AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  





Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 [Miami] Il faut qu'on parle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 594
Âge : 28 ans
Actuellement : Gérante de 4Dreams


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lydie

MessageSujet: [Miami] Il faut qu'on parle...   Dim 6 Mar - 1:00


S'il y avait bien une chose qui mettait Lena en panique, en plus du fait de ne pas être au milieu de sa forme et d'avoir une tête de déterrée c'était le fait que la jeune femme puisse tomber enceinte ! Oui, les enfants ce n'était vraiment pas pour elle, elle ferait une mère de famille horrible. Elle ne pensait qu'à elle et depuis peu, elle commencer à peine à penser à deux, en couple. Abell faisait maintenant partie de sa vie à part entière – parce que oui, c'était quand même son meilleur ami à la base, donc forcément, il faisait partie de sa vie tout court – mais quand on est en couple, on doit prendre en compte l'avis de l'autre, et pour une femme indépendante comme Lena, c'était compliqué de toujours vérifier si son homme était d'accord avec elle.

Tout cela donc pour dire que depuis sa visite chez Erwan, son meilleur ami également, qui avait été son sex-friend avant de rester son pote après sa rencontre avec Luca, la demoiselle était passée lui rendre visite et prendre un peu de ses nouvelles. Et là, elle fut sous le choc ! Erwan avait transformé sa vie de fêtards en vie de nounou... Oui, enfin dit comme ça, c'était forcément dramatique pour elle, mais il était avant tout pédiatre et avait une fille... Et le jour ou elle était venue le voir il gardait également ses nièces et neveux... Lena ne savait plus bien combien d'enfants il y avait, mais pour elle il y en avait au moins dix ! Ils avaient été sage et il y avait même eu une mini version de Ruth ou Luca qui l'avait coller tout le temps qu'elle était là bas. Oh, elle n'avait pas été méchante, elle n'avait même pas baver sur la jeune femme, le top quoi ! Juste que la fibre maternelle, pour le moment, c'était juste inexistant ! C'est d'ailleurs ce genre de chose qui lui faisait réalisée qu'elle n'avait jamais vraiment discuter avec son petit ami de ça.

Lena avait donc prit la décision de savoir comment Abell prendrait une telle nouvelle. Dans un premier temps, lui poser la question ne serait pas très drôle, il lui dirait qu'ils avaient le temps et ainsi ça lui permettrait de réfléchir à une réponse qu'il pourrait au mieux arranger à sa sauce pour satisfaire la jeune femme en fonction de ce qu'elle voulait. Elle connaissait bien le photographe et lui aussi savait comment elle pouvait réagir, c'est ce qui était moins sympa quand on se mettait en couple avec la personne qui connaît toute vos mimiques, vos manières de faire ou d'agir, il peut voir quand vous cachez quelque chose ou non. Bref, elle avait mis son plan en place et devait attendre simplement que le jeune homme rentre du travail pour qu'elle puisse le mettre à exécution. Elle lui avait envoyé un message pour le mettre en condition.

¤ J'espère que tu ne finis pas trop tard,
il faudrait qu'on parle quand tu rentres.
Rien de grave, enfin...
Je t'attends chez moi. Bisous ¤



Elle avait ensuite été prendre une douche, attachée ses cheveux avec une queue haute et enfilé un t-shirt large qui laissait une épaule apparaître. Pour le bas, c'était un pantalon un peu large, comme si elle avait fait du sport, mais en faites, elle avait plutôt prévu de squatter devant la télévision à regarder ses séries et manger des chips... Bon elle aurait bien pris une bière, mais si elle voulait être crédible dans sa stratégie, elle ne devait pas boire d'alcool et manger n'importe quoi, pour cette partie, par contre, ça ne poserait aucun problème.

L'heure tournait, elle n'était pas loin des dix neuf heures, normalement Abell ne devrait plus tarder à arriver. C'est justement à ce moment là qu'elle entendit la porte s'ouvrir et une jolie silhouette entra dans l'appartement. L'ambiance tamisée avec les bougies du salon de la brunette donnait un coté sympa et cocooning, c'est sur, il faudrait au moins ça pour qu'Abell ne tombe pas dans les pommes en apprenant la nouvelle. Elle lui laissa donc le temps de se poser un peu avant de lui dire la raison de cette discussion.

« Ça a été au travail aujourd'hui ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 552
Âge : 33 ans (21 Février 1980)
Actuellement : Photographe


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: [Miami] Il faut qu'on parle...   Ven 29 Avr - 16:34


Tout allait super bien dans la vie d’Abell Crowford. Il était toujours aussi beau (merci Merlin), aussi talentueux et avait de bons amis qu’il adorait. Le gros plus était que maintenant, il avait une petite amie. Et oui, et ça depuis plus d’un an ! Abell sortait avec Lena après plusieurs années à se tourner autour, à être aveugle puis autodestructeur, il avait avoué ses sentiments à la brune de son cœur et elle avait répondu favorablement. Leur couple fonctionnait bien mais ce n’était pas étonnant en soi, la seule nouveauté dans leur relation était qu’ils étaient exclusifs l’un avec l’autre. Ils restaient farouchement indépendants mais avaient plutôt bien réussi à s’accommoder d’une relation de couple pour deux personnes qui avaient fuis pendant la grande majorité de leur vie l’engagement. Aujourd’hui, tout allait parfaitement bien. Peut être trop parfaitement ?

Abell passait une journée banale au travail. Il devait réaliser un photoshoot pour le numéro d’Elle. Les mannequins étaient sympathiques et tout se déroulait dans une très bonne ambiance. A un moment, il reçut un message de sa chère et tendre. Ils s’envoyaient souvent des messages mais celui-ci était résolument étrange. « Il faudrait qu’on parle. » Cette phrase n’annonçait généralement rien de bon. Et comme il n’en fallait ps beaucoup pour que le brun imagine le pire, il s’imagina de suite que Lena voulait le quitter. C’était clair et net ! Pourquoi tenait-elle tellement à lui parler sinon ? C’était forcément parce qu’elle en avait marre de lui et qu’elle ne souhaitait plus vivre sa vie avec lui. Elle voulait le larguer parce qu’elle avait trouvé quelqu’un de beaucoup mieux pour elle. Abell aurait dû s’en douter, tout était bien trop beau pour être vrai. Bonjour, Abell « Paranoïaque » Crowford, enchanté.

L’ancien Serpentard fut exécrable le reste de la journée. Il ne supportait pas de rester dans l’attente de la sentence de Lena. Il espérait qu’au moins, au nom de leur amitié, elle serait direct et lui annoncerait dès son arrivée sa décision. C’est dans cet état troublé qu’il transplana dans la rue de l’appartement de Lena. Il lui avait acheté de fleurs mais il se sentait complètement pathétique. Ce n’était pas des saletés de roses qui allaient la faire changer d’avis. Quand il entra chez elle, il la trouva sur le canapé. Il alla se poser derrière le canapé et l’enserra de son bras libre en posant sa tête sur la sienne avant de déposer un baiser sur sa joue. « Oui, rien de très extraordinaire. Et toi, ta journée ? » Il retira sa sacoche avant de s’avancer vers Lena. « Tiens, c’est pour toi. » lui dit-il en lui tendant les fleurs.

Abell ne pouvait cependant continuer cette conversation tout en sachant très bien ce qui allait lui tomber dessus dans les prochaines minutes. « Écoutes, Lena, je sais que je ne suis pas le plus parfait des petits amis. Je suis chiant, je rentre toujours tard, je vis pour mon boulot et ma moto et je ne suis pas assez romantique. Mais je peux changer ! Je peux tout faire pour toi, tu sais ? On pourrait même choisir un endroit, rien que pour nous deux. » Il eut un regard désespéré, il ne pouvait pas la perdre, il l’aimait trop. « Je suis fou amoureux de toi Lena, je peux te le prouver si tu me laisses faire. Mais je t’en prie, ne me quitte pas ! » Il planta ses yeux bleus électriques dans le regard de Lena, espérant qu’au moins, ses paroles l’avait touchée amis s’attendant néanmoins à ce qu’elle le quitte quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Miami] Il faut qu'on parle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Es-tu une illusion ? Si ce n’est pas le cas il faut qu’on parle ! [PV Shaynar] [TERMINE]
» Je crois qu'il faut qu'on parle... [P.V. Janma]
» Hanna et Jason: il faut qu'on parle
» Il faut qu’on parle[...] ||Kaitlin & Harley||
» Il faut qu'on parle [Magie Noire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: