AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Le bleu de l'eau et le jaune du soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 497
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Le bleu de l'eau et le jaune du soleil   Sam 13 Aoû - 12:30

Alan était las de l'ambiance actuelle du château et avait donc décidé de s'en éloigner. Toutes ces tensions, cette atmopshère suspicieuse et cette agressivité permanente l'avait fait replonger dans son pessimisme de début d'année. Il n'était pas venu à Poudlard pour ça.
L'Irlandais avait toujours vu l'école écossaisse comme une aventure en terre inconnue l'accomplissement de sa vie de jeune garçon. S'il était allé à l'école moldue, c'était pour mieux être capable d'intégrer l'école sorcière, une sorte de classe préparatoire de la vie. Et Poudlard était le but ultime. Mais rien ne s'était passé comme prévu.
Comme toujours en fait, Alan adorait planifier chacun de ses actes et bien qu'il évalua toutes les issues possibles d'une situation, celles-ci ne se produisaient jamais. C'était toujours la chose qu'il n'avait pas prévu qui se produisait (il fallait dire qu'en étant lproche de Prudence ou de Magnus, l'improvisation et l'innatendu étaient toujours au rendez-vous).
A Poudlard c'était ça, mais en trois fois pire.

La légendaire chance Irlandaise du petit Carmichael l'avait quitté. Pire, elle avait laissé place à de la malchance. Comme pour lui signifier que lui, petit Irlandais, n'avait pas sa place sur un autre sol que le sien. Il l'avait bien compris, merci.

Alan était parti loin du château, et avait finit par atteindre le lac en empruntant les escaliers menant au hangar à bateaux, en contrebas de l'enceinte. Alan aimait l'eau, depuis toujours, et il avait souvent remarqué du haut des tours qu'il empruntait pour aller en cours, que peu d'élèves s'aventuraient dans cet endroit du bord de lac. Ils l'avaient tous empruntés en début d'année pour la traversée du lac, eux, les premières années, mais le Poufsouffle douta qu'il servit le reste du temps. Dans le doute, il pouvait toujours aller voir, l'accès n'étain pas interdit et quand bien même il le serait, lrien à faire !.

Alan s'assit sur le bord du ponton et enleva ses chaussures pour tremper les pieds dans l'eau. Si une sirène apparaissait pour lui chanter une chanson ou nager devant lui, le première année y verrait un signe divin qu'il avait encore sa place ici. Ce dont il n'était franchement plus très sûr. Une créature magique ne mentait jamais, c'était Newt Scamarander qui l'avait dit. Hormis les Jarvey qu'il ne fallait jamais écouter, mais c'est tout. Si un être de l'eau venait à parler à Alan, ou même à se montrer, le sorcier en tomberait de bonheur. Ça pourrait même lui donner le moral pour la journée, qui sait !

Parce qu'en ce moment, le moral était dans les chaussettes de tout le monde.
Oh non pardon, pas de tout le monde ! Les anti-Serpentard, nous avons nommés nos Seigneuries les valeureux Gryffondor et les éclairés Serdaigle, ces décérébrés notoires, eux, se portaient très bien, merci pour eux. C'était même à cause d'eux que l'ambiance au château était détestable. Ces deux maisons diamétralement opposées depuis toujours (on ne pouvait pas aimer l'anticipation et être une tête brûlée, et aimer l'affrontement et tolérer la passivité) avaient unis leur force contre le bouc-émissaire parfait, à savoir celui que tout le monde montrait du doigt.

Imaginez-bien que depuis que quelqu'un avait pénétré illégalement la salle commune de Serpentard, c'était la bamboula dans les tours !
Chacun y allait de son petit pronostic et bien entendu, celui qui faisait le candidat parfait à cette merveilleuse initiative, c'était le Gryffondor de base. Celui qui n'a peur de rien, qui mange trois Serpentard au petit déjeuner, qui se pavane dans les couloirs Cormac ? la mèche au vent Ernie ? et qui bien entendu a assez de trois neurones pour s'incruster dans une salle commune ennemie jugée impénétrable. Ils sont décidément trop forts ces Gryffondor.

Loin d'être persuadé qu'un petit simplet pouvait être à l'oeuvre (qu'aurait cherché un Gryffondor, ou même un Serdaigle, dans la salle commune de Serpentard ? Une simple vendetta ou un saccage aurait été un peu simple vu les efforts fournis pour entrer), Alan Carmichael était persuadé que la menace était bien plus grande. Et les théories de Prue concernant la culpabilité d'un adulte prenaient soudain une toute autre allure à ses yeux. Bien plus sérieuse. Si sa meilleure amie avait raison – nous étions d'accord – ça n'augurait rien de bon pour l'avenir.

Alan était perdu dans la contemplation du lac noir, à tel point que quelqu'un aurait très bien pu l'approcher sans qu'il n'en entendit rien. En parfait introverti qu'il était, l'Irlandais avait besoin de son temps à lui pour recharger les batteries. Seul. Surtout seul. Dans ce cas là, recharger les batteries était aussi vital que se remonter le moral. Alan était une vraie éponge à sentiments et toutes ces tensions auraient bientôt raison de lui. Et ça n'allait manifestement pas en s'arrangeant.

(791)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 71
Âge : 16 ans
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Le bleu de l'eau et le jaune du soleil   Mer 17 Aoû - 10:50

Alan n'était pas le seul à se sentir de trop à Poudlard. Dans cette école, il n'y avait rien de plus anormal que les sorciers. Tous avaient un comportement qui défiait la raison, comme si on n'était pas dans un établissement scolaire mais dans un coaching géant de perfectionnement en agressivité. Quitter Ilvermorny avait été la pire décision qu'avaient pris les parents de Julian à son encontre. Rien n'aurait pu être pire, en fait.
Julian n'avait plus d'amis, voyait ses parents tous les 36 du mois et les rares fois où ils passaient du temps ensemble (les vacances de Noël notamment), les patriarches Farrow le harcelaient de questions : « Comment ça se passe à l'école ? », « Tu es sûr que tout va bien ? », « N'hésite pas à nous dire si quelque chose ne va pas. », quand sa mère ne préférait pas les recommandations directes. « Tu m'écris chaque trois jours, ce n'est pas compliqué à comprendre, pourtant ! Je n'ai pas reçu ton hibou de samedi dernier, qu'est-ce qui s'est passé ? Tu as eu des ennuis, plus de devoirs que d'habitude, peut être ? Sauf extrême urgence – et dans ces cas là je compte sur tes amis pour le faire- tu nous envoies régulièrement des nouvelles ! », ce à quoi Julian répondait à chaque fois par un : « Mais je n'ai pas d'amis ! » en luttant férocement contre l'envie de rajouter en hurlant « Et je n'en aurai jamais ! Parce que vous me les avaient enlevés ! ».

Mais c'était faux, il avait plus ou moins Tempérance, avec qui il était allé au bal de Noël. Une Poufsouffle qu'il voyait finalement moins qu'Alice, son amie de Serdaigle, aussi. Deux. Deux amies. Ce n'était rien par rapport à Ilvermorny, je vous le dis ! La Serdaigle avait d'ailleurs attiré son attention sur un autre problème, ce matin : celui de Serpentard. Une intrusion avait eut lieu dans leur salle commune et ça avait bien évidemment jeté un petit froid sur l'école. Si on pouvait entrer dans la salle commune de Serpentard, on pouvait aussi entrer dans celle de Serdaigle ! Une question censée filtrer les érudits et les cultivés, croyez-bien que si un élève de 11 ans peut y répondre, même un adulte moyen peut le faire.
Bref, on en reparlera quand quelqu'un entrera chez les bleus et bronze.

Ce qui avait réellement chiffonné Julian, c'était la question d'Alice sur ce qu'il avait fait la veille, dans la soirée. L'Américain peinait à se rappeler ce qu'il avait mangé au diner et même avec qui il l'avait passé. Ce n'était pas la première fois, le Serdaigle avait déjà eut des pertes de mémoire qu'il analysait à chaque fois le lendemain matin (sinon ça ne le marquait pas plus que ça). Il dormait bien, ça il le savait, il savait que ses nuits étaient longues et très paisibles et qu'elles devaient sûrement lui faire oublier des détails passés peu importants. On pouvait porter au crédit de Poudlard, qu'au moins, on y dormait bien. Ça arrivait aussi avec les rêves, on s'en rappelait rarement. Julian avait conclu sa question mentale en se disant que tant qu'il n'oubliait rien d'important, il n'y avait pas lieu d'alerter l'infirmière et c'était le cas « Comment ça j'ai oublié ton anniversaire maman ? Mais bien sûr que non !».

Julian était plongé dans une sincère compassion envers les Serpentard qu'il avait vu en pleurs ce matin là (il était allé leur parler 5 min, de petits Serpentard de première ou deuxième année n'avaient pas à subir ce qu'on leur infligeait. Les grands non plus d'ailleurs), quand il décida de s'éloigner un peu du château, pour prendre l'air. Franchement, il n'aurait jamais cru qu'il lui arriverait tout ça en arrivant dans cette nouvelle école. Déjà il n'avait pas envie de changer d'école, alors vous vous imaginez bien que ça en plus n'avait rien n'était facile.
Julian avait opté pour le hangar à bateaux de Poudlard pour faire le vide sans son esprit et s'y rendit donc. En arrivant là-bas le sorcier se rendit compte qu'il n'était pas seul. Un petit Poufsouffle (vu ses couleurs jaunes et noirs, c'était ça ou bien un Gryffondor sous couverture) trempait les pieds dans l'eau. Normal. Il n'y avait que des anglais si tu savais pour trouver l'eau bonne à cette période de l'année !

«  Bonjour. Je ne te dérange pas ? »

A vrai dire, son instinct de Serdaigle lui criait que si. Mais si Julian avait appris quelques choses à Poudlard, c'était que les Poufsouffle étaient tous gentils que tu crois.


«Ravenclaws prize wit, learning, and wisdom. It's an ethos etched into founder Rowena Ravenclaw diadem: 'wit beyond measure is man's greatest treasure'»

Le plus tourmenté 2017

Julian Farrow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le bleu de l'eau et le jaune du soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Console] Pokémon Rouge/Bleu/Jaune sur 3DS !
» Pokémon Rouge, Bleu et Jaune sur 3DS !
» L'histoire du poisson jaune et bleu
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» Le "Carré Bleu"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: