Forum rpg se déroulant 14 ans après les livres d'Harry Potter
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et c'est la chute -PV-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 191
Âge : 26 ans (16 Février 1985)
Actuellement : Indépendant


MessageSujet: Et c'est la chute -PV-   Dim 16 Aoû - 20:32

Damon Peterson s’en sortait dans la vie. Dit comme ça, ça semble assez naturel, puisque en soit tout le monde finit par s’en sortir, normalement. Mais venant de la part du jeune sorcier, c’était quand même assez important pour être notifié. Parce qu’il faut savoir que le jeune homme n’était pas parti avec beaucoup de cartes en main. Il avait toujours été très maladroit, d’une timidité maladive, souffre douleur de ses petits (et surtout grands) camarades, non vraiment, il n’avait pas eu une bonne place sur la ligne de départ de la vie. Et pourtant à 25 ans, il s’en sortait très bien. Il avait un boulot stable depuis plusieurs années déjà, travaillant dans un club tenu par une ancienne élève de Poudlard… Une Serpentard en plus ! Il était barman et avait fini par être plutôt doué dans ce métier. Il ne cassait plus trop de verres et n’avait tué personnepour le moment. Il avait aussi son propre chez lui qu’il partageait avec un immode parasite qu’il avait fait l’erreur de trouvé mignonne dans le temps, mais ça c’était avant sa petite amie : Faith. Ils s’entendaient très bien puisqu’ils ne tentaient de s’entretuer qu’une fois par semaine, ce n’est pas tant que ça après tout n’est-ce pas ? malgré quelques soucis de temps à autres, cependant quel couple n’avait pas de soucis après tout ? Le plus gros souci du couple quelques années plus tôt s’appelait Luwy. C’était un pittbull terrier qui s’appelait comme ça suite à une blague pourrie de Faith –si on demande à Damon… et de Damon si on demande à Faith- sur les noms de leur beau frère et belle sœur : Luca et Erwan (ou Erwy pour les intimes). La combinaison avait donné le nom subtil de Luwy et le chien avait refusé de répondre à un autre nom… Cependant le couple niait férocement une quelconque rsemblance avec des personnages existants quant au choix du nom de leur chien (sur certains points ils étaient particulièrement soudés…). Aussi l’éducation du chien avait été assez longue et semée d’embuche (prenez des chiens qu’ils disaient !!) mais à présent Luwy était adorable. Il ne mangeait plus que ses croquettes et les pantoufles de Faith (il doit aimer l’odeur sûrement… *paf*).

Après la promenade du soir de Luwy, Damon rentra et prit une douche rapide, s’habilla pour le travail et quitta l’appartement après avoir déposé un baiser sur le front de Faith qui était en train de faire Merlin seul sait quoi (il avait compris que pour son bien être mental il valait mieux ne pas toujours savoir ce que la sorcière pouvait faire… L’ignorance peut avoir certaines vertues…). Il transplana jusqu’au club où il débarqua dans un plop dans les vestiaires. Il posa ses quelques affaires dans son casier puis rejoignit le bar. La soirée avait déjà commencé depuis quelques heures, il était de fermeture ce sir, raison pour laquelle il commençait plus tard que d’autres mais allait aussi rentré très tard chez lui. Il commença à faire quelques cocktails, bavard comme toujours, et serviable il était assez efficace dans son travail et s’en sortait généralement avec quelques pourboires étrangement tous les pourboires provenaient de jolies jeunes fille célibataires… Ce soir là il s’en sortait bien quand, finalement, sa chance tourna…

Tout se déroula au ralenti. Sa main passa vers la bouteille, mais on lui rentra dedans et sa main dérapa, heurtant la bouteille visée. Cette dernière se renversa alors, tanguant d’abord légèrement pour finalement basculer, tombant sur les genoux d’une cliente qui était assise au bar en cet instant précis. Le liquide quitta lentement le goulot de la bouteille et s’écoula leeeeeentement sur les jambes de la demoiselle devant un Damon hébété. Non en fait cela ne se passa pas au ralenti. On n’est pas un film là. C’est la vrai vie avec de la magie, la base quoi ! Donc tout s’enchaîna très vite et il se retrouva comme un gros empoté de l’autre côté du bar, incapable de lutté contre la catastrophe qui se passait juste sous ses yeux…

« C’est pas moi c’est Bernard !. Oh non… désolé. »

Oui, parfois comme ça, il avait une répartie du tonnerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 92
Âge : 23 ans {02/06/1987}
Actuellement : Magizoologiste


Informations supplémentaires
Lieu d'habitation: Brighton (Angleterre) {principalement} / En déplacement
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Et c'est la chute -PV-   Mer 19 Aoû - 0:55

Et là c'est la chute
« Got a figure like a pinup, got a figure like a doll. Don’t care if you think I’m dumb, I don’t care at all. Candy bear, sweetie pie, wanna be adored. I’m the girl you’d die for. » Emi Burton ©


Mary rentrait d’une expédition en Irlande du Nord en quête d’un Malagrif tacheté, où elle avait trouvé ladite bestiole et rencontré une comparse rousse fort sympathique. Elle était maintenant en Angleterre pour quelques temps, ne serait-ce que pour étudier la créature magique – qu’ils avaient tâché d’installer dans un environnement semblable à celui auquel elle était habituée en Irlande – et en tirer les conclusions nécessaires. (A savoir : Un Malagrif s’était-il effectivement penché sur le berceau d’Emma à la naissance pour la maudire à tout jamais, ou sa meilleure amie était-elle naturellement aussi poisseuse / pas douée ? Tous les grands savants du monde entier étaient sur le coup !) Son retour sur ses terres avait également été synonyme de l’arrivée d’une squatteuse bien familière. Conséquence de sa dispute récente avec Tim, Freya avait en effet décidé de changer d’air et comme elle ne faisait pas les choses à moitié – après tout, qui se ressemble s’assemble, et Mary vivait elle-même toujours dans la démesure –, la brune avait choisi de changer de continent et de venir s’échouer à Brighton, dans l’appartement que partageaient Mary et Emma. Cette dernière avait ronchonné pour la forme – Hippocrate (leur chat) commençait à peine à s’acclimater à son nouvel environnement et il lui avait été vendu par Nina Moreau, donc il avait forcément déjà une tare, de base, il n’avait pas besoin de ce genre de chamboulements ! – mais Mary la soupçonnait de se réjouir d’avoir l’occasion de jouer les hôtes sans compter que Mary avait été obligée de faire du rangement dans l’appart’ du coup donc ça l’arrangeait très, très bien.

C’est ainsi que Mary se retrouva à transplaner en Ecosse, en compagnie d’Emma et de Freya, décidant que l’arrivée de son amie de Salem était l’opportunité idéale pour aller tester une boîte de nuit dont elle avait énormément entendu parler : le 4Dream. Elle se déhancha avec enchantement sur une chanson que Freya prétendait être sa ‘préférée’ jusqu’à la prochaine, se sentant profondément libre et heureuse. La danse était l'activité parfaite pour lui permettre de dépenser son trop plein d’énergie. Et puis, pendant qu’elle se trémoussait je vais bientôt tomber à court de synonymes, je le sens !, elle pouvait en profiter pour faire un tour d’horizon discret de l’assistance et déterminer si la population (masculine) présente était digne d’intérêt ou complètement horrifiante non il n’y a pas d’entre deux. Tout est une question de stratégie.

Elle venait consciencieusement d’éviter le regard d’un bonhomme à l’air vaguement alarmant, quand elle réalisa qu’elle semblait avoir égaré ses amies. Elle fit quelques pas – continuant plus ou moins à danser pour ne pas avoir l’air trop perdue au milieu de la piste toujours sauver les apparences – mais ne trouva ni Emma, ni Freya. Abandon ! Haussant les épaules avec détachement, elle prit le parti de se diriger vers le bar, histoire de commander un de ces cocktails excessivement colorés, avec en option la paille, le parasol, une demie pastèque et tous ces trucs extravagants qui l’amusaient grandement. Le top serait que le barman soit mignon, c’était quand même sacrément plus agréable à la vue ! Elle joua des coudes avec une délicatesse toute relative pour la demoiselle qu’elle semblait être à première vue, et atteignit finalement le bar d’un air pétillant. Elle profita du départ d’un type à l’air un peu vert (la vodka n’était visiblement pas passée par le bon tuyau !) pour s’installer sur le tabouret laissé vide, et se saisit d’une carte pour choisir son cocktail.

L’ancienne Serdaigle gigotait en rythme sur son tabouret, levant la tête pour repérer le barman et lui demander quel était son cocktail le plus rose, lorsque la catastrophe se produisit : une bouteille,  vacillant d’abord l’air de dire « J’y vais ? J’y vais pas ? » opta finalement pour la chute, et vînt se déverser droit sur ses jambes. Et non, pas un verre, pas une coupe, nope, une bouteille toute entière, dont le liquide coulait lentement sur elle, comme pour faire durer le plaisir. Elle poussa un petit cri de surprise, se redressant brusquement et heurtant au passage un jeune homme qui passait derrière elle et grommela d’un air mécontent. Chacun ses problèmes, mon coco ! Et dire qu’elle pensait que c’était Emma, la malchanceuse. Voilà que le karma se retournait contre elle ! Elle leva un regard un poil excédé vers le barman, qui continuait de la regardait elle, puis la bouteille d’un air hagard, sans même essayer d’intervenir. « T’as pas des réflexes du tonnerre toi, dis donc ! » lui fit-elle remarquer avec davantage d’ironie que de colère. Elle s’empressa de redresser la bouteille – qui continuait tranquillement à couler de son côté –, même s’il n’y avait plus grand-chose à en sauver : une bonne partie du liquide se trouvait sur sa robe, le reste sur le sol un vrai nid à accident ça, Damon, tu tiens vraiment à exterminer toute la clientèle ?.

Baissant les yeux vers sa robe, Mary sembla soudain réaliser l’étendue des dégâts on n’a pas dit que c’était une rapide. Elle porta les mains à sa bouche, parfait tableau de l’horreur muette. « Oh non non non ! » Elle secoua la tête avec agitation, ses boucles rousses suivant le mouvement. « C’est la robe de mon amie, elle va m’assassiner si elle voit ça. C’est simple: je suis une femme morte. Elle va me découper en petites rondelles… Ou donner ma carcasse à dévorer à un dragon… Ou me hacher menue comme une vulgaire botte de persil… Le tout sans une once de miséricorde ! C’est la cata.  » enchaîna-t-elle très rapidement, levant brusquement la tête pour vérifier que Freya – à qui la robe appartenait – n’était pas dans les parages. Doux Merlin. Bon. Il s’agissait de faire preuve de sang-froid. « Contente de t’avoir connu, barman aux cheveux bouclés et à la maladresse qui m’aura coûté la vie. Transmets mon histoire aux générations futures, surtout ! » conclut-elle avec une théâtralité exagérée, reportant à nouveau son attention sur le brun. Belle démonstration de sang-froid ! Il n’était pas mal, dans son genre. Un peu maigrichon. Plus mignon que sexy, cela dit. Il y avait pire comme vision avant de décéder prématurément, supposait-elle. Oui, bon, certes, avec un petit coup de baguette magique, il devait y avoir moyen de s’en sortir, mais elle ne pouvait pas exactement faire ça au beau milieu de la boîte, l’air de rien. Sans parler du fait que les sortilèges de nettoyage n’avaient jamais été sa spécialité ça on avait compris. Elle craignait de faire plus de tort que de bien à sa tenue, et elle ne pouvait vraiment pas se le permettre. Compte à rebours lancé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 191
Âge : 26 ans (16 Février 1985)
Actuellement : Indépendant


MessageSujet: Re: Et c'est la chute -PV-   Ven 21 Aoû - 11:38

Sa maman lui avait bien di que les filles étaient toutes des barges à moins que ce ne soit Asher, en fait… mais Damon était encore pur et innocent à l’époque, alors il n’y avait pas cru. Puis il a rencontré la femme de sa vie qu’il a joyeusement poursuivi pendant des années jusqu’à ce qu’elle craque, pas forcément pour son physique exceptionnel ou sa personnalité hors norme pas flippant du tout si vous voulez mon avis. Oui oui, nous parlons bien évidemment de Faith qui à présent vit sous le joug de son harceleur. Comme quoi tout est possible. Aux harceleurs des temps modernes : ne perdaient pas la fois ! La persévérance finit toujours par payer au pire ça rapporte une caution à l’Etat… Tout le monde peut y gagner !. Cependant, depuis que Damon travaillait a 4dream, au contact de midinette en chaleur (comment ça c’est sexiste ? Oui, ok les mecs ne valent pas forcément mieux…), il avait compris que sa maman ou Asher ne s’était pas trompés, finalement… Les filles étaient folles. Vivre avec Faith aurait déjà dû lui mettre la puce à l’oreille mais l‘amour rend aveugle, comme on le dit si bien.

Ce soir, donc, il eut un tout petit riquiqui, minuscule accident de parcours… En renversant une bouteille sur une cliente (Lena va le tuer, je répète : Lena va le tuer…). Bon ce n’était pas complètement sa faute non plus c’était celle de Bernard, on l’a déjà di ! si son collègue ne l’avait pas un peu bousculé, tout cela ne serait jamais arrivé. Puis bon franchement, elle faisait quoi ici cette bouteille ??? Sur un bar ! Sérieusement ??? Ce n’est pas la place d’une bouteille. Ca se saurait sinon, parole de barman !

Si la demoiselle semblait plutôt calme de prime abord, elle ne tarda pas à s’emballer, ses cheveux se dressant sur sa tête, sa voix grimpant dans les aigus, ses yeux sortant de ses orbites, bref la to.ta.le. Exagération ? Peut-être un tout petit peu… cependant cet emportement aussi soudain que prévisible vint confirmer l’expression le calme avant la tempête. Tout allait bien jusqu’à que toutes les connexions se soient effectuées et qu’enfin, les choses se mettent en pace dans la tête de la jeune femme. Cependant, Damon était habitué aux crises d’hystérie aux excentricités féminines. Il était aussi sacrément bien entouré pour ça entre sa petite amie : Faith et ses belles sœurs Luca et Charisma. Chacune était barge à sa manière mais le résultat final restait à l’identique. Elles étaient dangereuses. Folles à liées. Et visiblement la cliente était une vraie fille bien timbrée elle aussi. Mais pas de soucis. Damon avait l’habitude (merci les files pour ces années d’entraînement…).

Aussi lorsque la jeune femme s’emballa il s’abstint de rougir (finalement toutes ces années à souffrir le martyr en étant la risée de tous auront porté leur fruit !!!). Lorsqu’elle eut terminé son long discours sur sa mort à venir, Damon répondit du tac au tac (pas sa faute non plus si c’est dans sa nature de répondre comme il le pense) :

« Elle va peut-être vous épargner, le temps que vous portez sa robe sur vous… Si elle veut éviter de la salir d’avantage. »

Pardon ? Comment ça la réponse était totalement déplacée ??? Sinon, il ajouta quand même (parce qu’il n’est pas un enfoiré total non plus, faut pas abuser, hein) :

« Sinon je dois avoir de quoi nettoyer si vous voulez avoir la vie sauve »

Ben oui il n’allait pas la laissé tomber (pas comme la bouteille). Il avait un minimum de savoir vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 92
Âge : 23 ans {02/06/1987}
Actuellement : Magizoologiste


Informations supplémentaires
Lieu d'habitation: Brighton (Angleterre) {principalement} / En déplacement
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Et c'est la chute -PV-   Mar 25 Aoû - 20:02


Mary découvrait les joies du mauvais karma, et n'appréciait pas ça le moins du monde. Elle sortait en boîte, tout à fait innocemment, pour aider une amie proche à se changer les idées, et voilà que tout tournait à la catastrophe. D'abord, il avait fallu qu'elle réussisse à perdre Emma et Freya. Bon, jusque là ce n'était pas un drame. Elle pouvait survivre sans ces deux-là, merci bien ! Il lui suffisait d'esquiver le Mec-Pas-Net dont elle avait brièvement croisé le regard - facile - et de filer vers le bar pour se ravitailler. Un cocktail rose fuschia en main, et elle serait parée pour retrouver les deux disparues sans le moindre problème. Et si elle ne les localisait pas, elle repérerait bien un spécimen pas trop laid à regarder avec qui danser en attendant. Un plan solide. Oui mais voilà, le destin en avait voulu autrement.

Gardant la tête froide pendant approximativement 34 secondes, elle eut la présence d'esprit de relever la bouteille d'alcool pour sauver ce qu'il restait à sauver (c'est-à-dire pas grand-chose !). C'est seulement à ce moment-là qu'elle réalisa qu'elle n'était absolument pas sortie indemne de cet attentat à la bouteille la sensation du liquide froid sur sa peau aurait pu la mettre sur la voie, certes, au contraire: la robe de Freya était fichue. Et son amie n'était pas réputée pour faire dans la délicatesse lorsqu'elle était confrontée à ce genre de situation. Bon, d'accord, il y avait eu quelques événements précurseurs. Mary avait des antécédents. Mais comme tout le monde ! Nope, juste toi. Paniquant complètement - ce n'était pas de sa faute si elle n'avait pas encore pu ingurgiter un peu d'alcool pour calmer ses nerfs, c'était celle de Bernard du serveur-pas-doué ! - elle sortit une tirade dramatique au possible à son dernier interlocuteur avant sa mort imminente. Il ne manquait plus qu'à lui réciter son testament et l'affaire était dans le sac !

Pas alarmé le moins du monde, le brun l'écouta divaguer sans même sourciller, ce qui aurait impressionné Mary si elle n'était pas légèrement inquiète pour son avenir. Elle écouta la réponse sarcastique de celui-ci, oscillant entre la frustration et l'intérêt. C'est finalement cette deuxième réaction qui l'emporta. « Hmmm, tu marques un point, barman-aux-cheveux-bouclés. » accorda-t-elle gracieusement d'un air pensif. Pour ce qui était du tutoiement, elle n'y avait même pas réfléchi: à vue de nez ils avaient des âges similaires, et elle n'avait pas l'habitude de vouvoyer grand monde, de toute façon même pas Minerva, c'est pour dire !. « Le sang serait encore plus difficile à détacher. Et puis, elle aurait beau frotter après, elle l'aurait sur les mains jusqu'à la fin de son existence ! » ajouta-t-elle en secouant un index vengeur en direction du visage du brun. Difficile de dire si elle était sérieuse ou pas, contrairement au barman, qui lui se moquait ouvertement d'elle. Mais soit elle n'en était pas consciente (la perspective de son trépas qui lui embrouillait l'esprit, ça n'était pas négligeable !), soit elle ne s'en formalisait pas (après tout, il pouvait ne pas la prendre au sérieux autant qu'il le voulait, il avait quand même raison !).

Le jeune homme lui apprit alors qu'il avait de quoi lui sauver la vie nettoyer la robe, et elle lui adressa un sourire lumineux. « Oooooh, vraiment ? Ce serait fantastique ! » s'écria-t-elle d'un air soulagé. Elle ouvrit la bouche pour lui demander son prénom - même si elle commençait à trouver que "barman-aux-cheveux-bouclés" sonnait plutôt pas mal, bien qu'un peu long à prononcer -, mais sursauta quand le type qu'elle avait bousculée un peu plus tôt en se levant du tabouret glissa sur la flaque d'alcool et s'étala de tout son long derrière elle. Doux Merlin. Observant le malheureux d'un air empli de commisération, elle leva la tête et crut apercevoir la chevelure de Freya un peu plus loin. Elle poussa un petit cri strident et bondit en arrière pour aller se planquer derrière le bar, loin des yeux de lynx vengeurs de son amie. « Je veux bien cette solution miracle pour nettoyer la robe, euh, maintenant, si possible ? » Elle toussota, adressant un sourire gêné à son bourreau/sauveur. C'est qu'elle n'oubliait pas comment elle s'était retrouvée dans cette situation misérable - c'est-à-dire dégoulinante d'alcool, mal à l'aise et accroupie derrière le comptoir du 4Dream à guetter l'arrivée de son amie devenue potentielle assassin -, Cheveux-Bouclés avait clairement une grosse part de responsabilité ! Pour ne pas dire que tout était de sa faute, malgré sa nonchalance évidente. « C'est une habitude, de renverser des bouteilles sur la clientèle ? Je ne suis pas sûre que ça soit très rentable... Ni très vendeur ! » lui fit-elle remarquer d'un air un peu pincé, bien que sa condition actuelle lui fasse nettement perdre de sa superbe. Par Merlin, si elle avait simplement pu utiliser sa baguette magique, elle n'aurait pas eu à subir toutes ces épreuves ! Les moldus avaient bien du courage, on ne le leur accordait pas assez souvent si tu savais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et c'est la chute -PV-   Aujourd'hui à 5:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Et c'est la chute -PV-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Effet d'Obama; la chute de l'indice Dow Jones
» La chute de l'homme fort tunisien Zine El Abidine Ben Ali après 23 ans
» lourde chute pour allan jlr
» chute du roi a EBLY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 20-
Sauter vers: