AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 1135
Âge : 13 ans [10/05/2000]
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Joséphine, Julian & Quentin

MessageSujet: [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]   Lun 7 Nov - 20:28

La première année d'Alan à Poudlard allait bientôt prendre fin et comme on pouvait s'en douter pour lui, c'était un gros mélange d'émotions. D'un côté il perdait sa routine et sa vie quotidienne au château, à laquelle il s'était d'ailleurs très bien accoutumé. Voir la salle commune de Poufsouffle tous les jours allait lui manquer, tout comme perdre l'espace de deux mois ces petits camarades de jeu contre une présence parentale quotidienne l'angoisse. La tour d'astronomie – lieu secret préféré de Prue et lui-même -, le lac noir, les serres de botanique et la grande salle étaient autant de lieu auquel il était très attaché et qu'il allait regretter.
D'un autre côté, Alan allait retrouver sa terre natale, l'Irlande. Ses parents – qui ne lui avaient finalement pas tant manqué que ça tout au long de l'année -, sa maison, ses lieux préférés à Galway étaient autant de choses qu'il allait bientôt retrouver et ça promettait finalement – après de longues discussions avec Prue et Magnus – beaucoup de joie.
Mais avant tout ça, il y avait les examens de fin d'année.  Si pour Prue et Magnus ça équivalait plus ou moins à une séance de torture avec Voldemort, pour Alan, c'était tout le contraire.
Certes, c'était du stress et de l'angoisse mais c'était surtout l'occasion de mesurer ses capacités scolaires et de concrétiser le travail de toute une année pour ceux qui ont travaillé.

« Hercule, déguerpis s'il te plait. Tu m'emmouscailles. »

Alan était attablé dans la salle commune de Poufsouffle, toutes ses affaires largement étallées telle de la confiture de fraise sur une large tartine de pain beurré. Si quelqu'un avait un doute, la table était à lui. Le première année attendait juste Prue, sa meilleure amie et partenaire de révision du jour. La botanique, les sortilèges et la métamorphose étaient au programme et Alan ne comptait pas lâcher son amie Poufsouffle tant qu'ils n'auraient pas passé ensemble en revue tout ce qu'il fallait. Autrement dit beaucoup de choses ! Alan avait prévenu Prudence en début de semaine, samedi, ils passaient la journée entière à travailler. Et pas question de faire plus de 3 pauses collation pour passer le temps et inutile de cacher du chocolat sous la table, Prudence.

« Hercule, vire ! »

Le chat roux était tranquillement étendu sur un tas de parchemins déroulés et faisait glisser avec sa queue un autre tas situé à proximité. Pas question qu'il mette le bazar, déjà qu'Alan en avait encore pour quelques minutes à tout mettre en ordre avant l'arrivée de la sorcière, il n'allait pas tout recommencer à la dernière minute. Le Poufsouffle avait fait un petit programme détaillé de la journée, histoire de ne pas se lasser et de rester productif tout le long. D'un geste de la main l'Irlandais fit partir son animal de compagnie qui alla tranquillement se lover sur un des canapés de la salle commune, non loin de deux cinquièmes années qui parlaient chiffon pour bien râter leurs BUSEs à la fin de l'année, les feignasses.

C'est juste quand Alan termina de ranger ses matières de l'année en 3 tas bien ordonnés que Prue arriva. Il savait que son côté maniaque minutieux agaçait parfois sa meilleure amie mais pour le coup, il avait fait les choses bien pour une fois : tout était pensé pour ne pas décourager la blondinette. Il ne voulait pas la brusquer mais justement tout faire pour qu'ils donnent tous deux le meilleur d'eux-même. C'était important les examens de fin d'année !

« Ah tu es là ! Assis-toi et n'aie pas peur, j'ai prévu le programme de la journée, si tu es d'accord. »

Il la connaissait, il fallait juste voir si la Poufsouffle était réceptive ou pas.

(614)





Dernière édition par Alan Carmichael le Dim 20 Nov - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète de Poufsouffle

Parchemins : 679
Âge : 13 ans (27/07/2000)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]   Sam 12 Nov - 11:05

Sans être d'un optimisme débridé, Prudence abordait les examens de manière plutôt sereine : elle avait, n'en déplaise à Alan, cet ayatollah des devoirs ("Tu te rends compte que ça va faire déjà deux semaines qu'on n'a pas eu une seule interrogation surprise ? Ils se fichent de notre avenir, ou quoi ? C'est complètement inconscient ! Je suis sûr qu'il y a des gens qui ont arrêté de réviser leurs leçons à cause d'eux, ah !"), travaillé régulièrement - quoique souvent parfois à la dernière minute, au cours de l'année, et ses notes n'avaient jamais été mauvaises. Il lui semblait donc hautement improbable qu'elle échouât à l'évaluation finale, à moins, bien entendu, que le Professeur McGonagall, son ennemie personnelle, ne vînt la saboter. Mais cette dernière hypothèse ne lui paraissait pas bien sérieuse : Prue avait beau être convaincue d'être la bête noire de Minerva, elle était aussi la première à reconnaître l'impartialité de la directrice, dont les punitions lui avaient toujours semblé - une fois son indignation retombée ("Quoi ? Dix points en moins ? Mais c'est dégueulasse ! J'étais même pas la seule à bavarder !") - justifiées.

En réalité, le seul point sur lequel la Poufsouffle émettait quelques réserves, concernait l'examen de potions : serait-elle capable de manipuler des ingrédients visqueux et des viscères animales sans vomir dans son chaudron ou s'évanouir de dégoût ? Au cours de l'année écoulée, elle était parvenue à se maintenir à distance de ces abominables manipulations, grâce à la bonté de ses binômes, mais, le jour de l'examen, elle serait seule face aux foies de rats et rates de fouines. A moins que ce ne fût le contraire. Elle en avait déjà des sueurs froides. Pour s'entraîner à maîtriser la nausée qui la saisissait chaque fois qu'elle entrait dans la classe de potions, la fillette avait entrepris d'attraper à pleines mains des poignées de jelly ou de marmelade, à la table du petit-déjeuner. Hélas, les mines horrifiées de ses camarades avaient vite mis un terme à sa petite expérience, trop courte pour qu'elle y gagnât autre chose que des mains collantes et une réputation de cinglée fermement établie. Faute d'entraînement, la Poufsouffle avait décidé de prendre un antiémétique (sa maman lui en avait fourré plein sa valise, l'été dernier) avant d'aller passer son examen, et de prier pour ne pas dégobiller sur les chaussures de son professeur le jour J. Problème réglé.

Le calme de Prudence était néanmoins mis à rude épreuve, ces derniers jours, par l'excitation d'Alan, que les examens rendaient plus insupportable encore qu'un gamin de trois ans la veille de Noël. Prue s'efforçait de respirer lentement en se chantonnant mentalement "lalalala, je ne t'écoute pas, lalalala, c'est bientôt les vacances, lalalala", chaque fois qu'il lui parlait. C'était ça ou lui filer des claques en hurlant "ta gueule Alan, ta gueule !" Rhôôôô, les jeunes de nos jours, quelle vulgarité. Parce qu'elle aimait beaucoup Alan et qu'elle avait un peu honte des bouffées de violence qui l'assaillaient, Prue avait accepté la séance de torture révisions, qu'il avait absolument tenu à lui imposer ce jour-là... Alors qu'en ce qui la concernait, elle avait déjà revu la métamorphose, merci beaucoup.

- Pauvre Hercule... Commenta-t-elle laconiquement, quand elle s'installa face à Alan, non sans une certaine raideur. Si les examens ne la stressaient pas outre mesure, l'attitude de son ami, qui la traitait comme - au mieux - une pauvre petite chose incapable de s'organiser correctement ou - au pire -une cancre qu'il fallait remettre sur le droit chemin, l'excédait. Elle sentit un tic nerveux lui contracter les sourcils dès qu'Alan eut planté le décor, et elle ne put s'empêcher de commenter, sardonique, mon Dieu, quelle chance j'ai.
Elle n'en sortit pas moins ses affaires, et lança un coup d'oeil aux piles soigneusement ordonnées son camarade.
- Par contre j'ai déjà révisé la méta... Après je peux t'interroger dessus si ça te va.
(652 mots)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 1135
Âge : 13 ans [10/05/2000]
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Joséphine, Julian & Quentin

MessageSujet: Re: [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]   Dim 13 Nov - 0:58

Prudence était arrivée et avait pris place face à Alan. Contre toute attente, la jeune fille lui annonça qu'elle avait déjà travaillé sa métamorphose « Tu te fous de moi ? Tu crois que ça m'amuse de faire des programmes de révision pour des prunes ? », ce qu'Alan trouvait tout à fait remarquable. Pas que Prue n'était pas travailleuse, bien au contraire, mais il était généralement celui qui faisait ses devoirs avant tout le monde. Mais si Prue avait déjà étudié une matière, elle serait peut être dans la mesure d'aider Alan s'il avait des points à éclaicir. Tout était parfait, et ça leur ferait peut être même gagner du temps !

« On peut commencer par les enchantements si tu veux bien ? J'ai peur de me décourager vite si on fait la méta' en premier. »

Comme tout éléve de Poudlard qu'il était, Alan trouvait que la Métamorphose était une matière compliquée. C'était une des plus dures selon lui, et parfois il lui arrivait d'angoisser à l'idée de ne pas arriver au résultat souhaité par la harpie sanguinaire le professeur. Il n'était pas un Serdaigle, il n'avait pas de prédisposition à la magie, à la logique, à jeter des sorts compliqués sans avoir préalablement étudié. Il n'était pas papa. Alan n'avait jamais été spécialement intelligent, à son grand regret d'ailleurs : avec un père aussi cultivé et brillant qu'Eddie Carmichael, il aurait trouvé logique d'avoir quelques similitudes avec. Mais non, Alan était bête un travailleur, comme maman : un forcené. S'il avait de bonnes notes, ce n'était pas grâce à des prédispositions, mais bel et bien grâce à son travail acharné. Bien qu'il ait toujours secretèment souhaité intégrer Serdaigle par admiration pour son paternel, Alan se complaisait parfaitement dans sa maison de coeur depuis son arrivée au château.  Il était à Poufsouffle, car il était un vrai Poufsouffle.

« Ça va ? »

Le jaune et noir n'avait pu s'empêcher de noter une certaine raideur chez son amie, comme un malaise. Alan connaissait suffisament bien Prue pour savoir quand ça n'allait pas trop. Quand elle ne lâchait pas plus de 20 mots par phrase, il y avait anguille sous roche voire baleine sous gravillon.
Satisfait à l'idée d'avoir échaffaudé un bon petit programme de révision pour eux deux, le Poufsouffle était loin de se douter qu'il était la cause du mal-être de son amie. Pour une fois justement, il avait fait exprès de prévoir un programme pour qu'aucun d'eux ne s'arrache les cheveux. Rien n'était garanti qu'ils allaient s'y tenir, certes, mais au moins Alan avait fait de son mieux pour qu'ils puissent étudier dans de bonnes conditions.
Si pour Prue la structure et l'organisation poussée était une raison valable d'enfermement à Ste Mangouste, pour Alan elles étaient bénéfiques. L'Irlandais avait toujours eu besoin de cadre et de structure, il était comme ça, ils le rassuraient. Foncer dans la forêt interdite pour aller cueillir des fraises des bois en tablant sur le fait que – peut être – tout allait bien se passer, ce n'était pas lui. Ça, c'était Prue, et c'était Magnus. Il était leur opposé.

« J'ai prévu ces matières là, mais si tu veux qu'on révise les potions, on peut le faire aussi hein... »

Alan savait le dégoût qu'éprouvait Prudence pour la noble matière des potions. Elle détestait ça. L'Irlandais supposa que la jeune fille, préoccupée par le fait de râter son examen de potions, peinait à penser à autre chose. Il se trompait – certes - mais c'était plausible ! Pour le coup, Alan pouvait tout à fait comprendre qu'on veuille en premier se débarasser d'une chose qui nous portait soucis : il était pareil. Quand il avait un problème, il aimait le régler immédiatement, pour ne plus avoir à y penser. Peut être que Prue voulait réviser les potions en premier et ainsi se rendre compte qu'elle n'était pas si à la masse que ça et ainsi se libérer définitivement l'esprit. Ça lui donnerait peut être plus de confiance en elle pour les autres matières et surtout une bonne humeur qui tardait à venir.

(678)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète de Poufsouffle

Parchemins : 679
Âge : 13 ans (27/07/2000)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]   Dim 13 Nov - 11:31

Prudence avait haussé les épaules quand Alan lui avait demandé si elle allait bien. Elle n'avait jamais été très douée pour dissimuler ses états d'âme, et n'était donc pas étonnée que son ami perçût sa mauvaise humeur. Un instant, la fillette songea à se lancer dans un grand numéro tragique pour apitoyer son public ("C'est affreux, je n'ai pas dormi de la nuit, j'ai un mal de tête épouvantable, et je crois que je vais vomir. C'est normal, tu penses, ces petits papillons noirs qui me passent devant les yeux ? Et d'ailleurs, qui êtes-vous, Monsieur, et que faisons-nous en ces lieux ?") : si Alan était suffisamment humain réceptif, elle gagnerait peut-être un aller simple pour l'infirmerie et une journée entière loin de tout planning de révisions.

L'idée était tentante, pourtant, Prue renonça à la mettre en application. D'une part elle n'était absolument pas malade, et rester clouée au lit, pendant que Miss Strue ce suppôt de la Menace "aha, je l'avais bien dit, qu'il y avait des complices dans l'école !" l'assaillait de questions pour déterminer l'origine du mal ("La flemme,m'dame, la flemme...") serait probablement aussi ennuyeux que de repasser ses leçons, d'autre part, le répit obtenu n'empêcherait pas Alan de revenir à la charge encore plus fort dans les jours qui suivraient, parce que "ahlàlà, tu te rends compte de tout le temps que tu as perdu ? Bon, j'ai calculé, on peut tenir jusqu'aux vacances en dormant cinq heures par nuit et en sautant un ou deux repas... Tiens, c'est ton nouvel emploi du temps, et un petit chronomètre, pour bien respecter les plages horaires. Tu vois, t'as trois minutes pour faire ta douche, deux pour t'habiller - tu peux te réciter des définitions de cours en même temps, c'est très pratique -, trois pour te brosser les dents - une bonne hygiène dentaire est toujours appréciée des membres du jury... - Tu pleures de joie ou c'est une allergie ? C'est pas clair, vu d'ici..." Rien que d'y songer, Prudence se mettait réellement à avoir mal à la tête.

D'ailleurs, ce n'était pas tant les révisions, qui l'ennuyaient, que le rythme imposé par Alan, qui ne semblait pas concevoir qu'on pût s'organiser différemment sans échouer pour autant. Prue avait le sentiment que son ami, non content de stresser pour ses propres résultats, s'angoissait aussi pour les siens, comme s'il était personnellement responsable de sa réussite ou de son échec. C'était tout à la fois un peu attendrissant et franchement barbant. La jeune fille ne se sentait cependant pas le courage de lui dire le fond de sa pensée, aussi se contenta-t-elle de maugréer :
- ça va, ça va, je suis juste pressée d'en avoir fini avec tout ce tralala. Je trouve que c'est un peu ridicule, le coup des examens de fin d'année. Ils le savent bien, si on est capable de passer en deuxième année ou pas, ils nous ont vus travailler toute l'année. C'est juste histoire de bien montrer comme l'école c'est du sérieux, tout ça, à mon avis. Et tant qu'on y est, où est Magnus ? rajouta-t-elle, sautant du coq à l'âne. Elle avait, en effet, plus ou moins compris que le troisième larron qui constituait leur petit groupe serait, lui aussi, présent pour cette grande journée de révisions, mais elle avait beau regarder aux alentours, il n'était nulle part en vue. Vous êtes en froid, ou quoi ?

Elle darda un oeil perçant sur Alan. Elle n'avait jamais vu les deux cousins se disputer, mais ils étaient si différents l'un de l'autre qu'elle ne serait pas surprise d'apprendre qu'ils avaient pris leurs distances. Peut-être la vie au pensionnat avait-elle fait éclater au grand jour des tensions latentes ? Après tout, Prue ignorait ce qui se disait dans le dortoir des garçons.
* Et puis ça fait un moment qu'on ne les voit plus trop traîner ensemble, non ? Depuis Pâques, on a au moins fait deux gros trucs sans Magnus... Alors d'accord, à chaque fois, il y avait de bonnes raisons de ne pas le faire venir, mais tout de même, c'est bizarre... *. Consciente que le sujet était peut-être, si non douloureux, du moins sensible pour Alan, Prudence devint plus avenante, et daigna enfin s'intéresser au programme de la journée.


- Si tu veux, on fait les sortilèges et la bota, comme on ne les a encore revus ni l'un,ni l'autre, et après je te fais réviser la méta et tu me fais réviser les potions... Même si, de ce côté là, le problème est plutôt physique... Je devrais plutôt m'entraîner à regarder du foie sans être malade...

Elle se tut et adressa un regard encourageant à Alan, l'air de dire "alors, on s'y met ?"

(787 mots)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 1135
Âge : 13 ans [10/05/2000]
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Joséphine, Julian & Quentin

MessageSujet: Re: [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]   Dim 13 Nov - 12:43

Bien qu'Alan se serait facilement contenté d'un " Oui, oui, ça va ! Ne t'inquiètes pas. " jovial et d'une mine réjouie qui voulait dire 'J'ai mis du temps à m'y mettre mais c'est bon, je suis motivée pour réviser maintenant ! Let's go !', pour ensuite se mettre carrément au travail, il fut obligé d'écouter les explications de son amie. Tout ne se passait pas comme il le voulait en général, ce n'était pourtant pas faute de constamment vouloir anticiper à l'avance chacun des cas de figure possibles. Du haut de ses 11 ans, Alan soupçonnait Prudence et Magnus de prendre un malin plaisir à toujours vouloir contrecarrer ses plans. Ça devait leur faire plaisir de le mettre en boule à la moindre occasion, très certainement et lui ça le rendait fou de voir qu'il n'avait aucune espèce de contrôle sur eux. Au fond, ils ne devaient très certainement pas aimer l'autorité, qu'elle vienne de leur ami / cousin ou d'un quelconque corps professoral. Peut être que Magnus et Prudence lui envoyaient des messages subliminaux pour qu'il se remettre en question urgemment ? Avait-il des raisons de se remettre en question ? Non ! C'était eux qui étaient juste très pénibles Prise de conscience : 0 !

« Peut être que c'est l'occasion pour nous aussi de faire un vrai point sur tout ce que l'on a appris durant l'année, histoire de ne rien oublier l'an prochain. Pour être honnête, je ne me rappele pas de tout ce qu'on a vu en septembre, personnellement. »

Pour la question sur Magnus, Alan aurait franchement préféré que Prue n'aborde pas le sujet. Mais comme Prudence Faraday adorait mettre les pieds dans le plat dès qu'elle en avait l'occasion on ne semblait pas disposé à l'épargner - de toute manière - aujourd'hui. Alan quitta sa meilleure amie des yeux et porta son regard sur la pile de parchemin de sortilèges - qu'il arrangea à nouveau -, ses sourcils inconsciemment haussés et le ton légèrement tendu.

« Il préfère réviser tout seul. Inutile de l'attendre. »

Ce qu'Alan se gardait de dire, c'était ce qu'il s'était réellement passé entre lui et son cousin. Ce n'était pas important après tout, si Magnus le trouvait pénible et maniaque, il n'avait qu'à aller réviser tout seul. Avec ses méthodes archaïques et apathiques, seul et sans ami. Quand on avait un cousin ravagé et maniaque de l'organisation on se débrouillait tout seul, merci bien ! Ho ! Si Magnus ne voulait pas profiter du  sens inné de la planification de son cousin et se joindre à lui et Prue, qu'il reste. On n'avait pas besoin de lui !

« Vendu. On commence par les sortilèges alors ! »

Il fallut quelques secondes à l'Irlandais pour oublier Magnus et retrouver un visage serrein. Maintenant ils étaient dans leurs révisions et pas question que Prue pose de nouvelles questions sur son cousin.
Alan attrapa sa pile de sortilèges et commença immédiatement par lire la première leçon qui s'y trouvait. Fort heureusement, ce n'était pas la plus compliquée et Alan se félicita d'être aussi assidu tout au long de l'année. Sans ça, il serait vraiment long et prennant de tout étudier fin juin sans avoir jamais rien suivi.
Tout en lisant les notes qu'il avait prise sur le 'Wingardium Leviosa', Alan réfléchit à comment il pourrait aider Prue à surmonter sa peur des ingrédients visqueux. Ce n'était pas une mince affaire et la journée ne serait pas de trop pour trouver une solution.

(576)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète de Poufsouffle

Parchemins : 679
Âge : 13 ans (27/07/2000)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]   Dim 13 Nov - 13:37

- Mouais, marmonna Prudence, visiblement peu convaincue par les explications d'Alan concernant le bien fondé des examens, enfin, après, on a quand même deux mois de vacances pour tout oublier de nouveau...
Elle préféra toutefois ne pas insister, non seulement parce qu'elle sentait bien qu'Alan commençait à perdre patience, mais aussi parce qu'il était, de toute façon, un peu trop tard pour lancer une révolte estudiantine dans l'espoir de mettre le feu au château, pousser McGonagall à la démission et, accessoirement, réclamer la suppression des examens de fin d'année. La fillette prit mentalement note de fonder un collectif "Plus de temps libre pour le cerveau !" dès le mois de Septembre, afin de mener au plus vite des actions chocs, tels que la distribution de tracts vantant les mérites de la farniente dans la salle commune de Serdaigle, ou le boycott des devoirs. Certes, elle ne pourrait pas compter sur le soutien d'Alan, qui était même capable - le fourbe - de créer un contre-mouvement pour exiger davantage de travail, mais elle était persuadée que beaucoup d'autres élèves seraient intéressés d'entendre ce qu'elle avait à dire. Question pédagogie, l'école n'avait pas dû évoluer depuis sa création... Il était temps que les choses changent paf réforme.

* Hein ? Quoi ? Mais... On avait le droit de le faire ça ? * Réalisa subitement la fillette, coupée dans ses envolées révolutionnaires, par les dernières nouvelles de Magnus. A aucun moment il ne lui était venu à l'idée qu'elle pouvait tout simplement refuser les révisions imposées proposées par Alan. Elle se sentait vaguement trahie, sans qu'elle parvînt cependant à déterminer lequel des deux cousins était le Judas de l'histoire : celui qui mettait en place d'assommants programmes ou celui qui la lâchait éhontément, la laissant seule avec le maniaque de la bonne note ?
- Ah, commenta-t-elle, ne sachant quoi ajouter d'autre. Alan ne semblait pas avoir envie de s'étendre sur le sujet, et, bien que Prudence brûlât de curiosité d'en apprendre davantage, elle s'efforça de contenir la foule de questions qui lui venait à l'esprit ("De quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? Qu'est-ce qui se passe ? ça va pas ? Vous vous êtes battus? Tu l'aimes plus ? Il t'énerve ? Pourquoi il t'énerve ? Tu voudrais qu'il soit plus comme toi ? Ou être plus comme lui ? Tu crois que ça va s'arranger ? S'il rate ses examens, tu ne te sentiras pas un peu responsable de ne pas avoir insisté pour réviser avec lui ? Ton oncle et ta tante ne vont pas t'en vouloir s'il redouble ?") .

Elle observa un moment Alan, qui s'était déjà emparé de la première leçon de sa pile, avant d'attraper le deuxième parchemin - "Alohomora, cours du 25 Septembre" -, pour commencer à réviser à son tour. Elle le lut attentivement plusieurs fois de suite : le sort n'avait rien de très compliqué, et elle s'en souvenait plutôt bien, étant donné qu'elle avait immédiatement compris son intérêt, et passé une partie de la semaine qui avait suivi à l'essayer sur toutes les serrures qui avaient croisé sa route.
- Tu revois une fiche, j'en revois une, après on fait un point théorique dessus et on tente la pratique avant d'enchaîner avec les fiches suivantes ? Ou alors tu préfères garder la pratique pour la fin ?
(555 mots)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 1135
Âge : 13 ans [10/05/2000]
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Joséphine, Julian & Quentin

MessageSujet: Re: [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]   Dim 13 Nov - 18:08

Alan n'était pas persuadé de la véracité de l'opinion de son amie. Une bonne petite révision en fin d'année ne pouvait faire de mal à personne, bien au contraire. Elle permettait de clarifier les zones d'ombres des neuf derniers mois et offrait  surtout la possibilité de bien se rafraichir la mémoire quand – c'était vrai – on ne pensait plus trop aux études, mais plutôt aux vacances. Ainsi l'Irlandais ne répondit pas, manifestement les deux amis ne partageaient pas la même opinion – ce n'était pas la première fois – il était donc inutile d'en débattre plus longtemps.

Le jaune et noir fut reconnaissant à sa partenaire de révision de bien vouloir écarter le sujet 'Magnus Fitzpatrick, traitre à son sang et cousin en carton' pour se concentrer sur le travail. Alan était encore contrarié par cette histoire et plutôt que de se remettre en question – le petit sorcier n'avait que 11 ans et se questionner n'était pas forcément un automatisme – le Poufsouffle préférait se noyer dans un travail qu'il jugeait important.

« Hum... »

De même que pour Prue, Alan se rappelait plutôt bien des sorts étudiés dans la classe du professeur Flitwick. Il fallait dire que les enchantements étaient la matière préférée de beaucoup d'élèves, Alan et Prue en tête de liste. Quand on était un petit magicien avide d'apprendre à se servir de sa baguette magique, les sorts étaient la matière à laquelle on était le plus attentif. Et on testait après, bien évidemment ! Tous les 1ères années avaient déjà fait lévité une orange au repas du midi ou testé un Alohomora sur une porte close, ça n'avait rien de très nouveau ou de très original.

« Non, c'est une bonne idée. Chacun lit les deux cours et après on teste les sorts... pour voir si on n'a pas trop perdu la main. »

Le fait d'être en froid avec son cousin pesait un peu à Alan, surtout qu'il le savait actuellement dans le dortoir des garçons, juste à côté. Quand Prue et lui étaient fâchés, c'était plutôt fréquent et ça ne durait jamais très longtemps. Mais avec Magnus c'était la première fois que vraiment ils se brouillaient, et c'était un peu délicat gérer. Pour la simple raison que quand Alan et Prue s'ignoraient, l'Irlandais pouvait retrouver le confort de son dortoir pour échanger avec son cousin.  Et puis la plupart du temps, Alan pardonnait très rapidement à sa meilleure amie, il était de toute façon difficile de lui en vouloir. Ce coup-ci, Alan était vexé – très vexé – et Magnus ne semblait de son côté pas vouloir avoir grand chose à faire avec son cousin. Moins il le voyait, mieux il se portait. Et pour le coup, c'était réciproque.

Il était idiot de terminer l'année comme ça, alors que tout s'était très bien passé jusque là à part deux ou trois petits évènements marquants, mais il était trop tôt pour pardonner : Alan était encore plein de rancune. Le sorcier essaya de balayer mentalement ses problèmes pour se mettre à fond dans son cours. Après plusieurs minutes à lire trois fois le même paragraphe, le Poufsouffle était enfin concentré et comprennait tout ce qu'il avait lu. Il échangea son cours avec celui de Prue et nota qu'il s'agissait de l'Alohomora. Parfait, il maîtrisait bien. De toute manière, en sortilèges ni Alan ni l'Irlandaise n'avait eu de gros soucis de compréhension.

« C'est bon, j'ai terminé. Révisons ! »

Alan adressa un sourire radieux – qui avait terminé de lire bien avant lui – et se leva, la baguette en main. Ils allaient maintenant voir si tout était bien resté en tête.
Le sorcier visa un vase non loin d'une fenêtre circulaire et sans attendre, tourna sa baguette, l'abaissa et prononça la formule correcte.

« Wingardium Leviosa ! »

La plante se leva sans effort, assez haut et droite. Alan adressait déjà un sourire satisfait à sa meilleure amie.

(646)

(Terminé pour Alan)





Dernière édition par Alan Carmichael le Dim 20 Nov - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète de Poufsouffle

Parchemins : 679
Âge : 13 ans (27/07/2000)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]   Dim 20 Nov - 15:33

Si Prudence n'avait pas interrogé Alan plus avant, elle n'en avait pas pour autant renoncé à éclaircir les tensions qui étaient venues s'immiscer dans les relations entre les deux cousins. Puisque Alan refusait de répondre, aller tirer les vers du nez de Magnus faisait désormais partie des priorités de la jeune fille, au même titre que "botter les fesses de la Menace", "dresser une carte de forêt-interdite-pour-tout-le-monde-sauf-pour-moi" et "découvrir si ce Gryffondor de 4ème année, celui avec de trop beaux cheveux, a une petite-amie".

Délaissant, pour le moment, ces épineux problèmes, la fillette applaudit avec enthousiasme quand Alan assomma deux ou trois Poufsouffles dont les têtes avaient le malheur de dépasser des fauteuils envoya la plante verte voltiger dans les airs.
- Bien joué ! Commenta-t-elle, c'est sûr que si celui-là tombe, tu vas cartonner !
Puis, elle attrapa à son tour sa baguette et, s'appliquant à reproduire les circonvolutions que son ami venait de lui rappeler, la pointa sur Rosette, dont le seul tort était - pour une fois - de sommeiller sur un coussin :
- Wingardium Leviosa ! prononça-t-elle sans aucune pitié fermement.
Brusquement tiré de sa sieste, le chat ouvrit les yeux et agita désespérément ses petites pattes velues dans les airs, tandis qu'il s'élevait lentement au-dessus du fauteuil. Satisfaite, Brigitte Bardot Junior Prudence ramena en douceur Rosette sur le plancher des vaches et paf le chat. L'animal laissa échapper un miaulement de contrariété, et s'éloigna d'un pas qui aurait pu être digne s'il n'avait pas été aussi titubant.

- Bon, ça, c'est fait... Par contre, pour Alohomora, je n'ai pas de serrure sous la main... Tu as un truc cadenassé sur toi ? Sinon on le met à part et on ira s'entraîner sur une porte de toilettes ou dans une classe vide quand on aura passé les autres sorts en revue...
Elle n'attendit pas la réponse de son ami pour mettre de côté le cours sur Alohomora :
- Je le mets là, et s'il y a d'autres sorts qu'on peut difficilement pratiquer dans la salle commune, on les ajoutera dessus, comme ça on n'oubliera pas de revoir la pratique tout à l'heure ! Expliqua-t-elle, assez contente de sa petite idée.

Elle saisit alors un nouveau cours, et se plongea dedans, les sourcils froncés sous l'effet de la concentration.
- Aguamenti, marmonnait-t-elle, tout en lisant la feuille de parchemin, faire sortir de l'eau du bout de sa baguette... Ouais, celui-là je m'en souviens, parce que j'avais mal calculé mon coup, quand on s'est entraîné en classe, et tout est tombé sur mes chaussures. Elles ont fait "floc-floc" toute la matinée, c'était très désagréable... Bon, lui aussi je le mets de côté, je n'ai pas de gobelet pour récupérer l'eau... C'est quoi le suivant... Ah oui... Reparo ! On le connaît bien, lui, hein,  entre ma maladresse et l'étourderie de Magnus... Lança-t-elle, en gratifiant Alan d'un sourire radieux.
Sans l'ombre d'une hésitation, la Poufsouffle saisit sa plume et la brisa en trois morceaux bien nets. Elle pointa ensuite sa baguette sur le petit tas ainsi formé, et prononça la formule :
- Reparo ! La plume se reconstitua quasi instantanément et Prudence, très fière d'elle, rangea le cours d'Alan.

Elle procéda sensiblement de la même manière pour réviser le "tergeo" - qui avait fait l'objet du cours suivant (à croire qu'on voulait les transformer en parfaites petites ménagères) - à ceci près qu'elle renversa, cette fois, toute sa bouteille d'encre sur ses propres notes on est des fous, on n'a peur de rien, on bousille nos cours la veille des examens, avant d'aspirer l'énorme tache noire qui menaçait de couler jusque sur la table. Elle esquissa un sourire, visiblement satisfaite : pas de doute, elle avait progressé depuis le début de l'année.

Une bonne heure et demie s'écoula encore, avant qu'Alan et elle n'eussent fait le tour des sortilèges à revoir pour l'examen. Si la révision de la plupart des sorts relevait de la simple formalité - Prudence, par exemple, utilisait Finite Incantatem, lumos et nox presque quotidiennement - d'autres, tels Tarentallegra et Petrificus Totalus - donnèrent lieu, aux yeux de la fillette, à une atteinte sévère de leur dignité... Sinon de leur intégrité physique. Heureusement, la salle commune était presque vide, et personne ne vit Prue manquer de peu de fracturer le crâne d'Alan, quand elle le pétrifia avec un peu trop d'enthousiasme.
- Bon, résuma Prudence, en secouant ses jambes sous la table - le tarentallegra d'Alan avait été diablement efficace, et elle avait encore l'impression que certains de ses muscles s'agitaient sans sa permission -, si on reprend, il faut qu'on trouve une salle vide ou des toilettes libres pour voir alohomora, aguamenti et collaportus, c'est ça ? J'en oublie ? On fait ça maintenant ? Il y en a pour vingt minutes maximum, non ? ça fera comme une petite pause ! Argua-t-elle en se levant, prête à partir.

Finalement, songea-t-elle en glissant sa baguette dans sa poche, c'était pas si mal, ces révisions en binôme...

[Fin pour Prue]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Echouer ? Jamais ! [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A bout d'(pouf)souffle ? Jamais ! - terminé.
» «Il était un petit navire, qui n'avait ja, ja, jamais navigué» Adeline A. Romanov [terminé]
» Ne jamais sous estimer un potentiel adversaire. [terminé]
» "Je ne pense jamais au futur. Il vient bien assez tôt." [Aël T. Demareck/Fletcher Salir] [Terminé]
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 21 (2011-2012)-
Sauter vers: