AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [DEFI 30 BAISERS] Quentin Montgomery-Bones

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Ministère

Parchemins : 1668
Âge : 31 ans [16/05/80]
Actuellement : Tireur de baguette magique d'Elite


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan & Jason

MessageSujet: [DEFI 30 BAISERS] Quentin Montgomery-Bones   Jeu 28 Avr - 9:13

Quentin Montgomery-Bones

“Un baiser fait moins de bruit qu'un canon mais l'écho en dure plus longtemps.”
.

#1 : Où est la sortie s’il vous plait ? { Susan Bones }
#2 : Bal masqué
#3 : Le baiser qui n’en est pas vraiment un
#4 : Cauchemar
#5 : Grimm, Perault
#6 : Drapeau blanc
#7 : Help
#8 : Embrasse-moi
#9 : Noir et Blanc
#10 : Les sept pêchés capitaux
#11 : Crépuscule
#12 : En pièces
#13 : La pire erreur de ma vie
#14 : Enfer et damnation
#15 : Logique
#16 : Conte de Noël
#17 : Adieu
#18 : La cerise sur le gâteau
#19 : Double jeu
#20 : Il était une fois
#21 : Chaque jour qui passe
#22 : Le bon côté des choses
#23 : Colocation
#24 : Echecs
#25 : Si seulement je pouvais lui manquer
#26 : Pacte avec le diable
#27 : Attention… Moteur… Ca tourne !
#28 : A l’envers
#29 : Euphorie
#30 : Tea Time
#31 : Reviens-moi
#32 : Silence absolu
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.signouret-chocolatier.fr/


Ministère

Parchemins : 1668
Âge : 31 ans [16/05/80]
Actuellement : Tireur de baguette magique d'Elite


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan & Jason

MessageSujet: Re: [DEFI 30 BAISERS] Quentin Montgomery-Bones   Jeu 28 Avr - 9:14

SUSAN BONES

La Taupe
Cachots de Poudlard
Novembre 1997
Personnages concernés : Quentin Montgomery, Susan Bones & des élèves de Gryffondor et de Serdaigle
Thème : Où est la sortie s’il vous plait ?

Contexte : Les Carrow maintiennent un climat de terreur à Poudlard et n'hésitent pas à sanctionner lourdement les élèves qui montrent de l'opposition à leurs méthodes. Les préfets de Serpentard en tête de liste sont leurs meilleurs bras droits, ils obtiennent donc d'eux d'office une confiance quasi-aveugle.
Etat : Réel (Élément du passé)
Mots : 1984
--> De l'autre côté du miroir <--


Quentin venait de quitter Dawn, sa meilleure amie et tout comme lui préfète enfin lui il était préfet, pas préfète pour se rendre dans les cachots, quand il se fit interpeller par Amycus Carrow, un des mangemorts qui tenait à présent l'école d'une main de fer, tâchée de sang.

Quentin avait toujours détesté cette espèce de créature : cruelle et maléfique. Déjà, les notions de sang-pur, sang-mêlé et sang moldu l'avoir toujours passablement agacé. Quentin était un Serpentard moderne, dirons-nous. Il se plaisait surtout à croire qu'il était un Serpentard intelligent. A quoi bon juger les gens sur le potentiel magique de leur parents ? Tant qu'on était dans les critères de jugement injustes, pourquoi ne pas juger les gens sur leur couleur de peau ? Ou par leur lieu de naissance, peut être ? Ce n'était en d'autre termes rien de plus que du racisme. Quentin n'avait jamais connu son père à l'instar de ses frères et soeurs et en ça, il ne se sentait pas de prôner telle ou telle valeur génétique si lui même ne les avait pas je ne m'appelle pas Lord Voldemort moi. Il était un Serpentard pour qui l'intellect et la débrouillardise comptaient plus que l'ascendance magique. Et il était un peu le seul dans son cas (du moins le croyait-il).

Quentin détestait les Carrow plus que les autres parce que ces deux mangemorts là, en plus d'être incroyablement stupides et mauvais, étaient cruels gratuitement. Entendons par là que s'ils pouvaient s'en prendre à des élèves plus jeunes et plus que petits qu'eux sans raison apparente, ils ne s'en privaient pas. Les cachots étaient à ce titre devenus leur salle de torture attitrée. Ceux qui étaient réfractaires à leur enseignement, qui délibérément se montraient hostiles ou qui n'avaient fait que passer au mauvais endroit au mauvais moment, avaient droit à un aller simple vers cachots-land ou une séance de torture made in Serpentard les attendait.
Car les Carrow ne se salissaient la plupart du temps pas les mains. Pourquoi le faire quand on pouvait faire une pierre deux coups et enseigner aux Serpentard de nouvelles techniques de tortures magiques pratiques et non plus théoriques ? Quentin voulait vomir à chaque fois qu'il faisait ça, mais préférait maintenant imaginer la tête d'Alecto quand on l'obligeait à torturer un élève. Ça rendait les cris un peu plus supportables. Notez au moins qu'il avait au moins travaillé sur une chose, c'était réduire la puissance de ses sorts. Depuis toujours il faisait tout pour que ses sorts soient irréprochables, puissants et efficaces. Maintenant Quentin essayait l'air de rien de leur donner le moins d'effet possible. Il était hélas maintenant un accoutumé de l'Endoloris, qu'il avait par deux fois été obligé d'utiliser sur des 1ères années. Le Serpentard en faisait encore des cauchemars et était loin d'en être fier.

Amycus donna une mission à Quentin, le préfet des Serpentard en qui il avait toute confiance. De nouveaux élèves avaient été amenés dans les cachots, notamment des Gryffondor et une Serdaigle, et c'était Quentin qui été chargé de leur poser les questions. Du moins le temps qu'Amycus arrive et remplace au pied levé le préfet, pour décider du sort des jeunes élèves. En parfait petit soldat qu'il était, Quentin fit mine d'obéir aveuglément au moindre désir de son professeur.

« Très bien professeur, je m'occupe d'eux. »

Quentin ne mentait jamais. Non il préférait jouer sur les mots, c'était plus drôle.

Sans attendre, le préfet des vert et argent fonça vers les cachots où il savait que plusieurs Serpentard seraient déjà présents. Les cris qui résonnaient dans les couloirs des cachots ne le firent pas mentir. Ils étaient nombreux.

Quand il arriva dans la salle dite 'd'interrogatoire' Quentin eu la mauvaise surprise de constater que Grégory Goyle, Vincent Crabbe et plusieurs de leurs petits amis étaient présent et avaient déjà la baguette en action. Le triplé Montgomery n'eut d'autre choix que d'asseoir sa position avec assurance et conviction. Sinon il prenait le risque de subir le même sort que les prisonniers.

« Vous vous êtes bien amusés ? Maintenant vous dégagez, c'est mon tour. »

Si quelqu'un s'était attendu à la plus entière coopération des Serpentard, il était un idiot. Crabbe surpris par l'arrivée de Quentin, lui répondit avec l'intelligence et le calme qui le caractérisait tant.

« Moi pas être content, toi partir laisser nous continuer Ah ouais, et pourquoi ce serait ton tour, Montgomery ? Ce sont nos prisonniers, c'est à nous de les interroger. »

Quentin avait beau toujours faire preuve de sang-froid, face à de pareils illettrés c'était toujours dur pour lui. Mais il avait un rôle à tenir, aussi.

« Ah parce que tu les interroges là ? Sache que pour avoir des réponses il faut déjà poser des questions, abruti. Et personne ne t'as demandé de t'en occuper. Maintenant vous décarrez ou Amycus sera ravi d'apprendre que vous désobéissez à votre préfet. »

Les Serpentard eurent un soupçon d'hésitation et certains firent néanmoins quelques pas en direction de la porte. Pas Crabbe, ni Goyle. Ceux là étaient toujours plus durs à convaincre. Quentin sortit prestement sa baguette et avant que ni le dinosaure ni le batracien n'agissent, la pointa sur Crabbe en lançant :

« Et si tu as encore un problème avec les ordres d'Amycus Carrow, sache que moi aussi je suis très rapide pour jeter des sorts. Même contre vous deux. »

Quentin était connu pour être assez doué en duel et peu de personnes (Dawn peut être ?) n'arrivaient à le désarmer. C'était sa passion, il avait travaillé dur pour arriver à ce résultat là.

Les deux Serpentard finirent par partir en lançant un regard tellement mauvais au préfet que Quentin se promit d'être extrêmement vigilant avec eux pendant au moins 15 jours. Ils étaient incroyablement idiots, mais n'oubliaient jamais leurs échecs du moins pour l'instant et jamais non plus de les faire payer.

« A nous quatre ! »

Quentin était enfin seul avec ses deux petits Gryffondor et sa petite Serdaigle. Les élèves pleuraient tous, les sortilèges Impardonnables avaient hélas été rapidement intégrés et maîtrisés par les vert et argent. Quentin vérifia que le couloir était libre et sans attendre, d'un coup de baguettes, libéra de leurs chaines les 3 individus. Ils lui lancèrent tous un regard inquiet en empli de peur, s'interrogeant sur leur sort.

« Relax les petits, je suis là pour vous délivrer. Vous allez faire exactement ce que je vous dit. Je vais vous mettre en lieu sûr. Sachez que dans tous les cas, si vous vous refaites recapturer un jour – ce qui ne devrait pas arriver, mais soyons prudents – ne dites jamais que c'est moi qui vous ai libéré. Je ne pourrai plus aider personne, sinon. »

Quentin alla porter la jeune fille qui au sol, refusait de quitter sa position du fœtus. Subir un Endoloris à 11 ans, Quentin ne préférait même pas imaginer ce que ça laissait comme séquelle une fois adulte.

« Euh, où est la sortie s'il vous plait ? »

Quentin se tourna et vit un des petits Gryffondor debout, manifestement prêt à aller gambader dans les cachots pour retrouver sa liberté. Le préfet retint un sourire et tout en portant la petite fille, accompagna les 3 élèves vers un endroit sûr.

L'endroit sûr en question était pour l'instant une salle de classe vide qu'il avait pris soin d'ensorceler pour repousser les intrus. Il leur promis de leur apporter à manger dès le soir et de quoi dormir. Il s'arrangerait ensuite avec Dawn pour leur trouver un meilleur endroit de vie (puisqu'il était exclu qu'ils retournent dans leur salle commune) et avec leur famille et amis pour leur effets personnels. Bref, il s'occuperait d'eux une fois qu'il aurait sonné l'alarme auprès des Carrow.

Crabbe, Goyle et leurs amis n'avaient encore une fois pas été assez vigilants et laissé s'échapper les prisonniers. Quels idiots ! Un petit sortilège d'amnésie aux principaux intéressés suffirait à les faire passer pour les coupables idéals et Quentin savait déjà comment réunir le petit groupe pour leur jeter le maléfice. Son plan n'avait aucune faille, si ce n'était...

« Il y a quelqu’un ? »

Le préfet avait entendu un bruit dans le couloir et l'idée que quelqu'un le suivait traversa l'esprit du Serpentard. Son estomac se noua, quand soudain l'impensable se produisit. Contre toute attente, c'était sa petite amie Susan qui venait d'apparaitre comme par magie à l'angle d'un couloir. Quentin fut si choqué qu'il en perdit presque ses mots et après la peur de s'être fait repérer par les sbires des Carrow dont il faisait officiellement parti, certes, c'est la suspicion qui l'envahi. Qu'est-ce que sa petite amie faisait donc dans les couloirs de l'école, seule, par cette heure-ci ? Elle le suivait ? Elle n'avait pas confiance en lui ? Pire, elle le trompait ? Dans tous les cas, Quentin en était sûr, elle n'était pas seule. Des murmures l'avait imperceptiblement précédée.

« Avec qui tu parlais ? J’ai entendu chuchoter. »

Quentin brandit sa baguette et avança dans le couloir pour trouver la présence qui aurait résolu tout cet imbroglio toi aussi parle Italien. La présence d'Alexander, par exemple, qui aurait voulu avoir le cœur net que Quentin n'était définitivement pas quelqu'un de mauvais et que les théories de Susan selon lesquelles son petit ami agissait comme taupe contre les Carrow étaient fondées. Mais non, ça aurait été trop beau. L'amant de Susan aurait très bien pu se cacher derrière une armure, aussi et la Poufsouffle aurait pu s'annoncer auprès de Quentin juste pour le couvrir. C'était également possible, sauf que Quentin connaissait suffisamment bien sa petite amie pour savoir qu'elle ne le tromperait jamais naïf que tu es. Pas qu'il était irrésistible quoique, mais il savait que Susan n'était pas du genre à tromper. A rompre oui, mais pas à tromper.

Alors que Quentin était plus que jamais convaincu que sa petite amie lui cachait quelque chose (la coïncidence était quand même unique, il tombait sur elle le soir où, à la barbe des Carrow, il avait exécuté le plus beau sauvetage de premières années de la décennie) tu bosses pour eux, c'est ça ? Avoue, AVOUE !, sa suspicion ne fut pas difficile à décrypter.. et après un petit interrogatoire made in Montgomery, Susan ne put que se confondre en aveux une femme, c'est faible.

Elle lui avoua qu'elle avait volontairement fait un détour dans son ronde de préfète rien que pour le voir, alors que c'était parfaitement interdit de quitter son poste et qu'elle le savait et qu'elle s'en fichait. Dans un premier temps inquiet que Susan le prenne pour un saucisson biiiien mon garçon, Quentin ne put que se féliciter d'avoir une petite amie aussi attentionnée, courageuse, attachante et aimante looser. Elle se précipita d'ailleurs sur lui pour l'embrasser tendrement et le Serpentard ne put que lui rendre son baiser.

Mais ce n'était pas l'heure aux papouilles. Quentin allait de ce pas devoir effacer la mémoire à court terme de Crabbe, Goyle et leur clique et dans la foulée, aller prévenir les Carrow que les prisonniers avaient réussi à s'échapper. Tout ça en étant convainquant. Et il serait plus convainquant sans Susan dans les pattes.

« Et tu me manques aussi... Mais il faut vraiment que tu retournes au sous-sol… Si quelqu’un s’aperçoit que tu as déserté ton poste… Tu risques d’avoir de gros problèmes… »

C'était vrai... et ça lui donnait à la fois un prétexte pour se débarrasser d'elle et retourner lui-même dans les cachots.
Très franchement, la déclaration de sa petite amie l'avait touché, il n'aurait pas cru Susan capable d'un tel geste pour lui. Elle qui était d'ordinaire assez distante, pudique et timide. Ça faisait plaisir de voir qu'il ne la laissait pas indifférent.
Mais elle aurait tout de même pu choisir un moment un peu moins stressant pour lui pour lui témoigner son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.signouret-chocolatier.fr/
 
[DEFI 30 BAISERS] Quentin Montgomery-Bones
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Défi] 30 baisers - Quentin Montgomery [TERMINE]
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» | Défi - 30 Baisers * [ 25/30 ] |
» Les Baisers de Malmédy
» Bones...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Les galeries :: Défi - Les 30 baisers-
Sauter vers: