AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Une soirée comme une autre [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 453
Âge : 22 ans {06/06/1990}
Actuellement : Vendeur chez Zonko {Pré-au-Lard}


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Une soirée comme une autre [ PV ]   Mar 31 Jan - 15:10

Une soirée comme une autre
But I see your true colors shining through ; I see your true colors and that's why I love you.
Roy ✧ Joy
© Starseed


Du haut de ses vingt-deux ans, Roy Bradley était un homme plutôt comblé. Il vivait avec la fille qu'il avait toujours aimée, la seule qu'il avait jamais aimée, même avant d'avoir conscience de ce qu'était l'amour avec un grand A, il était bien portant, (relativement) sain d'esprit, il avait une famille qui l'aimait, et un job stable bien qu'il s'y sentait parfois un peu à l'étroit. La seule ombre au tableau était certainement ce dernier point, et l'ancien Poufsouffle s'était dernièrement mis à réfléchir à une façon d'y remédier. Non, il ne voulait pas rester vendeur chez Zonko tout sa vie. Oui, il s'y plaisait, et il avait passé toute son enfance à baigner dans les farces et attrapes. Mais cela faisait quelques temps à présent qu'il voulait faire plus. Son grand futur en tant que baroudeur de l'extrême semblait compromis - d'un, parce qu'il ne voulait pas avoir à se séparer de Joy plus que le temps d'une journée de travail, de deux, parce qu'il avait suffisamment grandi à présent pour réaliser que ça n'était pas non plus quelque chose qu'on pouvait faire indéfiniment. Sauf si l'on était riche. Mais les Bradley n'étaient pas des De Liechtenstein. Il lui restait donc l'option de faire une vraie différence. Si ses résultats aux ASPICs n'avaient pas été aussi médiocres, il aurait pu se lancer dans une formation dès maintenant... Mais les choses étant ce qu'elles étaient, ses dernières années scolaires avaient été assez chaotiques et il n'était même pas sûr qu'on l'engagerait pour passer le balai au bureau des Aurors.

Il envisageait de prendre des cours du soir. Rattraper ce qu'il avait loupé durant sa septième année, et peut-être, peut-être tenter sa chance auprès de la Brigade de police magique, un jour, s'il était suffisamment bon. En attendant de voir ce nouveau rêve se réaliser, le brun perdurait au sein de Pré-au-Lard. Joy reprenait l'entreprise multinationale de son père, et lui il vendait des pétards à des élèves de Poudlard trop agités - comme il l'avait été autrefois.

Il avait quitté le travail un peu plus tard que d'habitude ce soir-là, occupé à finir l'inventaire en vue de la rentrée scolaire qui se profilait et des stocks à refaire avant la première sortie à Pré-au-Lard de l'année. Il transplana à Londres, dans la ruelle située à côté de l'appartement où il vivait avec Joy, où il ficha une peur bleue à un chat de gouttière qui poussa un miaulement strident. Le brun sursauta à son tour on l'appelle Roy le Téméraire, levant les yeux au ciel lorsqu'il réalisa qu'il n'avait affaire qu'à un malheureux matou. Il entra dans le bâtiment tandis que leur voisine du dessus en sortait, et grimpa les escaliers menant à l'appartement comme il le faisait tous les soirs. Arrivé en haut, il réalisa qu'il avait oublié ses clés - comme souvent -, et actionna la poignée, souriant en réalisant que la porte était ouverte journée portes ouvertes pour les cambrioleurs ! Pas très sûr, certes, mais au moins il n'obligerait pas sa petite-amie à venir lui ouvrir. Il lança un regard soulagé à son trousseau de clés, posé près de l'entrée, et prit la direction de la cuisine, où il aperçut Joy.

C'était une soirée comme une autre. Il avait oublié ses clés en partant avec précipitation le matin, passé une journée standard au travail, retrouvait sa petite-amie et meilleure amie, qu'il connaissait depuis ses onze ans et avec il sortait depuis plus de cinq ans. Elle se tourna en l'entendant arriver, et, souriant, il s'entendit poser une question à laquelle il ne se souvenait même pas avoir réfléchi mais qui lui sembla être la chose la plus naturelle au monde:
« Et si on se mariait ? »
La spontanéité avait toujours été le fort de Roy. Il vivait dans le moment, l'avait toujours fait. Certes, il montait des plans tordus à l'époque de Poudlard, pour déjouer l'attention de Rusard par exemple, mais en dehors de ces moments d'intense réflexion et après on se demande pourquoi il avait de mauvaises notes, si quelque chose lui passait par l'esprit, il avait tendance à agir immédiatement. Réalisant l'ampleur de ce qu'il venait de dire, le brun déglutit, s'empressant de parler à toute vitesse: « Je suis sérieux ! J'veux dire, c'est comme si on l'était déjà, non ? Il n'y a que toi pour moi, Joy, il n'y aura jamais personne d'autre. Et c'est vrai qu'on est jeunes, mais on se connaît depuis 11 ans, c'est pas rien ça, c'est la moitié de nos vies. On habite ensemble, on connaît nos familles respectives... Tout ce qu'il manque, c'est le fait que ça soit officiel. » décréta-t-il en s'approchant lentement de la brune, le regard plein d'espoir. C'était une soirée comme ils en avaient passé des centaines d'autres auparavant, et il voulait s'assurer qu'ils en passeraient encore des centaines d'autres comme ça, des milliers même. Le fait que Joy était la femme de sa vie était la chose dont il était le plus sûr au monde. Il avait mis du temps à le réaliser, certes, mais il n'avait jamais hésité un instant depuis, jamais fléchi. Comptez sur Roy pour lancer ses demandes en mariage comme des bouteilles à la mer, s'appuyant simplement sur une réalisation s'étant abattue sur lui comme un éclair.



    I'll hold your hand when you are feeling mad at me. Yeah when the monsters they won't go and your windows won't close, I'll pretend to see what you see. I'll help you see it through 'cause I just really want to be with you.♘  .ReedNight
     
    you only live once
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 829
Âge : 14.07.1990 - 22 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   Mer 1 Fév - 20:51

Une soirée comme une autre.
Just a touch of your love is enough to knock me off of my feet all week. Just a touch of your love is enough to take control of my whole body. Just a touch of your love, oh just a touch of your love.
Vingt-deux ans. Déjà. Joy avait l’impression que hier encore, elle allait entrer à Poudlard pour la première fois. Et la jeune fille qu’elle était à l’époque avait bien grandit et changé depuis. Enfin, grandit, c’était vite dit. Elle était toujours haute comme trois pommes, atteignant bien difficilement le mètre soixante. Mais elle avait mûri, cela était sûr et certain. Elle s’ouvrait beaucoup plus aux autres, était presque à la tête de l’entreprise de son père -ou du moins, elle était en bonne voie, puisqu’elle essayait de faire de son mieux pour que Dmitri soit fier d’elle- et enfin, et non des moindres, elle était en couple depuis plus ou moins cinq ans. Avec la même personne. Avec celui dont elle avait toujours été amoureuse, qui plus est. Cinq ans et des poussières, déjà… Le temps passait à une vitesse folle, elle ne pouvait que constater cette vérité. Mais elle était heureuse avec Roy et tout allait très bien entre eux, de quoi aurait-elle donc besoin de s’inquiéter ?

Cependant, s’il y avait bien une chose qui n’avait pas changé chez Joy, c’était son côté ultra naïf. On avait bien tenté de la faire grandir un peu de ce côté, mais ce n’était toujours pas gagné. Pourtant, elle avait grandit, était devenue une jeune femme avec des responsabilités mais rien n’y faisait. Parfois, elle était toujours complètement à côté de la plaque. Comme ce soir. Joy était rentrée plus tôt que Roy et avait décidé de faire des lasagnes. Depuis qu’ils habitaient ensemble, et cela faisait un petit moment déjà, elle avait développé un certain goût pour la cuisine. Plus la pâtisserie que les plats salés, mais si manger des gâteaux toute la journée ne la dérangeait -et ne dérangerait sûrement pas Roy non plus, gourmand comme il était- elle estimait qu’il valait mieux faire de vrais repas et profiter des gâteaux occasionnellement. L’heure tournait, et Joy enfourna son plat de lasagnes avant de jeter un coup d’oeil à l’horloge. Roy avait un inventaire ce soir et il rentrerait plus tard. Elle ne savait pas vraiment à quelle heure, mais ce n’était pas bien grave. Elle avait tellement confiance en Roy qu’elle ne pourrait même pas imaginer une seule seconde qu’il pourrait prétexter un inventaire pour aller voir quelqu’un d’autre. Cette idée ne lui traversait et ne lui traverserait sans doute jamais l’esprit.

Quand elle entendit la porte -qu’elle avait laissé ouverte en rentrant, en voyant que Roy avait une fois de plus oublié ses clés en partant- elle se tourna vers son petit ami et meilleur ami, un sourire aux lèvres. A peine eut-elle le temps de passer un bras autour de sa taille que l’ancien Poufsouffle avait lâché une bombe. Roy réfléchissait peu avant de parler, du moins pour certaines choses. On ne pouvait pas dire qu’il n’avait pas pris le temps de réfléchir avant d’avouer ses sentiments à la Bulgare, mais là, il n’avait clairement pas pris le temps de la réflexion. Joy s’était stoppée dans son geste et le fixait de ses yeux mordorés, surprise et légèrement décontenancée par la demande de Roy. Sa non-réponse immédiate sembla alerter le brun qui reprit la parole aussitôt, pour justifier sa proposition. Joy assimilait difficilement la chose. Non pas parce qu’elle n’était pas d’accord avec l’ancien Poufsouffle, loin de là. En soit, il avait raison. Ils étaient ensemble depuis cinq ans, vivaient ensemble depuis plusieurs années et s’aimaient pour la vie. Mais un mariage… C’était un tout autre engagement. Même s’ils semblaient mariés, ce n’était pas le cas, et Dmitri aurait sans aucun doute son mot à dire là dessus.

Cependant, Joy pouvait voir que Roy était sérieux. Son regard plein d’espoir en était la preuve. Il avait envie qu’elle dise oui, et au fond d’elle, elle savait bien que c’était également ce qu’elle voulait. Bien sûr, Joy étant un peu -beaucoup- fleur bleue sur les bords, elle avait imaginé tout cela d’une autre façon. Mais l’on parlait de Roy. Une demande en mariage en bonne et due forme, pleine de romantisme, ce n’était pas vraiment lui, n’est-ce pas ? « Roy… Je… Je t’aime plus que tout aussi, mais… Tu sais ce que ça représente, un mariage ? Je ne dis pas que je ne veux pas, hein, loin de là, mais… Un… Un mariage… C’est… C’est un mariage… » Elle était perdue en réalité. Perdue entre son envie de dire oui et tout ce qu’un mariage pouvait vouloir dire et engendrer. Ils étaient déjà une famille tous les deux. Ils étaient leur nouvelle famille, mais Joy pensait avoir largement le temps de voir venir avant que Roy ne fasse éventuellement, un jour, sa demande… Visiblement, elle était vraiment à côté de la plaque.

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Commerce

Parchemins : 453
Âge : 22 ans {06/06/1990}
Actuellement : Vendeur chez Zonko {Pré-au-Lard}


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   Dim 5 Fév - 11:23

Aussi loin qu'il se souvienne, Roy avait toujours fait ce qui lui plaisait. Il ne filtrait pas ses actions, ni ses paroles, ou alors très peu. Sa philosophie était de dire oui à tout, et jusqu'à maintenant, ça l'avait rarement trahi. Lorsqu'il avait pris conscience de ses sentiments pour Joy, il n'avait pas hésité avant de lui demander de sortir avec lui au cours du bal de l'école. Certes, cette fois-là, il avait quand même eu un plan. Sinon il lui aurait parlé de ses sentiments au beau milieu d'un couloir, entre le cours de Métamorphose et celui de Sortilèges, probablement. En l'occurrence, les mots avaient échappé au brun avant même qu'il n'ait le temps de les évaluer. Ça lui semblait être une telle évidence tout à coup, alors qu'il observait Joy en train de cuisiner dans leur appartement. Comme si c'était la chose la plus naturelle au monde.

La surprise de la brune le fit néanmoins revenir sur Terre pendant quelques instants, l'incitant à développer davantage sa pensée, et également à se dire qu'il avait peut-être brûlé une ou deux étapes. Le fait d'en parler au père - franchement impressionnant - de Joy, par exemple, aurait été une initiative bienvenue s'il voulait sauver sa propre peau. Et sa famille à lui, Romilly... Mais il n'aurait pu faire tout cela que s'il s'y était pris à l'avance, et ça n'était visiblement pas le cas.

Même s'il fut un peu calmé par les réserves de sa petite-amie, l'ancien Poufsouffle ne se démonta pas pour autant. Oui, elle avait l'air incertaine, mais elle lui disait aussi qu'elle l'aimait. « Oui je sais ce que c'est ! Si je commets un crime tu ne pourras pas témoigner contre moi ! Top non ? » s'indigna-t-il, plus pour la forme qu'autre chose: il n'avait clairement pas l'air irrité. Roy voyait les choses de manière très simple. Il aimait Joy, il n'aimerait jamais personne d'autre comme elle. Ils vivaient ensemble, et surtout, ils était heureux. Les détails administratifs d'un mariage lui échappaient peut-être un peu, mais à ses yeux, ça n'était que ça justement, des détails. « Un mariage c'est se promettre qu'on passera le reste de nos vies ensemble, comme mes parents ! Pour le meilleur et pour le pire tu vois que je connais. Et on a déjà connu pas mal des deux, tu ne crois pas ? On en est toujours ressortis plus forts. » Il scrutait le visage de la brune avec intensité, cherchant à y effacer les traces de doute qu'il voyait.

« On n'a pas besoin de se marier tout de suite, Joy. Mais on pourrait se fiancer. C'est la première étape ! Et je te promets que j'aurai une vraie bague pour le mariage. » L'inconvénient de la spontanéité: il n'avait même pas de bague. Il sentait qu'il avait fait paniquer la brune avec sa demande inopinée, mais il voulait aussi la rassurer. Il parlait de mariage, mais il ne se voyait pas organiser toute une cérémonie, là, dans les jours ou les semaines à venir. Seulement, il voulait que ça soit quelque chose vers quoi ils tendent, être sûr qu'ils soient tous les deux sur la même longueur d'onde.



    I'll hold your hand when you are feeling mad at me. Yeah when the monsters they won't go and your windows won't close, I'll pretend to see what you see. I'll help you see it through 'cause I just really want to be with you.♘  .ReedNight
     
    you only live once
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 829
Âge : 14.07.1990 - 22 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   Dim 5 Fév - 16:55

Joy n’avait pas vraiment une grande expérience des familles unies et heureuse. Sa mère avait été tuée par un monstre, son père l’avait quelque peu abandonnée durant plusieurs années à sa grand-mère en Bulgarie et elle n’avait appris à vraiment le connaître qu’une fois ayant déménagé en Angleterre. Elle n’avait vu qu’une vraie famille quand elle avait rencontré celles de son petit ami, et celles de ses autres amis. C’était étrange sur le coup, mais elle savait qu’elle voulait elle aussi, cette atmosphère heureuse et chaleureuse. Elle voulait être une amie, une amante, une épouse, une mère. Elle voulait tout ça. Elle avait juste peur quand tout cela arrivait. Elle avait eu peur d’être avec Roy, peur quand tout avait évolué, quand ils avaient emménagés ensemble. Alors forcément, elle avait peur maintenant. Mais elle était comme ça. Cette peur faisait d’elle la personne qu’elle était. C’est pour ça qu’elle n’avait jamais compris pourquoi Gryffondor quand Roy lui, était à Poufsouffle…

« Oui, mais… » Mais quoi ? En fait, elle ne savait pas pourquoi elle avait peur. Parce qu’après tout, elle en avait rêvé, de cette famille avec Roy. De se marier, d’être rien qu’eux deux, d’acheter une petite maison en banlieue où Inga pourrait les rejoindre, enfin. Instinctivement, elle porta sa main gauche à son poignet droit, où était le bracelet que Roy lui avait offert à Noël une fois. Un loup, en tout point identique, ou presque, à sa louve qu’elle aimait d’un amour inconditionnel. Elle savait que si elle racontait tout  cette dernière, elle aurait droit à des gros yeux. Comment Joy pouvait-elle ne pas être sûre de vouloir se marier avec Roy ? Être empathe, parfois, ça n’était pas de tout repos. Elle sentait l’extrême joie de Roy quant  cette idée se mêler à une inquiétude grandissante. Et elle se savait responsable de cette inquiétude.

Quand Roy lui parla d’une bague, Joy retomba sur terre. Oui, ils n’avaient pas besoin de se marier dans la seconde. Ils pouvaient se fiancer, planifier les choses ou mieux, laisser quelqu’un s’en occuper. Comme sa grand-mère, ou Romilly peut-être ? « Je suis désolée, je… Je ne m’y attendais pas. » Et c’était vrai. Elle ne pensait pas que juste aujourd’hui, Roy lui aurait demandé sa main. Et son père alors ? Qu’est-ce qu’il allait dire ? Joy ne s’inquiétait que parce qu’elle savait que son père ne pourrait pas dire non. Elle était avec Roy depuis tellement longtemps et tout allait tellement bien entre eux que son père ne pouvait décemment pas dire non… « Oui. Je veux me marier avec toi. » Elle avait peur, tout comme elle avait eu peur de sauter le pas quelques années plus tôt. Mais les changements étaient normaux et coulaient de source.  Et puis, Joy Bradley, ça sonnait bien quand même, non ? C’est sûr que quand à une lettre près, c’est le nom de l’autre, ça passe crème !
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Commerce

Parchemins : 453
Âge : 22 ans {06/06/1990}
Actuellement : Vendeur chez Zonko {Pré-au-Lard}


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   Lun 6 Fév - 23:32

Roy ne souhaitait pas se marier dans l'instant - au contraire. Une fois revenu sur Terre, il avait repris conscience de certaines conventions sociales oui, ça arrive, comme le fait que si l'on voulait respecter les traditions, on s'adressait au préalable au père de la mariée, avant de lui demander sa main. Or, le père de Joy n'était pas un homme ordinaire. Le brun le respectait beaucoup, mais surtout, il l'avait toujours trouvé un poil effrayant. Il savait aussi que celui-ci chérissait Joy plus que tout, ce qui, en un sens, devrait préserver la santé de Roy - le tuer rendrait la Bulgare trop malheureuse Roy compte là-dessus en tout cas - mais qui signifiait aussi qu'il devait se tenir sur ses gardes. A la première incartade, sa tête finirait sur une lance, ou une pique, ou tout autre objet pointu traînant à portée de main, sans doute. Quant à l'ancien Poufsouffle, il avait son propre 'membre de la famille impressionnant' en la personne de Romilly, sa jumelle, dont il ne pouvait prévoir la réaction. Il se promit de lui parler de tout cela aussi rapidement que possible.

Certain de s'être montré convaincant, et sincère, Roy tressaillit en entendant le "Oui mais" de Joy. Par expérience, le brun savait que ça n'était jamais bon signe. "Tu n'as pas fait exprès Roy, je le sais, mais tu seras quand même puni.", "Je vois bien que vous avez fait des efforts Monsieur Bradley, mais ça ne suffira pas pour avoir un Acceptable à votre devoir." "Je t'aime beaucoup Roy, mais je ne te laisserai pas le dernier brownie." Le dernier exemple est clairement le pire à ses yeux. Il serra la main de Joy plus fort dans la sienne et la broya: appelez le Bruce Banner. « Mais ? » répéta-t-il, inquiet. Il avait cru jusqu'alors que l'hésitation de sa petite-amie provenait d'un doute persistant concernant le sérieux de sa demande. Mais si c'était plus que ça ? Si elle n'était juste pas sûre qu'elle voulait de lui pour toujours ?

Les excuses de la brune ne firent rien pour calmer l'anxiété grandissante de Roy. Bien sûr, il comprenait qu'elle ne s'y soit pas attendue. Lui-même ne s'y était pas attendu. C'était soudain, il le savait. Mais c'était aussi une évidence, non ? Pour lui ça l'était, en tout cas. Pendant quelques minutes terribles, il réalisa que sa déclaration spontanée pourrait être la plus grosse des erreurs qu'il avait jamais commises et pourtant il en tenait une sacré couche. Et si Joy disait non, que deviendraient-ils ? Il poussa un cri ravi et viril, merci bien ! lorsque Joy lui dit alors oui, levant le poing en l'air sous le coup de la joie - et du soulagement. « On va se marier ! » énonça-t-il, quelque peu ébahi, avant de se laisser emporter par son enthousiasme et d'attraper la brune dans ses bras pour la faire tournoyer quelques instants détruisant la cuisine au passage. Nouveau concept pour D&co !. Il avait tellement hâte de l'annoncer à ses amis et de mourir assassiné par Jules, sans doute. Reposant finalement la brune sur la terre ferme, il s'adossa au comptoir de la cuisine, un sourire lumineux aux lèvres. « Je suis tellement heureux, Joy. »



    I'll hold your hand when you are feeling mad at me. Yeah when the monsters they won't go and your windows won't close, I'll pretend to see what you see. I'll help you see it through 'cause I just really want to be with you.♘  .ReedNight
     
    you only live once
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 829
Âge : 14.07.1990 - 22 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   Mer 8 Fév - 1:06

Les sentiments de Joy s’emballèrent et elle su de suite que ses yeux étaient passés du vert habituel à un doré chaud et pétillant. Elle ne contrôlait toujours pas son don d’empathie, malgré Taliesin et son travail par elle-même, mais elle espérait pouvoir faire le tri dans tout ce qui lui tombait dessus. La joie, tout d’abord, de Roy, qui s’amenuisait au fil des secondes. Le temps s’égrainait et le bonheur de l’ancien Poufsouffle avec lui. Gonflait à la place une angoisse, de la peur et peut-être aussi de la triste. Tout cela à cause d’elle. L’amour du brun par contre ne semblait pas vaciller, si Joy ne se trompait pas. Elle avait bien plus de mal avec ses pairs qu’avec les animaux. Inga était d’une facilité à comprendre en comparaison ! Cependant, Joy savait une chose. Elle aimait Roy comme au premier jour. Plus encore même, si cela était possible. Son amour pour le blagueur n’avait jamais vacillé une seule fois. Elle avait eu maintes et maintes fois peur de le perdre et encore aujourd’hui, parfois, l’idée qu’il puisse trouver mieux ailleurs lui traversait l’esprit. Parce qu’elle était comme ça, Joy. Pas sûre d’elle, constamment effrayée par le monde. A sa décharge, elle avait tout de même vécu des évènements traumatisants qui l’avaient rendue ainsi. Entre le décès de sa mère, l’abandon de son père et, plus récemment, l’abandon de Kolia, elle avait eu son lot de malheurs. Mais Roy était toujours resté à ses côtés. Ils s’étaient éloignés un temps, à Poudlard, mais tout cela était du à un concours de circonstances et depuis, les choses avaient grandement changé.

Mais quoi ? C’était stupide d’hésiter ainsi. Elle aimait Roy de tout son cœur, de tout son corps et de toute son âme. Et comme il l’avait très clairement fait remarqué, ils habitaient déjà ensemble, depuis quelques temps maintenant. Tout ce qu’il manquait au tableau était une bague au doigt de chacun, et une signature sur un parchemin. Pour que tout soit réellement officiel. Vrai. Réel… Bah oui, c'était clairement un rêve depuis 5 ans ! Joy voulait être avec Roy chaque jour que Merlin faisait, fonder une famille avec lui, alors pourquoi avait-elle si peur ? C’était idiot. Elle sentit le brun serrer sa main un peu plus et posa son regard doré sur lui. Il était beau, magnifique. Elle n’aurait pas pu rêver, espérer mieux. Roy était tout ce dont elle avait toujours voulu, tout ce dont elle avait besoin. Aussi, ses lèvres finirent-elles par laisser passer les mots qu’elle avait pourtant redouter. Oui, elle le voulait. Oui, elle épouserait Roy. Paix à son âme.

La réaction de l’anglais ne se fit pas attendre. Joy retomba sur terre au même instant, alors qu’il la décollait du sol, après avoir fait part de sa joie. Elle esquissa un sourire timide, surprise de le voir aussi heureux. Surprise de voir qu’il voulait vraiment qu’elle dise oui. Elle ne doutait pas de ses sentiments, Roy n’était pas du genre à parler dans le vide, et elle espérait bien qu’il ne se serait pas moqué d’elle pour un sujet aussi important, mais… Et bien comme elle ne s’y attendait pas à la base, forcément, tout ce qui en découlait la surprenait. Elle prit néanmoins le temps de le détailler du regard, pleine d’amour à son égard. « Je t’aime Roy. » C’était un peu cérémonieux, un peu trop sérieux peut-être, mais elle s’en voulait de lui avoir fait peur. Et elle voulait le rassurer. Elle l’aimait, plus que tout, et la moindre des choses était qu’il le sache, clairement. Pas comme si elle lui disait qu’elle aimait plutôt bien sa coupe de cheveux ou sa dernière chemise achetée. Elle se lova dans les bras du brun, l’arrachant à son comptoir. Cependant, un doute planait toujours dans son esprit « Dis, on ne va pas avoir de bébé, pas vrai ? » Quoi ? Le sens des priorités ? Mais c’était une priorité ! Joy n’avait rien contre le mariage, mais avoir un enfant… Elle était elle-même toujours une enfant en soit, et Roy… Et bien c’était Roy !
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Commerce

Parchemins : 453
Âge : 22 ans {06/06/1990}
Actuellement : Vendeur chez Zonko {Pré-au-Lard}


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   Jeu 9 Fév - 17:07

Roy était aux anges: Joy avait dit oui ! Ou du moins, fini par dire oui. On ne pouvait pas affirmer que c'était la demande la plus parfaite au monde, loin de là même. Déjà, il n'avait rien prévu, ce qui était toujours problématique dans ce genre de situation. Pas de bague, pas de grande déclaration répétée au moins quinze fois, pas de Monsieur Vodianovski même pas de copier-coller ! J'espère que je ne me suis pas plantée, du coup ! prévenu à l'avance ou de Romilly consultée en amont. Du coup, il ne pouvait pas vraiment en vouloir à sa petite-amie pour ces quelques minutes d'hésitation, même si elles avaient été des plus douloureuses. De toute façon, il n'était pas dans sa nature d'en vouloir à qui que ce soit (à part à sa cousine Rosalie, mais ça c'était un cas particulier: elle était maléfique), et encore moins à Joy. Ce qui ne signifiait pas qu'ils ne s'étaient jamais disputés, au contraire, certaines de leurs années communes à Poudlard avaient même été tumultueuses. Mais maintenant que la Bulgare avait dit oui, plus rien de tout ça n'avait la moindre importance.

Il la serra dans ses bras, plus heureux que jamais, et fut soulagé de voir le doute disparaître de ses yeux. Il ne voulait même pas imaginer ce qui se serait produit si elle avait dit non parce qu'elle ne partageait pas ses sentiments ou parce qu'elle ne se voyait pas passer plus de quelques années seulement avec lui. Et pourtant, ces pensées avaient failli s'immiscer dans son esprit anxieux, dont il les avait bien vite chassées à nouveau. Ils s'aimaient, tout allait bien, et tout irait encore mieux à l'avenir. « Je t’aime aussi. » répondit-il, souriant, avant de déposer un baiser sur ses lèvres.

Serrant Joy dans ses bras, il se figea brutalement à la question que lui posa alors la brune. Comment ça ? Il planta son regard brun dans les yeux de la Bulgare, l'observant avec incertitude. « Euh... Tu veux dire, là, maintenant ? » Il se gratta la tête, perplexe. « Pas que je sache ? Sauf si tu as quelque chose à me révéler...? Mais euh, si tu veux dire un jour, dans un futur un petit peu lointain, alors oui ? J'aimerais avoir des enfants oui... Pas toi ? » Il était inquiet, parce qu'il ne savait pas où Joy voulait en venir avec sa question. La tournure ne semblait pas indiquer qu'elle soit enceinte dans l'instant, mais l'inquiétude qu'il percevait dans sa voix ne le rassurait pas non plus. Ce n'était pas la première fois que l'idée était évoquée, et il pensait jusqu'à maintenant qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. Un jour, oui. Sans l'ombre d'un doute. Tout de suite ? Nope. « Mais pas tout de suite ! J-je... Tu sais, je t'avais parlé de reprendre des cours ? Je suis passé sur le chemin de Traverse aujourd'hui, et ils ont des formations accélérées... Je me dis que ce serait maintenant ou jamais, non ? Du coup avec un enfant ça ne serait juste pas possible. Déjà que mon salaire chez Zonko n'est pas exceptionnel... Mais si on a des enfants j'aimerais qu'ils soient fiers de moi, tu sais ? Et qu'ils me trouvent cool, aussi. » conclut-il en espérant ne pas s'être trop éparpillé dans son monologue - il savait que Joy avait du mal à suivre lorsqu'il parlait trop vite, et il faisait habituellement des efforts pour limiter son flot de paroles. Seulement là, avec ces histoires de bébé... Il avait un peu paniqué.



    I'll hold your hand when you are feeling mad at me. Yeah when the monsters they won't go and your windows won't close, I'll pretend to see what you see. I'll help you see it through 'cause I just really want to be with you.♘  .ReedNight
     
    you only live once
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 829
Âge : 14.07.1990 - 22 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   Sam 11 Fév - 0:35

Joy ne s’était même pas rendu compte qu’elle allait lâcher une bombe alors que la soirée filait un court parfait. Quand elle avait parlé d’enfant, Roy s’était figé net et son regard plein de peur et de doute se planta dans celui, encore à moitié doré de la bulgare. « Hein? » Non, Joy n’avait pas percuté qu’elle était censée être la première au courant si ils allaient avoir un enfant. Quand l’idée lui parvint enfin au cerveau, il en fallait du temps dis donc, la jeune femme secoua rigoureusement la tête en signe de négation. « Oh non ! Non, non, non, ce n’est pas ce que je voulais dire. Par Merlin, non ! » Bon, d’accord, peut-être était-elle un peu trop négative ? Parce qu’un jour, oui, elle aimerait des enfants. Un jour, lointain, genre dans dix ans, voire quinze… Voire vingt-ans même, s’il le fallait. Mais certainement pas de suite. Clairement pas. « Enfin, si, un jour. Mais pas là. C’est que… Ca arrive souvent après les mariages et… » Et elle avait peur. Encore et toujours. Joy quoi. « Je suis trop jeune… Et toi aussi et… J’ai l’impression d’être toujours une enfant… Alors en avoir un… Ca n’irait pas… Pas maintenant. » Outre le fait qu’elle avait la taille d’une adolescente de quinze ans à tout cassé, Joy était persuadée qu’elle serait une mauvaise mère, du fait qu’elle n’ai jamais connu la sienne. Elle se garda bien de le dire à Roy, mais cette idée sournoise errait dans sa tête comme un loup rôdait autour de sa proie.

Quand Roy lui dit qu’il ne voulait pas d’enfant tout de suite, la demoiselle respira et se détendit. Au final, elle s’était sans aucun doute fait peur toute seule. Et en plus de cela, elle avait fichu la trouille à Roy c’était clairement pas ce soir qu’ils feraient un enfant. C’était la deuxième fois de la soirée, et les sens de Joy étant encore tous en alerte, elle sentait sa peur, son anxiété et ses doutes déferler sur elle. Il fallait vraiment qu’elle apprenne à mieux contrôler son don. Peut-être que si elle pouvait revoir Lara, cette dernière saurait comment l’aider. Son aînée l’avait, en plus de l’avoir protégée contre ceux qui s’amusaient à la maltraitée, aidé avec son don, alors qu’elle disposait du même. « Oui, je me souviens. Tu as trouvé des choses intéressantes alors ? » Que Roy voulait reprendre ses études, Joy, en soit, s’en fichait. Il faisait ce qu’il voulait. Ca l’étonnait un peu, et elle lui en avait parlé au début, car elle ne le pensait pas trop fait pour la vie d’étudiant, mais elle était là pour le supporter, pas pour le stopper. « Tu sais, pour l’argent, avec l’entreprise de mon père, tout ira bien… Enfin, je veux dire le temps que tu retournes à l’école ! Pas pour un bébé ! » Elle s’était un peu emballée sur la fin de sa phrase car elle ne voulait pas que Roy pense que l’argent qu’elle avait suffirait pour un enfant maintenant. Loin de là. Loin de son esprit. Aussi bien cette façon de penser que l’enfant. Mais elle n’avait pas à se plaindre. C'était juste que cela aidait, d’être l’héritière de la plus grosse firme d’apothicaire magique d’Europe. Enfin bref. « Comment pourraient-ils ne pas te trouver cool ? Tu es Roy Bradley ! » « Ils » ? Par Merlin, cela voulait dire plusieurs enfants ? Joy devait à tout prix arrêter de penser à tout cela avant de faire une syncope. Ce n’était définitivement pas le bon jour. Enfin, si, le jour était parfait, elle allait se marier avec Roy ! Mais des enfants ? Par Merlin et Grindelwald, non merci ! Elle était bien trop jeune pour ça !

« Tu sais, je serais toujours là pour toi, si jamais la formation ne te plait pas ou que tu veux essayer autre chose. » Comment dire qu’elle essayait de noyer les enfants le poisson ? Elle n’avait pas envie que la soirée se finisse sur une discussion étrange sur des héritiers qui ne verraient de toute manière pas le jour avant de longues années et que mettraient les deux jeunes sorciers mal à l’aise. Car Joy l’était. Pour Roy, elle ne savait pas trop, mais elle, elle n’était vraiment pas prête à pouponner. Même si de nombreux sorciers étaient mariés et parents à leur âge, elle préférait prendre tout le temps nécessaire à la chose.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Commerce

Parchemins : 453
Âge : 22 ans {06/06/1990}
Actuellement : Vendeur chez Zonko {Pré-au-Lard}


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   Sam 25 Fév - 14:11

A la question de Joy concernant un potentiel enfant, Roy eut une légère sueur froide. Néanmoins, l'air confus de sa désormais fiancée semblait lui indiquer qu'elle n'était pas enceinte dans l'immédiat. Pas que ça aurait été un drame. Il voulait des enfants, seulement, pas tout de suite. Il restait encore lui-même un grand enfant, il était le premier à en être conscient, alors prendre soin d'un autre être humain... C'était peut-être un peu tôt. La panique qui suivit cependant l'interrogation de l'ancien Poufsouffle lui fit décocher un sourire amusé. « Eh bah dis donc, cache ton impatience ! » plaisanta-t-il en observant l'air affolé de la brune. Joy ne voulait clairement pas d'enfant dans l'immédiat. Noté. Elle le rassura tout de même en lui disant qu'elle en voulait "un jour", ce qui restait tout de même assez flou, mais Roy pouvait l'accepter. Au cas où ça n'aurait pas encore été très clair, les plans n'étaient pas son truc. Tant qu'ils restaient sur la même longueur d'onde, il était satisfait.

« T'inquiètes, c'est pas pressé ! Loin de là même. Et je sais à peine me maintenir en vie tout seul donc on ne va pas trop se précipiter hein ! On verra quand on sera prêts ! » lui assura-t-il, un sourire rassurant aux lèvres. Etant pourtant le plus agité des deux - et de loin -, il avait toujours su se montrer apaisant lorsque Joy, elle, partait dans une crise d'angoisse. Ils étaient complémentaires, et c'était ce qui faisait d'eux une équipe qui gagne, il en était intimement convaincu. Il vit que la brune semblait plus détendue, et posa une main sur sa joue, attendri.

Parler d'enfant amena Roy à évoquer ses potentiels plans d'avenir, qui comprenaient une reprise de ses études - dans une certaine mesure -, et rendraient l'arrivée d'un bébé d'autant plus complexe à gérer. Il avait beau être désordonné, il ne se voyait quand même pas jongler avec des études, un potentiel nouveau travail et un nouveau-né à gérer à la fois. Qui plus est, il savait par expérience que dans ce genre de situation, quelque chose passait toujours à la trappe, et il n'avait pas spécialement envie que ça soit l'éducation de sa future progéniture. Élever un psychopathe en devenir, non merci. « Oui, ils proposent des cours du soir sur Traverse, je pourrais repasser certains des ASPIC que j'ai ratés en septième année... Ce serait pas mal pour améliorer mon dossier, si j'arrive à m'en sortir... » Là, il était clairement plus hésitant: les études n'avaient jamais été sa spécialité. Il était facile à déconcentrer, trop désorganisé. Il aimait faire cinquante choses à la fois, et rédiger des devoirs n'en faisait jamais partie. Il savait cependant qu'il pourrait étudier pendant la journée à la boutique, étant donné que Pré-au-Lard était franchement calme en dehors des périodes de sorties des élèves de Poudlard. S'il le voulait suffisamment, il pourrait réussir.

Roy acquiesça d'un hochement de tête en ce qui concernait leurs finances. Il était évident que des deux, c'était Joy qui avait l'emploi le plus profitable. Son salaire à Zonko n'était pas des plus mirobolants, et les Bradley étaient loin d'être riches. Cela ne le dérangeait pas outre mesure, dans le sens où il restait tout de même capable de payer ses propres dépenses - il ne comptait pas vivre aux crochets de Joy pour le restant de ses jours, merci bien ! « Je continuerai à travailler chez Zonko pour l'instant, de toute façon. Si ça se trouve ça ne va même pas marcher donc ce serait stupide de démissionner. » Il haussa les épaules. On ne savait jamais ce que la vie nous réservait, hein ?

L'ancien Poufsouffle avait une peur secrète, et il ne tarda pas à la révéler à sa fiancée. Et si ses enfants ne le trouvaient pas cool ? S'ils le trouvaient ringards ? Ou pire, barbant ? Pas drôle ? Pas intéressant ? Il voulait les impressionner. Il voulait avoir un job qui en jette, et que ses futures progénitures pourraient dévoiler fièrement à leurs petits copains oui il voit loin. "Mon père est dompteur de dragons" ou "Moi mon papa, il a vaincu la Menace à lui tout seul. Les yeux fermés !". C'était un peu stupide, il en était conscient, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'y penser. La réaction de Joy lui fit cependant esquisser un sourire plein d'espoir. « Tu crois vraiment que ça suffit ? » Son père à lui n'était pas un astronaute par exemple, et il l'aimait quand même de tout son cœur trop charitable. Mais n'empêche qu'il n'avait pas un métier cool.

Cette fois-ci, Roy ne vit pas la panique dans les yeux de Joy à l'idée d'avoir plusieurs enfants, tant ça lui avait paru naturel en s'exprimant sur le sujet. Il lui adressa néanmoins un regard reconnaissant quand elle lui promit d'être toujours là pour lui, ce dont il ne doutait pas un seul instant. « Merci, Joy. C'est réciproque tu le sais ! » Si elle voulait tout plaquer et partir faire le tour du monde avec seulement un sac à dos, il la suivrait sans hésiter même si ça a peu de chances d'arriver, connaissant la demoiselle !. Tant qu'ils étaient ensemble, il était de la partie.



    I'll hold your hand when you are feeling mad at me. Yeah when the monsters they won't go and your windows won't close, I'll pretend to see what you see. I'll help you see it through 'cause I just really want to be with you.♘  .ReedNight
     
    you only live once
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 829
Âge : 14.07.1990 - 22 ans
Actuellement : Employée/Héritière Chaudrons & Apoticarius


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   Dim 26 Fév - 20:58

Avoir des enfants était quelque chose de très important. Ce n’était pas une chose qu’il fallait prendre à la légère. Joy pouvait le voir avec Opalyne. Si la rousse était sa meilleure amie depuis plusieurs années, elle ne la voyait plus beaucoup, à cause, notamment, de la désertion de la demoiselle de Poudlard. Quand elle avait appris que l’ancienne Gryffondor avait eu un enfant, elle était restée bête. Sur le coup, elle ne savait pas quoi dire, quoi faire. Peut-être parce qu’à l’époque, l’idée d’être mère lui passait bien au dessus de la tête. Tout comme l’idée d’être réellement impliquée dans une relation sérieuse avec Roy. Elle avait eu bien assez peur comme ça de sauter le pas, ce n’était pas pour avoir un bébé dans les bras quinze jours plus tard. Elle était elle-même encore une grande enfant. Peut-être parce que sa jeunesse lui avait été quelque peu volée, mais elle ne se voyait absolument pas maman avant de longues années. Et honnêtement, elle espérait que sa vie ait légèrement évoluée le jour où cela arriverait. Déjà, un bon point, elle serait sans doute mariée à ce moment là. Mais elle aimait que tout aille mieux avec Nikolaï. Le jeune homme lui manquait énormément. Elle savait que tout était de sa faute, qu’elle avait été idiote, méchante et le regrettait énormément. A l’époque, elle n’avait pas réfléchi. Elle n’en n’avait fait qu’à sa tête et avait décidé d’être égoïste. Mais à quel prix ? Elle avait perdu son ami d’enfance et depuis, même si elle avait tant bien que mal tenté de recoller les morceaux, le rouquin restait imperméable à ses excuses. Elle hocha donc légèrement la tête concernant leur future progéniture et pensa à autre chose.

Le changement professionnel de Roy était d’ailleurs un très bon sujet pour penser à autre chose. Elle croyait en l’ancien Poufsouffle plus qu’il ne croyait en lui-même. Cela aidait pas mal. « Roy, tu n’es pas idiot. Il faut juste que tu te concentres un peu. Je t’aiderai si tu en as besoin. » Car le gros problème de Roy était qu’il était un poil hyperactif sur les bords. Ce qui changeait radicalement de l’ex-Gryffondor, qui était plutôt du genre à rester bien tranquille dans son coin, évitant tout geste brusque. Et elle avait énormément foi en son désormais fiancé. Parce qu’elle savait que si quelque chose lui tenait réellement à coeur, il réussirait. Il avait bien réussit à rendre Rusard complètement fou lors de ses années à Poudlard ! Si ce n’était, certes, pas tout à fait la même chose, il fallait néanmoins être plutôt prêt à l’affronter, ce cher Rusard -et ne parlons même pas de Miss Teigne, qui était encore pire que son maitre !

Lorsque Roy lui fit par de sa peur, Joy ne comprit pas vraiment pourquoi il pensait cela. Jamais elle n’avait trouvé que Roy était nul. Peut-être parce qu’elle l’idéalisait de trop, cela étant fort possible. « Cela me suffit en tout cas. Et je suis sûre que ça leur suffira. Tu es toi, c’est tout ce qui importe ! » Et clairement, elle n’avait pas envie qu’il aille se tuer au combat juste pour paraître « cool ». Hors de question. Alors qu’elle allait continuer, son téléphone portable sonna. Elle avait mis le minuteur dessus, et la sonnerie indiquait donc que les lasagnes étaient prêtes. « A table ! » lança-t-elle avec un sourire. Elle laissa Roy s’occuper de mettre assiettes et couverts alors qu’elle sortait le plat du four.

Une fois le repas terminé et confortablement installée dans le canapé, lovée contre Roy, Joy le regarda, les yeux d’une couleur d’or fort visible. « On va se marier ! » Elle se jeta à son cou, profitant simplement du bonheur qui s’offraient à eux. Elle n’avait peut-être pas de bague, Roy n’avait peut-être pas fait de demande des plus romantiques qu’il soit, mais elle s’en fichait complètement. Elle l’aimait, elle allait l’épouser un jour prochain et elle ne voyait pas ce qui pourrait venir entacher ce moment. Peut-être la Menace, mais elle préférait éviter d’y penser, du moins pour ce soir.
acidbrain


• terminé pour Joy •
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une soirée comme une autre [ PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée comme une autre [ PV ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée comme une autre ( Bray Wyatt + Recap Nitro)
» Une soirée comme une autre [Greg - Terminé]
» Une amitié pas comme les autres
» 01.03/11.C.Utah - Un hangar comme un autre
» Une soirée comme les autres... ou pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Le Londres Moldu :: Maisons & Habitations-
Sauter vers: