AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Lun 3 Mar - 17:22


Avec Connor

    Wood était très énervée à l'idée du bal de Noël. On l'avait rarement vu aussi stressée, elle qui avait fait du fatalisme un mode de vie à part entière. Mais c'était à cause de sa robe ! Elle était dans le dortoir et elle se regardait dans la glace. Elle hésitait, et hésitait encore... Pouvait-elle vraiment descendre comme ça ? Elle attrapa un châle, le passa autour de ses épaules... Bon, pour le trajet jusqu'au hall, ça ferait l'affaire, car tant qu'elle n'avait pas Connor en vu, elle ne se voyait pas se balader comme ça.

    A la voir tergiverser ainsi, on aurait pu croire que sa robe était très indécente, hors ce n'était pas le cas. C'était une robe fourreau à corset qui soulignait sa taille, sa cambrure et sa poitrine (car elle commençait enfin à en avoir – mais était-ce vraiment une bonne chose ? -) mais qui n'était ni trop courte, ni très décolleté. Enfin, si, pour celui qui baisserait les yeux en était juste devant elle, c'était le grand plongeon, mais ce n'était pas non plus si découvert que ça. La robe était longue, elle avait des collants chairs en dessous, des chaussures à talons pas trop hauts mais assez pour donner à sa cheville une ligne élégante... le problème aux yeux de Wood était que, certes, elle était très belle comme ça, mais tout le haut de son corps – comprenez par là ses bras, ses épaules et une partie de son dos – étaient découverts. Elle n'avait jamais porté quelque chose qui laisse autant entrevoir sa peau, jusqu'ici les bras c'était le maximum, et c'était encore exceptionnel (d'autant que souvent elle avait un gilet avec elle au cas où). Mais on lui avait assuré que pour un bal c'était la robe idéale, que ça allait parfaitement avec ses cheveux roux et que son teint d'albâtre parfait méritait d'être un peu montré (ainsi que son décolleté). « Bon, c'est décidé. Le châle jusqu'au point de rendez-vous, et je l'enlève avant d'arriver à la hauteur de Connor. C'est un bon compromis. » Elle se parlait toute seule, signe de nervosité, mais elle ne se voyait pas en parler aux autres filles parce qu'elle avait peur, si elle le faisait, de courir se changer pour une robe plus classique. Elle prit une inspiration pour se donner du courage, tira sur les petits gants gris perle assortis à la couleur dominante de sa robe et serra le châle autour de ses épaules avant de quitter la salle commune. Elle avait aussi emporté un petit sac, toujours assorti à la robe et aux gants, qui contenaient les deux cadeaux de Connor. Elle s'était légèrement maquillée et elle avait laissé ses cheveux tomber librement autour de ses épaules, mais ça, c'était à cause de la partie de son dos qui était nu. Elle pouvait éviter les gens sur les côtés, devant elle, mais sur une piste de danse, il y avait des mauvais danseurs qui pouvaient la percuter. Ça ne la dérangeait pas qu'on toucher ses cheveux, et elle en avait une bonne épaisseur, elle se sentait donc protégée en les laissant détaché. Elle avait décidé d'avancer, de se lancer des défis, mais elle se demandait quand même si elle n'avait pas vu trop gros pour cette fois. Inconsciemment, elle s'était laissée convaincre qu'une telle robe serait la meilleure pour plaire à son cavalier, mais qu'en avait-elle à faire de plaire à Connor ? N'avait-elle pas déjà renoncé ? Elle se traita de tous les noms sur tout le trajet et arriva presque au point de rendez-vous. Elle enleva son châle, le plia en quatre et le posa dans un coin, par terre. Elle le rappellerait par un accio au moment du retour, et elle doutait qu'on lui vole son châle, surtout qu'il fallait savoir qu'il était là, planqué à l'endroit où elle l'avait mis. Elle prit une inspiration et se dirigea vers Connor, se forçant à sourire naturellement.

    « Coucou Connor, je suis arrivée ! » Lui lança-t-elle d'un ton enjoué. Elle attendait sa réaction en voyant comme elle était habillée. Elle espérait vaguement qu'il allait la trouver belle et qu'elle ne prenait pas tous ces risques pour rien. Après, comme c'était de Connor qu'on parlait, elle restait méfiante. Autant la première année où ils y avaient été ensemble à ce bal, elle le connaissait peu, autant maintenant ils étaient vraiment amis et elle maîtrisait le personnage. Il était très attachant, mais peu porté sur les fioritures et les détails. Il ne s'attachait pas tellement à l'apparence. Bref, elle se demandait ce qu'il allait en penser, et surtout s'il allait remarquer qu'il manquait des trucs par rapport à l'an dernier. Bien sûr, une robe de bal digne de ce nom a forcément au moins les bras de découverts, mais l'année dernière, c'était à peu près tout ce qu'on voyait, les épaules étaient cachés, un long ruban couvrait le dos et il n'y avait pas de décolleté. Bon, la robe lui allait super bien quand même, elle avait des photos du précédent bal et elle s'y était trouvé plutôt canon, en plus à ce moment là, elle n'avait pas encore beaucoup de poitrine (pour ne pas dire pas du tout) donc une robe comme celle qu'elle avait cette fois-ci ne lui aurait pas été. Elle faisait plus jeune fille/femme que l'année d'avant. Les miracles de l'adolescence ! Et d'une robe bien ajustée, cela va sans dire ! Pendant qu'elle attendait sa réponse, elle sortit de son sac un premier petit paquet. « Tiens » dit-elle en lui tendant « Ce n'est pas ton vrai cadeau mais ça pourra t'être utile dans la soirée vu ma tenue. » Il s'agissait d'une paire de gant d'intérieur de la même marque que ceux que Wood portait tous les jours, mais version homme. Ils étaient noirs et assez classe trouvait-elle. Quand elle avait choisi sa robe, elle avait bien compris que même si Connor porterait une chemise, il risquait de ne pas savoir où poser ses mains en dehors des danses (où là, pas de soucis, il avait une main dans la sienne et l'autre sur sa taille). Pour éviter tout inconvénient, elle avait donc acheté cette paire de gant qui pourrait lui servir en d'autres occasions. Mais le fait était que ce n'était pas son vrai cadeau comme elle l'avait dit puisque le vrai cadeau était encore au fond de son sac. « Je te donnerai l'autre cadeau plus tard dans la soirée, on y va ? Je ne dois pas être en retard, il nous faut cette année encore ouvrir le bal. Monsieur, si vous voulez bien me donner votre bras, je suis prête. » Et elle s'attendait à ce que son arrivée provoque quelques surprises, heureusement, avec Connor à ses côtés, ni Grayson, ni Rudy, ni Terence, ni qui que ce soit d'autre n'oserait venir oser poser ses sales pattes sur elle. Avec un autre cavalier, elle n'aurait pas été aussi confiante, avec Connor, elle était parfaitement à l'aise, elle se sentait en relative sécurité. C'est beau l'amour hein ?

{1 179}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 219
Âge : 18 ans
Actuellement : Etude dans la justice


MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Lun 3 Mar - 19:10

Arlan & Eden



    Eden n’était pas vraiment dans la recherche active de cavalier, il faut reconnaître que lorsqu’on écouté ses discussions au sujet des garçons, il est clair qu’elle ne serait pas en couple avant un certain temps, c’est du moins ce qu’elle se disait. Après, sa nouvelle fonction de préfète l’avait un peu obligé à chercher un cavalier pour le bal, dans la mesure ou se sont les préfets qui ouvrent la danse… Alors oui, la jeune fille était vraiment soulagée lorsque Arlan, un garçon de serpentard un peu plus âgé qu’elle lui proposa de l’accompagner et d’être son cavalier pour cette soirée.

    Revenons un peu en arrière pour expliquer la situation, parce qu’à la base, la jeune fille ne connaissait pas beaucoup Arlan et pourtant, accepter d’être sa cavalière, il fallait quand même expliquer comment ça s’était passée. Aussi simplement que possible, Eden était en train de faire un devoir dans la bibliothèque lorsqu’elle commença à s’agacer de ne pas réussir à trouver ce qu’elle cherchait. En parfait sauveur, c’était le serpentard qui était venu à son secours pour lui proposer un coup de main, et en un rien de temps, la demoiselle se retrouva avec sa réponse. Pourtant, elle ne fila pas et préféra discuter avec le garçon pour apprendre à le connaître etc.… De fil en aiguille, Arlan avait dut apprendre qu’elle n’avait personne pour le bal et voila qu’il lui sauva la mise pour une seconde fois. Franchement, elle ne pouvait rêver mieux quand même. C’était un garçon plus vieux qu’elle, donc plus grand, il avait aussi l’expérience de la danse, du bal, donc elle ne devrait pas trop avoir de surprise durant cette soirée.

    Eden découvrit néanmoins les joies de la mise en avant d’être préfète, à savoir la tenue, la coiffure etc.… C’est sa mère qui lui rappela ce genre de détails bien que pour la demoiselle, il était hors de question qu’elle ne débarque comme si elle sortait de son lit. Arlan l’accompagnait, elle ne voulait pas lui faire honte pour autant. Sa mère lui trouva une très jolie robe blanche, simple mais qui laissait apparaître ses jambes. Pour sa coiffure, elle voulait quelque chose dans le même gout, simple, pas trop dur à faire et surtout qui tienne toute la soirée parce que si c’était pour devoir se recoiffer toute les cinq minutes, ça allait finir en queue de cheval tout ça. En tout cas, elle avait trouvé tout ce dont elle avait besoin, accessoires, maquillage, et même une fleur qui serait fixé dans ses cheveux pour l’occasion. Elle avait tout ce qu’il lui fallait, il ne lui restait plus qu’à attendre le bal.

    Ce soir là, Eden n’avait pas vu le temps passé, c’est quand Linwood lui rappela qu’elle se verrait plus tard qu’elle réalisa le jour qu’on était. Elle se précipita dans la salle de bain des préfets, qui seraient forcément moins occupé que les autres salles de bain. Eden prit une bonne douche, lava ses cheveux avant d’enfiler sa robe et de commencer à se coiffer. Elle fixa ses boucles d’oreille qui paraissait lourde, mais c’était sans compter un sortilège que ça mère avait mis dessus pour ne pas faire mal aux oreilles de sa fille. Eden fit un très léger maquillage en insistant seulement sur ses yeux, puis elle vérifia sa tenue dans les miroirs qui l’entouraient. Tout semblaient parfait, il fallait juste qu’elle file vite rejoindre Arlan qui devait surement déjà l’attendre à coté des sabliers –leur point de rendez vous- Eden ne voulait pas en bas des marches, elle savait qu’il y aurait trop de monde, bien que le garçon étant grand, elle parviendrait à le retrouver rapidement, mais qu’importe.

    La demoiselle arriva donc en haut des marches et commença sa recherche du regard tout en faisant attention à ne pas rater une marche. Elle aurait l’air bête en plus de se faire mal si elle venait à tomber… La descente arriva à son terme et elle vit de dos le beau garçon qui lui avait proposé de l’accompagner.

    « Salut Arlan, désolée de t’avoir fait attendre, je n’avais pas du tout vu l’heure… Et tu sais, les filles pour se préparer ensuite… »

    Oui, quand Eden était stressée, elle parlait beaucoup, et vite en plus… bref, soit il était patient et ça se calmerait tout seul, soit il l’assommait, c’était comme il voulait, mais une chose était certaine, c’est que ça irait mieux quand l’ouverture du bal serait faites.

    [742 mots]

robe d'Eden : http://media-cache-ak0.pinimg.com/236x/e0/c2/1d/e0c21d8703debd458830de3cf3130c19.jpg
Coiffure : http://25.media.tumblr.com/tumblr_mdcb8nBo1D1rkbadso1_400.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 98
Âge : 18 ans [15 Juin]
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lydie :D (Ely & co)

MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Lun 3 Mar - 19:18

Drake & Aliénore



    Drake allait au bal, oui c’était une grande nouvelle et elle n’était pas seule, il allait au bal accompagné ! Attention, cachez vous, qui sait ce qu’il peut se passer… Autant pour Halloween, le garçon était vraiment ravi que ces petites farces faites dans tous le château aient eu l’effet escompté que pour Noël, il avait prévu d’être sage. Du moins aussi sage qu’un Spencer puisse l’être, parce que dans la famille, on ne pouvait pas dire qu’il y avait des anges à la maison, ou alors c’est qu’ils étaient tous malades et en même temps, parce qu’on pouvait toujours compter sur l’un d’eux pour embêter l’autre et vu leur nombre, c’était vite l’apocalypse. Bref, tout cela pour dire que oui, Drake Spencer irait au bal ce soir la.

    En plus, la demoiselle qui lui avait proposé de l’accompagner –mais ce détail, il n’en avait rien dit à ses frères, parce que sinon, ils se seraient moqué de lui- était une demoiselle de serdaigle qui avait des cours avec et avec qui il s’entendait très bien. En temps normal, il avait du mal avec la compagnie des filles, toutefois, Nasira et Aliénore faisaient exception à cette règle. Pourquoi ? C’était très simple, leur caractère convenait au garçon, ce n’était pas des râleuses ou du moins pas avec lui, et elle ne lui bassinait pas les oreilles à parler pendant des heures, sinon Drake avait réussi à appliquer la technique de Connor, dire oui d’un signe de tête sans prendre la peine de les écouter, seulement parfois elles s’en rendaient compte et ça pouvait faire mal.

    Quoi qu’il en soit, Drake devait donc se trouver un costume pour la soirée et c’est tout naturellement qu’il profita de la sortie de ses frères pour trouver avec eux un costume. Il ne savait pas bien ce qu’il cherchait, mais il ne voulait pas un truc qui fasse trop décontracté ni trop pingouin de mariage… Déjà que lorsqu’il regardait autour de lui, il avait l’impression qu’il allait se marier. Les costumes, les cravates ou nœuds papillon, les gilets boutons de manchette, c’était d’un compliqué pour lui. En plus, il ne voulait pas se ruiner en s’achetant son costume au risque de prendre dans son argent pour les farces. Seulement, comme il accompagnait Aliénore, il fallait qu’il soit un cavalier digne de ce nom. Il traina dans les rayons et fini par tomber sur LA tenue qu’il voulait. Une veste de costume, une chemise simple à carreaux en dessous et un pantalon qui faisait ni jean, ni trop habillé, l’équilibre parfait de ce qu’il recherchait. En plus, ça restait dans son budget, que vouloir de plus ?

    C’est ainsi que Drake enfila le soir venu sa tenue, il avait hâte de rejoindre la demoiselle qu’il n’avait pas vu de la journée. En plus, il n’avait pas arrêté de lui faire croire qu’il n’avait pas de tenue, qu’il viendrait simplement en t-shirt et jean, le seul point sur lequel il n’avait pas menti, c’était sa coiffure, à l’arrache comme il le disait et le faisait si bien. Il passa un peu de gel et secoua ses cheveux, ce qui fit un effet encore plus réussi que d’habitude, bref, il avait la classe, fallait le reconnaître. Il prit la fleur qu’il avait prévu d’offrir à Aliénore et fila la retrouver en bas des escaliers, espérant être le premier arrivé. Manque de chance pour lui, lorsqu’il arriva devant les marches, la demoiselle était déjà présente, dans une jolie robe verte… Bah au moins, avec sa chemise rouge, aucun des deux ne représentait sa maison.

    « Désolé du retard, rassure moi, tu viens d’arriver ? »

    Bah oui, autant commencer par les politesses, la demoiselle lui demanda s’il allait bien, il acquiesça avant de lui retourner la question et de l’écouter lui parler de ses chaussures –qui au passage ne changerait pas grand-chose pour Drake qui était pas vraiment un très bon danseur- mais il lui tendit tout de même son bras, histoire qu’elle ne se retrouve pas étaler au milieu du hall. Se rappelant alors la fleur qu’il avait choisie pour elle, il lui tendit une fleur de lys et lui proposa de lui mettre dans les cheveux.

    « Et ça c’est pour toi, j’espère que tu n’es pas allergique, sinon bonjour le boulet du soir… Et que penses-tu de ma tenue ? Tu n’avais pas trop peur que j’me pointe en jean et t-shirt ? »

    Bah oui, ça faisait bien quelques semaines qu’il lui disait la même chose, il adorait embêter son monde, alors autant le faire jusqu’au bout non ? Il ne doutait pas cependant que la demoiselle en face de lui en fasse de même, c’était bien plus drôle de toute façon. Quand à sa mise en garde au sujet de son pouvoir, le jeune homme avait déjà oublié.

    « Tu fais bien de me le rappeler, c’est dur de se souvenir de ça… en plus, tu es vraiment joli ce soir, alors ne pas te regarder c’est comme promener avec un paquet de farces et attrapes de chez Weasley et ne pas pouvoir jouer avec… C’est ni plus, ni moins que de la torture ! »

    Oui, vous l’aurez compris, Drake et les compliments, ça faisait au moins douze…

    [876 mots]


Tenue de Drake : http://www.biggerthanbeyonce.com/wp-content/uploads/2010/10/Greyson-Chance-MTV-Awards.jpg



"Une fille ??? Ou ça ??"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 518
Âge : 22 ans (14 Mai 1991)
Actuellement : Vendeuse dans une galerie d'arts


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Lun 3 Mar - 19:20


    Accompagnée de Zane Fabeck

    Ah le bal de Noël…De la musique, un immense buffet regorgeant de plats salivants, tous les élèves de Poudlard –et les professeurs- sur leur trente et un…Et tout le monde qui ne parle que de ça, de chiffons, de cavaliers et tout le reste des semaines avant. Silah n’en pouvait plus. Oui, elle aimait parler, mais discuter pendant des heures et des heures sur le choix de la robe d’une quelconque personne n’était définitivement pas son truc. Non vraiment pas. Elle avait son cavalier depuis un bail maintenant, Zane lui ayant demandé deux mois auparavant et sa mère lui avait envoyé une très jolie robe par courrier parce que : ‘ce n’est peut être pas ton dernier bal ma chérie, mais c’est celui de ton ami alors il faut que tu sois très belle ! –Silah n’avait pas compris la relation cause à effet entre le dernier bal de Zane et le fait qu’il fallait absolument qu’elle soit renversante de beauté selon sa mère mais qu’importe- et puis tu es préfète mince, alors mets cette robe et amuse toi bien !!’. Bref, Sil’ avait une robe depuis longtemps également et elle ne voyait pas pourquoi elle devrait s’extasier pendant une demie heure dessus. Et puis on parlait de Silah là, la jeune rouge et noire n’était pas la plus féminine des filles –au grand damne de sa mère qui aurait adoré avoir une Barbie miniature comme enfant- donc parler fringues, ça ne l’intéressait pas plus que ça.

    Enfin, comme c’était quand même un jour spécial, ce fameux bal, elle s’était dit qu’elle pourrait tout de même faire un effort pour être un peu jolie. Cela lui ferait plaisir à elle et à son cavalier –selon sa mère, encore- et puis au fond d’elle, elle avait envie de plaire à Zane même si elle était loin –mais alors très, trèèès loin- de se l’avouer. Enfin bref, le soir du bal, elle avait pris une longue douche chaude et avait commencé à se préparer alors que l’agitation régnait dans les dortoirs des filles de Gryffondor, comme dans tous les dortoirs de chaque maison remarquez. Bien que dans le dortoir de Silah, il régnait une ambiance différente. En effet, elle était toute seule ce soir. Ehawee était partie en vacances plus tôt, comme l’année précédente, tout comme l’autre fille faisant partie de leur chambre. Quant à Opalyne, elle n’était plus élève à Poudlrd et la brunette n’était d’ailleurs toujours pas habituée à son absence, même si cela faisait des mois qu’elle n’était plus là, ça faisait un sacré vide. Du coup, oui, effectivement, le dortoir de la jeune brune était calme, cette dernière n’allait pas parler toute seule enfin !

    Bref, après s’être lavée, elle revêtit la longue robe rouge –la couleur favorite de Silah- que sa mère lui avait offerte. Le haut de la robe était croisé formant ainsi un décolleté que la jeune fille trouvait bien trop plongeant –mais bon c’était Silah quoi…- tandis que la longue jupe, plissée, couvrait ses jambes dans leur totalité. La robe était également finement ceinturée à la taille. La brunette coiffa ses longs cheveux noirs en un chignon. Puis, elle rajouta des boucles d’oreille et un bracelet doré à sa tenue. Elle mit un rouge à lèvres rouge vif et un peu de mascara sur les yeux. Elle n’était pas trop douée pour se maquiller alors elle se contentait de ça et puis elle se trouvait pas trop mal ainsi alors c’était le principal non ? Elle mit des ballerines dorées compensées au pied. On ne voyait pas ses chaussures certes, mais Zane était tellement grand qu’elle se sentait obligée de mettre des talons pour être un peu plus grande. Elle ne se trouvait pas particulièrement petite en temps normal, non, elle avait une taille moyenne, mais son ami, lui, dépassait le mètre quatre vingt dix, alors forcément, elle désirait se grandir un petit plus pour que ce soit plus pratique pour danser. Elle n’était pas super à l’aise en talons mais comme là, ses chaussures étaient compensées, ça allait. Elle emporta avec elle un petit sac assorti à sa robe également qui contenait le cadeau de Zane, une simple chaîne mais elle trouvait ça particulièrement dur de trouver un cadeau pour un garçon…Enfin, elle espérait que cela lui plairait.

    Après avoir fini de se préparer, la jeune lionne descendit les escaliers jusqu’au hall, doucement –elle ne voulait pas se tordre la cheville- et retrouva son cavalier qui l’attendait. Elle lui fit un sourire éblouissant –typique de Silah-, un bisou et lui dit : « Tu es très élégant ce soir Zane ! Dis tu veux que je t’offre ton cadeau tout de suite ou non ? Je l’ai avec moi là. » Elle continua de sourire : « Alors tu es prêt à ouvrir le bal ? Non parce que tu sais, je n’ai malheureusement pas miraculeusement changé pendant l’été, je suis toujours aussi nulle en danse ! Ça, ça ne colle pas trop avec le côté ‘princesse’ hein ? » Elle le taquinait, faisant référence à leur discussion dans les cuisines, quelques mois auparavant, où il l’avait surnommé ‘princesse’. Mais oui, les princesses dans les films animés comme ceux de Disney étaient en majorité très belles et féminines et puis elles savaient danser. Pas comme Silah, qui, comme elle venait de le dire, n’était toujours pas bien douée en danse de couple. Ah la la et dire qu’elle était désormais obligée d’ouvrir le bal ! C’était toujours une vraie corvée parce qu’elle avait l’impression que tous les autres préfets se débrouillaient bien mieux qu’elle, qu’elle était vraiment nase…Bref, elle arrivait plus ou moins à faire la valse sorcière mais elle en restait là, pour le reste elle se contentait de bouger en rythme –ou pas ah ah-. Heureusement son ami était doué, lui, et il pourrait la guider durant leurs danses comme il l’avait d’ailleurs très bien fait l’année précédente, le premier bal de Sil’ en temps que préfète, et premier bal où ils y avaient été tous les deux également.

    [1 008]

    Robe Silah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 102
Âge : 19 ans
Actuellement : Batteur de l'équipe de New-York


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Lun 3 Mar - 21:11

Le soir était finalement arrivé… C’était troublant, bien que ce bal ne soit pas le premier bal de Mattew, il se sentait étrangement tendu. A vrai dire il n’était pas du genre à fréquenter ce genre de lieux. Il s’y était rendu une fois avec sa sœur, Alice, déjà, parce qu’elle en rêvait et qu’il ne savait pas dire non à sa sœur adorée (à Nasira non plus, notons, mais elle, elle avait toujours réussi à embobiner une pauvre victime plus ou moins innocente pour y aller genre Alice n’a pas embobiné Mattew de son côté, elle, hein…). Une autre fois, il y était allé avec Samara… Aussi parce qu’il ne savait pas dire non, et bien qu’elle ne le lui ait pas demandé, il n’avait pas vraiment eu le choix, en la voyant parler de ce bal, les étoiles pleines les yeux conclusion : Matt est bien faible dès qu’il y a des demoiselles en scène.

Cette année, pourtant, tout était différent. Mattew allait au bal, rien de bien fou pour l’instant, en effet, mais il s’y rendait avec samara… Non plus en temps que simples amis mais bel et bien en temps que petits amis… Un sacré choc pour l’univers entier l’entourage de ces deux là. Pas que ce soit franchement surprenant (ils se tournaient autour de façon bien trop évidente) mais tout de même, se dire qu’ils avaient fini par se l’avouer était quelque chose de non négligeable !!!

Le sorcier avait évidemment été coaché par Nasira pour l’occasion (et quand elle avait ce genre d’idées en tête, mieux valait dire oui, si on tenait un temps soit peu à sa vie !). Le jeune homme avait donc mis les bouchées doubles (enfin à son échelle, parce qu’à côté des autres, il restait assez peu ‘classieux’ tout de même, mais on ne le changeait pas ainsi (au plus grand désespoir de la jeune femme qui voulait en faire d’un jour à l’autre un prince charmant). Il avait donc revêtu un jean noir et une chemise blanche. Ok, ce n’était pas franchement différent de sa tenue habituelle, mais cette fois, le pantalon et la chemise ne faisaient pas trop ‘deuxième main’. Et puis il y avait un effort de coiffure aussi… Un peu, quoi… Bref, il avait acheté une fleur pour Samara. Il se sentait un peu ridicule, mais il avait eu envie de le faire, et puis il pensait que ça allait lui plaire. Une fleur blanche, pure, belle, à son image.

IL finit par rejoindre les sous-sols. Il n’avait pas envie de faire le pot de fleur décoratif dans le hall avec d’autres. Et puis il voulait marcher avec Samara du début à la fin. Elle ne tarda pas à arriver d’ailleurs, et immédiatement, les prunelles azur du sorcier s’illuminèrent. Changement radical avec leur relation précédente où il était sûrement bien plus froid et distant (sans être méchant pour autant, évidemment !!!). Il la rejoignit et l’enlaça doucement :

« Tu es d’une beauté à couper le souffle, comme toujours… »

Il l’embrassa doucement sur le coin des lèvres, et lui offrit ce sourire charmé qu’il lui réservait.

[522]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 343
Âge : 19 ans [6.6.93]
Actuellement : Employé au Département de la Justice Magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Lun 3 Mar - 22:40

En attendant Linwood, Connor ne pensait pas à grand chose. Il se demandait surtout si il y aurait du gâteau au chocolat pour le dessert. Normalement, oui, il y en avait chaque année, mais il ne savait pas si les elfes avaient décidé de changer leurs habitudes ou pas. Il se faisait un poil de soucis pour l’élection du roi et de la reine du bal. Oh, il n’était pas prétentieux au point de penser qu’il avait toutes ses chances, loin de là, il ne pensait même pas recueillir une voix, à vrai dire, mais il avait peur que Linwood ne soit élue reine du bal et qu’elle ne doive danser avec un autre que lui. Il n’aurait pas laissé la rousse faire, si tel était le cas. Il l’aurait gardé près de lui et ne l’aurait confié à personne. Pas même à Rudy, qui pourtant l’avait sauvée de la tornade l’an passé. Non, il n’était pas spécialement jaloux ou possessif, mais il n’avait pas confiance quant au roi qui serait élu. A part lui en fait, il ne voyait personne d’autre danser avec Linwood. Aiden ne comptait pas, bien évidement, il était le frère jumeau de la rousse. Si Aiden était élu, il l’aurait laissé danser avec Wood, pas de problème, mais n’importe qui d’autre, c’était hors de question. Il fut tiré de ses pensées par l’arrivée de Linwood, et il manqua de faire un arrêt cardiaque. En fait, il sentit même son coeur louper deux ou trois battements.

« Wood… Tu… » Connor la regarda, de la tête aux pieds et des pieds à la tête puis se mit une baffe intérieure. Il devait se réveiller, il ne pouvait rester comme ça, sans voix, même si en fait, il était complètement sous le choc. « Tu es magnifique… »

Et il le pensait vraiment. A vrai dire, il ne s’attendait pas à voir Linwood habillée de la sorte. Jade, ça ne l’aurait pas choqué, Nasira, elle l’aurait trouvé encore trop sage -on parlait de Nasira quoi!- mais Linwood… Non, vraiment, il ne l’aurait jamais vue ainsi habillée. Alors oui, il était surpris, mais en même temps, il était plutôt touché. Parce que comparé à l’an passé, cela faisait beaucoup moins de tissus. Cela voulait donc dire qu’elle lui faisait confiance, qu’elle ne le voyait pas comme une menace et qu’elle savait qu’elle pouvait compter sur lui pour mettre une droite au premier qui oserait s’approcher un peu trop d’elle. Il n’arrivait pas à détacher son regarde de la rousse et se força quad elle lui tendit un petit paquet. Connor l’ouvrit sas attendre, après tout, elle avait dit qu’il en aurait besoin durant la soirée, il n’allait pas l’ouvrir demain ! Il trouva donc deux gants noirs et esquissa un sourire. Il savait à quoi ils lui serviraient et il ne pouvait que remercier Wood d’avoir penser à cela, parce que lui, pensant que la rousse aurait une robe dans le même genre que celle de l’an dernier, il n’y avait pas pensé une seule seconde ! Nul doute que Jade y aurait pensé, bien sûr…

« Oh, merci, tu me sauves la vie ! Je te donnerais ton cadeau plus tard. »

Connor ne mit pas les gants tout de suite. Il savait qu’elle pouvait lui tenir la main le temps de la danse, elle avait, elle-même, des gants. Il les mettrait juste après, au cas où il devait lui toucher le bras ou les épaules. S’il devait lui mettre le cadeau qu’il avait dans la poche, ça aiderait sûrement aussi. Reposant son regard sur la jeune fille -qui avait grandit de quelques centimètres, elle le rattrapait presque- il risqua une dernière question avant d’entrer dans la Grande Salle.

« Tu sais que tout le monde va te regarder ? C’est… C’est dur de te manquer là, mais tu es très belle hein ! Ne te méprends pas… »

Connor trouvait vraiment Linwood magnifique hein, il était vraiment sur les fesses et avait loupé l’arrêt cardiaque de peu, mais il avait surtout peur de ce que pourrait faire ce sale vicelard qui lui courait après. Wood le lui avait dit quand ils s’étaient mis d’accord pour aller ensemble au bal -même si Connor voulait lui demander lui, à la base- et Connor avait été plus énervé que jamais. Alors si Terence tentait la moindre chose ce soir, il pouvait être sûr de prendre un aller simple pour l’infirmerie, voire le cimetière… Connor, excessif ? Pas du tout voyons ! Proposant son bras à la préfète, il entra dans la Grande Salle. L’heure d’ouvrir le bal était venue -ou presque-.

[758]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 456
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Mar 4 Mar - 9:52

    Alice espérait bien qu'il y aurait beaucoup de monde avec des appareils photos sur place. Elle n'avait qu'une envie : récupérer une photo et la montrer à ses parents ! Elle sourit donc à son ami, ravi que lui aussi la trouve jolie dans cette robe. Parce que franchement, elle, elle se trouvait bien. Bon, dans son genre bien sûr, c'est à dire encore un peu poupée, un peu diaphane, Alice avait un genre de beauté encore proche de l'enfant même si on sentait qu'elle avait mis un pied dans l'adolescence cette année – ne serait-ce que parce que son visage était un peu moins rond et que sa taille commençait à se marquer -. Elle enviait toujours Nasira d'avoir eu une adolescence précoce pendant qu'elle, plus jeune de surcroît, devait attendre que mère nature se décide. Cependant, ils n'avaient pas tous les mêmes parents biologiques, se comparer à sa sœur n'avait donc aucun sens. En plus, être petite n'avait pas que des désavantages. En général, quand on la voyait – surtout des adultes – on avait plutôt envie de lui sourire et de lui donner des bonbons que de l'emmener au commissariat pour vol à la tire. Elle paraissait tellement innocente, tellement candide, avec ses grands yeux bleus et ses longs cheveux blonds clairs. On lui donnerait volontiers le bon dieu sans confession, sauf quand on la connaissait, ce qui était le cas de Dwayne qui, par ailleurs, n'avait jamais été très sensible à cette aura que dégageait Alice. Dans la réalité, elle était bien trop posée, limite caractérielle, pour qu'on la croit pleinement innocente. Quand elle piquait une colère – c'était rare, mais avec Elena dans les parages, ça pouvait arriver -, elle n'avait plus rien d'angélique !

    Ce soir pourtant, elle rayonnait de toute cette beauté naturelle qu'il y avait chez elle. Elle ne serait jamais un canon comme sa sœur avec des formes à faire pâlir d'envie une actrice de cinéma et un visage exotique impossible à oublier, mais on sentait qu'elle aurait du potentiel une fois adulte. Et comme Alice n'était pas du genre à laisser passer une bonne occasion, elle l'utiliserait probablement ce nouveau charme... une fois qu'il serait pleinement acquis. Pour le moment, Mattew – son frère adoré – pouvait se sentir rassuré. Sa plus jeune sœur ne comptait pas virer comme Nasira à flirter de ci de là, en fait les garçons ne l'intéressaient pas. Elle n'avait jamais compris ce que sa sœur trouvait de tellement passionnant dans les histoires d'amour. Alice aimait bien ça, mais uniquement dans les livres. Dans la vraie vie, même les gentils garçons comme Dwayne n'avaient rien du blanc chevalier en armure de ses romans. Ils étaient trop réels en somme pour l'intéresser.

    « D'accord, on y va, je te le donnerais après. » Confirma-t-elle en prenant la main de Dwayne. Ce n'était pas qu'elle veuille qu'ils fassent petit couple à leur entrée dans la grande salle (personne n'y croirait de toute manière), mais sinon il allait cavaler devant sans l'attendre. Elle le connaissait ! Il était pire qu'une tornade de Vague Noire quand il s'y mettait.

    Elle serrait sa pochette dans son autre main, laquelle contenait le cadeau de Dwayne. Elle avait passé des nuits entières à fabriquer les cadeaux de sa famille et de son meilleur ami. Pour lui, elle avait fabriqué une trousse à crayon de couleur avec du tissu récupéré de ses vêtements de bébé – Micah était le dernier, il n'y en aurait plus d'autres, on pouvait bien découdre ces vêtements même si sa mère y avait été très réticente -. Il faut dire qu'en tissu bleu récupérable c'était tout ce qu'elle avait, et encore était-ce du tissu bleu clair puisqu'elle était une fille (mais la barboteuse avait sûrement servi aussi à Mattew à défaut de servir à Micah). Le tissu – uni – avait été découpé par ses soins, puis cousu de façon à former une trousse. Ensuite, elle avait récupéré la fermeture éclair d'un vieux jean usé qu'elle ne pouvait plus mettre même avec toute la bonne volonté du monde pour que Dwayne ait de quoi fermer la trousse. Elle avait brodé en décoration un aigle pour rappeler leur maison sur une face et histoire de ne pas faire que de la récupération, avec ses quelques sous, elle avait acheté des crayons de couleurs à pas cher dont elle avait rempli la trousse. Si vous vous demandez pourquoi une trousse et des crayons de couleur, c'était d'une part parce que tout bonnement elle savait coudre une trousse et voyait bien comment le faire (premier critère d'un cadeau fait main), mais qu'en même temps à Poudlard on écrivait surtout à la plume et les plumiers étaient plutôt en acier ou en bois. Et le second élément qui lui avait donné l'idée c'était qu'elle avait lu lors d'une de ses nombreuses lectures estivales à la bibliothèques que crayonner sur un bout de papier de différentes couleurs (donc changer de crayon fréquemment, quitte à dessiner n'importe quoi, à gribouiller), permettait de contenir certains symptômes du syndrome d'hyperactivité. Elle ne savait pas si c'était efficace, vrai, si Dwayne y verrait une utilité pour ça précisément, mais dans tous les cas, quand on est encore à l'école, des crayons de couleur ça servait toujours. Ils avaient bien des schémas à colorier en botanique après tout. Mais l'idée était partie de cette lecture dans un magazine sur la santé moldu qu'elle avait lu avec beaucoup d'attention lors des dernières vacances, sachant que son ami en était atteint.Les crayons de couleurs et le matériel qu'elle avait dû acheter pour fignoler les cadeaux de sa famille avaient usé toutes ses économies, cela dit, elles étaient maigres à la base. De plus, ses parents lui enverraient bien quelques pièces en guise d'étrennes pour des sucreries à Pré-au-lard, et Romilly lui avait donné plus de vêtements qu'elle ne l'avait espéré à la base. Tout ne lui correspondait pas vraiment, mais parfois, ce qui comptait, c'était d'avoir un truc à se mettre.

    Ils arrivèrent dans le grand hall et elle aperçut Mattew et Nasira, pas du même côté de la salle cela dit. Elle les interpella fortement « Nasira ! Mattew ! Coucou ! Regardez ma robe ! » Elle leur fit des signes, espérant qu'ils n'allaient pas être trop obnubilés par leurs cavaliers respectifs pour oublier qu'ils avaient une jeune sœur à admirer (parce que mince hein, elle avait fait des efforts, il fallait que ce soit remarqué!). Elle lâcha la main pour tourner sur elle-même en espérant qu'ils la voient puis fit un signe de la main pour signifier qu'elle en avait fini avec eux. « J'irais bien les voir mais toute cette débauche ça m’écœure. » Elle ignorait si Nasira était avec Arthur ou pas, mais bon, dans le cas de Mattew et Samara c'était avéré, et ça lui filait la nausée de voir des baisers. Comme quoi, elle n'était vraiment pas prête pour ça.

    Elle laissa donc ses aînés, elle chercha Micah du regard mais ne le vit pas. Il arriverait bien à un moment ou à un autre. « Tiens, au fait, ta sœur n'est pas là ? Elle est préfète pourtant ! » Elle venait de remarquer que les préfets commençaient à se rassemblait mais que celle de Serpentard n'était pas présente. Alice étant plutôt intelligente, elle fronça les sourcils et pressa la main de Dwayne dans la sienne. « Elle ne va pas mieux c'est ça ? » Dit-elle tout bas pour que personne ne les entende. Puis, elle soupira, elle ne voulait pas gâcher la fête. Aussi, elle décida de changer de sujet. « Bon, allez, haut les cœurs, comme le bal n'est pas encore tout à fait commencer, je vais te donner mon cadeau ! Après on cherchera Elena, je veux voir comment elle est sapée ce soir. » Parce que comme pour une fois elle était sûre de pouvoir tenir la comparaison, elle ne pouvait pas louper une occasion de repérer l'ennemi. En plus, ça lui permettrait d'éviter un sale coup. Elena était tout à fait capable de faire exprès de bousiller sa robe en lui jetant un verre de jus de citrouille dessus. L'année précédente, elle lui avait fichu en l'air un uniforme ce qui avait causé pas mal de problèmes à Alice – parce qu'elle n'en avait que deux à la base, donc maintenant plus qu'un -. Laissant toutefois Elena de côté dans un premier temps, elle sortit de sa pochette le paquet de Dwayne et le lui tendit dans un grand sourire. « Je suis désolée, c'est un peu simple car je l'ai fait moi-même, mais j'y ai mis tout mon cœur ! » Elle précisait, juste au cas où il en douterait !

{1 456}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 578
Âge : 17 ans [février 1995]
Actuellement : Vendeuse de balais magiques sur le Chemin de Traverse


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Mar 4 Mar - 10:55


Avec Daryl

    Pour Opaline, c'était une évidence, elle ne pouvait aller au bal qu'avec Daryl. Pourquoi ? Et bien, pour plusieurs raisons : en premier lieu, il était l'un de ses amis garçons le plus proche, voire le plus proche tout court, en second lieu, on pourrait croire qu'à douze ans, personne ne s'occupe d'histoire de cœur, mais Opaline avait découvert avec effroi que c'était très loin d'être le cas et que si elle invitait un autre garçon, ça risquait de porter à interprétation, troisième et dernière raison à ce choix, ils s'étaient bien amusés l'an dernier, pourquoi ne pas recommencer ?

    Elle ne passa pas trop de temps à se préparer. Opaline était sûre d'elle et de sa beauté. Depuis toujours on lui disait qu'elle était magnifique, une enfant superbe, digne de sa mère Claire. Pourtant, Claire n'était pas forcément plus belle que les autres femmes. Opaline ne se souvenait plus d'elle mais elle en avait vu des photos. Elle était superbe, c'était certain, mais Opaline était presque certaine que ce qui faisait la réputation de beauté de sa mère ce n'était pas ses formes ou son visage mais son charisme et sa prestance. Les hommes faisaient tout pour l'obtenir, aucun n'y arrivait. Opaline se disait que quelque part ça avait été une erreur, d'ailleurs aucun de ses enfants (même pas Vickie) n'avait suivi son exemple. Priver ses enfants d'un père juste pour conserver sa liberté, c'était un peu de l'égoïsme. Enfin, en tout cas, elle avait hérité de la beauté de sa mère conjuguée à celle de son père, car Christian – qui avait le même – lui avait confirmé qu'il était plutôt bel homme en effet. Aucune raison de douter de son physique donc. Tout en nuançant la chose à la hauteur de ses douze ans, elle n'était pas encore à la hauteur de Victoria, il ne fallait rien exagérer.

    Pour l'occasion, elle s'était achetée une robe de soirée assez simple, blanche, sans bretelle. Cette simplicité permettait un contraste très jolie avec la couleur de ses cheveux – marrons très foncés, presque noirs sous certaines lumières – et de sa peau – facilement mate grâce à ses lointaines origines asiatiques -. Elle passa une chaîne autour de son cou pour que celui-ci ne fasse pas trop nu et laissa ses cheveux tomber en cascade dans son dos après les avoir lavé et longuement brossé. Elle se trouvait vraiment pas mal, et même si ce n'était pas la modestie qui l'étouffait, elle ne voyait pas qui pourrait oser lui dire le contraire.

    Elle retrouva Daryl à leur point de rendez-vous et lui adressa un sourire amical. Elle était contente que ce soit le bal, elle était certaine qu'ils allaient bien s'amuser ! « Merci ! Je serais de plus en plus belle d'année en année de toute façon. » Et hop, un petit jet de cheveux en arrière et un rire pour marquer que cette réflexion – bien que vraie – était avant tout un trait d'humour. Opaline avait beau se trouver jolie, elle ne passait pas son temps à se vanter, elle avait bien d'autres sujets de conversation à aborder ! Tiens, les cadeaux par exemple !

    « Oh merci ! J'ai le tien aussi, tiens, ouvre ! » Elle le lui tendit et attendit qu'il l'ouvre. En fait c'était une enveloppe avec un bon que Opaline avait écrit à la main et sur lequel il y avait de dessiné un balai : « bon pour un balai, il t'attend dans ton dortoir ». « Tu m'avais dit que tu n'avais pas de balai à toi alors je t'en ai acheté un. Et pas de protestation ! Je sais que tu vas peut-être penser que c'est un trop gros cadeau, mais il faut que tu te souviennes que j'ai beaucoup d'argent dont je n'ai pas besoin, la plupart du temps je donne tout l'intérêt de mon épargne à des œuvres de charité. Là, j'en ai juste prélevé une part pour t'offrir un balai, ça ne m'a pas ruiné, donc tu l'acceptes et c'est tout. » Christian avait volontiers accepté de lui donner l'argent qu'elle demandait pour les cadeaux de ses amis et n'avait pas protesté pour ce qui était du balai, mais son tuteur lui avait fait remarquer que ça pouvait paraître gênant d'offrir un gros cadeau à un ami. Que ça pouvait être mal pris parce que l'ami en question ne pouvait lui pas faire un cadeau aussi gros, c'est pour ça qu'elle avait pris les devants et dit à Daryl qu'il devait accepter son cadeau. « Pour information, je me suis aussi achetée un balai rien qu'à moi, comme ça on pourra s'entraîner au quidditch ensemble. » Et là, elle pria intérieurement pour que Daryl lui sourit et se contente de la remercier. Car vraiment, un balai, pour elle, c'était une pécadille. Ça entamait à peine les intérêts qu'elle touchait chaque année, surtout que pour ne pas accentuer la gêne que cela pouvait provoquer, elle avait prit pour elle comme pour lui un modèle standard mais de bonne qualité. Le balai du sorcier moyen quoi. Les paroles de son grand frère l'avait clairement angoissée et elle craignait que Daryl se vexe ou qu'il refuse poliment son cadeau, alors elle était un peu tendue, mais tout à fait prête à jouer de son charme si nécessaire.


{858}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Mar 4 Mar - 12:02


Avec Eden

    Arlan n'avait pas eu trop de mal à trouver une cavalière cette année. Enfin, d'une manière générale, il n'avait jamais eu trop de mal à se trouver une cavalière, les autres fois où il était célibataire, il y avait été avec Jules, et quand il était en couple avec Aélys, il y avait été avec elle. Autrement dit, depuis qu'il avait décidé d'aller à un bal, il avait toujours eu une cavalière. Cette année cependant, l'idée lui était venue d'inviter quelqu'un qu'il connaîtrait moins que Jules, histoire de changer un peu, et rapidement, Eden lui était venu. Elle était préfète et elle devait ouvrir le bal, or, la date approchant, elle n'avait toujours pas de cavalier. Avec tact et galanterie, Arlan lui avait donc demandé si elle accepterait de l'accompagner pour cette traditionnelle fête. Elle avait accepté même s'ils ne se connaissaient pas beaucoup – mais c'était le but – et qu'il était un peu plus âgé qu'elle (de deux ans pour être exact). Arlan était certes un Serpentard mais il était un Serpentard qui était du genre sympa, surtout avec les filles. Il n'aimait pas qu'on les brutalise, ou qu'on les insulte, c'était en parti pour ça qu'il était aussi seul dans sa maison ou alors qu'il ne parlait qu'à des demoiselles. Grayson, Terence et tous leurs petits copains étaient dans ses âges mais il préférait sincèrement être seul que mal accompagné.

    Dans la mesure où cela faisait parti des traditions, il avait acheté un cadeau pour Eden, rien d'extraordinaire, une petite babiole. Il avait eu du mal à trouver, la connaissant peu, et finalement il avait opté pour un roman sorti récemment et qui recevait de bonnes critiques. C'était peut-être un préjugé que de penser que les Serdaigles aimaient tous lire, il était certain qu'il y en avait qui n'aimaient pas ça, mais c'était l'idée la plus simple qui lui soit venu, surtout qu'il ne voulait pas que Eden pense qu'il avait des arrières pensées. Ce n'était pas du tout son genre. Il avait toujours été un très mauvais séducteur. Enfin, il avait beaucoup séduit, mais toujours par son physique. Niveau conversation, il était plus limité vu qu'il était assez peu causant, surtout quand il ne connaissait pas. Mais là, son objectif était de faire un effort car il avait envie d’agrandir son cercle de connaissance qui se restreignait un peu trop à son goût depuis que Ruby avait décidé d'arrêter de parler à tout le monde.

    Niveau costume, il avait fait assez simple, il portait un costume gris clair avec une chemise blanche. Il préférait porter des couleurs clairs, les costumes noirs ne mettaient pas vraiment en valeur son teint métissé. Or Arlan était toujours très préoccupé par son apparence, ça au moins ça n'avait pas changé. Il était peut-être un homme, mais il faisait attention à sa façon de s'habiller et il suivait les modes. C'était peut-être parce que justement Ruby avait toujours détesté ça qu'elle l'avait abandonné. Allez savoir. Désormais, il ne cherchait plus à la comprendre.

    Il arriva un peu avant Eden. Il avait envoyé son cadeau par hibou dans la salle commune – le dortoir même – de la demoiselle, car il ne se voyait pas s'encombrer d'un livre toute la soirée. Mais il lui dirait qu'il lui avait envoyé un cadeau, c'était la moindre des choses. Lorsqu'elle apparut, il lui adressa un léger sourire, à peine perceptible. Arlan n'était pas du genre très expressif. « Ne t'inquiète pas, je ne t'ai presque pas attendu. » la rassura-t-il pour commencer. « Tu es très mignonne dans cette robe, et cette coiffure te va à ravir. » Ajouta-t-il sincère. Il tendit le bras à sa cavalière. « Nous y allons ? » Et fit ensuite mention du cadeau avant d'oublier. « Au fait, quand tu rentreras au dortoir, tu trouveras un petit paquet sur ton lit, c'est de ma part. Pour Noël. » Et au moment où il prononçait ce dernier mot, ils firent leur entrée dans la Grande Salle et justement en face d'eux il y avait le sapin. Et oui, c'était à thème.

    « Pas trop stressée pour l'ouverture du bal ? » Lui demanda-t-il « Je te rassure, je sais parfaitement danser la valse sorcière, je ne te ferais pas honte. » Après tout, ils ne se connaissaient pas beaucoup, mieux valait peut-être qu'il précise, histoire que sa cavalière se sente à l'aise avec lui.


{734}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 200
Âge : 19 ans
Actuellement : Joueuse remplaçante dans les Tornades de Tutshill


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   Mar 4 Mar - 12:24

    « Oh oui, ne t'en fais pas, je ne suis pas là depuis très longtemps. C'est toute une affaire de se préparer quand on est une fille dans un dortoir de fille ! Même Alice a décidé de monopoliser la salle de bain aujourd'hui, alors tu penses bien que je ne suis pas là depuis longtemps. » Voilà pour le rassurer. Bien entendu, Aliénore – pas plus qu'Alice – n'était habituée aux chichis, mais quand il s'agissait d'aller à un bal où tout le monde serait bien vêtu, il était normal de faire un effort. Elle avait fait les siens, même si elle avait quand même été fortement incitée par sa sœur (qui détestait la couleur qu'elle avait choisi, mais mince hein, c'était quand même encore elle qui la portait cette fichu robe!).

    « Non, non, je ne suis pas allergique ne t'en fais pas. C'est pour mettre dans les cheveux ? Attends, je vais t'aider à le faire. » Elle repoussa du côté gauche ses cheveux, elle s'arrangea pour que la tige soit bien prise dans la masse brune, puis elle les laissa retomber. « Alors, ça fait bien ? » de toute façon, même si ce n'était pas le cas, elle s'en fichait comme d'une guigne, c'était l'intention de son cavalier qui importait. Elle lui prit le bras et ils continuèrent à papoter, ce qui serait sûrement leur activité principale de la soirée, Aliénore s'imaginant mal beaucoup danser dans des chaussures avec lesquels elle avait déjà du mal à simplement marcher.

    « Non, pas peur du tout, tu es très élégant, mais même en jean, je t'aurais pris le bras. Franchement, moi, je ressemble à un bonbon vert, mais c'est parce que ma sœur y tenait absolument, idem pour les chaussures, sinon, ce n'est pas du tout mon truc. Et attends, le vert, c'est ce que j'ai trouvé de moins pire, à l'origine, elle voulait que je sois en rose, mais tu sais pas un rose pâle, mais un rose pétant. J'ai cru que j'allais faire un malaise quand je me suis vu dedans dans le magasin, heureusement, ils faisaient la même dans des couleurs moins flashy comme celle-ci. » Enfin, le vert clair, ça flashait d'une certaine manière, mais beaucoup moins qu'en rose, et surtout, elle trouvait que ça lui allait mieux comme couleur. Aliénore était plus couleurs froides que chaudes.

    Elle tapota le bras de son cavalier avec gentillesse à son compliment (qui ne la choqua pas outre mesure, elle comprenait ce qu'il voulait dire et c'était plutôt gentil), toutefois, c'était vraiment mieux qu'il ne la regarde pas dans les yeux. Contrairement à beaucoup d'autres filles qui commençaient déjà à être formée, elle préférait qu'un homme regarde dans son décolleté que dans ses yeux. Certes, elle trouvait ça machiste et pas très agréable (Aliénore était déjà une jolie fille pour ses treize ans, elle avait été dragué par quelques garçons de l'école qui l'avaient vite regretté), mais au moins, elle ne risquait pas d'utiliser son fichu don (qui n'avait rien d'un don) par accident.

    « Essaie de te retenir, je t'assure, je préfère que tu sois en pleine possession de tes moyens. C'est assez horrible d'être hypnotisé tu sais, et ce n'est pas très agréable pour moi non plus parce que... je ne sais pas... c'est incontrôlé déjà pour commencer, et puis, je n'ai jamais voulu avoir ce pouvoir. » Et pendant qu'ils discutaient, ils arrivèrent dans la grande salle. Aliénore s'émerveilla des décorations. « C'est magnifique ! Comme les années précédentes je n'allais pas au bal, je n'avais jamais vu la déco', mais c'est super beau ! Tu ne trouves pas ? »


{608}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» ¤ Il est l'heure de danser ¤ [Bal 2007]
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: