AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 une humeur de chien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Infirmerie

Parchemins : 872
Âge : 30 ans
Actuellement : Infirmière


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: une humeur de chien   Dim 8 Oct - 13:57

A 07h00 du matin dans les dortoirs sombres de serpentards , un réveil suivit d’un autre se mit à sonner.

Les filles se réveillaient une à une , certaines d’entre d’elles de bonne humeur et d’autres dans le cas d’Halloween d’humeur de chien, les filles partirent déjeuner , mais une seule était absente du troupeau qui descendait à la grande salle.
Halloween manquait à l’appelle, elle était beaucoup trop occupée à finir un devoir de potion.


*mmh trois gousses d’ail et cinq griffes de poule * écrivait elle sur son parchemin

*suivit de trois gouttes de venins, puis parsemé de poudre d’elfes *continuait t’elle d’écrire

Elle était stressée et lui restait 30 minutes pour finir un parchemin et elle était qu’au début.
Elle accéléra et avait presque finit quand sa bouteille d’encre se renversa, elle poussa un juron et se leva rapidement, elle alla chercher une autre pour finir ce devoir.

Elle réussit à le finir et toute ravie le roula, le fourgua dans son sac et se leva direction la grande salle.
Elle prît quand même le temps de se laver, et de se coiffer.


Elle ouvrit la porte du dortoir et se dirigea d’un pas sur vers la salle commune, elle descendit les escaliers et ouvrit la grande porte.

Elle prit les couloirs sombres des cachots, puis à la fin elle vit une lumière, c’était le début des escaliers, une longue montée l’attendait, en raison que la salle commune de serpentard se trouvait dans les baffons de Poudelard et que la grande salle était au rez - de chaussée.

Elle entreprit cette montée toute seule, comme à chaque fois, c’était rare devoir Halloween accompagnée de quelqu’un.

Elle était à l’avant dernière marche quand elle prit quelque chose dans l’œil, c’était une petite balle violette, elle la rendit avec colère à son propriétaire et se dirigea vers les grandes portes de la grande salle, bien sûr le chemin n’était pas sans risque.

Elle arriva saine et sauve vers les grandes portes, elle ouvra avec force une des grande porte pour disparaître derrière celle –ci.


Dernière édition par le Mer 11 Oct - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: une humeur de chien   Dim 8 Oct - 14:42

Huit heures moins le quart, c’était toujours vers cette heure là que je me levais, les dortoirs était sombre pas un seul rayon de lumière ne filtrait logique, nous étions dans les cachots. A la belle vie, je me levais tranquillement sans entendre un seul réveille strident, normal avec ce que je faisais subir aux réveils, plus personnes n’osait en mettre un sonner. Je me levais donc les deux pieds au bas du lit, comme ça on ne pouvait pas me dire que je me levais du pied gauche – intelligent n’est-ce pas ?- enfin bref, je me levais donc et me dirigea vers ma penderie pour me choisir, devinez quoi ? Mon uniforme et oui, le même super ringard que je détestais porter, ressembler à tout le monde…, franchement je détestais ça mais bon, j’étais de bonne humeur ce matin et rien n’aurait pu entachée ma journée.- J’aurais peut-être dû me taire- car alors que je me dirigeais tranquillement vers la salle de bain, j’aperçu une masse difforme se lever de son lit, je ne voulais pas voir se spectacle…, pour une fois j’espérais, vraiment ne pas le voir.

Hey Zab…, on dirait que tu te lèves de plus en plus tôt est-ce pour me voir que tu fais cela…

J’aurais préférais mourir plutôt que de voir se gros plein de soupe de Crabbe se promener nu dans les dortoirs croyez moi, j’aurais préféré une autre vue que cela là. Oh par Merlin, seul lui sait comme j’aurais aimé me retrouver dans un autre dortoir à contempler un autre corps à ce moment précis.

Non, Crabbe franchement ça me donne pas envie, et si je puis me permettre tu ferais mieux de faire un petit régime si un jour tu souhaites trouver quelqu’un, lui dis-je avant de filler dans une cabine de douche.

Car comme tous les matins depuis maintenant 1 et 4 mois, je devais faire fasse non seulement à la nudité de Crabbe mais aussi à sa mauvaise humeur, surtout quand je lui disais le mot qu’il ne fallait pas prononcer devant lui « régime ». Je me lavais tranquillement me pensant à l’abri vu que j’avais fermé la porte de ma douche, une fois rinçais, j’en sortis pour devinez quoi…, m’essuyer quel exploit ! Seulement, je ne pensais pas qu’une fois en sortant mon œil rencontrerait le poing de Crabbe, et je me retrouvais sonné sous la douche, la tête contre le mur. Je me suis réveillé cinq minutes plus tard avec une tête comme un seau, ma bonne humeur était toujours présente, mais un peu moins au beau fixe qu’à mon réveil. Je me levais et allais m’essuyer comme c’était prévu, je m’habillais puis, je pris mon rasseoir en espèrent devoir me raser comme tous les jours j’espérais avoir une barbe naissante, hélas comme tous les jours je constatais qu’à part un nouveau bouton, qui était né sur ma joue je n’avais pas la trace du moindre petit poil. Mais par contre ce que je vis ‘est que j’avais un beau cocard marron qui entouré mon œil, je me regardais encore un instant et je trouvais cela enfin de compte assez esthétique sur mon visage.


Génial, j’ai l’ai d’un vrai rebelle comme ça, me dis-je en me souriant dans la glace.

Il était vrai qu’avec ma dégaine j’avais un look peu orthodoxe, mais j’adorais ça, ce qui restait à savoir c’est si les filles aimaient ce genre de chose chez moi et pour le savoir rien ne valait le test de la grande salle. Je pris donc mes affaires de cours et comme chaque matin depuis 4 mois, descendis sur la rampe, pour arriver à la Grande Salle, c’est à ce moment là que j’aperçu une jeune fille de première année, je passais les portes à mon tour pour la suivre et je me tins près d’elle.

Salut, beau temps n’est-ce pas ?, lui dis-je en regardant avant le plafond de la Grande Salle, pour voir si il ne pleuvait.

Je vis alors que la jeune fille était de ma maison, donc une proie facile pour elle me juger, je lui fis mon plus beau sourire et poursuivit mon chemin à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Infirmerie

Parchemins : 872
Âge : 30 ans
Actuellement : Infirmière


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: une humeur de chien   Mar 17 Oct - 12:34

Halloween avait réussi à rentrer dans la grande salle, sans avoir reçu un second ovnimrt (objet volant non identifier mais reconnaissable tardivement) en plein face, comme tout à l’heure avec la petite balle.
Elle regardait autour d’elle,elle aperçu Mike, Rowen et Aelita, entrain de discuter à leur table, le sourire aux lèvres. Elle détourna les yeux de cette scène et se dirigea vers la table de serpentard qui était vert de monde. Elle serra un peu plus contre son buste son sac et se dirigea avec une démarche sûre mais lente vers eux, elle ne faisait paraître aucun sentiment sur son visage, mais au fond d’elle, elle était triste. Elle était la depuis 4 mois, et elle n’avait eux aucun contact positif avec ses camarades de maison, elle se sentait abandonnée. Elle savait qu’elle allait manger dans un coin et ne pas discuter avec personne.
Elle se dirigeait toujours d’un pas lent presque traînant, quand elle se vît accoster par un étrange garçon qui était de sa maison, poli certes, mais bizarre.


Salut, beau temps n’est-ce pas ?

Elle fut surprise, et elle tourna la tête vers sa direction.
*qu’est ce qu’il me veut ? *

Son regard parcouru ,le visage du jeune homme ,la première chose qu’elle vit, c’est son œil.

*oh magnifique œil, comme cela je ne serai pas tout seule à avoir eu un problème de ce genre *
En effet l’œil d’Halloween était enflé.

Elle lui répondit sur le bout des lèvres
« Salut, oui le temps est beau « dit elle en baissant ses yeux sur ses chaussures

*je veux qu'on me laisse tranquille *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: une humeur de chien   Mar 17 Oct - 20:26

Je n’étais pas le genre de personne à me laisser abattre même si l’accueil avait été plutôt assez froid entre la jeune fille et moi.

C’est Halloween, c’est ça, on a parlé ensemble au cours de Botanique, tu t’en rappels ?, dis-je en la regardant droit dans les yeux remarquant à peine qu’elle avait elle aussi un œil au beurre noir, tu as des très jolis yeux…, dis tu as vu nous sommes frère et sœur, lui dis-je en espérant la faire rire un peu. Au fait, je me nomme Blaise Zabini et je me demandais, si tu ne voudrais pas t’asseoir près de moi, c’est pas joyeux de déjeuner seul chez les Serpentard, dis-je en remarquant mon erreur presque tout de suite. Je sais logiquement les Serpentard aiment la solitude, peut-être que tu es de ceux là, mais moi je déteste ça, alors ?, lui demandais-je en lui décochant encore un de mes sourires charmeurs.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une humeur de chien   

Revenir en haut Aller en bas
 
une humeur de chien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OBI CANICHE MALE 12 ANS (SOS VIE DE CHIEN)
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» 5 millions près pour un chien de garde en Haiti
» Le chien et le dauphin
» autres gifs de chien de race

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: