AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME] Tu as entendu la dernière ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: [THEME] Tu as entendu la dernière ?   Lun 28 Avr - 8:59


PV Alicia

    Linwood n'avait pas fait parti des gens malades et c'était très bien comme ça. En revanche, malgré son dégoût pour le contact avec les autres, elle avait aidé comme elle avait pu : elle avait apporté des potions énergisantes, des couvertures, elle remettait les coussins dans le dos des gens. Par contre, préfète ou pas, elle n'avait pas pu se résoudre à aider lors des toilettes ceux qui ne pouvaient pas se lever. Soutenir quelqu'un pour qu'il marche, c'était prendre le risque qu'il la touche et Wood ne touchait personne. Tout le monde le savait, elle n'en était pas capable. En fait, on ne lui en voulut même pas, ce qui la rassura. En réalité, il existait une exception à la règle qui voulait qu'elle ne puisse toucher personne : Aiden. Depuis le début de sa maladie, sa famille proche (ses parents et son jumeau) pouvaient la toucher directement peau à peau sans que cela lui pose de problème. Plus récemment, elle avait aussi réussi à déposer un baiser sur la joue de Connor, mais il lui avait fallu presque trois semaines de préparation mentale pour effectuer ce geste bien calculé, et elle avait un gros béguin pour son ami de serpentard, donc on ne pouvait pas dire qu'il était l'élève lambda non plus. D'ailleurs, depuis le bal, elle n'avait pas réitéré l'expérience. D'abord parce qu'aucune occasion ne se présentait, Wood ne faisant pas la bise de manière générale (c'était assez évident), mais en plus, elle n'en voyait pas l'intérêt. Elle avait fait d'énormes efforts au bal pour que Connor la voit un peu plus comme une fille, elle supposait que ça avait fonctionné vu qu'elle avait quand même réussi à le faire rougir, mais ça lui suffisait. Connor n'était pas prêt à sortir avec une fille, ce qui l'incluait, certes, mais incluait aussi toutes les autres filles de l'école. Autrement dit, leur relation actuelle, très amicale, presque proche par moment (comme au bal), lui convenait, aucun contact physique n'était nécessaire et pour l'instant elle n'avait pas à se soucier de la concurrence. Elle se disait que si un jour une autre fille essayait de marcher sur ses plates bandes, ce serait différent, peut-être qu'elle se lancerait pour ne pas se faire devancer et avoir des regrets, cela dit, à l'heure actuelle, à quoi bon ? Cela ne ferait que les mettre mal à l'aise tous les deux alors qu'ils passaient de très bons moments ensemble. Et Wood n'avait pas besoin de plus. Elle s'était forcée pour lui donner ce baiser sur la joue, c'est que ce n'était pas naturel chez elle. C'était une sorte de premier pas. Et l'avantage de sa relation actuelle avec Connor était qu'elle restait forcément platonique. Tout le monde ne comprenait pas qu'elle soit aussi résignée, mais c'était parce qu'ils ne se mettaient pas à sa place. Elle était en progrès constant, sauf que ses progrès étaient aussi très lents. Elle ne voulait pas mettre la charrue avant les bœufs, surtout pour un garçon comme Connor qui ne cherchait justement pas une relation amoureuse. Tout le monde n'était-il pas content comme ça ? Cela ne durerait pas toujours, soit elle finirait par oublier Connor et s'intéresser à un autre garçon, soit elle se déclarerait à lui quand elle serait prête, seul l'avenir le dirait, et elle n'avait pas peur de l'avenir.

    Elle en avait d'autant moins peur que toute histoire de cœur mise à part, les dangers autour des élèves commençaient à se tasser. Depuis la visite du ministère, les nouvelles étaient bonnes. Wood avait eu un peu la trouille lors de son interrogatoire, elle n'aimait pas être seule avec un adulte, et puis, elle ne savait pas quoi répondre. Elle avait dit la vérité bien entendu, mais elle n'arrivait pas à deviner où ils voulaient en venir exactement. Bref, elle avait été perplexe. Toutefois, cela avait du servir à quelque chose qu'ils ratissent tout le château et qu'ils interrogent tout le monde car la rumeur courait depuis deux jours que la Vague Noire était enfin endormie.

    Profitant du beau temps, elle était sortie faire quelques pas dans le parc et elle entendit justement des élèves en parler, elle les suivit du regard un moment avant que ses yeux ne se tournent naturellement vers un autre point. Une cape noire avec un insigne jaune sur la poitrine, une de ses camarades, Alicia, qui était justement seule. Elles avaient été très occupée quand leurs camarades étaient malades, et depuis, elles bossaient comme des folles car les professeurs essayaient de rattraper le retard. Autrement dit, elles n'avaient pas eu l'occasion de discuter d'autres choses que de banalités quotidiennes ou de devoir depuis la fête des Poufsouffle. « Eh Alicia ! Attends moi s'il te plaît ! » Appela notre jeune préfète dont les cheveux roux voltigeaient tandis qu'elle courait vers son amie. Ce que Wood aimait avec le récent beau temps c'était que le sol n'était plus boueux. Elle avait un énorme problème avec la boue et l'absence d'humidité dans le parc ne pouvait que la réjouir (et lui permettait de faire un tour dans le parc pour autre chose que les cours obligatoires en extérieur).

    « Tu as entendu la dernière nouvelle ? Il paraît que la Vague Noire est endormie ! Ce serait génial si c'était vrai ! » Linwood avait tendance à croire que c'était vrai, après tout, pour une fois, le Ministère avait sorti les grands moyens, cependant, elle ne voulait pas se faire de fausses joies non plus en criant victoire trop tôt. « On serait bien plus tranquille, je ne sais pas toi mais j'ai eu l'impression que cette année a été une succession de problèmes ou d'événements, un peu de calme ne nous ferait vraiment pas de mal. La preuve, on a beau dormir dans le même dortoir, j'ai l'impression que ça fait des mois qu'on n'a pas pu discuter tranquille toutes les deux. » Linwood fit un sourire à son amie et lui tendit le bras pour qu'elle le prenne. « Promenons-nous un peu tu veux ? J'ai des tas de choses à te raconter pour une fois que nous sommes seules. » ce n'était pas que Wood tienne à faire des cachotteries à leurs autres camarades de dortoir, mais elle n'avait pas osé confier ses secrets avec d'autres personnes autour. Et là, en plus il y avait cette histoire de Vague Noire endormie, bref, bien des sujets à aborder tout en marchant pour profiter du soleil qui resplendissait au-dessus d'elles.

{1 082}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Tu as entendu la dernière ?   Lun 28 Avr - 19:04

Alicia sortait de l’infirmerie de Poudlard. Elle avait été appelée ce matin là pour une raison qu’elle ignorait et elle avait décidé de s’y rendre. En fait, dans un premier temps, l’infirmière l’avait remerciée de l’aide qu’elle lui avait apportée pendant la maladie qui avait menacé une partie de la population de l’école. Elle lui avait fait la surprise de lui procurer un certificat selon lequel elle l’avait aidée, pour le cas où elle voudrait commencer un stage ou même trouver un travail dans le domaine de la Médicomagie, ce qui était vraiment généreux de l’avis d’Alicia. Elle était ressortie enchantée.

En marchant dans le couloir, Alicia songea à la vague noire. Il y avait des rumeurs selon lesquelles elle s’était rendormie. Alicia se demandait si c’était la vérité. Cela faisait plusieurs années que certaines choses se passaient. Et tout cela avait préoccupé la jeune Poufsouffle qui se souciait beaucoup des autres et qui n’aimait pas les voir en mauvaise posture. Si enfin la vague s’était rendormie, c’était une bonne nouvelle, mais si elle s’était mise en sommeil pour mieux menacer la vie des autres, ça devenait dangereux. Alicia ne savait pas où se situait la vérité et elle espérait simplement que ça ne deviendrait pas complètement incontrôlable.

La fillette décida d’aller faire un tour dans le parc. C’était une belle journée pour le mois d’avril et elle pourrait réfléchir pour essayer de recouper toutes les informations qu’elle avait eues jusque maintenant concernant la Vague Noire afin de savoir où se situait la vérité. Alicia réfléchissait mieux au grand air et elle avait vraiment envie de se remettre les idées en place. Le soleil qui l’éblouit quand elle sortit de la pièce fut pour elle un véritable trésor de chaleur et de lumière. Ca lui fit tellement de bien qu’elle poussa un soupir de bien-être en fermant les yeux.

Elle s’avança dans le parc et soudainement, elle entendit la voix de Linwood et se retourna pour accueillir avec un sourire sa grande amie avec qui elle partageait son dortoir. Elle se demanda pourquoi Wood tenait tellement à lui parler en dehors du dortoir, mais elle avait parfois l’impression qu’elle tenait à avoir Alicia pour confidente particulière. Ca ne dérangeait pas Ali, qui éprouvait même un certain contentement à pouvoir avoir la confiance de son amie. Et puis, elle-même éprouvait souvent le besoin de se confier à Wood en particulier. Ce n’était donc pas étonnant que la Poufsouffle veuille en faire autant.

« Bonjour, Wood, tu vas bien ? »

Wood lui parla alors de la Vague. Visiblement, elle aussi se posait des questions par rapport à tout ce qui s’était passé. Et puis, elle avait l’air de penser que l’année avait été superactive. Alicia n’était pas vraiment en désaccord avec Wood. Elle aussi avait l’impression que Wood lui avait manqué.

« Oui, c’est passé super vite. Et il y a eu tellement de problèmes. »

Wood proposa alors à Alicia de se promener avec elle afin de bavarder. Elle devait avoir plein de choses à lui raconter après tout ce temps, et puis la dernière fois qu’elles avaient eu une vraie conversation, Alicia avait entendu parler de son béguin pour Connor et de ses soucis. Alicia était impatiente d’en savoir plus. Elle s’exprima à voix basse afin de ne pas trahir ses secrets.

« Raconte-moi tout. Comment ça va avec qui tu sais ? Et les imbéciles de Serpentard, ils t’ont encore ennuyée ? »

[575]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Tu as entendu la dernière ?   Mar 29 Avr - 15:55

    « Oui, oui, très bien merci, et toi ? » répondit Linwood dans un premier temps en réalisant qu'elle avait manqué à toutes les politesses. Il faut dire que sa première impulsion avait été de retenir son amie de partir trop vite donc elle n'avait pas pris le temps de faire dans les fioritures. « En effet, beaucoup de malades, des tas de choses à régler après. Les professeurs ont voulu rattraper tout le retard pris à cause de la Vague Noire et c'est comme si je n'avais pas vu le jour depuis des semaines. Ils abusent d'ailleurs, au moment des interrogatoires, ils nous donnaient encore plus de devoir alors que nous avions moins de temps, c'était très injuste de leur part. Nous ne sommes en rien responsable des événements, ils devraient en tenir compte. Il faudra que je pense à leur dire la prochaine fois que je serais convoquée pour faire un rapport. » En tant que préfète, elle trouvait que ça n'avait pas été facile pour les élèves de gérer le retour à la normale après la maladie puis, peu de temps après, la visite de ministère. Tous ces adultes, plus ou moins austères, dans un milieu habituellement plutôt fréquenté par les adolescents, ça avait été très perturbant. En plus, ça avait créé une sorte d'effervescence – un peu comme la nouvelle du moment – que Linwood (très mesurée par nature) n'approuvait pas. C'était dangereux de s'emballer. Durant cette période, cela lui avait prouvé, car si Grayson s'était à peu près tenu à carreau avec ses potes à cause des aurors, elle s'était faite accidentellement bousculée plusieurs fois. L'excitation faisait que certains élèves ne regardaient plus devant eux ! Enfin, rien de grave à signaler néanmoins, elle avait connu bien pire, et si elle était toujours aussi couverte, c'était bien pour éviter d'avoir des problèmes dans ces cas de figure précis.

    Finalement, Alicia lui demanda des nouvelles un peu plus privée. Linwood lui répondit d'abord par un sourire, mais son amie serait déçue, il n'y avait rien de très croustillant à raconter. Après, tout était une question de point de vue, à son niveau, Linwood considérait avoir fait un pas de géant. Mais le jour où Connor comprendrait qu'elle avait le béguin pour lui n'était pas pour demain. Notons qu'en même temps, c'était parce qu'il était un peu bête. A part lui, tout le château devait être au courant. Enfin, peut-être pas tout le château, mais une bonne partie quand même. Elle se disait qu'il ne voyait pas parce qu'il ne voulait pas voir, et ce n'était pas plus mal, comme ça, il n'y avait aucun malaise entre eux. Les filles ce n'étaient toujours pas son truc (mais ça viendrait, Linwood était confiante), quant à Linwood, elle n'était pas vraiment encore prête à assumer ouvertement ses sentiments. La relation amicale était donc le compromis parfait dans lequel elle se complaisait au grand damne de certaines de ses amies. Mais elles ne pouvaient pas la comprendre, elles pouvaient toucher les gens, elles.

    « Hum... avec lui ? Calme plat je dirais. Mais l'opération bal de noël a été une franche réussite. Ma robe l'a scotché, je pense que pendant au moins dix minutes il m'a vraiment vu comme une fille – le temps qu'il s'habitue à mon décolleté -. Mon cadeau lui a plu et j'ai fini la soirée sur une apothéose : je l'ai embrassé sur la joue. Sans être malade. Mais j'avais prémédité mon geste au moins trois semaines à l'avance et pris une double dose de mes médicaments. Cela dit, ça reste un bel exploit dont je suis très fière, je n'avais fait de bise à personne en dehors de mon jumeau depuis... et bien avant mon accident, donc ça fait huit ou neuf ans. » Elle avait perdu le compte vu que même avant l'accident, elle n'était pas la petite fille la plus chaleureuse de l'univers. C'était même à cause de son côté un peu sec qu'on avait commencé à la brimer, ça et les cheveux roux. Même si pour les cheveux, elle n'avait jamais compris, parce que maintenant qu'elle était adolescente, elle voyait plein de filles qui se teignaient les cheveux pour être rousses ! « Je l'ai revu depuis mais nous avons repris notre relation telle qu'elle était. En même temps, ce n'était qu'un bisou sur la joue, pas de quoi fouetter un chat, quoiqu'en dise le journal de l'école. » Mais elle espérait secrètement que tout ses efforts à noël finiraient par faire leur chemin dans l'esprit de Connor. C'était très bien que ça aille lentement car elle n'était pas une fanatique de la vitesse, toutefois, si petit à petit il pouvait commencer à s'intéresser à elle, lentement mais sûrement, ce serait formidable. Après, elle ne se faisait pas non plus trop d'espoir, c'était Connor, et il ne lui avait pas posé de questions pour le fameux baiser alors elle se demandait même s'il s'était rendu compte de l'immense privilège qu'elle lui avait accordé. Peut-être que oui, peut-être que non, au pire, comme elle en avait parlé à Jade voilà quelques jours, son amie lui ferait comprendre. S'il y avait bien quelqu'un qui n'avait pas peur d'enfoncer des portes ouvertes, c'était bien Jade !

    « Pour le reste, ça va dernièrement. D'une part je crois qu'ils ont peur des représailles de la part de Connor et Nasira, d'autre part il y a eu pas mal d'adultes quand le ministère est venu, et les professeurs ont été très présents aussi, plus que d'habitude, à cause de la maladie et des suites, alors ils ont eu beaucoup moins d'occasion. Comme quoi, la Vague Noire m'aura servi à quelque chose, même si je suis bien contente que cette histoire commence à se résoudre. » Car elle n'était pas assez égoïste pour ne pas penser à tous les autres élèves qui avaient été malades. Surtout qu'elle était préfète, donc elle se sentait concernée par le sort de chacun.

    « Et toi alors ? Quelles nouvelles ? » Parce que si Wood avait toujours des trucs à raconter, il n'y avait pas de raison pour que son amie n'en aient pas elle aussi. La vie à Poudlard fourmillait sans cesse après tout, c'était ce qui faisait son charme ! (Quand personne n'était malade ou pris dans une tornade magique du moins!)

{1 054}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Tu as entendu la dernière ?   Mer 30 Avr - 21:05

Wood la salua avec un grand sourire. Apparemment, elle allait bien, ce qui était la meilleure des nouvelles du jour. Alicia avait craint un instant qu’elle eût un souci de santé, même si, connaissant Linwood qui avait tendance à prévenir plutôt qu’à guérir, il était difficile pour elle d’avoir le moindre souci de santé. Alicia se demanda soudain si la technique de Wood n’était pas la meilleure quand des moments tels que la maladie concernant la magie des élèves se déclaraient. Au moins, elle était en sécurité maximum.

« Très bien aussi. »

Elle ponctua sa réponse d’un sourire à l’adresse de sa meilleure amie qui approuva le fait qu’elles n’avaient pas eu de moments à elle depuis bien longtemps. Après la fin de la mystérieuse maladie, comme le disait Wood, les profs avaient tenu à rattraper le retard et le fait que les gens du Ministère de la Magie eussent décidé d’interroger tout le monde ne changea rien à cet état de fait. Alicia elle-même avait croulé sous les devoirs quand elle aurait voulu discuter avec son amie. Elle hocha donc vigoureusement la tête.

« J’ai eu l’impression de passer de cours à devoirs puis au dodo sans aucune pause. Je crois que j’aurai besoin d’une année sabbatique pour récupérer de leurs exigences. Mais je ne sais pas si leur en parler changera beaucoup de choses. »

Alicia ne plaisantait qu’à demi. Elle n’aimait pas spécialement s’épuiser sous les devoirs. En plus, elle n’avait pas eu l’occasion de s’entraîner au Quidditch depuis longtemps et leurs résultats, cette année, étaient des plus inégaux, ce qui ne lui plaisait pas. Mais c’était comme ça. La priorité c’était les devoirs scolaires et c’était normal quand on y pensait. Même si ça ne lui faisait pas plaisir, Alicia n’avait pas le choix. Surtout en Potions. Elle ne se voyait pas décevoir sa sœur.

Malheureusement pour Wood, son histoire avec Connor ne prenait pas d’élan. Alicia avait bien vu le bisou lors du bal, mais apparemment, Connor n’en avait rien conclu et n’était toujours pas désireux de flirter avec qui que ce fût. Globalement ça restait une bonne nouvelle pour Wood. Au moins, il n’allait pas voir ailleurs. Mais ça devait être frustrant de s’être entraînée pour triompher de ses angoisses sans véritable résultat au final. Wood allait sûrement avoir besoin de soutien.

« De toute façon, quand on y pense, tant que tu restes dans les parages, il y a des chances pour que le jour où il s’intéressera à tout cela, il comprenne rapidement ce qu’il représente pour toi. Crois-moi, je suis sûr que tout cela se finira en happy end pour toi. »

Non, Alicia n’était pas un bisounours. Ou si, peut-être, en fait. Mais elle était à Poufsouffle alors c’était une caractéristique courante parmi les membres de la Maison. En tout cas, ce qui était chouette, c’était que les débordements d’activité récents avaient empêché les brutes qui embêtaient Wood de poursuivre leurs brutalités. Alicia avait renoncé à lui demander des noms, quoi qu’elle eût très envie de les castrer à coups de batte. Mais ce n’était sans-doute pas une solution.

« Je suis contente qu’ils te fichent la paix. S’ils recommencent à t’embêter, je sens qu’ils vont se prendre pour des Cognard quand je passerai dans les parages. »

Quelques mots de la part de Wood firent tiquer Alicia. Elle parla de la disparition de la Vague Noire et de la fin de tout ce qu’il se passait comme irrégularités. Alicia ignorait si effectivement, la Vague était endormie, mais elle ne pouvait s’empêcher de le souhaiter de tout son cœur.

« Tu crois vraiment que la Vague est endormie ? Que tout ceci est enfin fini ? »

Wood lui demanda alors de ses nouvelles mais Alicia n’avait pas grand-chose à lui raconter. Elle secoua la tête en réfléchissant.

« Moi, eh bien comme tu le sais, j’ai aidé à l’infirmerie pendant la maladie. J’y ai d’ailleurs croisé le cousin de Sam, notre attrapeuse. Arthur Bey, il est à Serpentard, dans l’équipe de Quidditch. Il m’a aidée quand j’ai eu mon souci à la jambe. Enfin bref, on a bavardé un moment, et c’était sympa. Mais surtout, le plus important, c’est que l’infirmière était tellement contente de mon boulot qu’elle m’a fait un certificat. Si jamais je veux entrer à Sainte-Mangouste, ça pourra me servir. »

726
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Tu as entendu la dernière ?   Jeu 1 Mai - 10:12


    « Même si cela ne change rien, je leur en parlerai quand même, c'est mon travail de préfète de dire ce qui ne va pas dans l'école, et là, ça n'allait pas du tout, ils ont vraiment exagéré. » Elle aussi, elle avait eu l'impression de ne faire que travailler en dehors des cours, ses seuls moments de liberté étaient éventuellement ses rondes, mais ça ne faisait que lui faire perdre du temps sur ses devoirs. Du coup, elle se couchait tard et voyait à peine ses camarades de dortoir. C'était d'ailleurs l'une des raisons qui l'avait empêché depuis plusieurs semaines d'échanger autre chose que des banalités avec Alicia : elle avait clairement manqué de temps. Elle n'avait presque pas vu Nasira non plus. En fait, à part Eden, parce qu'elle était préfète aussi, elle n'avait quasiment pas croisé ses amis. Et ne parlons pas de son frère jumeau qui lui manquait affreusement, étant donné qu'il était la seule personne qu'elle puisse toucher sans risque.

    Mais les deux filles changèrent de sujet pour parler des amours de Wood. Ou plutôt de leurs absences. On pouvait cependant voir à son sourire et à sa bonne mine que cela ne la tracassait pas outre mesure, chose qu'elle confirma rapidement à son amie. « Effectivement, c'est ce que je me dis aussi, que le jour où il s'intéressera aux filles, je serai forcément la première sur les rangs. Après tout, il m'a emmené deux fois au bal et il m'aime déjà bien en tant qu'amie. Il ne manque sûrement pas grand chose pour que nous traversions la ligne. Il faudrait qu'il soit un peu moins aveugle et moins un peu moins... effarouchée. » Son sourire s'accentua à ce dernier mot, car bien sûr, ce n'était pas qu'elle soit particulièrement farouche. Si elle n'était pas tombée malade des années plus tôt, peut-être qu'elle serait juste une fille un peu distante, mais le fait était que si ça l'arrangeait bien que Connor ne soit pas prêt, c'était parce qu'elle ne pouvait pas le toucher. Enfin, elle avait fait un énorme progrès avec ce bisou sur la joue, mais on était encore loin de ce qu'était supposé faire un couple. Elle ne se voyait pas lui tenir la main comme elle le faisait avec Aiden par exemple, et ça, c'était un problème, car se tenir la main c'était le geste le plus anodin qui soit dans un couple. Donc tant qu'elle n'arriverait pas à faire ça, peu importait qu'il s'intéresse à elle ou non. Encore qu'elle se disait parfois que s'il avait une révélation subite, ça pourrait accélérer ses progrès à elle, car sa maladie était psychologique, alors de la volonté et des sentiments pouvaient sûrement beaucoup aidé, mais ce n'était qu'une théorie et elle n'était pas prête de pouvoir la vérifier. Même dans l'optique peu probable où Connor se mette à comprendre et que, par un coup de chance supplémentaire, il s'intéresse vraiment à elle, elle ne l'imaginait pas faire le premier pas. Pas qu'il soit timide, mais il était maladroit parfois dans son rapport aux autres. C'était même ce qu'elle trouvait mignon chez lui, ce contraste entre son côté un peu bagarreur (voire pour le coup un peu farouche), et son côté gentil et soucieux des autres. Enfin, en tout cas, elle n'abandonnait pas l'idée du happy end, disons qu'elle l'avait juste reporté jusqu'à ce qu'une nouvelle occasion se présente de faire un autre pas vers cette fin heureuse.

    « Merci mais ne t'inquiète pas, il y a déjà des personnes qui se chargent de les éloigner. » Nasira était particulièrement efficace, il faut dire qu'elle avait un réseau de relation qui suffisait en lui-même à remettre Grayson et compagnie dans leur niche. De toute façon, comme il ne s'était rien passé de récent, Linwood préféra parler de la Vague Noire, et visiblement Alicia espérait que ce soit vraiment la fin. Linwood était plus pondérée mais elle restait quand même confiante.

    « Je pense oui, même s'il ne faut pas crier victoire trop vite. Cela dit, nous sommes à Poudlard, un événement en chasse un autre, alors qui sait ce qui nous attend l'année prochaine. » Elle soupira, depuis qu'elle était à Poudlard, cela n'avait été qu'une suite de problèmes. Elle souhaitait de tout son cœur que cela finisse par se calmer pour de bon. Et en attendant, elle prit des nouvelles d'Alicia.

    « Effectivement, un certificat va pouvoir t'aider si tu veux intégrer Sainte Mangouste ! C'est une très bonne nouvelle ! Comme quoi, tu vois, j'ai raison, il y a eu du positif au milieu de tout ce bazar. » Elle, ça lui avait permis d'éloigner un temps les idiots qui l'ennuyaient, et Alicia cela lui permettait de faire un pas vers l'avenir, en l'occurrence, le métier qu'elle désirait faire. Toutes ces bonnes nouvelles réjouissaient Linwood, en plus il faisait beau, c'était parfait.


{811}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Tu as entendu la dernière ?   Ven 2 Mai - 22:32

Alicia hocha la tête. Wood était une excellente préfète et elle avait pour qualité première d’assurer complètement ses responsabilités. Déjà vis-à-vis des élèves car elle n’hésitait jamais à réagir quand des élèves ne se comportaient pas bien. Et pourtant, elle prenait des risques que les élèves la bousculent ou la touchent par mégarde. Du côté des profs, elle n’hésitait pas non plus à signaler quand quelque chose ne se passait pas bien. Et elle était généralement considérée comme étant de bon conseil parmi les adultes.

En l’occurrence, elle avait raison quand elle disait que tout ça avait été trop loin. La base de tout cela, c’était qu’il n’y avait jamais d’année tranquille à Poudlard. Et lorsque les évènements commençaient à prendre un tour inattendu, il fallait être suffisamment brillant pour comprendre qu’on ne pouvait pas exiger des gens qu’ils fassent des miracles, et ce, encore moins quand il s’agissait d’élèves de Poudlard, mineurs et généralement moins performants que les adultes.

« Tu es vraiment une préfète géniale. Et très responsable en plus. »

Concernant sa relation avec Connor, Wood semblait plutôt positive, ce qui rassura son amie. Elle l’avait trouvée très dépressive la dernière fois qu’elles avaient eu une vraie conversation. De toute évidence, cette conversation, ou d’autres de ses amis, lui avaient redonné le moral et c’était une excellente chose. Il valait mieux qu’elle soit enfin tranquille dans sa tête et qu’elle se convainque que tout ce qu’elle ressentait était normal. Un jour, elle pourrait peut-être enfin toucher normalement son bien-aimé.

« C’est bien, tu positives, c’est super. Perso, je pense que tu as toutes tes chances. Connor est jeune, encore, c’est normal qu’il ait pas encore envie d’avoir une petite amie. C’est bien plus bizarre de voir autant de garçons sortir avec tout ce qui bouge, crois-moi ! »

En tout cas, Wood avait un système de protection très actif et composé d’excellents limiers et ça c’était une excellente nouvelle. Il fallait reconnaître qu’elle avait un réseau d’amis conscients de sa valeur et à qui elle avait exprimé ses problèmes. Alicia aurait apprécié d’être la seule et unique confidente de Wood, mais elle n’était pas fâchée d’avoir un tas de personnes pour épauler son amie. Et puis, elle avait confiance en Nasira, qu’elle connaissait de renom, pour protéger Wood. Mais elle garderait quand-même sa batte dans un coin, au cas où il y aurait un souci. Après tout, un petit coup de batte entre les jambes, ça vous calmait un pervers.

« Super, alors, mais je reste en réserve au cas où ! »

Elle ponctua sa phrase d’un petit clin d’œil. Puis Wood évoqua la Vague tout en lui signifiant qu’elle ne parvenait pas à être certaine que c’était vraiment terminé. Alicia hocha la tête en approuvant, mais elle ne pouvait s’empêcher de l’espérer tout de même. C’était difficile de garder l’espoir quand on était quasiment sûr que de mauvaises choses allaient reprendre. Néanmoins, Alicia était du genre bisounours à croire que tout allait toujours redevenir bien et tout rose.

« On verra, rien n’empêche d’espérer ! »

Le certificat n’était pas d’une grande importance pour Alicia car même si elle ne savait pas à quoi elle allait consacrer sa vie, elle savait qu’elle n’avait pas spécialement envie de devenir Médicomage..

« Je ne sais pas… Tu sais, je ne crois pas que je vais suivre les traditions de la famille… »

[565]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1486
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Tu as entendu la dernière ?   Sam 3 Mai - 12:10

    Linwood rougit légèrement au compliment et eut un sourire doux. « Merci. Au début je ne comprenais pas pourquoi on m'avait choisi alors que j'étais la victime préférée de la moitié des serpentards, sans compter les ennemis que j'ai dans les autres maisons, mais finalement, j'ai fini par me faire à tout ça, et je crois que c'est parce que je sais ce que c'est que de souffrir que je peux bien faire ce travail. Je sais faire la part des choses entre la bêtise faite par maladresse et la véritable volonté d'enfreindre le règlement, je connais la compassion, et je peux faire preuve d'empathie lorsque mes camarades souffrent. Je crois que c'est pour ça que j'ai été choisi. Enfin ça en plus de mon sérieux en cours, ça a bien du jouer aussi. » Certes, là, elle se jetait des fleurs, mais elle se montrait honnête et lucide avec elle-même. Elle avait des handicaps importants en ce qui concernait le rapport aux autres, mais elle avait aussi des qualités, et c'est pour ces raisons là qu'on l'avait choisi. En plus, ce n'était pas très important de ne pas pouvoir toucher les gens peau à peau pour être préfète, après tout, si elle portait des gants, c'était bien pour vivre normalement au milieu des autres. Elle était aussi le genre de fille à porter des chemises ou des chemisiers fermés jusqu'au dernier bouton pour que même son cou soit protégé du moindre contact, idem pour ses cheveux qu'elle laissait toujours détachés (sauf de temps en temps quand ça la prenait), parce qu'elle avait l'impression que du coup sa nuque était intouchable, il faut dire qu'elle avait une sacré épaisseur de cheveux et qu'ils étaient vraiment longs. Toutefois, depuis quelques temps, de temps en temps, elle laissait quelques boutons ouverts pour qu'on puisse voir qu'elle portait le collier que Connor lui avait offert (sur les bons conseils de Jade) à Noël. Mais ça restait rare et plutôt le week-end, Linwood portait l'uniforme avec un profond respect du règlement. Sa cravate était parfaitement nouée, sa jupe lui arrivait aux genoux, elle avait sa cape et son insigne qui étaient parfaitement posés sur sa veste qu'elle fermait par dessus sa chemise blanche. L'hiver, elle avait sa grosse écharpe de Poufsouffle noire et jaune, bref, elle était dans un respect total du règlement, en même temps, on imaginait très mal Linwood aller à l'encontre du règlement. Ce n'était clairement pas dans son caractère, elle aimait trop l'ordre pour ça. Après tout, un de ses passe-temps favori était de faire des puzzles.

    « Hum, oui, puis il a grandi au milieu de garçons, je suis sûre que c'est aussi pour ça qu'il ne voit pas l'intérêt de s'encombrer d'une fille. Au fond, c'est sûrement lui qui a raison, je pense que si je n'avais peur de le voir avec une autre, je ne me mettrai même pas sur les rangs tu vois. Les relations de couple n'apportent pas que des satisfactions. » Elle n'avait aucune expérience en la matière et elle avait elle-même des parents qui s'aimaient, mais elle avait déjà vu des tas de couples de ses camarades se séparer. Et derrière les enfants trinquaient. Quant à elle, elle avait beau adorer les mangas bien culcul la praline avec de belles histoires d'amour, dans la vraie vie, elle savait qu'elle détesterait avoir ce genre d'histoire. La preuve, le premier garçon qui l'intéressait n'avait rien d'un prince charmant. Enfin, il pouvait être charmant, mais d'une manière un peu brute. Les niaiseries c'était bien pour les livres, dans la réalité, il fallait être plus réaliste, une relation qui marchait reposait sur des choses sérieuses. On remarquera ici le pragmatisme pas du tout romantique de Linwood, il ne fallait alors pas s'étonner qu'elle n'aille pas plus que ça vers Connor en dehors du bal, elle n'avait pas un seul gramme de romantisme en elle. Elle était trop désabusée du genre humain pour ça.

    « Ok, je te rajoute à ma liste de garde du corps alors. » Elle ponctua sa phrase d'un léger rire, elle était vraiment de très bonne humeur ce jour là, il faisait beau, les nouvelles étaient bonnes, l'été approchait, bref, beaucoup de raison d'être heureuse ! Et ceci même si elle émettait quand même des doutes quant au fait que la tranquillité à Poudlard puisse vraiment exister. Ces vingt dernières années, il y avait eu un basilic qui hantait les couloirs de l'école, une guerre contre des mages noirs, une panne de magie (dans une école de magie voilà quoi), et ces dernières années un objet magique qui avait réveillé une puissante et très ancienne source de magie incontrôlable. Alors, elle avait beau être positive en ce moment, elle n'avait pas suffisamment la foi pour oublier où ils étaient, c'est à dire dans un monde où la magie n'était pas toujours là pour aider autour de soi, tout dépendait de comment on l'utiliser. Comme le disait le comics Spiderman, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, et certains sorciers l'avaient oublié depuis longtemps ça. Si ce n'était pas le cas, ils ne mépriseraient pas comme ils le faisaient les moldus (qui avaient pourtant tout un tas de gadgets géniaux pour palier à l'absence de magie! Le téléphone, rien que ça, on ne lui enlèverait pas de l'idée que c'était bien moins contraignant qu'un hibou – même si c'était moins écolo -).

    « Seul l'avenir nous dira ce qui nous attend. » Termina-t-elle avant de réaliser que son amie n'était pas très heureuse de son certificat. Linwood pensait innocemment, vu le mal qu'elle se donnait dans ce domaine, qu'elle voulait devenir médicomage, et elle était surprise d'apprendre que ce n'était pas le cas. « Ah bon ? Vu les efforts que tu fournissais pour ça, je croyais que c'était ce que tu voulais. Tu veux faire quoi alors si ce n'est pas médicomage ? » Elle, elle pensait se tourner vers le commerce, elle ne savait pas encore bien de quoi, mais elle se voyait plutôt bien dans le rôle de vendeuse. Peut-être vendeuse dans une librairie comme elle aimait bien les livres, ou alors dans une pâtisserie, elle ne savait pas encore, en fait, elle voulait juste avoir un travail où elle conseillerait les gens sur un produit, mais comme elle aimait plein de choses, elle se voyait bien dans toutes sortes de boutiques. En plus, dans son fantasme de futur, elle était guérie de sa maladie, au moins en partie, donc elle ne s'imposait aucune barrière (sinon, elle ne s'imaginerait pas dans une pâtisserie).

{1 092}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Tu as entendu la dernière ?   Dim 11 Mai - 22:42

Alicia, elle, savait bien pourquoi Wood avait été choisie, même si elle-même ne le savait pas. Elle était tout simplement la meilleure et c’était la raison pour laquelle elle avait été élue alors que Jennifer et elle étaient restées sur la touche. Mais ça n’avait pas gêné la jeune Poufsouffle. Après tout, Sophie non plus n’avait pas été préfète, ce qui ne l’empêchait pas d’être une sœur formidable. Elle avait aussi une belle vie et un bon travail. Globalement, il n’y avait pas de quoi se plaindre.

« Je pense que tu as été choisie parce que tu étais sérieuse, tout simplement. »

Connor était vraiment un garçon fantastique. La jeune sorcière était ravie que son amie fût amoureuse de quelqu’un d’aussi gentil. Ce ne serait pas facile tant qu’il n’aurait pas appris à la regarder, mais d’un autre côté, il ne regarderait probablement personne avant elle. Du moins, il fallait espérer que ce serait ainsi que ça se passerait. Et puis dans le cas contraire, la fillette serait toujours là pour taper sur les doigts du jeune homme, s’il ne se rendait pas compte à quel point Wood était pour lui.

Alicia mourait d’envie de gronder Wood pour son peu d’estime d’elle-même mais elle retint ses mots. Ce n’était pas le lieu ni le moment d’en parler. Il valait mieux sourire pendant qu’elle l’ajoutait à sa liste de gardes du corps, du moins pour l’instant. Mais quand elles retourneraient au dortoir, Alicia ne manquerait pas de lui rappeler qu’elle n’était pas une perdante, loin de là, et qu’il fallait qu’elle se donne les moyens de réussir. Quant à Alicia, il fallait qu’elle tempère son côté bisounours. C’était très important.

La conversation s’acheva sur le futur métier d’Alicia qui n’avait aucune idée de ce qu’elle avait vraiment envie de faire, mais ce qui était certain, c’était qu’elle n’avait pas du tout envie de suivre les traditions familiales. Après tout, elle n’avait pas vraiment le profil pour ça. Aider à l’infirmerie et devenir Médicomage, c’était deux choses très différentes.

« Je ne sais pas encore, pour tout te dire. Mais après tout qui vivra verra. »

Elle allait laisser Wood répondre mais constata que l’heure de reprendre les cours approchait. Elle se tourna vers Wood en affichant un air enthousiaste car elle n’avait pas envie de lui donner le bourdon avec les cours.

« Allons en cours, c’est l’heure. »

Et les deux jeunes filles, sans cesser de papoter une minute, retournèrent vers le château pour assister à leur prochain cours.

[FIN POUR ALICIA]

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME] Tu as entendu la dernière ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Tu as entendu la dernière ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» La Dernière Maison Simple
» [THEME] En prévision du bal [PV]
» Theme Soubrette maintenant ^^
» Morgenstern - L'étoile du matin, la dernière étoile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: