AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Lun 23 Juin - 18:29

L'été, vive l'été. Il s'agissait d'un moment qu'appréciait la préfète des Gryffondors parce que, justement, pendant ces deux mois, elle n'était plus une Gryffondor. Pas que ça lui pose le moindre problème, elle portait le rouge et l'or des lions avec fierté. Cependant, elle appréciait aussi de n'etre plus que Tamarah Filean, orpheline de son état. Lors de ces deux mois, elle n'était plus une sorcière, elle n'était meme plus une élève et encore moins une préfète. Meme si elle occupait le poste depuis plusieurs années maintenant, elle ne s'était toujours pas faite à l'idée d'incarner l'autorité au sein de sa propre maison.

Malgré tout, durant ces deux semaines, elle troquait une famille pour une autre. Quoi qu'elle ait pu vivre au sein du foyer du Cheshire depuis son enfance, elle ne pouvait nier qu'elle avait tissé de forts liens avec ses camarades de l'école et certains lui manquaient. En tete de liste, il y avait forcément la jeune Adria REID, sa très proche amie, probablement la seule qui semble voir le fait que Tamarah n'était pas tant une brute que ça. Un peu derrière, il y avait Arthur Bey. Aux yeux de beaucoup de gens, cette amitié était improbable. Leur seul point commun était d'utiliser un cognard pour faire mal à l'autre. Les deux avaient d'ailleurs bien du mal à passer un peu de temps ensemble sans se prendre la tete pour des broutilles et ça prenait souvent des proportions titanesques. Tamarah n'y était généralement pas pour rien, d'ailleurs. Sale caractère quand tu nous tiens…

Le mois d'aout était déjà commencé et Tamarah était une pensionnaire très modèle par rapport à ce qu'elle avait pu faire vivre à ses éducateurs depuis son arrivée. Par modèle, il faut comprendre qu'elle n'avait disparue que deux fois sans donner de signe de vie mais, à chaque fois, elle était revenue d'elle-meme et au bout de deux journées seulement. Un exploit en soi. Est-ce que la petite blonde s'assagissait? Non, il ne faut tout de meme pas exagérer, elle avait des choses à faire un peu loin parfois et le reste du temps, elle profitait de sa famille de mauvaise fortune. Ceci dit, plus ça allait et moins cette famille ressemblait à ce que Friday avait connu. Avec les deux, les jeunes trouvaient une famille et les anciens devaient trouver leur voie après leurs 18 ans.

En fait, la véritable raison de ce calme apparent était d'endormir la vigilance de ceux qui l'attendaient au tournant. Meme si on ne peut pas surveiller quelqu'un en permanence, il est tout de meme plus aisé de le faire sur une période de deux moins que durant toute l'année alors les adultes du foyer gardaient l'œil sur elle A noter que ça n'avait pas forcément bien marché lors des deux derniers coups. Si elle s'arrangeait pour avoir les coudées franches, c'était parce qu'elle avait prévu quelque chose. Non, rien d'extraordinaire mais quelque chose qui nécessitait un peu de préparation. Ce qu'elle préparait? Un peu de patience, voyons, on se doute bien que je vais en parler à un moment ou un autre.

En tout cas, elle déclencha l'opération pomme de pin un petit matin. Oui, le nom de l'opération rox du petit poney. Habituellement, elle s'éclipsait durant la nuit de manière à profiter de l'inconscience collective. Si on la pensait en train de dormir dans son lit, on n'a pas de raison de la chercher ailleurs. Là, elle avait besoin d'autre chose que la discrétion et l'avance sur les recherches, elle devait pouvoir parcourir de longue distance. Dès lors qu'elle n'éveillerait plus les soupçons, elle se dirigea vers la gare et sauta dans le premier train qui prenait la direction de Londres. Est-ce que ça vous surprend si je vous dis que la préfète ne paya pas le billet du train et se fit attraper par les controleurs? Non? Bon, je suis rassuré alors. Cependant, aussi blonde que la demoiselle était, elle n'était pas assez stupide pour avoir sa carte d'identité sur elle. Elle se contenta de rester sage avec les deux travailleurs qui devraient la remettre à la sécurité de la gare de Londres. Normal quoi. Lorsque le train arriva, deux hommes attendaient sur le quai pour elle. Escortée par les deux premiers geoliers, elle descendit de la ram et suivit tranquillement en direction du poste de sécurité. Puis, vivace qu'elle était la petite, elle poussa le sprint alors qu'elle était à quelques mètres de cette porte qui ne devait absolument pas se refermer sur elle. Si Tamarah ne pouvait rivaliser physiquement face à des adultes, elle était rapide et agile. Se faufiler dans la foule était facile et, dès les portes de la gare franchies, elle largua totalement ses poursuivants. Cependant, elle ne partit pas bien loin, elle n'avait pas fini tout ce qu'elle avait à faire à la gare. Lors de son dernier passage, elle avait déposé deux sacs dans une consigne et il fallait qu'elle les récupère. Elle passa en mode Ninja pour se faufiler et ressortir sans croiser la sécurité tout en ne paraissant pas suspecte pour les caméras de sécurité. Promis, s'il y a une adaptation de prison break en téléréalité, elle s'inscrit tout de suite

Lourdement chargées par les sacs, elle traversa londres pour rejoindre l'adresse qu'elle avait noté sur un papier. Ses pas la menèrent à la grille d'un manoir mais pas n'importe lequel, il appartenait aux Bey. Sans soucis, elle sonna à la grille et un domestique vint répondre. En le voyant de loin, elle ne pu s'empêcher de bouffer de rire devant le cliché de la situation mais parvint à se reprendre avant d'entamer la discution. L'homme vint lui demander ce qu'elle désirait.

- Bonjour, je suis Mlle Filean, la nouvelle styliste et conseillère en image de M. Bey, fils.


Ouais, l'humour de l'orpheline était toujours mauvais. D'ailleurs, il était probable que ses parents l'aient abandonner pour cette raison. En tout cas, l'homme tiqua un peu étant donné qu'elle était jeune, mal habillée et toute rouge et en sueur à force d'avoir marché avec du poids sur le dos. Le soleil n'était pas au rendez-vous mais pas besoin pour avoir chaud.

- Non, je déconne, enfin, vous vous en doutez. Je suis Tamarah Filean, une amie d'école de M. Arthur Bey.


Pour prouver sa bonne foi, elle ouvrit une poche d'un des sacs où elle avait rangé exprès son écharpe de Gryffondor. Elle montra l'écusson de Poudlard tout en tentant de dissimuler les couleurs du vetement. Courageuse mais pas folle la guepe, elle se trouvait sur un terrain Serpentard, sa présence n'était pas la plus appréciée par définition.

Quoi qu'il en soit, l'homme laissa Tamarah entrer sur la propriété et lui proposa de porter ses affaires jusqu'au manoir. Ah ah, quelle idée vieille homme. Tamarah porte toujours ses affaires. C'est un bonhomme la Friday, pas besoin d'aide.

Elle patienta dans l'entrée de la demeure qui, au passage, devait bien faire tout plein de fois l'espace personnel qu'elle pouvait avoir à l'Orphelinat. Genre juste l'entrée était un hotel de luxe pour elle. Meme si, pendant un moment, elle envia les Bey de leurs moyens financiers, elle n'enviait pas du tout la froideur des lieux, sans la vie qu'il pouvait y avoir au foyer ou meme dans la salle commune des lions, elle ne pouvait se sentir à l'aise.

Le mini maitre des lieux arriva, visiblement surpris de voir la jeune femme dans son entrée, allez savoir pourquoi On me dit dans mon oreillette que c'était parce qu'elle n'avait pas été invitée.

- Salut. Ca va, mec? Je vais anticiper tes questions, on va gagner du temps. Je suis ici parce que je dois toujours refaire ton éducation niveau vie dans la nature. Non, je n'aurai pas pu t'appeler pour organiser ça parce que tu aurais fait ton Serpentard et tu te serais défilé. Durée de ton absence. Deux jours, trois si tu kiffes. Je te laisse une heure pour organiser ton absence et faire des adieux larmoyants à ta sœur si elle n'est pas en trop charmante compagnie. Tu as dix minutes de plus pour mettre de fringues dans un sac à dos qui ne vaut pas mon argent de poche sur les 18 années à venir. Moi, vais aller faire un tour dans le jardin si j'ai le droit et si ça n'oblige pas quelqu'un à me suivre pour surveiller si la mauvaise fille des rues que je suis ne va pas saccager les rosiers qui valent plus que mon budget bouffe du mois.


Forcément, pour les gens friqués, les gens de la rue ne peuvent être que des sauvages qui ne respectent rien. Bon, d'accord, en temps normal,  il aurait été possible que Friday chaparde un truc ou deux de valeur afin d'arrondir les fins de mois. Cependant, elle avait au moins aussi de respect pour son ami pour ne pas faire ça chez lui. Elle n'était tout de même pas une Orwell, faut pas abuser. En tout cas, même si elle pouvait être une voleuse à l'occasion, elle ne ferait rien contre des plantes. Premièrement ce serait très con et deuxièmement parce qu'elle respecte la nature.

Une fois prets au départ, Tamarah refila un de ses sacs à dos à Arthur. Il n'y avait pas de raison qu'il ne porte rien. Ceci dit, elle lui avait donné le plus léger des deux (notamment parce qu'il y avait ses affaires dans le deuxième) mais il pesait déjà près d'une dizaine de kilos. Vous comprenez mieux pourquoi elle en avait chié pour aller chez Mister Bey. Les deux jeunes prirent la direction d'une station de car. Là où elle voulait l'emmener n'était pas juste à coté de Londres. Elle avait d'abord pensé à la foret de Colne Valley Park, près de la ville de Uxbridge mais en regardant de plus près, elle vit qu'il y avait Heathrow Airport Bigre, Heather est une friquée aussi en fait à proximité, pas top l'ambiance en mode bruyante et respirer les vapeurs de kérosène. Elle avait donc jeté son dévolu sur le South Down National Park. Nettement plus loin mais nettement plus grand et plus calme.

Il fallut une petite heure de transport ne commun avant que les deux jeunes atteignent la lisière de la foret.

- T'es prêt pour vivre un peu dans la nature?


Elle, elle était prete, ce n'était pas sa première fois non plus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 267
Âge : 17 ans (16.04.92)
Actuellement : 7ème année


MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Jeu 3 Juil - 6:49


Les vacances scolaires étaient arrivé avec soulagement. Les examens étaient terminés, il n'y avait plus de surprises de la vague noire ni de plans tordus de Nasira et surtout, surtout plus de Riley Spencer dans les parages. Du moins pour le moment, car si Arthur et sa famille avaient pas mal voyagé en juillet (à Tahiti tout d'abord, puis aux Baléares, et enfin chez eux en Floride puis à New York), ils étaient maintenant revenu au Royaume Uni et rien ne disait que le Serpentard ne viendrait pas voir Aélys, ou l'inverse. De toute façon, Thor comptait bien les surveiller tout les deux, pour changer de d'habitude. Il avait même un plan au cas où les deux prévoient de se planquer chez les Spencer, un plan qui incluait Rudy et des jeux vidéos (genre : « Hey Rudy, j'ai apporté des supers jeux, je peux entrer ? Ah bon, ma sœur est ici aussi ?).

Cela dit, si Arthur prévoyait éventuellement de débarquer chez les Spencer si la situation l'exigeait, il ne s'attendait pas du tout à voir la préfète de Gryffondor dans son entrée. Surpris, il se dirigea vers Tamarah. Il se souvenait bien qu'elle l'avait invité à venir passer une semaine dans son foyer, en revanche il ne se rappelait pas du tout lui avoir proposé de venir chez lui, alors qu'est ce qu'elle faisait là avec ses affaires ? Le blond n'eut pas le temps de lui demander ni de dire quoi que ce soit qu'elle répondait déjà à sa question implicite, et ce n'était, finalement, pas ce qu'il avait imaginé.

« Comment ça j'aurais fait mon Serpentard ? C'est pas parce que t'es là avec tes affaires que je suis obligé d'accepter. Tu compte faire quoi, me kidnapper ? » répondit t'il, amusé. Le fait qu'elle vienne comme ça sans prévenir et la façon dont elle lui parlait, comme si elle pouvait tout décider pour lui, ne plaisait pas trop à Arthur en revanche. Elle ne lui demandait même pas s'il voulait venir avec elle, comme si ce serait forcément le cas. Et puis, pour aller où d'ailleurs, la nature c'était vaste.« Tu veux aller où d'ailleurs ? » Ben oui, elle ne croyait quand même pas qu'Arthur allait la suivre n'importe où, sans même savoir où c'était, sans parler du fait que sa famille serait sans doute très heureuse d'apprendre qu'il comptait aller 'quelque part dans la nature'. Quelque part sur la planète terre aussi, non ? Thor ne répondit rien concernant le fait qu'Ally soit ou non en charmante compagnie, mais évidemment si tel était le cas il ne serait pas en train de parler avec Tam mais plutôt en train d'écouter derrière la porte et ça ne l'aurait pas du tout dérangé d'interrompre.

Il réfléchit à la proposition (enfin, l'ordre, mais il pouvait quand même refuser donc disons proposition) qui le tentait quand même. Okay, s'aventurer deux jours dans une foret, ce n'était pas une aventure extraordinaire, ils n'allaient pas participer à Survivor, mais bon pourquoi pas ? S'il changeait d'avis, il pourrait toujours rentrer plus tôt de toute façon. Il laissa Tamarah massacrer les rosiers ou  faire ce qu'elle voulait tandis qu'il allait raconter ce qui se passait à Ally. Bien sûr, il nota l'adresse du South Down National Park sur un morceau de parchemin et précisa à sa jumelle qu'elle pouvait venir, même plus tard. Certes, Tam ne l'avait pas invité mais elle-même avait bien débarqué sans prévenir chez eux. Simon semblait bien s'amuser de la situation et racontait n'importe quoi. Il devait avoir oublié le dernier match de Serpentard contre Gryffondor pour croire qu'il y avait quelque chose entre lui et Tam. Non, non, ils allaient juste dans une foret, pas en lune de miel sur une ile déserte ou quelque chose du genre. La mère d'Arthur, par contre, ne semblait pas très convaincue par l'expédition ni par Tamarah, qui était très... Tamarah, et il se garda bien de préciser qu'elle était à Gryffondor ou ce genre de chose. Il prit quelques affaires dans un sac à dos, et contrairement à ce qu'avait dit la blonde, pas seulement des fringues, de la nourriture aussi notamment.

« C'est quoi dedans ? » demanda t'il alors qu'il venait de rejoindre Tamarah qui voulait qu'il porte ses affaires, ou en tout cas une partie. Elle lui avait dit de prendre des vêtements, mais il doutait que dedans ce soit le contenu de son immense dressing. Ils se rendirent ensuite à l'arrêt de bus le plus proche, et arrivèrent finalement près d'une forêt qu'il ne connaissait pas du tout.

Quand Tam lui demanda si il était prêt pour vivre un peu dans la nature, il haussa les épaules. « Je sais pas. Pourquoi tu tenais tellement à quitter ton super foyer pour faire du camping avec moi ? Je te manquais tant que ça ? » demanda t'il, en affichant un air amusé, avant de continuer plus sérieusement, « Qu'est ce qu'on fait maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Mar 8 Juil - 2:11

Qu'y aurait-il eut de moins étonné si Arthur avait accepté de suivre Tamarah sans rechigner ni meme poser la moindre question. Là, il n'était plus d'une question d'etre riche ou non, Friday avait beau aimé taper sur les richards, elle ne les accusait pas de tous les mots non plus, il s'agissait d'etre stupide. Il faut etre fou pour suivre les gens comme ça, surtout quand il s'agit de Tamarah.

Sans se démonter elle expliqua donc que faire son Serpentard, c'est faire tout son possible pour éviter quelque chose sans avoir l'air de se dégonfler. Dans le jargon professionnel, on appelle ça des couilles molles mais c'est un détail.

Ce quelle aurait fait si Arthur avait refusé de venir avec elle? Elle expliqua simplement qu'il y avait plusieurs possibilités. Soit elle rentrerait chez elle, soit elle irait faire la sortie toute seule. Ceci dit, son visage afficha un très large sourire lorsqu'elle laissa entendre qu'il n'était pas impossible qu'elle traine les pieds dans les environs si elle s'ennuyait et qu'elle fasse tourner en bourrique la sécurité. Sur que ça n'amuserait pas les parents du blondinet. Après, s'il voulait jouer à la pauvre victime kidnappé, Tamarah pouvait le faire, c'était un petit coquinou en fait le Tutur. Elle lui donna ensuite leur future destination, soit le South Down National Park.

Finalement, Arthur accepta la proposition ce qui, avouons-le, surprenait bien la préfète qui s'attendait à se faire rembarrer. La miss était presque déçue de ne pas devoir batailler plus que ça, ceci dit, ce n'était pas non plus si mal que ça de ne pas se battre avec Arthur.

A la demande du garçon, elle lui fit une petite liste non exhaustive de ce qui se trouvait dans les sacs. On pouvait y dénicher de la nourriture, de quoi faire un barbecue, un briquet, de la corde, un bon couteau (surement un petit frère de celui de rambo), une couverture et une bâche. Tout ça en double exemplaire, un par sac. Normal que ça commence à peser sur les frêles épaules du Serpentard. Comment ça Tamarah est encore moins épaisse?

- Oh oui, tu me manquais tant. Tu sais bien qu'une journée sans toi, c'est une année passée dans les abymes du désespoir. En plus, tu sais bien que j'ai l'espoir de réconcilier nos deux mains grâce à notre amitié sans faille.


Elle se mit à rire, seule ou non, peu importait. La seule chose la plus difficile que de réunir Gryffondor et Serpentard, c'était surement de réconcilier Harry Potter et Tom Jedusor (et encore, ça tenait surtout du fait que l'un d'eux était mort).

- Meme si j'aime bien etre avec ma famille, je ne tiens jamais en place très longtemps. Ca fait bien criser mes éducateurs d'ailleurs. Et je me suis dit que tu ne viendrais pas si je ne te forçais pas un peu la main.


Arthur demandait ce qu'ils feraient à partir de maintenant où ils étaient dans la foret.

- Rien d'organiser. Tourne-toi deux secondes.


Elle fouilla dans le sac d'Arthur et en récupéra un grand sac de course.

- Vaut mieux faire des provisions pour la nuit. Si tu vois des grosses pierres pour faire un feu ou des bonnes branches longues et pas trop tordues, on les prend. Sinon, on dormira à la belle étoile.


Pas que ça dérange Tamarah mais quand on vit en Angleterre, faut toujours avoir un coup d'œil sur le ciel, il peut rapidement devenir mon clément.

- Sinon, on peut papoter entre mec le temps de trouver un endroit où se poser. Tu as fait quoi de beau de tes vacances? Tu t'es trouvé une charmante demoiselle?


Alors qu'elle discutait, elle gardait un œil sur les environs pour trouver son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 267
Âge : 17 ans (16.04.92)
Actuellement : 7ème année


MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Mer 16 Juil - 6:00


Faire son Serpentard ? Mouais, il ne connaissait pas l'expression. Et qu'est ce qui faisait dire à Tamarah qu'Arthur aurait 'fait son Serpentard' et se serait défilé si elle avait téléphoné ? Ah, oui, il était à Serpentard. Mouais. Bref. C'était stupide, il pouvait toujours refuser maintenant qu'elle était là, et c'était pour la Gryffondor que ce serait le plus embêtant vu qu'elle avait pris la peine de venir jusque chez lui avec ses affaires. Il afficha un sourire amusé lorsqu'elle menaça de rester pour mettre le bazar si Thor ne venait pas. Ouais, c'est sur, ça devait être trop trop dur de maitriser une gamine qui essaye de foutre le bordel pour des adultes qui peuvent en plus de ça utiliser la magie.

Tam énonça ensuite ce qu'elle avait mis dans le sac et Arthur fut très content d'apprendre qu'elle avait pris à manger même s'il ne lui avait pas fait confiance sur ce point et qu'il en avait pris aussi dans ses affaires à lui.

Une journée sans lui c’était une journée passée dans les abimes du désespoir ? Elle n'exagérait pas un peu là ? Le blond se mit à rire. « Oulah, qu'est ce que t'as bu encore toi ? Ah oui, c'est vrai, de la vodka. » Ou pas, c'était probablement son état normal.  « Tu m'en as gardé, j'espère ? » Bien sur, il plaisantait. Le blond se tourna tandis qu'elle fouillait dans son sac à dos pour en sortir un autre sac vide dans lequel elle voulait apparemment collecter des pierres et des branches d'arbres. Passionnant tout ça. Bon, tant qu'elle ne comptait pas faire le feu juste avec ça, ça lui allait. Il se souvenait bien qu'elle avait mentionné un briquet auparavant.

Il balança négligemment une pierre dans le sac tandis que la Gryffondor continuait de dire des choses étranges.

« Entre mec ? Tu parles ! On dirait Nasira. » répliqua t'il en affichant un air amusé. Comparer Tam à Nasira, c'était trop drôle, elles n'avaient rien du tout en commun, à part le fait que Nasira était tout le temps en train de se mêler des histoires de cœur de Thur et que la question de Tam lui faisait penser à ça donc il en profitait pour la taquiner. Il n'était même pas sur qu'elle comprenne pourquoi il disait ça, d'ailleurs, et il continua sans s'en préoccuper plus que ça. «Mais non, personne. Tu aurais du ramener ta copine, là. » Il ne souvenait plus du tout du nom, et il s'en fichait un peu, il se rappelait juste que Tam lui avait parlé d'une fille. « J'ai été à Tahiti, aux Baléares et aux Etats Unis, sinon. Et toi ? Comment ça avance avec euuh Rudy ? » termina t'il innocemment, lui aussi pouvait s'y mettre. Comment ça il n'y avait rien du tout entre elle et le Poufsouffle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Dim 27 Juil - 1:50

Fallait-il absolument avoir bu beaucoup d'alcool fort pour qu'Arthur puisse manquer à quelqu'un? Le jeune homme manquait terriblement de confiance en lui. Il y avait surement quelqu'un à qui il manquait. Bon d'accord, en ce qui concerne Tamarah, avant qu'elle arrive à prononcer ce genre de phrase, il faut qu'elle ait pas mal picolé et encore. En effet, d'après quelques… tests scientifiques dirons nous, il s'avère que l'orpheline n'a pas l'alcool démonstratif. Non, elle était plutot du genre à sortir et faire les premières conneries qui lui passaient par la tete. Elle s'était meme essayée à la bissexualité, enfin, en bisouillage seulement.

- Mais non mon Artichou, je n'ai pas besoin de boire pour t'aimer, tu le sais bien. Je suis parfaitement clean.


Et heureusement. Meme si ce n'était pas grand soleil sur les rues de Londres, il faisait plus chaud dans la foret malgré un léger vent pour raffraichir l'atmosphère.

- Mais j'ai pensé à toi. Si jamais tu te décides à essayer, j'ai pris quelques bières. Ce n'est pas méchant ça.


Meme si Tam est ce qu'elle est, elle n'estime pas que dans la vie, il faut boire. Après tout, chacun ses choix. Ceci dit, elle trouvait qu'il faut faire des expériences, tester les choses au moins une fois tant qu'il y a rien de nocif (et dans une bière, il n'y a vraiment rien de nocif en dehors de l'envie de pisser qui s'en suit).

La lionne ne releva pas la comparaison que son ami faisait avec Nasira pour la bonne raison qu'elle ne la connaissait pas. Elle savait vague qu'il s'agissait d'une cinquième, enfin sixième année à la rentrée, que c'était une poufsouffle mais en dehors de ça. De base, elle n'avait pas forcément envie de la rencontrer. Depuis qu'il y avait ce foutu Micah, elle avait un peu de mal avec la famille Orwell. C'était stupide, elle le savait mais c'était comme ça.

- Ma copine? Ah, Emma? Euh, je crois que ça ne serait pas possible. La foret et elle ne font pas bon ménage. Elle est plus petite robe moulante, talon aiguille et joli décolleté que jooging, sac à dos et nuit à la belle étoile. Mais si tu veux vraiment, je te l'amène à Londres un de ces jours. Elle est assez classe, elle pourrait plaire à tes parents. Enfin, d'un coté, après mon passage, meme un spencer paraît classe.


Visiblement, le jeune fils de riches avaient passé de bonnes vacances à voyager dans des endroits que Tamarah ne verrait jamais c'est connu, quand tu commences ta vie comme orphelin, c'est définitivement foutu l'idée de s'en sortir, non?.

- Tu me montreras des photos à l'occasion, je doute avoir l'occasion de visiter par moi-meme. Moi, suis restée gentiment au foyer en dehors de quelques balades, dont Londres.


D'un coup, Arthur évoqua Rudy. Beaucoup à l'école pensaient surement qu'il y avait eut quelques choses entre la lionne et le blaireau car ils étaient allés au bal ensemble.

- Avec Rudy? Ca va bien. J'ai encore un peu de mal à marcher depuis sa visite d'hier soir mais ça ira. Un peu de glace, un coussin pour s'asseoir quelques jours et le tour est joué.


Elle lui lança un de ses sourires qui veut dire "je suis fière de moi". Elle aimait bien se montrer trash, peu importe les rumeurs qui pouvaient en découler
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 267
Âge : 17 ans (16.04.92)
Actuellement : 7ème année


MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Sam 9 Aoû - 21:30


Artichou ? C'était quoi ce surnom débile, encore ? Rhalala, ces filles, je vous jure !  « Ouais, ouais. » lança Arthur, l'air vachement convaincu par les explications de Tamarah. « M'appelle pas comme ça alors ! » Comment ça, c'était surtout ça qui le dérangeait ? Bah oui, si elle n'avait rien bu, elle n'avait pas d'excuse pour l'appeler de cette façon. Mais si elle le faisait exprès, lui aussi pouvait s'y mettre et lui trouver un surnom bien ridicule. Genre Tamichou. Bon, ok, ce n'était pas super original et il copiait un peu.

Arthur avait demandé à Tam si elle avait emporté de la vodka et il s'avérait qu'elle avait pris des bières. « Ah, c'est vrai ? Ok ! » Il ne s'attendait pas à ce qu'elle ait réellement apporté de l'alcool, mais il n'allait pas se démonter maintenant. En plus, la bière, si c'était comme la bière-au-beurre, franchement, ce n'était vraiment pas grand chose.

Ils en arrivèrent à parler d'une amie de Tamarah, Emma. « Ouais. Les talons en foret, c'est surement pas une bonne idée. » confirma t'il. Pas qu'il ait essayé ou qu'il en sache quelque chose mais ça paraissait un peu logique. De toute façon, il n'y avait bien que Tamarah pour avoir des idées pareilles. Aller faire un abri en foret. Même les sans-abri préféraient la ville. Pourquoi il était venu, lui, déjà ?

Elle proposa d'amener sa copine à Londres un jour, chez lui apparemment vu qu'elle parla de ses parents. Arthur se fichait bien qu'une fille plaise ou non à ses parents tant qu'elle lui plaisait à lui. « Ouais, je veux vraiment. Mais montre moi une photo d'elle d'abord quand même.» répondit il. Elle voulait lui amener une fille soi-disant canon (bon d'accord, ce n'était pas le mot exact employé et Thor doutait quand même un peu des gouts de Tam), il n'allait pas dire non. Il faut avouer par contre qu'elle n'avait pas tout à fait tord en disant que même un Spencer paraitrait classe après son passage. Mais étrangement  ça ne faisait pas rire Arthur qui espérait qu'aucun Spencer ne mettrait les pieds chez eux, et surtout pas Riley.

En parlant de photos, Tamarah voulait en voir des vacances d'Arthur. « Ouais, si tu veux. » Et elle précisa qu'elle était resté gentiment à son foyer ce qui l'amusa quand même un peu. Gentiment ? Il lui demanda innocemment comment ça avançait avec Rudy. Sa réponse étonna le blond, qui s'attendait plutôt à des protestations ou à quelque chose du genre 'il n'y a rien avec Rudy'. « Quoi ? » Qu'est ce qu'elle racontait ? Rudy avait fait quoi ? Décidément, ces Spencer, entre Riley qui violait des filles dans les cachots et Rudy qui faisait... quoi exactement ? « Il a fait quoi, Rudy ? » interrogea t'il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Jeu 21 Aoû - 1:15

Alors comme ça, le petit surnom qu'elle offrait affectueusement à son cher ami, pour ne pas dire son meilleur ami Bon, peut-etre aussi parce qu'il était le seul à la supporter sur du long terme, si on lui offrait assez de temps pour réccupérer entre deux prises de tete, ne plaisait pas à l'intéressé. Cela fit sourire Tamarah qui appréciait la sincérité du Serpentard. Après tout quand on se canarde avec des cognards, on peut surement se permettre d'etre un peu plus directe dans ses mots. De toute façon, la lionne détestait l'hypocrisie, elle appréciait Arthur justement parce qu'il n'hésitait pas à lui dire qu'elle était casse-roupettes. Combien n'auraient rien dit alors qu'ils n'aimaient pas le surnom? Combien auraient tourné autour du pot pour dire qu'il n'appréciait pas trop? Bon, faut avouer, Artichou, c'est merdique mais faut dire que Arthur, c'est pas un prénom qui se prète bien aux surnoms.

- Faut savoir. On se plaint que je suis un bonhomme, ça plait pas et quand je suis plus girly, ça ne va pas non plus. C'est bien un truc de gonzesse, ça, de donner des surnoms moisis, non? Vais finir par croire que je suis l'inverse d'un transsexuel.


Oui, bon, pour elle, hermaphrodite et transsexuel, c'est la meme chose.

Si mentalement, la blondasse ne semblait pas avoir de camp, physiquement non plus. Elle avait la taille d'une fille en miniature mais le corps d'un mec. Il faut croire que Dame nature à oublié d'expliquer à son corps qu'il est censé prendre de la poitrine durant l'adolescence. Non mais sérieux, il y a des mecs de sa maison qui ont plus de seins qu'elle… Par contre, pour ce qui est des mauvais coté de la puberté, ça, ils ne sont pas en retard.

- Yep, j'ai prit deux canettes par tete. C'est gentillet comme boisson, c'est pas cher et les vendeurs sont pas trop regardant sur l'age. Du coup, me suis dit "pourquoi pas". Au pire, elles seront contentes d'avoir voyagé dans le sud.


Ou alors, elle les boirait toute seule. Vous comprenez, ca pèse lourd, c'est uniquement pour soulager son pauvre petit dos. La colonne vertébrale, faut bien la protéger.

- Perso, je pense que les talons aiguilles, ce n'est jamais une bonne idée. Ya des filles qui disent que ca leur fait un super cul. J'aurai tendance à dire que si elles veulent les mecs leur matent le cul. Petit 1, ils le font déjà. Petit 2, qu'elles mettent ni pantalon ni jupe et elles seront sures que tous vont les regarder.


Beurk les talons aiguilles, c'est juste un super bon moyen de se peter une cheville. Quand on a des escaliers dans l'ecole qui se mettent à bouger tout seuls, il vaut mieux avoir des appuies stables. Et ne citons pas la nécessité de pouvoir s'enfuir très rapidement. Dans cette école, la rapidité, c'est aussi une question de survie. Imaginez Hermione Granger en talon. Youhou, suis poursuivi par des rafleurs. Ah bah, courses poursuite terminées, j'ai fait 5m.

- Ok pour les photos. Ca ne va pas etre dur à trouver, elle doit se prendre en photo au moins une fois par heure. Je suppose que dans la famille Bey, il n'y a pas de portable moldu pour t'envoyer ça par MMS… Enfin, je trouverai bien un moyen de t'envoyer ça. Au pire, ce sera à la rentrée. Ca te fera de quoi occuper tes nuits de célibataire au château.


Oui, les pensées de la demoiselle n'étaient pas très chastes. Surement ses hormones de bonhomme, accentués par la frustration de sa relation platonique qui ne décolle pas.

Pour ce qui était des photos de vacances, elle proposa à Arthur de lui montrer quand elle le raccompagnerait. En soi, elle ne trouvait pas super passionnant de voir les photos de vacances des autres mais elle était curieuse et il s'agissait de lieu qu'elle ne verrait jamais de ses propres yeux.

Pour ce qui était de son allusion à Spencer, elle ne s'attendait pas à ce qu'Arthur plonge la tete la première dans sa blague. Elle avait voulu balancer une réponse graveleuse afin de ne pas rentrer dans le jeu du "c'est meme pas vrai, j'aime pas Rudy" et ainsi décontenancer Arthur mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il y croit. Bon bah, quitte à avoir commencé, autant continuer, hein.

- Bah, il est passé me voir au foyer hier et il avait une capote sur lui alors on s'est éclaté, quoi. Bah, il est surement aussi endurant que con. Tu verrais entre mes cuisses, c'est tout rouge, tout irrité.


Mon dieu, parler de ce genre de chose avec un jeune de bonne famille, quelle indélicatesse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 267
Âge : 17 ans (16.04.92)
Actuellement : 7ème année


MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Mar 2 Sep - 11:02


Ah, si, Tam avait une excuse pour le surnom bien ridicule qu'elle venait de lui donner. Mais quelle excuse ! Elle faisait ça parce que ça faisait fille ? Ben voyons, il y avait d'autres trucs qu'elle pouvait faire pour être girly que de l'appeler Artichou quand même. A coté, les « Arty » d'Alexandra c'était la grande classe. Encore, là il s'en fichait mais imaginez la honte si Tamarah se mettait à l'appeler comme ça devant des gens. En plus, sûr que certains ou plutôt certaines s'imagineraient des trucs, il n'y avait pas que les filles qui donnaient des surnoms pourri, les amoureux s'en donnaient aussi. Il n'y avait qu'à voir sa sœur et cet abruti de Riley.

« C'est pas une raison. Tu peux trouver autre chose pour être plus girly que de me donner un surnom moche. » protesta t'il. Il n'aimait pas le surnom et puis c'est tout. Mais bon, Tamarah elle même se rendait compte que le surnom était moisi, et avait l'air d'accord pour ne plus l'appeler de cette façon, ce qui convenait très bien à Arthur. Elle passait déjà à autre chose, et se mettait à parler de transsexuel. Là, il n'avait pas tout suivi. Un transsexuel, comme les mecs bizarre qui s'habillent en filles ? Non, ça c'était les travestis. Et puis, pourquoi elle lui parlait de ça, d'abord ? « Comment ça l'inverse d'un transsexuel ? Pourquoi tu dis ça ? » interrogea finalement le blond. Il ne voyait pas le rapport, ça allait loin avec juste une histoire de surnom.

La Gryffondor expliqua ensuite pourquoi et comment elle avait eu les canettes de bière. Le coup des vendeurs peu regardant sur l'age, il avait un peu de mal à y croire. Est ce que Tam avait une fausse carte d'identité ? Bof, que ce soit le cas ou non, elle ne faisait pas du tout plus que son age. Elle les avait surement eu par l'intermédiaire de quelqu'un de plus âgé. Ou peut être pas. Dans ce cas, pourquoi elle le lui aurait caché ? Au fond, il se fichait bien de savoir comme elle avait eu les bières. Le fait est qu'elle en avait amené et qu'elle voulait partager avec lui, et ça lui allait. « Ouais, pourquoi pas. Je vais en boire. Ce serait dommage qu'elles aient voyagé pour rien. » termina t'il en rentrant dans son jeu. Puisque que l'occasion se présentait et qu'elle avait pris des bières, autant tester.

Arthur se mit à rire lorsque Tam lui expliqua ses arguments contre les talons aiguilles. Lui, il se disait juste que ça devait être galère de marcher avec ça, ce que pensait la blonde était bien plus marrant. « Ouais, bonne idée ! » commenta t'il en souriant. Bien sûr, même si elle disait ça aux filles concernées il y avait peu de chance qu'elles suivent l'avis de Tam, dommage. D'ailleurs, ce qu'elle racontait maintenant était beaucoup moins original mais tout aussi inattendu. Ah, tiens, alors comme ça il n'y avait pas de portable moldu chez lui ? Il se demandait bien d'où elle savait ça, elle. Elle croyait que parce qu'il venait d'une famille de sorciers il ne connaissait rien au monde moldu, c'est ça ? C'était aussi bête que de croire que parce qu'il était à Serpentard, il était une brute qui s'amusait à tabasser les gens. La seule personne avec qui il s'était battu, c'était Riley.

« Pfff, t'es nulle ! » répondit il quand à sa dernière remarque. « Par lettre ? Sur un portable on verra rien et les photos ne bougent même pas. Mais sinon, on en a chez moi, avec mes parents qui travaillent dans le cinéma, je te signale ! D'ailleurs, on a même la télé si tu préfères qu'on rentre regarder quelque chose après. » glissa t'il l'air de rien. Bon, là, alors qu'ils venaient d'arriver, il ne croyait pas qu'elle allait changer d'avis aussi vite, mais pour après, quand ils s'ennuieraient, qui sait ? Arthur n'en voudrait pas du tout à Tam si elle lui disait qu'elle voulait partir plus tôt de cette foutue foret.

En attendant, ils parlaient maintenant de Rudy. Enfin, de Tamarah et Rudy. Parce que, oui, il y avait un Tamarah et Rudy, appelons les 'Tamudy' ce que la préfète venait de lui confirmer de manière très bizarre. Il s'était attendu à ce qu'elle nie, et elle aurait pu se contenter de dire que ça allait bien entre eux, qu'elle l'aimait bien. A la place, elle avait sous entendu des choses en lui balançant une histoire de 'j'ai du mal à marcher' de coussin et de glace, avant de préciser qu'ils l'avaient fait, que Rudy était endurant et que c'était irrité entre ses cuisses. Super ! C'était normal qu'elle lui donne autant de détails au juste ? Peut être parce qu'elle donnait  des détails justement, ou bien parce qu'il les voyait bien ensemble mais Thor ne s’aperçut pas que son histoire ne collait pas. On parlait quand même de Rudy, il n'aurait jamais pensé à prendre une capote.

Du coup, il ne savait pas trop quoi ajouter, et il changea de sujet. « On peut peut être s'installer là, non ? » Pas que le blond ait trouvé un endroit mieux qu'un autre pour qu'ils s'installent, c'était une foret, ils étaient entourés d'arbres et c'était partout pareil, donc autant s’arrêter maintenant. Il n'avait pas envie de marcher toute la journée. Pas avec les affaires de Tamarah. Et pas sans non plus, en faite. Il posa donc les sacs par terre et sortit un paquet de chips au fromage du sien. Il l'ouvrit et commença à en manger avant de s'avancer vers la Gryffondor pour qu'elle en prenne si elle voulait. « T'en veux ? On a assez de pierres et de bâtons tu crois ? C'est moi qui fait le feu, okay ? » Bon, si il se proposait, c'est qu'il savait qu'elle avait apporté un briquet.

994
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Dim 7 Sep - 3:39

Bon, visiblement, les efforts de Tamarah pour être plus féminine ne passaient vraiment pas. D'un côté, qu'est-ce qui lui était passé par la tête? Certains répondront tout simple "rien". Ce n'était ni le lieu ni la bonne personne pour faire ce genre de chose, s'ils avaient noués des liens, c'était parce qu'ils étaient plutôt agressifs sur le terrain, pas pour se faire des calinous dans les gradins.

- Bon bah, je vais continuer à faire ce que je fais le mieux alors, être vulgaire, juré comme un chartier et me gratter les couilles que je n'ai pas. Parce que franchement, porter une mini jupe ou rire comme un grognasse, je ne vais pas avoir le courage.


Et il fallait se rendre à l'évidence, Tamarah n'avait pas le physique pour toujours les demoiselles sexy. Jamais rien n'avait grandi chez elle, à vrai dire, même elle n'avait pas vraiment grandi depuis un moment. 15 ans et elle ne dépassait pas beaucoup les 150cm. Pas impressionnante la morpionne mais ne lui dites pas, elle pourrait mal le prendre.

- Bah, les transsexuels, ce sont des personnes qui sont à la fois des mecs et des gonzesses. Zont oubliés de choisir leur camp à la naissance. Moi, apparemment, je ne suis d'aucun camp.


Très bon point pour le Tutur que d'accepter de bon cœur de boire un coup. Cependant, pas non plus de quoi en faire toute une histoire pendant des heures, elle se contenta de lui sourire (oui, ça va finir par presque devenir un exercice courant pour la blondinette) lorsqu'il accepta.

Le garçon se mit à rire à sa proposition de tenue vestimentaire pour les filles, il était plutôt d'accord avec ça. Le contraire aurait été étonnant.

- Espèce de coquinou, ne compte pas sur moi pour ça.


Elle lui lança un clin d'œil amusé et lourd de sens. Elle était bien consciente qu'il faudrait une très longue période de célibat et deux bras dans le plâtre pour que Tur se mette à fantasmer sur elle.

- Ceci dit, j'en connais chez les lions qui cherchent à attirer les regards mais si elles ne mettent pas de bas, même les estomacs les plus solides ne pourraient résister à cette vision d'horreur. Il ne fait pas bon de prendre sa douche à n'importe quelle heure, moi, je te le dis.


Avec les quelques exemples qu'elle avait en tête, elle se disait que les règles sur la pudeur étaient surement pour un intérêt sanitaire général.

- Ah excuse-moi si ce n'est pas le cas.


Oui, vous l'avez entendu avec vos yeux, Tamarah s'est excusée, ça lui arrive.

- Ca arrive tellement souvent que les familles de sorciers ne touchent pas à la technologie moldue que j'ai pensé que vous n'aviez pas de portable. Pour la lettre, c'est parfaitement faisable mais ne t'attends pas à ce que la photo bouge, je ne vais pas mettre une moldue devant un appareil sorcier, on va encore m'engueuler si je ne respecte pas les règles.


Que ce soit de ne pas respecter quelques règles de l'école, il n'y avait pas trop de souci mais les sorciers étaient un peu plus efficaces pour faire respecter leurs lois.

- Ah ouais, tes parents bossent dans le ciné? Ils font quoi?


Ouais, il ne faut pas s'étonner si un orphelin ne pense pas à demander plus tôt à un pote ce que font ses parents dans la vie.

Pour la télé, c'était autre chose. Elle connaissait bien, c'était toujours un peu la guerre à la maison pour choisir le programme. Vu la famille Bey, elle s'imaginait déjà une grande salle avec le super matos de sono.

- On peut se mater Seul au monde en rentrant si tu veux.


Tamarah aurait pu rétablir la vérité sur sa supposée relation avec Spencer mais elle préférait laisser Arthur dans l'erreur, c'était plus drôle de voir sa tête.

Le Serpentard semblait vouloir se poser. Ce n'était pas forcément le lieu qu'aurait choisi Tamarah mais ça pouvait très bien le faire aussi. Son ami se posa rapidement et attaqua les vivres en se proposant de faire le feu. La demoiselle chopa quelques chips.

- On devrait avoir assez de matos. Au pire, on a toute une forêt pour se fournir. Pour le feu, pense juste à faire un cercle de pierre autour et de dégager tout ce qui pourrait foutre le feu à la forêt.


De son coté, après avoir posé ses affaires, s'attela à l'abri. Déjà, la première idée était de savoir où se placer. Idéalement, elle se sera adossée à un grand rocher mais il n'y en avait pas, il fallait donc s'installer entre des arbres. Le choix était alors de choisir combien d'abri. Un chacun ou un commun. La lionne trouvait sympa l'idée que chacun face son propre abri mais si Arthur ne s'abritait pas correctement, il allait passer une sale nuit et ne voudra surement pas retenter l'expérience. C'était parti pour une grand abri. Justement, il y avait trois arbres plutôt bien disposés en triangle pas loin de là où Arthur faisait son feu. Bon ok, techniquement, trois arbres sont forcément en triangle, c'est la base de la géométrie mais là, c'était un beau triangle bien pratique, NA.

La blonde sortit de son sac à dos un grand rouleau de corde d'environ 1cm de diamètre la corde, pas le rouleau, un grand couteau tranchant, deux baches pour la peinture et… trois paires de chaussettes. Elle commença à faire un nœud autour d'un premier tronc, à un peu moins d'un mètre cinquante du sol, fit deux tours puis tendit la corde le plus possible jusqu'au deuxième arbre. Elle refit deux tours du tronc, un nœud et partit vers le troisième où elle recommença son manège. Pour plus de sécurité, elle en remit une couche mais, cette fois, au lieu de tendre simplement la corde d'un arbre à l'autre, elle le fit en enroula la seconde ligne autour de la première, un peu comme une stresse. Si l'une des deux venait à casser, l'autre serait toujours là pour prendre le relai.

Elle était contente d'être là, avec son pote. L'école, ce n'était pas trop son domaine mais la nature, ça, ça l'éclatait pas mal.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 267
Âge : 17 ans (16.04.92)
Actuellement : 7ème année


MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   Sam 13 Sep - 16:06


Non, apparemment, Tamarah ne pouvait pas trouver autre chose, ou ne voulait pas. Tout ce qu'elle avait en stock pour être plus féminine c'était de donner un surnom affreux à Arthur. Les autres trucs comme par exemple porter une mini-jupe ? Elle n'avait pas le courage. Amusant pour une Gryffondor. La façon dont elle parlait d'elle l'était aussi, cela dit, ce n'était pas faux, être vulgaire, elle faisait ça très bien.

« Ouais ça doit être terrible, même pour une Gryffondor. » commença t'il ironiquement. « Je me disais bien que tu ne voulais pas vraiment être plus féminine. » En même temps, il faudrait être bête pour penser le contraire. La fille, même le jour du bal et en sachant qu'en tant que préfète elle faisait l'ouverture, elle n'arrivait pas à se fringuer correctement.

Et voilà maintenant qu'elle lui parlait de transsexuels, elle avait visiblement un problème d'identité sexuelle et elle avait pris Arthur pour son thérapeute. Qu'est ce qu'il était censé ajouter à ça ? Il préféra ne rien ajouter.

Vint le passage sur l'alcool puis celui où Tam disait que les filles devraient se balader à poil au lieu de mettre des chaussures à talon. Idée qu'approuvait le blond. « Bah j'ai rien dit. » protesta t'il. « Mais t'inquiètes, je vais attendre. Là tu dis ça, mais dans deux trois bières... » termina t'il, amusé. Bien sûr, il ne pensait rien de tout ça. D'ailleurs, c'était Tamarah qui avait tant insisté pour qu'il vienne seul avec elle dans cette forêt et qui avait pris de l'alcool pour le faire boire, pas lui. Peut être qu'il devrait se poser des questions sur ses réelles intentions, en faite.

Elle parlait maintenant des douches des filles, où il ne faisait pas bon d'aller à n'importe quel moment si on ne voulait pas voir des horreurs, enfin c'est ce qu'elle disait. Arthur n'était pas du tout convaincu et pensait qu'elle exagérait. En plus, il ne voyait pas vraiment pourquoi des filles essayerait d'attirer les regards dans les douches alors que les mecs ne pouvaient pas aller chez les filles, ils ne pouvaient même pas accéder à leur dortoir.  « Je pense pas qu'elles font ça pour attirer les regards, c'est juste que c'est pas pratique de s'habiller dans les douches. Tu peux aller chez les préfets si ça te gêne, non ? Y a surement moins de monde. » suggéra t'il.

Il expliqua ensuite qu'il y avait des portables chez lui et la Gryffondor s'excusa en précisant pourquoi elle avait supposé le contraire. Le blond ne s'attendait pas à ce qu'elle s'excuse et ne comptait de toute façon pas en faire toute une histoire. Ce n'était pas lui qui avait des sautes d'humeur et partait au quart de tour en s'énervant pour rien. « T'as déjà enfreint des règles ? Je veux dire, des lois ? En dehors du collège ? » demanda t'il avant de répondre concernant le métier de ses parents « Ouais. Mon père est réalisateur et ma mère actrice. » Évidemment, il ne retourna pas la question à Tamarah pour des raisons évidentes.

Elle semblait d'accord pour regarder un film après mais Arthur ne lui avait jamais demandé lequel elle voulait regarder. Pourtant, elle choisissait déjà, et très franchement lui, il n'aurait pas choisi ce film là. Seul au monde. Bon d'accord, c'était dans le thème, bien que là ils étaient deux, et la civilisation n'était pas si loin. « C'est celui où le mec se retrouve sur une île et devient ami avec un ballon, c'est ça ? » Autrement dit, il devenait complètement dingue.

Arthur continua de manger des chips tandis que Tam lui disait de faire attention pour ne pas mettre le feu à la forêt. Comme si il comptait jouer les pyromanes. Bon, elle avait quand même raison de se méfier car il ne savait pas vraiment ce qu'il faisait, et c'était donc tout à fait possible qu'un accident survienne. Il commença donc à faire un espèce de cercle avec les pierres comme le lui avait dit Tamarah tandis que cette dernière attachait des arbres ensemble, puis il mit quelques branches au milieu, et ça lui sembla pas trop mal alors il alla chercher le briquet pour essayer d'allumer ça en espérant que ça fonctionne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les incroyables aventures de Tamarah Crusoé et Arthurdredie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les aventures de Tom Bombadil
» Les aventures de Lena & Fee
» Étranges aventures dans un bain [Rafa'][Un obscur jour de 1622]
» Les aventures de Petit Lys et Petite Pensée
» [UploadHero] Les Aventures de Rabbi Jacob [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 17-
Sauter vers: