AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 De bon matin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: De bon matin.   Dim 15 Oct - 17:11

Un demi sourire sur les lèvres, une mains dans le dos, l'autre tenant fermement sa baguette, droite et fière, Diabalzane rentra dans la Grande Salle. Elle passa lentement entre les rangs encore pratiquement vide. Ses yeux gris fixaient la table des professeurs, MacGonagall était déjà levée et elle semblait présente depuis longtemps vu l'état avancé de son petit déjeuner. La jeune Serpentard inclina la tête pour lui dire bonjour, avec ce sourire narquois désagréable. Elle s'installa enfin chez les Serpentard et regarda Noxaë se déposer dans un tourbillon de plumes devant elle, la gazette du sorcier à la patte. Elle lui caressa la tête et le regarda s'envoler. Elle déplia la gazette, quelques faits divers inintéressants, des nouvelles du ministre de la magie, un article sur une nouvelle boutique sur le chemin de traverse, rien de bien intéressant en tout. Elle soupira et reposa le journa. Elle prit un toast et entreprit de le tartiner. Avant de l'amener à sa bouche elle regarda sa montre. Ils était encore tôt mais c'était l'heure habituelle de la plupart des arrivées. Surtout à Serpentard, elle apperçu quelques sixième et septieme année qui s'avançaient en baillant. Elle fit un signe de tête à Flint qui lui disait bonjour en arrivant derrière. Ils s'assirent plus loin. Elle se servit un verre de jus de citrouille et fixa son regard sur la grande porte en espérant voir arriver des connaissances.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: De bon matin.   Mar 17 Oct - 19:02

Drago venait de se lever… Enfin non il s’était levé il y a un moment mais il venait de finir de se parfumer. Il avait mis du gel dans ses cheveux, il en avait ras le bol de cette coiffure mais il ne pouvait pas changer sans faire appel à son coiffeur privé, c’était une évidence.

En attendant le reste lui convenait parfaitement, il avait une assez belle peau pour ne pas avoir d’acné et il commençait à grandir et même à dépasser la plupart des Serpentard de son âge ce qui le ravissait au plus haut point.

Donc matinée normale, Drago arrive dans la grande salle, sentant encore bon le shampooing et le parfum hors de prix. Il marcha de son habituelle démarche impeccable, la tête haute et le regard fixe et finit pas s’asseoir à la table des Serpentard à sa place habituelle, ce qui faisait qu’il se retrouvait à deux places de…


*Diabalzane ?*

Ca faisait tellement longtemps qu’il ne l’avait pas vue qu’il avait eu du mal à la reconnaître. Peut-être à cause de sa nouvelle coupe de cheveux qui lui cachait une partie des yeux d’ailleurs. En tous cas à force de ne pas la voir au début il s’était interrogé mais il n’en avait jamais parlé à personne et il avait finit par croire qu’elle avait quitter l’école.

Mais là le fait de la revoir, ça lui faisait une sensation bizarre au creux de l’estomac. Il resta un instant à la regarder histoire d’être bien sûr que se soit elle, comme s’il n’en était pas encore convaincu.

Que devait-il faire, aller lui parler ? Ca serait plutôt à elle de faire le premier pas. Lui il était resté, il avait continué sa vie sans elle donc il n’avait aucune raison d’aller lui dire « alors t’étais où ? ».

Cependant n’étant psa sûr qu’elle allait bien lui parler, il décida d’aller prendre quelque chose juste sous ses yeux. Il se leva et alla saisir le pot de miel qui se trouvait devant la jeune fille.


« Bonjour, ça faisait longtemps ! »

Il lui sourit légèrement et se retourna de façon à retourner à sa place. Pas question d’avoir l’air d’un boulet à la coller pour rien !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: De bon matin.   Mar 17 Oct - 21:07

Elle avait, sans en avoir la réelle intention, détourné les yeux de la porte au moment où Malefoy était entré. Lassée de fixer sans raison et comme une perdue l’entrée de la Grande Salle, elle avait préféré se concentrer sur un pichet de chocolat chaud que sa baguette fit venir jusqu’au bol de la jeune fille. Elle réfléchit donc à la meilleure manière de verser le chocolat sans en mettre partout sur la table. Une main se posa sur le pot de miel qui se trouvait face à elle. Elle leva les yeux et sentit son estomac se renversé. Oui, ça faisait longtemps. Elle lui rendit son sourire et prit soin de reposer le broc plein du liquide chaud qu’elle avait manqué de renverser en se déconcentrant.

-Bonjour Malefoy. Tu m’as l’air d’aller bien. C’est vrai que ça faisait longtemps.

Elle ne pouvait pas nier le fait qu’elle avait beaucoup pensé à lui. Elle se surprenait souvent à se demander ce qu’il faisait lorsqu’elle était dans sa chambre. A quels cours il participait, quels élèves il persécutait. Elle baissa les yeux alors qu’il retournait à sa place, non loin d’elle, la place qu’il gardait toujours. Elle se beurra une autre tartine et tendit la main en avant. Plus de pot de miel. Elle entrouvrit la bouche, n’allait-elle pas faire collante en lui redemandant la mixture qu’il lui avait emprunté quelques secondes auparavant. Elle se tourna vers lui et le fixa un moment. Elle fut surprise de voir qu’il avait grandi. En même temps ça faisait quelques mois tout de même, il avait eut le temps de prendre quelques centimètres et il était à présent à peine plus grand qu’elle sans doute. Elle le regarda ainsi dix secondes avant de ses ressaisir.
-Tu peux me rendre mon pot de miel je te prie ?

Elle avait employé un ton froid involontairement et elle se maudit intérieurement. Enfin, qu’elle importance. Elle se leva et alla carrément s’asseoir à côté de lui. Etaient-ils toujours amis ? Elle en profita pour prendre des nouvelles.


-Alors, que ce passe-t-il de nouveau à Serpentard ?

A Poudlard en général elle était à peu près au courant. Potter tout ça, c’était dans sa période et les rumeurs assourdissantes qui couraient dans les couloirs et dans la salle commune l’informaient bien assez. Elle fit un petit sourire en attrapant le pot de miel.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: De bon matin.   Mar 17 Oct - 23:41

Drago était revenu à sa place et commença à tartiner un toast grillé avec le miel. Mais ça ne l’avait pas empêché de jeter un petit coup d’œil à Diabalzane, juste pour voir ce qu’elle faisait, leurs regards se croisèrent et Drago ne sut que faire. Sourire à nouveau aurait été parfaitement niais. Il était content de la revoir mais pas la peine de le montrer en faisant des grands sourires et en sautant partout comme un de ces crétins de Gryffondor !

Il continua de miéler (^^) sa tartine et cela lui prit du temps car il avait bien manqué d’en mettre à côté. Diabalzane ne le regardait pas vraiment, mais il n’aurait pas voulu qu’elle tourne la tête au moment ou il en mettait partout.


Citation :
Tu peux me rendre mon pot de miel je te prie ?

Il venait tout juste de terminer sa première tartine, mais entreprit d’en commencer une deuxième.

« Oui, une petite seconde. »

Et rebelotte, re-concentration et re-miélage de tartine. Diabalzane pendant ce temps c’était levée et était carrément venue le rejoindre en ce mettant à côté de lui.

*Plus pratique pour la conversation*

Il plongea son couteau dans le miel et tendit le pot à Diabalzane mais dans son empressement il renversa son verre de jus d’orange qui coula jusque sur les genoux de son voisin de devant qui devait être en 4ème année et qui n’avait pas l’air vraiment content.

*Et mince*

« Recurvite »

Sortilège parfaitement maîtrisé qui remit la table dans un état impeccable. Il y a peu de temps Drago ne maîtrisait pas encore ce sort, mais il s’était bien entrainé et était finalement plutôt fier du résultat. Il devenait bon en sortilèges et n’était pas loin d’être le meilleur élève de Serpentard.

Même s’il était resté parfaitement calme, il s’en voulait de s’être montré si maladroit devant Diabalzane. Il releva les yeux et chercha ceux de la jeune fille. Il ne les vit pas à cause de la frange. Une des raisons pourquoi il ne raffolait pas de cette nouvelle coiffure, elle cachait les beaux yeux de la Serpentard et c’était dommage.

Enfin bref il fit comme si de rien n’était et répondit à la question de la jeune fille.


« C’est calme, comme d’habitude. Rogue nous innonde de devoir et donc la plupart des élèves passent plein de temps à bosser. Sinon quoi d’autre Pansy me fait des crises de jalousie de temps en temps et Zabini devient décidément de plus en plus bizarre et idiot. »

Il venait de se rendre compte que parler de Pansy devant Diabalzane n’était pas forcément l’idée du siècle. Drago but une gorgée de jus d’orange le temps de réfléchir à la suite de la conversation… Il avait envie de tout lui raconter, de tout lui dire, il ne savait pas pourquoi mais c’était presque un besoin. Durant l’absence de la Serpentard, il n’avait personne à qui se confier et ça lui avait manqué mine de rien. Oui elle lui avait manqué, mais maintenant qu’elle était là il se sentait bizarre, il allait devoir faire attention à ses gestes pour ne pas dire n’importe quoi et passer pour un imbécile.

« Alors, tu étais partie où cette fois ? Je ne t’ai pas vue pendant un bon moment ! Tu m’aurais presque manqué ! »

Sur ses derniers mots il lui sourit à moitié. Il la regardait, il ne pensait plus à ses tartines de miel qui n’attendaient que d’être mangées.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: De bon matin.   Mer 18 Oct - 13:54

Elle avant presque envien de rire en voyant les attitudes de Drago. Assise à côté de lui elle prenait bien soin de ne pas croiser son regard et sa frange lui était d'une aide précieuse. Elle sursauta à peine lorsqu'il lui passa le pot de miel en renversant le jus de fruit qui se trouvait juste devant lui. Le quatrième année en face de lui se leva pour éviter le liquide mais il en reçut sur les genoux tout de même. Elle fit mine de n'avoir rien vu et se contenta de prendre une tartine et d'y étaler soigneusement et parfaitement le miel liquide, un demi-sourire fixé sur ses lèvres fines. Malefoy exécuta un sort parfait de Récurvite et elle hocha la tête comme pour lui montrer qu'elle admirait ses efforts et son travail. Finalement il répondit à sa question au sujet des nouveautés. Les devoirs de Rogue ce n'était pas exceptionnel, il assomait de travail tous les élèves mais il était toujours bon d'être à Serpentard car il se montrait cent fois plus généreux avec eux comparamment à son effroyable favoritisme anti-gryffondor.

"Sinon quoi d’autre Pansy me fait des crises de jalousie de temps en temps... "

Parkinson ! Diabalzane l'avait pratiquement totalement zappé celle là. Une petite idiote folle d'amour pour Drago. Elle leva un sourcil d'un air dédaigneux, comment pouvait-on ainsi avouer ses sentiments pour un garçon de Sang Pur comme Malefoy sans passer pour une sombre crétine. La jeune Serpentard ne put s'empêcher de s'éclaircir la gorge sur le fait que Drago la mentionne. Il ne s'étala pas.

- Ah... Zabini... Justement je voulais te demander ce qu'il se passait. Il m'a fait un cinéma hier, il m'a demandé de venir le voir se changer...

Pathétique ce moment. L'une des rares fois où Diaab n'avait su que faire. Elle n'avait jamais été aussi mal à l'aise. C'était plus que bizarre, c'était louche. Elle leva les yeux au ciel et poussa sa franche sur le côté, dégageant son regard. Il lui demandait où elle était passée durant ces derniers mois. Personne n'avait eu de ses nouvelles mais elle n'avait pas pensé à trouver quelque excuse. Elle haussa les épaules et baissa ses yeux froids vers les noeuds du bois du banc.

"Tu m’aurais presque manqué !"

*Presque... *

- J'ai pris quelques vacances et j'ai eu un gros rhume. Mais je n'ai rien perdu des cours et je me suis entrainée.

Elle lui fit un sourire mauvais. Jamais elle ne se serait laissée dépasser par les évènements, jamais elle n'aurait avoué qu'elle se sentait perdue. Elle se redressa encore un peu, toujours se donner de l'importance... C'était l'essentiel semblait-il.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: De bon matin.   Jeu 19 Oct - 21:54

Blaise était bizarre, ça n’était pas nouveau… Il l’avait envoyé promener d’une telle force que Drago c’était intérieurement promis de ne plus jamais adresser la parole à cet individu sauf quand il y serait forcé lors de réceptions officielles. Enfin il n’en avait plus pour longtemps, quand il serait majeur avec un peu de chance il aurait assez d’influence pour ne plus avoir à supporter ce type.

« Il t’a demandé de le regarder pendant qu’il se déshabillait ? »

Drago arqua un sourcil, on rentrait dans le surréaliste, est-ce que Blaise avait une poussée d’hormone et des fantasmes particulièrement bizarres ou était-il vraiment en train de péter complètement les plombs ?

« En plus de pas avoir d’honneur il ne sait pas se tenir, les pires défauts chez une personne. »

Il regarda Diabalzane à nouveau et à nouveau il ne trouva pas ses yeux. Il mourrait d’envie de lui demander si elle était effectivement rentrée voir Zabini se déshabiller, mais connaissant Diabalzane il aurait juste droit à un « pourquoi tu poses cette question » et à pas de réponse, donc mieux valait éviter de se mettre dans cette position.

Son estomac lui rappela qu’il avait deux tartines de miel qui l’attendaient et il commençait à en manger une, proprement mais en s’essuyant tout de même régulièrement la bouche.


« Alors comme ça tu prends des vacances ? »

Il reposa sa tartine et répéta une des paroles de Diabalzane de telle façon que ça transparaissait qu’il ne croyait pas un mot de ce que venait de dire la Serpentard à ce sujet. Mais que dire de plus ?

*Et regarde moi quand je te parle !*

Il était un peu vexé que la jeune fille ne le regarde pas plus… Tout dans son attitude fuyait et il n’était pas stupide, il s’en rendait bien compte. Elle s’était pourtant rapprochée, mais le jeune Malefoy le sentait, Diabalzane fuyait quelque chose, et paradoxalement c’était peut-être lui.

*Et si elle avait des problèmes ?*

Drago garda le silence un moment, à la regarder… Non elle ne le regardait toujours pas, alors il décida de la provoquer un peu de la faire réagir, il avait été tellement content de la voir dans la grande salle après une si longue absence, il n’aimait pas la sentir si froide et si distante même s’ils n’avaient jamais été vraiment beaucoup beaucoup plus proches.

Elle était assise à sa gauche et la meilleure chose qu’il trouva à faire fut de poser sa main gauche sur sa main droite et d’exercer une légère pression, un geste tendre… Diabalzane ne l’enverrai pas balader, mais ça n’allait peut-être pas lui plaire.


« Et alors c’était bien ces vacances ? »

*Je ne t’ai pas manqué un peu ?*

Alors que ses doigts étaient posés sur ceux de Diabalzane le cœur de Drago s’était mis à battre à un rythme plus rapide, c’était assez inexplicable… A la fois il était bien avec elle, le contact physique était agréable (et pourtant Drago n’en était pas fan en temps normal) et à la fois il apréhendait un peu sa réaction. Il saurait toujours quoi répondre si elle l’envoyait balader avec violence, mais ça lui ferait mal.

« Je ne t’ai pas manqué un peu ? »

*Mais bon sang Drago mais qu’est ce que tu fais ?*

Sa petite voix intérieure lui hurlait d’arrêter et de se taire mais sa physionomie ne changea pas, il resta calme et le regard cherchant toujours celui de Diabalzane.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: De bon matin.   Sam 21 Oct - 14:04

Drago parut s'offusquer du comportement de Blaise et cela ne l'étonna pas. Pour un Sang Pur, Zabini se comportait vraiment comme un idiot. Elle se contenta d'hocher la tête. Elle attrapa une assiettes de gâteaux et en prit un. Elle reposa l'assiette juste à côté tout en écoutant Malefoy s'indigner sur le comportement de Blaise. Elle souriait doucement, les yeux éternellement baissés. Elle mangeait pour ne pas rester sans rien faire. Elle n'avait pas particulièrement faim et de toute façon il ne fallait pas qu'elle mange trop. Malefoy lui fit sentir qu'il ne l'a croyait pas du tout à propos des vacances. Elle haussa les épaules, c'était une mauvaise excuse de toute façon, elle le savait bien, mais elle n'allait pas non plus lui dire pourquoi elle avait été absente, à quoi bon une nouvelle personne pour s'apitoyer sur son sort de pauvre petite fille malade.

Elle sentit soudain une main se poser sur la sienne et la pressant gentiment. Elle leva les yeux vers Malefoy, croisa son regard. Ses yeux brûlants et glacés à la fois. Elle sentit son coeur se soulever et elle retourna sa main pour serrer celle de Drago.


- C'était un cauchemar.

Allitée, nourrie de soupes infectes et de potions imbuvables, Diabalzane aurait largement préféré se retrouver à courir pieds nus dans la forêt interdite poursuivie par un milliers de serpents venimeux. Elle baissa de nouveau les yeux, elle avait peur qu'il puisse lire dans ce regard la fièvre qui la hantait. Elle triturait nerveusement de sa main gauche un morceau de pain qui l'attendait sur la table.

"Je ne t’ai pas manqué un peu ?"

Diabalzane releva les yeux vers lui, elle le regarda longuement, ses cheveux, ses yeux, ses lèvres, son cou, ses épaules, leurs mains. Elle avait envie de pleurer tellement elle s'était retenue pendant ces quelques mois. Elle ouvrit la bouche pour répondre quelque chose, comme si les mots allaient sortir d'eux même sans qu'elle ai besoin de les chercher. Elle la referma presque aussitôt, que pouvait-elle répondre ? Elle était partagée entre sa dignité, son sang et sa froideur d'un côté et de son amitié, son amour peut-être même pour Malefoy. Elle aurait pu lui dire qu'elle n'avait pensé à rien pendant ces longs mois, qu'elle s'était juste contentée de regarder un plafond blanc pendant des heures avant de fermer ses yeux pour s'endormir. Mais ça aurait été un mensonge, elle n'avait fait que penser à ça, penser à lui, à eux, à ces amis qu'elle n'était plus sûre d'avoir réellement. Elle avait envie de se lever, de s'enfuir en courant, de ne plus avoir à subir la présence de ce garçon adulé qui attirait toutes les filles de Serpentard et d'ailleurs. Mais le contact avec la main du jeune homme lui ordonnait de rester, de ne pas bouger, et de répondre, quelque chose, n'importe quoi.

- Pas qu'un peu...

Elle ferma les yeux et, d'un geste de sa main gauche, fit retomber sa longue franche sur son regard clos. Et dire qu'il lui avait juste dit qu'elle lui avait " presque " manqué. Presque, juste presque, puisque de toute façon il avait un milliard d'autres choses à penser, un milliard d'autres personnes à regarder...

- Mais qu'est-ce que ça fait ?

Elle sentait un goût aigre au fond de sa gorge, un goût acide, elle avait retenu ses larmes et elle les retenait encore. Si elle avait essayé de parler elle n'y serait sans doute pas parvenu. Elle respira lentement pour se calmer, elle l'avait fait bien des fois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: De bon matin.   Dim 22 Oct - 19:44

Diabalzane Södergren… Elle avait toujours été celle qui lui plaisait le plus physiquement, celle qui se rapprochait le plus de la beauté parfaite qu’était sa mère. Bien sûr il y avait Stones aussi, mais il y avait bien longtemps qu’elle n’était plus prise en considération dans les pensées de Drago.

Autre que physiquement, elle avait été celle à qui il s’était le plus confié… Bien sûr il y avait eu Pansy, mais même s’il s’entendait bien avec la brune, celle-ci lui faisait de telles crises de colère par moment que ça gachait vraiment leur belle entente. Sans compter que ces crises étaient suivies en général par des journées entières sans qu’elle ne lui adresse la parole, comme si elle boudait. Oui Pansy restait trop gamine.

Diabalzane n’était pas comme ça, elle était à l’écoute et ne s’appitoyait pas sur son sort, ou du moins pas en public ce qui faisait d’elle une fille digne. Le jeune Malefoy s’était toujours senti bien en sa companie, même si il ne le laissait pas transparaître… Elle restait de marbre tout le temps et il en avait fait de même avec elle mais il s’était attaché à elle et recherchait sa présence.

Au mois de Décembre, il avait voulu l’inviter pour le bal de Noël mais elle avait deserté le château, sans une explication sans rien… Au départ il pensait que ça ne serait que temporaire, il ne pouvait pas lui être arrivé quelque chose car le professeur Rogue en aurait parlé aux élèves de sa maison. Mais finalement les mois avaient passés et il fut bien forcé de se rendre à l’évidence, elle avait quitté l’école et ne reviendrait pas.

La séparation n’avait pas été trop douloureuse car le temps qu’il se rende compte qu’elle ne reviendrait plus, déjà 3 mois étaient passés et il avait fini par s’habituer à son absence. Il gardait de l’amertume à l’idée de ne pas avoir eu de ses nouvelles et finalement avait fini par se convaincre qu’ils n’avaient jamais été si proches que ça mais il pensait tout de même à elle régulièrement, se demandant ce qu’elle devenait…

Le fait de la voir revenir, c’était bizarre, c’était comme si elle n’était jamais partie et en même temps comme si tout était différent… Ils étaient assis côte à côte comme de nombreuses fois auparavant. Elle avait l’air changée, davantage triste ? Difficile à dire mais Drago ne l’avait jamais trouvée aussi belle que maintenant.

Au début de la discussion, il avait essayé de reparler avec elle comme avant, manipulant l’ironie en lui disant qu’elle lui avait presque manqué (sa façon à lui de lui dire que sans elle l’école lui avait parue vraiment vide), mais elle ne réagissait pas comme avant… Au contraire elle semblait être devenue plus honnête plus partante pour se confier, et à sa question elle répondit le plus sincèrement possible que oui il lui avait beaucoup manqué.

Le regard de Drago se fit plus doux, plus tendre, intérieurement il était vraiment content de l’entendre, de savoir qu’il lui avait manqué, qu’elle avait pensé à lui… et que ce qu’elle avait vécu loin de Poudlard avait été bien difficile. C’était étrange de voir Diabalzane l’air si fragile, si désemparée, mais Drago la trouvait belle comme ça, et puis elle n’avait pas besoin d’être forte car il le serait assez pour tous les deux, il en était persuadé maintenant. Ce qu’il s’était refusé à faire jusqu’à maintenant lui semblait complètement évident à présent qu’elle se montrait parfaitement honnête avec lui.


« Ca change tout justement… »

Et il lui lâcha la main, s’essuya la bouche et se leva, il n’avait pas vraiment fini de manger mais peu importait… Il pourrait finir plus tard, pour le moment tout ce qu’il voulait c’était se retrouver seul avec Diabalzane.

« Suis moi… »

Lui dit-il avec douceur tout lui retendant la main pour l’aider à se lever… Il execrait toutes les démonstrations d’intimité en public et c’était pourquoi il se tenait toujours un minimum éloigné de Diabalzane, mais il ne voulait pas non plus rompre tout contact, et c’est pourquoi il n’attendit pas qu’elle lui retende sa main pour la saisir et l’inviter à se lever…

[HJ : Je ne sais pas ce que Diabalzane veut faire mais si elle veut le suivre on peut supposer que ce sujet est fini et qu’on peut en rouvrir un nouveau dans les couloirs car c’est là que Drago veut l’emmener ^^ Voili voilou]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: De bon matin.   Lun 23 Oct - 17:54

[voilà c'est posté]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De bon matin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
De bon matin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» Yosei, l'étoile du matin
» Matin de printemps...
» La blague du soir, matin, quand vous voulez, j'm'en branle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: