AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Une famille qui s'aggrandit [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 362
Âge : 36 printemps [01-10-76]
Actuellement : Propriétaire de la pâtisserie Warldof


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Une famille qui s'aggrandit [PV]   Dim 26 Jan - 17:46


PV Nolhan

    Cordélia était un poil anxieuse. Heureusement, Stephen était à Poudlard et elle n'avait pas à se soucier qu'il soit là pour l'entendre. Bien sûr, il faudrait qu'elle lui dise à lui aussi, mais chaque chose en son temps. Pour le moment, elle avait déjà une urgence à gérer, à savoir, parler avec Nolhan. Maintenant, ils vivaient ensemble depuis un bon moment, avec Stephen, ils formaient une famille, mais son fils avait grandi et Cordélia avait eu envie d'autre chose. Elle en avait parlé avec Nolhan, il était resté très évasif sur la question, alors elle n'avait pas insisté. La voilà maintenant dans un embarras certain car si une partie d'elle bondissait de joie, elle ne savait pas du tout comment son compagnon allait réagir. Elle n'avait pas été au travail, ne se sentant pas capable de garder ça pour elle toute une journée alors qu'il serait dans le bureau d'à côté. Elle avait attendu, assise sur le canapé, qu'il rentre enfin.

    Elle entendit la clef dans la serrure. Elle se souleva un peu, les yeux écarquillés par le stress. C'était lui ! Elle prit une profonde inspiration. Il n'y avait pas de raison que ça se passe mal. Après tout, ils formaient un couple solide et Nolhan était presque un père pour Stephen. Ils étaient une famille... pourtant, le traumatisme d'autrefois restait encore bien présent quelque part en elle.

    « Nolhan ? Tu heu... rentres tôt. » un coup d’œil sur l'horloge du salon lui apprenait qu'elle aurait dû attendre encore plus d'une heure avant qu'il ne rentre. Peut-être avait-il crû qu'elle était malade alors il était parti plus tôt ? Qui sait ! Enfin, au fond, c'était mieux ainsi, elle n'en pouvait plus d'attendre.

    « Tu tombes bien, j'avais quelque chose à te dire. » Elle se mordit la lèvre en une moue charmante qu'elle prenait toujours quand elle était stressée. « Écoute... viens par là... » Elle lui tendit la main pour l'inviter à s'asseoir près d'elle. Elle posa la tasse d'infusion bien chaude qu'elle tenait sur la table basse et se mit en tailleur pour bien faire face à celui qui partageait sa vie. « Voilà, alors, heu... je sais que nous n'étions pas encore complètement décidé et que du coup ça pourrait te faire un choc mais... comment dire... » Elle laissa planer un léger silence avant de décider d'y aller franchement. « Nous allons avoir un bébé. » Elle n'osait pas sourire avant de savoir comment Nolhan le prendrait. Si ça n'avait tenu qu'à elle, c'est quelque chose qui aurait été prévu depuis un moment. Stephen devenait grand et elle n'allait pas en rajeunissant. Elle avait envie d'avoir un autre enfant maintenant qu'elle avait atteint l'âge de la maturité. Elle sortait à peine de l'adolescence quand elle avait eu son fils et elle l'avait élevé longtemps seule. Elle avait été une mère présente mais maladroite, Stephen avait été obligé de mûrir très vite. Elle avait besoin d'un autre enfant pour vivre une relation mère-enfant qui serait plus équilibrée. Bien entendu, sa relation avec Stephen resterait toujours merveilleuse et unique, elle éprouvait seulement l'envie de revivre une maternité dans des circonstances qu'elle jugeait plus favorable. Cependant, c'était difficile de se réjouir sans avoir l'opinion du papa... Il fallait croire qu'elle était plus féconde qu'une lapine ! A peine un oubli de contraceptif et à chaque fois ça ne loupait pas, elle tombait enceinte !


Amour sucré
Ce ne sera pas facile. Ce sera même très difficile. Il va falloir qu'on travaille sur ça tous les jours. Mais je veux le faire parce que je te veux toi. Je te veux, pour toujours, toi et moi tous les jours. (⚡) N'oublie jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 78
Âge : La trentaine [24 Avril]
Actuellement : Assistant de Cordélia Waldorf


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna

MessageSujet: Re: Une famille qui s'aggrandit [PV]   Mer 29 Jan - 19:07

    Nolhan faisait sa petite vie bien tranquillement avec Cordélia. Les affaires étaient relativement bonnes, Stephen était entré à Poudlard, ce qui donnait un peu plus de temps aux amoureux pour leur petit couple. Nolhan voulait franchir un cap avec la jeune femme, mais sans pour autant vouloir aller trop vite. Déjà que les actionnaires appréciaient moyennement, bien qu’ils commençaient peut-être à se rendre compte que Nolhan n’en voulait pas à l’argent de sa compagne, bien au contraire, il s’en fichait et pas qu’un peu, de sa fortune hein, pas de Cordélia. Quoi qu’il en soit, la saint valentin approchait à toute vitesse et il voulait quelque chose qui pose un peu les frontières de la nouvelle vie qu’il voulait fonder avec elle. Certes ils vivaient ensemble, il vivait même chez elle d’ailleurs, mais il voulait plus, et c’était surtout au mariage que Nolhan pensait ces dernières semaines, ne sachant pas vraiment comment formuler sa demande, ni comment faire en sorte de ne pas effrayer la jeune femme qui devait très certainement craindre un peu ce genre d’engagement, bien que depuis le temps qu’ils étaient ensemble, elle devait très certainement se sentir à l’aise avec Nolhan non ?

    Ce jour là, Cordélia était restée à la maison, ne se sentant pas trop bien, c’était du coup Nolhan qui s’étaient occupés des papiers à l’entreprise, prenant le temps de l’appeler si besoin était, mais il ne voulait pas la déranger non plus, et Julia savait très bien quoi faire en cas de problèmes, il devait juste mettre à jour quelques papiers, annuler les rendez vous qui pouvait l’être et les recaser ailleurs, et voila tout. En tout cas, le jeune homme ne cessait de penser à son idée, et il demanda alors, une fois que toute la paperasse fut faite, de partir un peu plus tôt, c’était relativement calme, il ne voulait pas trainer, le temps de jeter un œil à ce qu’il voulait, puis il rentrerait s’occuper de sa malade à la maison.

    Nolhan traina dans les rues des boutiques de bijoutier, il cherchait sa bague, déjà pour avoir une idée de prix, puis ensuite voir un peu les possibilités qu’il avait, il connaissait bien Cordélia, mais de là à lui offrir une bague digne de ce nom, il ne fallait pas non plus se tromper ou jouer le radin, de toute façon, c’était hors de question. Nolhan observa un peu les boutiques, puis décida de rentrer, satisfait, il passa par la boulangerie pour prendre une part de tarte et des pains au chocolat, puis il rentra jusque chez lui. Il passa la clé dans la serrure et entra.

    « Cordélia, je suis rentré ! »

    Il préférait s’annoncer, une femme seule on sait jamais ce qui peut lui traverser l’esprit si elle se sent agresser. Celle-ci lui répondit aussitôt, surprise de le voir rentrer à cette heure.

    « Oui je voulais savoir comment tu allais, et je t’ai même pris de quoi manger si jamais tu n’as pas trop insisté sur le repas. Tu sais que je n’aime pas quand tu n’as rien dans le ventre. »

    Il déposa un baiser sur les lèvres de Cordélia avant de poser les affaires sur la table et de ôter son manteau. Quand il revint dans la pièce ou elle était, celle-ci semblait un peu étrange, Nolhan n’était pas fan de ce genre de situation, il voulait simplement profiter de sa petite amie, tranquillement, en regardant un truc à la télévision. Quand elle lui demanda de venir s’asseoir avec elle, il arqua un sourcil, vraiment inquiet.

    « Qu’est ce qui se passe ? Tu as appris quelque chose qui ne te plait pas ? »

    Il s’exécuta néanmoins, attendant que Cordélia passe à table. En effet, cette dernière lui annonça alors la nouvelle, tournant vaguement autour du pot au départ. Quelque chose dont ils avaient déjà parlé sans pour autant être très clair quand à la décision finale. Puis, sans vraiment qu’il ait le temps de tout mettre correctement à sa place dans son esprit, elle lui annonça qu’il allait être père, et là, heureusement qu’il était assis.

    « Quoi ? Tu en es sûre ? Il n’y a pas d’erreur possible ? »

    Première réaction ? Ok ce n’était pas vraiment ce qu’on pouvait attendre, mais il se ressaisit rapidement pour se rectifier.

    « C’est génial ma puce ! Je vais être père ! Ok, on avait rien prévu, mais on s’en fou ! »

    Il l’embrassa fougueusement, trop content d’apprendre la nouvelle, il ne s’y attendait pas, intérieurement, il voulait être père, il n’avait pas fixé de date dans sa tête, mais une chose était sure, c’est qu’il allait être père et qu’il était à cet instant, l’homme le plus heureux du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 362
Âge : 36 printemps [01-10-76]
Actuellement : Propriétaire de la pâtisserie Warldof


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Une famille qui s'aggrandit [PV]   Jeu 13 Fév - 12:15

    Cordélia était effectivement un ventre sur patte qui ne supportait pas de ne pas manger et qui se nourrissait d'ailleurs essentiellement de sucré. C'était ce qui avait au départ provoqué son désir de devenir pâtissière puis d'ouvrir carrément sa propre enseigne. Elle était fascinée depuis toute petite par la confection de gâteau et leurs décorations, surtout qu'avec la magie, on pouvait faire des trucs encore plus joli. Heureusement, en dépit de son amour du sucre, elle ne grossissait pas. Enfin, elle n'était quand même pas maigre, on pouvait remarquer qu'elle avait des formes, mais elle avait un poids stable et elle était plutôt une belle femme. A une époque elle avait même fait du mannequinat pour la société de son père et quelques autres photographes de magasine. Mais jamais elle n'aurait pu être sur un podium justement parce qu'elle était trop grosse selon les critères des mannequins de mode. Enfin ça, elle s'en fichait pas mal, elle avait posé à l'époque parce que ça faisait plaisir à son père et parce que ça lui avait permis de se faire une place à Durmstrang, une école plutôt élitiste. Elle n'avait jamais eu vocation à en faire sa carrière.

    Néanmoins, là, elle n'avait pas faim et elle était clairement préoccupée par autre chose. Elle ne vint d'ailleurs rapidement à l'annonce fatidique. La première réaction de Nolhan la vit se raidir, mais elle tâcha de se calmer et eut raison puisque son compagnon se reprit assez vite. Heureusement car Cordélia avait déjà vécu ça, et elle se souvenait encore très clairement de l'abandon de Jan. Oh, il n'était pas parti aussitôt, mais ça avait été de pire en pire au fur et à mesure. Déjà, il n'était réapparu que quand Cordélia était déjà enceinte de plus de six mois, et puis ensuite, alors que Stephen n'avait que quelques mois, il s'en était allé. Il n'avait pas à proprement parler disparu, mais il était à l'étranger, et elle n'avait pas cherché à le revoir. Elle l'avait aimé. C'était du passé. Après elle n'avait aimé que son fils, réticente à avoir de nouveau une relation. D'où le chaos au départ avec Nolhan. Déjà ils avaient commencé par coucher ensemble alors qu'elle était sa patronne et qu'ils n'étaient pas très nets, et puis après, la confiance avait été longue à s'installer. Ce n'était pas qu'à cause de la mauvaise expérience de Cordélia, c'était aussi parce qu'elle avait son fils, Stephen, et qu'elle avait hésité longtemps avant de lui imposer la présence d'un homme dans leur vie. L'amour avait été le plus fort, surtout que Stephen avait appris très vite à tolérer Nolhan (mais juste tolérer), et depuis tout roulait bien, ils avaient fini par s'installer tous chez Cordélia (moins perturbant pour Stephen et c'était plus grand). Presque une famille. Et elle allait s’agrandir. Ce qui soulevait des questions... Toutefois, la réaction de Nolhan était assez rassurante pour qu'elle lui sourit avec soulagement. Elle répondit à son baiser et passa à la suite, déjà pour affirmer ses dires.

    « Oui, je suis sûre... j'ai été chez le médicomage. J'ai une image du fœtus, tu veux voir ? » Elle attrapa son sac à main et sortit ce qui était l'équivalent d'une échographie chez les moldu sauf que chez les sorciers on touchait avec sa baguette et on voyait l'écho' comme si on y était encore avec les légers mouvements. Bon, à deux mois, ça ne ressemblait pas à grand chose mais ayant déjà vécu cette période, Cordélia savait que de mois en mois, l'évolution était frappante. Si elle avait mis deux mois pour aller voir un médicomage, c'était parce qu'elle était tellement prise par le travail qu'elle n'avait pas réalisé dans un premier temps qu'elle avait du retard, puis les semaines étaient passées. Enfin, au moins elle avait fini par s'y rendre. Maladroite comme elle était, sans son expérience précédente, elle aurait tout aussi bien pu s'en rendre compte à six mois passé !

    « Je suis contente que ça te fasse plaisir, avec ce qui s'est passé avec Jan, j'étais un peu stressée... » Nolhan devait s'en douter, mais elle trouvait plus sain de l'exprimer clairement. D'ailleurs, puisqu'on parlait de son ex'... « D'ailleurs, il va rester un problème... pour la pâtisserie, pas de soucis, Julia et toi vous pourrez gérer sans moi quand je m'arrêterai quelques temps, tu pourrais même t'arrêter aussi si tu veux, je suis sûre qu'on pourra engager quelqu'un en intérim pour la paperasse, mais... » Oui, il y allait y avoir un problème bien plus important que la pâtisserie (surtout qu'objectivement Cordélia était super riche par les actions que son père avait placé pour elle quand elle était petite et virtuellement l'héritage qu'elle aurait un jour – lointain espérait-elle -). « Je ne sais pas comment Stephen va prendre la nouvelle. » En fait, si, elle le savait : mal. Jusqu'à quel point par contre, elle n'en savait rien. Son fils n'était pas du genre à beaucoup s'exprimer, il était capable d'avoir de la rancœur et de la garder. Mais elle trouverait ça triste que Stephen n'aime pas son demi-frère ou sa demi-soeur... Il était tellement adorable avec Payton (et avec Jaimie quand il y pensait). Il faudrait qu'elle lui parle. Peut-être en emmenant Payton justement, après tout, le bébé n'était pas là, il avait quelques mois pour se faire à l'idée, et il n'était pas obligé de l'aimer tout de suite non plus. Ça pourrait venir avec le temps. N'empêche que ça l'inquiétait parce qu'elle aimait Stephen plus que tout et que leur relation mère-fils avait été exclusive pendant si longtemps qu'elle pressentait que la pilule serait amère...


Amour sucré
Ce ne sera pas facile. Ce sera même très difficile. Il va falloir qu'on travaille sur ça tous les jours. Mais je veux le faire parce que je te veux toi. Je te veux, pour toujours, toi et moi tous les jours. (⚡) N'oublie jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 78
Âge : La trentaine [24 Avril]
Actuellement : Assistant de Cordélia Waldorf


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna

MessageSujet: Re: Une famille qui s'aggrandit [PV]   Dim 23 Fév - 14:43

    On a beau en discuter, en parler pendant des jours, voir même des mois, quand on nous apprend que l’on va être père, c’est toujours une nouvelle qui nous choque. Dans le bon ou dans le mauvais terme, peu importe, ça choque et la tout de suite, dans la tête de Nolhan, c’était un grand feu d’artifice… Alors oui, même s’il était super content de la nouvelle, on ne le voyait peut-être pas à l’extérieur, sur son visage et c’est pour cette raison qu’il se ressaisit rapidement pour exprimer à Cordélia la joie qu’il ressentait. D’accord ce n’était pas prévu, mais ils en avaient déjà parlé et Nolhan n’avait absolument rien contre, il voulait voir un petit lui courir dans la maison. Même si avec Stephen il s’entendait presque bien, ce n’était pas son fils et il ne pourrait jamais avoir la même complicité avec lui que l’enfant avait avec sa mère, mais maintenant qu’il apprenait qu’il allait être père, alors il pouvait imaginer complètement une autre histoire. Il préféra quand même demander à la jeune femme si elle était sure, qu’elle était bien enceinte, histoire de ne pas se faire de fausse joie pour rien non plus.

    « Bien sur que je veux voir, mais j’aurai aimé aussi être présent, tu n’avais pas à avoir cette crainte seule… D’accord tu as eu un passé qui aurait pu te faire croire que je pouvais prendre mes jambes à mon cou, mais on en avait parlé avant, et tu commences à me connaître je pense, je ne fuis pas les problèmes, au contraire. »

    Il déposa un baiser sur son front avant de la laisser filer prendre l’échographie. L’image prit place sous les yeux de Nolhan qui aurait pu en perdre la mâchoire. Tout naturellement, il posa sa main sur le ventre de Cordélia, réalisant que ce qu’il voyait sous ses yeux étaient en train de grandir sous sa main. Il était vraiment sur un nuage, vraiment ravie de cette nouvelle et surtout, que Cordélia n’ait rien de grave, parce que oui, à la base c’est ce qui l’avait travaillé toute la journée et qui avait fait qu’il était rentré plus tôt.

    « Promets moi qu’à ton prochain rendez-vous, tu me préviendras et je viendrais avec toi… »

    Cependant, la joie de la jeune femme semblait cacher quelque chose et en effet, elle ne perdit pas de temps à lui dire franchement ce qui n’allait pas. Elle ne s’inquiétait pas pour la pâtisserie, elle savait qu’elle était entre de bonnes mains, surtout celle de Julia, quand elle devrait s’arrêter, et elle ne connaissait pas Nolhan en super protecteur, après tout, maintenant qu’elle portait son enfant, elle avait intérêt à se reposer et faire attention à elle, le surmenage était interdit et il comptait bien tout faire pour l’en éloigner le plus possible.

    « Oui je prendrais quelques jours avant et après, t’inquiète pas pour ça, Julia se chargera de recruter quelqu’un, ce n’est que de la paperasse… c’est quoi qui t’inquiète vraiment ? »

    Et effectivement, il avait juste oublié un détail et pas des moindres, Stephen. Comment le garçon allait prendre la nouvelle pour commencer ? Et puis, déjà que ce n’était pas super fusionnel avec Nolhan, comment allait-il apprendre qu’il était peut-être responsable de la remise en cause de leur relation mère-fils ? Même si Cordélia semblait sceptique, Nolhan avait pourtant bon espoir que ça se passe pour le mieux. Son fils avait grandi, il était entré à Poudlard et commençait sa vie de jeune homme loin de sa mère, peut-être qu’elle s’inquiétait pour rien, tout simplement ?

    « Déjà ne lui en parle pas dans tes lettres, je pense que le mieux à faire, c’est d’attendre les prochaines vacances pour lui annoncer de vive voix non ? Ensuite, même si ça t’inquiète, je pense que tu te fais du souci pour rien, il grandit et peu comprendre certaine chose. Déjà, il reste ton fils ainé, ce que vous avez vécut avec le départ de son père, ça a créé un lien entre vous qu’il sera difficile à défaire… Et puis, je pense que depuis le temps qu’on est ensemble, il s’est rendu compte que je ne suis pas comme son père. »

    Il ne savait pas vraiment quoi lui dire de plus, il ne pouvait que dire ce qu’il savait et espérait que ça serait aussi évident dans la tête du garçon, mais pour ça, il ne le saurait qu’aux prochaines vacances… C’était quand déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 362
Âge : 36 printemps [01-10-76]
Actuellement : Propriétaire de la pâtisserie Warldof


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Une famille qui s'aggrandit [PV]   Mar 25 Fév - 7:13


    « Je sais, mais je préférais être sûre avant de te le dire. » Se justifia-t-elle calmement, sachant pertinemment que Nolhan n'avait rien à voir avec Jan. Déjà, il vivait avec elle et Stephen depuis un moment alors que Stephen n'était pas son fils, tandis que Jan avait pris la fuite au bout de quelques mois. Rien que ça, ça faisait une très grosse différence. Toutefois, elle avait préféré avoir la confirmation avant de se lancer dans une conversation qui lui faisait un peu peur. Elle aimait Nolhan et lui faisait totalement confiance, elle était seulement encore traumatisée par ce qui s'était passé douze ans plus tôt avec la naissance de Stephen. L'élever seule avait été difficile même si elle n'avait jamais eu de problèmes d'argent comme cela pouvait arriver à d'autres femmes dans son cas. Elle était maladroite et tête en l'air, son fils avait grandi très vite comme pour compenser cet aspect du caractère de sa maman, trop prompte à se faire mal. Julia, la meilleure amie de Cordélia, l'avait beaucoup aidé aussi à l'époque. Elle ne gardait pas que des mauvais souvenirs des premières années de Stephen, le voir grandir, apprendre à marcher puis à parler, tout ça avait été de grands moments de sa vie, les plus beaux peut-être. Néanmoins, elle n'avait pas pu s'empêcher d'éprouver un instant de panique à l'annonce de sa nouvelle grossesse. Et pas qu'à cause de Nolhan soit dit en passant.

    « Promis, la prochaine fois tu viendras avec moi. J'ai déjà la date, c'est dans un mois tout pile. » Pour une autre échographie magique, histoire de vérifier que ce petit bout grandissait normalement. Cordélia n'en doutait pas. Sa mère était morte en accouchant d'elle, mais Cordy bénéficiait d'une constitution nettement plus solide. Elle avait eu un peu de mal lors de sa première grossesse, mais c'était parce qu'elle n'était pas prête, à 30 ans révolu, elle se sentait bien plus apte à faire face aux difficultés inhérentes à la grossesse et à la vie de jeune maman. Ceci d'autant plus que même si ça avait douze ans maintenant, les couches et les biberons n'étaient plus d'un grand mystère.

    Elle ne répondit pas tout de suite au sujet de ce qui l'inquiétait vraiment. Pas vraiment parce qu'elle ne le voulait pas, mais plutôt par une sorte de pudeur. Elle finit néanmoins par avouer à son compagnon – l'homme de sa vie tout de même – que ce qui l'inquiétait était la réaction de son premier né. Stephen et elle avaient vécu sept ans juste à deux, puis Nolhan était entré dans sa vie mais au début de manière très discrète, leur installation ensemble était relativement récente (comparé à la durée de leur relation qui était passé par plusieurs stades, Cordélia avait eu besoin de beaucoup de temps, ce que Nolhan avait fort bien compris à l'époque).

    « Je crois que j'irai plutôt le voir à Pré-au-lard prochainement. Je demanderai une autorisation. Tu comprends, si j'attends les vacances de noël, je vais avoir l'impression de lui mentir par omission. On ne s'est jamais menti avec Stephen, jamais. Enfin, sauf une fois, quand j'ai commencé à être avec toi, mais c'était différent, au début, ça ne le concernait pas vraiment. Là, il est impliqué. C'est son frère ou sa sœur tout de même. » Il y avait une vraie relation de confiance entre son fils et elle, elle ne se voyait pas attendre les prochaines vacances (qui étaient dans deux longs mois) pour lui annoncer qu'il aurait un frère ou une sœur cinq mois plus tard. Le bébé naîtrai en mai, Stephen méritait d'être mis au courant le plus tôt possible. Toutefois, il était vrai qu'elle avait déjà menti une fois par omission à son fils. Elle lui avait caché pendant presque un an qu'elle était en couple avec Nolhan, mais bon, c'était quand même différent. D'une part parce que Stephen n'était pas idiot et il se doutait bien que le monsieur qui venait dîner à la maison trois fois par semaine ne venait pas que pour le travail, d'autre part parce que effectivement, tant que Nolhan et elle ce n'était pas complètement stable, ça ne concernait pas vraiment la vie de Stephen. Alors qu'un bébé, si, ça le concernait. Il allait être grand frère. « Et bien entendu, moi je sais que je l'aimerai toujours autant et que je pourrai même aller jusqu'à dire que ma relation avec lui sera toujours aussi unique. Je l'ai élevé seule, ce sera forcément différent avec le bébé puisque tu seras là. Ce sera moins... comment dire ? … exclusif ? » Car pendant longtemps il n'y avait eu que Stephen dans la vie de Cordélia, c'était bien pour ça que Nolhan avait eu du mal à se faire sa place (mais ce qui comptait c'était le résultat!). « Mais il n'a pas hérité de mon caractère, je crains qu'il ne voit pas les choses de cette façon. Il te tolère pour que je ne sois pas seule pendant qu'il est à Poudlard, il ne me l'a jamais dit clairement, mais je vois bien qu'il ne te considère pas comme son beau-père. Alors là, l'arrivée d'un bébé... J'ai peur qu'il ne l'aime pas. Alors que moi je vous aime déjà tous les trois. » Elle posa à son tour la main sur son ventre, elle savait qu'il fallait toujours être prudent jusqu'à la fin du premier trimestre, mais c'était pourtant la vérité, elle aimait leur famille recomposée. Malheureusement, elle craignait que ce ne soit pas le cas de Stephen et se doutait bien qu'elle n'était pas loin de la vérité. Après tout, c'était son fils, elle le connaissait bien.


Amour sucré
Ce ne sera pas facile. Ce sera même très difficile. Il va falloir qu'on travaille sur ça tous les jours. Mais je veux le faire parce que je te veux toi. Je te veux, pour toujours, toi et moi tous les jours. (⚡) N'oublie jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 78
Âge : La trentaine [24 Avril]
Actuellement : Assistant de Cordélia Waldorf


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna

MessageSujet: Re: Une famille qui s'aggrandit [PV]   Dim 13 Avr - 23:16

    « Je comprends, c’est juste que j’aurai préféré être présent pour cette première écho, histoire que tu saches et que tu vois surtout que je suis prêt à assumer cette grossesse à tes cotés. »

    Le jeune homme savait bien par quoi était passé Cordélia lors de sa précédente grossesse. Alors oui, même s’il n’avait rien à voir avec cet abruti qu’était le père de Stephen, il comprenait que la femme qui partageait sa vie garde de mauvais souvenirs et des inquiétudes à ce sujet. En tout cas, il était vraiment content de la nouvelle et tenait vraiment à être présent pour la prochaine fois. Cordélia lui annonça que c’était dans un mois, jour pour jour, et il sortit aussitôt son téléphone pour l’enregistrer, pas de risque d’oublier ou d’avoir un rendez vous important ce jour là. Julia pouvait bien gérer la boutique le temps qu’ils se rendent à la visite.

    Lorsque Cordy lui expliqua pourquoi elle était inquiète, il est vrai que Nolhan n’y avait pas pensé. Du moins, à son niveau à lui, avoir un frère ou une sœur devrait être une nouvelle qui réjouirait le garçon, il ne serait plus fils unique… Mais pour ce point, c’est parce que Nolhan avait toujours eu des membres de sa famille qui avait des frères et sœurs, sauf Elyna, mais elle avait été élevé avec ses cousins, donc c’était un peu la même chose. Dans le cas de Stephen, il avait une relation plus que fusionnel avec sa mère et même Nolhan ne savait pas bien s’il était accepter ou non aux yeux du garçon. Disons simplement qu’il comprenait sa présence, mais de là à accepter qu’il ait fait un autre enfant à sa mère, et quel souvenir il gardait de son père ? Toutes ses questions étaient très mystérieuses pour le jeune homme qui réalisait maintenant la complexité de la grossesse de Cordélia aux yeux de Stephen.

    « Si tu veux que je vienne avec toi, ou même que je te rejoins un peu plus tard, n’hésites pas. Je ne voudrais pas qu’il y ait une mauvaise entente avec ton fils par ma faute. Il pourrait penser que je vais faire comme son père l’a fait et vous laisser tomber avec le bébé… Ce qui au passage n’arrivera pas, ou je pars avec le bébé… »

    Il lui adressa un clin d’œil, il ne comptait absolument pas filer, et même si par malheur, ça se passait mal dans les années à venir, il garderait un lien avec sa fille ou son fils… Toutefois, il eut un léger pincement au cœur quand elle annonça qu’elle aurait toujours une relation unique avec son fils. Dans un premier temps, Nolhan aurait pu mal le prendre puisque ce n’était pas sa faute s’il serait présent pour elle et le bébé, et de la manière dont elle l’avait dit, c’était un peu comme si elle ne pourrait jamais avoir la même complicité avec le bébé qu’elle avait avec Stephen. Puis, quand elle s’expliqua, il comprit ce qu’elle voulait dire et que c’était surtout une question de lien entre eux, et qu’elle en aurait des différents avec leur enfant… En tout cas, il aurait quand même un avantage c’est d’avoir deux parents pour l’aimer et l’élever.

    « Stephen est grand maintenant, je pense qu’il peut comprendre certaine chose, et même si le bébé sera forcément plus avec toi que lui maintenant qu’il est à Poudlard, rien ne m’empêche de prendre le bébé avec moi pour vous laisser des moments rien que tout les deux. C’est juste un détail d’organisation ça, rien de grave. »

    Nolhan essayait d’être positif, mais pour vivre avec Cordélia et Stephen depuis quelques années maintenant, il savait bien que les craintes de la future mère étaient justifiées et qu’ils allaient devoir s’accrocher tous les deux pour annoncer la nouvelle à Stephen, qu’il la digère et qu’il fasse avec parce que de toute façon, pour Nolhan, il était hors de question d’avorter, déjà parce qu’il aimait Cordélia, qu’il était ravi de la nouvelle, mais surtout qu’il allait être père et que pour rien au monde, il n’accepterait un quelconque obstacle. Qu’il s’agisse du fils de sa compagne ou autre…

    « Si par le plus grand des malheurs il ne l’aime pas, il aura ton amour et le mien, avec le temps Stephen finira par l’accepter. Imagine que c’est une petite sœur, il se sentira forcé de la protéger, c’est naturel comme instinct, et même s’il n’a jamais eu de frère et sœur, c’est toi qui l’a éduqué et tu as très bien élevé ton fils… »

    Il posa sa main sur celle de Cordélia, ce bébé n’allait pas manquer d’amour c’est certain, maintenant, il fallait juste que son demi frère l’accepte et même si ça prendrait du temps, Nolhan espérait que ça se passerait bien quand même…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 362
Âge : 36 printemps [01-10-76]
Actuellement : Propriétaire de la pâtisserie Warldof


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Une famille qui s'aggrandit [PV]   Mar 6 Mai - 19:33


    « Crois-moi quand je te dis que je n'ai jamais douté de toi, pas un seul instant, c'est plutôt en moi que je n'avais pas confiance, je ne savais pas comment je réagirai vu mes antécédents, alors je préférais attendre d'être sûre et d'avoir moi-même appréhendé la nouvelle avant de te l'annoncer. Mais tu n'es pas comme Jan, je le sais parfaitement, je n'avais pas besoin que tu viennes avec moi pour me le prouver. » Voilà qui se voulait clair. Elle ne doutait sincèrement pas de son compagnon, oh bien sûr, cette grossesse faisait rejaillir des souvenirs qui n'étaient pas tous bons, mais elle n'en rejetait pas la faute sur Nolhan qui avait toujours été adorable et extrêmement patient avec elle. Quand elle pensait qu'à l'origine Julia l'avait engagé pour qu'il veille à ce qu'elle évite de se faire mal à tout bout de champ, c'était assez drôle, car cela avait dépassé les espérances de Julia. Bien entendu, personne n'aurait pu prévoir au départ que cela se passerait comme ça. Quant à l'annonce de sa grossesse, elle savait qu'il réagirait bien parce qu'une fois, plusieurs années auparavant, elle s'était crue enceinte, et cette fois là, elle avait paniqué et lui en avait parlé. Finalement, si cette fois ci elle ne l'avait pas fait, c'était parce qu'ils avaient été presque déçu que ce ne soit pas le cas bien que rétrospectivement, comme à l'époque ils vivaient encore une relation secrète (et donc une relation « chacun chez soi ») ça aurait été très compliqué à expliquer à leur entourage. Alors que maintenant, Nolhan habitait depuis un bon bout de temps avec Cordy, ça ne dérangerait personne qu'ils aient un enfant ensemble, au contraire, ça prouverait qu'ils passaient des étapes.

    « Il vaut mieux que j'y aille seule, ou pour être exacte, que j'y aille avec Payton. Il n'osera pas se mettre en colère devant elle de crainte de lui faire peur. Ce n'est pas une stratégie très honnête, mais je pense que c'est la meilleure solution, après et bien... il aura plusieurs mois pour se faire à l'idée. » car le bébé ne naîtrait qu'au mois de mai donc il y avait encore beaucoup de temps avant qu'il n'arrive. Stephen finirait bien par se faire à l'idée, et puis, même si ce n'était pas le cas, en le voyant tous les jours durant l'été, il finirait par l'accepter. C'était du moins dans cet esprit positif que Cordélia comptait aller voir son fils. Elle était du genre à facilement déprimer quand cela concernait sa vie personnelle, mais avec Nolhan à ses côtés, elle se sentait plus forte. Et puis, elle avait beau aimer Stephen de tout son cœur, elle avait toujours voulu avoir un autre enfant. Ce n'était pas un projet neuf, la preuve, depuis quelques temps c'était souvent revenu dans ses conversations avec Nolhan. Elle anticipait le chagrin de son fils adoré, mais cela ne parvenait pas à complètement occulter la joie qu'elle ressentait à l'idée d'avoir un autre bébé.

    « Tu as raison, il finira par s'y faire... avec du temps. » Elle haussa les épaules, elle devait se rendre à l'évidence, peu importe comment Stephen prendrait la nouvelle, ça ne changerait rien aux faits : dans quelques mois, il serait grand frère.

    « C'est vrai que si c'est une fille, ça passera mieux... après tout, il adore Payton. » Elle se sentit rasséréné par ces paroles mais pas de bol, c'est un garçon! et se leva. « Bon, je vais téléphoner à Penny pour lui demander si je peux lui emprunter Payton, et il faut que j'écrive à poudlard pour que Stephen ait une autorisation de sortie. Pendant ce temps, pourrais-tu aller chercher mon agenda au boulot s'il te plaît ? Je pense qu'il va falloir que j'allège ce que j'ai de prévu pour les mois à venir. » Elle embrassa son compagnon sur la joue et lui fit un clin d’œil avant d'attraper son téléphone et la mallette dans laquelle elle rangeait son parchemin pour Poudlard. Elle se sentait soulagée maintenant que Nolhan était au courant qu'il allait être papa, restait la seconde étape : Stephen.

{Terminé pour Cordélia}


Amour sucré
Ce ne sera pas facile. Ce sera même très difficile. Il va falloir qu'on travaille sur ça tous les jours. Mais je veux le faire parce que je te veux toi. Je te veux, pour toujours, toi et moi tous les jours. (⚡) N'oublie jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 78
Âge : La trentaine [24 Avril]
Actuellement : Assistant de Cordélia Waldorf


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna

MessageSujet: Re: Une famille qui s'aggrandit [PV]   Sam 10 Mai - 19:35

    « Si je voulais venir avec toi, c’était pour apprendre la confirmation de cette nouvelle avec toi, pas que tu la gères seule. Justement comme tu le dis, tu ne savais pas comment tu prendrais la nouvelle, mais en étant avec toi, tu aurais eu un soutien quand même… Enfin, on ne va pas se disputer pour ça, c’est passé, et comme tu le vois, je suis ravi de l’apprendre. Par contre la prochaine fois, si tu y vas sans moi, je fais grève de tout ! »

    Il l’observa un sourire aux lèvres, parce que primo, il était très dur pour Nolhan de faire grève de quoi que se soit, il ne pouvait rien refuser à Cordélia et secundo, il savait que si elle ne lui avait pas dit, c’était que dans sa tête, il y avait au moins trois milles raisons pour ne pas l’informer tout de suite. Cordélia savait ce qu’elle voulait quand elle l’avait décidé et de toute évidence, elle voulait gérer la nouvelle seule avant de lui dire qu’elle était enceinte. En tout cas, il était vraiment content, il allait être père, Cordélia appréhendait un peu plus la chose vis-à-vis de Stephen qui lui, ne penserait peut-être qu’il s’agisse d’une nouvelle vraiment géniale.

    Au sujet de Stephen, Cordélia lui expliqua sa stratégie pour apprendre la nouvelle au garçon. Utiliser son amie n’était peut-être pas la meilleure idée du monde, si ça fonctionnait et aiderait également Stephen à mieux digérer les nouvelles, disons que tous les coups sont permis non ? Il poussa un léger soupir quand même devant le courage de la demoiselle.

    « Tu vas utiliser une enfant pour ne pas vexer ton fils… Je ne suis pas certain d’approuver cette méthode, mais on va dire que la fin justifie les moyens non ? Il devra se faire à l’idée de toute façon… »

    Parce que sans vouloir être égoïste, il ne renoncerait pas à son enfant au détriment d’un autre… D’accord Stephen était l’aîné de Cordélia, ils avaient un lien qu’il ne comprendrait que plus tard quand il aurait son propre enfant, mais pour le moment, il estimait juste que ce n’était pas très sympa de la part de Stephen s’il n’acceptait pas la nouvelle. Bon après, comme le disait Cordy, il avait plusieurs mois pour se faire à l’idée qu’il allait être grand frère, donc bon, évitons de penser au pire et voyons le meilleur qui allait arriver.

    D’un coup, la jeune femme se leva, et annonça tout ce qu’elle avait à faire. Appelez Pénélope pour lui emprunter sa fille, écrire à Poudlard pour faire sortir son fils afin de lui dire la nouvelle… Dans l’immédiat rien qui ne concernait Nolhan, mais c’était mal connaître la jeune femme qui avait déjà tout un parchemin de chose invisible écrite dans sa tête… Ca lui arrivait parfois, ce qui n’étonnait plus le jeune homme qui avait fini à se faire aux habitudes surprenantes de sa patronne et petite amie.

    « Julia ne va pas trouver ça bizarre du tout que je retourne à la pâtisserie pour prendre ton agenda alors que je suis censée avoir fini ma journée… Je te laisse lui annoncer la nouvelle, je pense qu’elle sera ravie. »

    Il embrassa sur le front la jeune femme avant de retourner au travail prendre les affaires de la demoiselle qui allait devoir plus qu’alléger son emploi du temps dans les mois à venir. Nolhan savait faire tourner la boutique et il était juste hors de question que la mère de son enfant ne se fatigue au travail… Il serait là pour l’aider en tout cas, et ferait vraiment son possible pour que sa grossesse se passe pour le mieux.


[Terminé pour Nolhan]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une famille qui s'aggrandit [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une famille qui s'aggrandit [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une famille qui s'aggrandit [PV]
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: