un plateau en argent. Dessus trônait deux tasses de chocolat chaud fumant, où flottaient des chamallow qui commençaient déjà à fondre pour faire une jolie mousse. Deux chaussons aux pommes étaient posés sur des serviettes. Le blond remercia l’elfe et se saisit de sa tasse.

« Santé ! » Dwayne avala une grande gorgée de chocolat, se brûlant à moitié langue et palet. « Aaaah j’adoooore ça !! »

Dwayne mordit sans attendre dans son chausson aux pommes, se brûlant encore plus. La compote était bien chaude et dans son dos, le feu qui ronronnait dans la cheminée le réchauffait aussi. S’il pouvait, il resterait là jusqu’à la fin de sa vie ! Tiens, un poste de cuisinier, avec les elfes de maison, c’était pas possible ?!

[804]


i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 456
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   Mar 21 Jan - 22:23

    Laissons là les considérations de taille, de toute façon, Alice n'était pas responsable du nombre de centimètres qu'elle faisait. Elle aurait bien mis ça sur le compte de ses parents mais comme elle avait été adoptée bébé, elle ne savait absolument rien de son héritage génétique. Enfin, si, elle savait que ses parents biologiques étaient mêlés à la guerre contre Vous-Savez-Qui et que c'était pour cette raison qu'elle avait été abandonnée, mais elle ne savait même pas dans quel camp ils étaient. Pour tout dire, elle s'en moquait pas mal. S'ils étaient du côté des gentils, ils étaient probablement morts et le résultat était le même, s'ils étaient du côté des méchants, elle aimait autant ne pas le savoir. Pour certains orphelins, le doute était quelque chose qui les rongeait de l'intérieur, mais ce n'était pas le cas de Alice, elle était trop pragmatique pour ça, et puis, elle aimait énormément sa famille telle qu'elle était. Parfois, elle aimerait juste être moins... pauvre.

    « Non, je ne sais pas vraiment, mais on a encore énormément de temps pour y penser. » Après tout, la troisième année, c'était plutôt le début que la fin de la scolarité dans la mesure où c'était l'année où ils commençaient les options.

    « Oui, ils sont sûrement très gentils, mais je trouve ça toujours bizarre de se faire servir, même par une créature magique. » Alice n'était pas une fervente défenderesse des droits des elfes, mais elle ne voyait pas pourquoi elle ne pourrait pas nettoyer son linge elle-même, chez elle, ils faisaient tous sa part. De fait, elle laissa Dwayne commander pour eux et elle s'installa.

    « Hum, oui, c'est trop bon ! » elle se lécha les lèvres pour récupérer un maximum de chocolat. Elle profita de ce moment pour faire sécher sa cape au coin du feu, elle se sentait déjà mieux maintenant qu'ils étaient tous les deux bien au chaud. Il y avait des jours où elle détestait la pluie. Elle devrait être habituée pourtant (il lui était arrivée de faire ses affaires sous la pluie battante à Londres), mais rien n'y faisait, elle ne supportait pas de se sentir dégoulinante. D'ailleurs, même si elle aimait ce qu'elle était en train de manger, elle rêvait d'autre chose... « Il faudra qu'on revienne demander un goûter une fois où on sera sec. J'aimerai bien aussi qu'on fasse un pique-nique, et sous un soleil brûlant qui plus est. » Et petit à petit, au fur et à mesure du goûter, ils étaient secs, et Alice donna le signal du départ. « Nous allons pouvoir aller à la salle commune maintenant ! Allez Dwayne, c'est parti, on va faire nos devoirs ! » Il fallait bien qu'elle le motive, sinon, elle était presque sûre qu'il allait encore s'y prendre mille fois trop tard ! Alors que là, ils avaient mangé, ils étaient réchauffés, donc ils étaient prêts pour bosser ! Et pas de discussion possible parce qu'Alice était déjà partie, Dwayne n'avait plus qu'à suivre !

{Terminé pour Alice}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 246
Âge : 19 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   Mer 22 Jan - 20:32



Si certains membres de Serdaigle savaient depuis qu’ils avaient genre trois ans ce qu’ils voulaient faire plus tard -la plupart de toute manière, aspirait à devenir des petits génies, des membres éminents du Ministère ou d’autre trucs dans le genre- Dwayne lui, était largué ! Mais heureusement, il ne semblait pas être le seul puisqu’Alice lui dit qu’elle ne savait pas ce qu’elle voudrait faire. Et qu’ils avaient largement le temps d’y penser. Oui, ils avaient le temps. Ici, on les poussaient moins qu’à Salem. L’école américaine était réputée pour sa sévérité et, même si Dwayne n’y avait jamais mis les pieds puisqu’il était arrivé en Angleterre avant d’avoir l’âge d’entrer dans une école de magie, ce que lui avait raconté sa soeur -ou encore Indiana- lui avait presque passé l’envie d’y aller un jour. Bon, si sa soeur lui disait qu’ils retournaient au Texas et qu’il irait à Salem, il le ferait, mais s’il pouvait rester ici, ça l’arrangeait pas mal !

« Ouais ! Moi je sais pas du tout ! Mais bon, faudrait déjà que je me mette à penser aux BUSEs parce que sinon je vais passer à côté sans m’en rendre compte… »

Etant en troisième année, Dwayne avait au moins un an encore avant que ses professeurs ne le bassinent avec les BUSEs. Mais le blondinet se connaissait. Quand il le voulait, il pouvait de très bons résultats. Mais il fallait qu’il se concentre énormément et ça ne faisait jamais beaucoup de bien à son moral. Il avait besoin de bouger, c’était comme ça. Il avait beau prendre des médicaments qui calmaient son hyperactivité, il restait actif et agité. Alors pour avoir ses BUSEs sans problème, il devrait faire de sacrés efforts, et il n’allait pas pouvoir les faire en deux semaines !

« Bah ils me laissent rien toucher… Maïlie a voulu faire des pancakes une fois, je lui avait demandé pour mon anniversaire, ils lui ont prit le saladier des mains… Alors j’ose plus les contrarier ! »

Et pour que Dwayne n’ose plus faire quelque chose, il fallait déjà réussir à lui foutre les jetons ! Oh, les elfes de maison étaient loin d’être méchants, mais vu comme ils avaient défendus leurs instruments de cuisine et leur cuisine, même auprès d’une préfète… Bon, elle avait finit par réussir, mais à force de compromis et de promesses ! Pourtant, Dwayne entendait souvent des filles dire qu’elles y faisaient leurs chocolats de Saint Valentin etc… Peut-être avaient-elles des laisser-passer… Dwayne devrait penser à demander à Maïlie si de telles choses existaient !

« Haha, ça y est je t’ai convertie ! Tu vas passer ta vie ici maintenant ! Mais ch’te comprends ch’est trop bon ch’qui font ! »

Dwayne, être gêné de parler la bouche pleine ? Non pas vraiment. Et puis, la compote était chaude, il fallait bien qu’il la refroidisse ! Mais il n’allait pas attendre qu’elle soit froide pour la manger, ce n’était pas aussi bon ! Par contre, pour vouloir faire un pique-nique sous un soleil brulant… C’était clair et net, Alice ne connaissait pas le Texas ! Parce que si ça avait été le cas, jamais elle n’aurait souhaité cela ! Ou du moins, pas au Texas, sous peine de -non pas bronzer- devenir une écrevisse vivante !

« Quoiii ? Déjà ? Mais on vient à peine d’arrêter les cours !!! T’es pas drôle quand tu t’y mets Alice… »

Dwayne finit néanmoins son chocolat et engloutit le dernier petit bout de chausson aux pommes qui lui restait et récupéra sa cape devant la cheminée. Elle était presque sèche. Ou du moins, elle était moins trempée que quand il l’avait placée là. Au moins, ils pourraient monter jusqu’à leur salle commune sans risquer de se faire pincer par Rusard, qui estimerait qu’ils salissaient le château avec leur eau qui dégoulinait de partout… Mais bon, ils n’avaient pas vraiment le choix, eux ! Ils ne faisaient pas la météo ! Alors si Rusard voulait se plaindre, il n’avait qu’à aller voir les responsables ! Bonne chance Rusard !

[Topic terminé]



i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME] Trempés comme des soupes !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Trempés comme des soupes !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» les bugnes comme chez le patissier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: