AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 PV l La dure tâche d'être héritière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 829
Âge : 14.07.1990 - 22 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: PV l La dure tâche d'être héritière   Jeu 26 Fév - 18:56



Victor Von Dormar

Joy avait bien grandit depuis qu’elle était sortie de Poudlard, deux ans plus tôt. Enfin, bien grandit… Tout était relatif ! Elle était toujours aussi minuscule, ne dépassait même pas le mètre soixante et avait toujours une peur bleue de pratiquement tout. Mais depuis quelques temps maintenant, elle avait déménagé. Adieux la maison de campagne qu’elle avait habité avec son père depuis ses dix ans, juste avant d’entrer à l’école de sorcellerie anglaise, et bonjour un appartement avec Roy, son petit ami. Elle avait cru que son père -et son cousin- allaient étriper le garçon quand elle avait émit cette idée, et finalement, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Joy travaillait pour son père, à Chaudrons et Apoticarius alors que Roy avait trouvé une place de vendeur chez Zonko. Autant dire la boutique de ses rêves -ou presque, car il parlait beaucoup de celle des Weasley, sur Traverse, qui en plus d’être tenue par un héros, était plus près que Zonko qui était à Pré-Au-Lard. Ils avaient donc pris un appartement dans Londres, pas quelque chose de très grand, mais qui leur suffisait amplement à tous les deux. Certes, Inga n’étant pas forcément à son aise dans un espace si confiné, la brune n’avait pas eut d’autre choix que de confier sa louve à son père, le temps qu’ils ne trouvent autre chose. Alek lui, n’avait pas ce souci, puisqu’il avait acheté une maison dans la campagne écossaise… Mais voilà, Joy avait dû faire des choix. Il ne se passait cela dit pas un jour sans qu’elle transplante à la campagne pour voir sa louve. Elles étaient liées par le don de Joy -qui était certes, bien faible, mais tout de même existant- et Joy savait de suite si quelque chose n’allait pas, ce qui était rassurant. Du moins pour elle.

Chez Chaudrons et Apoticarius, Joy faisait à peu près tout. Elle occupait plus ou moins chaque poste à intervalle régulier, parce que son père avait refusé qu’elle ne débarque dans l’entreprise, sans rien connaître et fasse ses propres règles. Ce qui n’était absolument pas dans le tempérament de la bulgare, mais son père avait tendance à la prendre, soit toujours pour la petite fille qui avait cinq ans, qui venait de perdre sa mère et qui faisait des cauchemars toutes les nuits -cela n’avait pas trop changé, cela dit, les cauchemars étaient toujours présents-, soit pour une jeune femme capable de faire une grosse bêtise. Certes, elle n’était pas encore tout à fait au point avec la totalité de l’entreprise de son père, mais ce dernier n’allait certainement pas mourir dans deux jours ! Et quand il partait à l’autre bout du monde gérer des affaires bien compliquées, Joy se débrouillait relativement bien. En tout cas, l’entreprise n’avait jamais coulée par sa faute. D’accord, elle se reposait pas mal sur Tomas, qui, en plus d’être plus vieux qu’elle et dans l’entreprise depuis plus longtemps, savait plus de choses qu’elle, mais il avait été formé par Dmitri Vodianovski lui-même ! Ce n’était pas quelque chose qu’il fallait mettre de côté !

Ce jour-là, quand elle arriva au siège de Chaudrons et Apoticarius, Joy eut un mauvais pressentiment. Son père n’avait pas appelé la veille, et d’habitude, son père appelait tous les soirs. Une fois la porte franchie, elle se retrouva nez à nez avec la secrétaire de son père, qui lui avait montré le chemin lorsqu’elle avait été convoquée par son père quelques années plus tôt, quand il lui avait annoncé qu’elle reprendrait un jour l’entreprise, et qu’on soit bien d’accord, Katerina ne l’accueillait normalement jamais. Elle était adorable, bien sûr, mais généralement, elle lui disait bonjour quand Joy arrivait devant le bureau de son père…

« Joy, par Merlin merci, tu es là ! C’est un jour très important aujourd’hui. Ton père t’as laissé en charge de… De tout en fait. Tu as une réunion avec les chefs de services dans une heure, et un rendez-vous à treize heures. Tiens, prends-ça, tout est noté dedans. »

Katerina lui tendit un gros paquet de dossiers et Joy la dévisagea. Où diable avait pu disparaître son père et lui laisser autant de choses ? C’était fou !

« Où est mon père, Katerina ? »
« Oh, une sombre histoire de Loup-Garou. La routine ! Aller, dépêches-toi, tu dois lire tout ça avant la réunion ! »


Joy oublia de respirer un instant et posa son regard sur la pile de dossiers qu’elle tenait. Sa journée allait être longue. Et elle ne devait absolument pas louper la moindre chose… Elle devait trouver Tomas avant la réunion et voir s’il savait quoi que ce soit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: PV l La dure tâche d'être héritière   Mar 3 Mar - 15:22

PV LA DURE TÂCHE D'ÊTRE HÉRITIÈRE
[pv Joy Vodianovskaia]

---------------------------------------------------------------------------------------------
Les rues de Londres étaient bien embrumées ce jour-là, si l'on ajoute l'hiver et son mauvais temps, on pouvait arriver facilement à ce que le soleil soit voilé, il suffisait d'y ajouter quelque artifice et tout le monde pouvait se balader dans les rues sans craindre le moindre rayon du soleil, enfin pour ceux qui n'en sont pas férus. C'est justement dans l'une de ces rues que surgit de la brume trois silhouettes marchant à un rythme soutenu, celui au centre était Victor, il prit la parole d'une voix énervée :

« Cet arriérer a bien failli causer d'important trouble au sein de notre communauté »

L'un des deux autres membres, le plus grand et le plus imposant, lui aussi en costard rétorqua sur un ton satisfait et ironique :

« C'est vrai, mais quel plaisir d'avoir pu contempler votre rage »

Victor qui n'était pas d'humeur à la plaisanterie ne releva même pas le sarcasme et poursuivit ses yeux rivés sur le bout de la rue :

« Je me serais bien dispensé de le décapiter, s'il avait eu ne fût-ce qu'une once d'instinct de survie et qui plus est, il devait avoir 80 ans! » À présent ou pouvait distinguer un peu de tristesse dans la voix du vieux vampire « Encore un, lâchement abandonné par son créateur, celui-ci n'a dû guère lui inculquer en quoi consistait vraiment notre nature » le ton de la voix de Victor s'emplit de colère et haussa « Nous ne sommes aucunement des bêtes, pas comme ces Loups garous ! Ce vampire n'était guidé que par son instinct et son envie de sang, misérable goule ! »

L'ambiance c'était nettement refroidit et le grand acolyte avait jugé bon de ne pas renchérirent, en revanche l'autre membre du trio, d'une stature pareille à Victor, passa sa main dans ces cheveux blonds et relança la discussion :

« Nous aurions pu le laisser en vie et le ministère aurait fait son travail !? »

Victor lui lança un regard visant à lui faire comprendre l'inutilité de son propos, ensuite il remarqua qu'il restait du sang sur le flanc de sa main, il s'empressa de la nettoyer en la portant à sa bouche puis recommença a s'emporter dans ses propos :

« Il n'était nullement question d'un tel sort pour ce piètre vampire, j'ai trop souvent lutté pour permettre à notre communauté de vivre plus ou moins sans péril, notre relation avec les sorciers est au plus bas ! La seule chose dont nous n'avions absolument pas besoin, c'est qu'une créature assoiffée de sang et incontrôlable vienne commettre des crimes là où nous nous sommes installés, cela aurait incontestablement eu des répercussions sur notre réputation et au grand jamais je ne laisserais nos frères se faire massacrer à cause d'une écervelée de bas étage !! Si dans l'absolue on remonte sa piste jusque ici, il faudra nier en bloc notre contacte et tout lien avec cet individu, d'ailleurs Laufrey a tu bien incinéré le corps ? » Il lança un regard interrogateur au colosse, celui-ci inclina la tête positivement ce qui pour effet d'une tape sur l'épaule de la part du maître vampire.

« Maintenant que ce petit contre temps est résolu, j'ai une affaire des plus intéressants à régler ! »

Les trois hommes venaient de tourner dans une rue où ils marchèrent un instant avant d'arriver devant un grand building, Victor s'arrêta avant de rentre et se tourna vers ces deux condisciples et leur adressa la parole en regardant de part et d'autre de la rue d'un air inquisiteur :

« Restez-la et assurer vous de me signaler tout comportement fort suspect, je ne veux pas que le ministère fouine dans mes affaires. » Puis la silhouette du maître vampire disparut derrière la porte.

Une fois à l'intérieur Victor jeta un rapide regard aux alentour afin de voir dans quel environnement il était, une fois ces repaires pris, il remarqua très vite la présence d'une femme  Victor ne pu s'empêcher de sonder son esprit et ses pensées, il la fixa dans les yeux un moment, comme s'il lisait son âme puis il revient à ses esprits et s'approcha de la Dame afin de l'interpeller, c'elle-ci semblait être la secrétaire :

« Bonjour mademoiselle, je me présente Victor Von Dormar » par ces mots il s'inclina légèrement puis il poursuivit dans sa lancée en plongeant ses yeux dans ceux de la femme :

« Est t'il possible de voir Mr Vodianovski, j'aimerait m'entretenir vivement avec lui afin de parler affaires !? je m'excuse bien entendu d'arriver a l'improviste,c'est tout bonnement inconvenant, pardonner moi mon impolitesse »

Il adressa un sourire à la jeune femme et attendit la réponse de celle-ci, il était claire que Victor avait tout bonnement user d'une partie de ses pouvoirs pour arriver a ces fin.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 829
Âge : 14.07.1990 - 22 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV l La dure tâche d'être héritière   Mar 10 Mar - 23:37


Joy venait de sortir d’une réunion de deux heures, qui l’avait complètement achevée. Elle se demandait vraiment pourquoi son père l’avait laissée en charge de l’entreprise aujourd’hui. A croire qu’il voulait que tout coule pour rayer la brune de son héritage. Peut-être qu’Alek aurait été plus doué qu’elle, à moins qu’à la moindre contrariété, il n’ait abattu son poing sur la table… Ou sur le nez de quelqu’un. Elle avait rejoint le bureau qu’occupait normalement son père et s’était maladroitement assise à sa place. Elle ne s’y faisait pas vraiment, mais c’était là qu’on la voulait aujourd’hui. L’horloge lui indiqua qu’il lui restait encore du temps avant le rendez vous qu’elle avait cet après-midi et elle décida alors de relire les papiers qu’on lui avait demander de signer. Elle, ne pouvait techniquement rien signer, mais elle savait que cela allait être un test pour elle. Elle allait devoir tout lire avec attention et faire un rapport détaillé à son père, puis lui dire si elle était pour ou contre toutes ces idées. Elle aurait très bien pu le faire au pif, et choisir la réponse qui la tentait le plus (qui était bien évidement « je ne suis pas très sûre tu sais » parce que ça passait partout et que son père se serait qu’au moins, elle avait essayé) mais elle savait bien que Dmitri Vodianovski ne se laissait pas berner aussi facilement.

Dans le hall d’entrée, Katerina elle, avait d’autres chats à fouetter que de répondre aux milliards de questions que se posait Joy. En effet, un inconnu venait d’arriver et demandait un entretien avec Dmitri. Sauf que Dmitri n’étant pas là, Joy était en charge. Enfin, encore fallait-il que l’inconnu en question accepte de voir la demoiselle.

« Monsieur Vodianovski n’est pas là aujourd’hui. Mais je peux vous introduire à sa fille, elle est en charge aujourd’hui. »

Joy n’était peut-être pas la mieux placée pour discuter affaires, mais si monsieur Von Dormar voulait exposer un plan, il pouvait toujours le faire. Joy prendrait des notes et ferait un rapport à son père voilà tout. De toute manière, Joy n’avait rien d’autre à faire. Une fois que Katerina eut une réponse positive de ce nouveau venu, elle l’invita à le suivre dans les méandres de l’immeuble. La porte du bureau était fermée et Katerina frappa trois coups sur la porte.

« Joy ? Monsieur Von Dormar voudrait un entretien, je le fais entrer. »

Un haut parleur étant intégré, Joy avait entendu tout ce que la secrétaire de son père lui avait dit très clairement et avait juste bredouillé un « D’accord. » Un entretien ? Elle n’avait vu cela nulle part sur son planning du jour ! Et celui-ci ayant été réalisé par Katerina, elle était sûre que ce n’était pas une erreur. Voilà, elle le signait maintenant, son arrêt de mort ! Sur un entretien non prévu ! Elle se leva et alla à la rencontre de l’homme, qui la dépassait d’au moins trois têtes -pas bien compliqué, cela dit, quand on mesurait à peine un mètre soixante et des poussières- et lui tendit la main.

« Bonjour, je suis Joy Vodianovskaia. Mon père n’est pas là, j’en suis désolée, mais nous pouvons discuter, et je lui ferais part de tout. Je vous en prie, asseyez-vous.»

La demoiselle esquissa un sourire, peu rassurée. Rappelons-le encore une fois, Joy avait peur de tout, suite à traumatisme dans son enfance… Et là, et bien elle n’était pas vraiment rassurée ! Mais son père lui avait dit comment accueillir les clients potentiels et autres personnes venant à la compagnie, donc elle savait encore plus ou moins quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PV l La dure tâche d'être héritière   

Revenir en haut Aller en bas
 
PV l La dure tâche d'être héritière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procédure d’annulation et de dissolution
» Le Présidentialisme totalitaire en Haïti à la vie dure.
» 1ère liste dure (d'un joueur mou) pour démarrer les tournois
» [Royaume de Gayô]La dictature ne dure jamais !
» Thibaut « Rien ne dure toute la vie, pas même vos soucis. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 19-
Sauter vers: