AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 PV l Will you still be my friend ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 243
Âge : 17 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: PV l Will you still be my friend ?   Lun 2 Juin - 12:40



Alice Orwell

Dwayne n’était pas content. Pas content du tout. Il avait fait confiance à sa soeur depuis le jour où ils avaient posé leurs valises au Royaume-Uni et voilà qu'elle lui faisait un coup bas, comme jamais. Il n’avait pas compris et ne comprendrait sûrement pas avant un bon moment, mais ce qui était sûr, c’était qu’il n’aimait pas du tout ce qu’elle lui avait dit. On était en plein milieu du mois de juillet, et sa soeur lui avait dit quelques jours plus tôt qu’ils allaient partir. Sur le coup, Dwayne se disait qu’ils allaient partir en vacances et avait été ravi de l’apprendre! L’an passé, ils avaient été au Mexique et tout le monde s’était amusé. Ces deux semaines loin de tout le monde magique qu’ils connaissaient avaient été super top et Dwayne avait secrètement espéré que cela recommence. Dans un autre endroit, ça, il s’en fichait pas mal ! L’important c’était de partir en fait. Mais ce que lui avait dit sa soeur, ce n’était pas ça. Ce n’était même absolument pas ça. Ils allaient partir, oui, rentrer au Texas, rentrer chez eux, mais ce n’était pas juste pour deux semaines. C’était pour toujours. Maïlie avait annoncé à Dwayne qu’ils déménageaient au mois d’août, et qu’il irait ensuite finir sa scolarité à Salem. Pour faire passer la pilule, elle avait précisé qu’ils retournaient dans leur maison -qui leur appartenait toujours, ils l’avait juste désertée quand ils étaient parti pour le Royaume-Uni- et qu’elle avait elle-même été à Salem, qu’elle pourrait donc lui dire comment c’était. Qu’il ne serait pas perdu. Mais Dwayne était vraiment en colère. L’apprendre comme ça, sans qu’il ait le choix, ça l’avait mis en rogne et il avait refusé de parler à sa soeur depuis. A la place, il avait envoyé un hibou à Alice, sa meilleure amie, pour lui demander si c’était possible de la voir, sur le chemin de Traverse. Il aurait bien envoyé un hibou à Jules aussi, mais elle était de retour au Mexique pour deux mois et n’aurait pas pu faire grand chose. Il lui enverrait un hibou à la rentrée, ou un peu avant, pour lui dire ce qu’il se passait. Quoi qu’elle le savait peut-être déjà, qui sait ?

Dwayne avait donc rendez-vous avec Alice, sur le Chemin de Traverse. Ils avaient convenus de se retrouver dans un des pubs de la rue sorcière. Si Dwayne avait pensé avalé trois glaces maxi format de chez Florian Fortarôme, il avait finalement opté pour un pub tout bête. Indiana l’avait emmené et lui avait assuré qu’il reviendrait le chercher à la fin de la journée, pour qu’ils rentrent au harras. Vers le début de l’après-midi donc, Indiana l’avait déposé au Chemin de Traverse et était allé faire Dwayne-ne-savait-quoi. Les boutiques, des courses, il pouvait bien ce qu’il voulait de toute manière. Dwayne alla jusqu’au petit pub et s’affala sur une chaise en terrasse. Il faisait trop beau pour qu’il s’enferme à l’intérieur. Et il attendit Alice. Quand elle arriva, il eut presque du mal à lui sourire.

« Coucou Alice. Comment tu vas ? C’est cool qu’on se voit comme ça, non ? Ca faisait longtemps ! »

Il se demandait si Aliénore avait mis son plan a exécution, mais peut-être la brune attendait-elle que la blonde soit trop occupée pour faire sa virée dans les bas quartiers. Dwayne pensait toujours qu’il s’agissait d’une très mauvaise idée, mais les filles, c’était franchement trop dur à comprendre.


i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 442
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: PV l Will you still be my friend ?   Jeu 26 Juin - 16:56

    Les étés précédents, Alice n'avait pas vu Dwayne pendant les vacances. Comme elle vivait dans un quartier qui craignait et qu'elle n'avait jamais un sous en poche, elle ne sortait pour ainsi dire pas de chez elle. Cette année cependant 1) Dwayne le lui avait demandé, 2) elle travaillait au noir dans une usine de son quartier et avait eu une petite rentrée d'argent, elle comptait en profiter pour aller voir les prix des balais d'occasion pour ensuite en acheter un à son frère Micah.

    Lorsqu'elle arriva pour rejoindre son ami, dans une tenue tellement simple qu'elle faisait ressortir son côté mignon à croquer, elle remarqua qu'il n'était pas aussi enjoué que d'habitude. Elle ne releva cependant pas et lui sourit en retour « Coucou Dwayne, oui ça va, je travaillais ce matin mais j'ai eu le reste de ma journée heureusement, et toi, ça va ? » Car c'était une question qu'on pouvait légitimement se poser à voir son air de chien battu. Elle s'assit en face de lui et vérifia qu'elle avait bien emmené des sous dans sa poche de jean. Pour sortir, comme elle était venue en transport moldu, elle avait passé un vieux jean qui avait été à Nasira et qui était complètement délavé. Il était un peu large pour Alice qui n'aurait jamais les formes de sa sœur aînée alors il lui tombait un peu sur les hanches. Pour qu'il tienne, elle avait passé une ceinture large – appartenant à l'un de ses frères – marron foncée. En haut, elle avait simplement un débardeur blanc tout simple. Autour de son cou brillait sa médaille de baptême, et à son poignet le bracelet à breloque que Dwayne lui avait offert. Ses longs cheveux blonds tombaient librement autour de son visage et malgré les températures estivales, elle était toujours aussi blanche de teint. Il faut dire qu'elle n'avait pas beaucoup vu le soleil vu qu'elle passait ses vacances à travailler. Mais même sans ça, elle gardait en général un teint d'albâtre en toute circonstance. Il lui était arrivé de prendre des coups de soleil mais elle ne bronzait pas vraiment, enfin rarement. Ce qui ne voulait pas dire que ça la complexait d'avoir la peau blanche, elle n'avait pas mauvaise mine pour autant ! Elle commençait même à être un petit peu plus que mignonne, enfin, elle ne serait jamais canon, mais on ne la prenait plus pour une gamine de primaire – à son grand soulagement car elle entrait quand même en quatrième année ! -.

    Une fois la vérification de ses finances effectuée, elle se commanda une boisson fraîche, un diabolo menthe, avant de reposer son regard azuré sur son meilleur ami. Elle se demandait bien ce qu'il avait à lui dire, mais elle ne voulait pas le brusquer non plus, Alice était toujours très patiente avec Dwayne, il n'y avait pas de raison de faire une exception cette fois-ci. Rapidement, on lui apporta son verre qu'elle commença à siroter en silence.


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 243
Âge : 17 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV l Will you still be my friend ?   Lun 7 Juil - 13:31


Dwayne ne comprenat pas ce qui avait poussé sa soeur à repartir au Texas. Leur maison était peut-être en bon état, mais ils n’avaient plus grand chose à faire là-bas. La moitié de leur famille n’avait pas voulu s’occuper d’eux à la mort de leurs parents et on s’attendait à ce que Dwayne soit super content d’y retourné ? Oh, il en aurait sûrement été ravi, pour quinze jours… Si après, il avait pu rentrer à Londres et retourner à Poudlard. Il pouvait comprendre que Maïlie voulait mettre de la distance entre elle et un Moïshe inexistant -il n’était pas au courant des lettres et ne savait donc pas s’il vivait encore, quoi que Jules lui aurait sûrement dit s’il s’était retrouvé six pieds sous terre-. Mais il ne comprenait pas pourquoi lui aussi devait mettre de la distance avec le Royaume-Uni. Lui n’avait pas eut de problèmes. Bon, Elena était un problème constant et récurrent, mais il s’agissait d’Elena quoi… Dwayne l’ignorait les trois quarts du temps et tout se passait plutôt bien pour lui. Il avait même eut de meilleures notes cette année que l’an dernier, grâce à l’aider d’Alice pour ses devoirs ! Alors non, il ne comprenait pas. Cependant, comme Alice arrivait et qu’elle lui parlait de sa journée de travail, il ne lâcha pas sa bombe directement.

« Et ce n’est pas trop dur ? Tu fais quoi en fait ? Tu as vu d’autres personnes de l’école ? »

Quoi ? Oui, il se souciait du fait qu’Aliénore, qui ne supportait pas Alice, ait mis son plan a exécution. Bien que la brune ait pu le faire et passer inaperçu, il n’était quand même pas très rassuré par cela. Lui, il avait déjà demandé à Alice comment était son quartier, juste pour savoir et elle lui avait dit qu’en gros, il ne devrait jamais y aller s’il voulait en ressortir vivant. Bon, il soupçonnait sa meilleure amie de grossir un peu les choses pour qu’il ne prenne pas cela comme un défi d’aller y faire un tour, mais avant tout, il avait bien compris qu’elle n’avait pas envie qu’il s’y aventure. Ou au moins pas tout seul. Ouais, Dwayne comprenait les messages subliminaux parfois, quand il y mettait un peu du sien !

« Hum… Maïlie a décidé qu’on allait partir au Texas dans quelques jours… »

Dire tout de suite que c’était pour toujours ? Jusqu’à la fin de sa vie ? Non, il n’en n’avait pas trop envie. Il sirota son milkshake framboise et essaya de penser à autre chose. Peut-être qu’Alice penserait qu’il partirait seulement en vacances. Lui, il savait qu’il allait partir pour toujours et ça ne lui faisait pas vraiment plaisir. Oui, il avait des amis au Texas et alors ? Des amis, il en avait des nouveaux depuis 3 ans. Et rien ne lui disait que ses amis du Texas seraient également à Salem. Alice elle, était à Poudlard. Aliénore aussi, Adria, Hugh, Jules, Opaline… Ils étaient tous à Poudlard. Qu’est-ce qu’il allait faire à Salem ? Il n’avait même pas spécialement envie d’y aller. Oui, Maïlie y avait passé trois ans, ses parents toute leur scolarité… Mais il n’était pas sûr de pouvoir rentrer dans les rangs... Déjà, il était hyperactif, ça allait poser certains problèmes, non ?


i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 442
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: PV l Will you still be my friend ?   Lun 7 Juil - 19:35

    Ce qu'elle faisait dans son petit job n'avait vraiment aucun intérêt, elle répondit néanmoins à la question. Elle sentait que Dwayne voulait lui dire quelque chose mais qu'il gagnait du temps pour une raison ou pour une autre, et comme elle était pas du genre pressée, qu'en plus elle avait tout l'après-midi devant elle, elle n'avait pas l'intention de le forcer à parler.

    « Non, ça va. Et puis, même si c'est illégal, ça reste plus honnête que de faire les poches des touristes. » En un sens, c'était plus rentable aussi. Parce qu'elle était sûre de gagner quelque chose à la fin de la journée, ce qui n'était pas forcément le cas quand elle écumait les lieux les plus visités de Londres. « En gros, des machines remplissent des cartons de parfums de contrebande et moi je dois vérifier que les bouteilles ne sont pas abîmés et qu'il y en a bien le même nombre par carton, ensuite je le ferme et je le met dans un camion. Mais ce sont des petits cartons, il n'y a que des mômes à bosser dans ce truc là. » Ou des gens du quartier qui avaient besoin d'un revenu immédiat. C'était payé à la journée et le patron n'était pas regardant sur l'âge de la personne embauchée. Le job parfait selon Alice.

    « Et je n'ai vu personne de l'école non. Qui veux-tu que j'ai vu ? J'ai interdit à toutes mes connaissances de venir me voir, tu le sais bien. » Elle trouvait ça étrange qu'il lui demande ça alors qu'il savait comment elle vivait. Mais il allait lui expliquer pourquoi il l'avait fait, hein ? Et de toute façon, elle n'avait pas envie de s'étendre sur les autres sujets que celui de sa présence ici, avec lui. Plus les minutes s'égrenaient, plus elle trouvait que tout ça était louche.

    Aussi, quand il prononça les mots « partir au Texas », quelque chose dans le cœur d'Alice se serra, provoquant un léger raté. Elle cessa de siroter son verre et le posa sur la table avec délicatesse (elle n'avait pas de quoi rembourser un verre). Son regard azuré chercha celui de Dwayne. Elle avait un très mauvais pressentiment.

    « Pour des vacances ? » Demanda-t-elle simplement en sachant que Dwayne ne l'aurait jamais fait venir sur le chemin de traverse pour seulement lui annoncer qu'il partait en vacances dans sa région natale. Il allait partir aux Etats-Unis avec sa sœur et ne plus revenir... Elle le sentait. Il était bien trop calme, ce n'était pas son état normal. Tâchant d'avoir l'air naturelle, elle avala une nouvelle gorgée. Elle avait la sensation que sa bouche devenait pâteuse, toutefois, elle ne voulait pas mettre Dwayne plus mal à l'aise qu'il l'était probablement. Alors elle resta simplement à le regarder avec sérieux pendant qu'elle attendait sa réponse. Machinalement, sa main s'était portée sur sa médaille de baptême qu'elle serra entre des doigts fins. Elle frôlait de son pouce la gravure au dos qui mentionnait son anniversaire et son prénom. Intérieurement, elle réfléchissait à comment elle devrait réagir quand Dwayne lui annoncerait ce qu'elle craignait. Puis, sa main retomba. Elle savait parfaitement ce qu'elle allait faire. Il n'y avait plus qu'à attendre qu'il crache le morceau.

{542}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 243
Âge : 17 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV l Will you still be my friend ?   Jeu 10 Juil - 10:57

Dwayne se fichait à peu près de tout, mais il espérait vraiment qu’Alice ne soit pas maltraitée dans le travail qu’elle faisait. Que cela se fasse au noir, il s’en fichait pas mal, Alice était assez grande -façon de parler- pour faire ses choix toutes seules, mais il aurait vraiment péter un plomb si on lui assénait des coups de fouets si elle comptait mal ou quelque chose comme ça. Bien sûr, il savait que son quartier était un genre de grande famille, mais bon, on ne sait jamais hein !

« Bon, ça va si c’est pas trop compliqué. De toute façon, vu tes notes, je suis sûr que t’auras un super boulot au Ministère quand… Quand tu sortiras de Poudlard ! »

Dwayne aurait pu dire « quand on sortira de Poudlard ». Il en avait eut envie, les mots étaient presque sortis mais il s’était retenu juste à temps. Il n’arrivait pas à se faire à l’idée que Poudlard n’était plus son école. Que désormais, il était un apprenti sorcier de Salem. Salem, cette école qu’il avait tant espéré par le passé et que maintenant, il n’avait absolument pas envie de voir. C’est dingue comme les choses peuvent changer parfois. Ils étaient partis, Maïlie et lui, sans en avoir vraiment le choix. Le Texas ne pouvait plus les accueillir et ils étaient venus ici, au Royaume-Uni. Maïlie avait été à Poudlard, puis cela avait été son tour. Il avait retrouvé sa soeur, mais aussi sa nouvelle grande-soeur de coeur, Jules, son double au féminin. Et il avait rencontré Alice. Sa meilleure amie, celle qui était là, quoi qu’il advienne. Qu’il soit hyperactif ou non, pauvre ou riche. Le fait qu’il se fiche complètement de sa condition sociale à elle avait sûrement aidé. Mais c’était Dwayne, il était comme ça. Trop malade pour se soucier de quoique ce soit. De toute façon, il passait d’une chose à une autre en moins d’une seconde, sans se soucier de savoir si ceux qui l’entourait réussissaient à le comprendre. Ses devoirs partaient dans tous les sens, mais Alice lui avait expliquer comment faire pour les rendre moins désordonnés, plus sensés. Et ses notes s’étaient beaucoup améliorées depuis.

« Bah euh, je sais pas, t’as peut-être fait tes achats pour l’école déjà ! Donc si t’étais venue ici, peut-être que tu aurais pu, je sais pas, voir Adria par exemple ! »

Dwayne ne savait même pas si les lettres avaient été envoyées. Normalement, oui, ou alors elles le seraient d’ici quelques jours, mais elles arrivaient toujours avant le mois d’août. Et après, c’était la cohue sur le Chemin de Traverse. Entre tous les « vieux » de l’école qui déambulaient dans les allées comme s’ils n’en n’avaient rien à faire, tous les nouveaux qui découvraient leurs affaires et enfin, les nés-moldus qui découvraient tout un nouveau monde… Enfin, ce n’était pas le sujet de toute façon. Dwayne lâcha sa bombe entre deux gorgées de milkshake framboise et évita de regarder Alice. Il ne savait pas trop comment elle allait réagir, mais lui, trop calme pour la pile électrique qu’il était, ne pourrait sans doute même pas l’empêcher si jamais elle se décidait de lui coller une gifle. Depuis qu’il savait pour leur déménagement, Dwayne était un autre garçon. Moins hyperactif, moins bruyant. Il passait son temps avec les chevaux dont s’occupait son cousin et ne parlait quasiment pas. Oui, ça l’avait atteint, mais si les docteurs voulaient également le voir se calmer, Dwayne était sûr et certain qu’ils pensaient à quelque chose de positif, pas de se confiner dans un silence boudeur jusqu’à la fin de ses jours… Quand la blondinette en face de lui lui demanda s’ils partaient pour des vacances, le poing de Dwayne s’abattit sur la table. Premier signe de son énervement. Puis il hocha la tête, de droite à gauche.

« Pour toujours… On déménage là-bas au mois d’août… Je ne veux pas aller à Salem ! Mes amis sont là, à Poudlard… Pourquoi elle veut pas comprendre ça ? C’est pourtant pas sorcier ! Et puis, je m’en fiche moi, de ses histoires de garçons… Elle ne sait même-pas où il est Moïshe ! Donc franchement, elle ne risque pas de tomber sur lui à Londres ! S’il était à Londres, ça se saurait ! »

Dwayne, parlant beaucoup, et vite. Deuxième signe d’énervement. Cependant, il ne passait pas encore du scrout-à-pétard à l’hypogriffe, donc il restait plus ou moins calme. Enfin, plutôt moins que plus mais bon…


i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 442
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: PV l Will you still be my friend ?   Dim 24 Aoû - 17:57


    « Il y a plutôt intérêt, sinon je ne vois pas pourquoi je me fatigue à travailler comme une dingue à l'école. » Alice aurait presque pu (mais on dit bien « presque ») être à serpentard. Elle ne manquait ni d'assurance, ni d'ambition. En revanche, elle aimait le savoir et la connaissance pour eux-mêmes, c'était probablement ce qui l'avait envoyé dans une autre maison que celle de son frère cadet Micah. Frère qui était la raison pour laquelle Alice avait mis de côté ses activités de voleuse à la tire – trop aléatoire – pour obtenir l'argent nécessaire à l'achat d'un balai de Quidditch. Micah brillait en temps que poursuiveur de son équipe, mais il continuait d'utiliser un balai de l'école, Alice voulait que ça change puisque ce sport semblait être devenu une vraie passion pour son petit frère.

    « Je ne fais pas de courses pour la rentrée, je récupère les affaires de Nasira, c'est plus économique. » Et un tantinet casse-pied à la longue mais elle évitait de se plaindre à haute voix car cela lui donnait l'impression d'être ingrate. Ses parents n'étaient pas idéaux mais ils se sacrifiaient pour leurs enfants, ils ne méritaient pas qu'elle se plaigne. Surtout que sa garde de robe s'était considérablement améliorée grâce aux donations de camarades plus âgées. Cela avait parfois des avantages d'être un petit format !

    Mais tous ces sujets qu'ils discutaient, Alice savait que ce n'était pas le cœur du problème. Elle attendit que Dwayne crache le morceau et quand il le fit enfin, elle avala une nouvelle gorgée de son verre et posa calmement celui-ci sur la table, en face d'elle. Elle fixa un instant avec neutralité son meilleur ami, elle avait anticipé sa réponse, mais elle devait encore prendre le temps de l'action. Très sincèrement, les états d'âmes de la sœur de Dwayne désintéressait complètement Alice. Maïlie était gentille, mais elle ne représentait rien pour elle. Qui plus est, fuir un homme lui semblait une raison stupide si ce n'était carrément débile, cela étant, encore une fois, elle évita de s'exprimer sur la question. Ce n'était pas sur ça que Dwayne attendait sa réaction, et l'avis qu'elle pouvait porter sur son aînée, la rancoeur qu'Alice éprouvait soudainement pour elle, voilà qui n'était pas non plus ce qui l'aiderait. Elle tourna une fois d'un quart de tour le verre, formant une marque de condensation sur laquelle elle passa le doigt.

    Elle tapota ensuite la table nerveusement et se leva tout en portant simultanément les mains à sa nuque. Elle n'avait toujours pas dit un mot.

    Elle venait d'enlever sa médaille de baptême qui ne la quittait jamais, l'un des seuls objets qu'elle possédait, et elle passa la chaîne dorée autour du cou de Dwayne, la lui attachant avant de claquer une bise légère sur sa joue. « Pour toujours ça n'existe pas Dwayne, et je serai avec toi là-bas à travers ma médaille. » Elle fit demi-tour et se rassit sans précipitation. Elle termina son verre et leva la main vers le serveur pour en avoir un autre. Allez, soyons fou, les émotions ça donne soif ! « Ne la perds pas au fait, il faudra que tu me la rendes lorsque nous nous reverrons. Et je t'écrirai pour vérifier que tu ne fais pas trop de bêtise. Mon pauvre ami, ta sœur ne se rend pas compte, qu'est-ce que tu vas devenir à Salem sans moi ! » Elle lui sourit mais son sourire ne montait pas jusqu'à ses yeux bleus. Le ciel de son regard était obscurcit par l'idée de la séparation, mais elle savait que leur amitié était plus solide que ça et qu'impossible n'était pas sorcier ! Lorsqu'ils seraient un peu plus grand, faire le trajet Londres-Salem serait un jeu d'enfant !


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 243
Âge : 17 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV l Will you still be my friend ?   Mar 26 Aoû - 12:21

Alice allait forcément avoir un excellent job quand elle sortirait de Poudlard, ce n’était pas possible autrement, Dwayne en était convaincu. Quel département elle allait rejoindre, il n’en savait rien, mais il la voyait bien dans la justice magique, allez savoir pourquoi. Ou peut-être à défendre les droits des nés-moldus, qui sait… Peut-être travaillerait-elle avec Hermione Granger ou Harry Potter ! Dwayne ne savait pas trop s’ils occupaient des places très importantes, mais ils étaient des personnes importantes, donc travailler avec eux devait être un honneur… Et Alice méritait largement cet honneur ! Comment ça ? Sa vision des choses était flouée parce qu’Alice était sa meilleure amie ? Pff, même pas vrai d’abord ! Bref. Ensuite, il mis les pieds dans le plat, comme un idiot. Ce n’était pas forcément sa faute, son départ le tracassait tellement qu’il en oubliait les choses logiques qu’il connaissait depuis plusieurs années. Bien sûr qu’Alice n’achetait rien pour la rentrée, bougre d’imbécile ! Sauf si des livres venaient à changer, mais c’était rarement le cas. Et pour ce qui était des uniformes, Nasira étant plus vieille, Alice récupérait ceux qui ne lui allait plus. Micah, lui, devait sans doute récupérer ceux de Matthew… Quel imbécile il pouvait être, parfois !

« Ah oui, c’est vrai. Pardon. »

Alors qu’il avalait encore une gorgée de son milkshake, il vit Alice se lever et ne comprit pas vraiment sur le coup. Il pansa qu’elle allait le gifler, qu’elle allait partir en courant et ne plus jamais le revoir, il pensa à des millions de choses, mais pas à ça. Pas à ce qu’elle lui attacha sa médaille de baptême autour du coup, et encore moins qu’elle l’embrasse sur la joue ! Qui êtes-vous et qu’avez vous fait d’Alice Orwell ?!

« Hein ?! Mais tu peux pas me donner ta médaille Alice ! Je sais combien tu y tiens ! Elena va sûrement trouver quelque chose de méchant à dire en plus !! »

Dwayne portait déjà ses mains à son cou pour enlever la chaine, mais Alice lui disant qu’elle allait lui écrire occupa son esprit plus rapidement. Dwayne ne voulait pas partir et il ne voyait pas pourquoi sa chère soeur ne le comprenait pas. Ce n’était pourtant pas compliqué ! Jules était l’exemple même de ceux mis de force dans une école, et Maïlie connaissait Jules…

« Tu promets que tu vas m’écrire hein ? Promis j’essayerais de pas oublier de répondre… Mais j’ai rien à te donner moi… »

Dwayne ne portait aucun bijou. Pas de bracelet, pas de pendentif… Il était trop turbulent pour risquer d’en avoir, et n’avait pas forcément envie de perdre ce qu’il portait. C’était pour cela qu’il ne pouvait décemment pas accepter qu’Alice lui laisse sa médaille. Il savait à quel point elle y tenait, et cela faisait des rares bijoux qu’elle avait, alors le lui retirer… Bien sûr, c’était elle qui lui donnait, donc ce n’était pas pareil encore, mais il ne voulait pas qu’elle regrette après. Surtout que si elle persistait, Dwayne savait qu’il n’aurait pas d’autre choix que de dire oui et d’accepter… Peut-être Maïlie avait-elle une boite à bijoux où il pourrait la mettre en sécurité pour éviter de la perdre… A moins qu’il ne la mette dans la trousse qu’elle lui avait offerte l’an dernier… Mais ce qui l’énervait, surtout, c’est que lui n’avait rien sur lui pour qu’elle se rappelle de lui. Parce que partir, il savait ce que c’était. Ses copains de Victoria lui avait promis de lui écrire en Angleterre et les lettres n’étaient arrivées que pendant deux mois… Depuis, plus de signal…


i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 442
Âge : 19 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: PV l Will you still be my friend ?   Lun 1 Sep - 9:52

    Alice chassa d'un revers de la main les excuses de Dwayne, cela n'avait aucune importance, tout le monde avait le réflexe de penser que les élèves faisaient leurs courses à la rentrée, il n'y avait que la famille Orwell pour ne pas pouvoir aller sur le chemin de traverse dépenser de l'argent. Parce qu'ils n'avaient pas d'argent évidemment. Il fallait admettre que c'était une excellente raison. De toute manière, ils avaient mieux à faire que de parler de ses habituels problèmes d'argent, Dwayne avait quelque chose à lui dire et il était grand temps d'y être venir.

    « Elena ne remarquera même pas que je n'ai plus ma médaille. Et si je n'y tenais pas quel serait l'intérêt de te la prêter. » Elle insista sur ce dernier terme. Elle ne lui donnait pas cet objet, elle le lui confiait le temps de leur séparation, pour qu'il pense encore à elle. C'était le meilleur moyen pour que son meilleur ami se souvienne d'elle vu qu'il était du genre à avoir trente-mille idées à la seconde.

    « Ainsi donc, je te la prête et tu me la rendras lorsque nous nous retrouverons. Quand tu la verras, tu penseras à moi et tu sauras que moi aussi je pense à toi. Mais tu devrais essayer de la porter, ce serait plus intéressant. En la mettant sous ton uniforme, elle ne risque pas de se prendre dans quoique ce soit. » Parce qu'elle voyait déjà Dwayne chercher un endroit sûr qui ne le serait pas parce qu'il oublierait où il l'avait mise à moins qu'il ne perde le contenant, ce qui pouvait aussi arriver. En bref, elle serait plus en sécurité autour du cou de son meilleur ami même s'il ne pensait pas comme elle.

    « Évidemment que je vais t'écrire, mais il va falloir que tu en fasses de même. Pas de réponse, pas d'autres lettres, c'est que je fais mes devoirs tous les soirs moi, et j'ai un spectacle de Sterne en janvier. Je t'enverrai des photographies si tu es sage à Salem, et même un cadeau de Noël. » Qu'elle fabriquerait elle-même comme d'habitude, mais ça, Dwayne devait bien s'en douter. Alice planchait déjà sur la question des cadeaux car elle allait devoir y passer de nombreuses soirées, comme chaque année.

    « Et tu n'as pas besoin de me passer quelque chose, j'ai le bracelet que tu m'as offert à noël dernier, je le porte presque tous les jours donc tu n'as pas à t’inquiéter, j'ai quelque chose de toi avec moi. » Elle leva son poignet et fit tinter les breloques de son bracelet qu'elle n'enlevait effectivement quasiment jamais. Et elle avait aussi son livre d'Alice au Pays des Merveilles. Certes, Dwayne tapait toujours dans les cadeaux en rapport avec son prénom mais pour elle, cela n'avait pas vraiment d'importance, parce qu'on lui offrait tellement rarement des présents qu'elle ne faisait pas la fine bouche. En plus, elle adorait le livre de Lewis, ainsi que sa suite. Elle ignorait si on l'avait vraiment prénommée ainsi à cause du roman mais bon, elle s'en fichait, elle ressemblait déjà tellement à une jolie poupée qu'elle pouvait tout aussi bien être assimilée à l'héroïne. « Bref, tu vois, tout va très bien se passer, surtout qu'on ne passe notre permis de transplanage que dans quelques années et que tu auras sûrement l'occasion de venir rendre visite à Indiana. » Alice ou comment être philosophe malgré la tristesse que lui inspirait cette séparation soudaine avec Dwayne.
{580}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 243
Âge : 17 ans > 23.06.1994
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV l Will you still be my friend ?   Lun 8 Sep - 13:03

Refermant son poing sur la médaille qui lui pendant désormais au cou, Dwayne planta ses yeux bleus dans ceux d’Alice. Il aimait sincèrement sa meilleure amie, elle était vraiment importante pour lui, toute aussi importante que Maïlie, Indiana ou Jules et il n’avait pas envie de la décevoir. C’était essentiellement pour ne pas la décevoir, d’ailleurs, qu’il s’accrochait autant, en cours. Il savait qu’il avait les capacités -pour avoir atterri à Serdaigle, il devait bien en avoir !- mais sa maladie le gênait un peu beaucoup parfois… Heureusement, Alice était là et savait le calmer et même le faire écouter et travailler !

« Je ferais hyper attention, je te le promets ! Je la perdrais pas, parole de Stocker ! »

Et quand un Stocker donnait sa parole, ce n’était pas des conneries ! Enfin, Dwayne ne savait pas trop si cela s’appliquait à tous les Stocker du monde entier, mais bon… Sa soeur lui avait donné sa parole qu’il ne finirait pas fou à Salem, il l’espérait bien, et Indiana lui avait promit qu’il lui écrirait et lui donnerait des nouvelles assez régulièrement… Il avait plutôt intérêt !

« Oui, je te répondrais à chaque fois. Je suis sûr qu’il y a plein de trucs à dire sur Salem, pas en bien, hein, je vais me plaindre souvent, j’espère que t’es prête ! J’espère qu’on reviendra des fois, genre pour les vacances… Ma soeur ne peut pas rester indéfiniment aux Etats-Unis ! Je lui casserais les oreilles fout l'été s’il faut !! »

Et en cassage d’oreilles, Dwayne pouvait s’avérer plutôt doué… Il avait bien tenté de lui casser les oreilles pour lui faire comprendre qu’il était hors de question qu’il parte, sauf que ça n’avait pas marché. Cependant, pour revenir juste le temps des vacances, Maïlie n’allait pas se montrer intransigeante, pas vrai ? Elle aussi, elle aimait Indiana et passer du temps avec lui ! Surtout quand il était en fille, mais bon, même en garçon il était top !

« Mais ça fait loin quand même ! On a que quatorze ans, il faut qu’on attende encore au moins trois ans ! Et si on l’a pas du premier coup… Et puis Maïlie m’a dit que si tu ne connaissais pas l’endroit, tu ne pouvais y transplaner, qu’il fallait y être déjà allé ! Donc il faudra que je t’emmène moi d’abord ! Mais peut-être que je pourrais revenir en Angleterre une fois sortie de Salem… Elle peut pas m’interdire à vie de venir ici… »

Après tout, une fois qu’il serait majeur, il aurait bien le droit de faire tout ce qu’il voulait non ? C’était bien le principe d’être majeur ?! Mais il connaissait sa soeur, et il se connaissait lui aussi. Là, il lui faisait la tête, mais si il la voyait triste, il finirait par lui pardonner et aller se lover dans ses bras. Maïlie avait pas mal changée depuis sa rupture, elle était devenue plus mince, trop maigre au goût de son petit frère, et même si elle essayait de remonter la pente, il savait bien qu’elle pensait toujours à Moïshe. Les histoires d’amour c’était trop nul ! Il était bine content lui, d’avoir sa meilleure amie et de pouvoir compter sur elle ! Les petites-copines, c’était berk et dangereux pour la santé !


i've got fire for a heart. i'm not scared of the dark. you've never seen it look so easy.i got a river for a soul. all these lights they can't blind me. nobody can drag me down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PV l Will you still be my friend ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
PV l Will you still be my friend ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ? [Fe Brittany]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}
» Goodbye my friend

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: