AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Journal, journal qui a raison? -> Sibelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 742
Âge : 25 ans - 12 Juin 1995
Actuellement : Psychologue dans un centre de prévention suicide


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Eliot Walsen, Marilie Wright et Mia Hong

MessageSujet: Journal, journal qui a raison? -> Sibelle   Dim 12 Fév - 8:15

1er septembre 2012


Cher journal,

Comment vas-tu après tout ces années camouflées dans mon garde-robe? Ne m'en veut pas de t'avoir laissé tomber et t'oublier par la suite. C'est encore difficile pour moi de me laisser aller les mots sur tes pages blanches. Il y a des jours, ou je ne suis plus ou j'en suis. Pourtant, il y a quelques temps, ça semblait aller mieux. Je me relevais d'un cauchemars qui s'était produit à mon jeune âge. J'ai toujours l'impression que le temps avance lentement, comme si je regardais les aiguilles d'une horloge au ralenti. J'ai beau essayer même de m'encourager, de ne pas me laisser enfoncer plus creux que je ne le suis.

Tu sais, mon passé me rattrape toujours, même si je me dis des millions de raisons du monde pour que je redevienne la Sibelle. En faite, je ne sais plus qui je suis. Je ne me souviens plus de la dernière fois ou j'ai sourie, ou j'ai eu du plaisir. Je me suis habité avec une personnalité qui n'est pas agréable à côtoyer. Je suis très difficile à me satisfaire que j'en oublie je crois l'essentiel. De se laisser aller et je verrais ou la vie me mènera. À l'état actuelle ou j'en suis, il n'y a rien faire selon moi. J'ai beau puiser dans mes souvenirs pour me rappeler d'un moment agréable que je ne connais désormais que la tristesse qui habite mon coeur maintenant. Je m'ennuie de ma mère, celle qui a toujours été là. Son sourire et ses mots douces me calmaient tous mes angoisses. Pourquoi la vie m'a enlevé celle que j'ai aimé de tout mon coeur? Elle était ma force et ma résilience. Qu'aie-je fait pour que je me retrouve seule? J'ai de la famille certes, mais je ne l'ai jamais connu. Donc, je dois me trouver le courage à chaque jours de me dire que la vie en vaut la chandelle.

Bien sur que j'ai des amis, mais en raison de mes problèmes qui ne fait qu'empirer au fil du temps. Je me suis éloigné des gens que j'aime, pour la simple raison que je souffre. Je ne veux pas être une plaie pour ces gens qui se seraient découragés par ma négativité. C'était mieux pour moi d'être retirée de toute relation amicale. Je pensais que serait idéale, mais je me suis trompé. À cause de tout cela, je crois que j'ai tout perdue. En faite non, sauf une... Megan, la soeur de Nick m'avait informé que mon ami, MON meilleur ami avait choisi le mauvais côté. J'ai peur pour lui, pour moi et ce qui se donnera pour la suite. Déjà que lire ce mot était une impression étrange qui s'est passé chez moi. Un suicide est un mot trop grave pour laisser passer outre. Quand je l'ai lu, comprise et assimilée, j'ai eu tellement mal. Tellement de peine, comment lui que je le percevais fort et que je pensais qu'il s'était s'en sorti malgré ses nombreuse scarifications. Je me suis tellement trompé sur son compte. Je me suis rendu compte qu'il avait mal. TELLEMENT mal au point de prendre une décision abrupte, de celui s'enlever la vie. Si c'était vrai, imaginons un moment qu'il ne serait plus là. Je me retrouverais toute seule, la seule personne en qui j'avais confiance, en qui je pouvais m'appuyer. Il était mon tout point final. Comment ai-je pu le laisser tomber comme ça en m'éloignant? Quand j'y pense, il ne mérite pas d'avoir mon amitié au point de le laisser seul avec sa détresse... Oui bien sûr, il a ses amis: Emma, Carry, sa soeur et d'autres et sa famille qui seront là pour lui. Je le sais qu'il sera entre bonne main. s'il le faut, je m'en tiendrais à mon professionnalisme pour aider Nicolas. Mon travail est justement d'aider les gens qui sont interné dans l'hôpital dans le pavillon psychiatrique. Je dois me rester neutre et s'il le faut, je ferais ceci avec Nick.

Bon, je crois que je vais me mettre au lit, je me sens fatiguée. J'ai passé la journée à me remettre en question sur pleins de choses. Le message de Megan sur l'état de mon ami m'avait beaucoup assaillie sur pleins de sentiments. Ce qui m'amène à moins dormir et à rester tendue. Au travail, on me remarque de plus en plus le manque de tact. Il faut vraiment que je me ressaisisse. Parce que sinon, je sens que je vais être au plus mal de ce que je suis en ce moment. Mais t'écrire mes sentiments me font du bien et me permet peut-être, je l'espère! De passer une nuit confortable dans la mesure du possible...

Merci de ton silence et de me laisser aller. C'est fou qu'écrire peut ressasser sur pleins sentiments, mais aussi de me permettre de me défouler sur papier tout ce que j'avais besoin de dire à quelqu'un...

À très bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 742
Âge : 25 ans - 12 Juin 1995
Actuellement : Psychologue dans un centre de prévention suicide


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Eliot Walsen, Marilie Wright et Mia Hong

MessageSujet: Re: Journal, journal qui a raison? -> Sibelle   Mer 29 Mar - 19:14

Bonjour Journal…

Je le sais bien que je n’ai pas donné vraiment de nouvelle dernièrement. Il n’y a pas grand-chose à dire non plus. Que dire de mon état? Ça n’a pas vraiment changé ni amélioré. Je suis toujours à terre et très déprimée. Le temps me semble long et je ne vois pas la fin non plus. Nous sommes déjà au mois d’Octobre, donc le froid commence à s’installer peu à peu. Je n’ai vraiment pas hâte à l’hiver… S’habiller, mettre nos fichus bottes et chapeau et mitaines. La saison pour moi est vraiment encore plus déprimante et de plus, je dois ressortir ma canne pour marcher en plein hiver pour ne pas que je tombe. Mes jambes parfois ne veut pas toujours coopérer, surtout en plein hiver avec de la neige.

Dernièrement, j’ai reçu des nouvelles de mon ami Nicolas, il va bien. Au moins, il y a quelque chose de rassurant. Mais, je ne peux pas vraiment prononcé non plus puisque je ne l’ai pas encore vu. En fait, il m’a demandé de passer le voir. Il faut que je prenne contact avec sa sœur Megan pour l’arrangement. Je ne sais pas comment je vais réagir, ni même de comment je dois me comporter. Il m’a averti qu’il avait maigri et qu’il était un peu différent. J’ai peur, peur de ne plus retrouver le Nicolas que j’avais connu autrefois. Celui qui souriait et qui me tendait la main pour m’en sortir. Malgré mon air bête et surtout blessée. Est-ce qu’il va être méconnaissable depuis son incident? Est-ce que je veux vraiment le voir. Disons que son dernier message me laisse un peu perplexe. L’impression que ce n’était pas la meilleure chose à faire. Mais mon cœur me dit  toujours que je dois me faire valider mes interrogations. Si ça se gâte mal au point de me sentir mal, je ne reviendrais plus ou ne plus le voir. Le pire, c’est que c’est mon meilleur ami. Si c’était un de ses patients, cela n’aurait pas causé de problème. Mais là, c’est Nick, MON ami. Qu’est-ce que je dois faire? J’ai tellement peur de ce qu’il est devenu. Est-ce que ce sera comme avant? Est-ce que je dois faire une croix à nos souvenirs d’avant? J’ai tellement d’interrogations, mais je me dis que je dois m’avancer, le voir malgré tout…

Aahhh, pourquoi je suis en train de me poser cette question? Qu’est-ce qui m’arrive? De toute façon, je ne me reconnais plus moi-même depuis un moment. Alors, c’est un autre casse-tête qui me vient de foutre le bordel dans ma vie. Quand je vais aller mieux? Quand je vais être normale comme Eliot qui lui a réussi malgré tout à être heureux malgré la disparition d’Arya Yougblood, sa copine? Comment il fait? J’aimerais avoir son truc. Ce n’est pas parce qu’à mon travail je sais tout. Entre conseiller et le vivre, c’est vraiment deux mondes différents… Parfois, je t’avoue, je me déteste. Je me déteste d’être cette amie-là. Je me dis que j’aimerais bien disparaitre, pour le bien de Nick. Je n’apporterais jamais de bon pour l’aider.

Pourquoi suis-je encore ici? En vie? En principe, je me demande si c’est mieux d’être ailleurs, comme rejoindre ma mère. Je m’ennuie de maman, c’est fou que j’aurais besoin de son rire et le son de son piano. J’ai toujours envie de pleurer quand je pense à elle. C’est si difficile depuis que je me retrouve seule. Poulard me manque aussi… Finalement, toute la vie d’avant me manque. La vie d’adulte est chiante, pourquoi ma vie est si difficile, est-ce que j’ai vraiment mérité tout ça. Si je le pouvais avec ma baguette magique, je ferais disparaître en un tour de main mon passé. Celui de ou j’ai été agressée et la mort de ma mère. Je ne voudrais plus me souvenir, penser et me rappeler.

Je crois que Dieu voulait que je souffre, parce que je souffre tellement…

Ahh, j’ai besoin d’une pause, d’arrêter de penser à tout ce qui me tracasse…

Merci à toi, comme d'habitude d'être fidèle compagnie lors de mon écriture défoulatoire. Je te promet d'être sage, en faite, c'est dure mais bon. Il doit y avoir une raison non? Il le faut qu'il y aie une raison....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal, journal qui a raison? -> Sibelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» IMPORTANT : Journal recrute rédacteurs
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» Journal d'une serdaigle plus qu'allumée !( écrit +com)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Journaux intimes-
Sauter vers: