AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Une affaire politique [pv Hermione Weasley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Une affaire politique [pv Hermione Weasley]   Mar 24 Fév - 13:53

Une affaire politique !
[pv Hermione Weasley]

---------------------------------------------------------------------------------------------
Ne penses-tu pas qu'il s'agisse d'un piège ?

Assis dans son fauteuil, Victor regardait sa femme, celle-ci affichait un regard inquiet, il ne répondit pas de suite, il détourna son regard et se saisit de la lettre du ministre posé sur son bureau, il relut la signature qui affichait « Mme Weasley ».

« Je n'en pense pas un mot, le ministère ne prendrait pas le risque de m'arrêter dans un lieu si importante et aussi fréquenter que le ministère. » Le comte se leva et passa devant son bureau pour se rapprocher d'Oriane sa tendre épouse :

« En outre je pense que cette ministre, si les dires à son sujet son vrai, nous seras d'une grande utilité et qui plus est, elle pourra nous aider dans nos futurs projets ! J’en suis convaincu, enfin nous verrons, je dois m'y rendre dès maintenant »

Victor embrassa sa femme vite fait, puis il sortit de son bureau en enfilant sa veste de costard noir, comme à son habitude, mais cette fois-ci il avait opté pour une cravate rouge, il descendait le grand escalier de son manoir, il s'arrêta un moment pour bavarder avec l'un des membres de sa communauté puis sorti en vitesse pour quasi se jeter à l'intérieur de la Rolls Royce qui l'attendait, naturellement il avait pris soin d'exercer un peu ses pouvoirs sur la météo pour rassembler des nuages lui permettant de passer de ça demeure à sa voiture sans risque d'être carbonisé. Ni une ni deux le chauffeur démarra en direction de la capitale.

Dans la voiture le vampire jeta un bref regard sur ça montre, il détestait le retard, comme être pris au sérieux si l'on n'est point ponctuel ? Il fit signe à son chauffeur d'accélérer. Des vitres tinter était spécialement conçue pour empêcher le soleil de l'atteindre. Dans une bonne heure, il serait à Londres.

À la capitale, de nombreux nuages épais surplombaient le ciel pour voilée les rayons du soleil, la voiture s'arrêta devant une cabine téléphonique, Victor passa en coups de vent de la voiture à la cabine en jetant un rapide regard vers le haut. Une fois à l'intérieur il s'empressa de composer le numéro et la cabine s'enfonça dans les entrailles de la Terre.

Une fois arrivée, dans l'atrium il constata, l'importante masse de gens, pendant un court instant il dut résister à son instinct qui commençât à se manifester par la distinction de tous les battements de cœur qui passait juste à coter du vampire, une fois qu'il eu repris ses esprits, il réajustât ça cravate et se mit en marche en direction du lieu-dit pour le rendez-vous, dans le bureau de Mme Weasley.

Dans l'ascenseur qui menait au niveau quatre, il dut encore une fois faire face à la tentation d'un endroit confiner,serrer contre de gens, même s'il maîtrisait totalement ses pulsion, il ne devait en aucun cas laisser paraître sa nature, car il n'avait aucunement envie de se faire remarquer. Le vampire eu un léger soulagement quand une petite voix annonçait le « Département de contrôle et de régulation des créatures magiques » même si par la suite il eut un léger regard de mépris quand il passa devant une salle dont l'inscription dorée renseignait sur son utilité : Commission d'examen des créatures dangereuses.

Arriver au bureau de Mme Weasley, il ne vit personne pour l'accueillir, il jeta encore un regard a ça montre et effectivement il était en avance, il jugea bon d'attendre avant de se manifester, pensant surement que Mme Weasley était occupée, il se recoiffa et épousseta son costard et attendit, il n'aimait pas être à l'avance autant qu'être en retard, pour lui il se devait d'être à l'heure,surtout il convenait d'attendre qu'on vienne le quérir, c'était ni le lieu, ni l'endroit pour commencer à n'en faire qu'à sa tête.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministre de la Magie

Parchemins : 1223
Âge : 33 ans ;; 19.09.1979
Actuellement : Ministre de la Magie


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Une affaire politique [pv Hermione Weasley]   Jeu 26 Fév - 20:14




« Mais enfin, Hermione, c’est un vampire ! Qu’est-ce qui t’es passé par la tête ?! »
« Tu recommences à dire n’importe quoi, Ronald Weasley ! Dois-je te rappeler ce que tu disais sur le statut des elfes de maisons ? Quand j’ai fondé la S.A.L.E. tu étais le premier à t’en moquer ! Mais au final, ça leur à apporter énormément ! »
« Mais on parle d’un vampire ! Ca te suce le sang ces trucs là ! »
« Ronald ! Ce ne sont pas des « trucs » se sont des gens comme toi et moi… Juste… Un peu différents ! Et de toute manière, je suis obligée de le voir de temps en temps, tu sais… Mais le convoquer au Ministère… Je ne sais pas ce qui leur à pris ! J’aurais peut-être dû aller chez lui… »
« Bien sûr, et ne jamais revenir ? Ou pire, devenir comme lui ? »
« Ca suffit Ron. Harry t’attends, veux-tu y aller ? »


Un regard mauvais plus tard, Hermione Weasley poussa un soupir. Son mari ne la comprendrait donc jamais. Et pourtant, c’était sans doute l’une des raisons qui l’avait faite craquée, il y a de cela plusieurs années. Et pour qu’elle le supporte toujours, elle devait bien avouer que cela devait être l’amour, le vrai. Oh, elle n’en doutait pas, ils avaient vécus bien assez de choses étranges et mortelles avant de se mettre ensemble, de réaliser, enfin, ce qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre, mais des fois, Hermione ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle était bien trop différente de Ron. Aujourd’hui, Hermione devait rencontrer un vampire. Chose relativement normale et banale puisqu’elle travaillait depuis plusieurs années maintenant au Département de Contrôle et Régulation des Créatures Magiques. Elle pensait bien à changer de poste, mais pour le moment, quand elle voyait la réaction de son mari, elle se disait qu’il y avait encore beaucoup de choses à changer et d’esprits à faire évoluer. Si elle était aussi impliquée dans les causes des Créatures Magiques -quel qu’elles soit, car elle passait aussi bien des Vampires, aux Loups-Garous et aux Elfes de Maisons- c’était avant parce qu’elle savait ce que c’était, d’être vue autrement. Elle était une Née-Moldue et on le lui avait souvent reproché. Drago Malefoy et sa bande les premiers lorsqu’ils étaient à l’école. Puis le Ministère, sous la régence du Seigneur des Ténèbres. Période sombre du monde magique. Mais maintenant que tout était rentré dans l’ordre -plus ou moins en tout cas- elle était déterminée à faire changer le monde magique, et cela concernait également les créatures magiques. Elle arriva devant son bureau une fois que l’ascenseur ait dispersé les employés un peu partout et trouva un homme juste devant. Elle le reconnu comme étant Victor Von Dormar, le vampire qu’elle devait justement rencontrer. Bien, il était en avance, ce n’était pas plus mal. Hermione avait pu le reconnaitre grâce au dossier que le Ministère gardait sur chaque Créature Magique dotée d’intelligence et afficha son habituel sourire avant de l’interpeler.

« Monsieur Von Dormar ? Enchantée, je suis Hermione Weasley. Vous avez fait bon voyage ? Venez, entrez je vous en prie ! »

Hermione ouvrit la porte de son bureau et invita Victor à la précéder. Une fois à l’intérieur, elle referma la porte et alla elle-même s’installer derrière son bureau. De ce qu’elle avait lu; Victor n’avait rien à se reprocher, et cela était très bien, car dans le cas contraire, Hermione avait beau être la sorcière la plus brillante de sa génération, elle n’était pas sûre de pouvoir faire face à un vampire.


We'll have the days we break, and we'll have the scars to prove it, we'll have the bonds that we save, but we'll have the heart not to lose it. There's so many wars we fought, there's so many things we're not, but with what we have, I promise you that we're marching on.

Meilleure Gryffondor 2017

Hermione Weasley-Granger

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une affaire politique [pv Hermione Weasley]   Jeu 12 Mar - 2:33

Une affaire politique !
[pv Hermione Weasley]

---------------------------------------------------------------------------------------------
Il ne fallut pas beaucoup de temps avant que Me Weasley arriva, le sourire aux lèvres en se présentant à lui, Victor ne pu s'empêcher de constater qu'elle était dotée d'une grande beauté, ce qui n'était pas pour déplaire au vampire. Après que Victor eu confirmé son identité par une légère inclinaison de son corps et qu'il eut répondu brièvement a la prise de nouvelle de son hôte, tous deux pénétraient à l'intérieur du bureau d'Hermione, celle ci-après avoir fermé la porte alla s'asseoir derrière son bureau, quant au vampire il s'était déjà installé face à la jeune dame.

Une fois que les deux antagonistes furent installés, Victor pris quelque instant avant d'entamer la conversation, il put de la sorte mieux observer Hermione, il y avait quelque chose dans son regard que Victor n'avait plus aperçu depuis longtemps chez les sorciers, c'était peut-être de la compréhension, enfin avant de parler, Dormar regarda la jeune femme dans les yeux, comme s'il cherchait à sonder son esprit, à lire ces pensées, il s'attarda une fraction de seconde sur le cou d'Hermione, il sentit ses dents s'allonger et sa soif grandir et percevoir le son des battements rythmiques du cœur de la sorcière, mais il se reprit vite et adressa un sourire carnassier de par les canines pointues qui étaient encore visibles et qui commençait à se rétracter puis il entama le dialogue :

« Cette entrevue est d'une importance capitale, nous avons matière à débattre et je suis convaincu que vous aussi avez certaines questions, je dois vous avouer qu'il me tardait de vous rencontrer, car si votre réputation vous précède, nul doute que nous pourrions accomplir un dialogue constructif, les femmes intelligentes manque cruellement en ce monde »

Victor accompagna sa parole par un geste de la main et d'un air enthousiaste :

« Mais quel impoli je fais, par politesse il convient tout d'abord de vous laisser prendre la parole, une dame aussi belle que vous méritez toute la galanterie »

Un léger sourire se dessina et il inclina la tête,attendit que la belle jeune femme poursuive dans la lancer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministre de la Magie

Parchemins : 1223
Âge : 33 ans ;; 19.09.1979
Actuellement : Ministre de la Magie


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Une affaire politique [pv Hermione Weasley]   Ven 20 Mar - 15:14


Hermione avait toujours fait face à la peur avec réflexion. Elle s’était toujours interdite d’appeler Lord Voldemort « Vous-savez-qui » ou « le Seigneur des Ténèbres » car elle savait pertinemment qu’avoir peur d’un nom ne faisait qu’accentuer la peur elle-même. Et c’était dans cette optique qu’elle dirigea le département de Contrôle et Régulation des Créatures Magiques. Elle apprenait à ses stagiaires et rappelait à ses collègues que les créatures et les personnes qu’ils étaient ou seraient amenés à rencontrer souffraient de mots divers. On les rabaissaient, on les craignaient, ou ne voulait, souvent, rien n’avoir à faire avec eux. Et pour beaucoup, ils étaient synonymes d’une peur sans nom. Ce qui était le cas pour les vampires. Et si Hermione n’était certes, pas tout à fait rassurée non plus, elle savait néanmoins qu’au Ministère, elle était en position de force. S’il le fallait, une brigade d’Aurors étaient prêts à lui venir en aide. Certes, cela était rassurant, pour elle, mais que cela devait-il être pour le vampire en face d’elle ? De plus, en toute bonne foi, il semblait relativement correct pour un vampire. Ce n’était ceux dont parlait les livres moldus qu’elle avait pu lire plus jeune ! Et combien elle avait pu en lire ! Une fois à Poudlard, connaissant la magie, Hermione, en plus de lire tous les livres sur lesquels elle pouvait bien tomber à la bibliothèque de l’école, avait relu pas mal de livres moldus. Ou que l’on prétendait être écrits par des moldus. Et elle s’était amusée à faire des parallèles, à démêler le vrai du faux.

« Merci beaucoup, mais ce n’est pas grand chose. »

Après tout, quand elle était à l’école, c’était principalement Harry qui avait tout fait. Certes, elle l’avait aidé de nombreuses fois par son intelligence et son amour des livres, mais elle ne s’était à proprement battue que lors de la guerre il y avait de cela près de dix ans. Depuis, elle s’était battue pour d’autres causes, mais avait toujours fait preuve de la plus grande sagesse. Ou du moins avait-elle essayé. Mais quand elle y repensait, la condition des elfes de maison s’était nettement améliorée, celle des centaures également et elle avait également commencé à prendre des dispositions pour les géants et les demi-géants comme Hagrid. Et elle espérait bien continuer comme ça, même si le département de la Justice Magique l’attirait de plus en plus.

« Comme vous le savez sans doute, nous avons un dossier complet sur vous, monsieur Von Dormar. Dans l’essentiel, je dois surtout voir s’il est à jour, s’il y a quoi que ce soit à y ajouter. Vous savez que vous avez pleinement le droit de travailler, mais qu’il vous est demandé d’être discret quant à votre… Moyen de nutrition. Nous ne pouvons risquer d’alerter moldus et sorciers à cause d’un appétit trop important. Et bien sûr, vous ne pouvez toujours pas pratiquer la magie… »

Ce qu’elle venait d’énoncer était connu de tous, ou du moins de tous ceux qui travaillaient avec elle. On trouvait dans les livres de Poudlard des descriptions sur les vampires qui peuplaient leur monde, mais elles restaient évasives et ne s’occupaient généralement pas de l’aspect social. Tout ce qu’il se disait était que les vampires buvaient du sang et qu’ils pouvaient vous transformer en l’un d’eux s’ils le souhaitaient.

« Pour le reste, je vais devoir vous faire entièrement confiance. Je souhaite que vous soyez complètement honnête avec moi? Je ne vous jugerais pas. Si quelque chose me semble déplacé cela dit, je me réserve le droit d’en faire part à de plus hautes institutions. »

Hermione pouvait se montrer très autoritaire parfois. Ce n’était pas pour rien qu’elle avait été nommée préfète à l’époque où elle était à l’école. Mais elle espérait bien que cet entretien se passerait parfaitement bien, pour prouver à tous que les vampires n’étaient -tous- à craindre.


We'll have the days we break, and we'll have the scars to prove it, we'll have the bonds that we save, but we'll have the heart not to lose it. There's so many wars we fought, there's so many things we're not, but with what we have, I promise you that we're marching on.

Meilleure Gryffondor 2017

Hermione Weasley-Granger

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une affaire politique [pv Hermione Weasley]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une affaire politique [pv Hermione Weasley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Floodons un peu
» Hermione J.Granger [termine]
» Lucy Weasley [ACCEPTEE] ~> Poufsouffle (5e année)
» Le boulangisme politique de Préval
» Tragédie-comédie des bouffons de la politique en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 19-
Sauter vers: