AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Gryffondor

Parchemins : 71
Âge : 11 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]   Lun 6 Fév - 11:55

Ce tombeau sera mon tombeau...?
Estefania ✧ Payton
© Starseed


Cela faisait quatre jours à présent qu'Estefania avait fait sa rentrée tant attendue à l'école de sorcellerie Poudlard. Dire que ces quelques jours avaient été vécu comme de véritables montagnes russes par la fillette aurait été assez proche de la réalité. Elle avait été répartie à Gryffondor - maison des braves -, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Ses frères aînés, Joaquín et Gabriel, se montraient en revanche des plus élusifs, refusant de traîner en compagnie de la fillette sous prétexte qu'ils avaient "mieux à faire", que se trimballer sa petite-sœur c'était "la honte, tu comprends Stef" et "non, on ne te dira pas où sont les cuisines, c'est pour les grands et de toute façon si tu manges trop tu vas finir par ressembler à la tante Angelina, et ça personne n'y tient". Ce dernier point était des plus frustrants pour la petite Stef, qui avait souvent des envies de sucré en fin de soirée et ne pouvait donc que se reposer sur la réserve de Chocogrenouilles fournies par ses parents avant son départ, et qui s'amenuisait à vue de nez.

Quant à ses camarades de Gryffondor, Stef ne les connaissait pas encore très bien. Ils avaient l'air raisonnablement sains d'esprit, mais elle n'avait pas eu le temps de se faire une vraie idée à leur sujet. Ses amis de l'école primaire lui manquaient. Elle les connaissait depuis la petite enfance, avait grandi avec eux, et réalisait enfin que non seulement elle ne pourrait jamais leur dire ce qu'elle avait fait lorsqu'elle était à Poudlard, mais que qui plus est, elle ne les verrait plus que très rarement. Elle aurait voulu qu'ils soient là, avec elle. Ou ses cousins de Grèce, ou d'Argentine. Elle ne les connaissait pas, ces Gryffondors. Si elle ne s'entendait pas avec eux, elle serait coincée dans ce château glacé pendant sept longues années, avec deux frères trop 'cool' pour jouer avec elle et aucun ami pour la distraire. La poisse.

Histoire d'ajouter de l'huile sur le feu, le château était littéralement gigantesque, et la fillette ne cessait de s'y perdre. Elle avait beau se dire qu'elle n'était pas la seule - elle voyait bien d'autres petits première année suivre les grands à la trace, comme on prendrait en filature un baron de la drogue en cavale -, ça restait une situation particulièrement frustrante. En cette matinée de Septembre, c'est exactement à ce problème qu'était confrontée à nouveau la jeune Kostas. Elle tourna à droite après la statue d'un sorcier à l'air vil, sûre de se retrouver devant la bibliothèque. Elle poussa alors un petit cri de frustration en apercevant, à quelques mètres, la double porte de l'infirmerie de l'école.
« C'est pas possible ! » gémit-elle en passant la main dans ses longs cheveux bruns, se demandant si elle ne s'était pas carrément trompée d'étage. Ce maudit château était un vrai labyrinthe, et personne ne lui en avait donné la carte. Pourtant, elle avait généralement un bon sens de l'orientation. Une fois qu'elle était familière avec un lieu, elle ne s'y perdait jamais, et surtout, en retrouvait toujours le chemin. Mais l'organisation de Poudlard lui échappait complètement, et son irritation envers cette première semaine de cours la rendait d'autant moins apte à s'en sortir.

Elle revînt sur ses pas en soupirant, cherchant du regard un élève ou un professeur à qui demander son chemin. Elle ne comptait pas s'installer dans ce couloir, merci bien. Même si elle était prompte à la résignation, elle gardait encore pour objectif d'arriver à bout de ce labyrinthe, tôt ou tard. Le couloir était désert, aussi la fillette bifurqua-t-elle vers le premier escalier qu'elle aperçut, en bas duquel elle repéra enfin une source d'espoir.
« Oh, hé ! » Elle fit signe à l'élève en question, qui avait un petit 'P' brodé sur le devant de sa robe de sorcière, remarqua-t-elle avec soulagement. Une préfète ! Elle rougit en réalisant qu'elle devait apparaître un brin désespérée, et ramena aussitôt le regard vers le sol. « Hm, salut ! J-je... Je cherche la bibliothèque... » avoua-t-elle piteusement, osant finalement un regard vers son aînée. « Tu peux me dire par où elle est ? » Elle se sentait profondément ridicule, mais elle réalisait qu'elle n'avait pas le choix. Elle aurait préféré ne pas passer pour une idiote auprès d'une préfète, qui plus est, mais elle ne voulait pas non plus que sa triste carcasse repose dans un couloir désert à tout jamais. Aux grands maux, les grands moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète de Poufsouffle

Parchemins : 555
Âge : 15 ans [16.03.1997]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]   Mar 14 Fév - 18:46

Payton avait été enlevée pendant les vacances. Et non, ce n'était pas une figure de style, elle avait bel et bien fait parti des otages de La Menace. Sauf qu'elle n'en gardait aucun souvenir si ce n'est qu'elle avait eu beaucoup de mal pour s'arracher aux étreintes successives de Cordélia, de son père, de sa mère aussi, bref… elle avait eu le sentiment que les adultes étaient bien plus traumatisés qu'elle, sentiment renforcé par la suite : très rapidement, plus personne n'en parla. Et pourtant, c'était arrivé ! Mais elle repartit pour Poudlard avec tous les autres, comme si de rien n'était. Elle avait montré le chemin aux premières années de Poufsouffle en tant que préfète, elle avait même distribué les emplois du temps le matin où les cours commencèrent… en gros tout était normal. Sauf que c'était trop forcé et qu'elle sentait le regard des adultes dans son dos vérifiant silencieusement si La Menace ne lui aurait pas fait quelque chose. Est-ce que c'était le cas ? Elle n'en savait rien. Elle passé des examens, on lui avait lancé quelques contre-sorts, sauf qu'à part être un peu désorientée, elle n'avait eu aucune séquelle de ce jour-là. Dommage que le monde magique ne puisse pas en dire autant.

Plongée dans ses pensées un peu déprimantes (du genre : après le calme, la tempête, mais que sera la tempête?), elle entendit un appel dont elle chercha du regard la provenance avant de voir une fille de première année s'approcher d'elle comme si elle était la seule bouée de sauvetage au milieu de l'océan. Ce qui était peut-être le cas, Payton se souvenait combien les premiers jours à Poudlard était durs quand on débarquait.

« Oui, bien sûr, tu veux que je t'y emmène ? Les escaliers sont particulièrement taquins aujourd'hui, sûrement parce qu'ils sont toujours contents que de nouveaux élèves foulent leurs pierres. » Dit-elle avec un sourire avenant en bonne Poufsouffle qui se respecte. « Je suis la préfète de Poufsouffle, Payton Harris, et je te rassure tout de suite, ça fait partie de notre travail de guider les nouveaux élèves, en plus je n'avais rien de spécial à faire. » C'est vrai que son discours faisait un brin formel mais elle était un peu tracassée ce qui la rendait moins énergique que d'ordinaire même si on sentait chez elle une sincère volonté de bien faire et d'aider.

Finalement, c'était peut-être parce que toute cette routine – y compris aider une jeune fille de première année à trouver la bibliothèque (la question étant est-ce que après elle trouverait la salle commune ?) - lui semblait fausse. Elle laissa quand même cette idée de côté, préférant se couler dans le rôle de la guide sympathique. « Bon, alors, pour te repérer dans l'école, il faut que tu observes les tableaux. Même s'il arrive que leurs occupants soient partis ailleurs, ils restent plus fiables que les escaliers. Et si tu es perdue, demande ton chemin aux plus sympathiques d'entre eux. Par contre, n'écoute jamais Peeves, notre esprit frappeur, parce qu'il te donnera volontairement la mauvaise direction. Quant aux autres fantômes, ils sont variablement sympathiques mais plus le temps passera et plus tu apprendras à faire leur connaissance. Une fois qu'ils t'appelent par ton nom, c'est dans la poche. » réalisant qu'elle-même ne connaissait pas le nom de la première année, elle ajouta : « C'est quoi ton nom d'ailleurs ? » Parce qu'elle n'allait pas continuer éternellement à l'appeler mentalement « la fille de première année ».

{584}


Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer, qu'en répondant : parce que c'était lui, parce que c'était moi.
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 71
Âge : 11 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]   Mer 15 Fév - 21:46

La Menace était en cet instant loin des pensées de la jeune Estefania. Durant l'été, celle-ci avait frappé sur le chemin de Traverse, mais les Kostas faisaient toujours leurs emplettes assez tôt, afin d'éviter la course contre la montre de la fin Août et les foules excessives. Ils étaient désormais trois enfants à se rendre à Poudlard, et c'était beaucoup de préoccupations pour les parents Kostas - surtout leur mère, anxieuse par nature. Stef n'avait donc que peu entendu parler de la Menace, leurs parents cherchant à les en protéger. Les seules vraies informations auxquelles son esprit curieux avait eu accès provenaient ainsi de son frère aîné, Gabriel, qui les distribuait avec parcimonie et en arborant l'air de quelqu'un qui sait tout des grands secrets du monde - du haut de ses quatorze ans. Comme elle trouvait que son grand-frère était surtout un grand frimeur, la fillette avait décrété qu'elle ne se rabaisserait pas en lui réclamant des informations qui ne valaient sûrement même pas le coup d'une telle humiliation.

Depuis son arrivée à Poudlard, elle avait eu écho des bavardages, et tâchait de mieux comprendre ce qui lui avait échappé à la fin de l'été. Cependant, en cette matinée de Septembre, la Menace et ses kidnappings d'enfants étaient le cadet de ses soucis on s'en fout des enfants, de toute façon ils vont tous bien, alors franchement ! Comment ça Payton pourrait être possédée ? Les joues rouges, la fillette évitait le regard de la préfète de Poufsouffle, à qui elle venait pourtant de s'adresser à grands renforts de "Hé ho" et de signes de la main tout sauf discrets. Bonjour la honte. Elle poussa pourtant un soupir de soulagement lorsque la jeune fille lui proposa de la ramener à sa salle commune. Pour un peu, elle en aurait pleuré de joie. Mais pour un peu seulement - elle avait sa fierté, et elle était assez mise à mal par son cri de détresse comme ça. « Oh, je veux bien oui. J'ai peur de me perdre à nouveau. J'ai vraiment du mal... Les escaliers sont taquins ? Tu veux dire qu'ils font exprès ? » s'insurgea-t-elle, fronçant les sourcils. C'était quand même un peu scandaleux, non ? La jeune préfète avait pourtant l'air de trouver ça parfaitement normal. Mais enfin, du matériel de l'école qui les perd par plaisir, ce n'était pas normal, si ? Poudlard, école indigne.

Elle se décida enfin à regarder Payton dans les yeux, tandis que celle-ci se présentait. Elle était toujours honteuse de sa situation, mais elle réalisait aussi qu'elle n'avait pas d'autre choix. C'était soit ça, soit errer dans les couloirs pendant des heures. Et puis, son aînée avait l'air assez avenante. C'était plutôt positif, ça. « C'est vrai ? C'est gentil en tout cas. D'habitude j'ai un bon sens de l'orientation pourtant, mais depuis que je suis arrivée je ne m'en sors pas... » Elle s'interrompit, semblant réaliser quelque chose. « Je crois que j'ai un professeur qui a le même nom que toi, c'est marrant non ? » se permit-elle de remarquer en visualisant son emploi du temps dans son esprit. L'idée que le professeur en question put être le père de la jeune préfète ne lui traversa pas tout de suite l'esprit. Après tout, Harris était un nom assez commun. Au plus pouvaient-ils partager un lien de parenté ? Au pire le professeur Harris refilait-il toutes les bonnes réponses à sa fille chérie avant les tests. Un scandale de plus, bouh !

Estefania but les conseils de son aînée comme s'il avait s'agit d'un breuvage des plus goûteux. Tableaux. Compris. Peeves, ça, elle connaissait. Ses frères lui en avaient parlé. Fantômes. Elle eut une vision fugitive de celui de Gryffondor, sa tête pendouillant tristement à son cou. Elle grimaça par réflexe. « Je m'appelle Estefania, mais tu peux m'appeler Stef, c'est ce que les gens font en général. Et merci pour tous ces conseils ! Je n'avais pas pensé à m'adresser aux tableaux. Ni aux fantômes, d'ailleurs. Celui de Gryffondor a l'air assez gentil mais il est un peu... dégoûtant. Enfin, ce n'est pas de sa faute bien sûr, mais quand même. » nota-t-elle en rougissant à nouveau, décidant qu'elle en avait suffisamment dit comme ça. Pas besoin de partir dans des élucubrations qui n'intéresseraient pas son interlocutrice. Elle lui rendait déjà le service de la rapatrier parmi les siens, elle n'allait pas en plus lui infliger ses réflexions sur les fantômes de Poudlard et leurs apparences plus ou moins ragoûtantes. Poudlard: l'école qui coulait à pic.

[ 756 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète de Poufsouffle

Parchemins : 555
Âge : 15 ans [16.03.1997]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]   Lun 13 Mar - 10:34

La première année sembla surprise par la personnification des escaliers. Il est vrai qu’on imaginait mal au premier abord qu’une succession de marches en pierres puissent être taquines, mais à Poudlard, il fallait savoir renoncer à ce qu’on connaissait en dehors : l’école était ancienne, sa magie aussi, et le château avait en quelque sorte une vie propre, imprégnée du passage des ans et de ses différents occupants. Payton ne savait pas dans quelle mesure les escaliers le faisait exprès, néanmoins, leurs caprices n’étaient un secret pour personne, pas plus que le fait qu’ils l’étaient plus certains jours que d’autres.

« Et bien… je ne sais pas s’ils le font pour nous perdre, mais il est à peu près certains qu’ils agissent par leur seul volonté. Aucun sorcier ne les contrôle, ils sont un peu comme les tableaux ou les armures. » Payton haussa les épaules, si elle était serviable, elle était loin d’être un puits de science. Si son père n’avait pas été son professeur et son directeur de maison, elle se serait probablement laissé aller à être carrément la cancre de sa classe : elle détestait les études, surtout quand elles étaient seulement théoriques.

« Il faut toujours quelques semaines pour s’habituer au château, il est très grand après tout. » Rassura-t-elle la Gryffondor avant de répondre à sa question sur son nom de famille. Question qui n’en était pas une en réalité, mais Payton trouvait plus honnête d’y répondre néanmoins. « Je ne sais pas si c’est vraiment marrant puisqu’il s’agit de mon père. Crois-moi, c’est beaucoup de pression. Surtout qu’en plus de ça, ma mère a été préfète lorsqu’elle était élève à Serdaigle et que maintenant elle est auror, ils sont des exemples de réussite. » Payton eut un petit sourire amusé : par certains côtés, elle ressemblait beaucoup à ses parents, par d’autres, elle était totalement différente d’eux. Il faut dire qu’elle avait formé son projet d’avenir alors qu’elle tenait encore difficilement sur ses deux jambes : les gâteaux étaient toute sa vie et elle n’aspirait qu’à devenir pâtissière. Rien d’aussi intellectuel que les boulots de ses parents autrement dit…

« D’accord, Stef donc. Pour les fantômes, Nick-quasi-sans-tête peut garder sa fraise si vraiment ça te dégoûte, et si tu te perds, presque tous les fantômes à l’exception du Baron Sanglant et de Mimi Geignarde seront prêts à t’aider. Le Moine Gras, le fantôme de chez nous à Poufsouffle, est très amicale. Repérer les fantômes sympas c’est un peu comme repérer les tableaux, certains t’aideront toujours, d’autres te tiendront la jambe parce qu’ils s’ennuient et ne feront que te faire perdre ton temps, et il y a aussi ceux qui méprisent les élèves ce que j’ai toujours trouvé ridicule pour des tableaux posés à l’intérieur d’une école. » Payton haussa les épaules tout en continuant de marcher. « Ah, fais attention à cette marche, elle est escamotable. » Signala-t-elle en évitant elle-même la marche. Il y avait cent quarante-deux escaliers à Poudlard alors se souvenir de tous les pièges qui les jalonnaient était un exercice de mémoire par lui-même. De même pour ce qui était des portes dont certaines ne s’ouvraient que sous certaines conditions qui elles-mêmes variaient en fonction de leur caractère. Finalement, peut-être que les escaliers le faisaient exprès, car chaque élément de Poudlard avait son propre caractère…

{555}


Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer, qu'en répondant : parce que c'était lui, parce que c'était moi.
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 71
Âge : 11 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]   Mer 15 Mar - 23:28

Avec deux frères aînés à Poudlard, Estefanía avait bien sûr entendu parler du château et de ses particularités longtemps avant d'avoir l'occasion d'y faire ses premiers pas à son tour. Dernièrement, si Gabriel s'était fait un malin plaisir de se vanter du privilège qu'il avait désormais de se balader à Pré-au-Lard, Joaquín, lui, s'était davantage épanché sur les activités qu'il était possible d'exercer au château, les banquets, et l'ambiance générale qui y régnait. Après tout, Quino revenait alors de sa toute première année à l'école de sorcellerie britannique, aussi semblait-il logique qu'il soit un peu plus émerveillé que ne l'était Gabriel. Cependant, soit qu'elle n'ait pas prêté attention à cette information, soit que ses frères n'aient pas jugé bon de lui en parler, la fillette ignorait tout du côté 'farceur' des escaliers de l'école. Elle savait qu'ils étaient mouvants, ça, ça ne pouvait pas franchement échapper à qui que ce soit, mais de là à imaginer qu'ils agissaient de leur propre chef... Elle écouta donc les explications de la jeune préfète, un air toujours interloqué sur le visage tandis qu'elle tâchait de déterminer l'intérêt de tels escaliers. « Il n'y a vraiment aucune moyen de les... contrôler ? Est-ce qu'on peut facilement les éviter, si besoin ? Il y a un ascenseur ? » se permit-elle encore de demander, jugeant qu'au point où elle en était et tant qu'elle bénéficiait de l'oreille attentive de Payton, autant poser toutes ses questions.

Elle acquiesça d'un hochement de tête lorsque son aînée lui dit qu'il fallait souvent plusieurs semaines pour s'habituer au château. Même si l'évocation de semaines lui paraissait très floue et pas nécessairement rassurante. De combien de semaines parlait-on, au juste ? Deux ? Dix ? Elle ne tiendrait pas deux mois à ce rythme-là. C'était trop d'émotions que de parcourir le château, les joues rosies et la respiration saccadée en anticipant une énième entrée en catastrophe dans sa salle de classe.

« Oh ! » lâcha-t-elle d'un air clairement surpris, soulagée de ne rien avoir dit de compromettant concernant le professeur Harris. "Il paraît que sa fille est à Poudlard et qu'elle est même dans sa classe, t'imagines ? Moi je dis que ça sent le favoritisme à plein nez. De toute façon il est trop gentil, ça cache toujours un secret lugubre ça." « C'est ton père ? Ça doit faire trop bizarre de l'avoir en classe, non ? » Elle n'ajouta pas que pour sa part, elle n'aurait vraiment pas voulu avoir son père comme professeur, ça semblait malpoli. Mais pour sa défense, elle avait beau aimer son paternel de tout son cœur, ils avaient des caractères bien trop similaires pour pouvoir s'entendre dans un cadre académique. Ça finirait en cris et en pleurs en moins de deux, c'était garanti. « Toi aussi t'es préfète maintenant, niveau réussite tu ne t'en sors pas si mal ! » lui fit-elle observer, un petit sourire aux lèvres. Après, être préfet avait ses limites. Ça ne faisait pas tout, mais c'était quand même généralement le signe qu'au moins l'administration de Poudlard vous jugeait comme étant digne de confiance.

Tout en écoutant les conseils avisés de Payton, Stef tâchait de garder le rythme - ce pour quoi sa petite taille et surtout, ses petites jambes, ne l'aidaient pas beaucoup -, et manqua inévitablement de poser le pied sur la marche escamotable. Elle retînt son mouvement au dernier instant et se trouva donc dans une position délicate et ridicule, pied levé conjugué à une perte d'équilibre qui lui fit battre des bras tel un oiseau au décollage oiseau, avion, même combat pour éviter de basculer en arrière. Elle souffla de soulagement en se redressant finalement, et en contournant consciencieusement la marche incriminée. Satané château. « Le Baron sanglant ? C'est charmant comme nom ! Est-ce qu'il l'a choisi lui-même ? Le Comte barbare était déjà pris ? » plaisanta-t-elle pour se donner un semblant de contenance après ses péripéties récentes, durant lesquelles elle avait soigneusement évité de croiser le regard de son aînée. « Mes frères ne m'avaient pas parlé de tout ça... C'est compliqué Poudlard quand même. » soupira-t-elle, les sourcils froncés. Au moins, ils n'avaient pas l'air de s'ennuyer, songea-t-elle, histoire d'essayer de voir le verre à moitié plein.

[ 711 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète de Poufsouffle

Parchemins : 555
Âge : 15 ans [16.03.1997]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]   Dim 23 Avr - 10:32

Payton hocha la tête négativement. Elle en était sincèrement désolée pour la première année mais il était parfaitement impossible de contrôler les escaliers, sinon ça se saurait depuis le temps ! « Non, aucun moyen de les contrôler, ni de les éviter, surtout en étant à Gryffondor qui est une des maisons située dans les étages. Mais ne t’en fais pas, on s’habitue assez vite finalement car on emprunte toujours les mêmes vu que les emplois du temps sont fixes. » Payton se voulait vraiment rassurante mais elle n’allait pas non plus mentir, ça n’aurait pas été honnête or Payton était franche jusqu’à l’excès parfois. « Je ne sais pas si tu sais mais plus une magie est ancienne et plus elle s’affranchit des règles de son créateur. Or Poudlard est un bâtiment magique vraiment très ancien. Mais en échange de ses facéties, il te protégera du monde extérieur le temps que tu apprennes tout ce que tu as besoin de savoir, et vu l’ambiance en ce moment, c’est un bienfait qu’il ne faut pas déconsidérer. » Elle n’allait certainement pas le dire à une quasi-inconnue mais elle était bien placée pour le savoir vu qu’elle avait été enlevée par La Menace quelques semaines plus tôt et qu’elle en était encore réellement très éprouvée. Bien sûr, elle ne se souvenait de rien, mais le traumatisme restait réel. En fait, c’était peut-être pire d’avoir dormi tout le long car elle avait eu peur après coup, quand tout était fini, et n’avait eu à aucun moment une bénéfique montée d’adrénaline. Elle était juste choquée par des faits dont elle n’arrivait pas à se détacher parce qu’ils la concernaient tout en ne réussissant pas vraiment à en définir les contours.

Payton grimaça à la mention de son père. Avoir Jason Harris pour professeur était surtout être la seule élève de l’école à ne jamais pouvoir cacher une mauvaise note, alors que si ça n’avait tenu qu’à elle (et c’était le cas pendant le congé sabbatique de Jason), elle aurait volontiers été le cancre de la promo’. « C’est un peu plus de pression que la moyenne. Par contre je ne me sens pas coupée de ma famille comme d’autres élèves. » Quant à sa réussite, elle était à pondérer : Payton faisait une bonne préfète à sa manière, mais elle n’avait pas le même style que Bartley par exemple. « C’est vrai que c’est bien que je sois préfète, mais ma mère l’était pour son excellence scolaire, moi je crois que c’est plutôt parce que je suis extrêmement sociable. Et que je sais gérer les conflits. Par les temps qui courent, c’est une qualité recherchée pour la gestion du château. » car Payton avait beau être gentille, elle avait un caractère très affirmé. Elle n’hésitait pas une seule seconde à remettre un élève quel qu’il soit à sa place s’il manquait de respect à un autre. Et elle était justement devenu préfète alors que les tensions menaçaient entre les Serpentards et les autres maisons. Ce n’était probablement pas un hasard.

Payton hésita une seconde de trop à tendre la main vers Stef pour l’aider à passer la marche, fort heureusement, elle s’en sortit sans mal, même si, clairement, elle avait été surprise. Payton en revint donc à son petit exposé. « Presque tous les surnoms des fantômes ont été donnés par des élèves il y a très longtemps. Je ne crois pas qu’il aime beaucoup ce nom mais en même temps je n’ai jamais essayé de lui faire la conversation pour vérifier. » Le fantôme des Serpentards n’était pas franchement très abordable alors à quoi bon parler à quelqu’un qui n’a pas envie de vous entendre.

« Ils voulaient sûrement te laisser la surprise. On ne m’avait pas tout dit non plus. » Alors que son père enseignait ici et que son meilleur ami d’enfance avait deux ans de plus qu’elle.

{648}


Si on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut exprimer, qu'en répondant : parce que c'était lui, parce que c'était moi.
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 71
Âge : 11 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]   Dim 18 Juin - 18:42

Estefanía poussa un soupir à fendre l'âme tandis que Payton lui annonçait que non seulement il n'était pas possible de contrôler les escaliers, mais qu'en plus, appartenant à la maison des Lions, elle ne pourrait même pas les éviter. Nom de nom. Cette école aurait sa peau: elle le sentait. « Si tu le dis... » acquiesça-t-elle d'une petite voix, tout en se demandant quelles ruses et tromperies il lui faudrait employer pour se faire transférer à Castelobruxo. Bien trop, elle le craignait. Elle avait entendu dire que les échanges étaient possibles lorsqu'ils étaient un peu plus âgés cela dit. Il faudrait clairement qu'elle se renseigne sur le sujet. Mais peut-être pas tout de suite: Payton allait finir par la croire sur le point de se jeter du haut de la première tour venue, à ce rythme-là.

Méditant les paroles de son aînée, elle tâcha d'y trouver du réconfort. Effectivement, les temps n'étaient pas sûrs - une fois de plus. Pour l'instant, elle n'était au courant de ce qui touchait le monde sorcier que par le biais de conversations épiées alors que ses parents n'y prenaient pas garde, ou d'échanges avec ses camarades depuis qu'elle avait rejoint Poudlard. Elle ne réalisait certainement pas l'ampleur de la situation, mais ses parents n'avaient eu de cesse de lui dire qu'elle ne serait jamais plus en sécurité qu'au sein du château, et sur ce point-là elle les croyait. Si elle ne s'égarait pas à tout jamais dans un couloir inhabité du château, s'entend. « Tu parles de ce qui s'est passé à la fin de l'été ? Mes parents n'ont pas trop voulu m'en parler. Tu crois que ça va encore empirer ? » interrogea-t-elle, visiblement avide d'informations supplémentaires. Après tout, Payton était son aînée, et surtout une préfète. Elle était forcément plus au courant que la moyenne, non ?

« Je comprends ce que tu veux dire. Ça a ses avantages et ses inconvénients, en somme. Je n'aimerais quand même pas devoir rendre mes devoirs à mes parents... Ce serait horrible. » Sans exagérer. Elle adressa un sourire d'excuse à la jeune Poufsouffle, qui vivait justement ladite situation "horrible". « Savoir gérer les conflits, ça n'est pas donné à tout le monde non plus ! Moi je suis nulle à ça... J'ai plutôt tendance à les générer je crois, en fait... » remarqua-t-elle après réflexion. On ne la connaissait définitivement pas pour son caractère tempéré. Au contraire, elle avait tendance à se dire qu'en cas de conflit, il faudrait forcément que ça pète, alors autant accélérer le processus: elle n'était pas non plus connue pour sa patience. Un vrai petit rayon de soleil.

Manquant de perdre l'équilibre sur une marche escamotable, Stef maudit intérieurement le château une fois de plus. Après des gesticulations dignes des plus grands clowns, la fillette cacha son visage rosissant à vue d’œil par un rideau de cheveux bruns, remerciant intérieurement son aînée lorsqu'elle ne commenta pas le sujet. Les Poufsouffles méritaient visiblement leur réputation d'âmes charitables. « C'est vrai ? Il n'a vraiment pas eu de pot alors. Je n'aimerais pas qu'on m'appelle comme ça en tout cas... » Même si, en un sens, ça avait de la gueule. Juste, pas dans le bon sens: ça faisait franchement glauque. « Je me serais passée de ce genre de surprise ! » ronchonna-t-elle plus pour le principe que par réelle véhémence. De toute façon, il y avait des choses qu'il fallait vivre, plutôt que de se les faire raconter.

[ 579 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ce tombeau sera mon tombeau...? [ PV ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cette ruelle sera mon tombeau, sauf si... - PV. Léo Weber
» Route nationale numéro 2 un tombeau à ciel ouvert
» [Mission] Un Tombeau sous l'océan
» Tombeau d'Elendil !!
» [Mission] L'épreuve du tombeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: