AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 434
Âge : 18 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]   Lun 8 Fév - 8:59

Touche ma sœur, je t'éclate !
Alice & Lana
Nous deux contre le monde entier ?


Comme tout le monde, Alice avait lu l'article sur les Serpentards. Elle ne savait pas trop quoi en penser car, après tout, son frère cadet en faisait parti… et il n'était pas un monstre. Sa sœur jumelle aussi était dans cette maison. Et d'ailleurs, puisqu'on parlait du loup, elle tomba sur Lana dès l'heure du petit déjeuner. « Salut. » Dit-elle à son double tout en la suivant dans la grande salle. Sauf qu'au lieu d'aller vers la table des Serdaigle, elle prit le bras de Lana sous le sien et se dirigea vers la table des verts et argents. Cela n'avait pas été son intention au départ, jusqu'à ce qu'elle entende des murmures sur leur passage. Et tout ceux qui regardaient Lana avait la gazette dans les mains. Alice avait un sens de la protection des siens très développé, et par instinct, sans même réaliser ce qu'elle était en train de faire, elle venait de décider qu'elle ne laisserait pas les autres parler mal de Micah… et de Lana !

« Ils m'agacent tous ces imbéciles à croire tout ce que raconte la presse. » grommela-t-elle tout en s'approchant de la table pour s'installer. Elle attrapa rapidement tasse et assiette pour se servir. Il était question ces dernières semaines de fermer Serpentard et de répartir les enfants qui y étaient dans les autres maisons, bien entendu la directrice de l'école avait été ferme dans son refus, et le ministère la soutenait, mais les esprits avaient tendance à s'échauffer. Alice comprenait un peu pourquoi car elle avait assez lu de choses sur la guerre contre les mangemorts pour savoir que ça ne devait pas être facile pour tous ces gens qui l'avaient vécu, mais en dépit de ça, elle ne trouvait pas bien d'accuser les gens sur un critère aussi discutable qu'une maison. Elena était à Serdaigle, et c'était la pire peste de toute l'école aux yeux d'Alice, alors…

« ça ne t'énerve pas toi ? Je te jure que s'ils s'en prennent à Micah, je les extermine. Et ils verront si ce sont des vipères qu'ils doivent se méfier… bande de crétins. » ce qui était aussi valable pour Lana. Elle s'assit en fusillant du regard un groupe de Gryffondor qui n'avaient rien demandé à personne. Et comme elle venait de se servir un café, ce n'était pas le petit déjeuner qui allait la calmer. Pourtant, le tableau de Lana et d'Alice côte à côte était plutôt joli à regarder, les deux filles étant parfaitement identiques physiquement, y compris dans leur côté mignon (auquel il ne fallait pas se fier!). Alice portait ce matin là on uniforme (puisqu'elle avait cours), quelques bijoux dont son précieux bracelet à breloques, et ses longs cheveux blonds étaient détachés autour de son visage. La jeune serdaigle, ainsi que sa jumelle, ressemblait à une jolie poupée de porcelaine. Sauf qu'elle n'avait pas le caractère de son physique. Elle avait l'habitude qu'on s'en prenne à elle pour des prétextes idiots comme son statut social des plus faiblards, mais les histoires de maison, elle trouvait ça encore plus ridicule. Car si certains penseraient toujours que la pauvreté était contagieuse, elle ne voyait pas en quoi la ruse ou l'ambition seraient des problèmes très importants… ni en quoi leur contagion était un problème. Et puis de toute manière, elle avait toujours préféré qu'on s'en prenne à elle qu'à sa famille. Même si elle ne l'admettrait jamais à haute voix, elle refusait que sa jumelle et son frère soient mis au banc de Poudlard pour leur appartenance à Serpentard. Qu'un des élèves de tout à l'heure regarde encore Lana de travers et Alice leur crevait les yeux !!!

{610}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 04.03.1994
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna & co

MessageSujet: Re: Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]   Mar 9 Fév - 23:01

La nouvelle avait vite fait le tour et pour Lana s'était un peu compliqué. Oui elle était à Serpentard, mais pour elle s'était juste un moyen comme un autre de répartir les enfants. Le fait que le Choixpeau puisse lire dans les pensées les plus profondes pour y voir le tempérament des élèves s'était un peu confus. Alors maintenant que les élèves de sa maison étaient vus comme des bêtes à se méfier, autant dire qu'elle n'était plus vraiment une grande fan du responsable de sa répartition. Après tout, ça aurait pu tomber sur les Poufsouffles ou les Gryffondors, mais non, avec sa chance, il avait fallu que ça tombe sur celle où elle était... Génial !

Comme toujours, l'heure du déjeuner était un moment devenu compliqué avec l'annonce du journal. Les élèves qui n'étaient pas à Serpentards s'en donnaient à cœur joie pour critiquer et chuchoter au passage de la maison vert et argent. Sauf qu'aujourd'hui, elle ne s'attendait absolument pas à ce que sa sœur arrive à sa hauteur pour se joindre à elle. C'était un peu moins la guerre entre elles mais elle ne criait pas victoire trop vite, ça évitait ainsi d'être déçue.

« Salut Alice ! Tu vas bien ? »

Formule de politesse certes, mais elle n'allait pas dire qu'elle était étonné, ça devait forcément se voir sur son visage. Bref, elle fut ravie que se soit Alice qui lance le sujet de discussion. Bon c'était pas forcément celui qu'elle voulait, mais qu'importe, c'était une façon comme une autre de discuter et surtout de penser à autre chose.

« Tu sais, la presse a toujours eu parole d'or. Si je me souviens bien de ce que mes frères m'ont dit pour me rassurer à l'époque du mage noir, la presse ne croyait pas en son retour et pourtant il était bien là... Ça montre juste qu'il ne faut pas croire tout ce qui est marqué dans ce chiffon. »

Elle se contenta donc de sourire et se dirigea vers la table de sa sœur, mais à sa grande surprise, la jeune fille prit sa sœur par le bras et se dirigea vers la table de la maison maudite, du moins c'est sûrement comme ça qu'on la voyait à l'heure actuelle. Alice était vraiment remontée, elle lançait des regards qui firent rapidement leur effet, les élèves baissaient les yeux à leur passage. Bon, ils reprenaient après leur bavardage, mais au moins, l'espace d'un instant ils avaient arrêter de parler. Lorsque l'aiglonne lui demanda si cette situation ne l’agaçait pas, elle se contenta de hausser les épaules.

« Honnêtement, je me fiche pas mal de ce qu'ils peuvent penser, j'ai appris à faire sans l'approbation des autres. Pour moi c'est simplement des personnes qui ne savent pas penser par eux même... Comme si parce qu'une rumeur est faites, on n'est plus fréquentable... C'est ridicule, mais qu'importe ça leur passera. »

Contrairement à sa sœur, Lana était beaucoup plus calme, cette dernière semblait remonter contre tous ceux qui pourraient poser des problèmes à sa famille. Dans son comportement, on pouvait clairement voir que Lana comme Micah pourraient compter sur elle si jamais il le fallait. Ainsi, les autres maisons verraient que se ne sont pas seulement les serpentards qui pouvaient être mauvais quand on touchait à leur famille ou aux personnes auxquels ils tenaient. La demoiselle se servit son déjeuner, essayant de calmer sa sœur du mieux possible.

« Tu sais Alice, tu ne devrais pas te mettre dans cet état, ça passera, comme à chaque fois. »

Lana ne voulait pas que sa sœur ait des problèmes avec les autres élèves pour une histoire qui n'avait pas lieu d'être. Du moins, elle essayait de s'en convaincre du mieux possible.

[623 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 434
Âge : 18 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]   Mer 10 Fév - 8:36

« J'irai mieux si le monde tournait plus rond. » Cingla la jeune Serdaigle, visiblement d'assez mauvaise humeur, mais pas contre sa jumelle, contre le reste du monde. En fait, même si elle n'admettait toujours pas Lana comme étant sa sœur, elle ne la dérangeait pas pour autant, elle la considérait même comme une copine (elle n'irait pas jusqu'à amie car elle la trouvait trop intrusive), donc elle n'était pas spécialement contre elle même en général. Mais là qu'on la critiquait gratuitement, elle faisait front. Hors de question de laisser dire, même si Lana l'exorta à plus de calme et de pondération.

« C'est bien le problème que certains le croient. Des Serpentards enrôlés pour faire le mal, franchement, c'est n'importe quoi ! Comment peuvent-ils croire que notre directrice laisserait faire une chose pareille ? Elle qui a fait parti de l'Ordre du Phénix ! » Lana prenait les choses avec philosophie, Alice était bien moins calme. Peut-être qu'avoir été élevée à la dure l'avait aussi rendu moins tolérante envers la bêtise humaine. Quand des gens mourraient de faim dehors, qu'est-ce qu'on en avait à faire de la lettre anonyme d'un illuminé ?! Moldus ou sorciers, les gens n'avaient vraiment pas le sens des priorités… Alice ne ferait jamais de politique (du moins ce n'était pas son intention, car il ne faut jamais dire jamais), mais elle trouvait qu'il y avait des choses plus importantes à faire. Surtout que cette lettre avait été publiée, commentée et que maintenant la situation échappait à tous. C'était chaque jour pire !

« Il y a les rumeurs mais il y a aussi le vrai problème concret que ces imbéciles seraient capables de te lyncher ! Mais surtout, s'ils font quoique ce soit de déplacé, tu nous préviens, avec les garçons et Aliénore, on te servira d'escorte. » La bande des Serdaigles (Dwayne, Aliénore, Hugh et Alice) était assez soudée pour faire ça, car quoi qu'on pense des Serpentards (mais ils avaient tous des proches dans cette maison), ils ne laisseraient pas du mal arriver à une camarade, encore moins à la jumelle de la petite blonde.

Elle commença à manger mais son air contrarié ne disparaissait pas. « Je ne me mets pas dans un état quelconque, je déteste juste cette ambiance. Je viendrais manger ici tous les jours si nécessaire mais je ne les laisserais pas m'entraîner dans leur délire. » Elle refusait qu'on fasse l'amalgame entre elle et des gens comme ceux qui venaient de jeter un regard noir à sa jumelle. Ils étaient idiots d'une part, et elle n'était pas très tolérante avec les gens qui manquaient de capacité de réflexion d'autre part. Elle considérait l'intelligence comme étant la première des vertus (une des raisons pour lesquelles elle était à Serdaigle), et elle était atterrée de voir que des gens qu'elle pensait avoir un minimum de bon sens suivaient bêtement l'avis des journaux. « Et puis ils parlent de fermer Serpentard, mais où est-ce que vous iriez ? Tu te vois dans une autre maison ? Encore que toi tu es arrivée en cours de route, mais imagine d'autres septièmes années, on les changerait d'endroit et d'environnement pour leur dernière année sous un prétexte aussi bidon ? Honnêtement, tout ça me laisse complètement perplexe. C'est encore seulement à moitié réfléchi comme idée. » Comme la moitié de ce qu'on trouvait dans la Gazette notera-t-on…

{564}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 04.03.1994
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna & co

MessageSujet: Re: Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]   Mer 10 Fév - 20:10

« Tout le monde est dans ton cas je pense et si ça tournerait rond ça se saurait depuis le temps. »

Lana sentait bien que sa sœur n'était pas de bonne humeur, mais malgré ça, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle avait un caractère beaucoup plus piquant que sa sœur et elle ne se cachait pas pour le faire remarquer quand ça n'allait pas. Dans le cas de Lana, elle était plus dans la modération, c'était juste des dires, des articles, bref, pour elle il n'y avait pas de raison de s'affoler et de crier au feu partout en agitant ses bras. Ça passera tout simplement quand il y aura un truc plus grave qui se passera dans le monde sorcier ou moldu... Suffit qu'une star fait un pas de travers et ça fera parler et vendre beaucoup plus qu'une rumeur de complot venant de Serpentards.

« Crois moi, si on avait des esprits machiavéliques dans ma maison, je les ai pas encore vu... Certes certains ont des paroles un peu dans l'esprit de vengeance etc... mais contrairement à mon école, c'est beaucoup plus soft... »

C'est vrai, elle ne vantait pas les mérites de méchanceté de son ancienne école, mais pour le moment, elle avait vu bien pire... Honnêtement, c'était même inoffensif du point de vue de Lana. Après, il faut dire qu'elle n’est pas à Poudlard depuis très longtemps et que forcément, elle ne pouvait pas vraiment savoir de quoi était capable une école et ses élèves en pleine crise de panique. Pour le coup, elle ne voulait pas vraiment voir...

« La directrice sait ce qu'elle fait, déjà à l'époque du professeur Dumbledore le ministère a essayé d'imposer ses conditions... McGo ne sera jamais d'accord de plier à leur condition, ça serait comme faire honte à l'image que l'ancien directeur à laisser. »

Elle avait entendu les bruits de couloirs à l'époque et que forcément, il était juste hors de question d'imaginer la nouvelle directrice plier à ce qu'on lui demandait de faire. Elle avait du caractère, et Lana le voyait bien quand elle était en cours de métamorphose.

Elle fut très surprise quand elle vit que sa sœur s'inquiétait vraiment pour elle, Alice avait peur qu'on lui fasse du mal et si jamais la vipère avait des menaces, il fallait vraiment qu'elle le dise à sa jumelle pour qu'elle et les autres serdaigles s'occupent de régler leur compte. Arquant un sourcil, Lana fut très sceptique...

« Tu penses vraiment que ça irait jusque là ? Je suis en dernière année, ils n'oseraient quand même pas s'attaquer à moi... Enfin, je te remercie et je te le dirais, mais je serai vraiment très surprise. Enfin, on verra et c'est pareil pour toi si tu as un soucis n'hésites pas, les sœurs c'est fait pour ça. »

Alice lui annonça que si elle devait manger tout les jours avec sa sœur à la table des vipères, elle le ferait sans aucune gène, elle se fichait complètement des effets que ça pourrait avoir par la suite. En tout cas, pour Lana cette situation ne la dérangeait absolument pas, au moins elle passait du temps avec sa sœur, même si c'est pour la protéger à la base... On se satisfait des petites choses.

« Tu es la bienvenue ici ! Après si tu veux que je vienne à table de temps en temps, on peut faire ça aussi... Comme ça tu manges aussi avec tes amis. »

Alice se mit alors à parler de l'éventualité de la fermeture de Serpentard et dans ce cas, il était vrai que même si Lana se sentait moins concernée, ça lui ferait drôle quand même. Elle s'était habituée à sa nouvelle maison, prit ses habitudes, ses repères, bref, ça lui ferait vraiment bizarre si elle devait changer du jour au lendemain.

« Surtout, les autres salles communes sont elles assez grandes pour accueillir tout les serpentards ? Je veux dire on est nombreux quand même, ça va pas se faire comme ça. Enfin, on verra... Je suis tout aussi perplexe que toi, c'est juste partie d'une lettre anonyme, alors quand ils verront que c'est juste des histoires bidons, ils laisseront tomber l'idée. »

Elle termina sa phrase par une bouchée de purée, Lana ne savait pas vraiment quoi penser, mais une chose était sure, c'est qu'elle semblait moins perturbée que sa sœur.

[731 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 434
Âge : 18 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]   Ven 12 Fév - 12:01

« Oh mais je me doute qu'ici on n'est pas comme à Durmstrang ! On ne l'a jamais été, c'est bien ce qui me révolte qu'il y en ait qui puissent imaginer qu'il y aurait des espèces de cours de magie noire secrets réservés aux Serpentards. C'est tellement… ridicule ! Je ne sais pas comment il peut y avoir des gens pour y croire ! » Mais elle savait qu'en quelque sorte, c'était justement parce que c'était gros que ça passait. Plus on annonçait un truc grave, plus les esprits partaient vite dans cette direction, en amenuisant à la limite, mais en se disant qu'il n'y avait jamais de fumée sans feu… Ce genre de choses. C'était une manière de faire en propagande, et qu'était d'autre cet article que ça, hein ? C'était digne de la Ferme des animaux ! La Gazette était ce foutu corbeau bavard !

Pendant ses vacances, Alice avait lu tout George Orwell parce qu'elle trouvait amusant de porter le même nom de famille que l'écrivain. Mais elle ne pensait pas trouver autant de points communs entre ses apologues, ses dystopies et la situation que les sorciers vivaient maintenant. Quoique… ça lui avait été inspiré par les événements pré-Guerre Mondiale, et chez les sorciers, c'étaient toujours les histoires de sang, à défaut de religion, qui mettaient le feu aux poudres. Alice, tout comme Lana, ignorait complètement quelle était la nature de son sang, elle supposait qu'elle devait être sang mêlée car les sang pur abandonnaient plus rarement leurs enfants… mais vu l'époque de leur naissance, elles auraient pu tout aussi bien être laissé à l'orphelinat des sorciers pour être protégée d'un camp ou de l'autre. Au fond, Alice s'en fichait, en grande partie parce que comme Lana le savait mieux que personne, Alice ne souhaitait pas connaître ses origines. Elle comprenait parfaitement que quelqu'un puisse vouloir savoir ce genre de choses, mais avec ses frères et sa sœur Nasira, ils n'en avaient jamais éprouvé le désir. Ils étaient une famille, point.

Comme Lana évoquait l'ancien directeur, Alice frissonna. « Le pauvre… il doit se retourner dans sa tombe. J'irais peut-être le recueillir bientôt tiens... » Elle n'avait pas connu l'ancien directeur, évidemment, mais elle éprouvait pour lui le respect qu'on éprouve pour les grands noms de l'Histoire avec un grand H. Il avait aidé tant de gens… et il avait été un grand directeur. Ça personne n'en doutait une seule seconde, enfin, du moins c'est ce qu'elle se plaisait à croire.

« Être en septième année ne protège pas. Souviens-toi que tu n'as pas le droit de blesser autrui avec ta baguette et nous ne sommes pas vraiment des modèles en terme de taille ou d'épaisseur. La plupart des quatrièmes années, filles ou garçons, sont plus costauds que nous. » Après, elle supposait que les professeurs pardonneraient un petit sortilège, genre un sortilège d'entraves ce n'était pas méchant, si c'était pour se défendre. Mais si ça ne tenait qu'à Alice, en cas d'attaque, ce n'était pas ce qui lui viendrait en premier. Au mieux, elle lencerait un bon vieil Experliamus ! Enfin… elle n'était pas Lana. Alice avait grandi dans un milieu où c'était mangé ou être mangé, alors elle n'était pas vraiment clémente avec ses ennemis même si c'était une crème avec ses amis.

« Oui, on peut. L'idée c'est de faire bloque dans les endroits communs à toutes les maisons pour leur montrer qu'ils sont lâches d'avoir peur de mots sur le papier. Il faut que je voie comment ça se passe pour Micah aussi, il a surtout des amis à Serpentard, j'espère que ça ira du coup. » Et elle doutait qu'il accepte aussi facilement que Lana d'avoir sa grande sœur dans les pattes. Ah ! Les garçons !

« Vous seriez sûrement partagés dans les trois maisons. Mais je ne pense pas que le plus gros problème serait la place, avec quelques sortilèges, ça s'arrangerait. Non, c'est surtout l'image qu'on renverrait à l'étranger. Ce serait un constat d'échec. Franchement, c'est une très mauvaise idée, je ne comprends même pas que ça puisse susciter des débâts dans la presse. Surtout que même la Ministre est contre ! Tu m'étonnes quoi ! C'est Hermione Granger quand même ! Enfin, Weasley, mais ça revient au même. Elle ne trahirait jamais l'esprit de l'école qu'elle a défendu. » Alice ayant eu 17 ans (la majorité) avant l'été, elle avait voté aux élections, et elle avait voté pour l'actuelle ministre. Déjà c'était une femme et ça, ça plaisait à Alice, mais en plus c'était une sorte d'héroïne de son enfance. Ça n'avait fait que renforcer son envie d'entrer au ministère l'année suivante, même si elle ne savait pas encore dans quel département…

Laissant ça de côté pour le moment (sa future carrière n'était pas le sujet principal ce matin là), elle se tourna vers Lana et posa sa main sur la sienne. « Tu sais, je suis sérieuse Lana. En cette période troublée, je serai ton alliée. » Parce que même si elle n'était pas sa sœur comme l'était Nasira, elle était quand même sa jumelle, et surtout, elle n'était pas ce monstre qu'on décrivait dans les journaux. Ou alors, pas plus qu'elle ! Parce que finalement, celle qui avait volé, menti, traîné dans les mauvais quartiers… ce n'était pas la jumelle qu'on avait envoyé chez les serpents. Alice aimait les livres, la culture, et plaçait l'intelligence tout en haut des qualités à posséder pour être digne de lui adresser la parole. C'était pour ça qu'elle était à Serdaigle. Mais elle était aussi maline, implacable et dans une certaine mesure ambitieuse (même si c'était pour le bonheur du reste de sa famille qu'elle l'était). Alors elle n'aurait pas vraiment détonné à Serpentard. Sauf qu'elle portait l'aigle sur fond bleu, alors à elle, on lui faisait presque moins de réflexion qu'avant (il faut dire que depuis que Nasira et Mattew travaillaient toute l'année et Alice l'été, ils avaient moins de mal à avoir une allure décente). Ce n'était pas logique, et pourtant, c'était comme ça. Mais en s'en prenant à sa jumelle et à son frère, les autres ne savaient pas encore dans quoi ils avaient mis les pieds.

{1 030}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 04.03.1994
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna & co

MessageSujet: Re: Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]   Mer 17 Fév - 0:32

« Je peux comprendre ton énervement mais concrètement tu ne pourras pas faire grand chose à part te fatiguer pour des personnes qui n'en valent pas la peine. Bien sur, dans ta situation je serais dans le même état, mais dans la situation présente, à part laisser passer l'orage, je en voit pas quoi te dire d'autre. »

C'est vrai que pour Lana, le fait de voir une telle agitation au château elle ne pouvait pas vraiment faire grand chose et en plus de ça, elle ne savait pas quoi dire pour calmer sa sœur. De toute évidence, les jumelles ne voyaient pas sous le même angle le problème qu'il y avait. Pour Alice, il était hors de question de laisser croire à ses histoires stupides, pour Lana, il fallait laisser couler les choses, c'était comme tout le reste, ça finirait bien par passer. Dans l'immédiat, elle avait des examens en fins d'années et si elle voulait un avenir correcte, elle devait les réussir au mieux, donc pas de temps pour des histoires sans fondements.

« J'aimerai venir avec toi si tu es d'accord, je n'ai encore pas eu l'occasion d'y aller... Pour être honnête, les tombes c'est pas vraiment mon truc, j'ai peur de tout ce qui pourrait appeler un esprit ou autres... Les fantômes du château c'est pas encore pareil, je sais qu'ils sont là pour nous, mais les autres, je m'en méfie un peu... »

Lana trouillarde ? Non, c'est juste que les choses qu'on ne peut expliquer de manière claire, et bien elle avait un peu de mal avec cela... Les cours de divination était loin d'être son fort et elle était d'ailleurs ravie d'avoir arrêter cette matière. Elle n'avait pas l'esprit assez ouvert, hors c'est ce qu'elle essayait de faire comprendre à son professeur, elle croyait à tout cela, c'est juste que pour la vipère, ce n'est pas parce un marc de thé nous donne une version que forcément, on ne pourra pas y échapper. On était maître de son destin voilà tout !

« Il ne faut pas se fier aux apparences, tu le sais non ? On est en septième année d'accord, de base les autres années nous doivent le respect ! A Dumstrang, les années précédentes ne s'en prennent pas au plus vieux... Quand aux élèves de notre âge, ils ne me font pas peur... Si je dois utiliser ma baguette je le ferais, j'ai quelques tours dans mon sac et mes frères m'ont appris quelques trucs aussi pour me défendre sans baguette. Crois moi, faut pas croire que je suis une chose fragile ! »


Ces frères avaient souhaiter qu'elle sache se débrouiller seule et dans ce moment précis, Lana était ravie qu'ils aient autant insisté pour qu'elle les écoute. Alors oui, au début, elle traînait les pieds, mais quand elle commença à maîtriser un peu les coups et les esquives elle prit goût à aller boxer ses frangins.

« Je pense que Micah à de la ressource, puis c'est lui qui est préfet non ? Il est encore moins en danger que moi si tu as peur pour lui... S'en prendre à un préfet, tu imagines un peu les choses ? Le professeur McGonagall ne laissera pas les élèves partir en guerre... Elle sait tenir une école et tout ira bien, il faut y croire. »

Lana parlait comme si elle connaissait personnellement la directrice et pourtant, c'était loin d'être le cas puisque la professeur de métamorphose était loin d'être très accessible comme directrice, elle était présente pour ses élèves mais elle était aussi directrice et ça demandait du temps. De toute façon pour la vipère il n'y avait pas lieu de s'inquiétait, tout était sous contrôle après tout ?

Bon pour le problème des salles communes, tant qu'on n'y était pas, ce n'était pas la peine de s'inquiéter. En plus comme l'avait souligné sa sœur, la ministre de la magie ne laisserait jamais faire ce genre de chose. Alors si la directrice et la ministre étaient contre, elle ne voyait pas bien qui pourrait faire passer ce genre de décision. La gazette ? La blague, pour ça il fallait qu'ils soient un peu plus sérieux dans leur décision d'article et surtout qu'ils vérifient leur source avant de lancer des bombes pareilles dans leur poubelle papier.

En tout cas Lana appréciait vraiment le soutien de sa sœur et ne voulant pas la repousser de peur de voir cette main tendue partir pour de bon, elle se contenta de lui sourire avant de lui répondre.

« C'est vraiment gentil et je m'en souviendrai ! Sache que tu peux également compter sur moi, même si dans le cas présent, tu es certainement moins en danger, sache que c'est valable quand même. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 434
Âge : 18 ans (04/03/1994)
Actuellement : Stagiaire au ministère (département des mystères).


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]   Dim 6 Mar - 19:41

« Tu prends ça avec trop de philosophie. » Marmonna Alice qui réalisait petit à petit que Lana et elle n'arriveraient pas à se mettre d'accord. Franchement, ça servait à quoi d'avoir une jumelle si même avec elle, il y avait des divergences d'opinion ! Oui, oui, elle savait bien que le caractère ce n'était pas qu'une question de génétique, qu'il y avait aussi une part d'éducation, et qu'en la matière elles étaient totalement opposées, mais tout de même, ça frustrait un peu Alice… autant que ça l'inquiétait, car si Lana paraissait aussi… comment dire ? Docile… à défaut d'un meilleur terme, elle risquait de finir victime de tous ces idiots qui y verraient de la résignation. Or, il n'était pas question de résignation justement. Que l'un d'eux essaient de s'en prendre à sa sœur, et ils comprendraient pourquoi les Serdaigle avaient la réputation d'être plus intelligents que la moyenne.

« L'esprit de Dumbledore n'est nul part… ni près de sa tombe, ni nul part ailleurs… sinon les choses ne seraient pas ce qu'elles sont actuellement. Mais bon, ça n'empêche pas d'aller lui rendre hommage, et plus on est mieux c'est. » Alice éprouvait un profond respect pour ceux qui avaient fait la guerre contre les Mangemorts, et par extension contre les préjugés. Elle avait aussi conscience que si elle avait été abandonné (et Lana aussi) c'était sûrement à cause de l'époque où elles étaient nées. Une époque troublée où les couples mixtes n'étaient pas bien vus, les amis des moldus non plus, quant aux mangemorts, ils menaient une vie dangereuse. Avoir une famille, à cette époque, c'était avoir un point faible. Il y avait eu un taux record d'abandon d'enfants de sorciers entre l'annonce du retour de Voldemort et sa chute définitive. C'était comme ça que les Orwell avaient pu en adopter quatre alors qu'ils n'avaient quasiment pas d'argent.

« Et bien, tu es peut-être sûre de toi, mais on a le même physique et je me considère de manière très objective comme fragile. Pas parce que je suis une fille, seulement parce que je suis petite, mince et légère. La magie ne fait pas tout malheureusement. Vu l'endroit où j'ai grandi, crois-moi, je sais de quoi je parle... » Mais bon, passons, si Lana pensait pouvoir s'en sortir, après tout, tant mieux. Vivre dans la peur n'était pas forcément très sympathique au fond.

« Micah n'est plus préfet. Il a rendu son insigne parce qu'il n'a pas eu des notes assez hautes à ses BUSES à son goût et il a mis ça sur le dos de la charge de travail en tant que préfet. Je ne suis pas persuadé que ce soit la raison mais bon... » Elle n'avait pas essayé pour autant de dissuader son frère de quitter le rang des préfets, ça le regardait comme décision après tout. « Mais tu as raison pour la directrice, elle va les tenir, au moins un temps... » Car c'était sur la durée qu'Alice s'inquiétait finalement. La Gazette n'allait pas lâcher un si bon filon aussi facilement. Quant au soutien de sa sœur en cas d'éventuels pépins, Alice lui sourit.

« Je sais. » Et c'était tout. Il n'y avait pas besoin d'en dire plus, pour ça, il y avait une sorte de communion entre les jumelles, comme si quelque chose passait enfin entre elles, quelque chose qui ressemblait plus à ce qui se passait d'ordinaire avec Nasira, celle qu'Alice considérait vraiment comme sa sœur. « On est plus fort quand on est plusieurs. » Conclut-elle en enlevant sa main de celle de Lana, rompant ce moment de complicité car il ne la mettait pas complètement à l'aise…

{611}


Trouver Un sens à ma vie
Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ? (⚡) Alice in Wonderland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 04.03.1994
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna & co

MessageSujet: Re: Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]   Sam 16 Avr - 19:18

« Non pas spécialement, juste que dans l'école ou j'étais il y avait des conflits pour beaucoup moins que ça... Alors pour moi, je pense que je n'ai pas grand chose à craindre pour le moment, après, rien ne m'empêche d'aviser au moment venue, je reste sur mes gardes. »

Alice n'avait clairement rien à voir avec sa sœur, c'était certain, elles avaient beau se ressembler physiquement, il n'y avait que ça, pour la demoiselle qui avait grandi dans un milieu social autre que celui d'Alice, mais pour ce qui était de l'éducation scolaire, Lana avait eu droit à une toute autre ambiance que Poudlard. Elle venait de Dumstrang, ce n'était pas rien quand même, ce n'était pas spécialement l'école qui était la plus connue pour son coté accueillant, chaleureux et surtout très agréable à vivre. Déjà, il n'y avait pas de chauffage, imaginez un peu les hiver, surtout qu'ils étaient dans les pays d’Europe de l'Est... La Bulgarie et autre, ce n'était pas spécialement les tropiques non plus.

« Même sur ça on n'est pas d'accord, pour moi l'esprit de la personne est partout, elle nous entoure et nous appuie quand on en a besoin. Alors oui, Dumbledore était un très grand sorcier, un très grand directeur également, mais le fait d'avoir un endroit pour se recueillir et penser à lui, c'est toujours bien. Tous les sorciers n'ont pas cette chance. »

Elle avait entendu une histoire, de sorciers qui avaient tout simplement disparu de la surface de la terre, comme si ils s'étaient évaporés, comme si ils n'avaient jamais existé, bref, personne n'avait fait de tombe, de sanctuaire pour se recueillir en pensant à eux et certains n'étaient pas tous de mauvais sorciers.

Pour en revenir à ses craintes, la demoiselle avait raison sur un point ou deux, elles étaient effectivement petites, légères et d'apparence facile à vaincre, mais comme le disait Alice, il ne fallait pas toujours se fier aux apparences et à la magie. Alors oui, même si Lana n'était pas une pro du combat au corps à corps, la jeune fille n'était pas non plus une victime comme on aimait le dire à Dumstrang. Les victimes, s'étaient ces élèves trop faibles pour survivre au milieu des autres, qui servaient simplement pour les devoirs ou des services dangereux. On les menaçait, frappait, et autres sévices mais seulement s'ils ne faisaient pas ce qu'on leur demandait et dans le cas de Lana, elle était souvent dans la limite entre les deux, jamais utiliser comme victime, mais pas fan de ce genre de pratique... Elle avait été élevé avec des valeurs, c'est ce qui faisait peut-être une différence avec ces brutes de son ancienne école.

« Je n'ai certainement pas grandi comme toi dans la rue, mais crois moi, je n'ai pas eu un nid douillet à Dumstrang, c'est un peu comme l'océan avec les gros poissons... tu les manges ou tu es mangé et j'ai toujours réussi à ni manger mes amis, ni me faire manger par les autres. Crois moi, on a peut-être plus en commun que tu ne pourrais le croire. »

Quoi ? Son frère avait rendu son insigne de préfets, ça pour une surprise, elle ne pensait pas que c'était une chose possible dans un premier temps, mais qu'en plus, c'était tellement une sorte d'honneur de faire ce genre de poste que laisser tomber c'était juste impensable. Quoi qu'il en soit, pour Lana, elle ignorait complément ce genre de détail. La demoiselle se mordilla légèrement la lèvre, s'en voulant d'avoir aborder un sujet si c'était un peu délicat pour Alice, même si elle ne donnait l'impression d'avoir été touché de parler de Micah, bref, Lana préféra simplement l'écouter lui confirmer pour la directrice de l'école, même si en soit, elle restait une très grande enseignante de métamorphose également.

Elle lui adressa un sourire quand sa sœur lui répondit qu'elle savait qu'elles pouvaient compter l'une sur l'autre mais sans rien ajouter de plus. Oui, pour les élans de complicité entre sœurs, on verrait ça plus tard, pour le moment, c'était déjà pas mal dans l'idée de se confier et de s'inquiéter pour sa jumelle.

« Je ne peux qu'être d'accord, on est plus fort à plusieurs que chacun dans son coin. »


Ce moment de complicité fut rompu lorsque les élèves décidèrent de se rendre dans leur salle de classe, Alice et Lana devant certainement faire la même chose. Elles auraient bien d'autres occasions de discuter de cette histoire plus tard. Qui sait, ça allait peut-être se calmer avec les jours qui passent.

« On va en cours ? »

Comme si elles avaient le choix ?

[Terminé pour Lana]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Touche à ma soeur, je t'éclate ! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lukas Christiansen
» DANIELLE CAMPBELL ? Elsa Van Der Wood ? petite-soeur
» Soeur Sourire
» Soeur de Sigmar
» Auprès de ma soeur....[pv: Amy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: