AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 - Plan rupture : partie 1 - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 465
Âge : 23 ans (14/07/88)
Actuellement : Ministère : employée au département des mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: - Plan rupture : partie 1 - PV   Dim 7 Fév - 13:48

A 23 ans, Laurell Heap avait toujours aussi bon caractère. Elle était une langue de vipère doublait d’une fourbe manipulatrice. Mais elle le vivait très bien, merci beaucoup de vous en inquiéter. La jeune femme avait toujours été une peste sur les bords. Elle n’était pas fondamentalement méchante ou mauvaise, non, mais elle était le genre de personne qu’il valait mieux compter dans ses amis plutôt que dans ses ennemis… Dans la catégorie vengeance, elle cartonnait pas mal et en plus elle ne faisait pas forcément tout en face. Son but n’étant pas de jouer franc jeu, bien évidemment. Et comme en bonus, elle était rancunière, les dégâts pouvaient parfois être assez puissants.

Cela faisait quelques temps déjà que la sorcière travaillait au ministère de la magie. Elle avait d’abord été stagiaire au département des mystères et y travaillait à présent comme employée régulière. Elle était plutôt performante dans son travail et espérait être promue d’ici quelques mois. La jeune femme s’était assez bien intégrée malgré son caractère de cochon et évoluait joyeusement dans le milieu politique. En même temps elle était faîte pour ce travail, n’est-ce pas ?

Elle était en colocation avec sa cousine Linoah, son cousin (et frère de Line) Corey et Adam une pièce rapportée permettant d’établir la parité entre les sexes. Les Heap avaient grandi ensemble et n’avaient donc eu aucune difficulté à s’installer tous les trois dans le même appartement, même si l’ambiance entre cousins garantissait de belles disputes sanglantes qui se finissaient dans le canapé à manger une pizza avec de la bière en riant. C’était la loi de la jungle chez eux mais tout se passait au mieux et Adam, aussi Crawford était-il (comprendre qu’il n’était pas un Heap) s’était fort bien adapté à l’ambiance Heap. Il se battait comme les autres et mangeait comme les autres. Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Oui, mais non. Cela faisait un petit moment maintenant que Cameron sortait avec la blondasse de Serpentard, alias Maïlys et ça commençait à vraiment agacer Laurell. Elle n’était pas du tout jalouse, pas le moins du monde, noooooon… Mais bon mince quoi. Cameron était à elle elle a l’acte de propriété signé en pur moment d’ivresse folle, si vous tenez à le voir et elle ne partageait pas, ok ? Puis franchement l’italienne était… fade, non ? Les blondes c’est totalement dépassé, tout le monde sait que l’avenir ce sont les brunes !!! Déjà parce que le brun est génétiquement dominant sur le blond, ça a été scientifiquement prouvé. Et ouai. Et puis qui ignore de nos jours que les brunes ne comptent pas pour des prunes ??

Nous étions un dimanche plutôt calme de septembre. La colocation était plutôt animée, comme toujours. Laurell occupait la salle de bain depuis une bonne demi-heure à moins que ça ne fasse une heure… et Linoah grognait devant la dite porte, menaçant de mort sa cousine. La routine, en somme. Sans plus s’en formaliser, la sorcière quitta joyeusement la salle de bain sous les foudres de sa cousine qu’elle encaissa sans ciller, répliquant dans un sourire qui avait le don de rendre Linoah encore plus folle :

« Non mais attends, Line. Tu as u ce physique ? Ok, ok, j’avoue que je suis naturellement hyper canon mais sache que j’ai moi aussi besoin d’un peu de temps pour fignoler le tout, voies-tu… Tu ne vas pas nous en chier une patacitrouille carrée, c’est bon, tu seras à l’heure à ton rancard, chiales pas. »

Elle évita, in extremis la chaussure que lui lança s cousine et fila sans demander son reste. Peace and Love cousine ! La brunette se dirigea ensuite au salon, Adam étant justement là, elle s’affala dans le fauteuil, faisant face à son coloc :

« Tiens, Crawford, tu tombes à pic ! »

Elle esquissa un de ces sourires qui ne présagent rien de bon :

« Dis moi, si je te dis : Cameron et Maïlys : problème, que me réponds-tu ? »

Ben quoi ? Elle était cash, elle assumait ! Et s’il lui disait d’aller se faire voir, elle irait régler le problème toute seule, elle lui proposait juste de participer au jeu mais en soit, elle savait foutre le bazar toute seule comme une grande, merci pour elle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 135
Âge : 27 ans ;; 1986
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: - Plan rupture : partie 1 - PV   Jeu 11 Fév - 22:26

Plan rupture : Pt. 1
Nobody said it was easy. It's such a shame for us to part. Nobody said it was easy. No one ever said it would be this hard. Oh take me back to the start. Tell me you love me. Come back and haunt me. Oh and I rush to the start. Running in circles, chasing our tails. Coming back as we are.
Trois ans. A peu de choses près, à la louche. Trois ans qu’Adam pétait un plomb dès qu’il devait se rendre au Ministère. Tout ça parce que la fille qu’il avait le malheur d’aimer n’en n’avait visiblement strictement rien à cirer de lui et qu’elle lui préférait un gringalet en costume, cravates et chaussures noires vernies. Adam l’avait eut mauvaise sur l’instant. Quand Laurell lui avait appris la relation qui liait désormais leurs deux meilleurs amis, le jeune homme avait cru qu’elle se fichait de lui. Il avait honnêtement espéré que Maïlys lui faisait une blague, qu’elle s’était arrangée, allez savoir pourquoi et comment avec Laurell pour le faire marcher. Mais non. Adam avait eut Elorah par la suite et la brune lui avait dit la même chose. Maïlys Di Bartolomeo, italienne de son état, demoiselle ayant capturé le cœur d’Adam un peu par inadvertance, sortait bel et bien avec Cameron McQueen. Cela avait donné à Adam des envies de meurtre, envers McQueen mais également envers Maïlys. Pourtant, il n’était pas le genre de mec à frapper les filles, loin de là même. Mais là, il n’avait rien comprit. Et puis un jour, par le plus grand des hasards, alors qu’il venait chercher Laurell, il était tombé sur elle. Toujours aussi belle, toujours aussi charmante. Et ses sentiments lui étaient revenus comme une gifle. Ils l’avaient pris au corps, serrant son cœur et refaisant naitre en lui une colère rouge. Il avait parlé avec la blonde, ou plutôt avait crié ses mots, comme si cela pouvait l’aider à l’oublier. C’était complètement idiot de sa part. Il l’avait accusée de tous les maux dont il souffrait, et s’était éclipsé à l’arrivée de Laurell. Plutôt mourir que d’adresser trois mots à son mec en toc.

Le temps avait passé, et malgré tout ce qu’Adam voulait bien laissé paraître, au fond de lui, une part de son cœur et de son esprit étaient toujours accrochés à Maïlys. C’était stupide. Cela faisait trois ans environ qu’elle sortait avec l’autre débile en carton-pâte… Pourquoi changerait-elle soudainement d’avis et viendrait dans ses bras ? Du coup, Adam avait été voir ailleurs. Il avait eut de nombreuses aventures d’un soir. Son métier l’aidait pour cela. Quand on travaillait dans une salle de concert, on n’avait qu’à tendre la main et se servir. Et si les choses étaient devenues étranges à un moment avec Linoah, sa colloc, tout était rentré dans l’ordre sans faire énormément de dégâts. C’était bien simple de toute manière. Il savait que le copain de cette dernière ne l’appréciait que peu et pour ne pas avoir une ambiance complètement pourrie à la colloc, il avait préféré tuer la situation dans l’œuf. Eviter tout problème. Peut-être aurait-il du faire pareil avec Maïlys. Tuer ses sentiments avant même qu’il n’en prenne conscience. Mais avec des « si », il pouvait refaire le monde…

Comme tout dimanche ou presque, Adam était à la colloc. Avachi sur le canapé, devant la télé, il jouait au dernier jeu qu’ils avaient acheté avec Corey. Alors qu’il allait commencer une nouvelle quête, Laurell entra dans son champ de vision et vint se planter juste devant lui. Enfin presque. Il voyait toujours la télévision, mais Laurell semblait vouloir lui parler. Il mit le jeu en pause et lâcha sa manette pour se tourner vers la brune. Son poing se serra quand elle parla du couple que formait Maïlys et Cameron.

« Ton pote en carton-pâte a pas intérêt à se retrouver sur mon chemin, je lui défonce la tête sinon… »

Comment ça ? Adam, un poil nerveux et sanguin ? Mais non voyons ! Il n’aimait tout simplement pas ce couple, il en avait totalement le droit, n’est-ce pas ? Maïlys était censée être sa petite amie à lui, après tout ! Si si, il avait des options posées sur elle !

« Tu vas me laisser lui casser la figure ? »

Et bien quoi ? il avait bien le droit de rêver, non ?

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 465
Âge : 23 ans (14/07/88)
Actuellement : Ministère : employée au département des mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: - Plan rupture : partie 1 - PV   Sam 13 Fév - 17:07

Laurell avait réussi à retenir l’attention de son colocataire. C’était par-fait. D’ailleurs, Corey qui avait senti venir le roussi avait déjà commencé à se lever pour filer sans demander son reste. Il connaissait sa cousine depuis à peu près toujours, et il savait qu’elle pouvait être vraiment mauvaise (même si en règle générale, elle est gentille. Pas facile à vivre, mais gentille). La brunette laissa son cousin se faire la malle, ce n’était pas lui qui l’intéressait aujourd’hui. Non, là, elle s’intéressait à son autre colocataire. Celui qui avait aussi des intérêts dans la lutte qu’elle comptait mener n’était pas Corey mais bel et bien Adam. Elle l’écouta insulter Cameron sans ciller. Quittant le fauteuil, elle vint prendre la place de son cousin, aux côtés d’Adam. Laurell se moquait bien du concept de bulle de sécurité. Elle voulait lui dire les choses cash et entrer directement dans le vif du sujet, quitte à violer son espace d’intimité.

« Tu n’as pas envie de faire ça, crois-moi. »

Non, Laurell était tellement plus tordue que ça. Frapper un coup c’était peut-être marquant sur le coup, mais à la longue c’était comme se battre dans le vent. Non, elle voyait à bien plus long terme. Il fallait penser plus vicieux. Ha, c’est beau ces jeunes qui ne savent pas se comporter comme des gros manipulateurs narcissiques. Heureusement qu’elle était là pour remonter le niveau. Niveau manipulation, Hell en tenait une assez bonne couche. Elle n’était pas allée à Serpentard pour rien non plus, elle était sacrément rusée.

« Je propose un plan qui va agir sur le long terme. Si tu lui casses la figure, elle va t’en vouloir, moi je n’y gagnerais rien du tout,… Bref ce n’est pas un bon plan. Non, moi je pense qu’on devrait semer la zizanie entre eux… Et pour ça, on a différentes options et dans tous les cas il va nous falloir œuvrer ensemble. »

Ils allaient devoir faire fort, mais le plan nécessitait plusieurs étapes. L’installation, quelle qu’elle soit, allait devoir être lente, insidieuse. Les deux zigotos ne devaient absolument rien voir venir.

« Bon, au niveau des plans, j’ai plusieurs idées : on peut semer le doute. Genre lancer des petites idées chacun de notre côté, pour les leur encrée dans leur tête, les persuader, petit à petit que l’autre n’est pas sérieux… Tu voies le genre ? »

Ca c’était le plan : je fous la m*rde, l’air de rien et je vous laisse vous pourrir tous les deux. Cela demandait à ce que leur confiance l’un en l’autre ne soit pas absolue… ce n’était pas forcément gagné mais pas perdu d’avance non plus. Sans perdre le Nord, la sorcière continua :

« Autre possibilité : On leur fait croire qu’on est ensemble, et qu’en fait c’était la meilleure chose qu’il pouvait nous arriver. Faut avoir l’air vraiment hyper convaincu là. Genre je suis la meilleure, la plus belle la plus tout et tu ne peux même pas respirer si je ne suis pas là. Je te rends la pareille bien sûr. Là, on veut voir s’ils sont jaloux, s’ils réalisent qu’ils se sont plantés. »

Bon le risque était d’avoir des félicitations et de faire des sorties à quatre. Merci le plan galère si ça se terminait comme ça… Et puis Laurell avait de plus en plus de mal à se contenir. C’était bien connu qu’elle ne tenait pas en place. Combien de fois avait-elle voulu se jeter sur Cameron pour l’embrasser une bonne fois pour toute et lui dire qu’il était un abruti fini parce qu’elle était là mais qu’il ne voyait rien ? Elle ne tenait pas de comptes.

« Si tu as d'autres idées, surtout n'hésite pas. On est là pour échanger, partager. Séance brainstorming, je pense, tu penses, nous pensons. On doit finir avec un plan de la mort qui tue ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 135
Âge : 27 ans ;; 1986
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: - Plan rupture : partie 1 - PV   Sam 13 Fév - 23:52

Quand Corey avait déguerpi, Adam avait bien compris que ça allait être sérieux. Laurell n’était pas le genre de fille qui faisait fuir les mecs en temps normal. Quoi que… Enfin, son cousin la connaissait, et le regard qu’elle avait voulait tout dire. Elle était clairement sur les nerfs, peu ravie de ce qu’il se passait dans sa petite tête d’ancienne vipère. Mais Adam savait aussi que c’était dans ces moments là qu’il était le plus facile de la foutre en rogne. Et comme ce dont elle lui parlait ne lui plaisait pas non plus et qu’en soit, il préférait éviter d’en parler, il n’allait pas se laisser faire.

« Pourquoi, je risquerais d’énerver la lionne qui sommeille en toi ? J’ai toujours su que t’étais pas vraiment une vipère… »

Enerver Laurell ? Ouais, Adam adorait ça. Parce que c’était tellement simple de la faire péter un plomb que forcément, pour un mec super chiant comme Adam, c’était le truc le plus jouissif. Il agissait d’ailleurs de la même manière avec Maïlys, du temps où ils étaient à Poudlard. Après aussi cela dit, mais il fallait bien avouer que depuis qu’ils s’étaient pris le bec la dernière fois, Adam et l’italienne ne s’étaient plus vraiment adressé la parole. Si Elorah tentait de les rabibocher, c’était mal connaître l’un et l’autre. Chacun se reprochait des choses plus ou moins vraies et le résultat était bien simple… L’anglais et l’italienne se livraient à une guerre froide qui n’aidait en rien.

« Elle m’en veut déjà de toute manière. Je ne suis pas assez classe pour elle et en plus je lui fous tout sur le dos… Pff, tu parles. Elle a rien à faire avec ce mec à la noix ! Je comprends franchement pas ce que tu lui trouve ! Il est coincé comme je ne sais quoi ! »

Sérieusement, ce mec avait un balai à la place d’une colonne vertébrale ! Adam ne comprenait pas du tout comment on pouvait être comme ça, c’était tout simplement son opposé, et quand il y pensait, l’opposé de Laurell. Du coup, il se demandait vraiment ce que la brune lui trouvait. Parce que franchement, à part avoir une gueule d’ange, il n’avait pas grand-chose pour lui. Adam s’était même demandé, sur le début, s’il était vraiment en couple avec Maïlys. Peut-être qu’en fait, il aimait les mecs et il n’osait pas le dire. Si ça se trouve, lui-même l’ignorait ! Mais Laurell semblait persuadée qu’elle arriverait à le récupérer, en à vrai dire, Adam avait toujours des sentiments pour la blonde. Oui, il était sûrement maso au fond, tout au fond. Mais bordel, Maïlys n’avait rien à faire avec ce gars là ! Il était peut-être parfait sur le papier, mais pas pour elle !

« Tu sais, c’est quand même lui qui couche avec une autre nana… Ma nana, donc franchement, lui refaire le portrait, c’est pas difficile pour moi hein… »

Et bien qu’il voulait se donner l’air je m’en foutiste, il n’en n’était rien. Il avait de nombreuses fois pensé à ce côté-là de leur relation. Car en trois ans, il fallait être un saint –ou gay- pour ne pas mettre la blonde dans son lit. Adam l’aurait bien fait lui-même à plusieurs reprises, mais il fallait bien avouer que la jeune femme n’était pas du genre à se laisser faire si facilement. C’était aussi cela qui faisait son charme… Mais l’autre là, franchement, il n’avait franchement rien pour lui. Oui, on l’aura compris, Adam était sacrément jaloux, et quitte à l’être, il n’allait pas l’être seul. A deux, c’était mieux. Manque de bol pour Laurell, c’est elle qui allait trinquer.

« T’oublies juste un truc dans tes plans machiavéliques, Hell… Maïlys et moi, c’est zéro communication depuis que je l’ai vue y’a deux ans dans l’atrium… Alors lui mettre des idées dans la tête, ça va être dur. Elorah, à la limite… Et encore, elle ne risquerait pas de se mettre entre nous deux… »

Elorah était peut-être un peu cinglée sur les bords, mais pas tant que ça non plus. Hélas. Adam devait bien avouer que si elle avait prit son parti, il aurait eu une alliée de taille ! Et non, il ne disait pas ça parce qu’elle était constamment perchée sur des échasses… Quoique…
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 465
Âge : 23 ans (14/07/88)
Actuellement : Ministère : employée au département des mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: - Plan rupture : partie 1 - PV   Dim 14 Fév - 16:21

La jeune femme arqua les sourcils, tandis qu’Adam évoquait la possibilité qu’elle soit une Gryffondor infiltrée chez les Serpentards… Etait-il sérieux ? Elle répliqua, l’air vaguement fatiguée par les niaiseries qu’il pouvait bien raconter :

« Excuse-moi, mais je me demande si tu me connais vraiment, depuis quand vivons-nous ensemble déjà ? »

Puis elle en vint à formuler à voix haute, la véritable question, celle que tous devaient se poser en réalité :

« Non, attends, mieux… Pourquoi on habite ensemble, déjà ??? J’ai un trou de mémoire et une réelle incompréhension… »

Il voulait jouer ? Pas de soucis, elle aussi elle savait jouer ! C’est avec un large sourire sarcastique qu’elle avait envoyé cette douce réplique. Tact, douceur et délicatesse ? Ce n’était certainement pas là des caractéristiques de la vipère. Et alors que le jeune homme parlait de la blonde demoiselle qui faisait chavirer son cœur, la sorcière l’écouta en haussant les épaules :

« Ouai, tu sais, si vraiment elle s’arrête uniquement la dessus c’est qu’elle ne vaut vraiment pas le détour, du coup moi, je me demande ce que Cameron et toi pouvez bien lui trouver, franchement… »

Ben quoi ? Ça fonctionnait dans les deux sens !!! Adam avait un problème avec Cameron ?? Ben Laurell en avait un avec Maïlys. Point barre. Et là, Adam mentionna une chose à laquelle la brune n’avait pas du tout envie de penser. Ruant dans les brancards, elle s’écria :

« Oh par Merlin, tais-toi ! J’ai des visions maintenant… »

Dégueulasse. Enervant. Frustrant. La brune se mit à voir rouge et répliqua d’un ton plus cinglant qu’elle ne l’avait pensé initialement :

« Tu sais quoi ? Si tu n’en as rien à foutre, tu n’as qu’à me le dire immédiatement, que je ne perde pas mon temps avec toi. Ça fait trois ans que je patiente, là, et très franchement je suis à bout. Donc soit tu veux qu’on agisse et tu me files un réel coup de main, soit on en reste là et je vie ma vie de mon côté. »

A fleur de peau ? Laurell ??? NOOOOOON. A peine, voyons. A peine. Adam avait vraiment appuyé là où ça faisait mal et elle n’avait pas du tout apprécié le coup reçu. Et à défaut de voir rouge, elle voyait trouble. Et ça l’agaçait d’avantage encore. Déjà, elle n’était vraiment pas du genre à pleurer et en plus, elle ne le faisait jamais en public. Jamais. Et comme public, elle ne pouvait rêver moins adapté que son coloc Crawford… Elle ne comprenait pas trop cette montée émotionnelle soudaine. Mais comme elle était une femme, elle avait la chance d’avoir la réplique parfaitement adaptée dans ce genre de situation : c’est hormonal. Un grand classique qui marche à tous les coups. Comme quoi, avoir deux chromosomes X et des poussées oestrogéniques pouvait parfois avoir ses avantages !

Hell s’était levée, évidemment, ses cousins s’étaient abstenus de venir voir ce qu’il se passait, ils avaient un très bon instinct de survie, Linoah, comme Corey. Il fallait admettre qu’ils avaient aussi de l’entraînement, chez les Heap, on avait fort caractère… A croire que c’était génétique. La sorcière faisait les quatre cents pas, essayant de se calmer. Sans regarder Adam, elle souffla, comme si tout à coup, elle renonçait à luter :

« Je l’aime, tu sais. Je l’aime vraiment. Et là, j’en peux plus. Vraiment plus. »

Se mettre à nu de la sorte n’était pas une chose à laquelle elle était habituée, et encore moins avec Adam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 135
Âge : 27 ans ;; 1986
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: - Plan rupture : partie 1 - PV   Dim 21 Fév - 18:50

Adam esquissa un petit sourire moqueur. Il se fichait de Laurell mais c’était parce qu’il l’aimait, bien évidement. Il savait pertinemment qu’elle n’avait absolument rien d’une Gryffondor. Sur ce point, elle lui était semblable, plus qu’on ne pouvait le penser au premier abord. Mais quand on y prêtait un peu attention, les deux jeunes auraient presque pu être de la même famille, voir éventuellement jumeaux, si d’une part, ils n’avaient pas deux ans de différence et d’autre part une façon d’être fondamentalement opposée. Là où Laurell rongeait son frein, Adam lui, fonçait dans le tas. Il avait dit ses quatre vérités à Maïlys, et même si cela n’avait absolument pas aidé, il n’en restait pas moins fier de l’avoir fait. C’était un poids en moins sur son esprit. Et si la blonde voulait rester avec le mec en toc qu’elle s’élit trouvé, il finirait, un jour, lui aussi par tourner la page. « Parce que je suis trop parfait et que tu m’aimes de trop. Et pour les billets gratuits que je te files pour les concerts. » Et puis bon, ils aimaient se charrier et le prenait généralement tous les deux avec humour.

Forcément, le sujet d’aujourd’hui était moins drôle que ceux sur lesquels ils avaient l’habitude de se prendre la tête, et si Adam s’énervait un peu pour pas grand chose après Cameron, il en allait de même pour Laurell. On le sentait, la tension montait entre les deux jeunes gens. Nul doute que, si jamais cela venait à éclater entre eux, Linoah et Corey assisteraient à un duel particulièrement dévastateur, que ce soit pour Laurell et Adam ou pour l’appartement. Il arqua un sourcil quand Laurell parla de Maïlys comme lui venait parler de Cameron. Bon, très bien, peut-être que Cameron avait certaines choses pour lui, pour que Laurell le défende à ce point, mais s’il pouvait laisser sa nana tranquille, ça l’aiderait franchement plus à le supporter. Nul doute que si le pingouin s’était mis en couple avec Laurell et n’avait pas touché un seul cheveu de son italienne, il aurait pu s’entendre avec. « Bienvenue dans mon cauchemar quotidien… » Bon, d’accord, ce n’était pas si fréquent que cela, qu’il pense à ce que faisait Maïlys avec Cameron, Merlin l’en préserve, mais parfois, cette pensée douloureuse s’insinuait sournoisement dans son esprit et il ne pouvait que difficilement s’en séparer. Pas qu’il ne le voulait, mais elle était tenace et coriace, la bougresse.

La réaction de sa colocataire le surprit néanmoins. Il ne s’était pas attendu à la voir péter un plomb comme ça, en s’ouvrant à lui comme cela. Il resta comme un idiot, les yeux fixés sur la brune sans trop savoir quoi dire, quoi faire. Lui aussi était énervé de ce qu’il se passait, mais il avait eu beau tenter de raisonner Maïlys, la jeune femme n’en n’avait fait qu’à sa tête et était restée avec Cameron. Debout devant lui, Laurell semblait réellement à fleur de peau. Lui, il n’avait voulu que l’embêter un peu, pas la rendre complètement folle. Aussi, il eut quelques remords. Peut-être aurait-il pu éviter certains sujets sensibles. Et finalement, la bombe de Laurell le secoua plus qu’il ne l’aurait voulu. Ils se chamaillaient beaucoup, s’embêtaient tout le temps, mais Adam refusait de laisser tomber la jeune femme. Alors quand elle lui dit qu’elle aimait Cameron, Adam arrêta de jouer aux c*ns. Il avait assez poussé pour aujourd’hui. Il se leva et arrêta Laurell dans sa course effrénée, pour la prendre dans ses bras. C’était un geste qu’il n’avait jamais eu envers elle et il s’étonnait lui même. Mais il avait un vrai c*nnard et devait bien se faire pardonner. « Je suis désolé Hell. Je ne voulais pas… Que tu te mettes dans cet état. » Il relâcha son étreinte et la regarda, penaud. « Je sais ce que tu vis… On cherche un plan d’attaque alors ? Ta deuxième idée était pas mal… Et au pire, si elle ne marche pas, on trouvera un plan B… » Parce que bon, rester avec Laurell juste parce qu’on l’avait félicité de son couple, ce n’était pas top comme truc.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Ministère

Parchemins : 465
Âge : 23 ans (14/07/88)
Actuellement : Ministère : employée au département des mystères


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: - Plan rupture : partie 1 - PV   Dim 28 Fév - 6:29

La sorcière restait fidèle à elle-même, hochant doucement la tête, elle répliqua sans une once d’hésitation :

« Je t’entends… Mais je ne suis pas sûre d’avoir envie de t’écouter, j’y réfléchis là… Sommes-nous censés rester en bon terme ? Je ne sais pas… »

Là, en cet instant précis, elle le taquinait, bien évidemment. Pour la suite des évènements, les plaisanteries n’étaient plus vraiment au rendez-vous. Il y avait eu un trop plein. Trop plein d’émotion, trop plein de fatigue, trop plein de souffrance. Laurell avait beau être très bruyante et expressive, ses sentiments, elle les gardait pour elle. Elle n’était pas du genre à dire ce qui va, ce qui ne va pas. Elle n’aimait pas se dévoiler. Elle était extrêmement pudique au sujet de ses émotions et de son ressenti. Qu’elle explose comme ça devant son colocataire montrait à quel point elle était arrivée à saturation. Mais elle n’arrivait plus à se taire et à se contenir. Il y avait les larmes qui lui montaient aux yeux, et la colère qui faisait battre violement son cœur. Mais à bien y réfléchir, était-ce uniquement de la colère ? Elle n’en n’était pas certaine. Ça ressemblait plutôt à un subtil mélange de colère, fatigue et douleur.

Elle était à l’état d’ébullition. Trop de données d’un coup. Elle ne parvenait plus à traiter l’information correctement. Et la réaction d’dam fut plus surprenante encore. En temps normal, sans doute lui aurait-elle filé un coup dans le ventre, pas trop violent, elle ne le considérait pas comme un ennemi, mais histoire de marquer la barrière entre eux… Mais là, elle se laissa faire c’est dire à quel point elle pouvait être au fond du trou, hoquetant, bien malgré elle. Si elle avait eut le temps, elle se serait maudite pour cet instant de faiblesse mais à l’heure actuelle, elle n’avait pas le temps de s’en vouloir.

Lorsqu’Adam la relâchait, elle inspira un coup, et répliqua, sans quoi elle n’aurait plus vraiment pu prétendre être Laurell Heap, la seule, l’unique :

« Si tu me dis ça parce que tu as pitié, je préfère que tu gardes ta pitié et que tu me laisses tranquille… »

Très peu pour elle, le registre du pathétique. Non merci. Mais s’il était vraiment motivé et voulait vraiment agir, alors ils allaient agir, d’une façon ou d’une autre. Ce qu’elle ne lui cacha pas non plus :

« Mais si tu veux vraiment qu’on y arrive, alors on va se bouger. »

Elle avait repris ses distances et avait essayé de sécher discrètement ses larmes (pour la discrétion sans doute valait-il mieux repasser). Elle se retourna pour faire face à son colocataire. C’était le moment d’agir au bout de trois ans, ça semble un peu retardé, mais mieux vaut tard que jamais n’est-ce pas ? :

« Ok ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 135
Âge : 27 ans ;; 1986
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: - Plan rupture : partie 1 - PV   Ven 11 Mar - 14:06

Adam n’était pas un gars méchant. Du moins, pas fondamentalement méchant. Il n’était jamais méchant gratuitement, par exemple. Si on le cherchait, Adam sortait les griffes et les crocs et se défendait comme il le fallait, quitte à appuyer là où cela pouvait faire mal. Mais il était comme ça, et on l’acceptait ou on le détestait. Maïlys l’avait accepté comme il était, avec ses faux tatouages et son caractère pas forcément évident, jusqu’à un certain point. Lorsque le jeune homme avait eu la mauvaise idée d’avoir des sentiments pour l’italienne, cette dernière s’était forgée une carapace dure et tenace qu’il n’avait pu percé. Cela n’avait conduit qu’à une dispute phénoménale dans le hall du Ministère de la Magie et avait mis un terme à leur amitié. Ou du moins Adam le pensait-il, puisque la blonde ne lui parlait plus depuis lors. Pourtant, Adam ne s’était pas trouvé insupportable. Il lui avait dit la stricte vérité, avait ouvert son coeur une nouvelle fois et s’était pris une claque. Encore. A croire qu’il était maso et que seule la douleur d’un amour bafoué était une douleur nécessaire. C’était sans doute une chose étrange, mais cela n’empêchait pas le jeune homme d’être toujours, dans un coin de son coeur et de son être, amoureux de la jolie blonde. Il avait pourtant vu d’autres demoiselles, mais aucune n’avait su avoir le même effet sur lui que l’italienne. Et au fond de lui-même, il s’en voulait énormément pour cela. Comme s’il ne pouvait se défaire de son emprise et ne pouvait donc clairement pas avancer. Cela le rendait parfois irascible au travail, alors qu’il adorait son job et s’y rendait généralement avec le sourire…

C’est pourquoi la réaction de Laurell le perturba autant. Parce qu’elle montrait ce que lui cachait depuis pratiquement trois ans. Parce qu’elle laissait l’amour qu’elle portait pour Cameron déborder et lui faire perdre pieds. Et par Merlin, qui mieux que lui pouvait la comprendre ? Lui-même devenait fou rien qu’en pensant à l’italienne. C’est pourquoi il avait arrêté ses conneries et s’était décidé. Laurell ne pouvait qu’être une alliée d’excellence pour faire rompre Maïlys et Cameron. Elle trouvait tout autant que lui que ce couple était bancal et inutile, alors pourquoi ne pas en tirer pleinement profit ? « Je n’ai pas pitié de toi Hell… C’est juste que… Je ne l’ai pas vue depuis qu’on s’est engueulés et malgré tout, je l’aime encore… Alors ça m’énerve. »  Parce qu’il se sentait faible, stupide et qu’il n’aimait pas du tout être ce genre de mec. Ce n’était pas lui, le lui-normal.

Adam retrouva son canapé, bien plus aimable que Laurell ou Maïlys et fixa la brune. Il ne savait pas si ce qu’ils comptaient faire était une vraie bonne idée ou un échec cuisant qui se profilait à l’horizon, mais c’était la seule option qu’ils avaient. Tenter de briser le couple qui leur posait problème pour en récupérer les deux composants… C’était franchement mauvais, pourri jusqu’à la moelle, mais ils étaient des Serpentard, et vu ce que l’on disait sur eux ces derniers temps… « Okay. Mais c’est bien parce que c’est toi… » Ils allaient renverser leur monde, et ils allaient y arriver. Il se devait d’y croire, pour lui, pour Hell, et surtout pour que l’italienne lui revienne enfin.

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Plan rupture : partie 1 - PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Plan rupture : partie 1 - PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PLAN AMERICAIN POUR HAITI,TRES ACTUEL
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: