AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Murmures [Thème - PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Serpentard

Parchemins : 146
Âge : 13 ans (05/10/1999)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Murmures [Thème - PV]   Lun 2 Mai - 13:33

Murmures
Viska & Dita
“Le sage n’attend rien, n’espère rien ; il évite donc les déceptions et toute occasion de murmure et de trouble.”



Voilà trois mois que Viska était à Poudard et elle s'y sentait vraiment bien. Toutefois, il y avait toujours le mystère de l'identité de son père biologique. Elle n'en parlait presque jamais par crainte de vexer son père-tout-court, mais le fait était qu'elle était sorcière parce que l'amant de sa mère l'était aussi. Elle était à Poudlard parce qu'elle venait d'une famille de sorcier, à moitié en tout cas, et elle désirait en savoir plus. Mais comme il fallait qu'elle s'adapte au monde magique et à toutes ces choses qu'elle ne connaissait pas du tout, elle n'avait encore fait aucune recherche même si elle portait à son poignet le bracelet qu'on lui avait donné comme seul indice.

En ce début du mois de décembre, le Choixpeau était intervenu dans la Grande Salle pour calmer les esprits. Viska lui en savait grès car en plus de ne rien connaître au monde magique, elle avait été la proie de divers quolibets simplement parce qu'elle avait été répartie à Serpentard. Elle avait beau expliqué qu'elle ne comprenait rien à ces histoires de sang pur ou même que de toute façon sa mère était une pure moldu, on ne l'écoutait pas. Au mieux la regardait-on comme un danger potentiel. Moins que les Serpentards plus âgés cela dit vu qu'ils étaient un peu plus touchés par les suspicions de magie noir. En tant que première année qui venait juste d'avoir une baguette, on ne poussait pas la bêtise jusqu'à penser qu'elle avait déjà maîtriser la magie noire alors qu'elle avait encore parfois du mal à faire léviter une plume en cours de sortilège (il faut dire que quand un bon ragot traînait du côté de ses oreilles, elle avait du mal à se concentrer sur l'exercice du moment, car sinon, elle n'était pas si mauvaise que ça).

Heureusement pour son acclimatation, Anandita (Dita pour Viska) était dans la même maison qu'elle. Il faut dire que le jour de sa répartition, elle avait souhaité être avec la seule personne qu'elle connaissait déjà… et le Choixpeau lui avait répondu qu'elle ferait de toute façon une parfaite Serpentard, même si Gryffondor aurait aussi pu lui correspondre sur certains points. Viska connaissait Dita depuis bien avant de savoir qu'elles étaient toutes les deux des sorcières. Elles n'étaient pas très proches avant tout ça, en fait, elles ne se voyaient que quand leur deux écoles de danse faisaient des spectacles ensemble, mais elles ne vivaient pas loin l'une de l'autre, alors après la réception de leurs lettres, Poudlard les avait informé l'une et l'autre qu'elles étaient sorcières et qu'elles étaient deux dans le même coin. Un soulagement, une révélation et un rapprochement subit pour les deux jeunes filles qui avaient en réalité un caractère assez différent mais des goûts assez proches. Viska assurait en général la conversation, mais au départ, les premiers jours à Poudlard elles ne s'étaient pas quittées du tout. Maintenant, c'était un peu différent, elles avaient élargi le cercle de leur connaissance… sauf qu'elles restaient quand même beaucoup ensemble.

Comme ce jour là où les couloirs bruissaient des réactions à propos du discours du Choixpeau. Les tracts avaient destabilisé le monde sorcier, ce que Viska avait du mal à comprendre. Ses parents recevaient tout le temps des tracts pour tout et rien, ils n'en faisaient pas une montagne. Cela avait un rapport avec cette Menace dont parlaient les journaux… ça, elle avait bien compris. C'était quand même très abstrait pour la jeune fille qui avait grandi au milieu des moldus. Nerveusement, elle jouait avec son bracelet. Dita était la seule à savoir qu'elle cherchait son père pour le moment mais elle n'était pas plus avancée qu'elle, elle ne connaissait pas les familles de sorciers, les blasons, ce genre de choses… Il y avait bien la bibliothèque, mais elles avaient trop de devoirs à faire et de choses auxquels s'habituer à Poudlard pour faire des recherches, même à deux. En plus, Viska s'était empressée de s'inscrire au club de danse et avait demandé à Dita de faire pareil. Cela remplissait encore plus un emploi du temps déjà bien plein.

A cause de leur blason vert et argent, même leurs livres collés contre elles, certains les regardaient. Viska n'aimait pas beaucoup ça, elle préférait être celle qui observait et parfois elle les fusillait du regard. « Je ne comprends rien à ce qui se passe dans le monde magique, et personne ne prend la peine de nous expliquer, est-ce que quelqu'un va finir par comprendre qu'on est pas forcément très à la page vu le milieu dans lequel on a grandi ? » s'agaça-t-elle au bout d'un moment car le trajet jusqu'à la salle commune semblait s'éterniser. Il n'y avait que là-bas qu'ils ne risquaient jamais aucune remarque. Enfin… à Halloween il y avait eu une légère amélioration, mais là, avec ces fameux (et obscurs d'après Viska) tracts, les choses s'étaient de nouveau dégradés. Les Serpentards plus vieux les intimaient au calme et à la patience, deux qualités que la blondinette ne possédait pas vraiment même si son amie était, pour sa part, plus pondérée. « Ce serait quand même bien si certains trajets jusqu'à la salle commune n'étaient pas si longs. » continua-t-elle à râler parce qu'elle était du genre bavarde et expansive. D'ailleurs, l'énervement renforçait son fort accent écossais. Sa nervosité faisait qu'elle secouait toujours son bracelet et à un moment donné, sans prévenir, elle s'arrêta brusquement et attrapa le bras de Dita, le regard fixe. Elle venait d'être frappée par quelque chose.

« Au fait. Le Choixpeau, il répartit tous les élèves depuis des siècles, non ? » On avait sûrement du le lui dire en cours d'histoire de la magie quand on leur avait présenté Poudlard, mais bon, il était très possible qu'elle ait fait autre chose à ce moment là. N'empêche que si le Choixpeau s'occupait des répartitions depuis toujours (et visiblement son intervention de la semaine était de nature exceptionnelle, d'habitude il faisait juste les répartitions), il avait du répartir son père, il connaissait peut-être ses origines ? On notera toutes les limites de cet éclair de génie : le Choixpeau n'était pas accessible du tout vu qu'il était dans le bureau de la directrice, si on avait voulu qu'elle connaisse ses origines, on les lui aurait dit directement donc il ne lui dirait sûrement rien, etc. mais Viska était plutôt du genre dans l'action. Et puis c'était toujours mieux que de penser à tous ces murmures sur leur passage…

{1 077}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 43
Âge : 12 ans [20.09.1999]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lisa

MessageSujet: Re: Murmures [Thème - PV]   Jeu 5 Mai - 12:54

On a beau vous prévenir un an à l'avance, intégrer une école de sorcellerie après onze ans d'éducation moldu, ça a des chance de vous perturber un peu dans vos habitudes. Et si en plus vous êtes parachutée dans une maison qui a eu pour habitude de n'accueillir que des sang pur jusqu'à il y a pas si longtemps, ça peut vous faire sentir un peu comme un poisson hors de l'eau. Et si pour couronner le tout, vous débarquer à un moment un peu craignos pour les gens de votre maison, alors il est possible que vous soyez moyennement jouasse de faire parti de la dite école de sorcellerie. Quand on avait annoncé à Anandita qu'elle était une sorcière elle avait trouvé ça plutôt cool, l'idée d'une école de sorcellerie où tout le monde s'entraiderait à apprendre, avec des petits chapeaux pointus sur la tête et des animaux rigolos, ça lui vendait un peu du rêve. Elle avait vite déchanté à la rentrée avec cette histoire de Menace qui faisait qu'on la regardait avec méfiance lorsqu'on s’apercevait qu'elle portait le blason des verts et argent. Anandita avait songé que les sorciers devait sûrement être plus tolérant que les moldus. Combien de fois lorsqu'elle était enfant avait-elle subit des remarques quand à ses origines. Si ici on se fichait bien qu'elle soit indienne ou écossaise (les deux ma bonne dame), son appartenance à la maison des serpents semblait poser problème à certains de ses camarades. Si elle avait su qu'il y avait moyen de négocier avec le Choixpeau, elle aurait sûrement demander à intégrer une autre maison, genre Gryffondor, personne ne faisait chier les Gryffondor, c'était bien connu.

Encore heureux, elle n'était pas dans cette galère toute seule. Viska, compatriote de danse et d'élevage moldu, avait été à ses côtés depuis le début, et c'était quand même rassurant de savoir qu'elles étaient au moins deux contre les abrutis qui pensaient qu'elles auraient pu être responsables de ces histoires de « la magie aux vrais sorciers », qu'elles allaient être endoctriné par leur maison et devenir un nouveau genre de mangemort. C'était particulièrement stupide, risible même, mais Dita était tellement prise dans la tourmente qu'elle ne trouvait pas ça particulièrement drôle.
Même si elle ne le montrait pas, Dita avait été particulièrement touchée par la chanson du Choixpeau,  il avait su calmer sinon son agacement, au moins sa peur, face à tout ce non-sens. Viska semblait presque plus remontée suite à cela. Même si leurs préfet les incitait continuellement au calme et à faire comme si de rien n'était, il était difficile pour les deux copines de rester de marbre. Dans les couloirs, Dita serrait la mâchoire pour se retenir de montrer son poing à ceux qui les regardait en haussant les sourcils. Elles détestaient être perdu dans cette foule de nouvelle information et d'histoire dont elles n'étaient pas au courant. Anandita avait appris l'existence de Voldemort quelques semaines après sa rentrée, elle avait été particulièrement choquée lorsqu'on lui avait raconté ce qu'il avait fait et la bataille de Poudlard, alors que les autres élèves puisse penser qu'elle ait quoi que ce soit à voir avec ça la mettait carrément en rogne.
Viska exprima tout haut ce que Dita pensait tout bas et la jeune fille se contenta d'hocher vigoureusement la tête, en marmonnant des « cervelle de gnome des jardins » « bête à manger de la morve de troll » « ne saurait pas reconnaitre un cheval d'une licorne » et autres insulte à caractère magique qu'elle avait glané aux fil des mois dans les couloirs de Poudlard.

Concernant la longueur des trajets jusqu'à la salle commune c'était bien simple, Dita le détestait, elle détestait les couloirs lugubre des cachots, détestait l'éclairage spartiate sur les murs, détestait être surprise par le Baron Sanglant au détour d'un couloir, détestait l'aspect noir et labyrinthique du parcours jusqu'à leur salle commune. C'est bien simple, elle ni allait que lorsque c'était absolument nécessaire. La majorité des Serpentard passaient du temps à trainer dans les couloirs qui entouraient leur salle commune à y faire des aller retour tout au long de la journée. Quant à Dita le lieu lui fillait tellement la chair de poule qu'elle y passait pour aller à la grande salle le matin et pour retourner à la salle commune le soir, et c'était tout. Et même parfois, deux fois par jour lui paraissait trop.

- Si tu veux mon avis, Salazar Serpentard était dérangé du ciboulo, il en a fait exprès, pour bien montrer que les Serpentards étaient le cliché du gothique, les cachots, un labyrinthe, non mais vraiment, n'importe quoi...

Pour amuser sa camarade et détendre un peu l'atmosphère, elle fit passer la capuche de sa cape sur la tête, laissa retomber sa mèche sur ses yeux et se lança dans une imitation du fondateur de Serpentard

- De la lumière dans les souterrains, trop pas, et est-ce qu'on pourrait rajouter un bruit de ploc ploc, tu sais comme l'eau qui goute, pour rendre ça un peu décrépi, ouais je sais que le chateau est neuf, mais c'est pour le style, sinon j'avais pensé à du sang qui suinte des murs, c'est trop ? Ah dommage...

Elle s'interrompit brusquement lorsque Viska lui attrapa le bras, est ce que le Baron sanglant était dans les parages ? Est ce que le professeur Harris avait entendu son gag ? Est ce qu'une bande de Gryffondor revenchard les attendait au détour d'un couloir ?
A voir le visage de son ami, Dita compris vite qu'elle avait eu une de ses révélations, au moins cette fois elle ne l'avait pas frappé dans la poitrine, même si sa poigne sur son bras était clairement beaucoup trop prononcé.

- Aouch. Murmura-t-elle en décrochant la main de la blondinette. Va vraiment falloir que tu trouves un autre moyen d'attirer mon attention...

Elle frotta vigoureusement son bras, en se remémorant ce qu'on leur avait dit sur le Choixpeau en cours d'histoire de la magie.

-Hum, oui, il me semble que le professeur Waters à parlé de ça, que Godric Gryffondor avait ensorcelé un chapeau et que les fondateurs avaient mis un peu de chacun d'eux dans le Choixpeau pour qu'il puisse répartir les élèves le plus justement possible, du coup on peut en déduire qu'il fait ça depuis des centaines d'années...Ça en fait des têtes, dit-elle avec une pointe de dégoût.

Elle ne voyait pas trop la nécessité de réviser leurs cours d'histoire de la magie, là comme ça, en plein milieu des couloirs sombres menant à leur salle commune, mais connaissance Viska, elle avait surement une idée derrière la tête...

[1104]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 146
Âge : 13 ans (05/10/1999)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Murmures [Thème - PV]   Dim 8 Mai - 16:58

Viska ne releva pas les insultes diverses qui sortaient de la bouche de sa camarade. Notre expansive petite blonde n'était pas du genre à proférer ce genre de paroles, elle était bien plus vicelarde quand elle s'y mettait, et préférait plutôt les longues phrases aux courtes injures et attendez qu'elle apprenne à se servir d'un poignard. Elle laissait toutefois Dita se défouler à sa manière, après tout, les autres n'avaient pas beaucoup d'égards à leur encontre. Dire que ça ne faisait qu'un an qu'elles savaient qu'elles étaient sorcières et on les accusait déjà des pires infamies. Si elle avait su comment fonctionnait les répartitions, elle aurait prié très fort pour être n'importe où plutôt que chez les verts et argents, même si, dans le fond, elle aimait bien sa maison, c'était plutôt les autres qu'elle commençait à ne plus vraiment supporter. Elle avait accueilli avec plaisir la trêve d'Halloween et aurait vraiment souhaité que celle-ci durât pour toujours et là, j'ai eu un moment de : subjonctif or not subjonctif, honte à moi. Ne pouvant changer la réalité iréel du présent, bonjour, elle ruminait sur ce chemin qui n'en finissait pas. Elles étaient déjà dans les cachots, mais la salle commune était encore à quelques couloirs de là. Elle n'était pas très loin d'être d'accord avec son amie au sujet de leur fondateur, il devait avoir un problème au ciboulot, sinon il n'aurait pas fait une salle commune perdue au milieu de rien (mais surtout dans un endroit sombre et glauque, ce n'était pas une position géographique qui redorait leur réputation).

« Parle moins fort Dita... » Marmonna Viska « Déjà qu'on est détesté par ceux des autres maisons, alors évitons de se mettre ceux de chez nous à dos. » Elle marqua un temps de silence, une vague hésitation, avant d'ajouter : « Même si pour être franche, je suis assez d'accord avec toi. C'est tellement too much que ça finit par en être cliché, mais je suppose que Serpentard était un peu extrême justement, après tout, il voulait bien réservé l'apprentissage de la magie aux sangs purs. » Ce qu'elle-même n'était pas, sa mère étant une pure moldu. Mais son père était un sorcier. Enfin, son père biologique, parce que son vrai père était celui qui l'avait élevé… mais ses parents, aussi aimants soient-ils, ne pouvaient pas l'aider dans le monde de la magie. Ils n'y comprenaient rien, même s'ils ne pouvaient pas non plus aller contre la nature de leur fille unique. Elle était une sorcière, c'était comme ça. Mais elle leur manquait, ça se voyait dans les lettres qu'ils galéraient à lui envoyer – parce que les hiboux postaux, chez les moldus, c'était tout une affaire ! -.

« Pardon. » Expédia-t-elle au sujet de sa manière abrupt d'attraper sa compagne. Honnêtement, elle ne pouvait pas faire de promesse pour l'avenir, quand elle avait des fulgurances, elle agissait sans réfléchir, gestes inclus dans le lot.

« Ok. Donc ça veut dire que le Choixpeau a forcément réparti mon père biologique ainsi que tous ceux de sa famille. Les professeurs ne veulent pas me dire son nom, mais le Choixpeau le ferait peut-être ! Même juste son nom de famille ! » Elle montra son bracelet à Dita, ou plutôt le symbole qui était dessus et qui était le blason de la famille de son père. Bien sûr, elle avait déjà montré mille et une fois ce symbole à son amie dans l'espoir qu'elle ait (elle aussi) une idée lumineuse, mais là, l'idée venait d'elle.

« Bon, après, le Choixpeau, il traîne rarement dans la grande salle… je crois que sa chanson, là, c'était la seconde fois seulement que je le voyais… mais il est peut-être sorti pour d'autres occasions que les bagarres entre maison ! » En y repensant, cette histoire de chanson pour apaiser les esprits était très bizarre, mais Viska n'arrivait pas à se pencher trop sur cette question, trop préoccupée qu'elle était à penser qu'elle était peut-être proche d'une réponse sur ses origines (ou au moins une toute petite piste). Ce qui ne l'empêcha pas d'ajouter, vaguement déçue : « Remarque… il a peut-être pas le droit de m'aider… » Vu que la directrice lui avait dit de se débrouiller pour d'obscurs raisons. « Mais je peux essayer de l'appitoyer ! Je suis une bonne actrice quand je m'y mets ! » Lança-t-elle avec un peu plus d'entrain. Il ne fallait pas négliger sa motivation, elle était capable de soulever des montagnes quand elle le décidait ! (ou en tout cas, elle persistait à essayer une vraie Poufsouffle en fait, m'sieur ! M'sieur ! On demande un changement de maison par ici !)

{779}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Murmures [Thème - PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Murmures [Thème - PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le nouveau thème d'hiver !
» Passage au thème vert!
» 12.Thème de l'année
» Thème LA SOLITUDE
» [Evènement] Bal à thème de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: