AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 L'ami du petit-déjeuner [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage


Poufsouffle

Parchemins : 411
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Ven 4 Mar - 9:18

Si Prudence Faraday était la meilleure amie, la plus proche élève de l'école, pour ainsi dire la sœur de cœur d'Alan Carmichael, ils n'en étaient pas pour autant toujours collés ensemble. Déjà, chaque soir, dès que la nuit tombait, les deux Irlandais rejoignaient un dortoir différent : Alan celui des garçons, Prue celui des filles. Ils n'avaient donc aucun contact pendant plusieurs heures les plus longues de sa vie. Ensuite il arrivait que parfois – comme aujourd'hui – Prue n'ait pas fini de se préparer à l'heure et laisse Alan aller petit-déjeuner tout seul. Qu'on se le dise, si le petit Carmichael était loin d'être peureux, il n'aimait guerre s'aventurer dans Poudlard sans arme tout seul.
Déjà parce que Poudlard, ben c'était grand et on s'y perdait facilement. De deux parce que malgré ses quelques semaines à l'école, le Poufsouffle était loin de s'être fait beaucoup d'amis. Entendons-nous bien, Alan n'était pas un garçon difficile, fermé aux autres et asocial, non. C'était juste que le Galway avait des amis de longue date dans sa ville natale et il n'était pas prêt à les oublier au profit de nouveaux camarades.

Fidèle ? Un peu trop peut être. Mais ça viendrait. Quand il parviendrait à concilier correspondance avec ses anciens amis et relation avec des nouveaux, tout irait bien.

En attendant, Alan était seul dans le couloir des sous-sols qui menait à la Grande Salle. Hercule ne l'accompagnait jamais hors de la salle commune (et pour cause, les animaux de compagnie étaient interdits dans les salles de classe) : Hercule était son chat de compagnie, que tous ou presque connaissaient dans la salle commune de Poufsouffle. A l'inverse de Rosette, la chatte Pierre Richard maladroite de Prue, Hercule était un chat vraiment agile qui se faufilait partout (c'était après tout la définition qu'on se faisait d'un vrai chat). Hercule était très affectueux et il n'était pas rare de le voir collé de longues heures à son maître qu'il aimait plus que sa propre petit personne, si, si, mais aussi à de parfaits inconnus. Enfin, les Poufsouffle restaient sa famille d'adoption, sa 'seconde famille' comme ils disaient tous, donc pas vraiment des inconnus, mais Alan était encore loin de les appeler par leur prénom en grande partie parce qu'il les ignorait.

Arrivant dans la Grande Salle de l'école, Alan choisit une place pas trop éloignée de la porte. Il détestait arrivait en retard en cours (ça n'était fort heureusement encore jamais arrivé) et il fallait encore au jeune Irlandais quelques temps de réflexion pour retrouver ses salles de cours. Suivre le flux des élèves de son âge était toujours une bonne idée mais hélas, il arrivait qu'il les rate et c'était assez difficile de se repérer seul dans ce grand château.

Sans attendre, Alan se mit à table. Le petit déjeuner était le repas le plus important de la journée tout Poufsouffle savait ça et le sorcier ne comptait pas le bâcler. Alan versa du chocolat en poudre au fond d'un grand bol et ajouta du lait tout en remuant énergiquement. Il attrapa ensuite des toasts qui avaient été préalablement grillés (encore un excellent travail des elfes de maison. Il allait vraiment falloir qu'Alan leur mettre la main dessus pour enfin les rencontrer), y gratta dessus du beurre demi-sel et finit par de la confiture d'abricot. Quand son stock de tartine fut satisfaisant à vue de nez une bonne douzaine donc Alan commença à manger.

(572)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 90
Âge : 13 ans
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Sam 5 Mar - 12:02

Lucas avait un vrai feeling avec les animaux. Il tenait ça de sa mère qui avait même le don (pas toujours pratique) de les attirer rien qu'au son de sa voix (et c'était pas comme dans les contes de fées, elle n'attirait pas que les animaux sympas, s'il y avait une araignée ou un rat dans le coin, hop, il rappliquait aussitôt lui aussi), sauf qu'en fait de don, c'était plutôt un dérèglement de sa magie dû aux médicaments, traitements et autres qu'elle utilisait pour soigner sa schizophrénie. Du coup, même si Lucas s'entendait globalement mieux avec les animaux qu'avec les humains, qu'il passait aussi plus de temps avec eux qu'avec ses semblables (à sa décharge, chez lui, il y avait un parc de plusieurs hectares avec des animaux plus ou moins rares, aussi il avait cette habitude ancrée dans son éducation), cela n'avait rien à voir avec la magie, c'était seulement une question d'habitude et de caractère. Aussi, quand Lucas descendit de son dortoir et vit qu'un chat avait fait ses griffes sur un des coussins du canapé, il se contenta de s'approcher et de calmer la bête qui, de toute façon, ne faisait ça que pour s'amuser. Il le reconnut pour être le chat d'un élève de première année, et ne le voyant nul part, en déduisit qu'il devait déjà être parti petit-déjeuner. Lucas attrapa son sac et se décida à en faire de même. « Je vais devoir trouver ton maître petit chat. » Parce que la dégradation de matériel, ce n'était pas bien grave, mais il allait falloir trouver quelqu'un habilité à réparer par magie les dégâts.

Remontant de la salle commune vers la grande salle, il trouva l'élève en question presque aussitôt dans la mesure où il s'était installé près de la porte. « Eh toi ! » Bah oui, il ne connaît pas son nom. « Salut ! Dis, faudra que tu vois un truc dans la salle commune, ton chat a un peu abîmé les coussins du canapé, mais si tu trouves un grand, il t'arrangera ça par magie. » Sur quoi, sans autre discours, il s'installa à côté du première année et commença à se servir tranquillement son repas. Lucas ne mangeait pas énormément, on aurait pu croire que c'était pour ça qu'il était grand et efflanqué, mais pas du tout, il faisait cette taille parce que son père était comme ça aussi à l'adolescence (il s'en sortait bien, sa mère ne mesurait qu'un mètre quarante-trois, aucun garçon n'aurait voulu tenir d'elle). De fait, sans se goinfrer, il mangeait… normalement. Mais ce n'était pas tellement le genre à grignoter, sauf si l'humeur le prenait, toutefois le truc de Lucas restait plutôt la constance et le travail. Comme on n'avait pas le droit de manger à la bibliothèque, il ne pouvait pas vraiment faire d'écart dans la journée, raison de plus pour faire des repas corrects sans qu'ils soient gargantuesques pour autant.

« Tu peux me passer la carafe qui est à côté de toi ? » demanda-t-il en croquant dans une tartine. De son côté il avait pris du café au lait, il en aimait l'amertume légèrement adoucie par le lait. Et avec une pointe fruitée grâce à un verre de jus d'orange, l'ensemble serait parfait. On l'aura compris, Lucas était plus gourmet que gourmand. « Au fait, moi c'est Lucas, Lucas Montgomery. » Se présenta-t-il pour conclure car il doutait qu'au bout d'un mois son camarade connaisse tout le monde. Surtout que Lucas était hyper discret comme garçon, enfin… sauf pour les fans de CS qui connaissaient toute sa vie parce qu'il était le fils de Roze. Mais il n'avait jamais eu trop de soucis à cause de ça non plus, sa mère avait toujours été très claire sur le fait qu'on devait laisser ses enfants tranquilles. En bref, être fils de deux musiciens reconnus, mais surtout d'une chanteuse très connue, ça avait beaucoup moins influencer la vie de Lucas que de grandir au milieu des animaux en tout genre.

{670}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 411
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Dim 6 Mar - 14:56

Alan était en train de petit-déjeuner dans un silence quasi-religieux quand quelqu'un le héla et le sorti de sa léthargie. Le quelqu'un en question était un Poufsouffle assez jeune qui s'approchait de lui à grands pas et qui semblait beaucoup trop vif pour une heure aussi matinale. Comme tout un chacun et ceux qui sont différents ne doivent pas être humains, tout simplement Alan Carmichael avait un réveil long et laborieux : tant qu'il n'avait pas déjeuné on pouvait clairement dire qu'il n'était pas de bonne composition.

« Quoi ? »

Fut la première réponse sèche et fort peu agréable qu'Alan réussit à articuler. On n'avait pas idée de s'adresser de cette manière à quelqu'un qui s'était levé quelques minutes plus tôt, enfin ! Certains avaient le don pour vous mettre en rogne pour la journée adorable et amical petit Poufsouffle ? Euhh, non, pas toujours.

«  Abîmé comment ?  »

Alan n'était pas très loquace et on ne pouvait le lui reprocher. Voilà moins d'un mois qu'il était à Poudlard et qu'Hercule ne lui avait pas posé le moindre problème (Rosette se chargeait très bien de ça toute seule) et voilà qu'un beau matin, Hercule était devenu un dangereux chat psychopathe qui s'amusait à déchiqueter en petit morceau les coussins de la salle commune. Et c'était apparemment assez grave pour qu'on le dérange pendant son petit déjeuner, en plus !

«  Ça peut attendre la pause de midi ? Non parce que là j'ai pas trop envie de m'occuper d'Hercule.  »

Et puis de toute façon, ce n'était pas en courant dans la seconde dans la salle commune qu'Alan parviendrait à réanimer le coussin suffoquant. Hercule devait très certainement s'être fait les griffes dessus et était à présent passé bien tranquillement à autre chose. Le chat roux n'était pas un animal très vif et il était plutôt du genre câlin et dormeur. Si Hercule faisait une bêtise pareille seulement tous les mois, Alan s'en accommoderait très bien.

«  Tiens.  »

Le Poufsouffle venait de lui demander de lui passer sa la carafe de jus d'orange et Alan s'exécuta sans broncher. Il venait de s'asseoir à la table de Poufsouffle et semblait lui aussi vouloir prendre son petit-déjeuner. Ouf, ça prouvait au moins qu'il n'était pas venu QUE pour lui faire des reproches et ça rendait la bêtise d'Hercule un peu moins importante (du moins constaterait-il les dégâts ce midi en rentrant). Puis si le jaune et noir venait de s'asseoir presque à côté de lui, c'est qu'il ne devait pas être si méchant ça.

Réalisant qu'il n'avait pas été spécialement agréable doux euphémisme et que le dénommé Lucas Montgomery (il venait de se présenter) n'avait fait que lui rapporter ce qu'i avait noté à son départ du dortoir, Alan lui lança amicalement poliment, tout du moins, ça reste pas un gars du matin Alan :

«  Enchanté Lucas. Moi c'est Alan Carmichael.  »

L'Irlandais réalisa qu'il avait déjà croisé son acolyte au QG des jaune et noir mais qu'il ne savait rien de lui. Il ne savait rien sur personne, en fait, ça devait être pour ça.

«  Je suis en première année et toi ?   »

A part Prudence et les élèves de son âge qu'il voyait tous les jours, Alan ne parlait pour ainsi dire à personne. C'était le moment de changer ça.

(562)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 90
Âge : 13 ans
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Dim 6 Mar - 18:09

« Il a juste fait ses griffes dessus, elles ont du s'y prendre sans qu'il arrive à les enlever, du coup ça a fait de gros trous avec des traînés griffées. Rien que la magie ne saurait réparer. » Expliqua Lucas, pas plus offusqué que ça du comportement du premier année, en grande partie parce qu'il se foutait pas mal des êtres humains qui n'étaient pas de sa famille, donc il se fichait aussi de leurs humeurs. Il n'avait pas été réparti à Poufsouffle pour sa grandeur d'âme mais bel et bien parce que les autres maisons ne lui correspondaient pas. Enfin, cela dit, il était tolérant d'une certaine manière, il ne faisait absolument pas de discrimination quelconque, au contraire, il mettait tout le monde sur le même pied d'égalité, quant à être travailleur, c'était sûrement sa plus grande qualité. Donc il n'avait pas complètement volé son blason, c'était seulement qu'il ne correspondait pas à l'idée qu'on s'en faisait, car les gens associaient généralement gentillesse et douceur à la tolérance, ce qui n'était pas une bonne définition du caractère de Lucas. Comme dit précédemment, il préférait les animaux aux êtres humains, surtout parce qu'un chat ou un chien ne vous demandera jamais de lui faire la conversation. Même si parler avec une ou deux personnes, ça allait encore, c'était quand on passait ce chiffre symbolique de deux qu'il se mettait en retrait, ne supportant pas les débats, ni devoir suivre le fil de la pensée de plusieurs individus à la fois.

« Je suppose que oui. Je ne vois pas qui s'en fera d'ici ce midi pour un coussin. » Surtout qu'avec les cours, il n'y aurait pas d'élèves dans la salle commune. Cette question réglée, il passa à son petit déjeuner, tâche qu'il se devait d'accomplir car sa mère tenait vraiment à ce qu'il se nourrisse bien (il y avait des cas de désordre alimentaire chez les Maiden). Il n'y prenait pas toujours de plaisir, mais le petit déjeuner, ça passait encore. Essayez de lui faire manger du poisson, là vous comprendrez en quoi Lucas peut être infernal et le digne fils de Roze ! (ou Edward ses mauvais jours d'adolescence)

Il se servit du jus d'orange et se présenta. Alan (puisque c'était son nom), le fit à son tour.

« Deuxième année. J'ai une sœur dans ta classe par contre, une Gryffondor. Mais elle est plutôt timide, je ne sais pas si tu l'as remarqué. Elle s'appelle Psychée. » Psychée avait toujours eu du mal à se faire des amis parce qu'elle était très timide et craignait le rejet. C'était un reste de son abandon. Même si on ne se souvenait pas de sa vie avant trois ans, il y avait toujours des traces des traumatismes, et Psychée avait une peur maladive de se faire rejeter par sa famille. Alors, elle restait avec eux, ce qui n'avait jamais facilité les choses pour qu'elle se fasse des amis. Lucas non plus n'en avait pas beaucoup, mais c'était un peu différent, c'était parce qu'il n'était pas à l'aise dans un groupe. Quand il rencontrait des gens qui comprenaient ça, ça pouvait très bien se passer entre lui et les autres. Et s'il parlait de Psychée, c'était un peu pour qu'Alan la remarque, par effet boule de neige, si certains se rendaient compte de son existence, elle finirait bien par se faire des amis. Lucas était très protecteur avec sa sœur, voire même un peu méfiant avec les garçons, mais il voulait quand même qu'elle s'intègre à l'école car il ne pourrait pas toujours être là pour elle (à son plus grand regret).

« Tiens, les hiboux arrivent. » Fit-il remarquer alors que le courrier tombait près d'eux, porté par des hiboux. Lui avait reçu un magasine avec CS en couverture, et en encart, il aperçut une photo de Psychée et lui disant qu'ils étaient tous les deux enfin entrés à Poudlard. Lucas grimaça et poussa le magasine sur le côté. Il grignota quelques secondes, puis, pour enchaîner, il montra la photo à son voisin. « C'est elle Psychée. » Que ça serve au moins à quelque chose qu'on ait annoncé dans les magasines people sur la musique que sa sœur était arrivée à Poudlard. Leur mère allait être ravie (ironie quand tu nous tiens!).

{714}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 411
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Dim 6 Mar - 23:52

«  Tu veux dire la magie des grands hein ? Non parce que moi je peux à la limite agrandir le trou sans faire exprès, mais pas plus...  »

Inutile de rappeler qu'Alan était en première année et qu'en tant que tel, il ne savait rien faire ou presque. Alors si, les petits sorts domestiques tout minables qui ne servaient à rien, ceux-là Alan les connaissait sur le bout des doigts ! Il les maîtrisait même à la perfection ! C'était ceux-là même qu'on apprenait pour le fun en première année et dont on ne se servait plus jamais durant les 7 années suivantes et pour le reste de sa vie.

Alan continua de manger et sans trop prêter attention à son voisin Lucas, engloutit une seconde tartine de pain trempée dans le lait. Le Poufsouffle de 2ème année lui annonça qu'il avait une petite sœur de l'âge à Alan et que celui-ci devait la connaître. C'était très certain, en effet. Alan connaissait presque tous ses camarades de premières années qu'ils soient à Serpentard, Gryffondor ou même Serdaigle. Faire l'appel tous les jours avait au moins l'avantage de se souvenir des noms de ses camarades et accessoirement de leur voix. Alan avait généralement une bonne mémoire, et il ne s'y trompa pas.

Après plus d'un mois passé en cours avec des jaune, des rouge, des vert et des bleu, Alan pouvait se vanter de se rappeler plusieurs prénoms. Plusieurs, pas tous. Pas des noms de famille aussi, en revanche, il ne fallait pas pousser. Par chance, l'Irlandais se rappelait parfaitement de Psychée. Un prénom pareil, ça ne s'oubliait pas. Alan l'avait d'ailleurs noté dès la rentrée.

« Psychée ? Ah oui je l'ai connais. Elle est à Gryffondor c'est ça ? »

Une fois que son camarade eut acquiescé à sa question, Alan continua de manger. Il avait faim et parler ne l'empêchait jamais de s'empiffrer, c'était un don qu'il avait depuis toujours. Oui. Chacun ses dons, merci.

Le courrier arriva quelques secondes plus tard et un hibou passa assez près des deux Poufsouffle et posa un journal devant Lucas. C'était plus un magazine qu'un journal, d'ailleurs. Alan jeta un bref coup d’œil tout en buvant une gorgée de lait au chocolat (vous noterez l'effort de sociabilité que fait Alan envers Lucas, un matin, juste après le réveil, et de surcroît pendant son petit-déjeuner !) mais Lucas ne sembla pas vouloir s'en contenter. Il lui demanda de regarder dans le journal pour lui montrer la photo de Psychée.

Alors oui... Mais merci bien, il la connaissait Psychée, il n'avait pas besoin de la voir dans un magazine pour la reconnaître. Alan a beau ne pas être du matin, il ne faut pas non plus le prendre pour un imbécile !
Mais d'ailleurs, que faisaient frère et sœur dans un magazine de musique, on lui explique ?

« C'est quoi ce magazine ? Pourquoi ta sœur est dedans ? »

Bien loin d'avoir fait le rapprochement entre la chanteuse du groupe Carnal Spark et la timide Psychée Montgomery qu'il avait dans ses cours commun avec Gryffondor, Alan était perdu. comme le pain, oui oui.

(524)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 90
Âge : 13 ans
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Lun 4 Avr - 11:57

« Oui, évidemment. Tu devrais demander à Payton, comme elle casse tout le temps les choses sans le faire exprès, elle est très douée avec le sortilège 'reparo'. » Lui aussi n'était pas encore très doué en sortilège. Ou du moins il n'était bon que dans ceux qu'il connaissait et ils n'étaient pas très nombreux, même si forcément plus que ceux qu'Alan connaissait, lui. L'année de plus de Lucas faisait quand même une différence, mais s'il avait été capable de réparer ce coussin, il l'aurait fait sans même aller en parler à Alan. Ce n'était pas par goût de la conversation qu'il était venu voir son camarade après tout.

Même s'il l'avait dit quand il avait parlé de sa sœur, Lucas confirma sans le faire remarquer qu'elle était bien dans la maison des lions. « Oui, c'est ça. Je suppose que dans un sens cela lui correspond bien même si j'aurais préféré qu'elle soit à Poufsouffle avec nous. Mais bon, ma tante est à Gryffondor, elle veille sur elle. » Oui, les seules choses sur lesquelles Lucas pouvait parler sans discontinuer était sa famille. Sur le sujet, il était intarissable. Il en aimait tous les membres, même s'il y en avait dont il n'était pas très proche, par exemple il ne voyait sa tante Anabelle que lors des repas de famille (dommage, c'était presque la seule représentante de Poufsouffle), et sa tante Isabelle n'était pour ainsi dire jamais là, mais elle envoyait toujours de belles cartes du monde entier à son père qui les montrait à son fils. Lucas regardait tous ces paysages et se disait que c'était un choix de vie assez original et sympathique. Ça le tenterait bien de voyager lui aussi quand il serait adulte.

Puis, arriva le courrier. Lucas garda sa cuillère dans la bouche quelques secondes avant de répondre (ce qui ne lui donnait pas l'air très intelligent, certes). « A cause de nos parents. Ma mère c'est elle. » Son doigt qui s'était précédemment posé sur l'image en médaillon de Psychée et lui, se dirigea cette fois plus haut avec une photo du groupe. Raphaël et Luc encadraient Keira et Roze, tous étaient habillés en noirs et blancs. Au-delà de l'annonce de leur scolarité, il faudrait qu'il lise l'article plus tard car ça parlait des projets du groupe. Roze n'en parlait jamais, pas parce qu'elle ne voulait pas, mais sa mère avait une manière particulière de gérer leur quotidien, elle avait souvent tendance à lui dire au dernier moment ce qui était dans les journaux (people ou spécialisés) depuis des semaines.

« Et mon père est compositeur. Alors Psychée et moi, on a souvent à faire à la presse. » Même si dans la mesure du possible, ils évitaient. Mais Lucas n'avait jamais fait de concours de piano à cause de la notoriété de ses parents. Il y aurait eu deux solutions, soit il aurait été favorisé, soit au contraire on l'aurait descendu (sa mère faisait plutôt dans la musique populaire), mais il ne pouvait pas compter sur l'impartialité du jury, à son grand désarroi. « Je fais du piano moi aussi d'ailleurs, c'est pour ça que je m'abonne à ces magazines. Même si ça fait parfois un peu bizarre d'y voir étaler une partie de ma vie de famille. » Lucas haussa les épaules, continuant son petit déjeuner. Sa vie étant dans certains journaux, on ne pouvait pas dire qu'il soit plus perturbé que ça d'en parler.

{574}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 411
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Mar 5 Avr - 9:01

« Ok, je ferai ça ! »

Clore le sujet sur le coussin abimé par Hercule soulagea un peu Alan. On n'aimait généralement pas commencer la journée par une mauvaise nouvelle, en particulier quand celle-ci vous indiquait une bêtise qu'avait fait votre animal de compagnie (que de surcroit vous ne pouvez absolument pas contrôler étant donné qu'il reste dans la salle commune et que vous, vous arpentez le château). Alan se promis de demander de l'aide à sa préfète dès qu'il la croiserait après tout elle était là pour ça, ce qui arriverait forcément sur une journée entière de cours.

« Moi je n'ai pas ce problème, je n'ai pas de frères et sœurs. »

La nouvelle se voulait rassurante, mais elle ne l'était pas vraiment. Certes il n'avait pas à charge un bambin plus jeune que lui dans les pattes depuis tout petit, mais ça lui aurait plu d'avoir un petit frère ou une petite sœur. Magnus et Prudence étaient également dans son cas : enfants uniques. C'est peut être ça qui les avaient rapprochés, peut être.

« Attends, ta tante est à Gryffondor, j'ai bien entendu ? »

Alan était loin d'être un expert en généalogie mais généralement les parents étaient plus vieux que les enfants et c'était les cousins qui avaient le même âge que les enfants, pas les tantes et les oncles. Enfin, bien sûr Alan n'était pas un expert en la matière, il avait juste deux tantes et deux oncles qui avaient des enfants d'à peu près son âge (Magnus avait 11 ans comme lui et les jumeaux Jerry et Sidney un an de moins qu'eux), cela incluait donc que (sans être un as du calcul mental) leurs parents étaient aux moins de vieux adultes. Vieux adultes oui, ça veut dire qu'ils ont au moins plus de 30 ans BAM, coup de vieux à 30 ans.

« Ah, ta mère est membre de Carnal Spark ? »

Alan connaissait ce groupe de musique sorcier, il aimait bien, mais sans plus. Ce n'était pas un fan de la première heure, disons qu'il aimait beaucoup la musique Irlandaise et souvent, très souvent, le silence.

« Je connais, mais sans plus. »

Alan ne voulait pas paraître grossier mais il préférait dire la vérité plutôt que créer les bases d'une nouvelle relation sur un mensonge. S'il avait dit qu'il était très fan, Alan aurait eu l'air intelligent si on lui avait demandé de citer ou nommer les membres du groupe.

« Moi aussi ma mère est une célébrité. Elle est poursuiveuse chez les Crécelles de Kenmare, 3ème équipe nationale. Mais bon, je suis moins embêté parce que les gens se fichent un peu de la vie privée des joueurs. Ils s'intéressent plus aux résultats des matchs et au niveau de l'équipe, en fait. »

Alan était modeste. Les Crécelles de Kenmare (cette année du moins) était très bien classées et à chaque victoire ils avaient (toujours) le droit à un article et quelquefois à des couvertures. Sa mère en ligne de mire puisqu'elle était la poursuiveuse principale et c'était souvent elle qui marquait le plus de buts. Mais Alan avait raison sur le fait que peu importait aux fans de savoir avec qui était marié tartempion et quel âge avaient leurs enfants. Jamais le père d'Alan, Eddie Carmichael, n'avait par exemple était présenté ou même cité dans un journal sportif de quelques sortes. A moins que ça ne soit dû à Isleen qui avait été particulièrement opaque sur sa vie privée ? Peut être.

(587)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 90
Âge : 13 ans
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Mer 6 Avr - 9:05

« Ah ? Et tu ne t'ennuies pas trop ? » C'était peut-être parce que Lucas avait grandi dans une grande maison occupée principalement par des animaux de toutes tailles, et que la première route pour la civilisation était à des kilomètres du pas de sa porte, mais Lucas s'imaginait assez mal vivre sans sa sœur. Il avait failli être fils unique et il remerciait le ciel (quand il y pensait, et sans savoir à qui s'adresser exactement) que la route de sa mère ait croisé celle de Psychée. Certes, le recul géographique dans lequel il avait vécu aurait rendu dans le cas contraire son enfance plus solitaire que la moyenne… mais même, il n'y avait pas d'enfants uniques dans sa famille, après tout son père avait six frères et sœurs.

« Oui, oui, tu as bien entendu. C'est Opaline Montgomery, la capitaine de Quidditch de Gryffondor et présidente de Sterne, le club de danse. Elle a quinze ans de moins que mon père. » Un enfant arrivé sur le tard dirons-nous, puisque même avec sa tante Anabelle, tante Opaline avait 12 ans de différence. On ne pouvait pas dire que ce soit le grand amour entre elles d'ailleurs, mais c'était une autre question. Et t'es gentil, à 30 ans, on est pas vieux, merci! Tante Anabelle n'était pas non plus une très grande fan de Roze, la mère de Lucas, ce qui était plus gênant car elle était la seule ex-Poufsouffle (avec quelques pièces rapportées comme tante Susan ou oncle Adrien), ils auraient pu plus discuter tous les deux si elle venait plus souvent chez eux. Il aurait bien aimé savoir, par exemple, si la salle commune avait changé depuis son époque… Enfin, il pourrait toujours demander à tante Susan puisqu'elle travaillait ici même, à Poudlard. Chose que d'ailleurs il précisa : « J'ai une autre tante à Poudlard, Madame Montgomery-Bones, l'assistante de sortilège. Mais je lui parle moins parce qu'elle est plutôt du côté des professeurs. » Ce qui était normal quand on y pensait, il était quand même plus simple de se taper la discut' avec Opaline qui n'avait que quelques années de plus que lui. « On est plutôt nombreux dans ma famille. » Conclut-il simplement, même si parler de deux de ses tantes ne révélait pas à quel point les Montgomery étaient nombreux.

Et en parlant famille, justement. « Oui, mais pas un des membres historiques, même si elle y est depuis dix ans maintenant. » Quant au fait que Alan connaisse le groupe mais sans plus… « Ce n'est pas tout à fait un groupe de notre génération. » Mais lui, avec sa mère dedans, il était bien obligé de connaître, hein.

Alan lui parla de sa propre mère, qui était pas mal connu dans son domaine aussi, toutefois un ange passa parce que Lucas ne savait pas vraiment quoi répondre dans la mesure où il haïssait de manière viscérale le Quidditch depuis toujours (il n'aimait aucun sport d'équipe, le Quidditch n'arrivait en tête que parce qu'on lui en parlait trop, s'il avait été moldu, ça aurait été le football, à n'en pas douter). Il chercha la manière la plus diplomatique de formuler son manque de connaissance en la matière (il n'était pas capable de citer une seule équipe…).

« Je ne suis pas du tout le Quidditch, je ne joue pas non plus, cela dit ta mère doit être douée pour être passée pro. Mais toi, tu vas t'inscrire dans l'équipe de notre maison ? » Voilà, ne nous attardons pas trop sur son propre ressenti sur ce sport, car même s'il ne le supportait pas, il comprenait tout à fait que ce sport ait des fans. Et des joueurs. Après tout, tout le monde n'aimait pas apprendre à jouer du piano non plus. Chacun son truc, non ?

{636}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 411
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Dim 10 Avr - 23:51

Qu'on se le dise, Lucas mettait le doigt sur un point sensible. Si, Alan aurait adoré avoir un petit frère ou une petite sœur. Il aurait voulu ça plus que tout au monde (et ce n'était pas faute d'avoir fait part de ses souhaits à ses parents), mais hélas la nature en avait voulu autrement, il était enfant unique.

« Ben si, un peu. »

Heureusement la nature lui avait aussi donné la meilleure des amies et le cousin le plus fun du monde. Ça équilibrait un chouïa.

« Mais j'ai toujours avec moi ma meilleure amie, qui est aussi fille unique. On ne fait jamais rien l'un sans l'autre. Et mon cousin Magnus l'est aussi, du coup ce sont un peu mes frères et sœurs, de mon âge. »

Conclut-il avec un sourire. Prudence et Magnus avaient certes son âge, ils n'en demeuraient pas moins sa famille. Quand on faisait tout avec quelqu'un et qu'on partageait presque tout ses bons moments, ça s'appelait comment alors ?

Quand Lucas parla de sa tante qui était encore scolarisée à Poudlard, Alan trouva ça plutôt marrant. Ce n'était pas courant d'avoir une tante plus proche de soi en âge que de ses propres parents, quand même ! Alan n'aurait jamais pu deviner ça si Lucas ne lui avait pas confié ça. Au mieux il aurait pu croire que c'était une cousine, mais pas plus.

« Ah oui ? C'est cocasse, ça. »

En tout cas il était un peu triste d'avoir les deux seules personnes qu'on connaissait à Poudlard dans une autre maison. Alan, lui, aurait très mal digéré la répartition de Prue à Gryffondor ou Magnus à Serdaigle, par exemple. Ce n'était rien de le dire. C'était cliché mais sans eux, Alan n'avait pas peur de le dire, il n'était rien même pas l'ombre d'un trèfle à quatre feuilles.

« Combien ? 80 ? 90 ? Ça change de la mienne, en tout cas ! »

Lucas venait de lui confier que sa famille était nombreuse. Alan voyait très bien Lucas avec un oncle et une tante de chaque côté de ses parents et une petite demi-douzaine de cousins au total. Ce devait être sympa, en fin de compte ! Alan lui n'avait que Magnus du côté de sa mère et Jerry et Sidney du côté Carmichael. Et il en était très content ! Alan adorait royalement ses cousins c'était les meilleurs.

Quand Lucas insinua que la mère du Poufsouffle de 1ère année était douée au Quidditch, Alan faillit s'écrouler de rire. Douée ? Non, c'était juste la meilleure de son équipe et elle volait comme personne, mais c'était tout ! Lucas ne devait vraiment pas être un passionné de Quidditch, ça c'était clair ! Même d'un point de vue objectif (qu'Alan était conscient de ne pas avoir) Isleen Carmichael était réputée très bonne et farouche buteuse.

« Elle est très très douée oui. »

Conclut Alan pour rester poli. Parce que franchement ne pas être fan de Quidditch devait suffisamment être humiliant en soi pour ne pas qu'on en rajoute.

Concernant la potentielle entrée d'Alan dans l'équipe de Poufsouffle, le première année était bien entendu d'accord. Il adorait voler, jouait bien et aurait vendu son farfadet pour intégrer l'équipe officielle de Poufsouffle. Hélas, il doutait qu'avec son âge on le laisse jouer.

« Hum, je ne sais pas. J'ai cru comprendre que l'équipe manquait de joueurs, mais je ne sais pas si je pourrai passer les sélections vu que je suis en première année. Enfin, ça ne coute rien de demander tu me diras ! »

Et c'était ce qu'il ferait.

(597)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 90
Âge : 13 ans
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   Jeu 5 Mai - 9:41

Lucas hocha la tête en signe d'assentiment et pour montrer qu'il avait compris ce que lui disait Alan. Cela dit, lui, il n'avait pas de meilleurs amis, ni filles, ni garçons, il n'avait que de simples amis, parfois des connaissances, et il avait surtout sa famille. C'était le problème quand on était un solitaire dans l'âme et qu'on devait vivre dans un internat grouillant de jeunes sorciers d'âges variés.

« Tant que tu ne te sens pas seul, c'est le plus important. » Remarqua Lucas pour qui ce sentiment était inconnu. Pour ça, il était comme sa mère, même si elle, elle avait toujours échappé à la solitude parce qu'elle n'était pas tout à fait seule dans sa tête. Lucas avait cette pensée sans animosité aucune, il adorait sa mère, mais elle avait des troubles mentaux réels et même si ses médicaments permettaient de seulement la faire passer pour une douce originale, lui avait conscience de ce qu'il en était. Il avait mûri très vite, eut des raisonnements d'adultes très tôt, justement parce que sa mère était comme ça et qu'il le savait. Puis, il y avait Psychée. Pour qu'elle se sente en sécurité même quand leurs parents étaient occupés, il avait endossé le rôle du parfait grand frère, alors qu'il n'avait qu'une année de plus qu'elle.

Quant à parler de sa famille en terme de nombre… « Et bien… mon père a deux frères et quatre sœurs. Comme certains sont mariés ça me fait un total de dix oncles et tantes, et j'ai six cousins pour le moment mais je devrais en avoir bientôt un septième voire un huitième si tante Anabelle se décide. C'est ma seule tante par le sang qui ait été à Poufsouffle, j'aimerais bien avoir un cousin avec du potentiel de notre maison. Et du côté de ma mère, elle est fille unique, mais elle considère comme sa sœur sa cousine à qui elle a cédé son héritage, et elle a une fille que je considère du coup aussi comme une cousine au même degré que les autres, même si techniquement c'est une cousine au second degré. Après je ne sais pas si on compte les grands-parents mais de toute manière je n'ai qu'une grand-mère et elle vit en Allemagne. Toutefois, ça nous fait quand même des belles réunions de famille. » On atteignait pas les 80 ou 90 mais rien qu'avec les Montgomery et en les comptant eux, ça faisait une bonne vingtaine, c'était déjà pas mal. Surtout qu'à part pour parler de Fredericke, il n'avait pas parlé des cousins plus éloignés côté Montgomery comme les enfants de Myrielle. Il faut dire qu'ils n'étaient jamais invités aux réunions de la famille de son père, même si parfois ils venaient dîner avec sa mère. Elles avaient gardé quelques contacts après Poudlard, Roze ayant été une des premières clientes régulières de la styliste.

Quant au Quidditch, Alan n'insista pas et Lucas ne releva pas. Cela sembait un bon compromis dans la mesure où personne au monde ne pourrait persuader Lucas des qualités de ce jeu. Rien que du fait que ce soit un sport collectif, il ressemblait à l'enfer pour lui. Mais encore une fois, il en avait autant pour tous les sports d'équipe. Lui, il préférait la course à pied, ou de manière plus globale, tout ce qu'il pouvait pratiquer tout seul, ou à deux avec sa sœur.

Mais ce n'était pas parce qu'on n'aimait pas quelque chose qu'il fallait en dégoûter les autres, Lucas respectait toujours les goûts d'autrui, tant qu'on n'essayait pas de lui imposer quoi que ce soit à côté. « Depuis qu'il y a eu des précédents à l'époque de mon père, ils laissent les premières années s'inscrire au club s'ils arrivent à passer les essais. Ce qui sous-entend savoir déjà voler sur un balai, mais je suppose que ça ne te posera pas de problèmes. » Lui, il volait correctement, mais sans plus, et c'était très bien comme ça. Déjà que sa tante voulait l'inscrire à la danse ! Brrr ! Quelle horreur ! Lucas n'était pas fait pour être en club, point.

{683}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ami du petit-déjeuner [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ami du petit-déjeuner [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petit déjeuner en chambre - Summer
» [libre] Un petit déjeuner ?
» -16 /!\ Un petit déjeuner coquin [PV. Natsu & Tayla] {Terminé}
» Nicholas a rendez-vous avec Noah pour un petit déjeuner, père et fils...
» Petit déjeuner studieux [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: