AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 - Trois ans et toujours unis - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Sport et culture

Parchemins : 102
Âge : 19 ans
Actuellement : Batteur de l'équipe de New-York


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: - Trois ans et toujours unis - PV   Dim 16 Aoû - 16:26

La journée avait été longue pour Mattew. Il s’était levé tôt pour aller courir. Le footing matinal était une coutume à laquelle il ne dérogeait presque jamais (il peut y avoir des exceptions, mais ces dernières sont rares, comme leur nom l’indique). Après son footing, il était parti rejoindre l’équipe de Quidditch de New York où il jouait comme batteur depuis un an à présent. Le sorcier avait rejoint l’équipe un an après avoir quitté Poudlard. Il s’était entraîné très dur pour atteindre ce niveau. Il n’était pas dans la meilleure équipe du monde, évidemment, mais il comptait bien progresser encore. Il donnait tout ce qu’il avait à chaque match. Il travaillait souvent avec l’équipe et faisait aussi de la musculation de son côté, puisqu’en équipes ils travaillaient surtout la technique. Il déjeuna avec les membres de l’équipe comme quasiment tous les midis puis l’entraînement s’acheva aux environ de seize heures. Il rentra à l’appartement qu’il partageait depuis sa sortie de Poudlard avec Samara, sa petite amie, à Manhattan. Depuis qu’il avait trouvé ce travail dans l’équipe de new York, Matt touchait plus d’argent qu’auparavant et en profitait donc pour en envoyer à ses parents adoptifs autant que possible. La vie avec Samara l’avait éloigné de son rythme de vie d’enfance… Quand il allait voler des choses à des inconnus dans la rue avec ses frères et sœurs. Vivre en toute légalité était agréable, mais il avait le sentiment parfois de trahir les ‘valeurs’ de sa famille quand il voyait tout le luxe qui l’entourait. Samara avait grandi ainsi, dans ce milieu, mais lui ne se sentait pas vraiment à l’aise dans le luxe. Cependant, sa petite amie bien que venant d’un milieu très aisé était aussi assez simple, ce qui leur avait permis de se trouver malgré les différences d’éducation qui les séparaient tous deux.

Après avoir récupéré ses affaires et poser son matériel de quidditch, il fit des exercices de musculation pendant une petite heure dans la salle de sport qu’il avait pour habitude de fréquenter. Et finalement, il rentra chez lui définitivement. Samara n’avait pas fini sa journée à Julliard et il était donc seul chez eux. Il en profita pour prendre une bonne douche (inutile de préciser qu’il en avait vraiment besoin après sa journée). Il en profita pour se détendre un peu puis mit des vêtements autres que ceux qu’il prenait habituellement pour son sport. Une paire de jeans et un polo décontracté à manche courte plus tard, il était propre et frais (ou frais et propre au choix *sort*). Cela faisait à présent 3 ans que les jeunes gens formaient un couple, après s’être tourné autour pendant quelques temps à Poudlard, ils avaient fini par sortir ensemble lors de leur dernière année à Poudlard. Mattew n’avait jamais envisagé se mettre avec une autre que Samara. Elle incarnait son idéal féminin. Elle n’était pas parfaite, non évidemment, mais pour lui, elle l’était. Ils étaient parfaitement assortis, et peu de personnes pouvaient prétendre le contraire. Sportifs, naturels, naturellement attentionnés et altruistes… Ils s’étaient bien trouvés.

Quand Samara rentra de son école de danse particulièrement bien réputée (pour ne pas dire une des meilleure du monde *kof kof*), Mattew était là, dans le salon, et l’attendait. Il lui offrit un sourire amusé en la voyant rentrer avec ses affaires de danse.

« Ca a été ta journée ? »

Il l’embrassa doucement, tout en saisissant son sac pour l’alléger. Alors qu’elle se posait enfin, il enchaîna :

« J’ai pensé à un truc… Tu veux qu’on sorte ce soir ? »

Il n’était pas vraiment du genre à sortir, généralement, il préférait rester chez lui, étant plutôt casanier, mais comme ça faisait 3 ans qu’ils étaient ensemble, il trouvait que se faire un petit restaurant n’était pas forcément une mauvaise idée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Indépendant

Parchemins : 1539
Âge : 20 ans (06 Juillet 1991)
Actuellement : Etudiante à la Juilliard School (Danse)


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam

MessageSujet: Re: - Trois ans et toujours unis - PV   Dim 6 Déc - 21:37

    Samara avait aussi cette habitude d'aller courir le matin. Que ce soit à Poudlard dans le parc, dans les rues de sa ville natale Londres où ici à New York, elle avait besoin de ce petit bol d'air pollué pour passer une bonne journée. Elle faisait de la danse toute la journée, ce qui était incroyablement épuisant, mais faire un jogging matinal était une habitude tellement ancrée en elle qu'elle ne se voyait pas la supprimer de son quotidien. Elle se rendait ensuite à la Juillard pour une dure journée de huit heures. C'était extrêmement difficile mais Sam adorait cela. Elle aimait les étirements qui duraient une plombe car il ne fallait pas se froisser un muscle. Elle appréciait reproduir les chorégraphies très techniquement poussées de ses professeurs. Elle adorait rentrer chez elle le soir complètement morte, prendre un bain, se poser tranquillement dans les bras de son amoureux et ne plus bouger de la soirée. C'était, elle supposait, ce que l'on ressentait lorsqu'on travaillait pour exercer sa passion. Surtout que sa mère avait fini par se faire à l'idée que Sam ne deviendrait pas mannequin, actrice ou femme politique et elle était aussi très heureuse qu'elle soit avec un joueur de Quidditch (oui, avant elle ne s'intéressait pas vraiment à Mattew...)

    Après sa journée chargée, donc, la grande blonde rentra en métro. Elle se rappelait sa mère qui avait paru offusquée que sa fille ne veuille pas engager un chauffeur personnel pour la conduire. Mais Samara avait beau avoir été élevée parmi la jeunesse dorée britannique, elle n'était pas comme eux. Prendre les transports en commun, ou transplaner à la rigueur quand elle se sentait l'énergie pour, ne lui posait aucun problème. Elle aimait vivre le plus simplement possible. Arrivée dans le hall de l'immeuble appartenant à sa famille, Sam salua le type de la sécurité (une volonté de sa tante), demanda s'il y avait du courrier puis finit par monter les escaliers d'un pas lourd. Elle avait vraiment envie de prendre un bain. La journée avait particulièrement été fatigante et son corps réclamait de l'eau chaude et du repos.

    Une fois entrée dans l'appartement, elle rejoignit rapidement Matt' et lui fit un sourire en retour. Cela lui faisait toujours étrange de voir ce sourire sur le visage de son petit ami, même trois ans après. Elle avait longtemps cru que ses sourires vrais et sincères étaient réservés pour sa famille. « Crevante. Tiffany nous a fait travailler d'arache pied aujourd'hui. Et je te parle même pas de Grinwald qui faisait la grimace dès qu'on effectuait le moindre pas. Et toi alors ? » Une journée classique à la Juillard en bref. « Je vais prendre un bain vite fait, je te rejoins dans une dizaine de minutes. » Un fait qu'elle détestait et qui était lié au sport qu'elle dansait toute la journée : rentrer en sueur. Surtout quand Matt', lui, venait de se laver et était tout propre, sentait bon. Et elle elle dégoulinait littéralement.

    Peu de temps après, Sam aimant profiter du temps libre qui lui restait avec Matt', elle ressortit de la grande salle de bain en jean et t-shirt rose. La simplicité de ses habits tranchait avec le luxe du lieu où elle habitait. Si elle aurait pu choisir, elle ne serait pas allé ici. Elle ne sentait à l'aise que dans la chambre qui lui était réservé et dont, même les meubles étaient richement dorés, n'étaient pas ostentatoires. Seulement, il aurait fallu qu'elle cherche un autre appartement, et même si elle pouvait se le permettre, autant profiter de celui de sa tante et son oncle qui était vide. Son cousin Simon étudiait à Harvard mais c'était tellement grand ici qu'ils ne le voyait presque jamais. Elle ne se sentait tout de même pas à son aise alors que Mattew avait vécu toute sa vie dans un autre monde et qu'elle avait toujours eu la vie facile. L'injustice de cette dernière la frappa de nouveau. Elle chassa rapidement cette pensée et se concentra sur la proposition de son petit ami. « Cela me ferait très plaisir. » Elle eut un sourire. « Le bain m'a réveillé en plus. Tu veux aller où ? » C'est vrai que cela faisait trois ans , un petit peu plus même qu'ils sortaient ensembles, c'était une bonne occasion de se balader un peu dans cette belle ville qu'était New York et aller manger un bout quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Sport et culture

Parchemins : 102
Âge : 19 ans
Actuellement : Batteur de l'équipe de New-York


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: - Trois ans et toujours unis - PV   Sam 12 Déc - 18:53

Mattew et Samara avaient grandi très différemment. Ils venaient tous deux de milieux opposés, le premier ayant grandi dans la rue et étant rapidement devenu un gamin arnaqueur assez doué dans son genre (au sein du quatuor qu’il formait avec ses frères et sœurs bien sûr), tandis que la seconde avai grandi dans le luxe, avec une éducation plutôt difficile (du point de vue du jeune homme qui avait toujours pu faire plus ou moins ce que bon lui semblait sans jamais avoir de comptes à rendre à qui que ce soit…). Ils étaient plus ou moins l’équivalent réel de la vie Disney de la Belle et le Clochard (inutile de préciser qui est qui n’est ce pas ?). Et les voilà, au bout de trois ans de route commune, à vivre dans un appartement, ensemble. Ils avaient rapidement été amis, et ce malgré le caractère pas toujours évident de Mattew (qui était du genre assez taciturne).

De temps en temps, ils allaient courir ensemble. Tout dépendait de l’heure à laquelle ils souhaitaient commencer leur journée, l’un comme l’autre. Ils avaient cette capacité à vivre ensemble tout en étant indépendant. Ils savouraient aussi bien leurs moments de complicité à deux que les instants où ils étaient séparés. Ils avaient toujours eu un excellent équilibre relationnel et en étaient tous deux particulièrement fiers.

Au retour de Samara, elle lui raconta sa journée et il eut un sourire à la mention du nom de Tiffany (aussi connue sous le nom de l’ignoble tyran qui faisait souffrir sa chérie quotidiennement). Pour le reste… Mattew esquissa un sourire :

« De toute façon, je suis prêt à parier que c’était toi la meilleure. »

Ok, il manquait peut-être un tout petit peu d’objectivité… Et alors ? Il adorait regarder Samara danser (et pourtant la danse ce n’était pas vraiment le truc du jeune homme qui, par ailleurs, ne dansait jamais (sauf quand Samara l’y obligeait… parce qu’il aimait aussi lui faire plaisir. Mais il était nul. Vraiment nul…)).

« Journée classique aussi de mon côté. Entraînement, muscu… Rien de bien nouveau dans le monde du quidditch. »

Il retint un rire amusé quand elle mentionna son bain :

« Tu veux rire ? Seulement dix minutes ? Profites en un peu, on n’est pas pressés et je n’ai pas prévu de m’envoler ce soir. »

Que ce soit au sens propre, comme au sens littéral. Lorsqu’elle ressortit, toute fraîche et pimpante de la salle de bain, il lui offrit un sourire amouraché. Oui, il était toujours très amoureux et non, il n’avait pas l’intention de changer.

« Je n’avais pas une idée bien fixe encore, un restaurant simple sans prétention. »

C’était un critère de base dans leur couple. Malgré l’éducation de Samara (et le manque d’éducation de Mattew) ils faisaient toujours dans la simplicité. Parce qu’ils n’étaient pas dans une optique de m’as-tu-vu. Ils aimaient les choses sans prétentions, simple, classiques.

« Je pensais qu’on pourrait se trouver un petit pub, ça nous rappellera d’où on vient… »

Là où ils avaient grandi tous les deux. Un bon repas bien britannique dans cette masse hétéroclyte qu’était la ville de New York…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Trois ans et toujours unis - PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Trois ans et toujours unis - PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Canada et les États-Unis les plus généreux;
» Les Trois Mousquetaires
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» René Préval: Haiti-Élections : « L’ambassade des États-Unis n’est pas le CEP »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 20-
Sauter vers: