AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Ne détruis pas mon univers [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 438
Âge : 18 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Ne détruis pas mon univers [PV]   Sam 7 Mar - 18:05


PV Lana

    La nouvelle s'était répandue comme une traînée de poudre dans Poudlard. Un sosie parfait d'Alice était arrivée dans l'école. Sa sœur jumelle visiblement. Enfin, elle n'était sa sœur que biologiquement parlant, parce que Alice n'était pas prête à reconnaître quelqu'un d'autre que Nasira sous ce titre. Elle avait été présentée à tous les cinquièmes années le matin même, le jour de la rentrée des classe, au retour des vacances de noël. Toute la journée, Alice n'avait pas décroché un mot. Même pas à Dwayne. Elle avait obstinément refusé de parler. Et alors que l'heure du dîner était arrivé, elle laissa ses amis, toujours sans dire un mot, et s'installa en face de Lana à la table des Serpentards. Si ce n'étaient leurs insignes sur l'uniforme qui était différent, elles étaient parfaitement semblables. Alice devait bien reconnaître qu'elle avait l'impression de se voir dans un miroir. Mais même, cette fille était une étrangère, elle aurait du rester à Durmstrang. Elles avaient peut-être le même sang, mais il ne fallait pas être un génie pour remarquer qu'à part ça, elles n'avaient rien en commun. Même le Choixpeau avait été d'accord sur ce point en l'envoyant dans une autre maison, et pas franchement celle qui avait la meilleure réputation hein ! Il y avait certes des Serpentard très sympas, mais quand on venait de Durmstrang en plus, ça commençait à faire beaucoup.

    « Tu es Lana c'est ça ? Moi c'est Alice. Tu peux m'expliquer ce que tu es venu faire ici exactement ? à part faire de nous des monstres de foire ? » Alice avait parfaitement conscience qu'on les regardait, pire, qu'on les écoutait (ou qu'on essayait), mais elle s'en fichait. Ça la travaillait depuis ce matin : pourquoi est-ce que Lana était venue à Poudlard ? Et pourquoi le transfert avait-il été accepté en plus ! Certes la mode était aux mélanges entre les écoles et elle avait été on ne peut plus ravie de récupérer son meilleur ami en début d'année, mais tout de même, là on était au mois de janvier !!!

    « Je ne sais pas ce qu'ils t'ont dit sur moi à Durmstrang, mais j'ai déjà une sœur, je n'ai pas besoin d'une jumelle en plus. » Elle croisa les mains devant elle, sur la table, son regard azuré dans celui parfaitement identique de sa sœur jumelle qui n'était pourtant pour elle qu'une étrangère, voire une gêneuse. Elle avait réussi à retrouver un équilibre avec le retour de Dwayne, elle n'avait aucune envie que son petit monde soit de nouveau perturbé. Et puis, elle ne comprenait pas. Cette fille avait l'air d'être riche, bien éduquée, pas spécialement malheureuse. Qu'attendait-elle d'elle ? Alice était pauvre, depuis Noël elle était même carrément endettée, elle était une ancienne voleuse, bref, sa jumelle avait tout, Alice n'avait rien, du moins matériellement parlant. Parce qu'en revanche, elle adorait sa famille telle qu'elle était, avec ses frères et sa sœur adoptive, ils avaient grandi ensemble, souffert ensemble, volé ensemble, mûri ensemble. Ils étaient tout ce dont elle avait besoin. Elle n'avait pas envie de se montrer cruelle avec Lana, ce n'était pas son but, mais elle ne voulait pas non plus la leurrer : elle n'était pas la bienvenue.
{536}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 04.03.1994
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna & co

MessageSujet: Re: Ne détruis pas mon univers [PV]   Dim 8 Mar - 15:07

    Lana avait toujours réussi à obtenir ce qu’elle voulait. Aujourd’hui, suite à la découverte qu’elle avait faite à Dumstrang, elle avait appris qu’elle avait une sœur à Poudlard, une sœur jumelle en plus. Autant dire que la demoiselle voulait tout savoir de sa sœur, puisque, pour elle, elle a grandi avec trois frères, donc découvrir qu’elle avait une sœur et en plus, du même sang qu’elle, il fallait absolument qu’elle la rencontre, qu’elle sache autant de chose possible sur elle, mais avant tout, qu’elle accepte de la rencontrer. Alors elle avait demandé son transfert à Poudlard, ses parents avaient accepté sa demande, comprenant très bien ce qui la motivait. Ses frères en revanche, avaient essayés de la dissuader, mais en vain, la demoiselle était têtue et déterminée, autant dire que ce n’était pas la peine d’insister, et ça, ils l’avaient très bien compris. Tout ce que ses frères lui avaient demandés, c’était d’abord de revenir souvent pour les fêtes, parce qu’elle restait leur petite sœur, et aussi, mais ça s’était pour Adam, son plus vieux frère, si jamais il y avait des filles mignonnes, de les mettre en rapport tous les deux… Comme si Lana était une agence de rencontre… Bref, elle avait pris la route de Poudlard à la rentrée –après les vacances de noël- mais elle se rendit vite compte que ça ne serait pas aussi simple qu’elle l’aurait cru. Qu’importe, elle aimait les défis.

    Ce jour-là, elle était tranquillement assise à la table des serpentards, essayant de rassembler des infos sur sa sœur, qui était à Serdaigle d’après ce qu’elle avait retenu, et qui était une maison de rat de bibliothèque… Décidemment, à part leur physique, pour l’instant, il n’y avait pas beaucoup de point commun… Elle fut néanmoins surprise de voir son double arriver face à elle et déterminée comme elle pouvait l’être parfois, elle s’installa face à elle. C’était la première fois qu’elle la voyait d’aussi près, on aurait pu croire qu’elle se parlait dans le miroir… A la différence que Lana avait un chignon bien coiffé et que sa sœur ne semblait pas maitriser aussi bien l’art de se coiffer, au moins, ça pouvait les aider à se différencier non ? Alice lui annonça rapidement la couleur et la raison de sa motivation à venir lui parler, en clair, qu’est ce qu’elle faisait ici et pourquoi ?

    « C’est bien ça, contente de te voir enfin Alice… Si les élèves nous voit comme des monstres je n’y peux rien, ça faudra en vouloir à nos parents biologiques si jamais tu sais ce qu’ils sont devenus… Pour ma part, je voulais juste apprendre à connaître ma sœur, ma vraie sœur, mon sang… Parce que j’ai grandi avec trois frères que j’adore, mais je sais bien que ce n’est pas pareil… »

    Ok, elle n’était clairement pas contente de rencontrer Lana, bon après, elle venait perturbée ses habitudes, ça pouvait se comprendre… Dans le cas de Lana, elle ne savait pas vraiment comment elle aurait réussi à ne pas péter un plomb comme sa sœur était justement en train de le faire. Ne se démontant point, elle garda son calme avant de reprendre.

    « Je voulais juste te rencontrer, te parler, apprendre à te connaître… Je ne sais pas vraiment à quoi je m’attendais, c’est la première fois que je vis ça au cas où tu te demanderais… mais je ne pensais vraiment pas à cette réaction de ta part… Tu n’es pas contente de savoir que tu n’es pas seule ? Que tu n’es pas la seule à avoir supporté cette situation ? »


    Bon elle ne savait rien de la situation d’Alice, et quand à ce que les gens de Dumstrang aurait pu lui dire, enfin ceux de la délégation, ils étaient restés relativement vague sauf sur la ressemblance hallucinante et que Lana semblait avoir grandi dans un milieu plus facile qu’Alice. Elle ne savait pas bien ce que ça voulait dire, en gros qu’elle n’avait pas autant d’argent, mais elle comptait bien satisfaire sa curiosité.

    « Je n’ai pas su grand-chose sur toi à Dumstrang, sinon tu te doutes bien que je serais restée là-bas si on m’avais appris tout ce dont j’avais besoin… Tu as une sœur ? Certes comme moi j’ai trois frères… Mais pour ce qui est du lien du sang, malheureusement, tu n’as que moi et je compte bien faire en sorte de chercher à comprendre pourquoi tu es comme ça… Je n’ai jamais demandé à ce qu’on soit séparé à la naissance donc ta colère envers moi, tu ferais bien de la diriger ailleurs, vers quelqu’un d’autre… »

    Lana savait être calme mais la patience en revanche c’était autre chose… Elle ne savait pas grand-chose du caractère d’Alice, mais si elle continuait comme ça, il y avait fort à parier que la suite de la discussion n’allait pas lui plaire.

    [812 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 438
Âge : 18 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Ne détruis pas mon univers [PV]   Dim 8 Mar - 17:07

    Parce qu'elle n'aimait pas les complications, Alice laissait en général ses cheveux libres autour de son visage. Lorsqu'ils la gênaient comme lors des devoirs sur table ou des répétitions de Sterne, elle se faisait simplement une queue de cheval. Il était rare qu'elle fasse compliqué, contrairement au chignon élaboré de sa jumelle. L'avantage c'est qu'entre ça et le fait qu'elles n'étaient pas dans la même maison, il finirait par être facile de les différencier. Elles étaient certes de parfaites copies (elles devaient être jumelles monozygotes, c'était effrayant à imaginer), mais elles n'avaient rien d'autres en commun qu'un physique. Le seul truc qu'elle avait apprécier en rencontrant Lana c'était de remarquer qu'elle était à peu près aussi petite qu'elle, ce qui voulait bien dire que c'était génétique et pas parce qu'elle avait souffert de malnutrition dans l'enfance qu'elle stagnait au mètre cinquante (-trois les bons bons jours).

    « Je ne connais pas nos parents biologiques. J'ai été adopté bébé, tout comme toi je dirai. » Mettons les choses au clair tout de suite à ce niveau là, ça allait simplifier le reste de la conversation. « Si. C'est pareil. Ta famille d'adoption, c'est ta famille, point. Je ne comprends même pas qu'ils t'aient laissé venir ici, jamais la mienne ne m'aurait laissé faire une telle chose. » Non qu'elle ait les moyens d'entrer dans une école aussi select' que Durmstrang, mais elle se comprenait. Ses parents, ses frères et sa sœur n'auraient pas compris si elle avait subitement voulu découvrir sa vraie famille, ou même une partie d'elle. Après tout, elle n'avait jamais chercher à connaître ses origines. Elle était née sous X de toute manière, à quoi bon ? Des parents qui n'avaient pas voulu d'elle ne méritaient pas qu'elle pense à eux. Elle préférait aimer ceux qui l'avaient éduquée.

    « Je ne vois pas pourquoi je serai contente. J'ai n'ai pas supporté cette situation, je l'ai vécu, ça s'arrête là. Et je n'ai pas besoin de toi pour ne pas être seule, tout comme je doute sincèrement que tu ais besoin de moi. Je ne te connais que depuis une journée et je peux déjà t'affirmer que nous n'avons rien en commun. » Au niveau de l'éducation, du pays, de la famille, tout était complètement différent. Elle n'aurait jamais cet air sophistiqué que Lana arborait. En fait, elle détestait le simple fait qu'elle puisse prendre ce genre d'expression, c'était comme de se regarder dans un miroir déformant.

    « Et vers qui je te prie ? Vers nos géniteurs ? On ne peut pas savoir qui ils sont, nous sommes nées sous X dans un hospice de Londres, le secret de notre naissance est tellement bien gardé que mes parents ne savent sûrement pas que j'ai une sœur jumelle biologique. L'orphelinat nous a fait adopter séparément, probablement parce qu'ils n'avaient pas le choix, et peut-être qu'effectivement notre vie aurait été différente si nous avions grandi ensemble mais ce n'est pas le cas. Tu dois en faire ton deuil. Je ne suis pas plus ta sœur que n'importe quel autre élève de cette école. » Bien entendu, elle parlait au niveau de la relation. Elle voyait bien, rien qu'en regardant Lana, qu'elles étaient sœurs. Mais ça ne voulait rien dire la génétique ! Elles ne pouvaient pas devenir jumelles, comme ça, juste parce qu'elles le désiraient ! Si tant est qu'Alice le désire, ce qui n'était pas le cas, parce qu'elle avait déjà en permanence l'impression de marcher en équilibre sur une corde raide au risque de tomber à tout moment dans le vide… elle ne pouvait pas se permettre l'arrivée d'un élément qu'elle ne maîtrisait pas.

    « Rester ici à Poudlard est ton droit le plus strict, mais tu ne pourras pas m'obliger à t'aimer, et si tu veux savoir des choses sur moi, très bien, demande. Cela ne nous rendra pas plus proche. Que désires-tu apprendre ? Qui je suis ? Je suis juste moi, Alice Orwell, cinquième année, à serdaigle. J'ai une sœur, Nasira, en septième année à Poufsouffle et deux frères, Mattew qui est adulte depuis cette année et Micah qui est le préfet de ta maison et qui a un an de moins que nous. J'ai grandi et vécu à Londres toute mon enfance. J'ai toujours su que j'avais été adopté, c'est aussi le cas de ma fratrie. Mes parents sont pauvres mais ce sont des cœurs d'or qui nous ont élevé dans le respect et l'amour les uns des autres. Mon meilleur ami s'appelle Dwayne, il est à serdaigle avec moi. Je suis aussi très amie avec mes camarades de dortoir Aliénore et Adria, en revanche je déteste Elena – qui traîne avec des filles de ton dortoir d'ailleurs, tu apprendras vite à la connaître -. Je fais partie du club de danse mais je ne m'approche jamais d'un balai parce que j'ai le vertige. J'ai d'autres amis et probablement quelques ennemis mais tu n'as sûrement pas besoin d'une liste exhaustive. Je sais coudre et tricoter ainsi que cuisiner, je suis la meilleure élève de ma promotion, pardon, de notre promotion, et ma couleur préférée est le violet. Voilà, je pense que tu sais tout. Des questions ? » La dernière phrase était complètement ironique, de même que tout le portrait qu'elle venait de brosser d'elle-même. Lana prétendait vouloir la connaître. Fort bien, voilà qui était fait, maintenant, elles allaient peut-être pouvoir retourner chacun à leur vie. Encore que Lana eut tout à construire puisqu'elle venait d'arriver, mais elle ne doutait pas que Serpentard l'accueillerait à bras ouvert. Ils n'étaient pas très regardant et même s'ils l'étaient, il restait toujours les préfets qui étaient sympas. Micah risquait de faire une exception vu que cette fille voulait s'imposer comme la sœur de sa sœur, mais Jade ne laisserait sûrement pas une nouvelle venue de côté. Ce n'était pas son style, elle était vraiment sympa (pour une Serpentard quoi).

    Elle pencha légèrement la tête sur le côté, en pleine observation de sa jumelle. Comment celle-ci allait-elle réagir ? En se présentant aussi ? En se fâchant ? En posant des questions ? Alice était curieuse de le savoir même si c'était presque à son corps défendant.
{1 028}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 04.03.1994
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna & co

MessageSujet: Re: Ne détruis pas mon univers [PV]   Dim 8 Mar - 17:55

    C’est qu’elle pouvait être virulente qu’on on attaquait ses habitudes. Lana venait de découvrir un trait de caractère de sa sœur qu’elle ne pensait pas. D’apparence pourtant fragile elle semblait avoir un caractère très fort. C’est du moins l’impression qu’elle donnait la tout de suite… Lana ne se laissa pas démonter pour autant, elle restait tranquillement, impassible, écoutant sa sœur lui répondre de manière beaucoup moins posée qu’elle quelques minutes plus tôt.

    « Sur ce point nous sommes d’accord… Adoptée bébé, j’avais à peine un an… Mes parents voulaient une petite fille puisque jusqu’à mon adoption, ma mère n’avait eu que des garçons. Ils m’ont laissé venir à Poudlard pour que justement j’apprenne à connaître mes origines, ou du moins ma sœur biologique. Maintenant, que tu ne m’acceptes pas, c’est ton choix, mais ce n’est pas pour cela que je vais faire une croix sur toit parce que tu ne supportes pas ma présence. »


    Ca au moins c’était dit… Elle était restée très calme, reprenant une bouchée du gâteau qui était juste devant elle. Qui a dit que discuter ne donnait pas faim ? En tout cas, un léger sourire en coin, elle appréciait de mettre les choses à plat avec sa sœur. Certes, ça ne se passait pas spécialement comme elle l’aurait voulu, mais qu’importe, elle avait une discussion. Pour ce qui était des détails, on verrait ça plus tard.

    « J’ai vécu cette situation également, c’est juste que je voulais dire que ce genre de chose, tout le monde ne le vit pas. Tu n’as peut-être pas pu en parler comme tu l’aurais voulu, du moins tu n’as peut-être pas compris ce qu’il se passait… Ma famille m’a beaucoup aidé, j’ai aussi été suivie pour exprimer ce que je ressentais, de toute évidence vu la colère que tu as en toi, ce n’était pas ton cas… Alors ne me fais pas croire que tu vas bien avec cette animosité que tu retiens à mon égard parce que je te rappelle le passé justement. »


    Elle avait juste ressortie ce que son psy lui avait dit lorsqu’elle était plus jeune. Lana avait appris à accepter les choses depuis et ça lui avait permis d’être la demoiselle qu’elle était aujourd’hui. Elle replaça une mèche derrière son oreille, écoutant sa sœur lui donner toutes les informations qu’elle voulait, mais elle savait aussi que ce n’était pas simplement de ça dont elle avait besoin. Ce genre de chose, Alice ne pouvait pas lui fournir, elle voulait voir comme elle était avec ses amis, si elle avait vraiment des gens sur qui compter. Lana se redressa lorsque sa sœur eut terminé de lui faire la liste des choses à savoir… Elle ne savait pas vraiment si elle devait faire la liste de son côté également, elle se disait qu’elle allait perdre son temps dans la mesure où sa sœur en avait strictement rien à faire d’elle de ce qu’elle venait de lui expliqué. En plus, elle était tellement en colère que ce genre de discussion n’allait mener à rien si ça se poursuivait ainsi. Elle lui conseilla donc de retourner sa colère ailleurs, mais Alice ne sembla pas se détendre pour autant, bien au contraire.

    « Parce que tu crois franchement que mes parents étaient au courant que j’avais une sœur ? Vu la famille dans laquelle j’ai grandi, s’ils l’avaient su, on aurait grandi ensemble et on ne serait pas dans cette situation actuellement. Alors oui, mes parents m’ont laissé venir parce que pour eux la famille et important mais savoir d’où l’on vient aussi. Il pensait peut-être bien faire, tout comme je l’ai cru aussi en venant ici. Maintenant, je compte bien rester, que ça te plaise ou non. Tu m’apprécies ou pas, ça ne changera absolument rien. Je n’ai pas eu besoin de toi pour arriver jusqu’ici aujourd’hui, je serai faire sans également… C’est simplement que je pensais que tu aurais eu autant envie que moi de me connaître, de savoir que tu avais une sœur. Hors je me rends compte que tu es simplement une gamine égoïste, qui ne pense qu’à elle et ne supporte pas qu’on dérange son petit monde. »

    Elle lui lança un regard qui n’avait plus grand-chose d’agréable et sympathique, mais elle restait toujours aussi calme et prenant bien soin de choisir ses mots, elle reprit une légère inspiration avant de poursuivre.

    « Maintenant que je suis là, je compte bien continuer à faire ce pour quoi je suis venue, après ça dépendra de toi, tu veux conserver ta petite vie tranquille avec tes amis et ta famille très bien, mais si tu m’empêches de faire ce pour quoi je suis venue, et me laisser une chance de trouver ma place dans ta vie, dis-toi bien que tu pourrais avoir une jumelle qui va passer beaucoup de temps à s’amuser à pourrir ton petit nid douillet… J’ai rien à perdre dans cette histoire, ne l’oublie pas. »


    Elle prit une gorgée de son verre d’eau, bien tranquillement, elle lui avait légèrement fait une menace, mais elle s’en fichait pas mal, Lana avait toujours ce qu’elle voulait, avec ou sans le consentement des personnes concernées. Dans tous les cas, la vie d’Alice allait changer, c’était certain, Lana était venu pour faire partie de la vie de sa sœur, maintenant, si elle ne pouvait pas faire partie de sa vie, elle ferait en sorte de lui montrer que les choses n’étaient peut-être pas aussi jolie qu’elle aurait pu le croire. La jeune fille n’était pas là pour se faire des amis à la base, certes ça l’aiderait c’était certain, mais après elle ne pouvait pas se laisser distraire. Il faudrait d’ailleurs qu’après ce charmant entretien, la jeune fille se rende dans la volière pour écrire à ses parents, parce que oui, il y avait des choses à raconter. En plus, Alice venait de donner une liste de personnes à voir pour en apprendre sur sa sœur. Le seul problème, c'est qu'à part Elena, personne de son entourage ne semblait fréquenter les serpentards… Elle allait donc devoir ruser.

    [1011 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 438
Âge : 18 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Ne détruis pas mon univers [PV]   Ven 3 Avr - 11:17


    « J'ai été adoptée avant toi. » Dit-elle en balayant le sujet d'un geste de la main. Elle n'avait que trois mois quand elle avait été adoptée. Cela expliquait sûrement pourquoi elles avaient été séparées. Même si le monde sorcier, à l'époque, avait un paquet d'orphelins à caser, la famille Orwell n'avait le droit d'adopter qu'un enfant à la fois vu qu'ils étaient pauvres (mais les orphelinats sorciers étant aussi rares que remplis, ils n'étaient quand même pas trop regardant – à l'époque en tout cas -). C'est pourquoi on avait dû ne leur présenter qu'une seule des jumelles sans leur dire qu'elles étaient deux. De toute manière, à quoi bon ? Elles allaient être séparées de toute façon. Et quelles étaient les probabilités pour qu'elles se retrouvent ? Le fait que Lana ait été adoptée par des étrangers avait peut-être été même calculé pour que les jumelles ne puissent jamais se revoir. Alice était assez intelligente pour analyser toutes les informations et comprendre comment les choses s'étaient passées à l'époque. Bref, autant en revenir au sujet principal de la conversation.

    « Il ne s'agit pas de savoir si je t'accepte ou pas. Nous avons été séparées à la naissance, un point c'est tout. Et me connaître ne compensera jamais le fait que nous n'avons pas grandi ensemble comme des sœurs ou que nous ne pouvons pas connaître nos origines. Tu cherches des chimères. » Elle soupira, elle sentait que la conversation n'allait pas prendre le tournant qu'elle désirait. Sa jumelle (le qualificatif qu'elle venait de choisir pour désigner Lana car ça signifiait qu'elle existait mais ça ne résonnait pas comme le mot sœur pour elle) semblait non seulement lui ressembler physiquement mais être aussi assez bornée.

    « Tu te trompes sur moi. Ta présence me contrarie mais je n'éprouve pas d'animosité à ton égard, fais-toi seulement une raison, j'ai l'air gentille, mais je ne le suis pas. Cela ne veut pas dire que j'ai des choses à régler, ou peut-être que si, sauf que ça ne te regarde pas, parce que j'ai déjà des gens qui m'aiment et qui peuvent m'aider si j'ai des problèmes. » Alice restait calme et froide avec Lana. Elle n'avait pas l'intention de se mettre ouvertement en colère, ce serait puéril. Comme elle l'avait dit précédemment, Lana avait parfaitement le droit d'être élève à Poudlard si ça lui chantait, la seule chose c'est que ça ne ferait pas d'elle sa sœur pour autant. C'était ça qu'elle voulait que Lana comprenne, mais ça ne semblait vraiment pas bien parti. Alice se consola en pensant qu'au moins elle aurait essayé.

    « Oh mais je ne suis pas venue te parler pour te dire de partir. Encore une fois, tu as le droit d'être élève ici, c'est une très bonne école tu verras. Si je suis là c'est pour que tu comprennes que tes efforts vont être vains parce que tu as raison, en effet, je suis quelqu'un de profondément égoïste. Pour faire simple, je ne suis pas quelqu'un de bien, mon confort m'importe bien plus que ton besoin d'avoir une sœur biologique. Une partie de moi est sincèrement navrée de ne pouvoir répondre à tes attentes, mais j'y ai bien pensé tout aujourd'hui et il est plus honnête que tu saches d'emblée que tu as perdu la partie avant même de l'avoir commencé. » La jeune serdaigle plongea une nouvelle fois son regard dans ceux de sa jumelle. Elle ne comptait pas répondre à l'agressivité de Lana par encore plus d'agressivité. Elle voulait bien admettre qu'elle n'était qu'une sale petite égoïste uniquement préoccupée par elle-même. Elle ne s'était jamais prétendue charitable. Aliénore se moquait souvent d'elle en lui disant qu'elle serait sûrement capable de tuer quelqu'un si on lui faisait du mal, et son amie ne savait pas à quel point elle était proche de la vérité. Car tuer, peut-être pas, mais se venger, ça, c'était son rayon. En apparence, elle avait l'air d'un ange. Comme Lana, elle était blonde aux yeux bleus, son visage était adorable, son corps – bien qu'assez filiforme – était d'une ligne harmonieuse. Sa peau pâle la faisait paraître fragile. Mais elle n'était pas un ange, pas une jolie poupée non plus, elle était une ex-voleuse vaguement repentie (très très vaguement parce que bon, il fallait bien manger hein) qui avait grandi dans un milieu difficile. Son confort – matériel et psychologique -, elle y tenait. Et elle ne ferait aucun effort pour aider Lana parce que ce serait accepter de changer ses habitudes, d'accepter de voir le monde sous un autre jour, et elle n'en avait pas envie.

    Bien entendu, Lana ne prit pas ses réponses avec beaucoup d'enthousiasme mais encore une fois, la génétique faisant bien les choses, sa jumelle montra combien elles se ressemblaient en la défiant. Cela fit sourire Alice qui, ironiquement, se sentait un peu amusée par cette situation – alors qu'elle la contrariait à l'origine -. Lana ne savait pas à qui elle avait à faire. La menacer n'allait rien lui apporter. Alice ne voulait pas être sa sœur, mais si elle cherchait une rivale en revanche…

    « C'est très drôle que tu me menaces. Je pense que je vais faire des recherches sur les jumelles monozygotes, tu n'imagines pas à quel point tu me ressembles ! » Elle sourit de toutes ses dents mais ce n'était pas un sourire qui augurait un arrangement car le regard d'Alice était très dur, bien qu'une étincelle de malice puisse y être perçue. « Je ne te laisserai pas chambouler mon univers. Si tu veux jouer, alors jouons. Tu vas vite te rendre compte que je suis une adversaire coriace. Je ne peux pas être ta sœur, mais si tu forces le passage, je te rendrai les coups et sache que je n'oublie pas que malgré tout nous avons le même patrimoine génétique, je saurai en tirer parti. » Un petit rire aigre passa ses lèvres. « Ce n'est pas une sœur que tu vas avoir Lana, mais peut-être que finalement tu vas apprendre quand même à me connaître. Parce que mon nid douillet comme tu dis, il est extrêmement corrosif. Je suis sûre que ça va être très amusant de te regarder t'y débattre. Alors vas-y, donne-toi à fond. Je t'attends. » Elle lui sourit à nouveau, si c'était un défi que Lana voulait à défaut d'une sœur, alors un défi elle aurait. Ce serait jumelle contre jumelle, et à la fin, elles verraient bien laquelle aurait atteint son objectif. Est-ce que Alice allait conserver son petit monde tel qu'il était, ou est-ce que Lana allait réussir à s'imposer ? Laquelle des deux allait l'emporter ? Alice se disait que ça allait être marrant, au moins ça allait lui changer des mesquineries basses et stupides d'Elena, car elle attendait un bien meilleur niveau de quelqu'un qui était son exacte copie.
{1 138}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 04.03.1994
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna & co

MessageSujet: Re: Ne détruis pas mon univers [PV]   Lun 27 Avr - 17:38

    « Désolée si j’étais petite quand ça s’est passée… Tu réfléchis avant de parler parfois ? »

    Lana sentait bien que la discussion était en train de prendre une tournure qui ne lui plairait pas à la fin. Elle ne voulait pas se disputer avec Alice, seulement, et ça ses amies de Dumstrang l’avaient prévenue, sa sœur ne voudrait peut-être pas parler avec elle et pour cette simple raison, elle ne pourrait donc pas lier de liens avec sa sœur. Seulement, ses amies le savaient également, Lana n’était pas vraiment du genre à laisser tomber de la sorte, la preuve en était aujourd’hui, Alice avait beau se montrer peu accueillante avec elle, elle ne se démontait pas pour autant.

    « Oui nous avons été séparé à la naissance et alors ? On doit donc se tourner le dos, ne jamais s’adresser la parole ? Suppose que dès notre entrée à l’école de sorcellerie, que ce soit Poudlard ou Dumstrang, on se serait forcément retrouvée dans la même année… On se serait peut-être parler et devenue amie… C’est aussi un lien comme ça que je cherche… a défaut d’avoir une sœur, après tout… Tu dois bien avoir des amies que tu considères comme tel ! Alors pourquoi ne pas essayer ? Qu’as-tu peur de perdre ? Du temps ? »

    Dans la mesure où elles en avaient perdu énormément à l’heure qu’il était… ce n’était pas bien grave pour Lana. De toute évidence, Alice semblait aussi têtue qu’elle, et elle appréciait cela en temps normal, mais pas aujourd’hui puisque sa sœur lui tenait tête et ça par contre, Lana n’appréciait pas vraiment.

    « Tu vois, on a plus de points en commun que tu ne sembles le croire… sous nos apparences de petites filles sages et modèles, nous sommes toutes deux loin de l’être et j’ai de la pratique crois-moi. Je ne connais ni ton passé ni ton histoire, tu ne veux pas me la dire, mais crois-moi, je trouverais des personnes qui me raconteront. J’apprends beaucoup de choses rien qu’en observant les comportements et ton attitude envers moi en dis bien plus que tu ne veux l’exprimer. Tu ne veux pas me parler c’est ton choix, tu veux m’ignorer au château, qu’importe, mais tu auras toujours de mes nouvelles, ça c’est une promesse. »

    Lana resta silencieuse, écoutant sa sœur –parce que même si Alice ne semble pas vouloir employer ce terme pour la vipère, c’était tout à fait le mot qui convenait- celle-ci lui expliqua donc que sa partie de jeu était perdue avant même d’avoir commencé. Quel naïveté… Lana ne jouait que lorsqu’elle pouvait gagner, il fallait lui laisser le temps de se mettre en place c’est tout. Alors certes, elle voulait savoir ce qu’Alice avait vécu, elle avait appris certaine chose lorsque la délégation était arrivée à Dumstrang, mais pas de quoi dire qu’elle avait appris beaucoup de choses… Il fallait du temps, pour l’instant, Lana était simplement en observation et le simple fait que l’aiglonne soit venue la voir pour discuter lui faisait gagner quelques jours, parce que cette discussion, elle voulait l’avoir de toute façon, que ça se passe bien ou non.

    « Nous avons donc toute les deux une certaine motivation… Pour ma part, je compte faire partie de ta vie, de ton coté tu comptes m’en empêcher… Que la meilleure gagne alors ! Dans les deux cas, je ferais partie de ta vie quand même, que je gagne ou perde, tu entendras parler de moi. Maintenant que nous avons mis les choses au clair, si je peux finir mon repas tranquillement, quelque chose me dit que je vais avoir besoin de force pour les prochains jours… Tu veux qu’on procède comment, dans un mois on se donne rendez-vous et on voit comment les choses ont évolués ? A supposé que tu sois toujours là et non pas à l’infirmerie parce que je t’aurais tellement épuisée que tu seras partie en repos forcé parce que je ne te serais tombée dessus… J’espère vraiment que tout comme moi, tu sois coriace et que tu tiennes la distance, parce que ton nid est peut-être corrosif, mais je sais être toxique aussi quand l’envie m’en prends. »

    Elle avait presque finie son assiette et quelques minutes plus tôt, elle se serait bien levée, quittant la table en ayant jeté son verre d’eau au visage de la demoiselle. Seulement, il fallait peut-être garder ce genre de chose de côté, impulsive ? Non, juste qu’elle ne devait pas griller toute ses cartes tout de suite… Le jeu prenait forme, il fallait juste se montrer patient. Son cerveau tournait à grande vitesse, la partie allait être très drôle.

    [778 Mots]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne détruis pas mon univers [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne détruis pas mon univers [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» Murdo : L'univers est sans limite ...
» Elements de l'univers
» Bibliographie sur Tolkien et son univers.
» On se sent si petit, noyé dans l'Univers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 19-
Sauter vers: