AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Les sirènes aiment la musique [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Poufsouffle

Parchemins : 120
Âge : 12 ans [04.08.2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lisa

MessageSujet: Les sirènes aiment la musique [pv]   Mer 6 Avr - 0:28

Il commençait à cailler sévèrement à Poudlard, les couloirs du vieux château étaient plein de courants d'air, et s'ils en avaient eu la possibilité les élèves auraient transplané d'un foyer à l'autre, histoire de toujours se trouver devant une source de chaleur. Mais ce n'était pas le cas de Magnus, il était né en Irlande, c'était un mec de la nature, le froid, la pluie, la neige, rien ne le dérangeait. Et surtout rien n'aurait pu l'empêcher de sortir profiter du gigantesque parc qui entourait le château. Une fois qu'il avait fini d'étudier il y passait des heures entières, à explorer, à observer la nature ou les insectes qu'on pouvait trouver aux abords de la forêt interdite, de laquelle il ne s'approchait jamais à moins de dix mètres, il était bien trop respectueux des règles pour oser, après tout si elle s'appelait forêt INTERDITE, ça plaisantait pas. Cette après-midi là, emmitouflé dans sa cape en laine, avec sa grosse écharpe de Poufsouffle, il observait une fourmilière qui était, semble-t-il, entrain de finir de se préparer à l'hiver. Il était accroupi au pied de la fourmilière et scrutait avec attention les entrées et sorties des fourmis en sifflotant une gigue qu'il essayait d'apprendre sur son fidèle fiddle, qui portait le très spirituel nom de Minus. Soudain, son attention fut attirée par des remous dans les eaux noires du lac. Il en tomba sur les fesses et resta assis, songeant que c'était peut être une hallucination, un reflet dans l'eau que son œil et son cerveau avaient interprété n'importe comment.
Les abords du lac étaient silencieux maintenant qu'il avait cessé de siffloter, aucun autre élève ne s'était aventuré aussi loin dans le parc. Le jeune garçon resta silencieux, le regard fixé sur le point où il avait cru voir du mouvement. Rien ne bougeait mis à part les petit nuage de vapeur qui s'échappaient de sa bouche. Magnus finit par croire qu'il avait effectivement rêver. Il se remis en position accroupie et déposa sur la fourmilière les ouvrières qui s'étaient égarée sur ses mains. Sans y faire attention, tout occupé à son ouvrage qu'il était, Magnus se remit à siffloter la gigue sans y penser, un bruit d'éclaboussure lui fit relever la tête. Il se releva brutalement. Cette fois c'était sûr et certain, il avait aperçu une nageoire. On lui avait dit qu'il y avait des sirènes dans le lac, mais il n'avait jamais pu les voir.
Pinçant sa lèvre inférieure entre son pouce et son index Magnus songea brièvement à ce qu'il venait de ce passer.
-HAN ! S'exclama-t-il traversé par une idée brillante.
Il tourna les talons et remonta en courant jusqu'au chateau, il fallait absolument qu'il récupère Minus et qu'Alan voit ça. Il les trouva tout les deux dans le dortoir qu'il partageait avec Alan, ce dernier était entrain de lire et Minus reposait sagement dans son étui. Il pris le fiddle sous un bras et se planta devant son cousin, complètement à court d'haleine, fermant d'une main le magazine de quidditch qu'il était entrain de feuilleter.
- Est ce que...tu te souviens des contes... de mythologies moldu...que ma mère nous lisait ? Il agrippa le point de côté qui commençait à se former et se plia en deux en essayant de reprendre son souffle.
Les seules histoires que Magnus appréciait étaient celles qu'on lui racontait, et celles concernant les dieux et héros grecques était tellement épiques qu'elles avaient marqué le jeune garçon.
- Les Sirènes aiment la musique !!! Annonça-t-il comme s'il avait trouvé la formule pour changer le plomb en or.
-Bouge ton boule et mets ta cape, on descend au lac !

[606]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 411
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Les sirènes aiment la musique [pv]   Mer 6 Avr - 20:31

Etait-il vraiment utile de préciser à nouveau qu'Alan était un grand fan de lacs, de mers, de créatures aquatiques, de léviathans, de sirènes, de poissons, de vagues, d'écume, d'îles et plus généralement, d'eau ? Il n'y peut rien, son grand-père est un Strangulot. Manifestement oui. Nous trouvions donc le jeune Alan Carmichael – juste avant que son cousin ne vienne le déranger en arrachant la porte de leur chambre peut être avait-il enfin trouvé une pierre philosophale dans sa collection de caillou ? – plongé dans "Kelpy du Loch Ness : Comment la réalité est devenue un mythe". Le fait est qu'il avait laissé trainé un magazine de Quidditch sur son lit et qu'il en train de mettre de l'ordre dans tout ça quand Magnus Fitzpatrick, son cousin un peu ravagé, était entré.

« Hé Fitzpatrick, relax ! A moins que tu n'aies enfin trouvé le caillou qui nous téléportera en Irlande, rien ne t'oblige à arracher la porte. »

Alan était de très bon poil, comme vous pouvez le constater très agacé lorsqu'on le dérangeait pendant la lecture d'un livre, mais ces derniers jours le petit Irlandais avait atteint des sommets de mauvaise humeur. Ce n'était pas vraiment de la colère, en fait, juste un mal-être qu'il traduisait par une brusquerie maladroite envers les autres. Magnus et Prudence en première ligne puisqu'il passait presque tout son temps avec eux.

Il n'était pas dans les habitudes d'Alan d'être de mauvais poil, bien au contraire. Le sorcier était d'une nature très agréable, constante et finalement plutôt chaleureuse (il tenait ça de sa mère. Son père était assez renfermé et froid, dans son genre). Depuis qu'il était à Poudlard, l'Irlande manquait cruellement à l'ainé du trio, au moins (supposait-il) autant qu'à ses acolytes.

Il avait hélas remarqué qu'avec le temps, Prudence était absorbée par ses devoirs (dont elle n'était pas encore habituée) et Magnus par ses cailloux passions dévorantes. Alan lui, ne ressentait que le manque de sa région natale. Tout lui manquait, des ruelles pavés de Galway au clapotis des vagues sur la plage de Silverstrand. Son père lui manquait, sa mère plus que jamais, même son farfadet domestique était dans ses pensées toutes les nuits il faut dire qu'il est unique, aussi. Alan aimait Poudlard, vraiment, mais il aimait tellement son pays qu'il ne se voyait pas tenir encore plusieurs semaines comme ça. La séparation était trop dure pour lui.

Tiraillé entre le manque cruel de son chez-soi et sa passion pour le château et l'amour qu'il avait pour Magnus et Prue, Alan était donc plus perdu que jamais.

« Bien sûr, pourquoi ? »

Demander à Alan s'il se souvenait de ce que sa tante lui lisait à lui et Magnus quand ils étaient petits, c'était comme demander si demain le lac serait toujours à sa place. Bien évidemment. Alan adorait quand tante Peggy leur racontait des histoires de mythologies de toutes sortes : d'un parce qu'elle lisait comme personne, de deux parce les histoires était juste passionnantes en soi.

« C'est une question ? Non parce que pardon, comme évidence on se pose là ! »

Alan était passionné de créatures magiques depuis son jeune âge, il adorait également l'eau dans tout ses états enfin à part gazeuse, elle n'était pas rigolote comme ça et aimait lire plus que quiconque. Réunissez un sujet qui réunissait les trois et vous obtiendrez le garçon le plus heureux du monde. Par chance aujourd'hui, Magnus semblait décidé à ravir son cousin ce qui était assez rare pour le noter, généralement Magnus parlait plus gemmes, que Quidditch et malheureusement Alan avait une passion dévorante pour un mais pas pour l'autre.

« Pourquoi, qu'est-ce qu'il y'a ?! »

Cria t-il en se lançant à la poursuite de son cousin, sans attendre. Il attrapa sa cape et son écharpe et tout en courant à la suite de Magnus, enfila les deux.
Bien évidemment, il ne se faisait pas prier. Déjà parce qu'il était sûr que ça ne concernait pas une des précieuses gemmes de Magnus, d'un et qu'en toute logique, c'était un sujet encore plus palpitant (pour que ça fascine son cousin plus que les cailloux, c'était forcément un truc de fou !). De deux parce qu'Alan adorait le lac noir et n'importe quel prétexte pouvait l'y tirer. De trois, Alan suivrait toujours son cousin partout.

Après une course effrénée dans les sous-sols de l'école ("Bonjour Moine Gras ! Non rien de grave, Magnus n'a juste pas pris ses piqures !"), dans le hall de l'école où McGonagall retira 200 points à Poufsouffle pour attitude enfantine. Elle a toujours été mauvaise perdante et dans le parc, les deux cousins arrivèrent tout essoufflés en bordure du lac noir.

Alan, qui ne comprenait pas bien pourquoi Magnus avait pris son violon au lac, lança, essoufflé :

« Tu comptes attirer une sirène avec ton fiddle ? Fais gaffe de pas attirer le Calmar Géant à la place, surtout ! »

Alan se voulait marrant, mais ça aurait été un petit peu moins rigolo, quand même, si le Calmar s'était rappliqué à la place de quelque chose de sympa.
Peut être que Magnus avait pour idée d'attirer une sirène à eux, mais Alan était très loin d'être sûr que ça marche rabat-joie. Déjà les sirènes de la mythologie moldue devaient être différentes des sirènes sorcières. Celles issues de la mythologie... et bien déjà elles étaient mythologiques, donc leur existence n'avaient rien de concret.
En revanche pour les êtres de l'eau, qu'on appelait aussi sirènes, Alan savaient qu'effectivement ils aiment la musique. C'était un fait avéré et sur ce point, Magnus ne s'y trompait pas.
Rien ne garantissait cependant que le lac noir en était pourvu. Ça aurait même était plutôt surprenant, les sirènes aimaient d'ordinaire les eaux chaudes et l'Ecosse n'était pas réputée pour sa chaleur tropicale les sirènes devaient donc se trouver plus logiquement en Irlande.
Alan fit part de ses doutes à son cousin, qu'il ne voulait cependant pas décevoir.

« Tu sais, Magnus, je ne veux pas te décevoir, mais les sirènes aiment les eaux chaudes... Je doute que le lac noir en possède. »

Alan avait une bonne mémoire et il était sûr que ce qu'il avait lu était ce dont il se rappelait. Il n'avait en revanche lu nulle part où se localisaient précisément les êtres de l'eau, impossible donc d'aller à leur rencontre avec certitude. Il ignorait également que son cousin, loin d'être un imbécile, n'était pas sûr de lui pour rien. Il y avait bel et bien des sirènes en Ecosse.

(1090)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 120
Âge : 12 ans [04.08.2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lisa

MessageSujet: Re: Les sirènes aiment la musique [pv]   Jeu 7 Avr - 1:48

Il a été déjà dit que Magnus n'avait aucune patience, cela s'applique aussi aux autres personnes. Magnus commençait lentement, mais surement, à être un peu soulé par les bougonnement incessant d'Alan a propos de l'Irlande. Au départ il avait tenté à peu près tout ce qui était à sa portée pour lui montrer que même s'ils étaient dans un autre pays l'Irlande n'était pas si loin, il avait joué du fiddle dans la salle commune et d'autres Poufsouffles originaires de leur terre natale avaient poussé la chansonnette. Il avait voulu donner à Alan une gemme qu'ils avaient trouvé dans une grotte en bord de falaise, et ce dernier c'était montré presque désintéressé, acceptant la gemme en bougonnnant et surtout se lançant dans une diatribe de trente minutes sur les merveilles de L'Irlande auquel aucun autre pays ne pourrai jamais se mesurer. Ce qui n'était pas exactement la réaction que Magnus espérait. Une olivine d'une grande rareté, complètement transparente et d'un vert pomme tout à fait uniforme, une de ses pierre préférée ! Magnus avait songé Qu'Alan la regarderait avec des yeux brillant d'émotion, la glisserai dans une pochette qu'il porterai fièrement autour du coup et que ayant un morceau D'Irlande avec lui il serait plus serein vis à vis de son séjour à Poudlard. Néanmoins il en fallait beaucoup plus à Magnus pour baisser les bras, il n'avait qu'une devise, essaies et essaies encore et si tu échoues, essaies encore. Magnus avait abandonné l'idée de faire venir l'Irlande à Poudlard, voyant que ça avait le dont de rendre son cousin encore plus nostalgique. Il avait tenté la technique du "l'Écosse c'est pas si mal", qui avait lamentablement échoué lorsqu'ils s'étaient fait doucher par une averse glacée alors qu'ils étaient entrain de se faire des passes sur le stade de Quidditch. Il avait tenté la technique du " regarde toutes ces jolies filles" qui était surement sa tentative la plus lamentable. Récemment il était passé à la phase du " découvre les merveilles de Poudlard ". Après tout peu importe où était le château, ils se trouvaient quand même dans l'une des plus ancienne et prestigieuse école de magie du monde ! Il avait même EMPRUNTÉ un livre à la bibliothèque pour vous dire, si ça c'était pas un cousin attentionné. Il avait feuilleté assidument l'Histoire de Poudlard, et profitait de moments impromptus pour révéler des informations sur le château et ses mystères à son ainé (de quelques mois mais son ainé tout de même). Entre son jus d'orange et son toast le matin « est-ce que tu savais que ce sont des elfes de maison qui préparent nos repas, et que la cuisine se trouve juste à côté de notre salle commune » était une des informations qui avait eu un des effets le plus efficace sur Alan. Mais fatalement le jeune garçon finissait toujours par retomber dans son mal du pays, fixant avec nostalgie un point vaguement à l'ouest, bassinant Prue toutes les cinq minutes pour qu'ils montent à la tour d'astronomie. Magnus commençait à en avoir un peu ras le chapeau pointu, on aurait dit que son cousin s'était transformé en disque rayé.
Le blondinet n'était pas du tout affecté par le manque du pays, certes ses parents lui manquaient beaucoup et il n'aurait pas dit non à ce que sa mère vienne le border chaque soir, mais ils n'étaient à Poudlard que pour 7 courtes années, il fallait en profiter à fond, ça ne servait à rien de comparer Galway et l'Écosse, c'était de toute façon incomparable.
Si ce qu'il avait vu était bel et bien réel, et il y croyait dur comme fer, alors peut être bien qu'Alan trouverait du bon à être ici.
Après avoir épuisé toute ses ressources sportives pour aller et revenir au bord du lac noir, Magnus se laissa lourdement tomber sur la terre molle, froide et humide aux abords de l'eau, faisant bien attention à ne rien écraser. Il tira sur la manche de son cousin pour qu'il en fasse de même. Et répondit à ses questions en chuchotant.
- Il y a que tout à l'heure, j'étais plongé dans l'étude d'une fourmilière, fascinant d'ailleurs, tu devrais les voir, porter des trucs mille fois plus gros qu'elles avec leur mandibules c'est assez impressio- il se stoppa net dans sa digression en voyant les gros yeux d'Alan, ça n'avait pas l'air de lui plaire de penser qu'il l'avait fait descendre ici pour parler de fourmis. Magnus lui fit son plus grand sourire avant de poursuivre. Bref, j'étais entrain de siffloter Blackberry blossom, que je maitrise encore difficilement sur Minus, c'est mon auriculaire, il ne veut pas m'obéir, on pourrait croire que j'ai totale contrôle sur les mouvements de mes doigts mais apparemment il faut que je travaille ça. Il plia et déplia son petit doigt devant le visage d'Alan qui devait surement se demander où il voulait bien en venir quand même. Je sifflotais et là ! J'ai vu des remous dans l'eau ! J'ai vu une nageoire j'en suis sûr et certain ! Deux fois ! Maman disait que les sirènes aimaient la musique, que c'est comme ça qu'elles entrainaient les marins dans l'eau, n'est ce pas ? Les yeux de Magnus s'agrandissaient d'excitation au fur et à mesure de son explication, mais malgré tout il continuait de chuchoter. Évidemment ça ne doit pas être le même genre de sirènes, il fait froid ici, et c'est de l'eau douce, mais peut être qu'elles aiment bien la musique aussi !
Il désigna son étui à violon du bout du pied.
-C'est pour ça que j'ai pris Minus, pour qu'elles entendent mieux.
Il s'arrêta là dans son explication et attendit la réaction de son rabat-joie de cousin en sortant son précieux violon de son étui, normalement il évitait de le sortir dehors, l'humidité était très mauvaise pour les cordes, mais à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle.

[933]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 411
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Les sirènes aiment la musique [pv]   Dim 10 Avr - 11:02

Magnus se lançait dans des explications prolongées (et ennuyantes, au passage. Qui avait envie de savoir que les fourmis portaient des trucs plus lourds qu'elles ? tout le monde) quand Alan ne put s'empêcher de le fixer avec insistance, incapable d'en croire ses oreilles. Magnus tirait son cousin au lac pour lui raconter sa matinée en immersion dans le monde des fourmis ? Si Alan était direct et allait toujours au but, Fitz', lui, prenait souvent des chemins plus tortueux.

Après avoir divagué quelques secondes, Magnus en vint à l'essentiel et Alan pas vraiment au taquet niveau moral, ce jour-là lui en fut reconnaissant. C'était quand même drôlement mieux quand Magnus racontait l'histoire avec détails sans s'éparpiller dans des anecdotes inutiles. Alan aimait la concision (sans pour autant détester les détails, ce qui était un comble).

« Oui, c'est exact. »

Dans la Mythologie, faillit surenchérir Alan, peu convaincu ceci dit que tout ce qu'on lisait dans les livres était vrai (il savait faire la part des choses, papa lui avait dit). Magnus lui, croyait volontiers à ce genre d'histoires, qui le fascinaient au plus haut point. Il fallait dire que même s'il était un sorcier habitué à voir utiliser la magie, Alan ne croyait pas non plus à tout ce qu'on lui disait. Si les livres lui avaient appris quelque chose c'était comment se débarrasser de la poussière avec un bon chiffon, c'était qu'il fallait toujours utiliser son cerveau et faire preuve de réflexion. Son cousin ne doutait pas que Magnus n'en était pas capable, bien au contraire, mais il avait toujours tendance à se laisser entrainer par ses désirs alors qu'Alan lui, était un fils de Serdaigle, la raison passait toujours avant la reste.

« Mais tu es sûr que ce n'était pas un gros poisson ? »

Non parce que des poissons – merci bien – dans les lacs il y'en avait à revendre. Et de toute taille. L'Ecosse ne devait pas faillir à cette loi. Encore une fois, les souhaits de Magnus pouvaient tout à fait lui avoir fait voir les choses plus merveilleuses qu'elles n'étaient déjà. Certes, avoir de vrais sirènes dans le lac noir aurait été un truc de malade, incroyable et magnifique. Ça voulait dire que les Serpentard pouvaient les voir de par leurs fenêtres (parce qu'Alan savait que la salle commune de Serpentard donnait sous le lac, truc de malade. Truc de GROS malade) et qu'Alan installerait une cabane permanent en bordure de l'étendu d'eau. Même s'il ne croyait pas du tout à leur existence en Ecosse, Alan adorait les créatures magiques, en particulier les sirènes (c'est d'ailleurs en premier pour cela qu'il contredisait Magnus, de peur d'être très déçu si son cousin se trompait).

« Oui, bon certes. Et si une sirène se rapplique, tu comptes lui dire quoi ? Parce que je ne suis pas sûr qu'elles parlent notre langue. »

A vrai dire Alan était même persuadé du contraire. Si les êtres de l'eau parlaient le langage universel magique, c'était qu'ils avaient fait de sacré progrès au Ministère, et que les cours du soir marchaient bien mais les sirènes avaient plus de facilité que les Strangulots, c'est ce qui ressortait des conseils de classe.

« Mais bon vas-y, essaye ! Qu'on en ait le cœur net ! Let's go Music ! »

Force était de constater que l'entrain de son cousin avait contaminé Alan. L'irlandais ne pouvait pas garder sa mauvaise humeur. Il adorait l'eau, il adorait les créatures magiques, il adorait son cousin et le combo des trois donnait toujours de très bons résultats. Peut être Magnus le savait-il, en fin de compte ? Peut être que toute cette opération était destiné à lui redonner la pêche ?! Le résultat ne serait dans tous les cas pas probant si les tentatives de Magnus échouaient. Maintenant qu'il avait bien vendu le produit, ce n'était pas le moment de le casse. Alan n'attendait que ça, voir une vraie sirène de près.

(661)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 120
Âge : 12 ans [04.08.2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lisa

MessageSujet: Re: Les sirènes aiment la musique [pv]   Dim 10 Avr - 21:11

Magnus n'avait pas songé un seul instant que la nageoire avait pu appartenir à une créature non magique. Il avait complètement supprimé les poissons de sa réfléxion. Il y avait une ambiance à Poudlard, à cause de toute cette magie ambiante, qui l'empêchait parfois de réfléchir de manière rationnelle. Si deux options se présentaient à lui, il irait naturellement vers la plus extravagante, parce qu'on était à Poudlard et qu'ici apparemment tout était possible. Il n'y avait qu'à voir les escaliers qui se déplaçaient, les portraits qui vous disaient bonjour, le plafond magique de la Grande Salle. Si toutes ces choses pouvaient être là, alors pourquoi pas des sirènes ?
Le jeune Poufsouffle savait que son cousin n'était pas au mieux de sa forme en ce moment, par conséquent il ne lui tenait pas rigueur de douter de ce qu'il avait vu. Car si effectivement Magnus avait vu une nageoire qui aurait pu être celle d'un gros poisson, ça plus la réponse au sifflement , ça donnait un gros poisson mélomane. Et même s'ils ne voyaient pas de sirènes, ils pourraient voir un gros poisson mélomane, et c'était quand même pas banal.

-Non, j'en suis pas sûr, mais peut être que c'est un gros poisson cool, après tout, c'est toujours intéressant d'observer la faune et la flore qui se trouve en contact de la magie. Ce gros poisson, on va l'appeler comme ça vu que tu as l'air de douter de ma théorie, a réagit à une balade irlandaise, sifflée de ma bouche experte. Si ça n'avait été qu'une fois, ok pourquoi pas, mais deux fois, ça ressemble de moins en à une coincidence. Mais tu as raison, ce n'est pour l'instant qu'une hypothèse. Peut être que j'aurai dû rester seul ici, et continuer à siffloter jusqu'à ce que je vois vraiment quelque chose, peut être que ta présence va la/le déranger, peut être qu'il ou elle n'aime pas le violon !
En tout cas, avec des si et des peut être on metrait un cachalot dans une boîte d'allumette.


Par contre Magnus n'avait pas du tout prévu ce qu'il ferait si jamais effectivement, une sirène pointait le bout de son nez, d'ailleurs, est ce que les sirènes avaient des nez ? Il verrait bien une fois qu'elles sortiraient leur tête de l'eau.

-Franchement j'en sais rien et à la limite on s'en fout. On va faire un showcase ultra privé pour des êtres de l'eau, après ça, on va devenir les king de Poudlard, on nous appelera Magnus and the Melodic Mermaids, oui c'est mon nom parce que c'était mon idée, mais tu aura ta part de gloire aussi. Il tapota amicalement l'épaule de son cousin. Maintenant si tu n'as plus d'objection, je propose qu'on ferme nos clapet et qu'on laisse Minus opérer.

Magnus souriait toujours et était même carrément fier du nom de scène qu'il avait trouvé, il fallait absolument qu'il le retienne, on ne savait jamais, ça pourrait toujours servir.

Il accorda brièvement Minus, demanda du regard à Alan de surveiller le lac et commença à jouer Blackberry Blossom, c'était un morceau d'un niveau intermédiaire, à la mélodie assez simple, mais très rapide et qui demandait comme l'avait dit Magnus, une certaine agilité du petit doigt, Magnus était encore obligé de regarder ce qu'il faisait pour ne pas se planter et ne pouvait pas voir le lac. Les notes coulèrent, fluide et bruyantes dans le silence qui entourait le lac noir, avec l'air frais de l'après midi où chaque bruit semblait résonner dans le silence du parc, la mélodie portait surement jusqu'à la tour d'Astronomie. Magnus songea que même si rien ne se passait, l'instant était tellement cool qu'il laisserait indubitablement de chouettes souvenirs à Alan. Le morceau était très court et lorsque Magnus releva la tête à la fin de celui ci ce fut pour voir une créature étrange, à la peau grise et aux cheveux verts replonger sous l'eau sans même une éclaboussure.
Magnus se retourna vers Alan, qui avait l'air complètement pétrifié, bouche bée et yeux grand ouverts, et le secoua.

-Il s'est passé quoi ?! Pourquoi tu m'as pas dit qu'elle était là !? IL S'EST PASSÉ QUOI ?
Apparemment le chuchotement n'était plus d'actualité.

[702]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 411
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Les sirènes aiment la musique [pv]   Dim 10 Avr - 23:09

Magnus n'avait pas l'air d'avoir envisagé une seule seconde que la nageoire puisse appartenir à un poisson et non à une sirène. Cela fit sourire Alan quelques secondes, avant de lui faire réaliser que si son cousin avait effectivement mal vu, ils prenaient le risque de subir une très grosse déception tous deux. Ce n'était pas le moment de douter de ce qu'on avait cru voir, Fitzpatrick ! L'heure était grave ! Ils allaient enfin faire une découverte scientifique capitale et savoir si les sirènes et êtres de l'eau vivaient ou pas au pied de Poudlard. Et surtout – surtout -  ils pourraient ainsi déposer et confirmer l'idée que les sirènes ne vivaient pas toujours dans des eaux chaudes, comme l'avaient toujours cru les magizoologistes. Alan se chargerait de cette partie là et ne manquerait pas de tordre le cou à tous les "scientifiques" qui avaient eut l'audace d'énoncer un fait sans même le vérifier. Une honte.

« Attends, une balade Irlandaise ? Tu as bien dit une balade Irlandaise ? »

Alan avait eu du mal à le croire, mais c'était pourtant bien le cas. Si quelque chose se passait quand on sifflait un air Irlandais, c'était forcement un signe divin. Il ne pouvait en être autrement.

« Ça veut dire qu'ils ont bon goût ! Magnus ! Ça ne peut pas être un hasard ! Si une créature réagit positivement à une musique Irlandaise c'est forcément ne créature positive ! »

L'enfant unique des Fitzpatrick parut content de cette découverte mais se permit toutefois de rabattre le caquet de son cousin. Alan ne lui en tint cependant pas rigueur, car c'était pour la bonne cause (et plus encore. La science allait peut être avancer grâce à eux ! La science mes amis !).

« Allez go, envoi Minus. »

Pas dans le lac hein, juste dans un solo endiablé. Ce qu'il fit. Blackberry Blossom retentit dans le parc et ricocha très certainement sur le lac noir. Magnus jouait comme toujours divinement bien. Alan n'y connaissait absolument rien en musique mais cet air entêtant plaisait vraiment au petit Carmichael. Et puis Magnus avait toujours bien joué. La famille disait de lui qu'il avait un don. Alan lui, pensait que son cousin était né pour répandre le bonheur tout autour de lui avec dans sa main un Fiddle.

Puis la Terre cessa de tourner. Alan – qui n'avait pas lâché le lac noir des yeux – faillit voir son cœur cesser de battre, quand une créature à la peau grise émergea du lac de façon nette et parfaitement verticale. Elle avait les cheveux verts et c'était sans le moindre doute possible une sirène. Alan les connaissait, il savait tout sur elles. C'était une sirène. Sa tête était comme il l'imaginait, ses cheveux comme il l'imaginait, sa bouche et ses yeux aussi, c'était une sirène. Elle aimait la musique et n'était venue que pour eux, Magnus avait eu une idée de génie et Alan était son cousin, SON cousin. Et c'était une sirène.

« Euh, ben...»

Fut la seule réponse audible à la tentative de meurtre de Magnus envers son Alan. Il était trop secoué par son cousin pour reprendre vite ses esprits. De toute manière, le Poufsouffle était trop sous le choc pour reprendre ses esprits un jour. Car même si l'apparition qui avait duré quelques secondes et marquait le plus beau jour de sa vie était merveilleuse, elle était bel et bien déjà terminée, la sirène ayant disparu plus vite et plus discrètement que son ombre.

« Il y'en avait une. Une sirène je veux dire. Je l'ai vue. J'ai pas osé bouger de peur qu'elle parte, mais je l'ai vue. »

Magnus et Alan n'avaient plus qu'à courir à poil dans tous le château, aller embrasser McGonagall, faire le tour des salles communes, et plonger dans le lac pour finir sauter de joie et marquer ce jour d'une pierre blanche scintillante Magnus en avait plein sur le calendrier. Ce jour était LE jour où ils avaient VU 1) une sirène 2) dans le lac noir 3) dans un pays où les eaux n'étaient pas réputées chaudes. Rhabillez-vous, les scientifiques Bande de nazes !

Dans tous les cas Alan était encore bien trop sous le choc pour encore oser se réjouir, comme si parler allait briser ce moment de perfection à tout jamais et faire fuir les sirènes à l'autre bout du lac d'où elles ne reviendraient jamais.

« Et je vote pour Magnus and the Melodic Mairmaids. »

(752)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 120
Âge : 12 ans [04.08.2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lisa

MessageSujet: Re: Les sirènes aiment la musique [pv]   Lun 11 Avr - 0:50

Ils avaient réussi ! La théorie de Magnus était confirmée ! Il était le plus grand génie de tout les temps ! Newt Scamander pouvait aller se rhabiller ! Des sirènes en Ecosse ! Dans le lac noir ! Quelle découverte mes aïeux...
Heureusement que Magnus et Alan étaient trop jeunes pour savoir que la deuxième tâche du dernier tournois des trois sorciers avait fait appel aux sirènes vivant dans le lac, ou que Newt Scammander mentionnait dans son ouvrage Créatures Fantastiques et où les trouver, qu'il y avait en Écosse des selkies, l'espèce de sirène vivant dans les eaux froides. Laissons à ces enfants la joie ignorante de croire avoir découvert une nouvelle espèce dans un lac fréquenté par des milliers d'étudiants depuis des centaines d'années. Enfin peut être qu'il ne l'avait pas découvert, mais ils avaient au moins trouvé, et par eux même c'est important, que les sirènes de Poudlard étaient plutôt branchées, gigue irlandaise.
En parlant de gigue Magnus avait reposé Minus dans son étui et était entrain dans danser une avec son cousin, une gigue de célébration, ponctuée du rire très bruyant et communicatif du jeune Fitzpatrick, même si lui même n'avait rien vu, le garçon était on ne peut plus heureux, d'une part parce que sa théorie était confirmée et deuxièmement parce qu'avec un évènement comme ça dans sa boite à souvenir, Alan allait peut être arrêter de ronchonner pendant au moins quelques jours !
Lorsqu'à bout de souffle il s'arrêta enfin de danser, ce fut pour ranger Minus bien proprement dans son étui.

-J'aurais bien aimé la voir plus longtemps, elle faisait un peu flipper franchement, c'était carrément pas la sirène avec les beaux cheveux blonds et le bikini en coquillage. Tu crois que c'est le froid qui fait ça ? Genre, que leur peau devient plus épaisse pour tolérer le froid. J'aimerais tellement les voir plus longtemps. Est ce que tu penses que ça fait parti des règles la baignade dans le lac ?

Magnus était très respectueux des règles et de l'autorité en générale, il n'existait malheureusement pas de règlement intérieur de Poudlard et mis à part deux trois règles élémentaires, pas de magie dans les couloirs et interdiction de s'approcher de la forêt, Magnus devait souvent faire au jour le jour. Généralement il profitait des cours de métamorphose pour poser au professeur McGonagall les interrogations qu'il avait sur la vie à Poudlard, il avait récemment appris qu'il n'avait pas le droit d'essayer de prélever une brindille au saule cogneur pour l'étudier et même qu'il lui était fortement déconseillé de trop s'approcher de l'arbre s'il tenait à sa vie, c'était toujours bon à savoir.

Franchement pour Magnus & the melodic mermaids, j'ai dis ça comme ça. Mais ça sonne vachement bien en fait. Je crois que ce sera tout pour aujourd'hui non ? Je pense qu'elle a dû comprendre notre manège. En plus il faut que je m'entraine à jouer Blackberry Blossom sans regarder mes doigts si je veux pouvoir voir sa tête la prochaine fois.

Magnus pensait bien que la sirène avait apprécier leur petit concert, mais il fallait lui laisser le temps de redescendre dans les profondeurs du lac pour prévenir toutes ses copines sirènes afin qu'ils aient une vrai audience la prochaine fois. Le jeune Poufsouffle songea qu'il valait surement mieux éviter de trop ébruiter l'information, c'était un coup à ce que n'importe quel guignol avec un kazou vienne siffler au clair de la lune pour voir les sirènes et qu'elles prennent la mouche parce que c'était trop mauvais.

- Je suis trop content que tu aies été avec moi pour voir ça en tout cas !

Et trop content était presque un euphémisme pour qualifier l'état euphorique dans lequel il se trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 411
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Les sirènes aiment la musique [pv]   Lun 25 Avr - 10:14

De joie, Magnus et Alan se laissèrent aller à une gigue endiablée dans le parc de Poudlard, leurs rires raisonnant à l'autre bout du lac noir. C'était la fête. Non, mieux, c'était le paradis ! Ils avaient vu une sirène dans le lac de Poudlard, et elle les avait écoutés jouer enfin, Magnus quoi ! Quoi de plus incroyable ?!

Notons bien que depuis toujours Alan est un grand défenseurs des animaux en général, mais aquatiques en particulier. Il les adore. Vraiment. Les animaux aquatiques, tous autant qu'ils sont, ont toujours fascinés au plus haut point le petit Carmichael. Strangulots, Sirènes, Calmar Géant, Verlieu, Hippocampe, Kappa, Kelpy, Boullu, Serpent de mer, Rémora, Shrake et j'en passe, sont autant de créatures qu'Alan a toujours voulu voir de ses propres yeux et pour lesquelles il vendrait la petite sœur qu'il n'a jamais eu.
Bon certes, il lui était déjà arrivé d'apercevoir quelques une d'entre elles, notamment de nombreux Strangulots agressifs dans les lochs d'Irlande, mais aussi un Kelpy, pendant des vacances d'été avec ses parents (il l'avait vu de loin), dans un lac assez éloigné de Galway. Il avait même réussi à voir un Boullu dont les jambes avaient été nouées par les êtres de l'eau (une pratique très courante en fait, les Boullus étant pour les Sirènes des êtres nuisibles). C'était plutôt rigolo à voir.

« Déjà oui, la baignade est interdite, mais ce n'est pas sans raison. Tu sais que le lac noir possède lui aussi des Strangulots ?  Oui, comme chez nous en Irlande... Donc à moins que tu n'aies envie de te faire déchiqueter en milles morceaux ou entraîné au fond de l'eau, je te le déconseille ! »

Alan rigola, bien conscient du fait que les Strangulots à eux seuls (sans parler du Calmar Géant donc) mettaient fin à toute idée de baignade et donc d'exploration dans le lac noir. Alan était content d'avoir fait le rapprochement entre les lochs d'Irlande (qui n'avaient donc d'inconvénient que les Strangulots) et ceux d'Ecosse, qui se ressemblaient donc en de nombreux points hormis esthétiques, ceux de Galway étaient un peu plus beaux.

« Oui, on reviendra une autre fois, là je ne pense pas qu'elle revienne ! »

Quand Magnus lança l'idée d'apprendre à jouer sans regarder les doigts, Alan ne put qu'approuver. Si son cousin pouvait voir une sirène aussi longtemps que lui, ce serait un vrai plus !

« Ah oui, impérativement ! C'est l'air que tu maîtrises le mieux ? Non parce que la prochaine fois, c'est pas négociable, il faut que tu la vois aussi longtemps que moi ! »

Alan riait de bon cœur, tous ses soucis passés allègrement oubliés. Seule la présence de son cousin, combinée à de la musique Irlandaise, à de l'eau et à des créatures magiques aquatiques sympa avaient cet effet là sur lui. Ça le rendait de si bonne humeur qu'il était reparti pour une semaine entière à ne pas repenser à son Galway natal.

[Terminé pour Alan]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Poufsouffle

Parchemins : 120
Âge : 12 ans [04.08.2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lisa

MessageSujet: Re: Les sirènes aiment la musique [pv]   Mer 18 Mai - 22:58

Magnus était si content de voir qu'il avait réussi à donner le sourire à son cousin. Il était extrêmement fier de lui, même si une grande partie du mérite revenait à la sirène. Il faudrait qu'il songe à la récompenser. Quel genre de cadeau est ce qu'une sirène d'eau douce aimait. Il faudrait qu'il se renseigne. Mais si ça se trouve, la musique devait être un cadeau en soit...Les profondeurs du lac devaient être sombres, froides et affreusement silencieuses, c'était pas étonnant que ces pauvres sirènes aimassent (bim imparfait du subjonctif, qu'est ce tu vas faire) tant la musique.

Alan l'informa que la baignade était bel et bien interdite, à cause des strangulots, créatures horribles qui avaient peuplé les histoires effrayantes que les élèves plus âgés de leur maison racontaient le soir. Des histoires à base de « je connais une fille, et ben sa soeur avait une copine qui était à Poudlard et qui s'est fait attaqué par des strangulots alors qu'elle se baignait, ils l'ont entrainé vers le fond et on ne l'a jamais retrouvé... » le tout raconté à la lumière de bougies, de quoi vous faire bien flipper de marcher ne serait-ce que dans une flaque d'eau un peu profonde. Le blondinet croyait à ces histoires dur comme fer et c'était même fait des petites frayeurs dans la douche en imaginant qu'un strangulot réussissait à remonter les canalisations pour lui attraper la jambe pendant qu'il se lavait. Il ne pu réprimer un petit frisson d'angoisse en songeant aux stangulots qui peuplaient le lac, et dire que l'administration de Poudlard leur avait fait traverser le lac sur des barques ! En bois ! En pleine nuit ! Encadré par un unique adulte ! Vraiment parfois Magnus comprenait pourquoi il n'y avait pas de règlement écrit, tout était tellement plein de contradictions qu'il ne valait mieux pas qu'il soit noté quelque part.

Magnus ne comprenait pas pourquoi son cousin rigolait en mentionnant les strangulots, il lui jeta un regard perplexe, puis songea qu'il était surement encore sur son petit nuage d'avoir vu une sirène et que son amour pour les créatures aquatiques devaient biaiser son jugement, mais quand même...
Ils remontaient d'un bon pas vers le château, Magnus avait hâte qu'ils puissent raconter ça à Prudence et qu'il prévoient leur prochain concert privé au bord du lac.

- Non c'est pas du tout l'air que je maitrise le mieux, c'est celui que j'apprends en ce moment, j'aurais pu jouer des choses plus faciles, mais comme elle a réagit à ça, j'avais peur qu'elle ne se pointe pas si je jouais autre chose. Mais quand on l'aura apprivoisé avec cette chanson, je jouerai d'autres choses, peut être qu'elle a une chanson préféré. Je me demande si y a moyen de communiquer avec elle...

Magnus était capable d'apprendre une autre langue si ça voulait dire pouvoir communiquer avec des créatures magiques.

-C'est quand même franchement dommage qu'on commence à étudier les créatures magiques que dans trois ans... Peut être que le professeur Chourave pourrait nous renseigner...

Ils étaient arrivés en bas des marches du grand hall. Magnus aurait bien dégusté un chocolat chaud pour fêter ça, peut être qu'un des grand en aurait amené des cuisines dans la salle communes des Poufsouffle, vu que le temps qu'il faisait et la gourmandise légendaire des Poufsouffle c'était fort probable, le jeune homme accéléra le pas, entrainant son cousin à sa suite, vers la chaleur douillette de la salle commune des jaune et noir.

[terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sirènes aiment la musique [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sirènes aiment la musique [pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De la bonne musique !
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La musique au Moyen Âge
» Parlementaires « Ne vous laissez pas effrayer par les sirènes de la haine »
» musique amerindienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: