AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Après un faible petit déjeuner.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Après un faible petit déjeuner.   Lun 23 Oct - 17:54

Drago ne réagit pas, il ne dit rien et elle n’osa même pas lever la tête pour voir la réaction du jeune homme. Elle sentit la main du garçon quitter la sienne et, l’espace d’un instant, elle eut l’impression qu’il allait la gifler pour ce qu’elle venait de dire. Pourquoi avait-elle seulement parlé ? Il n’y avait pas de plus grand mystère dans le monde de Diaab que sa propre personnalité. Si personne ne la comprenait elle ne pouvait même pas se vanter de se comprendre elle même. Elle avait juste plus de conscience vis à vis de ses réaction et de son passé que les gens qui l’entouraient. Après elle, l’une des rares personnes à la cerner c’était son frère, puisqu’ils avaient vécu la même chose, et ensuite c’était lui, Drago Malefoy, qui voyait avec objectivité mais reconnaissance tout ses faits et gestes.

Il était debout à côté d’elle, elle jeta un coup d’œil à son petit-déjeuner, il n’avait pas vraiment fini. Alors c’était pour la frapper qu’il s’était levé. Elle soupira mais les mots qu’il lui dit accélérèrent son rythme cardiaque. Elle sentit la main du garçon se reloger dans la sienne. Il l’attendait en la regardant. Elle leva les yeux vers lui, croisant à nouveau son regard pâle. Elle passa sa jambe par dessus le banc des Serpentard et se releva lentement. Elle sourit à Malefoy qui semblait beaucoup plus doux qu’elle ne l’avait jamais connu. Il l’entraîna vers les couloirs. Elle le suivait sans vraiment savoir pourquoi. Elle n’avait jamais été comme ça, elle s’était conduite bizarrement lorsqu’elle avait eu l’espoir de sortir avec Blaise et puis quand il y avait eu cette relation entre elle et Goyle. Un frisson la parcourut lorsqu’ils traversèrent le hall, puis montèrent lentement.


-Je peux savoir où on va ?

Sa voix était timide et étranglée et elle se mordit la langue de se montrer soudain si faible face à lui. Revenir en arrière ? Ne pas se lever ce matin ? Voir Drago l’avait rendue plus douce. Il lui avait beaucoup manqué aussi et elle s’était demandée si il voudrait bien lui reparler, ça lui avait tellement rongé les sangs qu’elle n’avait pas hésité à engager la conversation. Mais était-ce vraiment une bonne idée ? Peut-être voulait-il l’assassiner ? Elle ricana toute seule, se sentant proprement stupide de penser de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Après un faible petit déjeuner.   Lun 23 Oct - 19:41

Elle l’avait suivit… Est-ce qu’elle savait seulement ce qu’il lui voulait ? Visiblement non, elle lui souriait mais elle n’avait pas l’air de comprendre, tant mieux comme ça il pourrait toujours changer d’avis s’il hésitait trop au dernier moment.

Tenir la main de Diabalzane devant tout le monde l’embarassait et c’est pourquoi une fois qu’elle fut debout il la tira doucement mais tout de même fermement par le bras. Il appréhendait oui carrément, il craignait qu’il y ait des conséquences facheuses à son geste mais il ne tremblait pas. Au début quand il l’avait vu apparaître dans la Grande Salle elle l’avait rendu troublé et légèrement maladroit, mais maintenant qu’il était parvenu à se dominer il ne gardait qu’une sensation de chaleur dans la poitrine.

Où allaient-ils ? Rien qu’un tout petit peu plus loin… A quoi bon lui dire, il se contenta juste de presser un peu le pas jusqu’à ce qu’ils se retrouvent dans un couloir vide, il l’attira jusque dans un recoin du couloir entre une porte de placard et un vieil escalier de pierre. Pas vraiment du tout dernier romantisme comme endroit mais qu’importait, être romantique était vraiment parmi les derniers soucis de Drago.

Il lui lâcha le bras et la laissa quelques temps libre de ses mouvements. Elle était belle, il la regardait… A quoi pensait-elle ? C’était assez difficile à définir vu qu’elle avait l’air mis contente mis apeurée. Apeurée par lui ? Non quand même pas…

Il lui laissa ces quelques instants de liberté surtout parce qu’il ne savait pas vraiment comment s’y prendre. Drago aurait voulu que le moment soit beau, mais de toute évidence il allait la prendre par surprise alors ça allait un peu compliquer la chose.


« On y est… »

Sa voix était sûre d’elle, elle ne tremblait pas. Le Serpentard s’approcha alors de son amie la jolie Diabalzane par la gauche et de sa main droite il parcourut le bas de son dos lentement, en une caresse tendre. Il ne riait pas et ses yeux cherchaient ceux de la jeune blonde. Puis il termina sa caresse en lui enserrant doucement la taille toujours de cette même main alors que le reste de son corps se déplaçait pour lui faire face. Il était un peu plus grand qu’elle maintenant et il devait légèrement pencher la tête en avant puisqu’il ne voulait toujours pas perdre la trace de ses yeux cachés par cette frange gênante.

De sa main gauche il dégagea une partie de la mèche de la Serpentard et il ne pu se retenir plus longtemps il sourit du coin des lèvres et embrassa Diabalzane. Alors qu’il l’embrassait sa main gauche se posa sur le cou de la jeune fille puis descendit légèrement plus bas dans son dos pour finalement l’enlacer tendrement.


[HJ : Je pars du principe que tu ne te débats pas mais évidemment si tu veux mettre à Drago la crampe de sa vie, je peux changer la fin de mon post ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Après un faible petit déjeuner.   Mer 25 Oct - 12:48

[M….D….R…. XD]

Il pressa le pas, l’entraînant plus loin dans le couloir sombre qui menait normalement au cours de Sortilèges, ils dépassèrent la salle, s’enfonçant plus loin dans ce couloir très peu fréquenté, surtout alors que tout le monde se jetait avec avidité vers la Grande Salle. Elle se retourna à peine pour regarder quelques élèves de Serdaigle descendre les escaliers vers le Hall. Elle se redressa, le suivant toujours et il ne tarda pas à s’arrêter. Elle leva la tête d’un air de défis, parfaitement droite, hautaine, digne. Aucun signe de faille, elle avait toujours ce regard froid, adouci cependant par la présence d’un ami. Ses gestes restaient délicat, précis, souples et gracieux. Elle n’avait, par chance, pas à supporter son regard. Elle n’avait pas à baisser les yeux comme ses nouvelles craintes le lui disaient souvent. « Baisse la tête, tais toi, suis… ».

« On y est… »

*Quoi ?*

Elle ne se demandait qu’une chose, pourquoi était-elle incapable d’anticiper ? Pourquoi ne l’arrêtait-elle pas en lui disant ce qu’il s’apprêtait à faire, en lui balançant avec sarcasme qu’elle savait tout ? Simplement sans doute parce qu’elle ne savait plus rien. Lorsqu’elle sentit la main de Drago se poser dans son dos elle ne bougea pas. Son cerveau réfléchissait à toute vitesse et son cœur en faisait de même. Il la caressa tendrement, d’un geste qu’elle n’aurait jamais pu imaginer de lui puisqu’ils n’avaient jamais été aussi proches.

* quoi vous jouez tous ces temps ci ? *

Elle restait les yeux figés droit devant elle, sur le cou de Drago, évitant soigneusement et avec plus de soin encore les yeux du Serpentard. Mais il la désarma en écartant doucement sa franche. Elle releva son regard gris et le plongea dans celui de Malefoy. Il se pencha vers elle et elle pensa une nano-seconde qu’effectivement, il était plus grand qu’elle. Et il l’embrassa, elle se laissa faire sans agir, elle sentit la main gauche de Drago effleurer son coup, puis elle se retrouva enlacée. Elle ordonnait à son cœur de se calmer, craignant une crise cardiaque. Ses bras se levèrent et elle les posa sur les épaules du garçon, prolongeant le baiser. Elle se détacha doucement de lui.

-Je… je sais pas quoi penser…

Elle se voyait déjà haïs des filles de Serpentard, elle eut une pensée pour Pansy, pour Stones, pour toutes les « groupies » comme les filles sensées de Serpentard les appelaient. Diabalzane laissa lentement tomber ses bras le long de son corps. Elle ne voulait pas refuser cette chance, elle qui en avait toujours secrètement rêvé. Blaise lui avait répété qu’elle était belle, tout le monde se disait qu’elle allait forcément être un jour avec LE Malefoy. Elle regarda Drago de la tête aux pieds.

- T’en penses quoi toi ?

Elle se rapprocha de nouveau de lui et se blottit doucement dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Après un faible petit déjeuner.   Jeu 26 Oct - 17:47

Au contact des lèvres de Diabalzane, c’était comme si tout devenait d’un coup plus facile, comme si tous ses soucis étaient en train de s’envoler pour ne laisser place qu’au bonheur de l’instant présent. Elle ne se débattait pas, mais elle finit par poser les mains sur ses épaules pour les faire se séparer. Le cœur de Drago battait désormais la chamade mais il se força de rester calme… Des milliers d’interrogations venaient de prendre place dans sa tête.

Pourquoi ? Comment ? Pour combien de temps ? Que dire aux autres ? Que lui dire à elle ? Officialiser ? Rester cachés ? Et puis qu’est ce qu’elle voulait elle ?

Il n’avait absolument aucune envie de se prendre la tête avec ça. Ca avait été finalement si simple de l’embrasser cette fois-ci, est-ce que ça ne pouvait pas toujours rester aussi simple ? Il mourait d’envie de recommencer à l’embrasser à nouveau, de la serrer fort dans ses bras mais peut-être ne le voulait-elle pas tout compte fait vu qu’elle prit la parole la première pour soulever une première interrogation.

Drago se mordit l’intérieur de la lèvre pour ne pas grimacer, alors ça se passerait comme ça ? Elle le jetterai parce qu’elle ne savait pas quoi penser ? Il ne voulait pas y croire…


Citation :
« T’en penses quoi toi ? »

*…*

Rien, il n’en pensait rien, il voulait juste savoir ce qu’elle en pensait elle. Si ça devait s’arrêter là ou non. Il ferait tout pour ne pas perdre la face en tous cas. Finalement elle s’approcha doucement de lui pour se blottir dans ses bras. Là il ferma les yeux un instant car il sentait qu’il avait gagné. Il avait eu peur un instant qu’elle le rejette mais finalement elle avait finit par s’abandonner dans ses bras où il l’accueillit avec douceur. Il était heureux de la sentir contre lui et l’enlaça à nouveau de ses bras, lui caressant doucement les cheveux.

Il n’avait rien à répondre à la question de Diabalzane, enfin rien tant qu’il ne saurait pas ce qu’elle en pensait elle ! Visiblement elle était un peu déroutée… Mais au fond d’elle même, elle devait bien savoir ce qu’elle voulait non ? Elle lui avait donné une piste en se jetant dans ses bras, mais ensuite ?


« Que voudrais-tu qu’on fasse ? »

Il la calinait toujours,n’hésitant pas à la serrer un peu fort. Pas de quoi lui faire mal, mais au moins de quoi lui montrer qu’il était là et qu’il était heureux de pouvoir la tenir dans ses bras, qu’il ne voulait plus la laisser s’échapper.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Après un faible petit déjeuner.   Jeu 26 Oct - 19:06

Et il ne répondait pas à sa question, il se contentait d'en poser une autre, mais il la serrait dans ses bras, alors c'était qu'il voulait d'elle tout de même ? Elle soupira. Ce qu'ils devraient faire ? Qu'est-ce qu'elle en savait, elle. C'était lui qui l'avait amenée dans ce couloir, elle n'avait rien demandé, elle l'avait peut-être secrètement souhaité mais elle n'en avait jamais parlé, elle n'avait jamais essayé de voir plus que de l'amitié. Enfin, elle avait certainement essayé, mais à quoi bon se torturer ? Il y avait bien des filles qui s'imaginaient dans les bras du célèbre et pur Malefoy, et c'était ces mêmes filles qui faisaient tout pour se faire remarquer, qui lui tournaient autour, qui lui parlaient, qui le charmaient. Diabalzane avait quelque part la prétention de n'avoir rien fait pour attirer Drago.

- Je te suivrai, quoi que tu veuilles, quoi que tu fasses... Si ça doit s'arrêter, ça s'arrêtera, si ça doit continuer...


*Nous verrons...*

Elle ferma un instant les yeux, elle se sentait si bien, c'était si agréable d'être avec lui. Et puis le reste... Ca n'entacherai plus vraiment de réputation aujourd'hui, ça valait la peine d'essayer pensa-t-elle. Quitte à subir... à subir quoi d'ailleurs ? Elle sentait les bras du jeune homme autour d'elle, elle ne voulait plus le quitter, plus partir de cette étreinte.

-On essaye ?

Elle leva la tête vers lui et lui embrassa doucement le menton puis le coin des lèvres. Elle se releva finalement de quelques centimètres pour toucher ses lèvres et l'embrasser vraiment.

[pas d'inspi, désolée]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Après un faible petit déjeuner.   Jeu 26 Oct - 21:36

Diabalzane venait de lui dire exactement ce qu’il avait envie d’entendre. Leur relation pouvait prendre le tournant dont il avait envie et donc plus la peine de se poser toutes les questions, il pouvait aisément les remettre à plus tard. Elle promettait de le suivre, d’être à ses côtés et ça lui faisait plaisir de se sentir un peu soutenu. Ca faisait longtemps qu’il n’avait plus eu personne sur qui compter. A part Crabbe et Goyle mais est-ce qu’on pouvait vraiment parler de soutien ?

Elle avait disparu pendant si longtemps et maintenant qu’il l’avait dans ses bras il se rendait compte qu’elle lui avait vraiment manqué, qu’il aurait voulu faire ça plus tôt.


Citation :
On essaye ?

Pas besoin de répondre, il se contenta de sourire… Il avait envie à la fois de la garder dans ses bras et à la fois de la regarder, de plonger son regard dans le sien et d’observer son beau visage en se félicitant d’avoir pu embrasser la plus jolie fille de l’école.

Elle prit alors d’elle-même l’initiative de l’embrasser, c’était la chose la plus agréable qui lui soit arrivée depuis bien longtemps. Il tenta même de mettre la langue pour rendre le baiser encore plus profond et plus savoureux.


*Je suis en train d’embrasser Diabalzane*

Il en oubliait complètement qu’ils étaient dans un des couloirs de l’école et donc que quelqu’un pouvait les voir, non pour le moment ça lui était égal. Il voulait profiter de l’instant présent en attendant de voir comment ça se passerait le lendemain. Après tout, il n’y avait que des couples autour de lui, des couples à problèmes qui n’arrêtaient pas de se plaindre et de parler amour amour et encore amour… Pourquoi lui n’aurait pas le droit de céder une fois à une chose dont il avait vraiment envie ?

Tant qu’il ne faisait pas la bêtise de tomber amoureux tout irait pour le mieux…


A peine un baiser se terminait que déjà il voulait en recommencer un autre. Il ne laissait que peu de répis à la pauvre Diabalzane, mais il avait comme un besoin de rattraper le temps perdu, ce temps où elle lui avait manqué et où il n’avait pas eu l’occasion de lui dire.

Il finit par se calmer avant de passer pour quelqu’un qui n’arrivait pas à se contrôler et posa son front contre celui de Diabalzane, lui demandant en souriant et avec tendresse.


« Tu veux aller ailleurs ? Rentrer dans la salle commune ? ou peut-être trouver un coin plus confortable ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Après un faible petit déjeuner.   Ven 27 Oct - 11:56

Drago lui donnait tout ce dont elle avait rêvé. Tout ce dont elle avait rêvé venant de lui. Jamais elle ne s’était sentie aussi bien, jamais elle ne s’était sentie aussi aimée même si elle savait que ça ne durerai pas. Comment cela pouvait-il durer après tout ? Lui, Sang Pur de très grande et très noble et très respectée famille d’Angleterre. Le Sang chaud des jeunes êtres emplis d’ambition. Fiancé sans doute à une très jolie jeune fille de très bonne, très noble, très parfaite famille. Une jeune fille qui se taisait, baissait la tête, suivait les règlements, obéissait sans réfléchir. Comment pouvaient-ils simplement s’entendre ? Elle haussa les épaules, elle s’en moquait, il y avait le moment présent, et être Carpe Diem, même si cela n’avait jamais été dans ses habitudes, lui plaisait tout particulièrement aujourd’hui. Tant qu’elle ne tombait pas amoureuse et que ça ne virait pas à l’obsession comme ce que Pansy vivait, après avoir sombré dans une névrose psychotique où le seul nom de Malefoy apparaissait en gros, en lettres lumineuse, comme une unique flèche qui la mènerai vers sa destinée. Elle se laissait embrasser en pensant à tout cela alors qu’il semblait ne pas se lasser de ses lèvres. Elle aimait cette sensation, le contact de leurs langues. Ce n’était pas nouveau mais c’était toujours aussi agréable. Il lui avait tellement manqué… Il finit enfin par s’arrêter, la regarder avec une douceur qu’elle ne lui avait jamais connu pour lui proposer d’aller autre-part.

-C’est vrai que ce couloir n’est pas super et à l’abris des regards… La Salle Commune ça me paraît bien.

Elle passa une main blanche dans ses cheveux blonds, repoussa sa frange en arrière et plongea ses yeux gris dans ceux de Malefoy. Elle laissa son bras longer celui de Drago pour finir par lui prendre doucement la main. Elle imaginais d’ici ce qu’on allait dire d’eux. Lui, il n’en avait sans doute pas rien faire, toujours le premier pour se soucier de son apparence et des « qu’en dira-t-on ». Elle ferma les yeux une seconde et soupira.

-Que vont dire les autres ? Enfin… tu vois quoi… T’as pas peur de ce qu’ils vont penser ?

Noblesse et dignité, ne jamais perdre la face, paraître toujours neutre, pas de sentiments, pas d’envies, pas de désirs apparents… Ne jamais être soi-même en fait. C’est peut-être ce qui avait toujours rendu Diabalzane si peu humaine. C’est pour ça aussi sans doute qu’elle craignait le regard des gens qui la pensaient trop asociale pour se trouver quelqu’un avec qui partager quelque sentiment… Alors quelqu’un comme Malefoy ? Ca sentait l’amour forcé. Elle le regarda encore, ne pouvant plus détacher ses yeux du visage fin de Drago, il était si beau, il avait toujours été beau et parfait à ses yeux. Et plus elle y pensait plus elle était heureuse de l’avoir rencontré. Il lui avait tellement manqué…

-…C’est vraiment pas important pour moi.

Elle posa sa tête contre l’épaule du garçon et déposa un baiser dans son cou.

-On y va ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Après un faible petit déjeuner.   Ven 27 Oct - 22:54

Finalement il vaudrait mieux qu’ils quittent ce couloir trop fréquenté. Elle avait raison, mais rentrer à la salle commune ça leur laissait plus de chance de croiser d’autres personnes. Pfff c’était usant. Pourquoi ne pouvait-il pas être préfet lui aussi, comme ça ils pourraient aller tous les deux tranquillement dans la salle de bain qui leur était réservée, mais non, le destin en avait voulu autrement.

*Oh et puis merde je peux facilement rire au nez de 90% des histoires amoureuses pathétiques qui ont lieux à Serpentard alors je vois mal qui pourrait me jeter la pierre*

Crabbe et Goyle n’auraient rien à dire, quoi que Goyle peut-être mais il se tairait. S’il était encore amoureux de Diabalzane il avait plutôt intérêt à bien planquer ses sentiments car Drago n’était pas partageur.

Il aurait peut-être une crise de Pansy… A bien y réfléchir c’était peut-être la pire chose qui pourrait lui arriver.


*Je ne vais pas trop m’afficher… Pas tout de suite, on verra après*

Alors que Diabalzane glissa la main dans la sienne pour s’apprêter à rentrer dans leur salle commune, Drago lui choisit de porter cette main fine et blanche à ses lèvres avant de la lui rendre et de lui proposer son bras. Avancer de cette sorte faisait tout de suite moins « romantique ».

*Et puis ça n’est pas que par peur des autres, j’aime pas afficher ma vie privée devant les autres, ça ne les regarde pas*

« Les autres Serpentard, je pense qu’ils n’ont pas à donner leur avis, je fais ce que je veux après tout. Et puis qui pourrait me reprocher mes choix. Zabini ? Ca serait d’un comique ! »

Citation :
C’est vraiment pas important pour moi.

Rien à répondre à cette phrase, il lui offrit juste un sourire. Bien sûr que c’était important pour lui, mais bon il gèrerait ça en temps voulu… Après s’être assuré d’un rapide coup d’œil que le couloir était encore vide il lui vola un baiser et il l’invita à commencer à marcher. Ensemble ils prirent le chemin de la salle commune et ils ne rencontrèrent personne en route.

[Si tu veux rouvrir un nouveau post dans la salle commune, je te rejoins ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après un faible petit déjeuner.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après un faible petit déjeuner.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [libre] Un petit déjeuner ?
» Petit déjeuner studieux [Libre]
» " L'enfer, c'est les autres" Sartre (Dhaaarc ! DDF ? :3)
» Arrête-moi si tu peux [Pv Sarah Mann & Leroy Jethro Gibbs]
» Petit déjeuner matinal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: