AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Il pleut, il mouille... [PV Isaac]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Il pleut, il mouille... [PV Isaac]   Sam 21 Oct - 22:49

Le temps s’écoulait doucement, mais sûrement, comme le disait si bien l’expression. On était déjà au mois d’avril, et la vie de Dawn n’avait pas changé depuis la rentrée, elle vivait la même routine, bien entendu, il y avait eu le petit épisode de Noël, enfin plutôt du nouvel an où elle avait fait en sorte qu’Aelita et Alexander rompent pour rendre Gauthier jaloux. Visiblement, elle avait réussi à le rendre jaloux, mais il ne s’était pas vraiment montré, au plus grand regret de notre jeune fille de serpentard. Le temps avait donc continuait à s’écouler, puis elle avait fini par oublier ce petit épisode, ou plutôt elle avait comme si, mais au fond, elle attendait encore, quoi ? Elle-même n’était pas sûre de pouvoir répondre à cette question, mais elle continuait à vivre, doucement, toujours doucement.

En bon mois d’avril anglais de surcroît, il pleuvait depuis le petit matin, et Dawn en avait assez elle était sortie pour aller en cours de soin aux créatures magiques, et avait traversé ensuite les couloirs du château, sa longue chevelure noire trempée. Une fois dans la salle commune, elle ne s’était pas arrêtée, voulant avant tout s’essuyer les cheveux à l’aide d’un drap de bain. Une fois sa crinière légèrement séchée, elle la démêla puis retourna dans la salle commune, elle s’assit dans un fauteuil à l’écart, mais assez proche de la cheminée pour que ses cheveux sèchent plus rapidement.

La petite brune était assise dans le fauteuil, ses genoux contre sa poitrine, sa tête posée sur ses genoux, elle songeait à tout et rien en même temps. Elle allait bientôt retourner en France, bien sûr elle voulait revoir son frère, mais elle ne voulait pas être avec les autre, ceux de sang mêlé. Elle allait encore devoir supporter des moldus durant deux longs mois. Cette seule idée la dégouttée profondément des vacances, mais d’un côté, à poudlard aussi elle s’ennuyait, elle n’avait personne, rien ni personne. La seule chose qu’elle conservait, c’était sa cruauté et sa haine envers les sangs impurs, et les idiots des autres maisons, c'est-à-dire rien de bien réconfortant.

La sorcière ferma les yeux et se laissa bercer doucement par le doux crépitement du feu dans l’âtre, elle aimait bien ce son, il l’apaisait et l’aidait à faire le vide, à réfléchir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille... [PV Isaac]   Ven 27 Oct - 12:31

Avril, le mois qu’Isaac détestait le plus. Pourquoi allez-vous me dire ? Tout simplement à cause d’une simple journée que les moldus appelaient ‘April fool’s day’, en français ‘Poisson d’Avril’. Certains élèves s’étaient adonnés à cette petite fête en faisant de gentilles blagues à leurs amis, d’autres avaient prolongé la journée sur une semaine, puis deux, pour en arriver vers la fin du mois, et que rien n’avait cessé. Depuis le début du mois, il ne cessait de poursuivre les jumeaux Weasley et leurs acolytes pour qu’ils arrêtent toutes blagues déplacées, laissant quelques élèves recouverts de bombabouses, d’autres malades suite à l’absorption d’un bonbon modifié par leurs soins.

Après une journée à cavaler pour faire la loi, mais surtout retirer des points aux Bouffondors, le jeune Irving retourna dans sa salle commune afin de reposer ses jambes, qui, désormais, devaient connaître le château par cœur. Il pénétra dans la pièce après avoir donne le mot de passe ‘Vipère’ et alla, sans regarder autour de lui, se vautrer dans le divan deux places.

Il n’avait pas remarqué que Dawn se trouvait dans le fauteuil en face de lui. Les yeux fermaient, elle semblait dormir paisiblement. Il est vrai que l’endroit y était pour quelque chose ; le calme de la pièce, le crépitement des braises dans la cheminée, le confort des sofas. S’accoudant à l’accoudoir du siège, posant sa tête de côté dans sa main, il regardait la jeune fille dormir.

Ne préférant pas perturber la belle endormie, Isaac sortit de sa veste de sorcier son livre de poème. Feuilletant les pages, il voulait en lire qui correspondait à la jeune fille aux longs cheveux noirs.

« Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme
O Beauté? ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

Tu contiens dans ton œil le couchant et l'aurore;
Tu répands des parfums comme un soir orageux;
Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres?
Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;
Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques;
De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit: Bénissons ce flambeau!
L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l'air d'un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
O Beauté! monstre énorme, effrayant, ingénu!
Si ton œil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu?

De Satan ou de Dieu, qu'importe? Ange ou Sirène,
Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine! -
L'univers moins hideux et les instants moins lourds? »


Il murmurait chaque vers, évitant de se faire remarquer, ou de la réveiller.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille... [PV Isaac]   Ven 27 Oct - 15:34

Dawn était restée allongée, et s’était peu à peu apaisée, ses pensées s’étaient mises à vagabonder vers de lointaines terres qu’elle n’avait revu depuis trop longtemps à son goût. La jeune sorcière avait commençait à s’assoupir, lorsqu’un léger grincement s’était fait entendre : quelqu’un venait d’entrer dans la salle commune, elle ne savait pas de qui il s’agissait, et de toute façon s’en moquait, elle ne risquait rien dans cette salle, entre serpentards, peut-être quelques élèves avaient quelque chose contre elle, mais si tel était le cas, ils l’avaient toujours bien caché.

La sorcière resta cependant attentive au léger bruissement qui se faisait entendre. Elle ne pouvait dire s’il s’agissait d’une fille ou d’un garçon, et ne pouvait donner d’âge non plus. Elle n’ouvrit cependant pas les yeux, elle n’avait pas envie de voir tout de suite la lumière, pourtant chaleureuse de l’âtre, lui préférant les ténèbres et l’imagination. La petite brune entendit un petit bruit, mais ne pu dire d’où provenait ce son. Peut-être en face, ou bien en diagonale… En tout cas la personne se trouvait quelque part dans la pièce. Dawn entendit ensuite de doux murmures qui al bercèrent un peu, mais elle ne parvenait à saisir le sens des paroles. En tout cas le texte dit semblait très beau et la voix extrêmement plaisante. Lorsque les murmures se turent, la jeune fille hésita un moment, puis ouvrit ses yeux d’azur, et son regard marqua un temps d’hésitation, elle tentait de s’adapter à la lumière, puis découvrit la personne juste en face d’elle : Isaac. C’était la première fois depuis qu’elle était arrivée à Poudlards qu’elle voyait quelqu’un aussi régulièrement que lui. Elle se redressa légèrement et lui adressa un petit sourire. Elle remarqua le livre dans la main du jeune préfet, il venait visiblement de lire quelque chose, mais quoi ? La sorcière l’ignorait. Elle finit par lui adresser la parole d’une petite voix, le silence ne l’invitant pas à s’exprimer à haute voix :


« Bonjour… Excuses moi de ne pas m’être relever quand tu es arrivé, je songeais… tu étais en train de lire quelque chose je me trompe ? »

La sorcière s’était à présent assis bien droite dans son fauteuil et avait passé une main dans ses longs cheveux noirs pour les remettre en ordre. Elle fit ensuite craquer légèrement ses doigts puis regarda de nouveau le jeune garçon blond, attendant une quelconque réponse.


[Joli poème, il est de qui?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille... [PV Isaac]   Dim 29 Oct - 15:18

C’est sur ses dernières paroles qu’il entendit quelques gémissements dans le divan voisin. La belle Dawn, dont le physique était comparable à cette princesse de conte moldu nommée Blanche-Neige, qui fut empoisonnée par sa vilaine marâtre en lui offrant une pomme rouge fortement appétissante, venait de se réveiller et porta son attention sur le jeune homme.

Un sourie ? En quel honneur ? Il n’en savait rien mais par politesse, il tenta de faire de même ce qui donna un sourire en coin assez forcé. Isaac détestait que sa bouche ait la forme d’une banane, bien souvent, elle était aussi droite qu’une latte, seul le regard exprimait ses sentiments.

« Bonsoir Dawn » dit-il en replaçant son marque page, il continuerait la lecture plus tard. « Je t’ai réveillé, excuse moi. » présenta-t-il en même temps qu’elle, ce qui fit pétiller ses yeux bleux. Passant sa main, toujours gantée, dans ses cheveux, il ne savait pas trop quoi dire à part répondre à la question qu’elle venait de poser. « Oui, c’est un recueil de poèmes. Son seul inconvénient est qu’il a été écrit par un moldu. » répondit-il en faisant glisser les pages contre son pouce. Jamais il ne se séparait de son livre.

Sur le coup, l’épisode de Strue dans les couloirs lui revint en mémoire, ca s’était déroulé il y a peu de jours donc : « Au fait, avec l’épisode Strue, cette gamine m’avait tellement mis hors de moi que je ne t’ai pas demandé si tu allais bien suite au sort. » demanda-t-il en la regardant, cherchant la moindre trace de blessures sur son visage aussi blanc qu’un champ de muguet.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille... [PV Isaac]   Dim 29 Oct - 16:40

La jeune sorcière ne du pas attendre un millénaire pour recevoir la réponse de la part de son camarade. Il s’excusa de l’avoir réveillé, ce qui était faux, la jeune fille était seulement en train de rêvasser au coin du feu, mais elle n’eut le temps de répondre à ses excuses qu’il lui répondit à sa question première : il lisait un recueil de poésies. Le jeune garçon, la sorcière le savait déjà, mais cela ne faisait que le confirmer, avait d’excellents goûts. Il était vraiment un être digne de sa classe, de sa maison. Un sorcier dont certain, pour ne pas dire certaine devrait prendre exemple ne serait-ce que de temps à autre, et plus particulièrement face à une certaine femme qui enseignait la métamorphose et était aussi directrice d’une certaine maison dans cet immense château… Bien sûr, il n’y a là aucune dénonciation d’aucune sorte, ça va de soit, n’est ce pas ? Il ne s’agit que de simples exemples…

Le sorcier referma son livre, glissant un marque-page là où il venait de s’arrêter et continua à parler, il parlait peu mais bien. Il lui expliquait que le seul inconvénient de ce recueil était qu’il avait été rédigé par un moldu. La jeune sorcière fit une légère grimace et dit d’une voix toujours assez basse, mais un peu plus forte que la fois précédente :


« Tu as de très bons goûts, la poésie est si belle… mais il est vrai que le fait qu’elle soit écrite par des moldus peut faire perdre du plaisir à la lecture ou à l'écoute. Mais si ce moldu a un quelconque talent, c’est toujours intéressant… »

Le jeune sorcier enchaîna ensuite sur l’affaire du couloir : la petite idiote qui avait fait perdre 50 points d’un coup, il fallait le préciser que c’était en même temps et non pas petit à petit, 5 points pas 5 points… Isaac demandait à la jeune sorcière si le sort n’avait pas eu de mauvais effets sur la jeune sorcière. Dawn lui répondit avec calme, bien que ce souvenir l’agaçait au plus haut point :

« Oh ça a été, je n’ai rien eu. Elle a jeté un sort qui n’aurait pas pu faire de mal et heureusement, il était bien prononcé… Mais quand je pense à ce qu’elle a osé nous faire ! Faire perdre 50 points à serpentard ! Je n’arrive toujours pas à y croire… Et quelle insolence de sa part, je n’avais encore jamais vu ça. D’ailleurs, je tenais à te féliciter, je trouve que tu as agi avec beaucoup de sagesse face à une telle situation. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille... [PV Isaac]   Mar 7 Nov - 23:18

Posant ses pieds croisés sur la table, il regardait la cheminée, plutôt les flammes, c’était assez hypnotique. Isaac se laissait aller dans le fond de son siège, bercé par la chaleur, et la douceur du velours vert foncé qui couvrait les coussins. Sa jeune compagne le félicita pour ses bons goûts en matière de poésie, et prit parti à ce qu’il concernant l’origine de ces quelques vers. Elle enchaîna ensuite, répondant à la question qu’il posa concernant sa santé suite au sort qu’elle reçut, lancé par une insolente gamine de première année, qui par malchance avait été envoyée à Serpentard.

« Cette histoire a été réglée par Dumbledore, mais le moindre pas de travers, elle va le sentir passer… et ça ne sera pas par un professeur. » en disant cela, il parlait de quelques élèves qui ne supportaient plus ses comportements rebelles, et aimants envers ces imposteurs de sang-de-bourbes.

Il rouvrit le livre qui contenait plusieurs œuvres, il avait une forte envie de lire, mais avant cela, il reprit attention aux félicitations de Dawn. « La sagesse n’est pas donnée à tout le monde… tu as pu le constater je crois ! Mais… merci ! », il faisait allusion à Strue bien sûr. C’est la première fois qu’il avait des compliments extérieurs, d’habitude, seule Myrielle le faisait. Il se devait d’être prudent, et à ne pas y prendre goût.

S’étant arrêté à un de ses poèmes préférés, il en lut quelques phrases dans sa tête : *Si par une nuit lourde et sombre, Un bon chrétien, par charité, …*. Peut-être qu’elle voudrait l’entendre ? Jamais il n’avait récité un poème à quelqu’un… mais en écrire ça, il l’avait fait, une fois en pensant à Myrielle. « Je vais te lire celui-ci, il est intitulé : Sépulture.

Si par une nuit lourde et sombre
Un bon chrétien, par charité,
Derrière quelque vieux décombre
Enterre votre corps vanté,

A l'heure où les chastes étoiles
Ferment leurs yeux appesantis,
L'araignée y fera ses toiles,
Et la vipère ses petits ;

Vous entendrez toute l'année
Sur votre tête condamnée
Les cris lamentables des loups

Et des sorcières faméliques,
Les ébats des vieillards lubriques
Et les complots des noirs filous. »


Il regarda encore une fois ces quelques vers qui résonnaient dans sa tête blonde. Décidément, ce moldu avait écrit les bonnes phrases pour le toucher là où son cœur battait pour une charmante Symphonie. « C’est un de mes préférés, mais je ne vais pas tous te les dévoiler. » confia le jeune sorcier représentant Serpentard à sa voisine de sofa.

S’étirant les bras, et baillant grande bouche ouverte qu’il cacha du revers de sa main, il se sentait posséder par l’atmosphère des lieux qui se faisait assez soporifique. Pensant à sa jeune petite amie portant le doux prénom de Myrielle, ses yeux se fermèrent, et des gestes inconscient, il s’accouda, posa sa tête dans la paume de sa main et s’assoupit en la présence de la jeune Aurore, mais plus connue sour le nom de Dawn Kostovak.

[505 mots]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille... [PV Isaac]   Lun 4 Déc - 16:24

Dawn écoutait vaguement Isaac, ses songes étaient ailleurs. Son esprit vagabondait doucement, loin delà, dans les grandes plaines russes. Elle regardait le foyer qui chauffé la grande pièce. Elle respira calmement cette douce odeur de bois brûlé, puis laissa sa tête tomber doucement contre le dossier. La sorcière esquissa un léger sourire aux propos de son préfet. En effet, Halloween avait du s’attirer les foudres de bon nombre d’élèves du château. Elle ne répondit rien, laissant son esprit s’en aller petit à petit dans le doux monde des rêves, tout en restant connecté afin de ne pas partir sans avoir dit au revoir au jeune garçon blond.

Dawn l’écoutait toujours avec attention, alors qu’elle allait ouvrir les yeux, il lui lu un poème. Les vers résonnaient doucement avec mélodie aux oreilles de la jeune fille, c’était si doux, si beau. Bien sûr ce n’était pas un poème d’amour, le thème en lui-même n’était pas très doux ni attirant, mais la tournure des vers, la consonance de chaque mot, chaque syllabe était hypnotisant.

Elle soupira doucement et lorsque Isaac eut achevé sa lecture, elle lui adressa un léger sourire et murmura, ouvrant ses yeux bleus et le fixant intensément :


« C’est ma foi très beau. J’aime beaucoup ce poème. »

Son jeune camarade s’étira puis bailla avant de fermer doucement les yeux. Dawn aussi sentait la fatigue l’envahir, elle était si bien là qu’elle avait bien envie de s’endormir ici même, amis elle restait hésitante, que faire ? Elle n’avait pas vraiment envie de se lever, mais elle savait aussi qu’il n’était pas très décent de s’endormir dans une pièce ou n’importe qui pouvait rentrer. Surtout avec les traîtres de la maison, la salle commune, et même les dortoirs étaient devenus moins sûrs.

Son camarade lui avait confié que ce poème était un de ses favoris, puis il avait même rajouté qu’il n’allait pas tout lui dévoiler avec un petit air qui fit sourire la jeune russe. Il était assez mignon, elle n’avait jamais fait attention, et cette pensée la ramena à Gauthier, son Gauthier l’avait abandonnée. Mais au fond, elle l’avait bien mérité, elle avait été si méchante, quand elle y réfléchissait, elle s’en voulait terriblement, et si elle avait eu en sa possession un retourneur de temps, elle n’aurait pas hésité une seule seconde, amis il était trop tard à présent.

La sorcière pensait à son frère, à ses frères, son frère de sang et son frère adoptif, sa seule famille se réduisait à ses deux membres là. La jeune fille ne passait plus une journée sans penser à son ‘grand frère’, se demandant si tout allait bien pour lui, désespérant de ne pas avoir la moindre nouvelle depuis des mois.

La jeune fille revint à la dure réalité et ouvrit les yeux. Elle vit qu’Isaac s’était, semblait-il, assoupit. Elle eut un très léger sourire de douceur, chose qui lui arrivait très rarement. Voire même jamais. Elle commençait à devenir plus douce, plus gentille depuis qu’elle avait atteint serpentard. Enfin gentille n’était pas vraiment le mot qui convenait, mais elle était beaucoup moins impulsive, plus réfléchie, tout en conservant sa hargne et son besoin de vaincre, toujours grandissant.


[530 mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il pleut, il mouille... [PV Isaac]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il pleut, il mouille... [PV Isaac]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il pleut, il mouille. C'est la ~ GEKO ! [PV Caroe et Leaty]
» Il pleut, il mouille, c'est ... La rentrée ! [PV Alan]
» Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille ~ -Sbaf-
» Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille [pv Maxime]
» Calixte Evans "Il pleut, il mouille, c'est la fête à la grenouille" [Completed]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: