AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Mon trésor [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 456
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Mon trésor [PV]   Mer 12 Mar - 9:14


PV Dwayne

    Alice était prostrée devant la cheminée, quelques grosses larmes coulant sur ses joues pâles. Elle n'avait pas appris une mauvaise nouvelle, non, c'étaient des larmes de rage qui lui échappaient. Elle avait beau tout faire pour rendre coup pour coup à cette peste de Elena, Alice était certaine qu'elle n'arriverait jamais à lui faire entendre raison, pas plus qu'elle ne pourrait se remettre de ce qu'elle lui avait fait quelques heures auparavant.

    Pour la millième fois, Alice avait ouvert le très beau livre illustré racontant l'histoire de l'héroïne dont elle portait le prénom dans le pays des merveilles. Ce livre était un cadeau que Dwayne lui avait fait l'année précédente et elle y tenait beaucoup. Bien qu'elle connaisse l'histoire par cœur, elle l'ouvrait de temps en temps juste pour regarder les images. Elle n'avait jamais eu de livre neuf avant, en plus, celui-ci avait été choisi exprès pour elle, par rapport à son prénom. Cela lui semblait important. Il était dans le top 5 de ses trésors les plus précieux. Malheureusement, Elena était entrée dans le dortoir et comme d'habitude, elles s'étaient disputées. Elena lui avait pris le livre des mains, avait décrété que Dwayne était un idiot d'offrir de si belles choses à une pouilleuse et avait déchiré une page du précieux livre. Une page, une seule, mais pour Alice c'était le drame. Elle avait récupéré tous les morceaux et avait couru à Sterne voir si elle trouvait quelqu'un de plus vieux qui connaisse un sort pour le réparer. Mieux que ça, elle était tombée avant même d'arriver à la salle de danse sur le professeur Lorne. Elle avait réparé son livre et avait essayé de la consoler, mais Alice était encore sous le choc. Son livre paraissait comme neuf grâce au sortilège, mais elle voyait encore Elena faire le geste de déchirer la page. Une rage sourde brûlait dans son cœur et en même temps, il y avait aussi une forme de tristesse. Elle ne comprenait pas pourquoi Elena la détestait autant, qu'est-ce que ça pouvait lui faire qu'Alice soit pauvre ? Cela ne lui changeait rien à elle !

    Bien qu'Alice n'en eut pas conscience, il était très probable qu'Elena soit plus jalouse qu'autre chose. Jalouse de l'amour fraternel qui régnait entre les membres de la famille Orwell, jalouse de l'amitié d'Alice avec Dwayne et les filles du dortoir, jalouse de ses bons résultats en classe. Mais Alice ne pouvait pas voir ça sous cet angle car de son point de vu, c'était Elena qui avait tout pour être heureuse. Et puis, Alice n'était pas d'un caractère envieux (bien qu'elle désirât très fort grandir et devenir un jour aussi belle que sa sœur), alors ça la dépassait.

    Elle resta un long moment devant la cheminée avec son livre serré dans ses bras et des larmes perlant de ses cils pour former des sillons rosés sur ses joues. Toutefois, une ombre arriva devant elle, elle leva les yeux, mécaniquement, et reconnu Dwayne. Un instant, elle avait eu peur que ce ne soit encore Elena. La prochaine fois qu'elle la verrait, elle voulait que tous ses trésors soient en sécurité. Lui abîmer son uniforme comme l'an dernier était déjà grave, mais ça n’atteignait pas émotionnellement Alice. Prenez-vous en à un cadeau qu'on lui avait fait et là, c'était encore un cran au-dessus dans la gravité, quand bien même le mal fût réparé. « D... Dwayne... » Murmura-t-elle, quelque peu incrédule. Quelle heure était-il ? Peut-être que le dîner était passé, elle n'en savait rien, elle était tellement plongée dans son marasme qu'elle n'avait pas vu le temps s'écouler. Puis elle rebaissa la tête, incapable de dire à son meilleur ami que son précieux cadeau avait été vandalisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 246
Âge : 19 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Mon trésor [PV]   Jeu 13 Mar - 9:53



Dwayne passait rarement son temps libre dans la Salle commune des Serdaigle. On ne pouvait rien faire là-bas, si ce n’est travailler. Bien sûr, le fait qu’il soit tombé dans la maison des érudits aidait pas mal à cette ambiance et il était persuadé qu’il était plus facile de ne rien faire chez les Gryffondor ou les Poufsouffle. C’est pourquoi il sortait, tout le temps. Il n’y restait que le soir, quand il n’avait pas d’autre choix et travaillait parce qu’Alice le forçait à le faire. Non pas qu’il soit un cancre ou un mauvais élève, non, il avait largement sa place à Serdaigle, il était plutôt intelligent, et quand il se donnait à fond et que ses médicaments faisaient effet, il pouvait même réussir à tenir une heure sans arrêter quinze fois ce qu’il était en train de faire. Mais ce n’était pas ce qu’il aimait le plus. Il aimait et avait besoin de prendre l’air, constamment, comme si être à l’intérieur l’étouffait et le privait d’oxygène… Mais bon, il était malade, il le savait et faisait en sorte que ça ne se voie pas trop. Pas évident bien sûr, quand vous sortiez de cours en courant comme un malade, ou que, justement, lors des cours, vous ne faisiez rien de ce qui était demandé -surtout s’il s’agissait de lire un long texte complètement barbant ou d’écouter un professeur tout aussi barbant que son texte. Bref, Dwayne n’était jamais -ou presque- dans sa salle commune.

C’est pourquoi il n’avait pas tout de suite remarqué qu’Alice n’était pas là quand il entra dans la Grande Salle pour dîner. En plus des tables de quinze mètres de long -facile-, des nombreux élèves qui allaient et venaient et ceux qui changeaient de table pour être avec des amis -cela se faisait de plus en plus, à ce qu’avait compris Dwayne- et les professeurs qui faisaient eux aussi leur entrée, il n’avait pas vraiment cherché la blondinette. Mais d’habitude, ils se trouvaient toujours et mangeaient l’un à côté de l’autre -quand elle n’était pas avec sa fratrie ou que Dwayne n’était pas avec sa grande soeur.- Cependant, quand il s’assit à côté de Hugh, posant son frizbee sur la place à sa gauche pour la garder pour Alice, il comprit que quelque chose n’allait pas. Elena était déjà là, un sourire mauvais sur les lèvres et elle le regardait comme s’il était un allient. Ca, ce n’était encore pas trop étrange, Elena lui faisait souvent remarqué qu’il n’était pas humain, qu’il était bête comme ses pieds ou d’autres gentilles petites choses comme celles-ci, mais Dwayne s’en fichait. A la différence d’Alice, qui se disputait presque tous les jours avec la brune.

Jetant un regard sur la place vide à côté de lui, il se demanda si Elena avait encore fait quelque chose. Il regarda au loin, à la table des Gryffondor et des Poufsouffle, mais Nasira et Mattew mangeaient seuls, chacun à sa table, sans Alice. Il doutait qu’elle soit avec Micah chez les Serpentard mais il jeta quand même un coup d’oeil, au cas où. Pas d’Alice.

« He Hugh, t’as pas vu Alice ? T’étais dans la salle commune non ? »

Malheureusement, Hugh avait passé sa fin de journée à la bibliothèque, autre endroit que Dwayne ne fréquentait pas trop. Il engloutit son assiette en quatrième vitesse et fila vers la tour de Serdaigle. Il répondit à l’énigme -non sans difficulté, réfléchir dans un moment pareil ce n’était pas donné- et trouva Alice devant la cheminée.

« Alice ! Pourquoi tu pleures ? Qu’est-ce qu’il y a ? Tu n’étais pas au dîner… »

Dwayne s’accroupit en face de son amie et vit qu’elle serrait le livre qu’il lui avait offert dans les bras. Est-ce qu’elle était triste à cause de l’histoire ? De ce qu’il savait, ce n’était pourtant pas vraiment triste comme livre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 456
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Mon trésor [PV]   Lun 31 Mar - 8:52


    « C'est... c'est... » Elle n'arrivait même pas à la dire tellement sa gorge était nouée. Elle était tout à la fois triste et en colère, elle avait l'impression qu'Elena avait fait plus que vandaliser une de ses affaires (ça encore, ce ne serait pas la première fois), mais qu'elle avait carrément empiété sur sa vie privée, sur sa relation d'amitié avec Dwayne, sur quelque chose qu'Elena n'avait absolument pas le droit de salir. Alors, oui, la dernière fois, quand elle lui avait mis de la peinture magique sur son uniforme, le rendant inutilisable, Alice était très en colère. Sa famille était pauvre et les uniformes coûtaient chers. Mais ça ne l'avait pas rendu triste, ce n'était jamais qu'un uniforme, usé en plus car il avait appartenu à Nasira avant elle, pire, il était même un peu trop grand. Bref, elle n'allait pas pleurer pour un uniforme. Alors que le cadeau que Dwayne lui avait fait l'année précédente, c'était différent. Déjà, c'était un des rares livre qu'elle possédait, la plupart du temps, tout ce qu'elle lisait (car contrairement à Dwayne, elle lisait beaucoup) venait de bibliothèque, celle de Poudlard ou chez elle celle de son quartier. En plus, c'était un cadeau, le premier cadeau que Dwayne lui ait fait, et il l'avait choisi exprès pour elle, parce que l'héroïne portait son nom, et ce n'était pas juste un livre de poche, c'était un joli livre avec de belles images. Maintenant, Alice avait lu vingt fois le roman, elle le connaissait par cœur et elle économisait même le peu d'argent qu'elle avait pour s'acheter la suite dans la même édition, parce qu'elle aimait regarder les gravures. Quand elle voyait des images de la Alice du livre, elle se reconnaissait physiquement : petite, blonde, les yeux clairs... Heureusement, elle était bien moins niaise ! Son personnage préféré : le lapin blanc à égalité avec le Chapelier Fou. En résumé, ce livre était très important à ses yeux pour beaucoup de raison. Et Elena avait osé l'utiliser pour l'embêter, elle l'avait sali avec sa jalousie et ses mauvaises intentions. Cette fille était affreuse, si la réputation des maisons étaient vraies, elle ne devrait même pas être à Serdaigle, c'était une langue de vipère qui devrait être à Serpentard pour au moins être à l'image de ce blason ! Elles étaient en troisième année, dans le même dortoir, elles ne se supportaient pas. Très bien, c'était ainsi, on n'y pouvait pas grand chose. Mais là, Elena était allé trop loin, Alice avait déjà lancé des vendetta contre son ennemie, elle lui avait piqué des parchemins, des plumes, et parfois elle planquait son courrier sous le lit d'Elena histoire qu'elle chercher un peu avant de trouver ses lettres. Mais jamais elle ne s'était attaqué à des affaires personnelles comme ses bijoux ou ses livres, pourtant, contrairement à Alice qui ne possédait presque rien, Elena avait beaucoup de vêtements et de jolies choses....

    Alice, elle, tout ce qu'elle possédait, c'étaient les vieux vêtements de Romilly que cette dernière lui avait donné. Trois livres dont celui offert par Dwayne. Deux bijoux dont là encore un offert par Dwayne, le bracelet à breloque qu'elle portait tous les jours avec son uniforme et sa chaîne qu'elle avait depuis plusieurs années, un cadeau de ses parents. Un paquet de cartes à jouer qu'elle avait volé l'été dernier par inadvertance (elle voulait le portefeuille à la base, mais bon, après tout, un jeu de cartes, ça peut servir, et le pauvre type à qui elle l'avait piqué s'en sortait vachement bien du coup) et enfin trois paires de chaussures, des ballerines, des bottes et des souliers cirés. On pouvait ajouter à ceci le matériel nécessaire à l'hygiène et voilà à quoi se limitait toutes les possessions de la petite blonde. Mais Elena avait quand même jugé utile de s'en prendre à ses affaires, elle qui avait tout.

    « C'est Elena... » Finit-elle par réussir à dire entre deux sanglots. « Elle... elle a déchiré mon livre et... » Un nouveau sanglot la prit et elle ne réussit pas à dire que le livre était réparé. Le professeur Lorne avait fait du bon boulot, on ne voyait même plus la déchirure, mais c'était le geste qui avait blessé Alice. Ses mains se contractèrent sur son précieux livre et elle baissa la tête, un voile de cheveux blonds cachant momentanément son visage. « P... Pourquoi elle fait ça... J... Je ne lui avais rien fait... » Hoqueta-t-elle avec difficulté. Alice ne pleurait jamais alors c'était comme si les larmes de toutes les années précédentes venaient en une fois. Après, son discours n'était pas complètement cohérent, si elle avait voulu faire une belle phrase, elle aurait surtout dit qu'elle n'avait rien fait à l'origine pour qu'Elena la déteste autant. C'était la brunette qui avait commencé les hostilités, Alice avait seulement refusé de se laisser insulter sans cesse, et ça avait fini en guerre ouverte, mais à la base, Alice n'était pas du genre à provoquer, donc elle n'avait pas débuté cette situation dans laquelle elles se trouvaient désormais. Et situation qui commençait à aller trop loin pour la petite blonde. Est-ce que être pauvre était un crime si grave aux yeux des autres ? Elle savait bien que voler pour vivre ce n'était pas bien, mais elle n'avait jamais vraiment volé Elena (bon, à part pour du parchemin, mais si Elena avait été une bonne camarade, elle partagerait hein), en fait à Poudlard, les Orwell n'avaient pas besoin de voler, leurs parents avaient payé leur scolarité, ils avaient économisé pendant dix ans sur leurs petits larcins pour que leurs enfants puissent être en internat permanent à Poudlard, là où il faisait chaud et où on nourrissait bien les adolescents en pleine croissance. Parfois, ils ne mangeaient que de la soupe de légume pendant des jours pour qu'ils puissent faire ces économies, mais ils avaient réussi, ils étaient tous les quatre à Poudlard. Et puis, ce n'était pas que de l'argent de leur petits vols, ça n'aurait jamais suffi. Même s'ils n'avaient pas réussi à garder un travail plus de quelques mois, il était arrivé que leurs parents fassent des boulots honnêtes comme vendeur de cartes postales, nettoyeur de chaudron, jamais des boulots assez intéressants pour en faire une carrière, mais ils ne volaient pas tout le temps, ils ne le faisaient que parce qu'il fallait bien manger, nourrir leurs enfants. Les aides sociales, ça ne suffit pas, même si petite ses vêtements venaient de là. Et on pouvait considérer que Romilly était en quelque sorte une aide sociale nouvelle génération dans la vie d'Alice, elle allait manquer quand elle partirait à la fin de l'année, même si Alice avait obtenu de quoi s'habiller pour les deux ou trois ans à venir car elle était bien plus mince et bien moins formée que Romilly au même âge donc elle avait pu prendre des vêtements que la jeune femme portait à 12 ans et aller jusqu'à des trucs trop grands pour Alice qu'elle porterait plus tard et que Romilly mettait quand elle en avait 15. Des vêtements presque trop beaux pour être vrai qu'Alice enfermait à clef dans la malle de son dortoir, et vu ce qui était arrivé à son livre, elle faisait bien !

    Elle lâcha d'une main son livre et attrapa une de celle de Dwayne., elle releva la tête et une lueur de haine brillait dans ses prunelles azures « Jamais je ne lui pardonnerai. » Déclara-t-elle, des larmes encore plein les yeux et la voix faible, mais une pointe de certitude bien audible dans sa voix. Jamais elle ne pardonnerait, parce que cette fois la hache de guerre avait été entièrement déterrée.

{1 281}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 246
Âge : 19 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Mon trésor [PV]   Jeu 24 Avr - 8:04

Dwayne pleurait. Ca lui arrivait, surtout depuis la mort de ses parents. Mais il ne pleurait jamais que dans les bras de sa grande soeur, ou tard le soir, au fond de son lit quand tous les autres dormaient. Mais voir quelqu’un pleurer n’était pas ce qu’il préférait. Il ne savait pas agir quand il se trouvait dans cette position. Il aurait bien pris la jeune fille dans ses bras, mais il ne savait pas trop s’il pouvait. En fait, pour consoler les gens, Dwayne était une vraie calamité. Des fois, comme il ne faisait pas vraiment attention à ce qu’il disait, ses phrases sortaient de travers et les larmes redoublaient. Mais Alice était son amie, sa meilleure amie même, alors il devait trouver comment la faire sourire. Ca n’allait pas être évident, mais il essayerait.

« Ele… Alice, elle t’as fait mal ?! »

Qu’Elena soit la cause des larmes d’Alice, ce n’était pas si étonnant que ça. En fait, comme elles étaient en guerre permanente, c’était généralement soit l’une, soit l’autre qui trinquait. Sauf qu’Elena était plus du genre à criser comme une abrutie et à ameuter toute la salle commune -qui, en soit, s’en fichait royalement- alors qu’Alice… Bah Alice prenait sur elle, bien qu’elle pestait quand même pas mal. Les guerres de nana, Dwayne, ça lui passait complètement au dessus de la tête. Alors quand Alice volait un ou deux parchemins à Elena, il s’en fichait. Quand Elena se moquait d’Alice à cause de son origine sociale, il ne faisait pas trop attention non plus. Elena, il la subissait aussi, mais il était à des lieux de se soucier d’elle. Cela aurait été lui donner un poil trop d’importance.

« Elle est bête comme ses pieds, tu le sais ! Elle est méchante et bête, c’est une sale vipère ! »

Il jeta un coup d’oeil au livre qu’Alice tenait tout contre elle. C’était le sien. Celui qu’il lui avait offert l’an dernier. Une bouffée de colère monta en lui, mais comme il ne semblait pas plus abîmer que cela, il ne dit rien. Ce n’était qu’un livre, d’accord, mais Dwayne connaissait assez bien Alice pour savoir qu’elle chérissait le peu qu’elle avait. Et Dwayne avait en plus fait l’effort de lui trouver un cadeau -certes, Opaline avait pas mal aidé, mais quand même, il aurait pu zappeur l’idée et ne rien prendre du tout, c’était de Dwayne dont on parlait après tout !- qui lui irait, donc elle devait y être attachée. Lui, il aurait sans doute tué Elena si elle avait abîmé la trousse que la blonde lui avait offert à Noël !

« Alice, ça va aller, ce n’est rien. Je comprends que tu ne veuilles pas lui pardonner - j’aurais pas compris si d’un coup tu serais devenue sa meilleure copine de toute façon, et puis je l’aime pas, je veux pas passer du temps avec elle moi- mais tu ne vas rien faire de bête, hein ? »

Que la guerre soit déclarée, soit, elle l’était depuis le début de leur scolarité. Mais Alice, quand elle en voulait dur à quelqu’un, Dwayne ne savait pas vraiment de quoi elle était capable. Elle volait parfois par-ci, par-là -toujours ou presque, la même victime, mais la victime en question la cherchait grandement- mais après… Alice avait beau avoir l’air d’un ange, le texan était persuadé qu’elle était possible du pire. Après, fallait-il encore savoir en quoi résidait le pire…

« Comment ça s’est passé? »

Parce que bon, il connaissait Elena et sa méchanceté gratuite, surtout quand il s’agissait de faire du mal à ceux qui l’entourait dans sa propre maison -et Alice était sa première cible- mais il connaissait aussi la blonde. Elle était capable de lui rendre la monnaie de sa pièce ou de lui faire un sale coup pour se venger d’il ne savait quoi. Alors peut-être qu’elle l’avait provoquée, qu’est-ce qu’il en savait lui ? Il n’était pas présent ! D’ailleurs, personne ne semblait avoir assisté à la scène, vu que personne n’avait su lui dire où était la Serdaigle quand il la cherchait dans la Grande Salle. Elena s’y trouvait aussi et elle s’était, bien sûr, bien gardée de dire quoi que ce soit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 456
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Mon trésor [PV]   Mar 29 Avr - 13:55

    Alice ne put que hocher faiblement la tête en signe d'assentiment aux paroles de Dwayne à propos de Elena. Cette fille était effectivement une peste et une vipère. Mais elle n'était pas comme ça avec tout le monde, en fait, elle l'était principalement avec elle, et aussi avec Dwayne, un peu avec Aliénore mais nettement moins, bref, elle ne s'en prenait pas à tout le monde, en revanche clairement, dans son année et dans sa maison, il semblait qu'elle ne désirait pas des amis, des bons camarades, mais des ennemis. Ou en tout cas, elle faisait tout pour.

    Très brièvement, la petite blonde expliqua à son meilleur ami ce qui s'était passé, autrement dit que Elena s'en était pris à son livre, et que c'était le truc de trop. Elle encaissait depuis deux ans et demi les remarques blessantes et les coups bas, elle les rendait quand l'occasion se présentait, mais elle n'avait jamais été aussi blessée. D'habitude, elle répondait surtout parce qu'elle venait d'un milieu où on ne se laisse pas marcher sur les pieds et parce que sous ses airs de petit ange blond, elle avait plutôt un caractère fort, mais elle en était toujours resté à des choses assez banales : piquer un peu de parchemin, ce n'était pas la vengeance ultime. Là, elle sentait monter en elle quelque chose qui ne tenait plus de la simple vexation mais de la haine pure. Jusque là, Elena était un moustique qui bourdonnait de manière désagréable près de son oreille, maintenant qu'elle l'avait piqué, Alice n'avait plus qu'une idée en tête : l'écraser. La méthode la plus simple serait d'aller pleurer dans les bras de ses frères et sœur, Elena ne ferait pas long feu face à une Nasira en colère et au mieux de sa forme, quant à Mattew, il ne tapait pas les filles, mais il soutiendrait sûrement Nasira. Restait Micah, qui userait de moyens plus détournés mais tout aussi efficace. Oui, si elle allait pleurer auprès de sa famille, la vengeance serait collective et très persuasive, mais Alice en faisait une affaire personnelle. Elle comptait détruire Elena de ses propres mains. Dwayne avait sûrement remarqué la détermination dans sa voix car il lui demanda si elle n'allait rien faire de bête. D'un revers de manche, elle essuya ses larmes. Le fait d'avoir pleurer semblait rendre ses yeux bleus encore plus grands mais elle avait retrouvé son calme et son visage reprenait petit à petit sa pâleur ordinaire.

    « Je suis trop intelligente pour faire quelque chose de bête. » Affirma-t-elle, la voix encore enrouée par les sanglots. Alice se considérait comme la plus serdaigle de tous les troisièmes année, elle bossait en permanence pour avoir des notes excellentes, elle avait beaucoup de facilité et elle agissait de manière parfaitement raisonnée, y compris quand elle se disputait avec Elena (ou qui que ce soit d'autre, y compris son petit frère Micah). « Mais cette fois c'est la fois de trop, je vais la détruire jusqu'à ce qu'elle me supplie de la laisser tranquille, je vais broyer son petit ego de fifille à son papa et là, enfin, elle comprendra ce que ça signifie vraiment d'être de mon monde. Elle me traite de pouilleuse sans arrêt, elle va voir ce qu'on fait aux filles comme elle chez les pouilleux. » Elle serra de nouveau son livre contre elle à s'en faire blanchir les phalanges. Alice n'avait pas un caractère tendre, mais elle n'était pas haineuse. Elle aidait volontiers son prochain et pas seulement ses amis proches, par exemple elle portait parfois secours à Adria qui était très timide face aux deux autres filles du dortoir dont l'une était justement Elena et dont l'autre, Aliénore, avait un problème avec ceux qui manquaient d'assurance. Elle empêchait les deux filles de secouer leur camarade (voire de l'insulter dans le cas de Elena). Et elle aidait Dwayne à gérer son hyperactivité dans le cadre scolaire, même si pour ça elle devait répéter vingt fois la consigne du travail qu'ils avaient à faire. Elle savait donc être à l'image de son physique angélique, elle avait un vrai bon fond en dépit de son côté borné.

    Mais elle avait grandi dans des rues malfamées, elle avait manqué de nourriture certains jours et de chauffages certains autres, parfois des deux. Elle avait vu ses parents hésiter à redonner leurs enfants au foyer social pour leur éviter cette vie. Elle avait côtoyé des bandits de tout acabit. Elle avait volé des gens et menti ouvertement à des policiers. Une garce comme Elena ne survivrait pas plus d'une heure dans son milieu. Jusqu'ici Alice considérait qu'elle avait été très patiente avec elle : fini de jouer, maintenant la guerre se ferait selon ses règles à elle. Et qu'Elena s'estime heureuse qu'Alice veuille s'en occuper elle-même, car au-delà de son cercle familiale, elle avait aussi des connaissances qui se feraient un plaisir de dévaliser la maison d'une famille bourgeoise comme celle de sa camarade. Mais bon, les parents de sa camarade ne lui avaient rien fait, eux. Ils n'avaient pas à être mêlé à ça. Vous voyez qu'elle ne comptait rien faire de bête ? Cela dit, elle sentait que Dwayne allait être dur à convaincre – lui qui était un vrai gentil -, et elle profita qu'il lui demande ce qu'il s'était passé pour l'éclairer sur les raisons de cette colère toute neuve.

    « On n'avait pas cours alors j'étais dans le dortoir... j'étais en train de regarder les gravures du livre... » Rien que d'y repenser, elle sentait de nouvelles larmes arriver au bord de ses yeux, elle les ravala pour se chercher du courage. « Elena est entrée, je ne sais pas pour quoi faire. Elle a commencé à se moquer de moi parce que c'était la vingtième fois selon elle que je lisais le même livre, je lui ai répondu que ce n'étaient pas ses affaires, que si j'avais envie de relire un livre vingt fois c'était mon problème. Là, elle m'a pris le livre des mains, j'ai essayé de l'en empêcher en lui disant que c'était un cadeau que tu m'avais fait et qu'il ne fallait pas qu'elle l’abîme... » Elle prit une profonde inspiration parce qu'elle sentait la douleur qui l'avait traversé au moment suivant la reprendre. « Alors elle a dit que tu étais idiot d'offrir un aussi beau livre à une pouilleuse comme moi et elle s'est mis à en déchirer plusieurs pages avant de tout jeter par terre et de partir en riant... je... j'étais un peu choquée... mais quand j'ai repris un peu mes esprits, je me suis dépêchée de ramasser tous les morceaux de papier et j'ai couru hors de la salle commune. Je pensais trouver un élève plus âgé qui connaîtrait un sort pour réparer le livre, quelqu'un de Sterne par exemple, un septième année, n'importe qui dont je connaissais le nom aurait fait l'affaire... mais j'ai croisé le professeur Lorne qui a compris que je n'allais pas bien du tout, elle m'a demandé ce qui se passait, alors je lui ai raconté et elle m'a réparé mon livre. Elle m'a dit qu'elle verrait avec Elena pour le reste. Alors je suis rentrée ici et... il n'y avait personne. Tout le monde était descendu pour le repas. Et moi... je suis restée là. » la suite, il la connaissait, elle avait beaucoup pleuré et il était arrivé.

{1 231}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 246
Âge : 19 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Mon trésor [PV]   Sam 3 Mai - 13:22

Dwayne savait qu’entre Elena et Alice, la guerre était sur le point d’éclater à tout moment. Sauf que voilà, il avait espérer qu’elles en resteraient jusqu’à la fin de leur scolarité au stade « guerre froide » à se lancer deux trois piques par-ci par-là… Sauf qu’Elena avait décidé de déclencher la guerre pour de bon et avait mis en marche les chars d’assaut… Hélas pour lui, Alice n’était pas sans avoir un petit côté belliqueux non plus… Oh, elle était adorable, il ne dirait jamais le contraire, elle l’aidait toujours quand il ne comprenait pas les devoirs qu’il devait faire, mais il savait qu’elle ne se laisserait pas faire. Quand Alice lui assura qu’elle allait montrer à Elena ce que les « pouilleux » faisaient aux filles comme elle, Dwayne fit une petite moue. Il n’était pas du tout rassuré parce que son amie venait de lui dire.

« Fais attention quand même, hein… Si son père s’en mêle, tu risquerais d’avoir des ennuis… »

Et il ne faisait nul doute que le père d’Elena finirait de se mêler de cette histoire si jamais sa petite fille chérie arrivait en pleurant dans ses bras. Et celle qui allait à nouveau trinquer, c’était Alice, c’était clair et net. Parce que si quoi que ce soit arrivait a Elena, nul doute que la brune mettrait tout sur le dos d’Alice, même si elle n’était pas présente au moment M… Mais en menteuse professionnelle qu’elle était, Dwayne était sûre qu’on la croirait sur parole, bouille d’ange ou pas d’Alice ! Quand elle lui raconta ce qu’Elena avait dit, le Texan sentit une bouffée de colère lui monter dans la gorge. Pour qui elle se prenait, pour juger les cadeaux qu’il faisait ?!

« Quoi ?! Mais je fais les cadeaux que je veux aux gens que je veux ! Moi j’étais très content de te faire ce cadeau ! Et aussi que tu l’aimes ! Et puis ce n’est pas parce que tu es pauvre que tu n’as pas le droit d’avoir des jolies choses ! »

Après tout, elle n’avait pas choisi de l’être ! Et ce n’était pas cela qui devait l’empêcher d’avoir de jolis cadeaux. Dwayne avait de l’argent, pas des tonnes, mais il n’était pas en manque, alors s’il voulait faire un joli cadeau à sa meilleure amie, il pouvait, non ? Bon, d’accord, c’était Line qui avait trouvé le cadeau, et alors ? Il avait trouvé tout seul celui de ce Noël-ci, même s’il restait dans le même thème, ça le rachetait un peu, non ? Enfin bref, il faisait les cadeaux qu’il voulait aux personnes qu’il voulait. Et tant pis si ça ne plaisait pas à Elena, c’était bien le dernier de ses soucis !

« Tu crois que le professeur Lorne va la punir ? On a plus le droit de faire usage du Veritaserum sur les élève, alors elle pourrait mentir et dire que ce n’est pas vrai, que tu l’as provoquée… Je ne dis pas que c’est vrai hein, mais tu connais Elena, elle en serait capable… Tu veux que j’en parle à Maïlie ? En tant que préfète elle devrait pouvoir faire quelque chose… Ou ton frère… »

Parce que maintenant, le petit frère d’Alice, Micah était lui aussi préfet de Serpentard… Alors peut-être qu’ils pouvaient faire quelque chose pour que cette peste d’Elena se prenne une bonne punition qui lui ferait comprendre qu’elle n’était pas la reine du château. Malheureusement, Dwayne ne savait pas trop comment ils pouvaient y arriver. Il faudrait des preuves, et même s’il espérait bien que, s’il le fallait, Aliénore et Adria se rangeraient de leur côté, il n’était pas non plus sûr de ce que ça pourrait amener. Si Elena se sentait en danger, peut-être ferait-il venir son père, ou alors, elle invétérait trois tonnes de mensonges pour qu’on les fassent expulser, tous autant qu’ils étaient… En soit, être expulsé, Dwayne s’en fichait, si Maïlie voulait vraiment retourner au Texas, il partirait avec elle, il le savait… Mais quand même, que ça soit cette peste qui gagne, ça l’énerverait beaucoup !

[666]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon trésor [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon trésor [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: