AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Fiançailles chez les De Guise [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 77
Âge : 20 ans (7 septembre 1992)
Actuellement : étudiante en droit à Paris


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Mer 31 Déc - 16:34


PV Nicolas

Août 2009
Château De Guise

    Et voilà, ils y étaient. Lucy avait eu peur que cet instant n'arrive pendant tout l'été et maintenant elle souhaitait qu'il passe très vite et qu'ensuite elle puisse retourner se cacher à Poudlard où, malheureusement, on ne tarderait pas à savoir ce qui lui arrivait. De l'avis de certains (Jade entre autre), elle n'avait pas à se plaindre, pas à ce point en tout cas. Car Lucy était fiancée à Nicolas, un prince d'un pays minuscule que Lucy avait du apprendre récemment à situer sur la carte. Elle avait cacher son ennui lorsque durant le mois de juillet sa mère lui avait appris de force tout ce qu'elle était supposée savoir sur sa future belle-famille… qui, heureusement, ne serait pas là au complet pour les fiançailles. La princesse Marie serait absente par exemple car elle était retenue par des obligations ailleurs. Peut-être aussi qu'elle était comme Sebastian, pas très fan de ce projet de mariage qui n'avait pour objectif qu'elle, elle devienne princesse et redore le blason familial, et que lui, il obtienne son propre château. Pour bien montrer qu'il valait le coup de se marier à l'héritière des De Guise, les fiançailles s'y tenaient.

    La brunette s'était, dès l'arrivée des invités, collé un superbe sourire de façade sur le visage. Elle s'était inclinée comme on le lui avait enseigné alors qu'elle n'était encore qu'une enfant. Et elle s'était mise à côté de Nicolas sans même le regarder. A lui comme aux autres, elle avait fait un jolie sourire. Elle savait comment se comporter tout comme elle n'ignorait pas qu'on analysait le moindre de ses gestes. On leva des verres à leurs fiançailles, on signa des documents – elle-même signa maladroitement car elle n'avait jamais signé autre choses que des lettres intimes -, et elle mangea du bout des lèvres. Vint le moment des danses où, fort heureusement, on ne l'obligea pas à ouvrir le bal avec son soit-disant fiancé. Son père avait émis l'idée bien entendu, mais comme Sebastian était sur le point de péter un petit boulon (ou un gros) rien qu'à l'idée de voir son futur beau-frère poser les mains sur sa grande sœur adorée, on s'était dit que finalement il n'y aurait pas d'ouverture, après tout, ce n'était pas le mariage hein. Déjà qu'elle se trouvait bien trop apprêtée dans cette robe de sorcière ni vraiment rouge, ni vraiment orange. Elle était tellement longue et ses talons tellement hauts qu'elle avait bien cru qu'elle allait se casser la figure plus d'une fois.

    Le seul problème c'était que, comme la plupart des invités étaient partis danser, que Sebastian jouait à une console portable moldu sous une table en espérant que personne ne le verrait et que Nicolas, lui, n'était parti nul part, elle se retrouvait pour ainsi dire seule à ses côtés. « Désirez-vous quelque chose Nicolas ? Je peux aller vous chercher du vin, il n'y en a déjà plus. » Elle espérait que Nicolas ait une très grande envie de vin, comme ça, elle pourrait filer discrètement pendant au moins quelques minutes. Elle tapota silencieusement des doigts sur l'accoudoir de sa chaise, signe évident de sa nervosité. Néanmoins, elle continuait à se morigéner pour continuer de sourire et d'être aimable. Si seulement Jade avait pu venir !!! Elle avait été invité, mais elle n'avait pas pu être présente ! Pourtant, Lucy était sûre qu'avec la blonde dans la place, l'ambiance aurait été un poil plus détendue… de son côté en tout cas.

    Ce n'était pas qu'elle ne voulait pas de ce mariage (encore que, tout bien réfléchi, si, en quelque sorte), ni même qu'elle éprouve une révulsion particulière pour son fiancé. Elle n'avait rien à lui reprocher, il n'était pas un vieux pépé pervers, il était même assez beau, il n'en avait pas après son argent puisqu'il était tout aussi coincé qu'elle dans cette situation, mais elle avait beau faire, elle se sentait mal à l'aise en sa présence. Elle n'arrivait pas à se dire qu'elle se marierait un jour avec lui, qu'elle devait désormais lui être fidèle et soumise puisque c'était écrit, là, quelque part sur un bout de papier… Encore qu'être fidèle et soumise, ce ne serait pas difficile, elle n'avait jamais eu de béguin à l'école (même si un de ses meilleurs amis était un dragueur invétéré), et elle avait toujours obéi à son père, ce ne serait pas différent avec un mari sur le principe. Et il pouvait bien aller voir ailleurs, lui, si il le voulait, elle s'en moquait complètement. Tant de mères de ses amies étaient dans ce cas qu'elle s'était déjà habituée à cette idée là ! Qu'est-ce qui la gênait tant alors ? Allez savoir alors qu'elle-même l'ignorait… il lui donnait envie de fuir aussi vite que ses talons le lui permettraient, un point c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Ven 2 Jan - 21:58


Nicolas de Liechtenstein, prince de son état, s’ennuyait ferme. Et pourtant, la fête à laquelle il était était organisée en sa faveur, il aurait donc normalement dû s’amuser comme un petit fou. Malheureusement, il ne s’agissait ni d’une fête d’anniversaire, ni d’une célébration pour son statut de major de promo. Non, loin de là. Il s’agissait de ses fiançailles. Alors oui, il aurait dû être heureux, des fiançailles étaient toujours une chose très bien vue et très joyeuse. Sauf quand il s’agissait de fiançailles organisées par les parents des deux pauvres fiancés et qu’ils se rencontraient pour la première fois. D’accord, son père le roi avait longuement insisté sur le fait qu’ils s’étaient un jour trouvé au même moment à l’école de Sorcellerie de Poudlard, école où Nicolas avait lui-même décidé de faire sa scolarité, en renonçant à Beauxbâtons. Mais voilà, à l’époque, Nicolas avait soit une petite amie –qui avait fini par le larguer pour un abruti et avait filé dans l’est de l’Europe, en finissant apparemment sa scolarité à l’institut de Durmstrang-, soit il était déprimé dans son coin à cause du départ de ladite petite amie, de son engueulade avec son meilleur ami et d’autres problèmes divers. Autant dire qu’il n’avait pas prêté une grande importance aux autres filles de son année, de sa maison ou même de toute l’école. Seules Ena et Romilly étaient au courant de tous les problèmes et faisaient en sorte de remonter le moral du blond. Heureusement, il avait rapidement eut d’autres chats à fouetter, puisqu’il avait rempli les dossiers pour entrer dans les lus grandes écoles françaises et avait même finit à New York pendant un été pour des cours avancés.

Pas vraiment ravi d’être fiancé de force, Nicolas avait à peine parlé à celle qui lui servirait un jour d’épouse. Il ne savait pas vraiment quoi penser de cette Lucy, la première Lucie ayant été une peste qui ne pensait qu’à le mettre dans son lit. Nicolas, bien qu’adulte et vacciné, n’avait cependant pas craqué. Ce n’était pas que Lucie n’était pas séduisante et jolie, loin de là, mais elle lui tapait tellement sur les nerfs que passer ne serait-ce que cinq minutes dans la même pièce à l’écouter déblatérer sur leurs progénitures futures était déjà un défi en soit. D’après Jade, une jeune Serpentard qu’il avait connu à l’école et qui était apparemment amie avec la nouvelle Lucy, Nicolas n’aurait pas du souci avec la demoiselle… Et pour le coup, il devait bien avouer que depuis qu’ils étaient l’un à côté de l’autre, elle ne parlait pas beaucoup. Cela dit, il ne faisait pas plus d’efforts… Assis à la table aux côtés de la brune, Nicolas passait son temps comme il le pouvait. Il envoyait une rafale de messages à ses amis –il avait finit par devenir plutôt accro à son portable, alors qu’il avait regardé la chose comme s’il s’agissait d’un objet tout droit sorti des enfers la première fois qu’Emeric lui en avait montré un- et portait peu d’intérêt à ce qu’il se passait autour de lui. Alors que tout le monde, ou presque, s’était levé et dansait, Nicolas lui, était absorbé par son téléphone, faisant tout de même l’effort de le cacher un minimum. Il redressa la tête quand Lucy se décida à lui adresser la parole. Il profita de l’instant pour la détailler un peu plus. Elle n’était pas moche, loin de là, et il devait bien s’avouer chanceux. Cependant, il trouvait cela bien triste qu’il doive se la coltiner. Non pas qu’elle soit spécialement énervante –après tout, elle n’avait rien dit jusqu’à maintenant- mais voilà, elle avait quoi, dix-sept ans ? Bon, d’accord, trois ans d’écart, ce n’était pas grand-chose… Mais elle devait penser des choses atroces sur lui et sur ce qu’ils devraient faire et Nicolas n’en n’était pas spécialement ravi.

« Pas la peine de me vouvoyer, j’ai seulement trois ans de plus. Mais non merci, l’eau me va tout à fait. »

Ce n’était pas que Nicolas n’appréciait pas le fait qu’elle tente quelque chose –même si elle essayait peut-être de le fuir, allez savoir, il avait de toute manière un mal de chien à comprendre les filles- mais il ne voulait pas non plus qu’elle pense qu’elle était son esclave. Nicolas avait beau être un prince assez imbu de lui-même et parfois très clairement insupportable, il n’était pas aussi rustre et mal élevé qu’on pouvait bien vouloir le penser. Poussant un soupir il reposa son regard sur la brune et reprit :

« Je veux de ce mariage autant que toi. C’est-à-dire absolument pas, mais je ne te ferais pas de mal, si jamais cela te tracasse. Et tu n’es pas non plus obligée de venir passer toutes tes vacances scolaires en France. »

Autant mettre les points sur les i tout de suite. Bon, il aurait aussi pu lui préciser qu’il ne la violerait pas au détour d’un couloir, mais il doutait que cela ait l’effet escompté…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Indépendant

Parchemins : 77
Âge : 20 ans (7 septembre 1992)
Actuellement : étudiante en droit à Paris


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Lun 5 Jan - 8:49

    Nicolas boirait donc de l'eau, il semblait qu'il n'ait pas grande envie de vin. A ce sujet, elle était un peu partagée. Quelque part, cela signifiait qu'on ne la mariait pas à un fêtard buveur et soûlard et ça c'était plutôt une bonne nouvelle, mais cela voulait aussi dire qu'elle était coincée avec lui sans échappatoire. Remarquez, comme ils étaient sensés se marier dans quelques années, elle ferait peut-être mieux de s'y faire tout de suite, mais les silences étaient un brin gênant, de même que sa demande de ne pas le vouvoyer. Elle aimait bien le fait de mettre de la distance entre eux, après tout, ils ne se connaissaient pas. Bon, elle se souvenait de lui à l'école parce que Jade en parlait tout le temps, mais ce n'était pas une référence. Lui comme tous les autres garçons/hommes de Poudlard l'avait laissé parfaitement indifférente.

    « Mon père préfère le vouvoiement, mais je peux te tutoyer quand il n'est pas là si c'est ce que tu désires. » Elle s'enfonça un peu plus dans sa chaise puisqu'elle n'était pas destinée à la quitter et elle attrapa une mèche de ses cheveux bruns, la tournicotant autour de son index. Sans aller jusqu'à faire comme son frère et se cacher sous la table pour jouer à un jeu vidéo, elle aurait bien aimé pouvoir faire comme Nicolas et tapoter sur ce que les moldus appelaient un téléphone portable. Elle s'ennuyait ferme ce qui n'était pas pour l'aider à se sentir plus à l'aise. Une nouvelle fois, elle regretta l'absence de Jade qui était capable à elle seule de faire toute la conversation.

    Cependant, à sa grande surprise, Nicolas ajouta quelque chose, il exprima tout haut le fait que ce mariage n'était désiré par aucun des partis et évoqua les vacances. Cela donna une envie de rire irrépressible à Lucy. Les commissures de ses lèvres s'étirèrent mais elle pouffa discrètement derrière sa main. « Tu crois vraiment que je choisis de rentrer ou non en France ? Je ne sais pas comment ça se passe chez toi, mais ici, mon père ordonne et moi j'obéis. » Elle se leva et alla chercher du cidre, la seule boisson à part l'eau qu'elle avait le droit de boire (pas de vin pour elle, ça lui tournait la tête). Elle se rassit en vérifiant que son père ne l'avait pas vu quitter Nicolas et se servit. Tout en tenant sa coupe, elle reprit sa position de jeune fille de bonne famille, un sourire factice sur le visage lorsque son regard croisé celui de quelqu'un sur la piste. Elle enchaîna cependant puisque Nicolas semblait être prêt à mettre les choses au clair entre eux.

    « Jade m'a beaucoup vanté tes mérites alors je vais te confier un secret. Tu vois mon petit frère là-bas, sous la table ? A l'origine c'était lui qui devait se retrouver fiancé avec une princesse choisi par mon père. Parce qu'il porte notre nom de famille. Les De Guise sont une famille très ancienne avec beaucoup d'histoire… Papa tient à ce qu'elle perdure. Seulement Bash n'est pas fait pour cette vie là, les courbettes, l'étiquette, les règles… il n'arrive même pas à se tenir cinq minutes à table sans commencer à ronchonner. » Elle quitta son sourire de façade pour un qui était plus attendri, elle adorait son mignon petit frère, même si il était une vraie tornade. « Alors j'ai passé un marché avec mon père, ma liberté contre celle de mon frère. Je dois me soumettre à tous les ordres de mon père sans discuter et Sebastian sera libre de faire ce qu'il veut de sa vie. Je suis moins bien qu'un garçon, mais j'ai toujours été douée pour respecter les règles… alors voilà où nous en sommes. » Elle engloba la salle d'un geste discret de la main. C'était parce qu'elle avait passé ce marché avec son père qu'elle avait signé l'accord pour les fiançailles avec Nicolas. Ils en étaient là parce qu'elle protégeait son frère d'une vie qui ne lui correspondait pas. Elle, et bien, elle n'aurait pas craché sur un mariage d'amour, mais à tout le moins avait-elle plus de goûts pour les mondanités et l'étiquette.

    « Et toi ? Comment tu t'es retrouvé à signer ce bout de papier ? Tu étais déjà fiancé non ? » Lucy connaissait son homonyme pour avoir grandi dans les mêmes cercles qu'elle. Elle ne l'aimait pas beaucoup, la trouvant vulgaire et malpolie envers ceux qui étaient d'un rang social inférieur au sien. Comme elle ne connaissait pas les sentiments du jeune homme à son propos, elle s'était toutefois abstenue de tout commentaire à ce propos, après tout, peut-être que ces nouvelles fiançailles brisaient une histoire d'amour ! Elle ne voulait pas se montrer blessante. Et si Nicolas lui répondait que ce n'était pas ses oignons et bien… elle retournerait à son silence et sa contemplation de la salle. C'est ce qui était bien avec Lucy, elle n'était pas difficile à vivre.
{833}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Lun 19 Jan - 17:43


Nicolas savait s’amuser. Il buvait, de temps à autre, mais ne s’en était jamais rendu malade. Il n’avait pas cette culture là et ne comptait pas l’acquérir un jour. Tant mieux, vous me direz. Enfin bref. Il avait proposé quelque chose à Lucy, et si elle pensait que son père ferait la fine bouche si elle agissait comme il le proposait devant ce dernier, que pouvait-il dire ? Elle connaissait son père mieux que lui, à elle de voir. Mais elle n’avait pas à se forcer pour lui. Il n’était pas quelqu’un qui réclamait absolument le respect. Bien sûr, il aimait être respecté et avait été assez casse-pieds plus jeune avec cela… Mais il avait grandit et était plus mature… Comme quoi, un homme peut changer.

« Et bien, je suis sûr que tu pourras toujours trouver quelque chose pour le tromper. Jade sera sûrement ravie de t’accueillir si tu ne veux pas être avec moi. Tu vas pouvoir transplaner bientôt, mentir sera un jeu d’enfant…»

Après tout, Jade et elle étaient amies, quoi de mieux qu’un été entier ensemble ? Enfin, encore fallait-il supporter Jade continuellement pendant deux mois, mais comme elles étaient dans le même dortoir, c’était déjà plus ou moins ce que Lucy faisait pendant dix mois, non ? Et si jamais son père décidait de rendre une petite visite au prince, eh bien elle pourra tout simplement transplaner à l’appartement de Nicolas en une seconde… Puis elle lui expliqua comment elle s’était retrouvée dans cette position. Comme s’il en avait quelque chose à faire. Cependant, il l’écouta et fut même plutôt impressionné par la force de caractère qu’elle avait… Elle s’était portée volontaire pour sauver son frère… Eh bah…

« Sérieux ? Tu dois être la seule fille qui serait capable de faire ça pour sauver son petit frère… En tout cas, Jade ne ferait sûrement pas cela pour ses soeurs… »

Et nicolas était bien placé pour le savoir puisqu’il avait aussi bien le point de vue de Jade, qui détestait ses deux soeurs, que celui d’Opalyne, qui détestait sa petite soeur. Sauf que maintenant, Opalyne lui avait tourné le dos et qu’il n’avait plus aucune nouvelle d’elle. Ils s’étaient embrassés et puis quoi ? Rien. Quand il avait quitté Poudlard, la rousse n’avait pas pris le temps de répondre à une seule des lettres qu’il avait bien pu lui envoyer. Il ne savait pas ce qu’elle devenait, où elle pouvait bien vivre, si elle était toujours au Royaume-Uni. Il avait commencé à l’aimer, à l’apprécier plus qu’il ne l’aurait dû. Et finalement, tout avait été avorté avant que cela ne devienne sérieux. Peut-être n’était-ce pas plus mal, cela dit. Comment aurait-il fait si son père avait décrété qu’il devait se fiancer s’il avait fini par sortir avec Opalyne ? Au final, ce n’était peut-être pas plus mal oui. Quand Lucy lui demanda comment lui s’était retrouvé dans cette sordide affaire alors qu’il était déjà fiancé, il s’enfonça dans sa chaise et se mit à faire tourner son verre sur lui-même.

« Lucie est une garce. Tout ce qu’elle voulait, c’était être dans mon lit. Je suis sûr et certain qu’elle était loin d’être aussi pure qu’elle le prétendait. Mais mon père fait cela pour me caser quelque part. Mon frère Joseph, le prince héritier lui a mené la vie dure il y a quelques années, il voulait renier son titre et me le donner. Marie aurait été verte, mais George, mon autre frère, se fiche du trône de toute manière, donc j’aurais hérité du titre. J’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté et Joseph a fini par changer d’avis. »

Il avait eut tellement d’espoir suite à la décision de Joseph de lui céder le trônee qu’il avait voulu être le meilleur possible dans tous les domaines. Il avait voulu surpasser Marie également et s’était vraiment mis au travail. Cela avait payé puisqu’il avait pu partir aux Etats-Unis pour un été, et qu’il avait eut ses concours haut la main. Tout cela pour que Joseph comprenne finalement que la place qui lui revenait était celle qu’il tentait de fuir et que Nicolas ne soit rejeté une fois de plus. Il avait été plus en colère que jamais et lorsque son père lui avait annoncé ses fiançailles avec Lucie, il avait explosé. Même Marie, qui ne tenait pourtant pas son plus jeune frère dans son coeur n’avait pas compris pourquoi leur père lui infligeait cela. Il avait voulu être plus respectable, il avait changé… Et voilà comment on le remerciait.

« Pas de trône pour moi, et un père las d’avoir un fils insupportable. J’ai eu beau lui ramené des notes excellentes, avoir des concours dans des écoles prestigieuses, il a décrété que ma vie serait dictée par ses choix. Les joies d’être un prince. Désolé que tu sois mêlée à tout cela. »

Nicolas n’étant pas le genre de personne à déprimé, il n’avait pas déprimé quand son ère lui avait annoncé la nouvelle. Il ne déprimait pas maintenant non plus. Au contraire, il était même plutôt chanceux de tomber sur une jeune demoiselle et pas une vieille toute ridée à qui il aurait dû faire un héritier. A cette seule pensée, un frisson lui parcouru l’échine. Au moins Lucy était-elle mignonne… Et comme elle était encore à l’école, il aurait la paix avec ses obligations quelques temps encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Indépendant

Parchemins : 77
Âge : 20 ans (7 septembre 1992)
Actuellement : étudiante en droit à Paris


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Mer 4 Fév - 17:16


    « Je ne mens jamais, encore moins à mes parents. De toute façon, je suis encore à Poudlard pour deux ans et nous trouverons bien un moyen pour contenter nos parents sans nous pourrir l'existence d'ici là. » Ou pas. Mais il fallait bien essayer d'y croire. Au minimum, Lucy se disait que Nicolas n'étant pas beaucoup plus motivé qu'elle, ils pourraient très bien être un couple d'apparat où chacun vaquait à ses occupations en dehors des mondanités. Ne pensez pas par là qu'elle songeait à tromper Nicolas (même si est-ce que ça comptait comme tromper dans les mariages arrangés ? Sûrement que oui, il devait y avoir une close à ce sujet dans leur contrat, il faudrait qu'elle le relise, juste par curiosité), elle n'avait vraiment pas l'intention de devenir ce genre de femme, en revanche, aller voir ses amies, faire de l'équitation et toutes les autres activités qu'elle affectionnait avec ou sans son futur époux, ça, en revanche, elle espérait bien que ça se passe ainsi. Elle-même n'était pas embêtante comme Nicolas devait sûrement s'en rendre compte au fil de la conversation. Le seul vrai défaut de Lucy était qu'elle était excessivement conventionnelle. Elle aimait l'ordre. Ah, et elle n'était pas du genre super communicative non plus ! Mais ça, avec une amie comme Jade, c'était à peine si cela se remarquait (elle l'était pour deux), idem quand elle était avec Bash.

    « Ce n'est pas la même relation, Jade n'aime pas ses demi-sœurs, alors que moi j'aime beaucoup mon petit frère. » Elle faillit ajouter qu'en revanche, lui n'était pas très aimé de Sebastian mais au fond Nicolas devait s'en moquer comme de sa première chemise de ce que pensait son futur beau-frère. D'autant que celui-ci n'était pas des plus crédibles à jouer sous la table avec sa console.

    Elle failli recracher son verre d'eau (heureusement elle avait des manières ET des bons réflexes) quand Nicolas lui parla de Lucie, son ancienne fiancée. Elle se contenta de hoqueter et de tousser. « Pardon. C'est pas croyable, mais qu'est-ce qu'elle a dans le crâne ? Seigneur tout puissant, c'est tellement… beurk. » Elle grimaça avant d'ajouter. « Attention, hein, ce n'est pas contre toi, tu es tout à fait charmant – Jade me l'a seriné un petit millier de fois – mais dans notre milieu, la réputation est tout. Se comporter comme la dernière des traînées c'est se gâcher les cinquante années suivantes. Après, quand c'est par amour, c'est autre chose mais là cela paraît être un comportement si… trivial. » Comprenez que le jeune prince pouvait être tranquille avec sa nouvelle fiancée, elle n'allait pas lui faire d'avance ! Non seulement elle n'en avait pas envie (il était loin d'être laid mais rien que par esprit de contradiction, ça partait mal), mais quitte à se marier par pure convention autant pousser le truc jusqu'au bout et attendre le mariage. Elle comptait bien s'offrir le plaisir d'une luxueuse et superbe robe aux frais de son père. Il faudrait qu'elle demande un jour à l'occasion si Nicolas avait quelque chose contre les mariages en extérieur, elle aimerait assez qu'ils fassent ça dans un joli jardin fleuri. Leur mariage serait parfait. Parfaitement faux, mais parfait quand même. Pour le coté faux, elle se disait que ça le serait aussi un tout petit moins quand Nicolas ne serait plus un total inconnu – à moins qu'elle ne se mette à le détester mais pour l'instant, ça allait -. Peut-être qu'ils pourraient être bons amis à défaut d'être amoureux. Mais il verraient ça avec le temps.

    « Je suis désolée pour toi en tout cas… moi, au moins, je peux me dire que je l'ai choisi. Pour mon frère, mais ça reste un choix. Je ne sais pas si ça t'aidera mais j'essaierai d'être la fiancée qu'on attendait pour toi, comme ça ton père te laissera peut-être plus de latitude une fois que tu seras marié et que tu auras ton propre domaine. » Elle avait un peu de mal à se projeter dans cette situation qui n'aurait lieu que dans plusieurs années et où elle devrait vivre avec celui qui n'était, dans l'immédiat, que son voisin à table. Mais comme selon les termes des papiers qu'ils venaient de signer, cela devrait arriver, autant essayer de le verbaliser… pas trop quand même hein, elle essayait juste d'être gentille et compatissante, il ne fallait pas pousser non plus. Cela étant, elle ne mentait pas, elle ferait une bonne fiancée. Faire ce qu'on attendait d'elle, c'était sa spécialité.

    « Tiens, si tu veux… on pourrait aller danser. Tu danses bien m'a-t-on dit ? Moi… ce n'est pas terrible, mais je gère à peu près la valse, noblesse oblige. Ils ne sont pas obligés de savoir que tout en valsant nous nous demandons toujours ce que nous fichons là. » Elle eut un petit sourire. Elle ne savait pas trop comment sa proposition allait être accueillie. Elle espérait qu'elle ne soit pas interprétée autrement que comme une main tendue à un camarade d'infortune. Au départ, elle pensait vraiment ne pas danser du tout, ça l'arrangeait bien après tout, mais maintenant qu'elle savait qu'ils étaient plus ou moins dans la même galère, elle se figurait un peu mieux y mettre des contours qui feraient plaisir à tout le monde. Il faut dire qu'elle s'ennuyait sec aussi. Cela ne l'empêchait pas de regretter sa proposition maintenant qu'elle était faite, d'ailleurs, elle hésitait à revenir dessus en prétextant une plaisanterie… puis, elle se souvint qu'elle venait de signer un papier qui disait qu'elle devrait finir ses jours avec cet homme. Si elle n'était même pas capable de proposer poliment une valse – qu'au demeurant il pouvait tout aussi poliment décliner -, c'était fichu, ils n'arriveraient jamais à communiquer.

    En attendant la réponse, elle eut une petite pensée pour Jade. Son amie ne pourrait pas dire qu'elle n'avait pas essayé d'être aimable. Elle avait engagé la conversation et maintenant elle proposait un genre de pacte de non agression façon vieille noblesse. Oui, vraiment, Jade ne pourrait qu'approuver (précisons à cet effet que c'était aussi d'elle que Lucy tenait les prouesses en danse de Nicolas – Jade ou la mine d'information par excellence -).
{1 029}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Lun 16 Fév - 18:51


Il connaissait bien le problème entre Jade et Opalyne, pour avoir été assez proche des deux. Enfin, techniquement, il avait été bien plus proche d’Opalyne que de Jade, mais Jade lui envoyait encore régulièrement des lettres alors qu’Opalyne était aux abonnés absents et que cela ne lui avait pas vraiment plu. La rousse savait qu’il avait craqué pour elle et lorsqu’il était parti de Poudlard, elle avait disparu dans Londres. Il avait du demandé aussi bien à Jade qu’à Heaven pour de quelconques nouvelles. Jade s’était révélée complètement inutile, n’ayant aucune nouvelle. Elle lui avait bien dit qu’elle travaillait apparemment dans un bar de Londres et c’était grâce à Heaven qu’il avait su qu’elle était en réalité dans le même bâtiment que sa chère soeur Marie. Et bien évidement, vu les relations qu’il entretenait avec Marie, il était hors de question qu’il lui demande quoi que ce soit.

« Cela dit, je n’aurais sûrement pas fait ça pour mes frères et soeurs… Si j’avais été plus âgé. Je n’aurais sûrement rien dit si j’avais été le prince héritier… Une girouette en guise de roi, le peuple va être ravi. »

Oui, Nicolas en voulait toujours à Joseph de lui avoir laissé l’espoir d’être le futur roi du royaume. Nicolas avait déjà coucher sur parchemins de nombreuses idées, et finalement, quand il pensait que tout irait bien au final, son frère avait décidé de retourner sa veste et d’accepter finalement le titre qui lui revenait de droit. De là, Nicolas n’avait plus adressé une seule fois la parole à son frère. Et cela faisait maintenant quelques années que cela durait. Donc si Joseph avait été le premier à tenter de revenir vers le jeune homme, tous ses efforts avaient été anéantis en une fraction de seconde. Pour ce qui était de son ex-fiancée, Nicolas balaya la question d’un revers de la main.

« C’est Lucie. Je ne cherche plus. Je n’ai jamais cherché en fait. Qu’elle fasse ce qu’elle veut, je m’en contrefiche. »

Et qu’elle fasse ce qu’elle voulait sans lui, ça le rassurait. Romilly avait eut beau lui répéter qu’il devait franchir le cap pour autre chose que pour ses enfants, avec Lucie, il aurait préféré lui lncer un sortilège en pleine face pour qu’elle arrête de le coller. Sérieusement, comment certaines filles pouvaient être aussi insupportables ? C’était à croire qu’elles n’avaient rien dans la tête… Quoi que pour le cas de Lucie, Nicolas n’était pas sûr qu’autre chose puisse être valide. Lorsque Lucy lui dit que son père le laisserait sûrement tranquille quand il aurait son propre domaine, il laissea un rire sarcastique s’échapper d’entre ses lèvres.

« Mon père me laissera tranquille seulement si un des autres se met à faire n’importe quoi. Crois-moi, il m’aura à l’oeil jusqu’à sa mort. »

Oh, il ne souhaitait pas la mort de son père, bien évidement que non ! Cela serait une trahison envers la couronne, et même lui, propre fils du roi, n’échapperait pas à la sentence fatale ! Mais il savait ce qui l’attendait et ne se faisait pas trop d’illusion. Néanmoins, quand Lucy lui proposa de danser, il décida de prendre la perche qu’elle lui tendait. Quitte à être coincée avec elle jusqu’à la fin de sa vie, autant essayer de rendre les choses moins… Gelées…

« Hum ? Oui, pourquoi pas. Tu n’as pas besoin d’être excellente si celui avec qui tu danses se débrouille… » Nicolas se leva et s’inclina près de Lucy en lui proposant sa main. « M’accorderais-tu cette danse ? »

Et bien quoi ? Autant faire les choses correctement. Nicolas avait évolué dans ce monde depuis son plus jeune âge et connaissait les codes par coeur, ce n’était pas parce qu’il était désormais fiancé qu’il allait tout envoyer valser. Lorsque Lucy eut pris sa main et qu’ils furent sur la piste de danse, Nicolas guida la danse. Il voyait son frère, George, du coin de l’oeil, lever les pouces pour dire qu’il était fier de lui. Il voyait le père de Lucy se réjouir de cette danse, et d’autres personnes qu’il ne connaissait que de nom les fixer du regard, comme s’ils s’attendaient à ce qu’ils s’embrassent là, maintenant, aux yeux de tous.

« Je ne veux pas que tu crois que je n’ai rien à faire de ce mariage. Je suis contre, tout comme toi, mais je ferais des efforts pour que tu ne t’ennuies pas. »

Bon, certes, lesdits efforts allaient être durs à faire, Nicolas se voyait mal en couple avec une fille qu’il n’avait pas choisi, qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam ni même de Merlin, mais il n’était pas si horrible que cela non plus. Il avait été un petit ami parfait avec Caroline, il le savait, elle avait juste pris la fuite avec le mauvais garçon. Mais il n’était pas le genre de petit ami qui souhaitait tout diriger. Lucy aurait le droit de faire ce qu’elle voulait -tant qu’elle ne le trompait pas, il voulait bien accepter plusieurs, mais pas ce point- et si elle n’avait pas envie de le voir, libre à elle. Bien que comme elle l’avait précisé avant, elle devrait tout d’abord obéir à son père. Et Nicolas doutait fortement que son père la laisse faire ce qu’elle veuille, maintenant que les papiers étaient signés pour de bon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Indépendant

Parchemins : 77
Âge : 20 ans (7 septembre 1992)
Actuellement : étudiante en droit à Paris


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Mar 3 Mar - 11:22

    Lucy tourna son verre entre ses doigts, elle semblait pensive et elle l'était effectivement. Il n'y avait pas de guerre de succession entre Bash et elle, ils étaient tous les deux aussi peu intéressé par leur patrimoine l'un que l'autre. De fait, par le mariage avec Nicolas, elle devenait l'héritière principale, mais elle ne se voyait pas spoiler son frère pour autant. En fait, on pouvait même pousser jusqu'à dire qu'elle ferait et faisait déjà tout ce qu'il fallait pour que son frère soit heureux. Peut-être parce que, elle, elle n'arrivait pas à l'être et qu'il ne lui semblait que justice qu'au moins un d'eux deux le soit. Elle se disait parfois que son frère avait du naître avec le manuel de la joie de vivre alors qu'elle, de son côté, n'avait jamais eu ne serait-ce que l'ébauche d'un mode d'emploi.

    « Ton père semble en bonne santé. Si c'est le trône que tu veux, il n'est peut-être pas trop tard. » Elle n'était pas à Serpentard pour rien et une partie de son cerveau – contre son gré – échafaudait déjà un ou deux plans pour que Nicolas puisse atteindre ses objectifs. Sauf que l'autre partie de son cerveau lui criait qu'elle avait assez d'ennui comme ça en devant simplement épouser un prince, alors s'il devenait l'héritier, elle allait en baver ! Mais, que voulez-vous, Lucy avait bon cœur. Elle décida néanmoins de laisser ses méninges tranquilles pour le moment, elle verrait un peu plus tard comment aider Nicolas, quand ils se connaîtraient mieux. Parce que à la base elle n'avait aucune envie d'être mêlé à ça, même pas pour son fiancé, actuellement presque un inconnu. Mais elle se connaissait, il n'y avait pas que pour son frère qu'elle était prête à se battre, il suffisait qu'elle devienne amie avec Nicolas pour qu'elle devienne alors sa plus grande alliée. Elle était comme ça, chez elle, c'était spontanée. Et même si elle avait un grand sens des convenances, elle était capable du pire pour ses proches : y compris sacrifier son existence entière au profit de son frère…

    Lucy ne répondit pas au sujet de son homonyme, elle se contenta de finir son verre (plus proprement). Quelque part, c'était mieux qu'il ne soit pas plus attaché que ça à son ancienne fiancé. Au moins, elle ne devenait pas une briseuse de couple en même temps qu'une gêneuse.

    « Et bien qu'il t'ait à l’œil alors, être sous surveillance, c'est ma spécialité. » Elle voulait sous-entendre par là qu'elle jouerait à la perfection le rôle qu'on attendait d'elle. Elle ne porterait pas préjudice à son futur fiancé, ceci d'autant plus qu'elle ne comptait pas non plus se causer des ennuis à elle, et il semblait que les deux soient désormais liés. Et comme il était question d'être sous surveillance, elle proposa qu'ils dansent. Après tout, c'étaient leurs fiançailles, normalement ils devaient avoir l'air heureux (oui, l'air seulement, faut peut-être pas trop forcer le trait non plus). Maintenant qu'elle avait un peu discuté avec lui, elle se sentait moins mal à l'aise en présence de Nicolas. Sûrement un des avantages de leur peu de différence d'âge et du fait que Jade chante ses louanges depuis qu'elle avait eu connaissance de ces fiançailles. Et, justement, elle savait très bien qu'il faisait mieux que se débrouiller en danse. Il avait fait parti de Sterne et avait été dans les meilleurs. Lorsqu'il formula une invitation à danser protocolaire, elle se tint très droite sur sa chaise, les mains sagement posées sur ses cuisses (elle avait laissé son verre à un serveur un peu plus tôt) et en tendit une pour que Nicolas la prenne. Elle se leva ensuite avec élégance, un superbe sourire de façade sur le visage et un regard à son fiancé qui aurait pu être interprété pour un semblant d'affection alors qu'en réalité, elle était seulement contente que son plan marche (mais que tout le monde croit que ce mariage était sur la bonne voie les arrangerait tous les deux, s'ils jouaient bien le jeu ce soir, ils pouvaient même espérer avoir plusieurs mois de répits! Elle n'y avait pas pensé au départ mais en fait, c'était logique !).

    Elle laissa Nicolas la guider – ce qui était ce qu'exigeait ce type de danse, le protocole, et la maladresse de Lucy – et observa la foule autour d'eux. Elle avait l'impression que son initiative avait détendu tout le monde, son père souriait maintenant (sûrement fier de sa fille) et il discutait avec bonne humeur avec la mère de Lucy qui semblait moins soucieuse qu'en début de soirée. Bien, c'était toujours ça de pris. En revanche, Bash était sorti de dessous de la table et il était le seul qui les regardait danser avec animosité. Elle lui sourit pour qu'il se calme, un genre de communication muette qui eu pour effet que son petit frère comprenne qu'il devait rester en retrait.

    « Oh… tu sais, je ne suis pas très difficile. Je pense que nous arriverons à trouver des compromis si nous sommes décidés à faire des efforts chacun de notre côté. Ce qui m'ennuie le plus dans cette histoire de mariage c'est que nous nous connaissons très peu, je ne sais rien de qui tu es vraiment, tout ce que je sais de toi ce sont mes parents ou Jade qui me l'ont appris. Et ça, c'est source d'angoisse parce que si ce mariage se concrétise, nous vivrons ensemble. Je voudrais que nous soyons heureux, sauf que je ne sais pas encore si ce sera possible. » Mais ce n'était pas complètement exclu non plus. D'ici à ce qu'ils se marient, ils se connaîtraient mieux. Il saurait qu'elle ne pouvait se passer d'activité au grand air, qu'elle avait du mal à sortir du cadre dans lequel on l'avait élevé… et peut-être qu'il arriverait à faire avec. Restait le problème des trucs plus intimes qu'un mariage sous-entendait mais elle préférait ne même pas y penser, c'était bien trop abstrait à ses yeux. Pourtant, elle était sûre de vouloir des enfants (au-delà du fait que c'était ce qu'on attendait d'elle hein), sauf que dans son esprit ils étaient déjà tout fait vous voyez, elle zappait l'étape de la conception. Mais qui pouvait lui en vouloir ? Elle était une pure jeune fille de bonne famille ! Et puis, comme c'était pour dans longtemps, elle n'avait pas vraiment de raison de penser à ça, alors qu'avoir des atomes crochus ou non avec son fiancé, ça, ça serait essentiel à chaque fois qu'ils devraient se voir !
{1 087}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Jeu 12 Mar - 20:28


Lorsque Lucy lui dit qu’il n’était pas trop tard pour qu’il puisse avoir le trône, Nicolas secoua négativement la tête. Il avait déjà réfléchi à toutes les possibilités et maintenant que Joseph avait officiellement accepté son titre de prince héritier, tout était fichu. Ce qu’il devrait faire, c’était tué son frère, pour avoir une chance d’avoir le trône. Marie était une fille, elle ne pouvait pas régner, mais elle saurait sans doute comment rendre le processus pour faire de son petite frère l’héritier un terrible enfer. Et qu’on soit bien clair, Nicolas ne pourrait JAMAIS tuer son frère. Ils avaient beau ne pas s’aimer -ou du moins, ne pas se supporter, c’était encore autre chose- il n’irait jamais jusque là. Quand bien même il désirait le trône de son père de tout son coeur et de toute son âme.

« Joseph a accepté son titre d’hériter, c’est trop tard. Quand il a voulu me léguer le titre, mon père n’aurait eut qu’à approuver, personne n’aurait rien pu dire. Maintenant, il faudrait que Joseph refuse son titre, et si possible, me propose comme héritier. Comme la dernière fois. Sauf que Marie ne se laissera pas avoir une seconde fois. George s’en fiche, il ne veut pas être roi, mais Marie préfèrerait mourir que de me voir sur le trône. »

D’ailleurs, Lucy connaissait-elle la fratrie De Liechtenstein ? George était venu aujourd’hui, donc elle l’avait vu, bien entendu, mais pour Joseph et Marie, il n’était pas bien sûr. En même temps, de son point de vu à lui, ce n’était pas une très grosse perte de ne pas les connaître, mais s’ils devaient être mariés, Lucy allait bien devoir les rencontrer un jour ou l’autre… Il serait donc bête qu’elle tombe sur eux sans pouvoir les reconnaitre. Mais Nicolas se soucierait de cela une autre fois, il devait déjà réussir à surmonter aujourd’hui, et tous les regards anxieux braqués sur eux n’aidaient pas réellement !

Quand ils se rendirent sur la piste de danse, Nicolas n’eut bien sûr aucun souci pour guider Lucy. En même temps, il avait appris les danses de salon depuis qu’il était capable de marcher et il avait pris des cours de danse avec un professionnel dès qu’il avait pu ennuyer son père. Il avait également été à Sterne et au final, cela pouvait se voir sans problème qu’il était un as de la danse. Bien que la plupart des gens présents ne devaient pas penser une seule seconde que Nicolas avait un bon niveau en break dance… Il remarqua que l’ambiance s’était détendue et il esquissa un léger sourire. Alors que Lucy lui disait ce qui la contrariait sur ce mariage arrangé, Nicolas haussa un sourcil.

« Pose moi les questions que tu veux, je peux sans doute aider… »

Après tout, si elle se posait des questions sur lui, il était le mieux placé pour y répondre non ? Et si on les voyait, après cette danse, continuer à parler et ne pas se snober comme ils l’avaient pendant la moitié de la journée, tout le monde serait content et on leur ficherait la paix. Qui irait risquer de déranger un couple en pleine conversation hein ?!

« Tout ce que je sais de toi, si cela peux te rassurer -tu verras que nous en sommes au même point- c’est que tu es à Serpentard et que tu vas entrer en sixième année. J’ai également un rapport complet sur l’histoire de ta famille, que je n’ai pas lu complètement, je crois que je me suis endormi à la quatrième page, et une photo qui doit dater de l’été dernier… »

Tout cela faisait partie du dossier que son père lui avait donné lorsqu’il lui avait dit qu’il n’était plus fiancé à Lucie de Sorgue, mais à Lucy de Guise. Décidément, en plus d’avoir un truc avec les Lucie (et autres variantes du prénom), il avait également quelque chose avec les noms de famille ressemblant au leur (on fait, ici, référence au « de » bien évidement !) Mais Nicolas ne pouvait de toute manière pas aller à l’encontre de son père sans risquer d’être déshérité et déjà qu’il n’allait pas avoir le trône, il n’allait pas risquer de voir sa fortune s’évaporer en un claquement de doigts…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Indépendant

Parchemins : 77
Âge : 20 ans (7 septembre 1992)
Actuellement : étudiante en droit à Paris


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Ven 3 Avr - 12:47


    « Tes rapports avec ta fratrie ont l'air… compliqué. » Elle ne savait pas si c'était le terme exact, mais on était très loin de la relation qu'elle entretenait avec son petit frère à elle. Jamais elle ne chercherait à s'interposer entre un souhait de Bash et lui. Au contraire, elle l'aiderait de tout son coeur, et si elle avait cru une seule seconde qu'hériter du château lui ferait plaisir, elle lui aurait tout cédé. Mais pour lui, c'était au contraire une contrainte, alors elle avait pris sur elle pour que tout se passe bien. En plus, elle s'en fichait un peu que sa vie soit réglée comme du papier à musique par son père. Elle n'avait aucun rêve particuliers, aucun goût pour un métier spécifique. On aurait pu croire qu'à cause de ça, elle manquait de personnalité, ce n'était pas le cas, c'était seulement que ça ne lui coûtait pas de faire ce qu'on lui demandait car finalement c'était ça qui lui plaisait. Et elle avait des ambitions – sinon elle ne serait pas à Serpentard – sauf qu'elles concernaient presque toutes le bonheur de son frère, pas le sien. Elle voulait être parfaite, mais elle le voulait pour lui, pour le libérer de cette vie qui le rendait malheureux. Et puis, elle aimait ses parents, leur faire plaisir, ça la rendait heureuse. Cela dit, le mariage arrangé, ça représentait quand même un sacrifice plus grand que ceux qu'elle faisait d'habitude, elle devait bien l'admettre.

    Finalement, ils dansèrent, tout en continuant à discuter. Lucy exposa ses craintes principales. Elle n'avait rien contre Nicolas en soi, ce qui la dérangeait c'était qu'ils étaient de parfaits inconnus ce qui n'était quand même pas vraiment ce à quoi elle était habituée quand on lui parlait de mariage. Bien entendu ça se faisait encore beaucoup chez les sang pur et la noblesse, mais bon, ça restait une pratique un peu désuète quand même.

    « Hum… c'est que je ne sais même pas par quoi commencer… tiens, par exemple, qu'est-ce que tu aimes faire pendant tes loisirs ? » Cette question en valait bien d'autres si on y pensait. Et en général des époux passaient du temps ensemble quand ils en avaient de libre. En plus au niveau professionnel, elle aussi avait eu le droit à un dossier complet sur Nicolas (sauf qu'elle l'avait lu jusqu'au bout) et elle voyait bien qu'il était très travailleur. Ce n'était pas ce qui l'intéressait. « En fait, j'aimerai bien savoir si on va réussir à se trouver des activités communes. Non pas que je veuille m'imposer, si tu préfères que je reste discrète, je le serai, mais la vie à deux est sûrement plus amusante quand on peut faire des choses ensemble. » En plus elle avait grandi avec des parents amoureux l'un de l'autre alors forcément, elle avait une vision assez précise de ce qu'était une « vraie » relation de couple marié. Sans atteindre ce niveau, elle espérait au moins une relation cordiale.

    Et à ce sujet, ça ne suffisait peut-être pas qu'elle sache des choses sur lui, il fallait peut-être qu'il en connaisse sur elle aussi. « Moi j'ai lu ton dossier et ça ne m'a franchement éclairé donc je ne pense pas que le mien aurait servi à quelque chose. Surtout que la plupart des trucs qui y sont écrits sont probablement exagérés ou faux. Mes parents ne sont pas de grands fans de tous mes passe-temps. » Il y en avait plusieurs qu'ils approuvaient et d'autres pas du tout, mais comme Lucy était plutôt une fille obéissante, on lui passait quelques « caprices » comme disait son père.
{604}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 822
Âge : o6.12.1989 ;; 23 ans
Actuellement : Roi du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   Mar 2 Juin - 22:34


Dire que ses relations avec ses frères et soeurs étaient compliquées était légèrement faible. Ce n’était pas compliqué, c’était en fait complètement invivable et ingérable. Enfin, cela ne concernait seulement cette peste de Marie et ce prétentieux de Joseph. Avec George, il n’avait aucun souci. George était d’ailleurs présent aujourd’hui, contrairement aux deux autres. Nicolas n’allait pas s’en plaindre, il n’avait pas spécialement envie de les voir, pour être honnête. Enfin bref. Il pouvait comprendre que certains voyaient ses relations fraternelles d’un oeil bizarre, ce n’était pas commun de se faire la guerre entre frères et soeurs. Jade le comprenait, car c’était la guerre entre elle et ses demies-soeurs. Lucy, qui adorait visiblement son petit-frère, aurait bien du mal à le comprendre. Et il pouvait se faire à l’idée qu’ils étaient différents sur de nombreux points. Si seulement ils pouvaient s’entendre sur certains autres, tout irait sûrement mieux dans leur mariage arrangé. Après tout, il n’était pas si horrible que cela, n’est-ce pas ? Et Lucy ne semblait pas être une de ces filles qui, comme Lucie de Sorgue, ne pensaient qu’à leur titre et leur rang. Peut-être que, s’ils y mettaient chacun du leur, ils pourraient arriver à quelque chose. Quelque chose de pas trop mal.

Ce qu’il aimait faire pendant son temps libre ? La question lui fit soulever un sourcil. Il ne s’attendait pas à ce genre de question. A vrai dire, il ne savait pas vraiment à quoi il s’attendait. Cela dit, cette question était plutôt bonne également. Après tout, c’était sûrement dans ces moments là qu’ils risquaient de se retrouver. Même s’il n’était pas le Prince Héritier, Nicolas aurait beaucoup à faire au château, ainsi que pour son école française. Il l’avait voulu, il n’allait pas s’en plaindre.

« Et bien, depuis que je suis petit, je prends des cours de danse. J’étais à Sterne à Poudlard. En ce moment, je dois bien avouer que je n’ai plus trop le temps. Sinon, je lis beaucoup. Et je pratique beaucoup l’art des potions. »

Il ne faisait pas grand chose en soi. Généralement, il avait peu de temps libre, surtout ces derniers temps. Il voulait être le meilleur à Sciences Politiques, et cela engendrait une quantité de travail phénoménale. Mais il n’était pas un flemmard, loin de là, et il était hors de question qu’il échoue pour une chose aussi bête que prendre du temps pour lui. Mais il pourrait, si Lucy n’était pas aussi chiante que la précédente, lui accorder du temps sans se sentir coupable de le gaspiller.

« Et quels sont ces passe-temps que tes parents n’apprécient pas ? Je dois bien t’avouer que mon père n’apprécie pas tellement mon amour de la danse. »

Et pourtant, il ne dansait pas du classique. Enfin, il avait bien essayé, une ou deux fois, mais ce n’était pas ce qu’il aimait. Il était plus du genre  hip hop et street dance. Pas de quoi satisfaire son père le roi. Bon, il se débrouillait très bien dans les danses de salon et les danses qui étaient communément dansées au château, mais ce n’était que rare….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiançailles chez les De Guise [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiançailles chez les De Guise [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rupture de fiançailles
» Des bagues de fiançailles !
» Retrouvailles & Fiançailles [Pv: Aaron, Jacob & Swann ]
» Des fiançailles nobles par nature
» visite chez le gynéco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 19-
Sauter vers: