AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Effrayée ou effrayante ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Serpentard

Parchemins : 177
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Effrayée ou effrayante ? [PV]   Lun 6 Fév - 21:53

« Je vais bien, tout va bien » était le tout nouveau mantra de Erin. Elle supportait très mal d’avoir été manipulée pour donner le mot de passe de Serpentard à l’autre Serdaigle américain non, pas Dwayne, l’autre l’année précédente. Elle avait peur que ça ne la mette encore plus au ban de la société qu’avant… cela dit, le sentiment général avait plutôt été la compassion. Certes on se méfiait un peu d’elle mais pas tellement plus qu’avant : Erin n’avait jamais été d’une compagnie extrêmement sympathique, elle pouvait même faire un peu peur quand on ne la connaissait pas. Or il se trouvait qu’à Poudlard, à part son cousin Louis et son amie Tempérance, Erin avait un réseau de relation limité. C’était donc en essayant de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide (un des conseils du thérapeute pour adolescents sorciers que ses parents l’avaient forcé à voir) qu’elle longeait les murs de Poudlard. Une fois dans la grande salle, elle commença par aller s’asseoir avec les Serpentards comme elle le faisait généralement (souvent en priant pour que Candys débarque) mais là, comme prise d’une inspiration subite, elle se tourna brusquement et changea de banc pour rejoindre la table des Poufsouffle juste à côté de Tempérance justement. Elle n’aurait jamais osé faire une telle chose dans la présence de son amie !

« Salut ! Je peux manger avec toi ? » Demanda-t-elle en regardant la nourriture avec suspicion : elle avait peut-être bien fait de quitter la table des Serpentards, ses camarades pourraient essayer de l’empoisonner pour les avoir trahi ! « Pour parler franchement Candys n’est visible nul part et je ne me sens pas de rester avec ma maison alors que je suis indirectement responsable de ce qui s’est passé l’an dernier. » Elle se souvenait du dortoir des garçons de Serpentard complètement saccagé…. Parce qu’un sortilège lui avait fait donner le mot de passe !

Bien sûr, l’objet cousu dans sa veste avait été retiré et désensorcelé. Elle n’avait jamais été au ministère avant cet été : autant dire que là, elle y avait passé assez de temps pour toute une vie ! Mais à priori, contrairement à Julian, elle n’avait été qu’une sorte de dommage collatéral nécessaire parce qu’un Serdaigle ne pouvait pas avoir le mot de passe d’une salle commune qui n’était pas la sienne si personne ne le lui donnait. Si ce n’était pas rassurant pour le Julian en question, en ce qui la concernait elle, ça la rassurait pour le futur. Mais le passé restait un poids : elle s’en voulait beaucoup, se découvrant une loyauté plus forte qu’elle ne pensait envers Poudlard et ses habitants. Elle aurait aimé pouvoir en parler plus librement mais dans sa maison on essayait d’oublier l’année précédente et Erin était, au mieux, transparente pour beaucoup. D’habitude, cette situation lui convenait très bien. Elle était moins affirmative depuis qu’elle avait remis les pieds à l’école. C’était facile de se dire que c’était toujours la faute des autres, ces ignorants, ces intolérants, jusqu’à ce qu’on découvre à quel point on pouvait soi-même faire du mal sans le vouloir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 192
Âge : 14 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Effrayée ou effrayante ? [PV]   Mar 7 Fév - 12:15

Effrayée ou effrayante ?
Erin & Tempérance


Emi Burton


Assise à la table des Poufsouffles de bon matin, Tempérance eut un réflexe qui ne pouvait être qualifié que de pavlovien au moment où un bruissement d'ailes bien familier se mit à résonner dans la Grande Salle. Se jetant en avant pour écarter les plats devant elle, elle souleva ensuite in extremis son bol de borridge, avant qu'un Nestor échevelé n'atterrisse précisément à l'endroit où s'était trouvé son petit-déjeuner quelques instants plus tôt. Les rares compagnons de table de la jeune fille s'étaient écartés - avec une certaine nonchalance - au cours de ce périlleux exercice, et la blonde ne put que remarquer intérieurement qu'ils ne firent aucun effort pour reprendre leur place plus près d'elle. Pas besoin de la Menace pour être une pestiférée ! Tempérance soupira, attrapant délicatement l'exemplaire de Sorcière-Hebdo que Nestor tenait dans son bec. « Tu n'es vraiment pas doué toi, hein ? » chuchota-t-elle (pas besoin de passer pour plus illuminée qu'on ne la pensait déjà) à l'intention de son hibou, qui se contenta de hululer d'un air fatigué. Elle était bien consciente de l'ironie qu'il y avait à ce qu'elle, Tempérance Caoimhe Biel ne traite quelqu'un d'empoté, mais il fallait admettre que Nestor était un sacré numéro, lui aussi telle maîtresse, telle chouette.

Reposant enfin son bol de porridge - crise Nestor n°725 évitée -, la jeune Poufsouffle déroula le magazine, et jeta un œil curieux à la couverture. Si Sorcière-Hebdo n'était pas exactement un hebdomadaire très sérieux pour ne pas dire pas du tout, au vu des événements récents, il leur arrivait tout de même de publier des articles concernant la Menace. L'enquête de Tempérance auprès de Klara, au cours du voyage dans le Poudlard Express, n'avait qu'à moitié aidé à rassurer la jeune fille, qui craignait encore que Nestor ne lui amène un billet aller simple pour Dublin un beau matin. Heureusement que sa mère n'était pas une sorcière, se surprit-elle à penser pour sans doute la première fois dans son existence.

Elle avait tourné le magazine à la page "Quiz de la semaine : quelle sorcière de l'AD êtes-vous ?" Neville Londubat avec une perruque, c'est possible ? lorsqu'Erin apparut dans son champ de vision. Écartant son magazine pour permettre à son amie de s'installer à côté d'elle, Tempérance lui adressa un sourire lumineux. « Oui bien sûr ! Fais comme chez toi. » plaisanta-t-elle en présentant d'une main la variété de plats disponibles à la table des Poufsouffles. Tempérance était au courant de tout ce qui s'était déroulé à Poudlard l'année précédente autant que l'était le commun des élèves. Elle n'avait par exemple appris que récemment davantage de détails concernant ce qui était arrivé à Julian, détails qui ne l'aidaient pas vraiment à se sentir plus rassurée d'être de retour à Poudlard. Elle fronça cependant les sourcils devant la suite des paroles d'Erin, sincèrement désolée que son amie souffre encore de la terrible situation dans laquelle elle s'était retrouvée.

« Je suis sûre qu'ils savent tous très bien que ce n'était pas de ta faute, Erin. Tu le sais toi aussi, n'est-ce pas ? » interrogea-t-elle tout en scrutant intensément le visage de la jeune Serpentard. Pas question que son amie se torture en raison des manigances nauséabondes de la Menace ! Ce qui lui était arrivé aurait pu arriver à n'importe qui. Elle n'était en aucun cas responsable, et si Tempérance devait le lui répéter tous les jours et à tous les Serpentards jusqu'à ce que ça rentre, elle le ferait ! Elle qui détestait pourtant la confrontation ou le fait de sortir des rangs de quelque manière que ce soit, elle était prête à prendre les armes mais discrètement hein ! s'il s'agissait d'aider quelqu'un qui lui tenait à cœur. « Comment s'est passé ton été ? Tu as pu te changer un peu les idées ? » reprit-elle en souriant, avant d'engouffrer une grande bouchée de porridge dans sa bouche. Le petit-déjeuner était le repas le plus important de la journée, et ce n'était certainement pas une Poufsouffle Tempérance qui allait prétendre le contraire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 177
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Effrayée ou effrayante ? [PV]   Lun 13 Fév - 12:10

Erin ne se fit pas prier pour s'installer à côté de son amie. En dehors de Louis, qui était son cousin, Tempérance était sûrement la seule personne en qui elle avait toute confiance dans cette école. Oh ! Elle était plutôt bonne copine avec Candys et Noé, les jumeaux Montgomery, mais bien s'entendre avec quelqu'un ne supposait pas nécessairement qu'on lui accorde une pleine et entière confiance. D'autant que la jeune métis avait subi diverses déconvenues dans sa courte vie. Rien que l'année dernière, elle avait été ensevelie sous de la neige par des élèves d'autres maisons bien avant qu'on ne sache qu'elle avait été ensorcelée par La Menace. Et ce juste parce qu'elle était une élève de chez Serpentard ! Quant à son enfance, elle avait été martyrisée parce qu'elle avait hérité des traits asiatiques de sa mère ! Non, vraiment, elle avait subi trop d'injustice dans sa vie pour faire confiance facilement… Mais Tempérance était toujours là pour elle, et elle était à Poufsouffle qui avait pour valeur principale la loyauté. Bon, les maisons ne font pas tout, mais ça donne quand même un à priori positif (ce qui changeait des à priori qu'on pouvait avoir sur les Serpentards!!! Si elle avait eu plus foi en l'humanité, Erin se demandait si elle aurait pu faire une bonne Poufsouffle ?).

Son ventre commençant à exprimer – tardivement – le fait qu'il était l'heure de manger, elle attrapa de quoi se nourrir. Elle remarqua au passage que Tempérance avait reçu son exemplaire de magazine : Erin ne comprenait pas comment elle faisait pour lire ce truc. Pas que ce soit ce qu'il y ait de plus nul, mais bon… même niveau conseil mode, on pouvait trouver mieux.

« Ouais, je sais. Mais en même temps je sens certains regards à moitié accusateur. Et c'est pas comme d'habitude où je sais qu'on m'en veut sans raison parce que je suis métis ou serpentard, là, même si c'était involontaire, j'ai vraiment causé du tord… tu vois le truc ? » Elle commença à mordre dans un petit pain en évitant le regard de son amie parce que malgré ce qu'elle affirmait, il y avait quand même un petit morceau d'elle qui se disait que si ça lui était tombé dessus, ça ne pouvait pas être complètement par hasard…

Quant à son été, ça n'avait pas vraiment aidé à la réconforter… « J'ai du faire pas mal d'aller-retour au ministère pour qu'ils essaient de fouiller ma mémoire et qu'ils vérifient que j'étais bien désenvoûtée. Ce n'était pas très passionnant. Mais maman m'a promis que pour compenser, l'an prochain, on irait faire un voyage à l'étranger, et j'ai eu plein de nouveaux vêtements parce que les anciens commencent à être petits. Aller régulièrement à Londres m'a au moins permis de faire les boutiques ! » Croyez bien qu'elle essayait sincèrement de voir le verre à moitié plein, sauf que ce n'était pas dans sa nature d'être optimiste. Alors elle continuait à être stressée… du moins avec ses camarades de maison. Parce que les autres, elle ne les avait pas trahi, ce n'était pas leur mot de passe qu'elle avait donné… « Et toi, comment c'était ? » Changeons donc de sujet sans habileté…

{537}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 192
Âge : 14 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Effrayée ou effrayante ? [PV]   Mer 15 Fév - 13:42

Tempérance avait beaucoup d'amis à Poudlard. Le fait qu'elle ne supportait pas - ou peu - de se retrouver seule conjugué à son tempérament amical et avenant faisaient d'elle une personne qui, sans être populaire, était facilement intégrée aux différents groupes de l'école. En outre, elle était à Poufsouffle, qui était certainement la maison jugée la plus chaleureuse par leurs pairs. Les Serdaigle pouvaient être réputés hautains, les Gryffondor trop impétueux, et les Serpentard calculateurs. Mais la maison d'Helga Poufsouffle était celle des restes gentils - sinon naïfs ou trop bonne pâte niais quoi.

Cependant, parmi ces amis, elle n'en comptait que peu de vraiment proches. Parler à tout le monde ne signifiait pas qu'elle pouvait parler de tout à tout le monde. Malgré la mauvaise réputation précédant les Serpentard - surtout dernièrement -, Erin avait toujours été une personne en qui la blonde avait confiance. Il n'en fallait pas tant que ça pour convaincre la jeune Irlandaise: Erin était son binôme en classe depuis plus de quatre ans à présent, et elle l'avait supportée, faisant fi de ses maladresses, de sa haine féroce des matières où l'apprentissage par cœur était requis bonne chance Cole et de son occasionnel mépris pour le règlement - tant qu'Argus Rusard n'était pas concerné. Elle était donc convaincue de tout son être que la brune avait un cœur en or, et que la seule raison pour laquelle tout Poudlard n'en était pas conscient était qu'elle pouvait apparaître froide lorsqu'on ne prenait pas le temps d'apprendre à la connaître.

Elle sourit chaleureusement en voyant apparaître Erin à la table des Poufsouffle, mais perdit quelque peu son sourire devant les paroles de son amie. « Je comprends ce que tu veux dire. » acquiesça-t-elle, pensive. « Mais je reste convaincue que tu as tort. Ça aurait pu être n'importe qui à ta place. Ou en tout cas n'importe quel Serpentard, vu l'objectif que semblait avoir Menace. » A savoir s'introduire dans la salle commune des Vert et Argent. « Est-ce que tu en voudrais à Candys si ça avait été elle plutôt que toi ? » continua-t-elle, rosissant sensiblement en réalisant qu'elle en avait dit bien plus qu'elle n'avait prévu. Contredire Erin aurait été le plus grand des pêchés il y a seulement quelques mois. Et si la brune s'offusquait ? Qui Tempérance était-elle, pour se permettre ce genre de déballage, dans le fond ? La peur la tenaillait toujours qu'Erin ne décide qu'elle se montrait trop effrontée, trop contraire à ses pensées. Mais les amis étaient aussi là pour faire preuve de sincérité, et Erin était son amie. Elle ne voulait - pouvait - pas laisser sa peur panique d'être reniée l'empêcher de rassurer la brune.

Avalant sa bouchée de porridge, Tempérance bifurqua sur les vacances de son amie, espérant qu'elles avaient été un peu plus apaisantes que sa fin d'année. « Oh, je ne suis jamais allée au Ministère ! C'est comment ? Et ils t'ont dit quoi du coup ? » interrogea-t-elle précautionneusement. Erin n'avait rien de maléfique, Tempérance le savait, et elle y croyait dur comme fer. Mais elle était aussi curieuse, et surtout inquiète de ce que la Menace pourrait faire cette année. Elle ne voulait pas retourner à Dublin, vivre avec Le Crapaud. Elle leva cependant un regard enthousiaste vers son amie quand il fut question de voyage. « C'est trop cool ! Tu sais où tu aimerais aller ? L'Irlande c'est très beau tu sais ? Ce n'est peut-être pas la destination la plus évidente - ou exotique - pour l'été, mais il y a le Connemara à Galway par exemple, et c'est vraiment magnifique. Tu es déjà allée en Irlande ? Je touche des royalties si tu y vas et j'aimerais bien refaire ma garde-robe cet hiver. » Elle adressa un sourire rayonnant à son amie à l'évocation de son pays natal, arborant des faux airs d'agent touristique attaché au développement de l'Irlande.

« Tu as acheté quoi comme vêtements, tu me montreras ? J'ai aussi acheté plusieurs robes cet été, mais vu le temps qu'il fait ici, je ne risque pas d'avoir beaucoup d'occasions de les porter... » admit-elle en se mordillant la lèvre, clairement déçue. C'est qu'elle avait un style qu'elle ne pouvait décidément pas adapter aux robes de sorciers. L'uniforme de Poudlard était d'un banal affligeant. Souriant doucement au changement de sujet, Tempérance haussa les épaules. « C'était pas trop mal. Enfin, comme toujours quoi. Le Parasite - tu sais, le petit-ami de ma mère - a lâché ses remarques désagréables pendant tout l'été, mais j'ai quand même pu passer un peu de temps juste avec elle. Je ne lui ai pas trop parlé de la Menace par contre, je voyais bien qu'elle était inquiète et je n'ai pas envie de me retrouver cloîtrée à Dublin toute l'année. » Elle jouait distraitement avec son bol de porridge tout en détaillant son été à son amie, ayant nettement perdu de sa superbe à l'évocation du Parasite, et de la Menace. Heureusement, elle était à Poudlard maintenant. En espérant que rien de trop dramatique ne vienne perturber le château cette année.

[ 852 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 177
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Effrayée ou effrayante ? [PV]   Sam 18 Fév - 12:22

« Sauf que ça ne tombe jamais sur les filles comme Candys, belle et populaire. Ce sont les introvertis et les mis à l'écart qui sont toujours les cibles des personnes mal intentionnées. » C'était une constatation un peu amère… et pourtant si vrai. Elle admettait volontiers éprouver une certaine envie envers sa préfète parce qu'elle était super belle, super caucasienne, super aimée, personne ne s'en prenait jamais à Candys ! Ou alors elle aurait été super surprise de l'apprendre. Bon, les Serpentards n'étaient pas hyper populaires depuis l'apparition de la Menace mais Candys avait de la famille dans les autres maisons pour la défendre. Elle aussi. Sauf que Louis ne savait sûrement pas tout ce qu'Erin avait enduré l'an passé, comme l'épisode où Tempérance l'avait sauvé de la neige sous laquelle d'autres élèves l'avait enfouie. Elle se demandait comment son cousin le prendrait s'il l'apprenait justement… pas très bien probablement, mais Erin était assez discrète sur ses ennuis au quotidien. Elle n'aimait pas vraiment qu'on la remarque, ou du moins qu'on la croit faible. C'était ce qui lui donnait sans cesse ce petit air buté qu'elle affichait en permanence, comme un défi qu'elle lançait aux autres mais qui lui était en réalité destiné à elle. Elle avait construit cette carapace petit à petit… mais cela ne la rendait pas impénétrable, elle considérait vraiment Tempérance comme son amie. Cela lui prenait juste plus de temps qu'à d'autres pour faire confiance.

« Le hall est plutôt beau et agréable, mais j'ai surtout passé du temps dans une pièce fermée où on a fouillé ma mémoire. Mais ils n'ont rien trouvé, d'après eux il est très possible que l'objet ensorcelé ait été cousu dans ma veste quand elle était chez Madame Guipure à repriser. Du coup je n'aurais jamais réellement croisé les membres de La Menace, mais ce ne sont que des suppositions car les sortilèges de magie noire utilisés sur nos mémoires sont au-delà de ce que connaissent les sorciers que j'ai rencontré. Très in-sécurisant tout ça. » Termina-t-elle en reprenant mot pour mot ce que son père avait dit en sortant du ministère pour la dernière fois de l'été. Cela rendait toutefois son retour à Poudlard plus doux car, même si elle avait l'impression d'avoir trahi les Serpentards, elle n'avait plus à faire tous ces allers-retours qui, au fond, n'avaient pas servi à grand-chose.

« Je parlerais à maman de l'Irlande – je n'y suis jamais allée - mais je crois que dans son esprit il était plutôt question d'aller en Asie, sûrement en Corée ou au Japon. Mes grands-parents maternels n'y sont jamais retournés parce que ce sont des voyages onéreux, mais papa a dit qu'en économisant, c'était tout à fait faisable pour nous et que ça nous ferait un vrai dépaysement. » Mais si ici elle passait pour trop asiatique, ne serait-elle pas trop caucasienne pour des asiatiques ? Le métissage avait ceci de compliqué qu'on ne savait jamais à qui on devait s'identifier… même si, pendant sa thérapie, on lui avait expliqué qu'elle n'était pas obligée de se conformer à cette idée selon laquelle elle devrait faire partie d'un groupe. Pourtant, même à Poudlard, on les rangeait dans des maisons en fonction de leur caractère, c'était bien qu'il fallait se rassembler selon nos ressemblances non ? Enfin, pour Serpentard, elle s'y sentait bien plus à sa place qu'ailleurs. Elle était ambitieuse, relativement sûre d'elle si on considérait qu'elle avait décrété que c'étaient les autres qui avaient tord, maline… bref, elle réunissait beaucoup des qualités associées à cette maison.

Toutefois, le sujet passa des projets pour l'année suivante aux vêtements achetées aux dernières vacances. « J'ai tout emmené dans ma valise ! J'ai surtout pris des tenues pour les week-end ici ! L'uniforme, ça va bien cinq minutes ! Mais c'est vrai que comme tout n'était pas sorti pour l'hiver, ce sont plutôt des vêtements de demi-saison : des robes, une cape, deux jeans et quelques petits pulls légers. J'ai pris modèle sur un magazine. » Comme souvent, car la mode et Erin était une grande histoire d'amour. Elle espérait pouvoir se trouver un bonnet mignon pour l'hiver, peut-être un truc avec des oreilles d'animaux, ça faisait un peu gamin mais c'était tellement chou ! « Oh, en septembre il ne fait pas si mauvais en fait, puis sinon tu pourras mettre tes nouveaux vêtements au printemps. » Les années passaient toujours si vite à Poudlard !

« Tu ne lui réponds jamais au Parasite ? Parce que bon, tu sais, même si ta mère n'en était pas contente, toi tu seras toujours sa fille, lui c'est juste un mec avec qui elle a décidé d'être. » Facile à dire quand on avait le caractère affirmé d'Erin, un peu moins facile quand on était comme Tempérance… La Serpentard en avait conscience mais préférait quand même le dire à voix haute. Quant à La Menace, pour tous les parents, ils en étaient tous là...

{824}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 192
Âge : 14 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Effrayée ou effrayante ? [PV]   Dim 19 Fév - 15:00

Tempérance s'était peut-être jetée à l'eau en déclarant à Erin qu'elle avait tort surtout que personne ne panique !, mais elle n'était pas pour autant prête à se lancer dans un grand débat avec son amie. De nature conciliante, rien que l'idée de contrarier la brune la rendait nerveuse. Et puis, elle devait admettre qu'Erin marquait un point, en l'occurrence. Il n'y avait qu'à regarder les victimes de la Menace l'année précédente: Erin - qui était généralement discrète -, Julian - qui devait d'arriver à Poudlard et connaissait donc peu d'élèves - ainsi que l'infirmière de l'école - que Tempérance connaissait bien pour passer régulièrement dans son antre depuis sa première année, pour récupérer pommades et onctions pour ses diverses blessures auto-infligées (par accident,) et qui était finalement assez isolée à l'infirmerie. Il fallait admettre que ce n'était pas des personnes comme Mina Opaline Montgomery, ou Candys qui avaient alors été visées. Pensive, Tempérance finit par hausser les épaules, l'air pas entièrement convaincue. « N'empêche que ça n'est quand même pas de ta faute. Si t'es réservée ça ne veut pas dire que tu mérites d'être ensorcelée. » observa-t-elle d'une petite voix, toujours désireuse de faire comprendre à son amie qu'elle n'y était pour rien.

Née d'un père sorcier et d'une mère moldue, l'Irlandaise avait néanmoins grandi dans les quartiers moldus de Dublin. Son père étant décédé lorsqu'elle était encore jeune, elle n'avait vraiment retrouvé le monde sorcier que lors de la réception de sa lettre pour Poudlard. Elle ne s'était ainsi jamais rendue au Ministère de la Magie, et au vu des circonstances qui avaient poussé Erin à s'y rendre, elle n'était pas sûre d'en avoir très envie. « Mais... ça veut dire qu'ils se sont introduits chez Madame Guipure ? Elle fait partie de la Menace ? J'ai toujours su qu'elle était louche, à t'enfoncer ses aiguilles pointues de-ci de-là, l'air de rien. Ils l'ont interrogée, tu penses ? C'est vraiment flippant en tout cas, c'est clair. Ils peuvent intervenir n'importe où... » Ce disant, elle jeta un regard circulaire à la Grande Salle, comme si elle pensait apercevoir un membre de la Menace lui faire des grands signes de la main. « Attends du coup... Est-ce qu'ils n'auraient pas dû vérifier nos affaires quand on est arrivés à Poudlard ? Si ça se trouve ils peuvent avoir ensorcelé d'autres trucs cette année ! » s'exclama-t-elle, franchement inquiète à présent. Elle tapota son uniforme, en quête d'un potentiel artefact ensorcelé, mais n'y décela qu'un sachet de dragées surprises vide qu'elle avait boulottées toute seule partagées la veille avec ses camarades de dortoir. Fausse alerte.

L'évocation de voyage fit néanmoins retrouver le sourire à la jeune fille, qui s'empressa de vanter les mérites de son pays natal à son amie. Elle avait conscience de se montrer peut-être un peu trop enthousiaste, mais c'était plus fort qu'elle. Son sourire s'élargit lorsqu'Erin lui dit qu'elle parlerait de sa suggestion à sa mère - victoire ! A moi les royalties -, mais la suite de ses paroles fit ouvrir des yeux ronds à la blonde. « J'avoue que ce serait trop stylé, non ? Tu m'emmènes ? Est-ce que vous ne pourriez pas transplaner là-bas ? Ou utiliser un Portoloin, peut-être, ça reviendrait sûrement moins cher... Même si c'est galère de transplaner quelque part où tu n'es jamais allé, je crois. Il doit y avoir des agences de voyage sorcières, non ? » réfléchit-elle en posant le menton sur le dos de sa main. « En tout cas, si jamais tu vas en Irlande, préviens-moi on pourra se voir là-bas ! Et je pourrai te conseiller les meilleurs trucs à faire ! » Non, elle ne perd pas le Nord, la petite.

Tempérance partageait l'amour d'Erin pour la mode, et l'écouta donc détailler ses emplettes d'été avec avidité. Provenant d'une famille plutôt aisée - sans non plus rouler sur l'or -, la blonde avait toujours eu accès aux vêtements qui lui plaisaient. L'uniforme de Poudlard lui paraissait en revanche être d'un terne abominable, et elle n'attendait généralement qu'une chose, c'était de pouvoir lui préférer ses vêtements moldus savamment sélectionnés. « Oui, tu as raison ! Je vais essayer de profiter des derniers beaux jours de Septembre pour les mettre. Tu me prêteras ton magazine, dis ? » interrogea-t-elle, son regard passant distraitement sur son exemplaire de Sorcière-Hebdo ouvert à la page 'quiz'.

Leurs échanges concernant les vacances menèrent finalement l'Irlandaise à évoquer le Parasite, et elle déglutit difficilement à la suggestion d'Erin. « Un peu, tu sais, mais... Enfin, je ne suis pas trop faite pour ça. Je ne gère pas bien les conflits. Et puis, il est vraiment méchant, j'aurais peur que ça empire les choses... » avoua-t-elle tristement. Longtemps, elle avait espéré que sa mère finirait par ouvrir les yeux et quitterait le Parasite d'elle-même. Mais bien qu'étant une optimiste invétérée, la jeune Poufsouffle avait ses limites. Il semblait masochiste à ce stade de continuer à se raccrocher à cet espoir.

[ 825 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 177
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Effrayée ou effrayante ? [PV]   Ven 21 Avr - 14:33

Erin approuva les paroles de son amie d’un vague signe affirmatif de la tête. Sous ses airs durs, la métis manquait cruellement de confiance en elle et cette attaque de La Menace contre elle lui avait donné la sensation d’être la pire des petites sorcières qui soient. Un peu comme si elle avait, en effet, fait quelque chose pour mériter ça. Mais Tempérance avait entièrement raison, ce n’était pas vrai, c’était juste une idée noire qui traînait dans un coin de sa tête. Rien de plus. Sauf que toute cette histoire ne l’avait pas aidé à se sentir mieux, au contraire, elle n’avait jamais été aussi complexée de toute sa vie ! Il faut dire que le physique, depuis qu’elle était à Poudlard, n’était plus un problème pour les autres, il n’existait que pour elle alors ça restait maîtrisable, en revanche ça devenait plus difficile pour cette histoire d’ensorcellement car ça avait eu des conséquences directes sur la vie de tous dans cette école… et elle se serait bien passée d’être devenue momentanément le centre d’attention et de chuchotement.

« Visiblement ils ont été chez Mme Guipure oui, et ils ont pris mon uniforme entre autre parce que c’était celui de Serpentard. » Et donc pas uniquement parce que personne ne pourrait la soupçonner d’être de mèche avec les méchants vu sa misanthropie, de toute façon l’an dernier personne n’avait imaginé que c’étaient des élèves qui avaient été concernés, presque tout le monde, à commencé par les adultes, avait fait le parallèle avec ce qui s’était passé voilà plusieurs années lorsque Sirius Black s’était introduit dans la salle commune de Gryffondor. Personne n’avait pensé que cela pouvait être le fait d’un élève, même indirectement. C’était bien trop bizarre… et ces sorts qui passaient par des objets étaient visiblement aussi novateurs qu’inconnus, enfin en tout cas quand elle avait osé posé des questions au ministère, elle ne les avait pas senti très à l’aise dans leurs réponses.

« Ils ont dit qu’ils allaient voir pour venir à Poudlard. Les Aurors je veux dire… faut dire qu’ils ont pas mal la pression. Mes parents les premiers ne sont pas très satisfaits de la sécurité. » On serait mécontent à moins. Erin avait juste donné le mot de passe de sa maison sous l’effet du sort mais c’était comme un imperium, ils auraient pu lui faire faire n’importe quoi. Et d’ailleurs, elle n’avait toujours aucun souvenir malgré les contre sorts en tout genre qu’on lui avait lancé. Elle ne connaissait que les faits dévoilés par l’enquête. « Et apparemment, maintenant qu’ils connaissent le sortilège utilisé, ils peuvent le repérer sans avoir besoin de fouiller. La barrière magique de Poudlard a été modifié avant la rentrée ou quelque chose comme ça. Enfin bon, il reste le problème de Julian mais c’est pareil, ce serait idiot de le ré-utiliser alors que l’enquête est encore en cours. » Erin parlait d’un air distrait et ne mangeait pas grand-chose à côté de ça. Elle avait l’estomac noué même si parler à Tempérance l’aidait à se détendre rien qu’un peu. Du coup elle retrouvait un peu de son assurance qui faisait d’habitude parti de sa personnalité et elle s’anima même à l’idée des vacances d’été prochaines où elle partirait en vacances avec ses parents.

« Mes parents vont se renseigner, mais c’est une fois sur place que ça peut coûter cher, avec les visites et le logement. Le transport, ce n’est pas vraiment le problème. » Même si Erin n’avait pas très envie de prendre l’avion parce qu’elle n’avait qu’une confiance relative dans ce genre de technologie moldu. Pour voler, mieux valait un bon vieux balai… sauf que c’était facile à dire quand on était une sorcière. Or tout le monde ne l’était pas, la majorité de la population mondiale n’avait pas de pouvoirs magiques, c’était même le fond du problème : ils étaient une minorité qui se disputait sans cesse sur la marche à suivre. Surtout depuis que les moldus avaient les moyens de les découvrir par hasard grâce à leurs vidéos ou autre… il y a quelques siècles de ça, se cacher était plus simple. Il était bien connu que la haine pour la sorcellerie des moldus avait surtout fait des victimes dans leurs rangs. On voyait ça dès le début de la deuxième année en histoire de la magie.

« Je leur parlerai de l’Irlande, comme c’est moins loin, peut-être que je pourrais même y aller en plus du voyage en Asie car sur les deux mois on ne partira que trois semaines tous ensemble en fait. » Ses parents n’avaient pas des jours de congé extensibles et trois semaines c’était déjà pas mal. Du coup peut-être qu’elle pourrait aller en Irlande quelques jours, peut-être avec sa grand-mère ? Cela restait une idée, ce n’était pas comme si elle avait en général des vacances passionnantes.

« Oui ! Je penserai à te le donner demain en cours ! » Comme elles étaient dans la même année, les deux filles avaient des cours en commun. Heureusement d’ailleurs car sinon Erin ne savait pas comment elle ferait pour tenir dans certains tellement elle s’ennuyait… Elle était pourtant bonne élève, mais disons qu’elle était variablement accrochée par les sujets étudiés. Parfois le problème était même ailleurs : elle pensait trop à ses soucis pour être concentrée. Heureusement la mode restait une valeur sûre pour lui faire avoir le sourire, de même que sa collection de chocogrenouille. Erin avait des hobbies qui l’aidait au quotidien, y compris à avoir des sujets de conversation.

Finalement, comme elles avaient assez parlé des problèmes de Erin, elles parlèrent de ceux de Tempérance qui tournaient comme souvent autour de son beau-père. « Hum… Oui c’est sûr qu’il pourrait être encore pire après. Bah… dis-toi que quand tu sortiras de Poudlard, tu seras majeure et tu pourras vivre toute seule, et en attendant tu peux profiter des joies de l’internat. » Il fallait bien que certains y trouvent leur compte dans le fait qu’ils vivent en vase clôt pendant sept ans hein !

Décidant qu’il était temps de changer de sujet, Erin demanda à son amie : « Sinon tu penses t’inscrire à un club ? Moi je pense que je vais re signer pour le Quidditch. Je n’aime pas trop le côté équipe mais ça me force un peu à sortir, et puis j’aime bien voler sur mon balai. »

{1 067}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 192
Âge : 14 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Effrayée ou effrayante ? [PV]   Sam 29 Avr - 15:08

La perspective que la Menace puisse être en planque chez Madame Guipure, camouflée derrière une rangée de robes de sorcier en poil d'alpaca et surgir à tout instant d'un air démoniaque filait la chair de poule à Tempérance. Elle s'était elle-même rendue chez la couturière au cours de l'été précédent, sa croissance inéluctable l'ayant obligée à acheter un nouvel uniforme pour la rentrée. Déglutissant, la blonde hocha doucement la tête, malgré tout soulagée qu'Erin ait admis que c'était - essentiellement - pour sa maison qu'on l'avait choisie elle. C'était un petit pas, qui suffisait à donner espoir à la jeune Irlandaise: peut-être qu'à force d'insister, son amie finirait par accepter qu'elle n'y était pour rien.

Cependant, si la Menace s'amusait à opérer sur le chemin de Traverse, cela voulait aussi dire qu'ils pourraient frapper à nouveau cette année, notion qui n'échappa nullement à la jeune Tempérance. Inquiète, elle jeta un regard circulaire au reste de la Grande Salle, tout en essayant de se rappeler si son passage par Fleury et Bott pendant le mois de juillet avait été marqué par le moindre événement suspicieux hormis Ernie MacMillan métamorphosé en vieille dame rondelette, rien à signaler. Ses réflexions furent interrompues par la voix d'Erin, lui apprenant que des Aurors allaient peut-être venir à Poudlard. « Ils viendraient ici ? C'est que la situation doit être vraiment grave alors... Tu crois qu'ils ont quand même quelques pistes ? » interrogea-t-elle, jouant distraitement avec le contenu de son bol de porridge. Envoyer des Aurors à Poudlard ressemblait plus à une solution de prévention, prise parce qu'ils ne pouvaient pas directement se lancer après les coupables. Il était certes rassurant de savoir qu'en cas de pépin, des sorciers qualifiés seraient à proximité, mais est-ce que ça suffirait ?

« Oh, c'est vrai ? Donc normalement, si on avait essayé d'ensorceler un nouvel élève cette année, on le saurait... C'est déjà ça je suppose. » convînt-elle, pensive. En effet, il restait néanmoins le problème de Julian. Tempérance ne connaissait pas tous les détails de sa situation, mais à chaque fois qu'elle avait croisé le jeune homme l'année précédente, il lui avait paru soucieux, et plus pâle que d'ordinaire. Elle se promit de faire plus d'efforts pour aller vers lui cette année, et ne pas le laisser se renfermer à cause de cette situation. L'idée qu'il puisse s'en vouloir comme c'était le cas d'Erin la peinait grandement. « Je me demande comment va Julian, avec tout ça... » Elle se tourna pour risquer un coup d’œil vers la table des Serdaigles, mais n'y aperçut que Ringo, leur préfète, à qui elle adressa un sourire avant de revenir à son assiette au cas où Erin aurait voulu profiter de cet instant d'inattention pour taper dans son porridge. On t'a vue !

Tempérance n'avait jamais été aussi loin que le Japon, et elle adressa un regard mêlant enthousiasme et envie à Erin tandis que celle-ci lui expliquait les détails de son voyage. En effet, la blonde n'avait pas pensé au prix de la vie sur place. Elle acquiesça aux paroles de son amie, avant d'embrayer sur son pays de prédilection: son Irlande natale. Elle était consciente d'avoir pris de faux airs d'agent touristique, mais c'était plus fort qu'elle. « Trop cool ! » lâcha-t-elle spontanément après qu'Erin ait émis la possibilité de visiter l'Irlande au cours de l'été. « Je serais super contente qu'on se voit là-bas ! » Tempérance se retrouvait de fait coupée du monde sorcier lorsqu'elle rentrait à Dublin. Si elle voyait régulièrement ses amis moldus, elle laissait en revanche Poudlard et les sorciers derrière elle durant deux longs mois. L'idée de passer du temps avec Erin en dehors de l'école de sorcellerie l'enchantait donc au plus haut point, même s'il n'y avait encore rien de concret.

Dire que Tempérance ne portait pas son beau-père dans son cœur aurait été un euphémisme. Il la détestait, elle le sentait, et elle le lui rendait bien. Elle ne comprenait pas l'aveuglement de sa mère à ce niveau, et se retenait péniblement d'en tenir (trop) rigueur à cette dernière, au risque d'y perdre son dernier parent viable au passage. Elle tenait trop à sa mère pour la haïr elle aussi, mais malgré tout... Elle aurait tant voulu que les choses se déroulent différemment. « Peut-être que quand je serai plus grande, ce sera différent. J'arriverai à lui dire ses quatre vérités en face, qui sait... » Elle soupira: elle en doutait fortement. Bien sûr, elle était impatiente de devenir une adulte et pouvoir se détacher du cocon familial et de la présence désagréable de L'Autre. Mais en même temps, une vie de solitude ne l'attirait pas énormément. Une colocation, à la limite, pourquoi pas. De toute façon, elle avait encore un petit moment pour réfléchir à tout ça.

A l'évocation du Quidditch, Tempérance grimaça. « Tu devrais oui, tu volais bien en plus ! Moi je crois que je vais sagement éviter le Quidditch une fois de plus. Ça vaut mieux pour Poufsouffle, et pour mes chances de survie cette année. Par contre, le professeur Flitwick m'avait dit que le Club de sortilèges pourrait me plaire... Je pensais me renseigner dessus. » Ce serait peut-être l'occasion d'apprendre de nouveaux sorts qu'ils ne voyaient pas en cours, qui sait. Et ce serait un potentiel premier pas vers le club de duel, qui la rapprocherait d'autant plus de son père. Même s'il y avait laissé sa vie, son père avait été un grand amateur de duel, et c'était une notion à laquelle la jeune Poufsouffle se raccrochait. Elle mâchouilla sa dernière cuillère de porridge avec appétit, avant de se tourner vers son amie. « Tu ne veux pas faire un tour dehors ? Autant profiter des derniers jours ensoleillés qu'il nous reste... » proposa-t-elle, levant les yeux pour analyser le plafond de la Grande Salle. Elle avait bien noté que son amie n'avait pas mangé grand-chose, mais elle songeait qu'à défaut de tartines, un bon bol d'air frais ne pourrait pas lui faire de mal.


[ Terminé pour Tempérance =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 177
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Effrayée ou effrayante ? [PV]   Sam 15 Juil - 13:23

Des pistes ? Erin en doutait mais elle préféra taire son cynisme, souvent mal perçu et parfois mal venu. Surtout que Tempérance était douce et gentille, pas comme elle donc, alors il serait inutile de l’effrayer alors même qu’elle restait son amie après tout ce qui s’était passé. « Je ne sais pas… vu que j’ai été manipulée, même si ce n’est plus le cas, ils ne me racontent pas grand-chose. » En dépit du réconfort apporté par son amie de la maison des jaunes et noirs, connus avec beaucoup de justesse pour leur tolérance, Erin se sentait encore coupable d’avoir été involontairement responsable de la mise à sac de sa salle commune et du dortoir des garçons. « Bon… c’est peut-être aussi parce que je suis une enfant qu’ils ne me renseignent pas plus que ça. » Elle tentait – sans conviction – de se montrer un peu plus positive, un exercice qui ne lui était pas très familier.

Le sujet dériva sur le sort lancé pour éviter que ça ne recommence (sauf avec Julian qui n’était pas désensorcelé) et sur comment allait le Serdaigle. Enrin espérait qu’il soit plus à son aise à Poudlard cette année, certes, il ne pouvait pas enlever son objet magique (contrairement à elle) mais au moins, maintenant, il savait pourquoi il était là. De cela, au moins, les aurors lui en avaient parlé, un peu dans l’idée de regarde, il y a pire que toi quand elle était en grande déprime. « Aucune idée, en fait on ne se parle quasiment jamais Julian et moi… faut dire qu’on avait pas trop de raison de le faire vu qu’on n’a pas le même âge, et maintenant bah… je sais pas vraiment, peut-être que ça me ferait un peu bizarre. » Un peu comme si c’était la réunion des comploteurs… quand bien même ils n’aient jamais comploté !

Parler des prochaines vacances d’été, même si elles étaient très loin, rendit un peu de gaîté à Erin qui accordait son plus joli sourire à Tempérance. « Je commencerai un peu à en discuter avec mes parents dans ma prochaine lettre, mais il n’y a pas de raison qu’ils disent non. Avec le transplanage ou un portauloin, l’Irlande, c’est à un saut de puce ! » Elle partait donc plutôt confiante, et ça lui changerait un peu de voir une amie, même si l’été elle passait du temps avec son cousin Louis et qu’elle l’aimait beaucoup, il n’était pas une fille alors il ne comprenait pas sa fascination pour la mode !

« Sans aller jusqu’à lui dire ses quatre vérités, déjà, si tu ne le vois plus autant, ça se passera forcément mieux. » De sages paroles de la part de Erin qui n’était pourtant pas connue pour son optimisme, mais elle ne s’inquiétait pas tellement pour l’avenir de Tempérance. Son problème de beau-père était surtout gênant parce qu’elle devait se le coltiner deux mois de suite pendant l’été, mais plus elle vieillirait, plus elle aurait la liberté de ne pas être chez elle et mieux ce serait, qu’elle se mette à lui répondre ou non. Car s’ils se voyaient moins, l’autre manquerait tout bêtement d’occasion.

Elles évoquèrent ensuite les clubs, Tempérance ne semblait toujours pas vouloir jouer au Quidditch, dommage, elles auraient pu s’entraîner ensemble ! Elle n’émit pas de commentaire dans la mesure où Tempérance lui proposa d’aller faire un tour, ce qui n’était peut-être pas une mauvaise idée, la métis était encore plus mal à l’aise que les années d’avant au milieu d’une foule… il faut dire qu’elle ne passait plus tellement inaperçu désormais. « Je te suis. » Et c’est ainsi qu’elles quittèrent la grande salle, le ventre rempli et l’âme peut-être un peu plus sereine… ou du moins, moins solitaire !

{628}
{Topic terminé}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Effrayée ou effrayante ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Effrayée ou effrayante ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chronique effrayante de Lucy ~
» Une découverte effrayante
» Vision effrayante
» Cimetière de Kiri
» Entre préparatifs et traditions / Viktor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: