AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Un troisième, ça te dit ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 366
Âge : 36 printemps [01-10-76]
Actuellement : Propriétaire de la pâtisserie Warldof


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Un troisième, ça te dit ? [PV]   Ven 18 Mar - 11:50

Un troisième, ça te dit ?
Cordy & Nolhan
Une nouvelle preuve par trois, qu'on s'aime et qu'on s'aimera.


Teodor avait plus de trois ans et allait tranquillement vers ses quatre. Stephen, de son côté, était à Poudlard la plupart du temps, et il était maintenant un vrai jeune homme. Mais son caractère ne s'était pas vraiment arrangé pour autant et à part Payton, il n'y avait toujours personne qui semblait n'avoir grâce à ses yeux. Enfin, ce n'était sûrement pas tout à fait exact, il avait sûrement quelques amis dont il ne parlait pas à sa mère, mais ça l'ennuyait justement qu'il ne lui dise plus tout sur tout (même s'il ne se gênait pas pour se plaindre de sa meilleure amie ou alors tout au contraire se pâmer d'admiration – dans les deux cas, Cordy résistait à l'envie de se moquer gentiment de lui vu qu'il tenait malheureusement de son père biologique pour ce qui était de l'humour -). Malheureusement, la bonne humeur de Cordélia n'était pas toujours à son maximum dernièrement. Même si elle était très heureuse dans son couple et avec son petit dernier, elle était assez inquiète de toutes ces rumeurs sur les Serpentards. Non qu'elle les croit (son fils avait un sale caractère, mais rien de diabolique), elle avait juste peur pour sa sécurité, craignant qu'on ne s'en prenne à lui physiquement.

« Nolhan ! Tu as vu le journal ?! » Ce jour là, la pâtisserie ouvrait sans eux, ils y seraient un peu plus tard car Teodor avait un carnaval d'Halloween dans la matinée où les deux parents voulaient se rendre. Elle tendit le journal à son conjoint pour qu'ils voient toutes les horreurs sur les Serpentards qu'on y proféraient encore. Tout ça parce qu'un pro-mages noirs avaient racontés des idioties, vraiment ! C'était n'importe quoi ! En plus, Cordy comprenait d'autant moins qu'elle était diplômée de Durmstrang, où la magie noire était effectivement présente.

Mais cette anxiété était présente depuis la rentrée donc elle n'avait rien de très nouveau. D'ailleurs, son café avalé, elle termina d'aider Teodor à passer son costume de momie. « Arrête de bouger mon chéri, je n'arrive pas à mettre en place les attaches du dos. » Intima-t-elle à son fils. Comme il gigotait tout en jouant avec ses petites voitures dans de grands bruitages qui cassaient les oreilles de ses parents, Cordélia soupira. « Ahlala, ces garçons… Une petite fille ne gâcherait pas le costume durement cousu de sa maman adorée. » mais elle souriait en disant ça et déposa un baiser claquant sur la joue de son fils qui la repoussa de sa petite main tout en riant. « Voilà, j'ai vaincu le costume ! Qu'est-ce que tu en penses chéri ? » Teodor allait dans une école maternelle moldu car il n'y avait pas assez d'enfants sorciers pour créer une classe. En fait, ils étaient les rares parents du coin (à défaut d'être les rares sorciers). Intérieurement, en voyant le résultat approximatif dû aux gigotements de Teodor, elle se fit la réflexion que Stephen au même âge était bien plus calme et posé. Mais le dire à voix haute aurait été enfoncer des portes ouvertes : les deux demi-frères avaient quelques ressemblances physiques, mais ils semblaient déjà diamétralement opposés par le caractère.

Quant au fait qu'elle ait parlé d'une petite fille, c'était vrai qu'après deux garçons, elle aurait bien voulu une fille… mais ils n'avaient même pas encore vraiment discuté d'avoir un troisième enfant (enfin, un deuxième pour Nolhan, il n'avait pas vraiment une relation beau-père/beau-fils très claire avec Stephen, surtout qu'il était à Poudlard). Cela dit, ça ne l'empêchait pas d'y penser.


Amour sucré
Ce ne sera pas facile. Ce sera même très difficile. Il va falloir qu'on travaille sur ça tous les jours. Mais je veux le faire parce que je te veux toi. Je te veux, pour toujours, toi et moi tous les jours. (⚡) N'oublie jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 78
Âge : La trentaine [24 Avril]
Actuellement : Assistant de Cordélia Waldorf


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna

MessageSujet: Re: Un troisième, ça te dit ? [PV]   Sam 19 Mar - 19:41



Depuis qu'il était devenu père, Nolhan était un autre homme ! Il avait passé beaucoup de temps à prendre soin de Cordélia pendant sa grossesse, répondant à ses caprices et envie les plus farfelues, mais dans l'ensemble, tout s'était bien passé. Il était maintenant un heureux père de famille, parce que oui, c'était son premier enfant même s'il avait pu tester de très loin le semblant de contact qu'il avait Stephen. Certes, il n'avait rien contre l'enfant, de même que Stephen à son égard, c'est juste qu'il avait pris l'habitude de vivre sans père et que forcément, un homme qui arrive dans son entourage, et bien on ne va pas l'accueillir à bras ouvert en criant qu'il est son nouveau père. En aucun cas Nolhan ne voulait de se rôle, il n'était pas le père de Stephen mais il ferait tout ce qui est possible pour ne pas faire de différence entre Teodor et lui. Maintenant, le garçon était assez grand pour comprendre que son petit frère avait besoin de plus d'attention que lui. Pour Cordélia c'était plus facile, ou non, il ne savait pas trop, mais tant que les enfants se sentent bien, c'était l'essentiel. Ils avaient tout de même la chance que l'ex de Cordélia était aux abonnés absent et qu'il ne monte pas Stephen contre Teodor, c'était le problème des familles recomposées.

Dans tous les cas, Nolhan était heureux, il regrettait juste que Cordélia n'était pas eu de petite fille, pour elle, elle aurait eu les deux sexes alors que pour Nolhan, ce n'était pas bien important puisqu'il n'en avait pas du tout. Seulement, il avait en projet d'épouser la jeune femme et c'était tombé lors de sa grossesse. Bon, certes c'était repoussé, mais l'idée n'était pas complètement abandonné, simplement le fait qu'il avait eu leur occupations entre la naissance, les nouvelles habitudes à prendre avec un garçon etc... Gérer un mariage en plus aurait vraiment été compliqué. Quoi qu'il en soit, pour l'homme de la maison, il était juste en réflexion sur comment il pouvait amener la chose avec Cordélia, sans pour autant qu'elle ne se sente forcée de quoi que se soit... Dans l'immédiat, elle était en train de faire le costume de Teodor, ou du moins, essayer de lui mettre quand elle lui demanda s'il avait vu le journal. Pour le voir, c'était compliqué de le louper puisque sa femme n'arrêtait pas de lui parler des problèmes à Poudlard et surtout qu'elle s'inquiétait pour Stephen.

« C'est juste des bêtises, ne t'en fait pas, ton fils ne finira pas Mangemorts... Au pire, les gryffondors vont le chahuter un peu et crois moi, avec une mère comme toi, je ne m’inquiètes pas pour sa défense... Je suis même étonné que tu n'ai pas encore eu de remontrance à son sujet... C'est que tout va bien, ne t'en fais pas. »

Il déposa un baiser sur son front avant d'aller jeter un œil sur l'ordinateur pour voir l'heure qu'il était. Ils devaient se rendre à un carnaval d'Halloween pour leur fils et c'était pour cette raison que Teodor était déguiser en momie. Tant bien que mal, Cordélia essayait de lui mettre son costume pendant qu'il était en train de jouer aux voitures.

« Pourquoi tu ne lui demandes pas de faire la statue ? Je fais comme ça pour l'habiller, c'est beaucoup plus simple. »


Il adressa un sourire à son fils et un clin d’œil à sa femme. Il entendit sa remarque sur le fait qu'une petite fille serait beaucoup plus facile, mais ça, ce n'était pas certain.

« Tu n'as pas vu Tanya... Elle était pire que moi plus jeune, elle grimpait partout, ses robes ne ressemblaient plus à rien... Je sais pas si une fille serait plus calme... Faut essayer et voir. »


Nolhan avait dit cela dans la foulée, sans se prendre la tête, alors oui, l'ancien gryffondor ne s'était pas forcément rendu compte de la bombe qu'il venait de lancer. Oui, un deuxième enfant ne lui faisait pas spécialement peur, mais pour Cordélia qui était un peu plus vieille que lui -mais il ne le dira pas à voix haute- il ne voulait pas de complication pour sa grossesse. Deux enfants pour le couple c'était bien aussi non ? Il fut sortie de ses pensées quand elle lui demanda ce qu'il pensait du costume. Teodor tournait sur lui même pour montrer à son père son déguisement.

« Au top fiston ! Maman a fait du très bon travail ! Tu fais super peur ! »

Le petit garçon se mit alors à courir dans les couloirs et Nolhan en profita pour attraper sa femme par la taille avant de l'embrasser légèrement.

« J'ai vraiment une merveilleuse femme entre les bras tu le sais n'est ce pas ? On doit se déguiser nous aussi, ou juste Teo ? »

Il déposa un bref baiser juste au moment ou un petit garçon entra dans la chambre faisant un beurk très clairement.

« Tu vas voir des beurk ! Viens la que je te mange petite momie ! »

Nolhan se mit à courir après son fils, s'il l'attrapait, il le porterait pour faire comme si il lui mangeait le ventre. En général, Teodor étant très chatouilleux, il partait en éclat de rire... On s'amuse comme peu que voulez vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 366
Âge : 36 printemps [01-10-76]
Actuellement : Propriétaire de la pâtisserie Warldof


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Un troisième, ça te dit ? [PV]   Sam 26 Mar - 19:15

Pour être aux abonnés absents, ça Jan y était. Il avait disparu quand Stephen était tellement petit que celui-ci n'en gardait absolument aucun souvenir. S'il était certain que ça avait ses avantages, ça avait aussi quelques inconvénients, par exemple la relation très exclusive que Cordélia avait avec son fils aîné. Ce n'était pas qu'elle fasse de différence avec Teodor, loin de là, elle était même aux petits soins avec le petit dernier de sa famille, mais avec Stephen, ils avaient des souvenirs, une histoire, que Nolhan ne pouvait pas partager avec eux (et Teordor n'en parlons pas). Parce qu'il n'y avait eu qu'eux pendant plus de sept ans, et qu'après Nolhan n'était entré dans leur vie que progressivement, ce qui avait été de toute façon nécessaire après les ravages provoqués par Jan. Mais au moins Teodor avait un papa, ce qui avait sûrement manqué à Stephen même s'il ne s'en rendait pas compte. Cordy avait fait de son mieux, elle le faisait encore, mais elle savait qu'elle avait forcément fait des erreurs, surtout qu'elle était très jeune à l'époque.

En revanche, elle n'avait jamais douté qu'elle n'avait pas éduqué un futur mangemort. « C'est évident qu'il ne finira pas mal, c'est mon fils tout de même. Mais on ne contrôle pas ce que les autres croient, et les Serpentards sont minoritaires dans l'école face aux trois autres maisons. » Même si Stephen savait se défendre, elle n'en avait pas la preuve, mais elle n'en doutait pas. Il avait toujours eu du caractère sous ses airs placides.

Elle n'eut pas le temps d'essayer le coup de la statue mais le garda en réserve pour plus tard. En revanche, pour la suite, elle répondit du tac au tac avec un grand sourire : « On mais on essaie quand tu veux mon chéri ! » Mais avant ça, ils avaient un carnaval à s'occuper et justement Teodor paradait avec son costume. Elle écouta Nolhan féliciter son fils qui était très content et qui commençait à s'amuser à courir dans son costume pendant que les parents se prenaient quelques secondes d'intimité. Elle embrassa son compagnon à son tour, de très bonne humeur maintenant qu'elle avait laissé de côté le journal du matin.

« Je sais, mais non, je ne me déguiserais pas si ce compliment était une tentative pour me persuader de passer une tenue quelconque. » Dit-elle en riant avant d'ajouter plus sérieusement : « On n'est pas obligé de se déguiser, ce qui me convient car après on doit aller au boulot. » Et ils auraient l'air malin s'ils y allaient déguisé ! Julia n'aurait pas fini d'en rire, et elle se chargerait de le raconter à qui voulait l'entendre, y compris son dernier petit ami en date.

Teodor entra et prononça son dégoût face aux marques d'affection de ses parents.

« Eh ! Ne me laissez pas ! » Et elle courut après deux des hommes de sa vie (le troisième étant Stephen) pour participer au jeu des chatouilles (attention, elle est elle-même très chatouilleuse).


Amour sucré
Ce ne sera pas facile. Ce sera même très difficile. Il va falloir qu'on travaille sur ça tous les jours. Mais je veux le faire parce que je te veux toi. Je te veux, pour toujours, toi et moi tous les jours. (⚡) N'oublie jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 78
Âge : La trentaine [24 Avril]
Actuellement : Assistant de Cordélia Waldorf


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Elyna

MessageSujet: Re: Un troisième, ça te dit ? [PV]   Lun 18 Avr - 21:51

Père de famille, voilà un statut qui était loin d'être un chose dont Nolhan avait prévu quand il s'était mis en couple avec Cordélia. Maintenant que son fils était né, il n'avait absolument rien contre, bien au contraire, ça ne tiendrait qu'à lui, il y aurait déjà des négociations dans l'air pour en faire une deuxième, ou troisième selon le point de vue où l'on se place. Nolhan voulait avoir les deux, une fille et un garçon, comme ça il serait un homme comblé, mais pour Cordélia, avoir une petite fille lui ferait sûrement très plaisir, après tout, elle avait deux garçons, avec deux papa différents certes, mais de toute façon, des bouquins de grossesse qu'il avait lu, c'était les hommes qui étaient responsable du sexe de l'enfant... Il n'aurait qu'à faire un tri pour mettre ses chances de son coté... autant dire qu'une aiguille dans une botte de foin serait plus facile à trouver, c'était certain. En tout cas pour le moment, les deux garçons qui étaient leurs enfants respectifs grandissaient bien et ne manquaient de rien, autant dire que c'était déjà très bien comme ça pour eux.

Le journal n'avait pas spécialement annoncé de bonne nouvelles, surtout pour Cordélia dans le mesure ou l'on annonçait de possibles mangemorts chez les Serpentards, ce qui était juste ridicule, ils étaient à Poudlard quand même, il n'y avait pas de raison pour penser que ce genre de chose soit possible, comme si la directrice allait tolérer ce genre de chose.

« Je ne pense pas qu'ils ont trois maisons sur le dos, tu sais, à Gryffondor on était peut-être la maison rivale des Serpentards, mais dans des cas de coup dur, on trouve aussi des alliés ! Crois moi, tout dépends de l'éducation qu'auront reçus les élèves... Des idiots, tu en trouveras partout... Et Stephen est costaud, tu verras. D’ailleurs, on le voit au vacances de Noël non ? »

Oui, dans l'idéal si Stephen pouvait rentré, au moins pour Nolhan, il serait présent s'il parvenait à tout faire pour mettre en place sa demande en mariage. Alors, oui, ce n'était qu'un moment de réflexion parmi tant d'autres, mais avec une femme comme Cordélia, il valait mieux ne pas la laisser filer et surtout s'imposer un peu quand il le fallait sinon elle dirigeait vite le tout -ce qui n'était pas pour déplaire au jeune papa qui aurait bien aimé des temps de pause quand même.-

Nolhan restait là, à observer son fils se transformer petit à petit en momie, il était vraiment trop mignon et maintenant que Teodor faisait parti de sa vie, il se demandait comment il avait pu faire pour ne pas avoir d'enfants plus tôt. La maman n'était pas encore dans sa vie ? Oui, c'est une raison qui tiens la route, mais maintenant qu'il l'avait trouvé, il ne comptait pas la laisser tomber de si tôt, bien au contraire. D'ailleurs, cette dernière ne semblait pas complètement absorbée par le costume de son fils puisqu'elle répondit à la remarque du papa très rapidement.

« Oh, Madame Waldorf, je vous rappelle qu'il y a un mineur dans la pièce, alors certes c'est une momie, donc fortement âgé, mais il reste bien trop jeune pour entendre ce genre de chose. »

Il déposa un baiser sur le front de son fils avant que celui ci ne se mette à courir pour montrer son costume à qui voulait le voir à savoir son jumeau maléfique qui était dans le miroir de la salle de bain.

« Mais je pense qu'une fois qu'on aura déposé Teodor à la crèche, on devrait trouver un créneau... C'est moi qui gère tes rendez vous de toute façon non ? »


Il lui adressa un clin d’œil, il parvenait toujours à trouver du temps pour la jolie brune, surtout quand il fallait trouver du temps à passer ensemble. Oui, ce n'était pas parce qu'ils travaillaient ensemble qu'ils passaient tout leur temps ensemble. Bien au contraire, il y avait de travail à gérer comme ça, et avec Teodor à gérer entre deux, leur emploi du temps était plus que bien rempli. Quand au costume, rien ne les empêcher de mettre quelques accessoires, Nolhan avait déjà une idée précise de sa tenue.

« Comme tu veux ma chérie, mais pour ma part, e serait un pirate, je n'ai qu'un bandeau à mettre et faire une cicatrice sur ma joue... J'ai un beau tricorne à mettre et un manteau pour couvrir le tout... Teo m'a aidé à choisir. Tu peux trouver quelque chose à mettre rapidement non ? »

Oui, pour s'amuser Nolhan était toujours le premier et puis, c'était le carnaval de son fils, il comptait bien faire parti de ses papa présent, qui sont là pour chaque moment de leur enfant. Une maman, on en voudra moins puisqu'elle s'occupe toujours de leur enfant, mais les papa, le moindre écart et c'était vite le drame. Il avait justement embrassé Cordélia quand leur fils arriva et après une grimace bruyante, Nolhan se mit à courir après son fils qu'il rattrapa assez vite et lorsqu'il l'eut dans ses bras, il lui chuchota à l'oreille.

« On va faire peur à maman, on se cache et quand elle passe devant nous, on lui saute dessus en la chatouillant d'accord ? »
« Oui papa ! Ça va être trop rigolo ! »


Ils s’exécutèrent, Teodor faisant sûrement assez de bruit pour être entendu mais qu'importe, et lorsque Cordy passa juste devant eux en demandant justement à ne pas rester seule, ils lui sautèrent dessus en criant comme des monstres et en la chatouillant de plus belles.

« A l'attaque sur maman !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 366
Âge : 36 printemps [01-10-76]
Actuellement : Propriétaire de la pâtisserie Warldof


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Un troisième, ça te dit ? [PV]   Sam 21 Mai - 18:07

Quand Cordélia avait rencontré Nolhan, c'était parce que Julia avait jugé que sa meilleure amie et patronne avait besoin d'un assistant. Ce n'était pas seulement pour des questions d'emploi du temps ou de gestion, mais parce que Cordélia était incapable de se débrouiller toute seule. Ou plutôt, elle était très capable dans certains domaines – en dépit de la différence d'âge entre ses deux fils, elle restait très douée pour changer les couches et préparer les biberons, puis quand ils grandissaient pour les emmener jusque dans la baignoire sans qu'ils rechignent ! -, mais dans d'autres, elle était miss catastrophe. Sortie du domaine de la pâtisserie et de ses enfants, Cordélia passait son temps à trébucher sur le petit caillou, là, le seul sur la route, et à s'étaler de tout son long par terre. Quand elle attrapait un dossier, il finissait immanquablement par terre, toutes feuilles éparpillées. A tel point que Julia, sa comptable, avait décrété qu'elle ne devait jamais entrer dans son bureau : jamais ! Nolhan avait donc commencé par être l'assistant de Cordélia avant de devenir son amant puis son concubin puis le père de son second fils. Mais en dépit de ces étapes successives, il était resté l'assistant de Cordélia parce qu'elle avait besoin de lui et de son côté pratique.

Et depuis qu'elle avait eu Teodor, Nolhan était mieux accepté par les actionnaires des compagnies Warldof dont Cordélia était l'héritière par son père. Ils avaient cru au départ que l'assistant n'en avait qu'après l'argent de sa patronne, mais puisqu'il était toujours avec elle plusieurs années après, avec un enfant, et toujours sans être mariés, ils avaient accepté le fait que c'était une vraie histoire d'amour, et pas une histoire d'argent.

Sans Nolhan, cela aurait fait plusieurs semaines que Cordélia aurait couru jusqu'à Poudlard pour récupérer son fils. Stephen avait peut-être seize ans, mais il était toujours son bébé ! Elle refusait qu'on lui fasse du mal ! Mais Nolhan était plus pragmatique et il savait la calmer, la pondérer, ce qui avait permis que Cordy ne fasse pas de bêtise (de toute façon, serait-elle arrivée entière à Poudlard ? Elle avait du mal à transplaner alors…).

« Oui, oui, il rentre après le bal comme l'an dernier. J'espère que les choses iront mieux à Poudlard d'ici là... » Et en un sens, elle avait hâte, car même si elle aimait tout autant son deuxième enfant, ne voir son aîné que quelques mois par an lui était difficile. Cordélia avait été une mère exclusive et fusionnelle… il faut dire aussi à sa décharge qu'abandonnée par Jan quelques mois après la naissance de Stephen, elle avait ensuite été seule avec lui (et Julia, qui évoluait en marge de leur existence) pendant sept ans. Nolhan n'était arrivé qu'à ce moment là et leur relation mère-fils était déjà construite. D'ailleurs, même si ça la rendait triste, Stephen ne voyait pas du tout Nolhan comme son beau-père, mais juste vraiment comme le père de son demi-frère. Point. Et encore, Teodor avait été difficilement accepté. Les choses auraient peut-être été plus simple si elle avait rencontré Nolhan alors que Stephen était plus petit… mais comme elle avait quelques années de plus que son amoureux, il n'aurait sûrement pas été assez mature à l'époque pour s'engager avec une mère célibataire. Et puis, avec des « si », on mettrait Londres en bouteille.

Et puis, les choses n'allaient pas si mal si on excepté les soucis qu'elle se faisait pour Stephen. Elle espérait même, vaguement, avoir un dernier enfant tant qu'elle était encore en âge de le faire. Pour que Teodor ait un frère ou une sœur plus dans ses âges que Stephen… son grand garçon… déjà si grand…

Et si ça pouvait être une petite fille qu'elle pourrait déguiser en adorable princesse plutôt qu'en mignonne momie, ce serait encore mieux, mais Cordy avait l'habitude des garçons maintenant, ça ne la dérangerait pas forcément d'avoir un troisième enfant de sexe masculin, elle espérait juste en avoir un troisième, point. Et Nolhan ne semblait pas contre, au contraire, même s'il la taquina au sujet de sa répartie qui aurait pu être mal comprise – or elle ne doutait pas qu'il avait parfaitement compris qu'elle ne parlait pas de faire ça tout de suite, ils avaient un carnaval à assurer ! -.

« Oh mais Teodor veut un petit frère ou une petite sœur, pas vrai mon cœur ? » Elle claqua une bise sonore sur la joue de sa petite momie qui riait sans trop comprendre ce que disaient ses parents. « En effet mon chéri, tu sais sûrement bien mieux que moi ce qu'il y a de prévu sur mon planning... » Et elle répondit à son clin d’œil par un grand sourire qui disparut un peu plus tard parce que Nolhan semblait vouloir se déguiser même si ce n'était pas une obligation. Mais cela semblait lui faire tellement plaisir qu'elle ne se voyait pas refuser d'entrer dans son jeu (et celui de Teodor que ça allait forcément amuser!).

Elle s'éloigna donc de deux des hommes de sa vie (le troisième étant à des kilomètres de là, elle ne l'oubliait pas en dépit de sa bonne humeur revenue), et alla chercher dans le fin fond de ses affaires un serre-tête de diable qu'elle avait utilisé voilà de très nombreuses années lors d'une soirée déguisée. Elle les mit et se changea pour une tenue entièrement noire qui passerait très bien au boulot après (sauf si Nolhan la lui enlevait d'ici là… ce n'était pas à exclure!).

« Les garçons ? » Demanda-t-elle en revenant dans les pièces à vivre, c'est alors qu'ils lui sautèrent dessus pour la chatouiller. Elle poussa d'abord un grand cri de surprise (Cordy était une bonne victime pour ce genre de choses) et seulement après elle se mit à rire. Mais le temps passait et ils allaient finir par être en retard !!!

« Allez, assez rit ! On y va les garçons ! Sinon on va être en retard ! » Et en se relevant et en époussetant Teodor, elle souffla à Nolhan, aguicheuse « Et nous, il faudra qu'on s'occupe plus sérieusement de cette histoire de troisième après. » Eh, elle était déguisée en diablesse après tout !


Amour sucré
Ce ne sera pas facile. Ce sera même très difficile. Il va falloir qu'on travaille sur ça tous les jours. Mais je veux le faire parce que je te veux toi. Je te veux, pour toujours, toi et moi tous les jours. (⚡) N'oublie jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un troisième, ça te dit ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un troisième, ça te dit ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le nom du troisième téléfilm SG1 révélé.
» Cobra - scénario troisième
» Début de la Troisième Ronde
» Deuxième et troisième perso! [Terminé!]
» [Validé]Le troisième médecin de l'enfer... Cela donne envie, n'est-ce pas?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: