AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Peluche d'un soir [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 1485
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Peluche d'un soir [PV]   Sam 7 Mar - 17:42


PV Drake

    « Draaaaaaaaake ! » La préfète des Poufsouffle, visiblement dans un état anormal, sauta au cou de son ami et le pressa contre elle, tant et si bien qu'ils tombèrent tous les deux sur le canapé de la salle commune – vide parce qu'il était minuit passée, c'était un malencontreux hasard qui faisait que Drake était arrivé là. La réception faisait que Drake se retrouvait la tête sur la poitrine de Linwood et le reste du corps où il pouvait mais globalement, il était plus ou moins affalé sur elle (même si ce n'était pas sa faute).

    Si vous voulez savoir pourquoi la très réservée Linwood se mettait à sauter au cou des gens (même si bon, Drake n'était pas un gens, c'était un ami de sa maison, mais on se comprend), c'était tout simplement parce que dans un effort pour combler son mal être, elle avait mal dosé son médicament. En bref, elle était complètement shootée. Cela se voyait d'ailleurs à son regard qui était légèrement vitreux, même si pour l'instant, elle avait fermé les yeux et serré Drake contre elle, un peu comme on le ferait avec une peluche. En gros, elle était en train d'utiliser Drake comme doudou vivant, et ça ne lui posait aucun problème (quand elle aurait repris un peu conscience de ce qui l'entourait, ça serait autre chose).

    Comme en tout bon gentlemen qui se respectait, Drake essaya instinctivement ou non de se lever, elle le retint contre elle et lui caressa les cheveux. Peluche ou chat, on peut hésiter sur la dénomination, mais il était très clair qu'elle n'était pas séductrice du tout. Son attitude était plutôt maternelle dans les gestes, mais dans le genre qui s'impose un peu de force. « Là… Là… sois un gentil garçon, tiens moi un peu compagnie. » Elle continua à lui caresser les cheveux, le geste devenait machinal. « Il ne faut pas que tu sois comme ton frère mon petit Drake, il faut être gentil avec les filles, et leur écrire des lettres de plus de cinq lignes quand elles vous en écrivent toutes les semaines qui font plus d'une page. Franchement… mais quel imbécile ! » Elle garda les yeux fermés mais son visage se crispa et sa main s'arrêta. Elle prit une profonde inspiration. Drake sentait le shampoing, c'était la même marque que celui de Connor. En même temps, ils étaient frères alors… Elle expira calmement et reprit sa séance 'contact physique pour se consoler'. On avait du mal à l'imaginer parce que Linwood ne touchait quasiment jamais les gens et qu'elle portait tout le temps des gants de peur de tomber malade, mais elle avait toujours eu besoin qu'on la prenne dans les bras quand elle avait du chagrin. Sauf qu'en général ce rôle était dévolu à son frère jumeau et elle n'avait pas abusé des médicaments. En même temps, comme Drake était littéralement sur elle, la tête sur sa poitrine, c'était aussi bien que pour le moment elle soit sous l'effet des médicaments.

    « Tu sens bon, ça me rappelle Connor. » Ce qui n'était ni une bonne, ni une mauvaise chose. Elle avait pris plus de médicaments parce que depuis l'épisode avec Terence, elle avait du mal à dormir et elle avait des crises d'angoisse. Du coup, elle avait voulu écrire à Connor, puis elle s'était ravisée parce que ça l'aurait encore inquiété et il lui aurait encore répondu de manière lapidaire pour seulement lui demander comment elle allait. Certes, Connor était son confident (sauf sur ses amours, pour des raisons évidentes), mais là, elle n'avait vraiment pas envie de monologuer. Alors elle avait pris ses comprimés. Qu'elle avait déjà pris plus tôt. Et voilà l'effet que ça avait. Pauvre Drake, on pouvait dire qu'il était dans une situation assez inconfortable à plusieurs points de vu, surtout qu'il ne fallait pas être un génie pour deviner que si Wood agissait ainsi, c'était parce qu'elle était encore traumatisée par l'accident avec Terence...
{661}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 98
Âge : 18 ans [15 Juin]
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lydie :D (Ely & co)

MessageSujet: Re: Peluche d'un soir [PV]   Dim 8 Mar - 14:14

    Le jeune homme n’avait rien vu venir, en même temps, il n’avait pas pu le prévoir non plus. Il était juste tranquillement dans la salle commune de Poufsouffle, il avait trainé dans les couloirs –ce qui était juste interdit après le couvre-feu mais qu’importe- et il était donc en train de tenter de rentrer discrètement jusqu’à son lit, sauf qu’il fut surpris par une voix derrière lui qui cria son nom avant de lui sauter dans les bras. Linwood se trouvait en face de lui, un air légèrement absent, mais il ne réalisait pas vraiment avec l’éclairage de la pièce. Il eut juste le temps de stopper sa chute dans le canapé juste derrière eux et surtout, callé sur la poitrine de Wood, il ne risquait pas de se faire le coup du lapin.

    « Oula ! Wood ! Tu vas bien ? »

    Le jeune homme essaya de se relever, ou du moins de bouger sa tête de l’endroit où elle était appuyée à l’heure actuelle, mais impossible de bouger la demoiselle ou même de bouger lui-même puisque son étreinte était beaucoup trop forte. Elle avait pris un truc ou quoi ? Drake n’était pas du genre à être maîtriser par une fille… Heureusement que ses frères n’étaient pas là pour le voir, à coup sûr, ils se seraient moqués de lui. Bon dans d’autres circonstance, la situation aurait pu être très sympa, mais dans la mesure où on parlait d’une amie, de sa préfète et de Linwood quoi ! Elle refusait qu’on la touche et là, elle était juste en train de caresser ses cheveux, comme si Drake était devenu un petit chat ou un ours en peluche. Il tenta une nouvelle fois de bouger, en vain…

    « Je suis toujours gentil avec les filles Wood, mais là, tu m’étouffes… Et puis, demander à Connor d’écrire plus de cinq lignes ! Je crois que tu ne te rends pas compte du temps que ça doit lui prendre de d’en écrire si peu déjà… Y’a moyen que tu me relâches un peu ? »

    Pas qu’il était écrasé mais un peu quand même… Le jeune homme se rendit vite compte que Linwood n’était pas dans son état habituel, restait juste à savoir pourquoi… De l’alcool au château ? Non impossible, en plus, Linwood était une préfète qui respectait vraiment le règlement, pas moyen de tricher avec elle, donc il devait y avoir une autre raison… La contrariété à cause de Connor ? Peut-être mais elle ne serait pas dans un état pareil, surtout qu’elle était en train de lui caresser les cheveux et que la demoiselle refusait tout contact avec qui que ce soit, bon il y avait bien son frère et ses parents, mais il savait qu’il ne faisait pas partie des rares à avoir le droit à son contact. Il décida donc de lui demander –si elle s’en rappeler- de la raison de son état.

    « Tu as pris quelque chose Wood ? Tu n’as pas l’air dans ton état normal… Quelque chose ne va pas ? »

    Il tenta une nouvelle fois de sortir sa tête de sa poitrine, ou d’essayer de caler un coussin ou un truc dans le genre pour ne pas être appuyer directement dessus, mais en vain, il y avait bien des coussins mais pas à portée de sa main. Il fallait donc trouver un autre moyen, mais la tout de suite, il n’avait pas une grande possibilité de mouvement surtout que lorsqu’il bougeait, Wood recalait le garçon pour pas qu’il s’échappe… Lorsqu’elle sentit les cheveux de Drake, elle lui annonça qu’il avait la même odeur que Connor… Comment prendre cette remarque ? Bon son frère était quelqu’un de propre donc ça va, mais il aurait un peu crado sur les bords, pas certains que le garçon apprécie la blague.

    « Euh… Jcrois qu’on a le même savon c’est pour ça… Il te manque Connor ? Pourquoi tu ne lui écris pas ? Envoie-lui une beuglante si jamais il est trop long à te répondre… Je ne pense pas qu’il serait content de te savoir dans cet état tu sais… Je devrais peut-être lui dire ? »

    Encore que le temps que l’oiseau fasse le trajet, Wood irait peut-être mieux, puis il se voyait mal lui expliquer comment il était en train de passer la soirée, la tête dans la poitrine de la meilleure amie de son frangin… Mouais… Il allait peut-être garder cette histoire pour lui, ou parler à Eden… C’était une fille, et la meilleure amie de Wood aussi, elle saurait peut-être plus comment faire, mais vu l’heure, il restait coincé sur le fait qu’il ne pouvait en parler à personne et surtout, il était bloqué par miss Catch professionnelle !

    [791 Mots]



"Une fille ??? Ou ça ??"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1485
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Peluche d'un soir [PV]   Lun 30 Mar - 8:59

    Linwood ne jugea pas utile de répondre sur le fait qu'elle aille bien ou non. Tout le monde savait qu'elle n'allait pas bien non ? C'était quelque chose que nul n'ignorait maintenant que l'humiliation qu'elle avait vécu à cause de Terence était devenue publique. Sans compter qu'à part cet imbécile de Connor lui-même, tout le monde savait qu'elle était amoureuse de lui et qu'il était à des kilomètres de là. Ce qui n'était pas complètement isolé de ce qui s'était passé avec Terence car évidemment, celui-ci avait profité de l'absence de son rival. Cela faisait des années qu'il lorgnait sur elle – depuis qu'elle avait entamé son adolescence – et jusque là le seul rempart de Wood était justement Connor avec qui elle ne passait pas tout son temps, mais juste assez pour que Terence se tienne à distance. Enfin, peu importait maintenant… elle était fatiguée et elle se sentait seule. Heureusement, Drake était là. Elle aimait bien le petit frère de Connor, il ne lui ressemblait pas vraiment – à part qu'il était brun quoi – mais il était vraiment gentil. Pas comme ce gros balourd de Rudy tiens tant qu'on y pensait : parce qu'il était à poufsouffle aussi, mais il y avait du y avoir une erreur de répartition.

    « Non. Si je te lâche tu vas partir. Je ne me fais pas avoir deux fois Spencer, j'ai bien appris ma leçon avec ton grand frère. » Une pointe de contrariété pointa dans sa voix à travers le nuage d'euphorie provoqué par sa surdose de médicament. D'ailleurs Drake se demandait comment ça se faisait qu'elle se conduise ainsi, elle gloussa lorsqu'il posa à haute voix la question qui le taraudait. Quant au fait que Connor fasse déjà beaucoup d'effort pour écrire cinq lignes, elle était au courant, mais elle n'avait aucune envie de s'étendre sur cette question pour le moment. Il faut dire que jamais une lettre ne remplacerait la présence de quelqu'un.

    « Si, si, ça va trèèèèèès bien. J'ai pris mes médicaments. Un tout petit peu plus que d'habitude. » Et elle gloussa de nouveau comme une bécasse, alors que ce n'était pas du tout son genre. Elle se rendit compte qu'elle avait envie de voir son frère jumeau, mais il n'était pas là lui non plus. Quelle idée ridicule d'être jumeaux et d'être dans deux maisons différentes. Heureusement qu'il y avait des substituts. A défaut de ressembler beaucoup à Connor, Drake avait quelques points communs avec Aiden, comme la gentillesse. Bon, il n'était pas timide comme Aiden, mais à la connaissance de Linwood, personne ne pouvait être aussi timide que lui et il était évident qu'il ne l'était pas avec sa sœur.

    Le même savon, oui ça devait être ça. « Oui, il me manque… et puis, qui sait ce qu'il fait là-bas, hein ? Il est si... » Elle chercha les mots adéquats dans son esprit embrumé. « ...évasif. » décida-t-elle finalement tout en relâchant un peu son étreinte sur Drake, les larmes commençant à monter dans ses yeux bleus. Un fugace sentiment de colère monta en elle. « Ne lui en parle pas ! Il ne doit pas savoir ! Jamais ! Déjà je n'aurais jamais du lui dire pour Terence… » Cela l'avait mis en colère et il avait fait tout un boxon à Durmstrang pour revenir, heureusement, il avait su se contenir assez pour ne pas écopper d'une sanction, mais elle se rendait compte qu'elle n'aurait jamais du le lui dire, surtout vu la tournure qu'avait pris les choses. Finalement, tout s'était arrangé sans qu'elle ait besoin de lui. C'était triste à dire mais c'était la vérité.
{603}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 98
Âge : 18 ans [15 Juin]
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lydie :D (Ely & co)

MessageSujet: Re: Peluche d'un soir [PV]   Lun 30 Mar - 19:28

    Drake ne se sentait pas très bien, pourtant, le contact avec une fille aurait dû lui faire plaisir, mais pas ce soir. En effet, Linwood était déjà plus vieille que lui, oui c’était un point important pour le jeune homme. En plus, elle n’était pas dans son état normal et Drake réalisa bien trop tard pourquoi elle était perturbée mais ne voulait pas remettre le sujet sur le tapis. Bref, on ne pouvait pas vraiment reprocher à Drake de vouloir disparaitre et pourtant, dans le cas présent, Linwood le serrait bien trop fort pour qu’il puisse bouger. Ah ! Si seulement si savait transplaner, ça serait beaucoup plus facile pour lui.

    « Linwood, crois-moi, je te donne ma parole que je ne partirais pas… C’est surtout que pour parler et respirer, c’est un peu compliqué… A la limite, si tu veux me faire un câlin, remonte juste ma tête… »

    Bah oui, il était toujours un peu trop proche de sa poitrine et rien que le fait d’en parler, il avait les pommettes qui avaient rougies. Bon, Wood ne le verrait surement pas, puisqu’elle planait à moitié et qu’elle ne réalisait déjà pas ce qui se passait pour elle. Drake songea un instant à son frère, Connor. Si le garçon avait été présent, il y aurait beaucoup de choses qui ne se seraient pas produite. Il ne lui en voulait pas, non, il avait eu raison de tenter sa chance à Dumstrang, d’essayer d’être le champion de Poudlard, et pourquoi pas le champion de la coupe… Hélas, rien ne s’était passé comme prévu. Connor n’avait pas été sélectionné et il était coincé en Bulgarie jusqu’à la fin des épreuves… C’était pour cette raison qu’un certain garçon avait profité de la situation… Pas Drake non, au contraire, il voulait mettre un peu d’espace entre lui et Wood d’ailleurs.

    « Plus de médicaments ? Comment ça ? Tu veux qu’on aille voir Mme Pomfresh ? Si tu veux, je t’accompagne… Tu ne peux pas rester comme ça… Ca ne craint rien au moins ? »

    Bon à part qu’elle planait complètement, ça ne semblait pas trop grave, mais dans l’immédiat il voulait surtout éviter les problèmes de santé. Sait-on jamais, il n’était pas docteur lui, et pas certain non plus qu’il sache quoi faire en cas de problème. Linwood n’arrêtait pas de glousser, ce qui faisait rire parfois Drake qui ne savait plus vraiment quoi faire de cette situation. Quand il bougeait trop, elle le calait un peu plus contre lui… Quand il essayait de s’espacer, elle lui reprochait… Bref, il souhaitait surtout que personne ne les croise, parce qu’avec les rires de la demoiselle, il y avait de forte chance qu’elle finisse par réveiller quelqu’un… Et ça, Drake n’était pas spécialement d’accord avec cette idée.

    « Tu connais mon frère, il doit surement bougonner dans son coin, faire quelques sourires à des filles dont il comprends à peine la langue et surtout souhaiter pour qu’il arrive un malheur et qu’il puisse entrer dans la compétition… Non, tu n’as pas de raison de t’inquiéter… C’est Connor quoi ! »


    Il haussa les épaules, ou essaya du moins, parce que oui, ce n’était pas facile quand une fille vous tiens dans ses bras. Il n’avait pas eu beaucoup plus de nouvelles de son frère et honnêtement, il n’était pas trop collant comme frangin, une lettre de temps en temps pour vérifier qu’il est toujours en vie, c’est amplement suffisant, pas la peine de faire un roman, contrairement à ce que les filles attendent en général.

    « Ok… Ok, ne t’énerve pas… Je ne dirais rien, mais par contre, fais attention quand même, parce que si ça se reproduit, je vais vraiment lui dire que tu ne fais pas attention à ta santé. On sait tous les deux qu’il ne sera pas d’accord avec ça. Ça marche ? »


    Il essaya de prendre un peu de recul pour voir le visage de la demoiselle, mais en vain… Il tenta une nouvelle fois de voir si elle était d’accord de lui laisser un peu de place…

    « T’es sure que tu ne veux toujours pas me laisser me décoller un peu ? »

    [698 Mots]




"Une fille ??? Ou ça ??"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1485
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Peluche d'un soir [PV]   Dim 5 Avr - 16:27

    Il était certain que pour Drake, la situation ne devait pas être très confortable : 1) Wood le prenait pour une peluche et ne faisait pas dans la dentelle en la matière, 2) elle était quand même sa préfète plus vieille et une des meilleures amies de son frère, 3) nul doute que Drake préférerait être dans les bras d'une certaine brune aux yeux bleus hypnotiques, même si une telle situation avait peu de chance de se présenter, au moins la brune en question, il la connaissait vraiment et était ami intime avec. Drake et Wood s'entendaient bien, on pouvait même dire qu'ils étaient assez amis, mais c'était de Connor dont elle était proche, ou de Max, ou de Daël, pas de Drake. Il était juste un substitut au jumeau de la rouquine qui, malheureusement, était dans une autre maison que la sienne.

    « Bon, d'accord, je te laisse remonter un peu, mais je ne vois pas ce qu'il y a de plus confortable à t'installer sur une clavicule plutôt que sur ma poitrine. » Surtout qu'en dehors de sa poitrine, elle était plutôt du genre fine alors il allait sentir les os, mais si ça lui convenait mieux, elle voulait bien céder du terrain sur la question, elle lâcha donc un peu sa prise pour qu'il améliore sa position, mais elle faisait attention, elle n'était pas encore prête à perdre sa peluche, dopée aux médicaments comme elle l'était !

    « Mais non, t'inquiète pas, j'ai pas fait du surdosage, enfin rien qui puisse me rendre malade ! Ça donne juste l'impression… de flotter. » Ou quelque chose dans ce goût là, elle n'était plus très sûre maintenant que Drake en parlait. Mais elle savait que même si elle avait dépassé les doses, elle n'en avait pas pris plus que lorsqu'on lui avait administré une dose plus forte après l'accident avec Terence. La seule différence c'est que cette fois là, ils lui avaient lancé un sort de sommeil juste derrière, alors que là, elle était réveillée, mais c'est tout.

    « Je sais comment fonctionne Connor… crois-moi, personne ne le connaît aussi bien que moi. Cela reste frustrant, je ne sais même pas ce que je vais bien pouvoir lui dire quand il va rentrer. » Drake lui demanda alors s'il pouvait se décoller. « Encore ? Mais tu es difficile, mon frère ne rechigne pas autant pourtant. » Peut-être parce qu'il était son frère et qu'il savait plus naturellement trouver la bonne position pour que ce soit lui qui tienne sa sœur et pas l'inverse chose que Drake ne maîtrisait pas de toute évidence.

    « Dis-moi plutôt, tu es amoureux toi ? » Voilà un sujet bien plus intéressant et important, elle en avait marre de penser à son chagrin d'amour, elle avait plutôt envie de savoir ce qui se passait dans la vie de Drake de ce côté là. Elle ne l'avait jamais vu avec une fille en particuliers à part Aliénore, de Serdaigle. Mais cela ne voulait pas dire grand-chose, surtout si Drake était aussi attardé que son aîné en matière d'amour, et là, par contre, Linwood savait bien à quoi s'en tenir depuis le temps !
{529}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peluche d'un soir [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peluche d'un soir [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Allons au cinéma ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 19-
Sauter vers: