AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 PV | That's where we uncover

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 337
Âge : 19 ans [6.6.93]
Actuellement : Employé au Département de la Justice Magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: PV | That's where we uncover   Mar 2 Juin - 12:08



Linwood Saroyan


Connor avait vécu une année compliquée, qui avait relativement changé sa vision du monde et de nombreuses autres choses. Il avait été sélectionner pour aller en Bulgarie, dans la délégation de Poudlard, plein d’espoir, et avec l’envie de devenir le champion de son école. Première déception, le champion, ce n’était pas lui. L’annonce était tombée un soir, annonçant le nom de l’heureux candidat. La douche froide. Mais Connor avait pris sur lui. Ryan était un de ses amis, il ferait son possible pour l’aider. Puis il y avait eut Valeryia. Sa première petite amie, qui lui avait montré que finalement, l’amour ce n’était pas si horrible que cela. L’avait-il réellement aimé ? Il ne savait pas vraiment. Après tout, il restait jeune et plutôt pas doué. Mais il avait passé de bons moments avec elle et ne pouvait décemment pas la renier. Puis il y avait eut la seconde douche froide, qui avait plutôt été comme une bombe. Linwood avait été la proie de cet abruti de Terence, une nouvelle fois. Une fois de trop, qui avait conduit Connor a une crise de colère plus violente que jamais. Déjà colérique à la base, la lettre qu’il avait reçu l’avait complètement déchaîné. Il s’était battu plusieurs fois, aussi bien avec des élèves de Poudlard que des deux autres écoles et avait supplié les responsables de le laisser rentrer. Il ne pouvait pas laisser Linwood là-bas, toute seule. Et il ne pouvait pas laisser Terence s’en sortir comme ça. Mais Connor avait été interdit de tout retour au Royaume-Uni, ce qui l’avait enragé encore plus. Il s’était renfermé sur lui-même, s’était disputé plusieurs fois avec sa petite amie et avait fini par prendre sur lui, une fois le début d’année bien avancé et une assurance -plus ou moins vraie- sur la condition de Linwood.

Puis il avait compris. Ou du moins, on lui avait fait comprendre que ses réactions étaient peut-être un peu excessives. C’était Valeryia qui lui avait dit ça, un soir de mai. Sur le moment, il avait voulu lui crier dessus, lui exploser à la figure. Linwood était son amie, une des plus proches amies qu’il avait même, c’était normal. Puis elle avait exposé les choses sous un autre angle. Un angle qu’il n’avait jamais vu avant, ou peut-être l’avait-il nié au plus profond de lui-même, parce que ce n’était pas possible. Il avait laissé la blonde parlé, et avait réfléchi. Il avait repensé à Jade, à Eden, à Ryan aussi. Tous avaient eut certaines allusions par rapport à Linwood, qu’il avait toujours pris comme des boutades, parce qu’il la sur-protégeait. Et si, au final, il s’agissait d’autre chose ? Il avait sentit ses joues s’empourprer, et Valeryia avait rit. Elle l’avait quitté sur un dernier baiser et l’avait laisser réfléchir, encore un peu, avec lui-même.

Puis tout était apparu comme une évidence. Oui, il aimait Linwood. Et il s’était voilé la face pendant des mois. Quand cela avait-il commencé, il n’en savait rien, mais c’était là, et bien là. Il avait courut à en perdre haleine pour lui écrire. Puis il s’était arrêté, d’un coup. Il était stupide. Que lui dirait-il par lettre ? C’était idiot et complètement inutile.

Le premier Juillet. Connor était rentré de Bulgarie en début d’après-midi. On avait ramené tous les élèves au Ministère de la Magie et leurs parents étaient venus les chercher. Du moins pour ceux qui ne pouvaient pas transplaner. Connor n’ayant pas encore pu passer son permis de transplanage, il avait attendu Riley, en tapant fermement du pied. Une fois son frère arrivé, Connor avait filé sous la douche et était ressorti de chez lui presque instantanément. Il habitait dans la banlieue de Londres et voulait être là quand le train arriverait à la gare de King’s Cross. Et étant assez éloignée de chez lui, il avait préféré partir en avance. Très en avance. A peine sorti du métro, il avait courut a travers la gare et avait foncé tête baissée dans le mur qui séparait la voie 9 et la voie 10. Seul sur le quai de la voie 9 3/4, il s’était adossé à un mur et avait attendu, non sans impatience, l’arrivée du Poudlard Express. Le quai se remplit de parents au fur et à mesure que le temps passait, et Connor commençait à stresser. Et si l’idée qu’il avait était complètement idiote ?

Enfin, le train fit son apparition et ralentit de plus en plus. Connor connaissait bien ce train et son fonctionnement. Linwood serait dans le premier wagon, en compagnie des autres préfets. Nul doute que personne ne la laisserait seule avec ce qui était arrivé en janvier. Il resta en retrait, pour ne pas être vu directement par ses amies, qui risquaient de sortir avant la rouquine et quand elle fit son apparition, le coeur de Connor fit un saut périlleux dans sa poitrine. Il poussa tout le monde devant lui et se précipita vers elle.

« Linwood ! »

Il se figea devant elle, peu sûr de lui et de ce qu’il voulait lui dire. Et si, pendant son absence, elle avait trouvé quelqu’un d’autre ? Quelqu’un sur qui elle pouvait réellement compter, quelqu’un qui ne se voilerait pas la face aussi longtemps ? Il détailla son visage puis prit son courage à deux mains. Prévoyant, malgré tout et malgré le fait qu’il s’était précipité, Connor avait emmené des gants et les avaient enfilé une fois sur le quai.

« S’il te plait, ne fais pas de crise… »

Un léger sourire étira ses lèvres, et il rapprocha la rousse de lui, avant de déposer un léger baiser sur les lèvres de cette dernière. Il entendit, vaguement, Jade pousser un cri, suivie, peut-être, par Eden. Mais là, tout de suite, il n’y avait que Wood qui comptait pour lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1485
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: PV | That's where we uncover   Dim 19 Juil - 19:39


Dis-moi ce que tu veux pour nous...

    Linwood avait passé le voyage du Poudlard express avec Jade et Eden. L'été approchant, son humeur s'était peu à peu amélioré. Elle allait pouvoir revoir Connor ! La jolie rousse craignait un peu que son ami ait changé durant les mois où ils avaient été séparés mais la joie de voir son calvaire terminé l'emportait sur sa peur. Durant le trajet, elle avait écouté d'une oreille distraite les bavardages des autres préfets, il n'y avait que sur la fin, lorsqu'elle avait dit au revoir à Ava, qu'elle était un peu sortie de sa rêverie, prenant la peine de faire ça correctement : sa collègue devenait adulte après tout !

    Lorsque le train freina, elle soupira. Retrouver Aiden dans la foule allait encore être une étape compliquée, et il faudrait qu'elle supporte les adieux avec Jade (même si ils se reverraient probablement tous cet été d'une manière ou d'une autre, c'était juste que l'énergie de la serpentard n'était pas toujours communicative). Avec ses valises, elle sortit du train et regarda de part et d'autre si elle voyait son frère, comme ce n'était pas le cas, elle s'avança un peu plus sur le quai. Une silhouette masculine se dressa devant elle, l'interrompant dans ses recherches. Elle leva brièvement les yeux, prête à s'excuser froidement et à passer son chemin en prenant de côté, mais elle reconnut Connor. Ses lèvres formèrent un « oh » silencieux de surprise avant de prononcer « Connor ? » Faiblement, presque dans un murmure. Elle en aurait lâché sa valise, mais flegmatique, elle la redressa et la laissa près d'elle dans un geste maîtrisé. Elle comptait serrer son ami dans ses bras, mais il la prit de cours en prononçant des paroles dont le sens lui échappait. Pas de crise ? Pourquoi ferait-elle une crise ? Il y avait du monde autour d'eux mais elle avait l'habitude, puis, elle était aussi couverte que d'habitude quand il fallait qu'elle sorte. Ce n'était pas son genre de prendre des risques inutiles.

    Elle allait donc protester pour la forme quand arriva quelque chose d'inattendu. Connor l'avait… embrassé ? Bien que consciente qu'elle était ridicule, elle avait gardé les yeux ouverts et même lorsqu'il se fut éloigné de son visage, elle continua à le fixer d'un air hébété. « Hein ? » Fut la première chose qu'elle parvint à prononcer. Se pinçant la lèvre inférieure, elle chercha quelque chose de plus construit à ajouter. Elle entendait vaguement du bruit autour d'eux, seulement elle n'arrivait même pas à savoir qui parlait ou de quoi, de toute manière le quai était bondé alors…

    « Je… heu… je suis contente de te voir aussi. » Jade allait la massacrer mais il fallait bien qu'elle trouve quelque chose à dire ! Elle déglutit avec difficulté et passa nerveusement une main dans sa chevelure rousse. Elle était à deux doigts de se trémousser comme quand Flitwick lui demandait de passer la première pour essayer un sortilège : elle se retint grâce à un sursaut d'orgueil et la conscience aigu que les événements prenaient un tour étrange. Pas déplaisant hein, mais déstabilisant. « J'ai rêvé ou tu m'as embrassé ? Je suis… un peu perdue. » Et à la limite de s'évanouir, non pas à cause d'une quelconque crise mais juste parce qu'elle était sous le coup de l'émotion. Plus les secondes s'égrenaient, plus elle réalisait que Connor l'avait embrassé ! Son Connor ! Celui qu'elle aimait depuis deux ans (au bas mot) sans retour et quasiment sans espoir.

    Bien entendu, une fille plus dégourdie qu'elle aurait pris cette avancée spectaculaire pour ce qu'elle était, se serait jeté dans les bras de Connor et l'aurait embrassé en retour… Mais ce ne serait plus Wood si elle agissait ainsi. La jeune fille était réservée par nature et totalement novice en amour, du moins pour ce qui était du concret. En plus, elle avait cruellement conscience que tout Poudlard avait assisté à la scène (elle exagérait un brin, mais il y avait au moins Jade et Eden dans le coin, voire Ava…) et avait pu constater qu'elle n'assurait pas du tout. Cela augmentait son malaise même si, s'étant reprise, elle arrivait maintenant à réfléchir correctement. Comprenant par le fait que sa réaction n'était sûrement pas celle attendue (quoique, Connor la connaissait hein…), elle lui adressa un petit sourire timide et un haussement d'épaule qui signifiait combien elle était désolée d'être elle. Ce dernier sentiment prenait le pas sur la surprise du baiser, elle en oubliait même d'y chercher une signification (elle lui avait posé la question, il allait lui répondre, non?), peut-être que c'était la manière dont on se disait bonjour à Durmstrang après tout (l'idée lui plaisait moyennement, mais soit).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 337
Âge : 19 ans [6.6.93]
Actuellement : Employé au Département de la Justice Magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV | That's where we uncover   Dim 2 Aoû - 19:05



Lorsqu’il avait vu Linwood descendre du train, Connor avait été quelque peu soulagé. Il ne l’avait pas vu pendant presque un an, et pourtant, elle ne semblait pas avoir changé. Heureusement, puisque sinon, cela aurait voulu dire que les actes de Terence avaient été pires qu’elle ne voulait bien l’avouer. Elle n’était pas non plus aux bras d’un quelconque garçon, sûrement stupide à souhaits –comment ça, il devenait jaloux ?- et pour cela, un soupir de soulagement passa entre ses lèvres. La rousse sembla tout d’abord surprise de voir son camarade ici. A vrai dire, il n’avait prévenu personne qu’il serait sur le quai de la voie 9 ¾ et peut-être Linwood pensait-elle qu’elle ne le verrait que dans quelques jours. Cela aurait été sûrement le cas si Valeryia n’avait pas ouvert le cœur de Connor –enfin, ses yeux surtout, car il était maintenant plus ou moins sûr qu’il éprouvait plus que de l’amitié pour la rousse depuis plus longtemps qu’il ne voulait bien se l’avouer.

Mais il avait enfin pris son courage à deux mains et avait embrassé Linwood, sans vraiment savoir si elle allait lui mettre une gifle pour cela ou non. A vrai dire, il resta quelque peu perplexe face à la réaction de la rousse. Il avait imaginé plus ou moins tout, sauf… Bah sauf le manque cruel de réaction de la demoiselle. Connor avait même du mal à dire si elle se retenait ou non de le frapper. Oui, bon, il avait ouvert les yeux sur une chose le concernant, pas sur l’amour en général et les réactions du monde entier ! Néanmoins, le fait qu’elle lui dise qu’elle était contente de le voir le rassura un peu. Elle n’aura sans doute pas dit ça si elle était à deux doigts de lui coller sa main dans la figure. Un léger sourire naquit sur son visage et à la question de la rousse, il manqua de lancer une remarque pleine d’ironie de peu. Connor restait Connor, amoureux ou non.

« Je suis désolé d’avoir été con aussi longtemps ! Mais, là-bas, j’en pouvais plus de te savoir la cible de cet abruti, et puis j’ai compris qu’en fait, t’étais pas juste une amie… »

Parler de Terence ne le réjouissait pas, loin de là, et s’il avait croisé le Serpentard avant de voir Linwood, il ne se serait pas gêner pour lui faire payer tout ce qu’il avait pu manquer durant l’année. L’agression de la préfète des Poufsouffle, il l’aurait amèrement regretté et n’aurait sans doute plus été capable de grand-chose après. Mais Connor devait l’avouer, c’était plus ou moins grâce à cet idiot de Terence qu’il avait compris qu’il aimait la rousse. Le brun enleva les gants qu’il avait mis, juste au cas où, vu que même après un baiser, Linwood ne semblait pas proche de l’évanouissement. Il lui prit la main et la serra doucement.

« Je t’aime vraiment beaucoup et… Bah euh… C’est tout nouveau pour moi ces choses là, mais… Enfin, après ça ne dépend pas que de moi mais peut-être que… Si toi aussi tu m’aimes bien, on pourrait… »

Connor passa nerveusement son autre main dans ses cheveux et sur sa nuque. Il avait peur d’être repoussé, peut-être parce qu’il ne l’avait jamais été. Loin d’avoir une vie amoureuse palpitante, il n’avait cependant jamais été rejeté par une fille. Valeryia était venue vers lui, maintenant à son tour d’aller vers Linwood…

« Peut-être qu’on pourrait être ensemble… »

Il lui aurait volontiers donné l’exemple de Jade et Aiden pour illustrer ses propos, mais il bafouillait déjà tellement que ça n’aurait sûrement fait qu’empirer les choses.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1485
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: PV | That's where we uncover   Lun 10 Aoû - 7:55

    Il était vrai que Linwood n'avait guère changé en un an. On aurait pu croire que l'incident « Terence » aurait eu des effets dévastateurs, mais il n'en était rien. Ce qui s'était passé était à la fois cruel et prévisible. La jeune fille en avait beaucoup souffert – comment pourrait-il en être autrement ?-, toutefois, elle savait que tous les êtres humains n'étaient pas comme cet imbécile de Serpentard (ou ex-Serpentard devrait-on dire, il avait été exclu de l'école). Elle avait été très entourée après ça. Cela lui avait permis de rapidement remonter la pente et d'être, en cette fin d'année, assez sereine. Elle était même sortie du train assez contente vu qu'elle pensait revoir Connor bientôt (même si dans son esprit ce n'était pas dans les minutes qui suivraient).

    Après le baiser, il était clair qu'elle était sensiblement moins calme, toutefois, l'une des grandes qualités (ou pas) de Wood était son manque total de réaction. Ceci était le fruit d'une longue habitude du harcèlement. Rentrer dans sa coquille était sa méthode la plus sûre pour ne pas être blessée. Là, il ne s'agissait pas de ça, heureusement, elle se renfermait seulement par crainte d'être déçue au final. C'était tellement surréaliste aussi ! Tant et si bien que même après qu'il ait commencé à s'expliquer, la rouquine ne put tout d'abord que répéter les paroles du jeune homme : « Pas juste... une amie ? » Qu'est-ce que cela signifiait ? Elle comprenait mais en même temps, elle avait peur de se faire un film et de n'entendre que ce qu'elle voulait bien. Il faut dire que ça n'avait pas été facile toute l'année écoulée avec lui à des centaines de kilomètres d'elle. Puis, il y avait eu ce qui s'était passé avec Terence et elle s'en était mordue les doigts d'avoir écrit en premier à Connor. Sous le coup de l'émotion, elle avait dit tout ce qu'elle ressentait à ce propos, et elle avait ensuite du que Connor était entré dans une rage noire. C'était prévisible, sauf que sur le moment, elle avait juste eu besoin de se confier au garçon dont elle se sentait le plus proche – en dehors de son frère, cela va de soi -. Elle l'avait regretté, cela avait causé bien des soucis à son ami qui avait, semble-t-il, craint que cela ne se reproduise. Et le connaissant, il aurait aussi bien voulu se charger du cas de Terence lui-même. Finalement, son bourreau s'en était bien sorti, certes, il avait été exclu avant de pouvoir passer ses Aspics, mais au moins, il n'avait pas été blessé car dans les amis de Wood présent à Poudlard, personne n'avait pu ou n'avait voulu le toucher. De toute manière, la bêtise c'est contagieux, la rouquine ne tenait pas plus que ça à ce que ses proches s'approche d'un tel individu ou de ses comparses.

    Mais finalement, au bout de quelques minutes (moins que ça même), Connor tenta de s'expliquer. Cela restait confus mais peu à peu, Linwood assimilait les informations. Il l'aimait, et pas juste comme une amie donc. Exactement comme elle ! Intérieurement, elle faisait des petits bonds de joie. Extérieurement, elle resta encore un instant immobile, comme si elle craignait qu'au moindre geste, le rêve ne cesse. C'est que même dans ses plus beaux fantasmes, ça ne se passait pas aussi facilement. Lorsqu'elle pensait avoir une chance de finir avec Connor, c'était toujours elle qui se déclarait en premier et lui qui, éventuellement, répondait favorablement à ses sentiments. C'était peut-être pour ça qu'elle était déstabilisé, elle n'aurait jamais imaginé (connaissant Connor comme elle le connaissait) qu'il lui ferait une déclaration. Encore moins en public. Cela dit, lui aussi avait peut-être fini par trouver le temps long lors de leur séparation ou pas mais ce que tu ignores ne peut pas te faire de mal ma chérie.

    Elle pressa sa main à son tour avec douceur et elle lui sourit avant même de prononcer la moindre parole. Elle l'aimait tellement ! Son regard chercha le sien car elle s'était promis de le regarder dans les yeux quand elle se déclarerait – car c'était prévu, pas pour ce jour là, mais pour les jours à venir, elle était prête ! -. « Je t'aime Connor… tu m'as tellement manqué quand tu étais parti… Je… j'aurais du te dire ce que je ressentais avant que tu t'en ailles, mais je ne voulais pas être un frein à tes possibilités de devenir champion. » Voilà, elle l'avait dit. Elle l'aimait et cela datait même d'avant qu'il parte pour Durmstrang. De toute manière, à l'époque, elle savait qu'il n'était pas prêt non plus à entendre sa déclaration. Elle avait regretté de ne pas l'avoir fait parce qu'elle était dégoûté d'avoir été embrassé par un autre – même si c'était de force -. Elle avait souhaité après Terence que les choses aient été différentes, que son premier baiser soit celui qu'elle aurait volé à Connor ce soir là, quand ils avaient discuté dans la cour de l'école… Mais on ne refait pas le passé, on ne peut vivre que du présent. Alors elle se contenta de laisser le bonheur l'envahir et de s'approcher de Connor doucement pour poser un baiser timide sur ses lèvres.

    Il était revenu, il était avec elle, il lui disait qu'il l'aimait. Plus rien d'autre n'avait d'importance. Sur une impulsion, elle le prit dans ses bras. Elle espérait que ses parents n'étaient pas là, car c'étaient eux qui risquaient la syncope à la voir agir ainsi. Mais elle n'avait plus de problème pour toucher Connor depuis longtemps, elle avait trop confiance en lui pour ça. De même, maintenant, elle pouvait toucher ses amis. Elle ne donnait toujours pas ce genre de droit à n'importe qui et évitait tout contact avec des étrangers. Enlever ses gants n'était donc pas une option… mais elle avait clairement bien avancé. Et elle l'avait fait par amour. Car elle se souvenait encore que quand elle était tombée amoureuse de lui au tout début, ce qui l'avait retenu de se déclarer n'était pas de la timidité mais le fait qu'elle ne pouvait de toute façon pas avoir de petit ami au sens traditionnel du terme. Cela avait alors pris du temps, et chacun de leur côté, ils avaient réglé leurs problèmes. Connor s'était rendu compte qu'elle était une fille parfaite pour lui (ça, Wood n'en avait que rarement douté) et elle, elle pouvait lui donner ce qu'il méritait en terme d'affection. En cet instant, son bonheur était parfait. « Tu es revenu… je suis tellement heureuse. » Murmura-t-elle à son oreille, encore inconsciente du fait qu'ils étaient regardés. Cela allait venir. Pour l'instant, elle profitait.
{1 109}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 337
Âge : 19 ans [6.6.93]
Actuellement : Employé au Département de la Justice Magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV | That's where we uncover   Lun 10 Aoû - 15:07



Connor avait eut une petite amie à Durmstrang, mais il ne voyait pas vraiment l’intérêt de le dire à Linwood. Parce qu’il n’était pas tout à fait sûr de ce qu’il avait vécu en Bulgarie soit vraiment de l’amour et si cela ferait du bien au tout Poudlard de le savoir. En tout cas, il était plus ou moins sûr que cela ne ferait pas du bien à Linwood. Il avait été idiot un long moment, ce qui n’avait pas été le cas de la jeune fille, visiblement. Maintenant qu’il y repensait, tout devenait plus clair. Les moments où Eden et Jade avaient fait des insinuations étranges, les regards qu’on avait bien pu leur lancer lors des différents bals auxquels ils avaient assisté ensemble. Tout devenait plus clair, et il se trouvait vraiment idiot de ne pas avoir remarqué plus tôt tous les indices qu’on avait pu lui donner. Mais quand il y pensait, est-ce que cela aurait changé quelque chose, s’il s’en était rendu compte plus tôt ? Jusqu’à maintenant, Connor ne s’était jamais vu en couple avec une fille. Même avec Valeryia, même si ils étaient ensemble et qu’ils déambulaient dans Durmstrang comme un parfait petit couple, main dans la main et s’embrassant volontiers, Connor ne s’était pas vraiment senti dans son élément. Il avait en quelque sorte cédé à la lituanienne et cela avait néanmoins eut l’effet positif de lui faire prendre conscience qu’il était capable d’éprouver des sentiments et qu’il avait un coeur.

Cela dit, faire part de ses sentiments était une chose toute nouvelle pour lui. Il n’en n’avait pas l’habitude, puisqu’à part ses frères, il n’avait pas vraiment un entourage à qui il pouvait faire des déclarations. Et ce n’était sûrement pas ) Riley, Rudy, Drake ou Hugh qu’il allait faire une déclaration enflammée ! Même là, avec Linwood, il n’arrivait pas à lui dire clairement qu’il était amoureux d’elle. Il lui avait certes dit qu’il l’aimait plus qu’une simple amie, mais quand la rousse lui dit qu’elle l’aimait, Connor sentit ses joues s’empourprer. Pourquoi, alors que cela semblait si facile pour la jolie rousse, il n’arrivait pas à le dire, lui ? Il se trouvait réellement stupide, mais en même temps, il était content d’avoir pu dire ou du moins faire comprendre à Linwood qu’il espérait qu’ils pourraient être plus que de simples amis. Il ne disait pas qu’ils devaient avoir des enfants dans un an, loin de là, il voulait juste être avec la jeune fille, et c’était tout.

Aussi, quand elle lui dit qu’elle l’aimait, il sentit un poids s’envoler. Même s’il n’arrivait pas à prononcer les mêmes mots que la jeune fille, il était heureux. Et il savait que cela finirait par venir. Il n’avait jamais dit à une fille qu’il l’aimait, pas même à Valeryia, alors qu’elle avait été sa première petite amie et sa première fois. Valeryia avait été importante, et pourtant, il avait incapable de lui dire ces trois mots. Il esquissa donc un sourire en apprenant qu’elle l’aimait depuis longtemps, honteux de n’avoir rien vu.

« Oublie le passé, c’est le futur qui compte, maintenant. »

Quand elle le prit dans ses bras, Connor fut relativement surpris, mais resserra néanmoins son étreinte sur le corps frêle de sa petite amie. Il avait du mal à se dire qu’elle était maintenant plus qu’une simple amie. Jade aussi, était plus qu’une simple amie, elle était sa meilleure amie, mais Linwood était désormais même au dessus de Jade. Il en profita pour respirer le shampoing de Wood, senteur qui lui avait bien trop manqué à Durmstrang. Il déposa n baiser léger sur l’épaule de la demoiselle et esquissa un nouveau sourire.

« Je ne te laisserais plus jamais, c’est promis. »

Et il le pensait. Jamais plus il ne partirait à l’autre bout du monde pour quelque chose d’aussi idiot qu’un tournoi. Il ferait sa septième année à Poudlard, puis entrerait au Ministère de la Magie. Là, il espérait bien gravir les échelons et un jour, être Ministre de la Magie. C’était son rêve le plus cher, professionnellement parlant. Et il allait se donner à fond pour y arriver.


[683]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 1485
Âge : 20 ans {29 mars 1993}
Actuellement : étudiante en art/vendeuse dans une boutique de BD moldue


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: PV | That's where we uncover   Mer 12 Aoû - 10:47

    Linwood voulait bien oublier le passé, en fait, elle ne demandait même que ça. Oublier les sales pattes de Terence et ses copains sur elle, par exemple. Seulement c'était plus facile à dire qu'à faire. Même lorsqu'elle avait écrit à Connor juste après l'incident, elle ne lui avait pas dit exactement ce que Terence avait fait, enfin bon, Connor l'avait très bien compris quand même… Mais avec les adultes de Poudlard non plus, elle n'avait pas été très explicite. Elle n'y tenait pas. On aurait pu croire du coup que c'était son souvenir le plus douloureux de l'année, mais en fait le départ de Connor était presque à égalité avec ce qui s'était passé ce jour-là parce que si elle n'était pas responsable d'avoir été la proie d'un abruti pervers (on ne pouvait pas dire que ses tenues étaient une provocation en plus hein!), elle se sentait en revanche vraiment coupable d'avoir laissé partir Connor sans lui avouer ses sentiments. Elle avait vécu toute l'année (avec raison) avec la peur que Connor rencontre une autre fille. Heureusement, elle ne pouvait pas savoir que ses pires craintes s'étaient réalisées et il ne lui serait pas venue à l'esprit alors que là, il avait fait le premier pas, qu'il ait pu faire quelque chose de ce genre. Linwood avait beau avoir une très mauvaise opinion du genre humain, elle n'en était pas moins une chic fille avec ses proches. Elle leur faisait confiance. Toutefois, elle ne pouvait pas oublier. Aussi, lorsqu'elle répondit un petit « Oui... » à Connor, c'était seulement pour ne pas casser l'ambiance. Elle préférait se laisser porter par son bonheur présent que de se soucier du reste. Tout au moins dans l'immédiat. Il faudrait peut-être qu'un jour, elle parle. Parce que Wood n'y connaissait pas grand-chose aux relations de couple, mais elle était certaine que ce qu'elle avait vécu, il faudrait qu'elle le dise à Connor, clairement. Pour briser le tabou et pouvoir avancer. Sauf que là, ils n'avaient pas besoin d'avancer plus justement ! Ils avaient déjà fait un pas suffisant pour le moment, un très très gros pas même ! Dire qu'elle pensait se déclarer seulement dans quelques jours ! Heureusement qu'elle s'était bien préparée psychologiquement ! Car elle avait maintenant pris Connor dans ses bras, et elle était contente de ce contact parce qu'elle l'avait rêvé pendant des mois. Celle qui n'avait pas pu avoir de contact physique avec autrui pendant des années s'était rendu compte que des lettres ça ne suffisait pas quand on était amoureux. La présence de l'autre était une nécessité, Linwood l'avait bien compris. Elle s'était littéralement languie de Connor, même si ça faisait un peu cliché.

    « Je ne te laisserais plus jamais faire. » Répondit-elle avec une moue adorable, une de ses mains s'agrippant au vêtement de Connor. Elle ne le lâcherait plus – au sens figuré s'entend -. « Si un jour tu dois repartir, je te suivrai. » Et elle ne ferai plus sa poule mouillée comme cette année, à ne pas dire ce qu'elle ressentait. Se détachant légèrement de Connor, elle vit du coin de l'oeil leurs camarades, les parents de ceux-ci et le rouge lui monta aux joues, la faisant reculer d'un pas, un peu brusquement. « D…. Désolée. J'avais oublié qu'on était sur le quai ! » Elle gagna encore un cran en terme de rouge aux joues. Elle chercha d'un air paniqué ses parents, et heureusement elle ne les vit pas. Peut-être que Aiden avait géré de son côté. Si c'était le cas, elle devrait une fière chandelle à son frère jumeau. Ce n'était pas que ses parents seraient contre sa relation avec Connor (au contraire!), c'était seulement qu'ils auraient été surpris de la voir comme ça, dans les bras d'un garçon, sans préparation préalable. Parce que pour eux, leur fille était toujours incapable de toucher les personnes extérieurs à la famille. Ils ne savaient pas qu'en fait ça faisait un moment qu'avec un minimum de préparation, elle pouvait toucher Connor. Et que l'année écoulée, elle avait étendu ce progrès à tous ses amis proches. Elle avait pensé le leur dire durant l'été en le leur montrant avec Jade. La blonde petite amie de son frère venait de temps en temps chez eux, et rien ne valait une preuve par l'exemple, non ? Mais bon, dans l'instant présent, ce n'était pas sa priorité, elle avait encore le coeur qui battait à tout rompre !

    La rouquine prit la main de Connor en essayant de retrouver son calme. Elle se rendit compte que si lui avait enlevé ses gants, elle portait toujours les siens (il faut dire qu'elle ne les enlevait que pour dormir et se laver normalement). Elle lâcha momentanément Connor et retira un des deux gants pour dévoiler une petite main blanche aux ongles vernis d'un rose clair. Et cette main, elle la mit dans celle de Connor. « Je n'ai pas besoin de protection avec toi. » Dit-elle simplement. Mais maintenant, il fallait qu'elle cherche quoi ajouter d'autre, ils n'allaient pas rester indéfiniment sur le quai. « Tu… tu veux qu'on aille quelque part ? » Elle l'aurait bien invité chez elle, ses parents connaissaient un peu Connor pour avoir beaucoup entendu parler de lui et puis avec les photos des bals etc. mais c'était peut-être un peu tôt. Après, il y avait chez lui, mais il y aurait ses frères qui ne manqueraient pas de les chambrer. Rien que d'imaginer Drake, ça donnait envie à Wood de se cacher dans un trou de souris. Enfin bon, il fallait qu'elle s'y prépare, ils se feraient forcément un peu moquer par leurs proches. Ils n'avaient pas été des plus rapides après tout. Cela leur aura pris du temps, mais Linwood se disait que ça en valait bien la peine. Elle entrerait bientôt avec lui en septième année, et ensuite ils seraient tous les deux adultes. Elle ne savait pas bien ce qu'elle allait faire, mais elle trouverait, et elle resterait avec lui. Il suffisait de voir son regard brillant d'amour pour se douter qu'elle était à la fois heureuse et confiante en l'avenir.


{1 020}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 337
Âge : 19 ans [6.6.93]
Actuellement : Employé au Département de la Justice Magique


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV | That's where we uncover   Dim 16 Aoû - 16:02


Voyant Linwood ainsi agrippée à lui, Connor esquissa un sourire. Il s’en voulait d’être parti comme cela à Durmstrang et de l’avoir laissée en proie à un idiot de première classe. S’il lui tombait dessus dans Londres, il lui ferait amèrement regretté son geste. Connor allait aussi toucher deux mots à Rudy. Il n’avait pas le choix. Il sortait avec Linwood et il était fort probable que la jeune fille débarque de temps à autre dans la garçonnière des Spencer. Et si Rudy avait toujours été relativement cool, Connor ne savait pas trop comment son frère ainé allait prendre le fait que son cadet sorte avec la fille pour qui il avait des sentiments depuis des années. Cela allait encore être une partie de plaisir, pour sûr. Encore que, Rudy était relativement conciliant. Il ne s’agissait pas de Riley, même si ce dernier semblait s’être assagit depuis qu’il sortait avec Aélys, chose étrange qui avait surpris toute la famille Spencer. Bref. Alors que la rousse lui assurait qu’elle ne le laisserait plus repartir, et qu’au cas où cela devait arriver, elle le suivrait, il répondit :

« Un Ministre de la Magie, ça ne part que pour des voyages d’affaires. Pas bien longtemps. Et ça emmène toujours la personne qui l’accompagne. Alors je t’emmènerais ! »

Connor n’avait pas abandonné son idée d’être un jour Ministre de la Magie. Il était fait pour cela, il le savait. A la fin de sa septième année, il entrerait au Ministère, dans le Département de la Justice Magique, sous la garde du Directeur du Département, Julian Gibson. Il avait d’ores et déjà reçu la lettre qui acceptait sa candidature. Il fallait dire qu’il s’y était pris très tôt et qu’il avait su mettre à profit l’année qu’il avait passé à l’étranger, avec des membres du Ministère anglais. Mais il avait le temps encore, pour en parler autour de lui. Il se voyait mal dire d’ores et déjà à Linwood qu’il entrerait au ministère, alors qu’il venait à peine de lui dire qu’elle comptait plus pour lui qu’une simple amie. Chaque chose en son temps.

« Jade m’avait parlé d’un endroit que tu pourrais aimer. Je t’y emmène si tu veux. Ca ira dans le métro ? Ou on prend le bus, comme tu veux. Je te raccompagnerai chez toi aussi. »

Jade, bien évidement. Elle était partout, sur tous les fronts et ne semblait jamais à la ramasse. Pas comme lui. Elle lui avait parlé d’une pâtisserie tenue par des sorciers et il se souvenait avoir déjà eut l’occasion de goûter un de leur gâteau chez la blonde. Et ils avaient ouvert une boutique à Londres depuis un petit moment, sauf que Connor n’y avait jamais mis les pieds. Il s’était quand même renseigné avant de débarquer à King’s Cross pour savoir où se rendre après. En parlant de Jade, un coup d’oeil au dessus de l’épaule de Wood la fit pénétrer dans le champ de vision du brun. Les yeux rivés sur le couple, sa main serrant celle de son propre petit ami. Il lui adressa un sourire et s’éloigna avec Linwood une fois les deux blonds prévenus. Mieux valait que quelqu’un prévienne les parents de la préfète, au moins pour les rassurer. Non, elle n’était pas coincée dans le Pouillard Express, par exemple. Et elle n’allait pas se trimballer sa valise partout dans Londres !

Après un trajet plus ou moins long, Connor et Linwood se retrouvèrent devant la Pâtisserie Warldof. Connor, fier de lui comme un paon, tient la porte à la rousse et se plaça à une table vide. Il prit la carte et en tendit une à la demoiselle.

« Il parait que tu aimes le chocolat… J’espère que tu trouveras quelque chose de bon ici… »

Connor avait toujours su que Linwood aimait le chocolat, c’était quelque d’aussi limpide que Jade aimant le rose. Mais il n’avait jamais fait allusion à cela… alors elle pouvait penser ce qu’elle voulait, que Jade, Eden ou Aiden avait balancé, mais au moins, il faisait attention à ce qu’elle aimait !


[669]
[terminé pour Connor]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PV | That's where we uncover   

Revenir en haut Aller en bas
 
PV | That's where we uncover
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 19-
Sauter vers: