AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 L'arme secrète de Cordélia [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 789
Âge : 16 ans [16.03.1997]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: L'arme secrète de Cordélia [PV]   Dim 2 Fév - 22:08


PV Stephen

    « Payton ! Payton ! Ne cours pas ! » Cordélia galopait derrière le petit bout de demoiselle qui courait devant elle, pressée de retrouver Stephen. La propriétaire des magasins Warldof avait fait une lettre à Poudlard pour voir son fils à Pré-au-lard même s'il n'avait pas l'âge légal pour une sortie là-bas. Mais bon, elle lui avait annoncé par lettre une semaine plus tôt qu'il allait être grand frère et Cordélia voulait vérifier qu'il digérait bien la nouvelle. C'est qu'avec Stephen c'était toujours difficile de savoir sur quel pied danser. Et histoire de faire passer plus facilement la pilule, Cordélia avait emmené son arme secrète : Payton.

    « Stepheeeeeeeeeen ! » Payton – qui avait devancé Cordélia – avait sauté au cou de son meilleur ami, les yeux plein d'étoiles et un grand sourire sur les lèvres. « Tu m'as trop trop trop trop TROP manqué ! » Cordélia étant enfin arrivé à leur hauteur, elle lâcha Stephen en riant, laissant la brune embrasser son fils. « Coucou mon chéri, tu vas bien ? » Puis, elle se tourna vers le professeur Lorne qui avait accompagné le jeune homme jusqu'à la sortie puisqu'il n'avait pas l'âge d'être en dehors de Poudlard seul. « Merci Chiya, je te le ramène dans quatre heure. » Le professeur de botanique se contenta d'un signe de tête et observa Payton d'un air sombre. Cordélia eut un sourire désolé à l'égard de la jeune femme mais ce n'était pas le lieu pour qu'elles parlent de Payton, d'ailleurs, ce serait peut-être plutôt à Pénélope de parler de ça avec Chiya. Et avant l'entrée de Payton à Poudlard si on voulait l'avis de Cordélia.

    Payton, elle, continuait de sourire naïvement, ignorante des enjeux d'adulte autour desquels tout tournait avec sa petite personne au centre. Cordélia emmena Payton et Stephen dans le centre ville, comme à son habitude, son fils n'était pas très causant. Elle décida donc d'adopter le plan B. « Stephen, mon ange, je dois passer à la boutique là-bas pour une future commande, tu veux bien t'occuper de Payton pendant ce temps ? Surtout, tu ne la quittes pas des yeux, d'accord ? » Pure formalité, elle savait par expérience que quand ces deux là étaient ensemble, il était extrêmement difficile de les séparer. Cordélia espérait en les laissant tous les deux que Stephen s'ouvrirait à Payton sur l'annonce de sa grossesse à défaut de lui en parler à elle. Elle savait combien Stephen était réticent à la présence de Nolhan dans leur vie, il ne le considérait pas comme son père, il le tolérait tout au plus, alors, elle était sincèrement inquiète. Mais Payton avait toujours été une sorte d'adoucissant naturel au caractère de son fils, elle les laissa donc confiante. Son arme secrète était en marche.

    Et celle-ci était plus que ravie d'avoir eu à suivre Cordélia pour voir Stephen que sinon elle n'aurait pas pu voir avant les vacances de noël ! Dès que Cordélia eut disparu, elle prit la main de Stephen. « Eh ! On va où ? C'est la première fois que je viens ici je crois, ou alors je ne m'en souviens pas, et toi ? On pourrait faire une course, non ? Ou alors, on pourrait aller voir la maison hantée, ce serait drôle ! Ou... ou... on pourrait aller sur la place là-bas et faire un bonhomme de neige ! » En effet, il avait neigé voilà peu, elle était d'ailleurs chaudement habillée pour cette raison, des caches oreilles roses la rendant particulièrement adorable avec sa petite bouille ronde. « Je suis trop contente de te voir !J'essaie d'apprendre à Jaimie à être plus drôle, mais c'est pas pareil, parce qu'il est petit et que toi tu es grand, tu vois ? » Elle pressa plus fort la main de son ami, un grand sourire éclairant son visage. Toutefois Cordélia lui avait demandé un service, elle ne l'avait pas oublié, c'était pour ça qu'elle était là, sinon, elle n'aurait pas pu venir. Elle devait tenir ses engagements. « Dis, tu sais, si je suis là, c'est à cause de ta maman, elle croit que tu n'es pas content d'avoir un frère ou une sœur bientôt, elle se fait du soucis. Mais tu sais, moi, je crois que tu feras un super grand frère. » En toute objectivité, évidemment.


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 49
Âge : 17 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: L'arme secrète de Cordélia [PV]   Dim 9 Fév - 12:34


Stephen devait voir sa maman aujourd’hui. Il le savait, elle lui en avait parlé par lettre, mais il ne s’y rendait pas vraiment très ‘joyeusement’. En soit, l’idée de voir sa maman lui faisait plaisir, mais il savait que cette situation était louche. Son petit cerveau qui fonctionnait toujours à deux cents à l’heure sentait arriver droit devant un bon gros piège. Elle allait faire quoi, elle avait déjà fait rentrer ce gars dans leurs vies respectives, alors qu’en ce qui concernait le jeune Serpentard, il se portait très bien sans aucun autre homme que lui à la maison (mais visiblement, maman n’était pas de cet avis… Très bien, soit !). Donc très honnêtement, il se demandait ce qu’elle allait bien pouvoir lui ramenait cette fois. Dans tous les cas, ce devait être colossal pour qu’elle ne puisse pas attendre les vacances ou même juste le dire par lettres. C’est bien les lettres pourtant, non ? Ben non, de toute évidence, par pour cette fois-ci.

Il avait donc eu une autorisation tout spéciale pour sortir, quand les autres restaient bien sagement ( ???) consignés à l’intérieur. La honte, un peu quand même… Enfin… D’un côté c’était cool, de pouvoir sortir comme les grands mais d’un autre côté, les autres étaient clairement jaloux, et ça allait encore faire des histoires. Une chance pour lui, Stephen avait un sacré mordant et ne se laissait jamais, ô grand jamais, marché sur les pieds. Il avait une très bonne répartie et possédait une très grande alliée : son intelligence. Rares étaient ceux qui arrivaient à le rouler sans qu’il ne l’ait vu venir et n’ait préparé une parade.

Chiya, qu’il connaissait depuis un petit moment maintenant le retrouva pour l’accompagner jusqu’au point de rendez-vous où sa mère ne tarda pas à apparaître en compagnie de Payton. Alors qu’il les voyait approcher, le regard de Stephen s’adoucit et ses prunelles se mirent à briller comme elles le faisaient toujours quand il voyait sa mère et/ou Payton. Le petit garçon froid et hautain avait disparu pour laisser place à un garçon plein de vie et souriant. Quand sa meilleure (et sûrement seule aussi, si on va par là –sort-) amie se jeta à son coup, il la serra contre lui, riant de bonheur :

« Coucou !!! Tu m’as manqué aussi Payton ! Tu as grandi en plus, non ? »

Puis vint sa maman qu’il embrassa, un peu moins ‘sauvagement’ (il savait se tenir un peu quand même). Mais il était content de la voir aussi. Il appréhendait juste ce qu’elle voulait lui dire (il n’oubliait pas qu’elle était ici pour une raison bien précise et cette raison devait être sacrément désagréable…)

« Bonjour maman ! Oui oui, ça va, j’ai fait tous mes devoirs… »

Ben ouai, quoi ? Il est sérieux le petit ! A peine arrivée que sa mère s’envolait déjà. Il hocha donc doucement la tête, se demandant ce qu’elle voulait quand même, mais n’ayant pas le temps ni même l’occasion d’entrer dans le vif du sujet, puisqu’elle partait déjà, il s’intéressa à Payton qui avait, comme toujours, plein de choses à dire. Alors qu’ils se prenaient la main et marchaient tranquillement, il lui répondit :

« Je suis déjà venu avec maman quelques fois. »

Il sourit et continua, non sans malice :

« Mais dis donc, tu es sûre que c’est la première fois que t viens ? Comment tu sais pour la maison hantée ?? »

Ben oui hein !

« Le bonhomme de neige me tente bien ! »

Ils en faisaient tous les hivers en plus. Ils allaient pouvoir se mettre au boulot bientôt, donc ! Payton lui parla de son frère et il ne pu que sourire en écoutant l’argumentaire de la brunette.

« Ha ben oui, forcément, c’est différent. »

Elle était drôle, sa Payton quand même. Il l’aimait énormément, et ce… depuis à peu près toujours. Enfin, depuis qu’elle était née, quoi. Puisqu’avant qu’elle soit née, il ne pouvait que difficilement l’apprécier, évidemment… En revanche, la bombe qu’elle lança après fut… des plus désagréables.

« Quoi ? »

Il s’était soudainement durci, son regard était devenu sombre, et froid. C’était une blague, non ? Il avait mal compris ??


-708-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 789
Âge : 16 ans [16.03.1997]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: L'arme secrète de Cordélia [PV]   Mar 11 Fév - 20:05


    « Bah oui, c'est normal que je grandisse, je suis en pleine période de croissance, c'est maman qui l'a dit ! » Jaimie aussi grandissait à vu d’œil, mais son frère, franchement, on s'en fichait un peu là tout de suite. Elle l'adorait, mais pas autant que son Stephen adoré. Cordélia les laissait seul avec une mission délicate, mais encore plus que ce que Payton imaginait à cet instant. Car comme elle était plutôt papillon dans l'âme, elle pensait d'abord à jouer.

    « Oui, oui, je suis sûre, mais j'ai papa m'a beaucoup parlé de Pré-au-lard, il dit que quand on est élève, on attend que ça en troisième année de venir ici. Tu as de la chance d'avoir eu le droit de sortir exceptionnellement. » Enfin, de la chance, on se comprend. Payton savait bien qu'elle était là pour faire passer une pilule que son meilleur ami allait avoir du mal à avaler. Elle ne comprenait que vaguement pourquoi, mais déjà quand Nolhan était venu vivre chez Cordélia, ça avait été un peu compliqué, alors bon, un nouvel arrivant de plus... quand elle était toute petite (jusqu'à ses cinq ans), Cordélia était célibataire et elle vivait uniquement avec Stephen. Ils dégageaient comme une impression de bulle autour d'eux et Payton se sentait privilégié d'avoir le droit d'y pénétrer. Mais Stephen n'avait jamais vraiment donné sa permission à Nolhan – qui était pourtant vraiment gentil, puis, vu comme elle était maladroite, Cordélia n'aurait jamais survécu au départ de Stephen à poudlard - ! (Les enfants répètent très bien ce que disent les adultes, là, c'est du Julia avec une pointe de sa maman, ce qui donnait un truc un peu extrême, que voulez-vous, Payton n'a que dix ans)

    Comme le plan bonhomme de neige était validé, elle se dirigeait d'un bon pas vers la place toute blanche. Malheureusement, elle dû s'interrompre parce que sa tentative discrète de glisser le sujet n'était pas une franche réussite. Elle sourit avec douceur, subitement plus calme, et elle pressa un peu la main de son meilleur ami. « Je pensais qu'elle te l'avait dit. Ta maman attend un bébé. C'est pour ça qu'on est là aujourd'hui, enfin, surtout moi. Ils ont un peu peur de comment tu vas heu... le vivre. » Payton avait un peu de mal à trouver les bons mots. « Tu n'es pas fâché hein ? Je croyais qu'on te l'avait déjà dit par lettre et que moi je devais juste t'aider, mais tu sais, c'est bien d'avoir un petit frère ou une petite sœur. Moi j'ai Jaimie et ma maman elle nous aime tout pareil. » Même si des fois, elle avait l'impression que non, mais ce n'était pas trop le jour pour se plaindre de son petit frère. Finalement, elle lâcha la main de Stephen et se posa vivement devant lui, ses petits poings sur les hanches, le menton levé. « Ta maman te le redira quand elle reviendra, il faut que tu sois fort. Même s'il y a Nolhan, c'est toujours toi l'homme de la maison, c'est toi qui t'appelle Warldof. » Elle était un peu ridicule dans son petit menton avec son grand discours qui avait pour but de réconforter son ami, mais ça aussi c'était Payton. Elle prenait toujours les problèmes à bras le corps.... si ce n'est que d'habitude ils étaient peut-être un peu moins gros.


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 49
Âge : 17 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: L'arme secrète de Cordélia [PV]   Mer 30 Avr - 18:40

Payton avait toujours son petit mot sur tout, et évidemment lorsqu’on parlait d’elle, elle ne manquait jamais d’arguments. Elle n’en manquait pas pour sa famille non plus, d’ailleurs… pour ses passions aussi… A dire vrai, elle avait toujours un mot à dire sur à peu près tout, ce qui permettait de faire un parfait équilibre avec Stephen qui économisait volontiers sa salive dès lors qu’il en avait l’occasion. C’était parfois à se demander comment ces deux enfants si différents pouvaient être de si bon amis… Peut-être était-ce parce qu’ils se connaissaient pour ainsi dire depuis toujours ? Quoiqu’il en soit, Stephen décida qu’il n’avait pas besoin de contre argumenter aussi se contenta-t-il de hocher la tête d’un air entendu, tout en décochant un de ses sourires tout spécialement dédié à sa Payton.

Pour ce qui touchait de la sortie à Pré-Au-lard, Stephen devait bien avouer qu’il ne se classait pas forcément dans les mêmes cases que tous ses petits camarades. Pas qu’il se la joue spécialement à part (quoique) mais bon… Aussi se contenta-t-il de lever les épaules d’un mouvement :

« Ouai, si on veut… »

Rapidement, le petit duo se faufila dans un coin tranquille pour se livrer à l’activité du jour : à savoir : la formation d’un bonhomme de neige. Autant dire que là, c’était du sérieux !!! La jeune sorcière choisit cependant ce moment pour lancer un sujet ô combien délicat qui défrisa grandement le garçon qui plissa les yeux d’agacement. Encore que… Non, à vrai dire il ne saurait dire le sentiment qui prédominait actuellement. Cette nouvelle avait fait l’effet d’un avada kedavra raté, une blessure mortelle mettant un temps incroyablement lent à faire effet…

Toutes les belles paroles de la demoiselle glissaient sur Stephen. Elle n’aurait pas été là, cela aurait sans doute été pareil. Premièrement il y avait le choc de la nouvelle. Ce mal être, ce mal de cœur… Sa maman voulait le remplaçait. Il quittait la maison pour Poudlard donc il était remplacé. Certes, c’était bien loin de la réalité, mais pour le garçon qu’il était, encore en chemin vers l’adolescence c’était ainsi qu’il vivait la nouvelle. On essayait de le remplacer, de le renvoyer. Finalement, Stephen posa enfin son regard, noir et froid sur Payton. Heureusement que c’était elle, en face de lui et pas… n’importe qui d’autre (non même sa mère il se serait peut-être à peu près bien tenu). Parce qu’il se sentait prêt à tout briser de rage. Il ne trouvait pas de mots à placer sur ses sentiments. De toute façon, ça n’avait jamais vraiment été son fort non plus. Stephen avait toujours été un enfant assez renfermé, froid. Il n’aimait pas qu’on lise en lui et il n’aimait pas exposer ses sentiments au regard d’autrui. Même avec sa mère et Payton c’était délicat. Il se permettait plus de choses avec elles, oui. Mais pour les sentiments négatifs c’était toujours très dur pour lui.

IL n’avait que faire du discours de sa meilleure amie (qu’il n’avait d’ailleurs pas vraiment écouté bien occupé qu’il était à tenter tant bien que mal d’assimiler les faits qui lui avaient soudainement explosés au visage). Il avait très envie de tourner les talons et de s’enfuir vers l’école. Pas forcément pour retrouver des camarades, non. Juste pour s’isoler, parce que là, maintenant, il ne trouvait que cela à faire….

{559}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 789
Âge : 16 ans [16.03.1997]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: L'arme secrète de Cordélia [PV]   Ven 9 Mai - 20:47


    Visiblement, Stephen n'était pas très réceptif à ses arguments. Payton, les poings sur les hanches, pencha la tête légèrement sur le côté et le regarda un bon moment, son silence perplexe répondant au sien. Vu qu'il ne disait rien, elle ne voyait pas quoi dire elle non plus. Enfin, plutôt, elle n'avait rien à dire, elle avait déjà donné son maximum côté parlotte, et ça ne semblait avoir aucun effet. Cordélia était bien mignonne, mais elle ne lui avait pas refilé le beau rôle. Cela vaudrait quelques gâteaux gratuits toute cette histoire. A cette pensée, elle fronça légèrement les sourcils. Puis, brusquement, comme mue par une volonté soudaine, elle tapa du pied et des mains, faisant voltiger un peu de neige autour d'elle. Elle adressa un sourire complètement factice mais ouvert jusqu'aux oreilles à son meilleur ami adoré et plongea l'azur de ses prunelles dans ses yeux à lui. « Bien. Laissons donc tout ça de côté. On va le faire ce bonhomme de neige ? » Après tout, ce n'était pas ses oignons, c'étaient ceux de Stephen, de Cordélia, et de Nolhan. Elle, elle était plutôt contente à titre personnel que dans les amis de ses parents il y ait d'autres enfants, elle trouvait que les bébés c'étaient mignons, surtout quand c'était chez les autres. Maintenant, si avoir un petit frère ou une petite sœur ça ne plaisait pas à Stephen, elle ne voyait pas ce qu'elle pouvait faire de plus. Autrement dit, elle laissa tomber. Elle avait bien senti la colère de Stephen, mais Payton avait un don pour laisser filer tout ce qui ne lui plaisait pas, en l'occurrence la mauvaise humeur de son ami. Elle savait qu'il n'oserait pas élever la voix contre elle. Pas uniquement parce qu'il l'adorait et la surprotégeait, mais aussi parce qu'elle était parfaitement capable en représailles de s'enfuir le plus loin possible, de se cacher, histoire qu'ensuite il la cherche pendant des heures jusqu'à s'en mordre les doigts de lui avoir crier dessus. Payton était une petite fille adorable mais au caractère très affirmé, elle n'autorisait personne à mal lui parler, et Stephen – qui la connaissait mieux que quiconque – le savait. Elle doutait qu'il eut poussé aussi loin la réflexion, mais comme il s'en était tenu au regard noir, elle s'en tint de son côté à l'indifférence.

    Néanmoins, la patience n'étant pas son fort, elle lui tourna le dos et se dirigea sur la place, là, elle commença à rouler de la neige pour faire son bonhomme. Comme elle commençait à construire le corps et qu'elle sentait bien que Stephen, à côté, digérait encore la nouvelle, elle finit par se tourner vers lui pour lui demander d'un air innocemment adorable : « Tu ne veux plus qu'on fasse de bonhomme de neige ? On peut fuguer si tu veux, je suis certaine qu'il y a d'excellentes cachettes dans le coin. » Comme ça, au lieu de Stephen, ce serait Cordélia qui les chercherait. Et comme elle la connaissait, elle paniquerait, elle appellerait Pénélope, et ce serait le branle bas de combat général, ça pouvait être drôle, et puis, si Stephen avait besoin d'évacuer sa colère, c'était mieux que de le laisser dire à sa mère tout le mal qu'il pensait de sa grossesse. En général, quand un adulte a peur que son enfant ait disparu, certains sujets disparaissent comme par enchantement. Cela dit, la punition derrière était relativement salée, mais elle voulait bien le faire si c'était avec Stephen. Après tout, il était sa moitié, ou pour être exacte, la moitié de son cœur. Cela étant, s'il préférait, ils pouvaient aussi bien s'en tenir aux bonhommes de neige.


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arme secrète de Cordélia [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arme secrète de Cordélia [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est un fusil ? Une arme secrète ?! Non, c'est un tapir...
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» L'arme de la dialectique n'aurait pas donné des résultats +
» Dreadnought et Arme détruite
» Armure 105 à 135 et arme 109 à 145

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: