Forum rpg se déroulant 14 ans après les livres d'Harry Potter
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ Brighton ] Et il n'en resta plus que deux [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1518
Âge : 24 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
Lieu d'habitation: Brighton (Angleterre)
Multi-compte de: Tempérance Biel, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Mary Donovan, Maïlys Di Bartolomeo, Faith Of Curty

MessageSujet: [ Brighton ] Et il n'en resta plus que deux [ PV ]   Ven 29 Avr - 21:38

Et il n'en resta plus que deux
Emma & Nicolas


Emi Burton


Emma ne se faisait pas aisément des amis. Des connaissances oui, des copains, des gens avec qui discuter de la pluie et du beau temps, avec qui plaisanter ou à qui demander un coup de main pour maîtriser la monstruosité du jour que leur présentait Hagrid: pas de problème. Elle était sociable et elle avait la parole facile. Mais des proches, en qui elle avait entièrement confiance et pour qui elle aurait été prête à tout (et réciproquement) ? Non, eux on les pouvait les compter sur les doigts d'une main, et former ce genre de lien avait requis des années d'entretien et d'attention oui il s'agit de plantes en pot. Malgré son parcours scolaire quelque peu chaotique au lendemain du décès de son père, Emma avait su conserver dans son entourage les personnes qui avaient le plus compté pour elle au cours de ses années d'études à Poudlard. Charisma, Nick et plus récemment Mary demeuraient le petit noyau dur qui rendait sa vie toujours un peu plus gaie ne serait-ce que parce qu'ils en faisaient partie. Pourtant, les choses auraient aisément pu en être autrement après son départ de l'école.

Sa vie avait été mouvementée dernièrement, son travail à Sainte-Mangouste occupant ses journées mais également ses pensées plus que de raison parfois. Elle était rentrée du colloque auquel elle s'était rendue à Nancy portant avec elle la réalisation très nette d'avoir depuis quelques temps trop négligé... tout, en dehors de son travail. Elle voyait Mary parce qu'elles habitaient ensemble - et lui adressait au minimum un grognement s'apparentant à un salut à la table du petit-déjeuner le matin -, et s'arrangeait pour passer du temps avec Charlie - ce qui était facilité par le fait qu'ils travaillaient tous deux au même endroit. C'était clairement un minimum vital, parce qu'autrement elle n'aurait plus rien connu d'autre que le papier peint défraîchi de l'hôpital et les regards plus ou moins moroses de ses collègues. Cependant, deux anciens compagnons d'armes de Serdaigle commençaient sérieusement à lui manquer.  

Elle avait réservé sa soirée pour la passer avec Carry et Nick, sans interruptions ni distractions. Mary était partie en expédition au Pérou quelques jours plus tôt, et Charlie, malgré ses protestations, n'était pas convié à cette réunion d'anciens Serdaigles "c'est un club très privé Serdaigle, tu comprends ?" Ils étaient ensemble depuis suffisamment longtemps (3 ans ! Ça lui semblait si surréel) pour qu'il connaisse ses amis, mais en l'occurrence, Emma voulait - égoïstement, elle le reconnaissait - ne les avoir que pour elle. Si se retrouver en trio ainsi arrivait souvent lorsqu'ils étaient encore à l'école, la vie d'adulte et les obligations de chacun faisaient que ça n'était plus aussi évident désormais.
 
« Faites comme chez vous ! » s'exclama-t-elle joyeusement en ouvrant la porte de l'appartement sur Charisma et Nicolas. Elle avait emménagé à Brighton avec Mary il y avait de cela plus de trois ans à présent aussi celui-ci n'avait-il plus de grands secrets à dévoiler. Elle avait tâché de minimiser le désordre ambiant - ou au moins de le camoufler - et était plutôt satisfaite du résultat. Le salon et la cuisine avaient le mérite d'être présentables (pour ne pas dire que la chambre de Mary ressemblait en revanche à une zone de guerre, puisqu'elle avait dû accueillir tout le désordre ne pouvant être habilement réorganisé "bien sûr que non ce n'est pas une gigantesque pile de vêtements emmêlés, c'est une table basse New Age. Tu n'y connais rien à l'Art de toute façon !"). Hippocrate, le chat cambrioleur, sortit de sa cachette près du radiateur pour observer les nouveaux arrivants. « Comment ça va ? Je suis tellement contente qu'on fasse ce dîner ! » Elle adressa un sourire lumineux à ses deux amis. « Oh, d'ailleurs en parlant de dîner... Vous voulez commander quoi ? » Elle eût une grimace d'excuse. Elle était rentrée directement de l'hôpital et n'avait nullement eu le temps de préparer quoi que ce soit, ce dont ses amis s'étaient probablement doutés. La cuisine n'était pas le plus grand de ses talents elle qui en a tant !, dans tous les cas. Elle savait cuisiner un certain nombre de plats, et ce plutôt bien. Elle n'était pas de ceux qui mettaient les coquilles d’œufs dans leur pâte à gâteau, merci bien ! Cependant, elle avait rarement la patience de s'y mettre. C'était plutôt le job de Mary, au sein de leur colocation. Guillerette, elle posa un regard interrogateur sur Charisma, constatant que celle-ci ne semblait pas décidée à s'installer. « Carry ? » Je t'assure que j'ai rangé, tu peux entrer en toute confiance la voie est libre ! Ne fuis pas s'il-te-plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 439
Âge : 24 ans
Actuellement : Assistant social pour sorciers


Informations supplémentaires
Lieu d'habitation: Londres (appartement en banlieue)
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [ Brighton ] Et il n'en resta plus que deux [ PV ]   Mer 22 Juin - 10:49

Nicolas avait toujours eu des tendances dépressives qui ne s'étaient pas améliorées avec l'âge adulte. Si cela l'avait rendu très tôt mature (si, si, on vous jure), cela pouvait aussi perturber des gens qui ne le connaissaient pas aussi bien que Carry et Emma, ses deux amies les plus proches. En l'occurrence, Nick était quelqu'un de vraiment sociable, des amis, il en avait un paquet : Sibelle, Marilie, Corey… pour ne citer qu'eux et se limiter au club des Serdaigles mais des amis qui savaient que derrière ses sourires et sa bonne humeur apparente se cachait quelque chose de plus sombre et de plus dangereux, il n'y avait que peu de monde. Il avait eu un mieux à une époque, car la fin de ses années à Poudlard et le début de sa vie d'adulte s'étaient bien passé, puis, quelque chose avait cloché, comme une horloge qui se dérègle petit à petit, seconde après seconde, jusqu'à ne plus fonctionner correctement du tout. Linoah l'avait trompé. Oh, bien sûr, il lui avait pardonné cet écart de conduite ! La première qualité de Nicolas, qui était aussi son premier défaut, était son grand cœur. Mais cela l'avait fait retomber dans la spirale de la douleur et du chagrin qu'il avait accueilli comme on retrouve une vieille amie. Il l'avait embrassé et ses poignets étaient redevenus rouges et scarifiés. Ce qu'il cachait de toute façon à grand renfort de bracelets en cuir larges qu'il recouvrait ensuite d'autres plus fins en métal ou non qui s'entrelaçaient. Cela lui donnait un style un peu mauvais garçon qui avait toujours contrasté avec sa figure d'ange blond. Son patron lui avait signifié deux ou trois fois que ça n'allait pas avec son emploi d'assistant social, agacé Nicolas avait enlevé son attirail et montré ses cicatrices (alors pas encore ré-ouvertes) : « Vous trouvez que montrer ça à des gens dans le malheur c'est mieux ? » Cela avait définitivement clôt le débat pour de bon. Par ailleurs, Nick était plutôt bon dans son métier. Il aimait aider les autres, c'était une réelle vocation.

Retrouver Carry et Emma qui savaient lire en lui comme dans un livre ouvert le rendait à la fois heureux et apeuré. Si elles comprenaient ce qui se passait depuis près d'un an, il allait passer un sale quart d'heure. Il mit ses bijoux et tira sur ses manches. Heureusement, la saison était assez froide pour qu'il en mette des longues. Et il n'y avait aucune raison qu'elles lui demandent à voir en-dessous ses bracelets, elles pensaient parfaitement savoir ce qui s'y trouvait. « Courage mon vieux. » S'encouragea-t-il avant de transplaner et de retrouver dans un premier temps Carry qui le darda de son regard bleu glacial. Il frémit mais ne broncha pas outre mesure sous ce regard. Carry ne dit rien (en dehors des salutations d'usage) et ils entrèrent chez Emma.

« Salut ma belle ! » Dit-il en souriant à son ancien amour d'adolescent en la serrant dans ses bras avec familiarité. Nicolas aimait la taquiner en en faisant des tonnes. Et jouer le trublion de service était le rôle qu'il préférait, surtout que sinon ils ne se seraient pas marrés souvent à l'école vu les caractères respectifs de Charisma et de Emma – toutes les deux si sérieuses et si scolaires ! -.

Rapidement, cependant, Carry parut soucieuse. « Tout va bien Carry ? » Demanda à son tour le blondinet, laissant de côté la question du dîner – même s'il avait faim, ça pouvait attendre -. Charisma avait le regard trouble qu'elle arborait quand elle avait une vision du futur proche. « Emma... » Commença la brunette en revenant parmi eux en grimaçant. « Je suis sincèrement désolée mais il semblerait que mon fils ait de la fièvre. Ou du moins il va en avoir dans moins d'un quart d'heure. Je vais devoir vous laisser au bon soin de monsieur Jones. » Elle s'approcha néanmoins de son amie, la prit dans ses bras elle aussi (ce qui était plus étonnant que dans le cas de Nicolas), et lui chuchota à l'oreille : « Monsieur Jones nous cache quelque chose ». Avant de se redresser, souriante – du moins autant que pouvait l'être Charisma -. « Ce n'est que parti remise ! » Elle embrassa ensuite sur la joue Nicolas mais sans lui faire la moindre réflexion et s'en alla après un dernier regard d'excuse et un signe d'adieu de la main.

Il y eut un moment de flottement entre Emma et Nicolas car tout s'était passé trop vite. Mais Nick se reprit assez vite. Il s'étira de tout son long – sa minceur le faisait paraître plus grand qu'il ne l'était réellement – et fit un nouveau sourire plein de bonne humeur. « Bon ! Tu parlais de commander à dîner ? Moi je vote pour de la pizza ! Plus c'est gras, meilleur c'est ! Cela étant dit, si tu as ce qu'il faut dans ta cuisine, je peux nous préparer à dîner. » Nicolas était le benjamin d'une famille nombreuse et très modeste, alors il avait toujours su cuisiner, depuis aussi longtemps qu'Emma le connaissait. Bien qu'à l'époque son répertoire se limita à des pâtes à l'eau, mais depuis il avait progressé. Il n'en avait pas l'air avec son gabarit, mais il avait bon appétit ! Et Carry partie, il se disait qu'il ne risquait plus grand-chose à propos de son petit secret, la brunette, avec son don de vision, était la plus dangereuse des deux. C'était du moins ce qu'il croyait pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[ Brighton ] Et il n'en resta plus que deux [ PV ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Brighton ] Et il n'en resta plus que deux [ PV ]
» Gabriella M. Hemingway ? cintia dicker
» Curiosity killed the bird
» (F) Lizzie Samuels - Brighton Sharbino
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: