AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Préfete de Serpentard

Parchemins : 541
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   Lun 13 Fév - 0:00

One of the greatest wizards ever known was a Slytherin
So beloved and great was Merlin, that to this day, wizards are awarded The Order of Merlin to celebrate an outstanding achievement. Proof that even Gregory Goyle may one day turn into a great inspiration. Okay, maybe not.
Candys avait démarré l’année avec un nouveau préfet à ses côtés. Bratley était un Serdaigle d’un an plus âgé qu’elle, mais la demoiselle était tout à fait ravie de voir un nouveau visage. Un garçon en plus de cela, puisque l’équipe des préfets avait été exclusivement féminine depuis qu’elle l’avait elle-même rejoint. Et dans le train qui menait à Poudlard, les discussions étaient allées bon train. A vrai dire, une particulièrement, les avaient intrigués. Un nouvel élève arrivé d’Ilvermorny, une des écoles américaines, allait arrivé cette année. Et contrairement à tous les autres apprentis sorciers, il allait arriver avec une semaine de retard. Candys trouvait cela étrange et se demandait bien quelle raison poussait un élève a arriver avec du retard. Surtout qu’il allait devoir être réparti avant de pouvoir rejoindre les autres. Normalement, lorsqu’un élève arrivait d’une autre école, il se retrouvait avant les premières années dans le bureau de la directrice et passait sous le Choixpeau avant les autres. Il était ensuite amené dans la Grande Salle en toute discrétion où on lui présentait la maison et la table qui était désormais sienne. Le nouvel élève, puisqu’il s’agissait d’un garçon, allait devoir passer le test du Choixpeau après tout le monde, et ne découvrirait pas sa maison comme tous les autres. Candys trouvait cela dommage, car elle avait attendu le Choixpeau toute son enfance. Elle se souvenait encore l’impatience dont elle avait fait preuve lorsqu’elle était, aux côtés de son frère, dans le groupe des premières années qui allaient être répartis. Un sourire sincère avait illuminé son visage quand le Choixpeau s’était décidé, assez rapidement. Serpentard. Sa maison, son deuxième chez-elle. Ses parents y avaient été et elle avait toujours rêvé suivre leurs traces. C’était chose faite. Noé l’avait suivie chez Serpentard juste après tout ne pouvait que commencer parfaitement. Certes, Opaline était à Gryffondor, mais elle restait sa grande soeur malgré tout, n’est-ce pas ?

Enfin bref. Dans le train, ce sujet les avait captivé un bon moment. Ils avaient ensuite été faire une ronde, s’assurant que tous les élèves étaient sages, ou du moins, aussi sages que possible. Certains engloutissaient des tonnes de confiseries, d’autres étaient de vrais moulins à paroles, d’autres encore, ne s’adressaient pas trois mots. Ils prévirent les nouvelles années que le train arriverait bientôt et qu’il leur fallait mettre leurs robes de sorciers. Le grand moment était enfin arrivé pour eux. A la descente du Poudlard Express, Candys jeta un coup d’oeil aux nouveaux, qui se rendaient vers le lac. Elle se souvenait de sa propre traversée, quatre ans plus tôt. Elle avait été tellement émerveillée par ce qu’elle avait pu voir. Dans un coin de sa tête, elle eu quelque peu de la peine pour le nouvel élève. En plus de manquer la cérémonie de répartition et le banquet de rentrée, il manquerait également la traversée du Lac Noir et la découverte du château illuminé. C’était dommage.

La première semaine de cours se passa sans encombres. Candys s’était proposé pour aider Bartley à se faire à ses nouvelles fonctions et elle avait d’ailleurs tous les cachots à lui faire visiter et apprendre. Nombre de préfets des autres maisons refusaient d’aller dans les cachots, par peur ou tout simplement parce qu’ils n’avaient pas envie d’y mettre un pied, souvent pour toutes les mauvaises raisons possibles. Bartley l’avait fait sans rechigner, ce qui changeait. Ils échangèrent à nouveau sur le nouvel élève, se demandant dans quelle maison il irait. Comme il arrivait après tout le monde, la surprise se ferait sans doute le dimanche soir au dîner. Candys étant curieuse de nature, elle se posait de nombreuses questions. Elle savait simplement qu’il s’agissait d’un garçon, qu’il venait d’Ilvermorny et qu’il serait de la même année que Bartley. Lorsque leur dernière ronde, le samedi soir, fut terminée, Candys souhaita une bonne nuit à son camarade, tandis qu’il retrouvait un ami à lui, Cole Prinston, qui l’avait attendu. Candys le salua rapidement et lui souhaita une bonne nuit aussi avant de s’en retourner vers les cachots et sa salle commune.

Le dimanche matin, Candys profita d’une grasse matinée. C’était assez rare pour qu’elle puisse en profiter, aussi ne se fit-elle pas prier. L’après-midi , alors qu’elle sortait de la salle de bain des préfets, après un long bain plein de mousse et de bulles, elle reçu une convocation de la part de la directrice, McGonagall. Vérifiant dans un miroir que son uniforme était correct, que son blason de Serpentard et que celui de préfète brillaient bien sur sa poitrine, elle prit la direction du bureau de la directrice, non sans une légère angoisse. Si on l’avait convoquée, cela voulait forcément dire que le nouvel élève était arrivé et qu’il avait été réparti dans sa maison, chez les Serpentard. Elle murmura le mot de passe à la statue campée devant l’entrée puis gravit les escaliers qui apparurent. Deux petits coups à la porte, elle entra suite à l’autorisation qu’elle entendit de l’autre côté de la porte. « Vous m’avez demandée, Madame ? » Le regard de la jeune vipère balaya la salle et elle repéra, dos à elle, assit sur une chaise en face du bureau de la directrice, le nouvel élève. « Ah, mademoiselle Montgomery, très bien, venez, venez. » Candys s’avança, montant les trois marches menant au bureau, puis posa un regard sur le garçon brun, qui la fixait également. Elle esquissa un sourire avant de lui dire un discret « Bonjour. » qui fut de toute manière interrompu par la directrice. « Mademoiselle Montgomery, je vous présente Monsieur Bradford, notre nouvel élève. Le Choixpeau l’a réparti à Serpentard. Je compte sur vous pour lui montrer le dortoir, la Grande Salle et pour l’aider à retrouver son chemin au début. » L’anglaise acquiesça d’un hochement de tête et se tourna vers le nouvel élève. « Je m’appelle Candys, et toi ? Si tu veux bien me suivre, on peut y aller je pense ? » puis elle se tourna vers sa directrice, qui lui affirma qu’ils pouvaient s’en aller. « Bonne journée, Madame. »

Candys passa devant l’américain et sorti du bureau. « La salle commune de Serpentard se trouve dans les cachots. Tout le monde pense que c’est un vrai labyrinthe là-bas, mais ce n’est pas vrai. » Elle s’arrêta néanmoins en chemin, posant son regard sur le brun. « Est-ce que tu as des questions? » Après tout, Poudlard était complètement nouveau pour lui, il devait sûrement avoir des questions !


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/ En ligne

avatar
Serpentard

Parchemins : 56
Âge : 15 ans
Actuellement : 5e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   Lun 13 Fév - 0:39

Derek & Candys

Ayant finalement obtenu gain de cause, Derek se trouvait maintenant à Londres, non loin de la gare de King's Cross, qui était censé l'amener à l'école magique de Poudlard, qui était en réalité, d'après ce qu'il avait entendu, un château. Le garçon ne s'était absolument pas renseigné sur cet endroit qui regroupait la plupart des jeunes sorciers de Grande-Bretagne. Que cela soit bien clair, l'unique raison de son changement d'établissement scolaire était l'idée d'enfin revoir son seul et unique meilleur ami, Julian Farrow, qui avait été contraint d'être transféré à Poudlard il y avait de cela un an. Derek, se rendant compte qu'il ne pouvait se passer de lui, avait finalement pu obtenir son transfert à son tour, une année plus tard. Cependant, étant donné que ces procédures étaient particulièrement rares, le temps nécessaire pour boucler tout ce qui était administratif était plus long, et le jeune homme n'eut pas l'occasion de voyager dans le Poudlard Express en même temps que les autres élèves. Il devrait arriver une semaine plus tard qu'eux, à son grand désarroi.



Dès lors, il devrait pénétrer dans l'enceinte du château par l'entrée principale, accessible depuis le village sorcier de Pré-au-Lard je suis même plus sûr, pardonnez-moi si je me trompe. Finalement, il eut l'autorisation d'accéder à sa nouvelle école le dimanche de la semaine de la rentrée. Il n'était pas spécialement excité à l'idée de découvrir ce nouvel établissement, il l'était surtout parce qu'il savait qu'il allait revoir son meilleur ami. Il s'était donc rendu au village avec sa mère et son beau-père, après avoir passé la semaine à Londres. Après quelques adieux émouvants avec sa mère, Derek se mit en direction de Pouillard, escorté par l'un des enseignants du château coucou Jason, Susan et compagnie qui était venu le chercher dans le village. Le garçon se montra poli devant l'adulte, ne voulant pas s'attirer d'ennuis dès le départ.



Une fois arrivé au château, le professeur l'emmena dans le bureau de la directrice, afin qu'elle puisse lui en dire plus sur l'année scolaire qui l'attendait et surtout afin de le répartir dans l'une des quatre maisons qui formaient Poudlard. Derek ne fut pas surpris, étant donné qu'à Ilvermorny, son ancienne école, le principe était le même. Seule différence, c'était ici une sorte de chapeau noir et fripé qui attribuait la maison à l'élève en fonction de sa personnalité. A Ilvermorny, Derek avait été réparti à Thunderbird, tout comme Julian, il était donc évident pour lui qu'il allait une nouvelle fois se retrouver dans la même maison que son meilleur pote. Encore une fois, comme il n'avait correspondu que par lettre avec Julian, ce dernier n'avait pas vraiment mentionné le nom de sa propre maison, étant donné que cela n'évoquerait pas grand chose à son meilleur ami. Sur son chemin, Derek passa devant une énorme salle, où des dizaines d'élèves étaient rassemblés pour dîner. A cette pensée, le ventre du jeune homme gargouilla un peu, mais il se dit qu'il aurait tout le plaisir de manger après avoir retrouvé Julian. Il arriva finalement devant une gargouille de pierre, et l'enseignant le laissa là après avoir prononcé le mot de passe qui permettait de monter dans le bureau de la directrice.



Cette dernière l'invita à s'asseoir sur le fauteuil qui faisait face à son bureau, ce qu'il fit sans rechigner, malgré le fait qu'il soit toujours un peu méfiant par rapport à cet univers tout nouveau pour lui. Le professeur McGonagall, puisque c'était comme cela qu'elle se faisait appeler ici, lui expliqua brièvement le règlement du château ainsi que ses particularités. Pour finir, elle plaça le Choixpeau Magique sur la tête de Derek, et on put entendre résonner « Serpentard ! » dans toute la pièce. L'adolescent n'eut pas de quelconque surprise, étant donné qu'il ne s'était pas du tout intéressé au fonctionnement de cette école et n'avait donc aucun préjugé sur les différentes maisons. Il espérait simplement que ce fameux Choixpeau l'avalt réparti dans la même maison que Julian au cas où vous ne l'auriez pas encore compris.



A la suite de cela, une jeune fille fit son apparition dans la pièce, probablement convoquée par la directrice. C'était une jolie demoiselle, mais encore une fois, Derek ne savait pas encore quoi penser de ce château et des individus qui l'habitaient. Toutefois, il se contenta de rester courtois, du moins en présence de McGonagall. Il répondit donc simplement « Bonjour. » après que la sorcière se soit adressé à lui. Cependant, il n'accompagna ses paroles d'aucun sourire. Il n'était pas du genre à sociabiliser pas sûr du mot et encore moins à sourire à tout-va. Par la suite, de ce que le garçon put comprendre, la demoiselle faisait partie de la même maison que lui, mais il n'avait aucune idée de ce qu'un préfet ou une préfète pouvait bien être. Il trouvait donc bizarre qu'une étudiante se propose de l'aider à s'intégrer à l'école sans raison apparente. Cependant, il ne coupa pas court au contact que Candys tenta d'établir, et répondit poliment : « Moi c'est Derek, enchanté. » Il attendit ensuite le feu vert de la directrice pour quitter son bureau, et marmonna un « Au revoir, professeur. » avant de quitter la pièce en compagnie de la demoiselle. 



Dès qu'ils furent dehors, l'Américain se mit à observer minutieusement son interlocutrice. Il ne savait pas encore s'il pouvait lui faire confiance, mais comme c'était la première élève qu'il rencontrait, il écouta ce qu'elle avait à lui dire. A sa question, le jeune homme sembla un peu plus réactif qu'auparavant et lui demanda : « Je veux bien que tu me montres la salle commune, il y a quelqu'un que je voudrais voir. », ignorant toujours que son ami d'outre-Atlantique fréquentait la maison de Rowena Serdaigle. 



Sur le chemin, il y avait cependant une question qui trottait dans la tête du nouveau Serpentard. Il fallait qu'il la pose, de sorte à pouvoir mieux cerner Candys. Fronçant les sourcils comme à son habitude, il essaya de modérer sa voix afin de ne pas faire douter son interlocutrice. « Pourquoi tu m'aides ? Pourquoi est-ce que c'est toi que la directrice a choisi ? » De toute évidence, il n'était pas venu à l'esprit de Derek que Candys pouvait simplement être une représentante des vert et argent, plus communément appelée préfète, et qu'elle pouvait peut-être faire ça par devoir. Toujours sur la défensive, le cinquième année pensait qu'elle pouvait peut-être en tirer profit.

[1160]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfete de Serpentard

Parchemins : 541
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   Lun 13 Fév - 0:55

Les nouveaux élèves étaient toujours source de curiosité. Pas seulement pour les préfets, qui n’attendaient, principalement, que de savoir quand quelle maison le nouveau venu allait atterrir. Les autres élèves étaient eux-même très excités et impatients quant à l’idée d’avoir un nouveau venu. Surtout lorsqu’il s’agissait d’un étranger et que ce dernier arrivait avec une semaine de retard. Par conséquent, tout le château était au courant de l’arrivée prochaine du jeune américain. Si l’on ne savait que peu de choses sur lui, et bien cela n’allait plus durer bien longtemps. Dès le dîner, il serait celui à voir, à qui parler. Candys avait un peu de peine pour lui. Pour un peu qu’il ne connaissait personne, elle serait la seule qui lui adressait la parole pour autre chose que « Et dis, c’est comment à Ilvermorny? » ou encore « Mais pourquoi t’es venu ici ? Ils t’ont viré ?! ». Enfin bref. Dans le bureau de la directrice, tout avait été assez rapide. Candys avait été la plus adorable possible, comme elle savait bien l’être, mais Derek lui, ne semblait pas particulièrement ravi de la voir. Elle chassa cette idée de son esprit sur le moment, ce disant que, forcément, après avoir voyagé toute la journée, il devait être fatigué et n’avait peut-être envie que de se repose. Chose qu’elle comprenait tout à fait ! Le premier Septembre, elle n’était elle-même pas des plus énergiques, même si elle devait en donner l’impression en tant que préfète.

Alors qu’elle arpentait les couloirs en compagnie de l’Américain, elle faisait plus attention à ce qu’il la suive sans perdre, tout en donnant quelques indications par-ci par-là, du genre « Fais attention aux escaliers, ils bougent tout seuls et peuvent t’emmener de l’autre côté du château s’ils en ont envie. » ou encore « Les tableaux sont généralement amicaux, si tu es perdu, tu pourras toujours leur demander ton chemin. », quand il lui demanda de lui montrer tout d’abord la salle commune. « Oh, tu connais quelqu’un à Serpentard ? Je peux savoir qui ? Je pourrais t’aider à le trouver. » Elle bifurqua donc, descendant les escaliers, jusqu’à arriver dans le hall d’entrée. Elle signala d’ailleurs à Derek les différents endroits accessibles depuis cet emplacement. « Ici, c’est la Grande Salle, là où on prend nos repas. Tu peux y étudier aussi, mais tu seras sûrement plus au calme dans la salle commune ou à la bibliothèque. Et il y a le bal de Noël, chaque année. » Elle pointa du doigt un couloir qui fuyait sur la droite « Par là-bas, ce sont les cuisines et la salle commune des Poufsouffle. Normalement, tu n’auras pas t’y aventurer. Mais beaucoup d’élèves font des sauts réguliers dans les cuisines… Les Elfes de Maison sont très gentils, au cas où. » Et enfin, elle lui montra les escaliers qui les intéressaient « Ces escaliers mènent aux Cachots, à la salle de cours de Potions et à notre salle commune. Il à l’air d’y faire noir, mais des torches flambent tout le long du chemin, ne t’en fais pas. » Elle ne sous-entendait pas qu’il avait peur du noir, non, mais les autres élèves n’étaient généralement pas très fans des cachots. Ni des potions, encore que, depuis que le professeur Harris était en poste, la matière semblait gagner en popularité.

Elle allait reprendre son chemin, se dirigeant vers les escaliers, quand Derek lui posa une question, qui semblait lui brûler la langue depuis quelques temps. Pourquoi elle ? Le professeur McGonagall ne lui avait donc pas expliqué ? « Le professeur McGonagall ne t’as pas expliqué ? Tant pis, je peux le faire. » Elle l’emmena au haut des escaliers menant aux cachots pour ne pas bloquer le chemin, et commença à lui expliquer qui elle était, en désignant tout d’abord le badge avec un P qui brillait sur sa poitrine. « Je suis la préfète de Serpentard. En gros, je dois m’assurer que tous les Serpentard se portent bien, ne font pas de bêtises et n’enfreignent pas le règlement. Je suis responsable d’eux, et comme tu as été réparti dans notre maison, responsable de toi également. J’ai plus ou moins toutes les réponses aux questions que tu pourras te poser suite à ton arrivée ici. Si tu as un souci, tu peux venir me voir, il n’y a pas de problème. » Elle esquissa un sourire et repris. « Nous sommes quatre un dans chaque maison. Payton est celle des Poufsouffle, Klara celle des Gryffondor et Bartley est celui des Serdaigle. Nous nous entraidons tous les quatre pour être sûrs que les élèves se conduisent bien. Et… Je crois que c’est tout ce qu’il y a à savoir sur les préfets… C’est la directrice qui nous a choisit. Moi, c’est ma deuxième année en tant que préfète.» Elle planta son regard émeraude sur Derek et remarqua qu’elle n’avait même pas précisé en quelle année elle était. « Oh, au fait, je suis en quatrième année. Juste en dessous de toi du coup, puisque tu es en cinquième année. » Elle ne savait pas trop si Ilvermorny fonctionnait de la même façon que Poudlard de ce côté là, donc autant le préciser.

« On peut continuer ? Je peux répondre à tes questions en chemin. Je t’accompagnerai au dîner de ce soir de toute manière. » Enfin, si cela ne dérangeait pas l’américain. Mais Candys faisait ce pour quoi on l’avait choisie ! Elle aidait les autres s’ils en avaient besoin et elle doutait franchement que Derek retiennent par coeur le chemin vers la salle commune des Serpentard ainsi que son emplacement dès le premier essai. Non pas quelle sous-estimait les compétences du jeune homme, après tout, il avait été réparti à Serpentard, ce n’était clairement pas pour rien -d’ailleurs, le ton qu’il avait employé pour sa question, même s’il avait paru faire de son mieux pour ne pas sembler agressif avait légèrement surpris Candys. Comme si elle n’était là que pour se faire remarquer auprès de lui ! Elle n’avait pas que cela à faire non plus ! « Dis moi -tourne à droite là-, pourquoi changer d’école en cours de cursus ? Ce n’est pas comme si Poudlard et Ilvermorny étaient identiques… » Alors, certes, en soit, aucune école n’était semblable. Mais quand même, Candys trouvait cela étrange. Peut-être à cause de la Menace, et du fait que plusieurs élèves avaient été manipulés… Enfin, elle se demandait quoi…
acidbrain



1043


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/ En ligne

avatar
Serpentard

Parchemins : 56
Âge : 15 ans
Actuellement : 5e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   Lun 13 Fév - 1:39

Un élève normal aurait trouvé normal que quelqu'un soit présent pour accueillir un nouveau-venu dans une école afin de lui faire découvrir les lieux. Seulement, Derek était loin d'être un élève normal, et il avait acquis une certaine tendance à se méfier des inconnus aux premiers abords. Pour qu'il soit heureux, il lui fallait juste ses amis proches, ça lui suffisait. Vous allez me dire qu'il y avait bien un moment où le le jeune brun avait du se faire des amis, mais avec Julian par exemple, cela avait été presque naturel. Et puis, le départ de celui-ci pour un nouvel établissement scolaire situé au Royaume-Uni n'avait pas arrangé le cas du cinquième année. Il allait indéniablement falloir à Derek un certain temps d'adaptation dans cet immense château magique, mais la première étudiante qui avait malheureusement dû se coltiner l'Américain était Candys. Dommage pour elle, le garçon ne serait prêt à s'ouvrir que lorsqu'il se sentirait en sécurité, et pour cela, il fallait impérativement qu'il voit son meilleur ami. De plus, c'était une surprise car Julian n'était pas au courant bon il a pu entendre qu'un Américain arrivait à l'école mais quelle probabilité pour que ce soit Derek, hein ?, ce qui rendait la situation encore plus excitante et Derek trépignait d'impatience à l'idée de se pointer devant son pote des Etats-Unis.



Pour en revenir à la malheureuse préfète des Serpentard qui avait eu la gentillesse de lui faire visiter les lieux, Derek ne le lui rendait pas vraiment bien plus sûr de l'expression. Ce dernier ne faisait d'ailleurs pas vraiment attention aux éléments du château devant lesquels il défilait car il se dit que c'était un vrai labyrinthe et qu'il n'arriverait jamais à s'y retrouver après une seule visite. Il se contentait simplement d'acquiescer lors des remarques de la jeune verte et argent, essayant de lui renvoyer un sourire, qui ne semblait pas spécialement spontané. Cependant, son attention revint au galop quand Candys lui signala qu'elle pourrait probablement l'aider à trouver celui qu'il cherchait, et celui pour qui il avait finalement changé d'école. On ne pouvait pas laisser son meilleur pote dans la galère, quand même ! Cependant, il voulait le voir de ses propres yeux et il décida de ne pas lui dire tout de suite de qui il s'agissait « Oh, c'est gentil, mais je le trouverai bien là-bas. » répondit-il, ignorant l'aide de son interlocutrice. Décidément, quelle belle première impression il donne, là !



Une fois dans le Hall d'entrée, par lequel Derek était passé sans vraiment faire attention aux environs, la brune lui décrit les chemins accessibles depuis cet endroit. A l'évocation des fonctions de la Grande Salle, le Serpentard haussa un sourcil. « Le "bal de Noël" ? C'est quoi ? » Oui, le garçon n'était pas spécialement doué pour faire des phrases bien tournées. Il aurait très bien pu formuler sa demande de cette manière « Tiens, la signification de ce groupe nominal me paraît inconnu, pourrais-tu éclairer ma lanterne à ce sujet ? » Cependant, c'était, à première vue, le premier point qui avait semblé réveiller un quelconque intérêt chez le jeune homme depuis son arrivée à Poudlard. Candys en vint à décrire d'autres lieux, qui ne sonnèrent pas spécialement familier aux oreilles de Derek. Même s'il allait l'assomer avec toutes ses questions, il se devait de toutes les poser, histoire de se sentir un peu plus à l'aise dans ce nouvel environnement hostile. « Les Poufsouffle ? C'est une maison de ce château, c'est ça ? » Il n'avait en effet écouté que d'une demi-oreille le discours de McGonagall lors de son passage dans son bureau désolé Mymy. Par la suite, comme elle put le laisser sous-entendre en parlant des cachots, Derek réagit, cette fois-ci se montrant un peu plus amical du fait qu'il pouvait afficher son orgueil. « Je n'ai pas peur du noir. » se vanta-t-il, en bombant le torse. En y repensant, Candys ne lui voulait peut-être finalement aucun mal.



Après cela, il chercha à clarifier ses pensées brouillardeuses j'invente des moooots auprès de la jeune fille. La directrice n'avait en effet pas eu le temps de lui expliquer le fonctionnement complet du château, étant donné que la quatrième année était arrivée peu de temps après, dans le bureau du deuxième étage. Le garçon l'écouta attentivement et il ne put empêcher ses lèvres de soulever un rictus à la mention du fait que Candys était maintenant responsable de lui. « Je tâcherai de ne pas attirer de problème à notre maison, alors. » dit-il, d'un air blagueur. Enfin, quand elle déclara qu'elle avait presque toutes les réponses aux éventuelles question du garçon, ce dernier ne put que se montrer reconnaissant envers la préfète de sa maison. « D'accord, je garderai ça en tête. » souligna-t-il, même s'il n'était pas sûr de le faire vraiment après avoir retrouvé Julian quelle obsession. Il ne retint aucun nom des préfets que Candys lui exposa, après tout, selon lui, il n'avait pas besoin de les connaître, à moins que cela ne soit réellement nécessaire. Elle précisa ensuite depuis combien de temps elle occupait ce poste à responsabilités et qu'elle était une année en-dessous de lui. Derek ne savait pas trop quoi répondre et il se contenta simplement d'acquiescer. « Oui c'est bien ça. » 



Elle proposa par la suite de continuer la visite et de l'accompagner au repas du soir-même doucement, pas trop vite Candys. Derek acquiesça à la question de son interlocutrice, et puis, histoire d'esquiver le sujet, il lui répondit, en montrant la robe de sorcier aux couleurs de Serpentard qu'il avait emportée du bureau de McGonagall : « Et je suis censé porter ça, ce soir ? » Pas que l'habit le répugne, mais il n'avait pas l'habitude d'une robe noire à l'effigie de sa maison, étant donné qu'a Ilvermorny, tous les élèves portaient la même robe bleu et rouge airelle si j'ai bien compris J.K. Rowling. Tout en descendant les escaliers, le vert et argent put découvrir les couloirs sombres qu'il allait bientôt devoir fréquenter quotidiennement. Cette ambiance ne le dérangeait pas spécialement, il avait quand même hâte de voir où il allait loger pour le reste de l'année. Vint enfin la question fatidique de la raison du transfert de Derek. « J'ai été transféré au Royaume-Uni parce que je suis un partisan de la Menace ! » risqua-t-il, malgré le fait que probablement peu de personnes apprécieraient ce genre d'humour. « Plus sérieusement, la raison pour laquelle j'ai changé d'école se trouve derrière les portes de la salle commune des Serpentard. » annonça-t-il, histoire d'alimenter le mystère, pensant qu'ils étaient arrivés à destination ce qui peut ne pas être le cas vu le sens de l'orientation de Derek.

[1197]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfete de Serpentard

Parchemins : 541
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   Lun 13 Fév - 14:59

Candys n’était pas le genre de fille opportuniste, à faire quelque chose uniquement par intérêt. Aussi, il pouvait être compliqué pour elle de comprendre la façon de penser de Derek et le détachement singulier qu’il semblait éprouver quand à l’aide qu’elle voulait lui apporter. Et Candys n’aimait pas réellement qu’on lui manque de respect par dessus le marché. Bon, heureusement pour Derek, ce n’était pas encore arrivé à ce stade, mais elle avait bien remarqué qu’il n’écoutait qu’à moitié ce qu’elle lui disait. Certes, le château était grand, immense même, mais justement, elle était là pour l’aider à s’y retrouver. Et s’il retenait déjà quelques précieuses informations, ça ne pourrait que lui être bénéfique. Enfin, elle pensait cela mais se garda bien de lui faire la morale. Après tout, s’il voulait se perdre, tant pis pour lui. Ce n’était pas comme s’il y avait quelque chose de dangereux dans les murs de l’école. Enfin… Plus maintenant, du moins l’espérait-elle. Ses parents lui avaient raconté les années où Harry Potter et l’actuelle Ministre de la Magie, Hermione Granger avaient été à l’école. Il y avait eu un chien à trois tête, un monstre qui se déplaçait dans la tuyauterie et qui dormait au plus profond de l’école depuis sa création ou encore des géants et des Dragons. Certes, les Dragons n’avaient été présents que pour le Tournoi des Trois Sorciers, mais quand même… Elle ne parlait même pas des Détraqueurs ! Enfin bref. Si Derek se perdait, il ne risquait techniquement pas de mourir.  Quand il refusa de lui dire qui il cherchait, la brune leva les yeux au ciel et hausse les épaules, genre « Tant pis pour toi. » puis continua son chemin.

Arrivés dans le hall de l’école, quelque chose sembla cependant attirer l’attention de Derek. Et quel évènement, puisqu’il s’agissait du bal de Noël ! « Bah, un bal à Noël… T’es blond ou quoi ? Le bal de Noël ! C’est un bal, le 23 décembre et tous les élèves y participent. Les garçons invitent les filles ou d’autres garçons, enfin, tu vois quoi, et on danse. La salle est toute décorée pour l’occasion, il y a de la fausse neige qui tombe, un buffet préparé par les Elfes de maison, un groupe de musique… Ma mère m’a dit qu’une fois, il y avait eu les Bizarr’Sisters ! J’espère qu’on aura Carnal Spark cette année, mais je ne sais pas trop… Enfin, c’est le 23, et le 24 au matin, on rentre chez nous pour les vacances de Noël. » Qu’on se le dise, Candys aurait passer au moins une heure à parler du bal de Noël. Parce qu’elle était préfète et qu’elle ouvrait le bal, qu’elle adorait la mode et que, de ce fait, il fallait qu’elle ai la plus jolie robe possible ! L’an passé, elle s’y était rendue avec Oliver, sans vraiment s’en rendre compte. Son frère y avait été avec Erin, et Oliver avait failli faire une syncope en lui demandant. Et ce n’était pas le meilleur bal de sa vie. Elle qui avait eu l’habitude d’y aller avec Noe avait été un peu déçue, il fallait bien l’avouer. Quand à la question du brun sur les Poufsouffle, Candys fut légèrement surprise. « Tu n’as rien lu sur Poudlard avant de venir ? Oui, Poufsouffle est une des maisons de l’école. Il y en a quatre, Gryffondor, Poufsouffle, Serdaigle et la nôtre, Serpentard. » Elle avait du mal à comprendre l’américain. Elle, elle avait lu des dizaines d’articles et de livres sur Poudlard avant d’y mettre un pied ! Elle avait tanné ses parents pour qu’ils lui racontent des choses qu’elle ne risquait pas de trouver dans les livres. Et Derek lui… Et bien il ne savait rien de tout cela. Savait-il que la Grande Salle disposait d’un plafond magique qui reflétait le temps à l’extérieur ? Sacrément effrayant lors des jours d’orage, mais à Noël, on avait l’impression de faire partie d’un conte de fée !

Elle sembla néanmoins toucher un point sensible lorsque Derek bomba le torse, assurant qu’il n’avait pas peur du noir. Tant mieux pour lui. Et les araignées alors ? Est-ce qu’il avait peur des araignées ? Non parce que sinon, y’en avait sûrement quelques unes qui traînaient… Tiens, et les fantômes ? Nul doute que le Baron Sanglant lui ficherait la trouille… Le Baron Sanglant faisait de toute manière peur à tout le monde… Enfin. Une fois qu’elle lui eu expliqué en quoi le poste de préfet consistait, et Derek ayant assuré qu’il ne chercherait pas les soucis, la demoiselle esquissa un léger sourire. Elle n’arrivait pas trop à cerner le nouveau venu. Tantôt amical, tantôt je m’en foutiste, elle avait un peu l’impression d’avoir affaire à une girouette. C’était assez déstabilisant. Quand il lui montra la robe noire portant le blason de leur école, Candys pouffa de rire. « Et bien, si tu n’as pas d’uniforme, tu n’auras pas le choix oui… Normalement, tu peux porter un uniforme simple pendant les journées de cours. Un pantalon noir, une chemise blanche, un pull gris avec le blason de ta maison et une cape noir si tu dois sortir. Les robes sont là pour… Passer le temps, le temps que l’uniforme soit prêt… Tu en avais acheté un ? Tu as forcément eu la liste de ce qu’il fallait pour Poudlard, pas vrai ? Sinon, le week-end, tu peux être habillé comme tu le veux, c’est pour ça que je n’ai pas mon uniforme ou de robe comme celle-ci. » Candys portait effectivement une jupe bordeau et un chemise crème, avec des collants noirs et des petites chaussures vernies. Seuls son blason en métal de Serpentard et celui de Préfète venaient casser le look tout à fait moldu et décontracté de la demoiselle. Alors qu’ils étaient arrivés devant la Salle Commune de Serpentard -ou tout du moins qu’elle s’était arrêtée à un endroit devant un mur de pierre- la réponse de Derek quand à son transfert lui glaça d’abord le sang. Le regard noir qu’elle lui lança précéda sa réponse cinglante. « Je ne suis pas stupide, si tu en faisais partie, tu ne t’en vanterais pas. Et puis tu es beaucoup trop jeune de toute façon. » Candys prenait mal les allusions à la Menace, en partie parce que Serpentard avait souffert l’an passé et que plusieurs élèves avaient été de simples marionnettes sans le savoir. Elle savait qu’Erin en souffrait toujours, elle ne savait pas trop pour Julian, ne le connaissant que très superficiellement. « Bref. On y est. Oui, c’est un mur, et non je ne suis pas folle. Cinquième torche sur ce mur, et juste en face, l’entrée de notre Salle Commune. Le mot de passe change tous les quinze jours, généralement, je donne le nouveau le dimanche soir, après le dîner. Pour la semaine qui vient, c’est Vulnera Samento. » A ces mots, le mur s’actionna comme par magie et laissa une ouverture apparaître. La salle commune des Vipères. Baignée dans une atmosphère relativement sombre, le peu de lumière venait soit des lampes au plafond, des chandeliers par-ci par-là ou encore des fenêtres donnant sur les entrailles du lac. Si la salle pouvait paraître étrange pour les élèves des autres maisons, elle, elle l’aimait bien. Les nombreux fauteuils et canapés en cuir noirs et aux pieds en argent respiraient la qualité. La cheminée très travaillée, en plus d’apporter de la lumière, était source de chaleur. « Sur ta droite, ce sont les dortoirs des filles. Comme tu n’as pas le droit d’y accéder, si tu as besoin de moi quand j’y suis, envoie une élève, ou une note volante… Et là, sur ta gauche, ce sont ceux des garçons. Je vais te montrer celui des cinquième années et puis, si jamais tu as des questions, je serais ici… Ca marche ? » Les dortoirs étant divisés par année, en soit, ça allait être rapide. Et comme Derek semblait toute manière chercher quelqu’un, il devait sans doute ne plus se soucier grandement de la brunette à ses côtés.
acidbrain



1381


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/ En ligne

avatar
Serpentard

Parchemins : 56
Âge : 15 ans
Actuellement : 5e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   Ven 17 Fév - 20:15

Derek s'était mis en tête qu'il devait d'abord revoir Julian, son ami de longue date, avant de pouvoir se fier aux autres élèves. En effet, les conseils de son meilleur ami seraient avisés pour que le nouveau-venu puisse se faire une idée des étudiants qu'il pourrait -ou non- fréquenter. Le cinquième année était quelqu'un de têtu, c'était indéniable. Ainsi, malgré l'immense gentillesse dont faisait preuve Candys, son interlocuteur ne se montrait pas spécialement courtois et elle devait probablement passer un mauvais moment en sa compagnie. Malgré cela, Derek se dit que le point de sa vue de sa préfète lui importait peu, pour l'instant. S'il devait en venir à s'excuser, il le ferait par la suite, non sans avoir au préalable consulté Julian. Mais pour l'instant, le jeune brun s'amusait plutôt de cette situation et ne ressentit pas spécialement de remords lorsque la jeune fille leva les yeux au ciel.



Par après, celle-ci lui décrivit l'évènement spécial qui avait lieu chaque année à Poudlard, le bal de Noël. Cette explication éveilla la curiosité de Derek car, de ce qu'il put comprendre, ce serait un évènement idéal pour qu'il puisse se pavaner dans un élégant costume. Il essaya donc d'afficher un sourire sympathique, en affichant sa joie. « Ca a l'air cool ! Je connais les Bizarr'Sisters, mais pas Carnal Spark. C'est un groupe local ? » demanda-t-il, un tantinet curieux pour une fois. A l'inverse de la plupart des sorciers arrivant au fameux château magique d'Ecosse, le garçon ne s'était absolument pas renseigné sur l'école dans laquelle il allait atterrir. Selon lui, il aurait bien le temps de tout découvrir sur place. C'est ainsi qu'il répondit à Candys par la négative. « Non, pas vraiment. Est-ce qu'il y a des évènements spéciaux entre ces maisons ? » Derek avait quand même l'habitude des maisons dans un établissement magique, étant donné qu'il avait été réparti à Thunderbird à Ilvermorny. L'esprit de compétition était en général présent entre elles, et l'Américain serait enthousiaste à l'idée de défendre les couleurs de sa maison, que ce soit au quidditch ou dans une autre discipline. 



Derek sembla quand même amuser la demoiselle en prétendant ne pas avoir peur du noir. S'il réussissait à la faire rire, tant mieux pour lui ! Après, ce n'était pas un blagueur né. La remarque suivante du jeune homme fit rire la préfète. Apparemment, il avait dû dire quelque chose de marrant à propos de son nouvel habit de sorcier. Il afficha d'abord une expression étonnée, avant d'écouter l'explication de son interlocutrice. « Ouf, tant mieux. Je ne les trouve pas spécialement… sexy. » blagua-t-il. Comme quoi, il suffisait d'un sujet accrocheur pour détendre le garçon. Après cela, il entreprit de répondre aux autres questions de Candys. « Euh, oui, je dois en avoir un dans ma valise… » A vrai dire, c'était sa mère qui avait fait ses courses au Chemin de Traverse pendant que lui, vil cancrelat sirotait une glace chez Florian Fortarôme sale gamin !. 
Derek ne put rester indifférent face à la tenue que lui exposait l'étudiante de quatrième année. Cet ensemble lui allait plutôt bien, il fallait l'avouer. Derek se contenta d'hocher la tête et de continuer son chemin, en compagnie de Candys. La tentative de blague du brun fut cependant vouée à l'échec, ce style d'humour ne semblant pas faire effet sur la brunette. Il ne tenta pas de justifier sa blague et choisit de clore le sujet là où il en était pour le moment. Une fois arrivé devant ce qui semblait être l'entrée de leur salle commune, la fillette lui expliqua le système. Derek acquiesça et déclara : « J'essayerai de m'en souvenir. » Et puis, si jamais il l'oubliait, il n'aurait qu'à s'adresser à elle à nouveau ce qui lui ferait un immense plaisir, évidemment

.

L'Américain put découvrir son nouveau chez-lui pour l'année scolaire. La salle était emplie d'une atmosphère assez particulière, diffusant de manière régulière les couleurs des Serpentard. Elle semblait plutôt agréable et Derek s'imaginait déjà y passer ses soirées en compagnie de Julian. Enfin, Candys lui expliqua la disposition des lieux. « Ok, compris. Tu voudras bien me montrer aussi le dortoir des sixième années, s'il te plait ? » Ne jamais oublier la formule de politesse. « Après, je te laisserai tranquille. » conclut-il, avec un sourire.

[776]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfete de Serpentard

Parchemins : 541
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   Dim 19 Fév - 23:54

Si Candys adorait Carnal Spark, ce n’était visiblement pas le cas de Derek qui ne les connaissaient même pas… Mais qu’écoutait-il donc comme musique enfin ?! « Tu ne connais pas CS ? Mais ils sont pourtant mondiaux maintenant… Enfin, oui, ils sont un peu locaux. Ce sont tous des anciens élèves de Poudlard. Une de mes tantes est dedans et une autre est mariée à Raphaël, le guitariste -ou bassiste ? un des deux, je ne sais jamais si c’est basse ou guitare qu’il joue. » Et elle le trouvait très beau. Devait-elle également préciser que ladite tante était la meilleure amie de Keira Williams, la chanteuse dudit groupe ? Bon, peut-être pas tout de suite, puisque de toute façon Derek ne les connaissaient pas, mais elle n’y manquerait pas s’ils venaient à reparler du groupe. Quand il lui dit qu’il n’avait effectivement pas lu de livre sur Poudlard avant de venir, la demoiselle fut légèrement surprise. Elle ne comprenait pas, mais au final, il faisait ce qu’il voulait, sans doute. Elle trouvait tout de même que cela était stupide, car il aurait pu se faire à l’école bien plus rapidement s’il s’était documenté. « Bien sûr, il y a les matchs de Quidditch. Toutes les maisons s’affrontent une fois, et puis il y a des finales par la suite. L’équipe gagnante remporte la Coupe de Quidditch. Je suis poursuiveuse ou attrapeuse pour Serpentard, si jamais ça t’intéresse, je pourrais te dire quand sont les sélections. Mais normalement, le capitaine met toujours un mot dans la salle commune. » Et puis de toute manière, vu l’effervescence que cela engendrait généralement, le jeune homme le saurait bien assez tôt.

Au niveau des uniformes, il fallait bien l’avouer, la robe de sorcier noire n’était pas des plus belles. Elle était basique, mais plutôt pratique lors des cours de Botanique ou de Soins aux Créatures magiques, histoire de ne pas en avoir partout. Mais Candys préférait largement son uniforme normal. Si elle passait aux collants ou chaussettes hautes en hiver pour ne pas avoir froid en jupe, les garçons eux, n’avaient même plus à changer entre pantalons et short. Pour avoir été dans une école primaire moldue, l’anglaise avait pu voir son frère en short de longues années, par des temps pas forcément cléments. Enfin bref. « Non, pas vraiment… Mais ça protège du terreau, c’est pratique… » Puis il lui dit qu’il devait en avoir un dans sa valise, ce qui était une bonne chose. D’ailleurs, les Elfes de Maison devaient déjà être en train de s’en occuper ? Après tout, il avait été réparti, et Candys se souvenait avoir regardé son uniforme juste après le diner de répartition et avait pu contempler l’insigne des vert et argent et les rayures aux couleurs de sa nouvelle maison sur sa cravate, les yeux remplis de fierté.

Pour la suite, il fallait bien avouer que l’ambiance s’était rafraichie dès lors que Derek avait tenté de faire une blague complètement foireuse qui n’avait pas plu le moins du monde à la brunette. Mais que voulez-vous, elle pouvait être très protectrice avec les gens à qui elle tenait, et Erin faisant partie de ces gens là, elle ne pouvait pas prendre le sujet de la Menace à la rigolade, quand bien même elle l’aurait voulu. De ce fait, la demoiselle était un peu moins à même d’être, le temps d’un instant, l’esclave de Derek -oui, rien que ça- et boudait à moitié. Cependant, lorsqu’il lui demanda si elle pouvait lui montrer le dortoir des sixièmes années en étant poli, elle ne put qu’accepter. Son côté préfète prenait le dessus sur sa mauvaise humeur et elle reprit alors la parole . « Si tu veux. Mais je ne vois pas qui… Enfin bref, viens. » Elle ne voyait personne à Serpentard et en sixième année qui pourrait connaître Derek. Peut-être qu’elle ignorait le passé de certains de ses camarades, cela était tout à fait possible, mais bon. Elle se dirigea donc vers les dortoirs des garçons et monta l’escalier, devant Derek, en lui précisant les dortoirs au fur et à mesure. « Ici, c’est le tien. Celui des cinquièmes années. Vous avez une salle de bain dedans, pas besoin d’aller je-ne-sais-où… Et celui des sixième années est par ici. » Elle reprit son chemin et s’arrêta devant la porte du dortoir des sixièmes années. Elle ne voyait vraiment pas qui Derek pouvait connaître, mais peu importe. « Si tu me cherches, je serais en bas. » Elle passa devant Derek pour redescendre, mais se retourna avant de partir. « Au cas où, non, tu ne pourras pas changer de dortoir. Ni de maison. » Elle esquissa un léger sourire et redescendit. Retrouvant son frère jumeau dans le hall de la salle commune, la brunette se lova dans un des canapés et attendit patiemment l’heure du diner en compagnie de Noé. De toute manière, Derek allait retrouver cette mystérieuse personne qu’il voulait absolument voir, donc il n’allait sûrement pas redescendre de suite !
acidbrain



823

PS : on peut avancer avec Derek qui découvre que Juju est pas un Serpy, ne prends pas ma réponse comme une clôture lèche je t'avoue je sais plus ce qu'on avait dit mdr


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/ En ligne

avatar
Serpentard

Parchemins : 56
Âge : 15 ans
Actuellement : 5e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   Lun 20 Fév - 20:57

Derek n'était pas spécialement un féru de musique et il n'avait donc jamais entendu parler de Carnal Spark, malgré la possible popularité que le groupe possédait. Sans doute était-ce parce qu'il n'avait pas grandi au Royaume-Uni ou fréquenter Poudlard plus tôt. « Non je ne connais pas CS je viens de te le dire Ah, d'accord, ça doit être pour cela que je ne les connais pas. Mais je dois dire que je ne m'intéresse pas plus que ça à la musique sorcière. » avoua-t-il, en haussant les épaules. C'était très simple, ses intérêts semblent principalement basés sur le quidditch.

C'est ainsi que la préfète des Serpentard éveilla une nouvelle fois la curiosité du cinquième année en évoquant le sport sur balais volants, qui, fort heureusement, prenait aussi place à l'école de sorcellerie écossaise. Un fin sourire se dessina alors sur les lèvres du garçon et il s'imaginait déjà soulever la coupe de quidditch en faveur de sa nouvelle maison, les vert et argent, acclamés par ses fans c'est beau de rêver. Cela faisait effectivement plusieurs années que le jeune Bradford s'était découvert une passion pour le quidditch. Il évoluait généralement au poste de poursuiveur, mais avait déjà tenté d'autres postes quelques fois. La brunette proposa de le tenir au courant des prochaines sélections pour les vipères et Derek ne put s'empêcher de trouver cela bien aimable. Avec un sourire sincère, le premier depuis leur rencontre *paf * il répondit à la jeune fille. « Oui, ça m'intéresse. J'ai joué au quidditch à Ilvermorny. » Est-ce qu'on t'a demandé de raconter ta vie ?

Les deux étudiants en vinrent à parler de la future tenue vestimentaire que Derek devrait se coltiner, mais à son grand soulagement, Candys lui expliqua que les élèves s'habillaient assez librement. Cette information le rassura, car de ce fait, il pourra s'habiller à son bon vouloir, histoire d'en mettre plein la vue à ses camarades ! « Oui, sans doute... » déclara-t-il, à l'évocation de la protection des robes face au terreau. Ces robes devaient donc être utiles pour des cours ayant lieu à l'extérieur ! Derek ne décida pas de s'embarquer dans le sujet, ne voulant pas l'assommer à nouveau de questions. Il se doutait que des cours de botanique étaient donnés au château.

Par la suite, les deux vipères atteignirent enfin leur salle commune, où Candys expliqua au nouveau venu la disposition des lieux. Fort heureusement, elle accepta d'allonger encore un peu la visite guidée, de sorte que Derek puisse rejoindre l'endroit où son meilleur ami était censé se trouver. Le brun savait qu'il abusait de la générosité de sa préfète, mais il se dit qu'il aurait tout le reste de sa scolarité à Poudlard pour se rattraper, s'il le fallait et uniquement s'il le fallait hein. Il suivit donc la jeune sorcière qui lui indiqua les différents dortoirs au fur et à mesure, avant qu'ils ne s'arrêtent devant celui des cinquième années. On pouvait néanmoins voir que le ton de voix de Candys avait changé. Derek lui avait sans doute tapé sur les nerfs, ce qui n'était pas rare du tout lorsqu'on se trouvait en compagnie du garçon. Il était du genre têtu, mais plutôt "têtu chiant". Il se contenta donc d'acquiescer suite aux dires de la demoiselle, et la suivit vers sa destination finale, qui était le dortoir des sixième années. Le garçon se dut quand même de remercier sa guide de la soirée, et c'est ainsi qu'avant de se diriger vers la porte du dortoir, il la gratifia d'un sourire et lui dit « Merci beaucoup. » Merci qui ? On ne t'a pas bien élevé chez les Bradford ?!

Mais alors qu'il avait sa main sur la poignée de la porte, Candys semblait avoir deviné qu'il cherchait Julian et affirma au vert et argent qu'il ne pourrait pas changer de maison s'il le souhaitait. Haussant un sourcil interrogateur, Derek poussa la porte du dortoir, avant de se retrouver nez-à-nez avec deux élèves de sixième année, plus costauds que lui, qui semblaient ne pas être extasiés par le fait de se faire déranger par un élève plus jeune. Scrutant les environs, le jeune homme ne vit cependant aucune trace de Julian, pas même un petit épi brun qui pouvait se cacher dans l'une des couvertures d'un lit. L'un des Serpentard de sixième année s'adressa alors à Derek, comme s'il n'était qu'un vulgaire veracrasse. « Qu'est-ce que tu cherches, petit ? » Le "petit" en question n'aimait vraiment pas que l'on s'adresse à lui de la sorte et son poing se serra malgré lui, mais il devait d'abord retrouver son meilleur pote, car seul face à ces deux bonshommes, il avait peu de chances de s'en sortir. Il ignora donc la remarque qui l'avait cependant touchée et demanda posément « Je cherche Julian Farrow. » L'autre sixième année ricana et répondit simplement « Ce tocard n'est pas à Serpentard, il est à Serdaigle. ». Tout d'abord, Derek ne fit pas attention à la mention des maisons et porta directement la main à sa baguette magique, ayant entendu qu'on insultait son meilleur ami. L'autre serpentard posa une main sur son épaule et lui déclara « A ta place, je ne ferais pas ça. ». Effectivement, les deux étudiants étaient probablement plus forts que Derek, que ce soit en puissance ou en magie, et le nouvel arrivant se dit qu'il réglerait cette affaire plus tard. Tout en poussant un juron, il dégagea le bras de son interlocuteur et sortit du dortoir en claquant la porte. Les informations eurent maintenant le temps d'arriver à son cerveau, et il se rendit soudain compte que Julian n'avait pas été réparti chez les vipères, comme lui. Toute son excitation sembla retomber, et il se sentait désemparé. *Tout ça pour rien ?!* pensa-t-il.

Refusant de se laisser faire, il dévala les escaliers, afin de retrouver la seule connaissance qu'il avait dans cette maison. Il ne mit pas de temps à la retrouver, blottie dans un canapé, en compagnie d'un garçon. Derek souffla un bon coup, et puis s'avança d'un pas décidé vers Candys. Il avait une dernière faveur à lui demander. « J'avais juré de ne plus t'embêter, mais j'aurais un dernier service à te demander. Si tu ne veux pas, c'est pas grave, je demanderai aux tableaux, apparemment ils peuvent m'aider à retrouver mon chemin. » Il n'avait pas voulu dire ça de manière moqueuse, mais il avait presque repris mot pour mot ce que la préfète lui avait dit pus tôt dans la soirée. Chassant de son esprit l'idée qu'elle pourrait encore croire qu'il se payait sa tronche, il formula sa dernière demande. « Est-ce que tu saurais me montrer où se trouve la salle commune des Serdaigle ? » Dans sa précipitation, il avait bien évidemment oublié la formule de politesse. Il était conscient qu'elle avait toutes les raisons de refuser, mais il ne voulait pas se laisser abattre et tenait coûte que coûte à retrouver son ami pour lui faire la surprise. Quitte à mettre toutes les chances de son côté, il précisa pour quelle raison il voulait se rendre là-bas. « Je cherche Julian Farrow en fait, c'est mon meilleur ami, et on m'a dit qu'il était à Serdaigle. » Le secret qu'il avait voulu garder toute la soirée venait de sortir de ses lèvres si simplement, et ça ne lui avait pourtant fait aucun mal tête de mule. Au final, même si cela pouvait être dû à son rôle de préfète, Candys avait apporté son aide au nouvel étudiant, et elle semblait plutôt serviable. Derek avait peut-être encore la chance d'en profiter ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfete de Serpentard

Parchemins : 541
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   Dim 26 Fév - 20:55

Candys n’était pas toujours un ange. A vrai dire, elle pouvait être une vraie petite peste si on lui donnait matière à l’être. En règle générale, il fallait soit manquer de respect à sa famille -sauf les Montgomery-White, qu’elle ne connaissait pas et dont elle n’avait strictement rien à faire- ou qu’on remettait sa bonne parole en question. Elle acceptait volontiers être dans l’erreur si la chose était prouvée. Mais lorsqu’elle savait parfaitement qu’elle avait raison, elle acceptait mal qu’on lui tienne tête. Ou tout simplement qu’on se paye sa tête, notamment avec un sujet sensible tel que la Menace. C’est pourquoi la demoiselle délicieuse qu’elle était lorsque Derek l’avait rencontrée avait changé. Qu’elle était devenue plus froide, moins aimable. Parce qu’elle ne comprenait pas pourquoi il osait rire d’un sujet aussi complexe et dangereux et qu’il refusait son aide, dans la recherche de son mystérieux ami. Elle pouvait l’aider, elle était préfète, elle connaissait un nombre incalculable d’élèves… Un simple nom aurait pu débloquer la situation en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire « Quidditch » mais Derek ayant décidé de camper sur ses positions, la jeune fille n’avait rien pu faire. Pire, elle ne savait donc toujours pas qui cherchait le nouvel élève vert et argent.

Elle l’avait donc laissé devant le dortoir des sixièmes années et était redescendue aussi sec dans la salle commune. Heureusement, elle y avait retrouvé Noé, auprès de qui elle s’était lovée dans la canapé. « Qu’est-ce qu’il se passe ? Qui était-ce ? » Son frère était tout le contraire d’elle. Là où elle était brune, il était blond. Des yeux bruns remplaçaient les yeux émeraude de l’anglaise et quand elle débordait d’énergie, il était le calme incarné. Niveau caractère, Noé avait clairement hérité de leur père, là où Candys tenait de sa mère -et probablement de sa tante Vickie sur les bord. « Le nouvel élève. Tu sais, celui qui vient d’Ilvermorny ? Il faut que je le dise à Bartley et aux filles tiens… Mais il est bizarre. » Bizarre parce qu’il n’allait pas dans son sens, bizarre parce qu’il cachait qui il voulait voir… Candys n’aimait pas qu’on lui cache quelque chose. Ce qui était sans doute une des raisons qui avaient poussé la directrice à la nommer préfète des Serpentard. Elle fit envoyer une note spéciale à ses collègues préfets pour les mettre au courant, grâce à un papier enchanté qui leur avait été fourni par la directrice. Ils recevraient directement le mot et ne pourraient pas le manquer. C’était une invention des plus utiles, elle devait bien l’avouer. Elle discuta encore un peu avec son frère, sans recevoir de réponse des autres préfets. « Candie, il revient. » Son frère avait donné un petit coup de tête vers le dortoir des garçons et la brunette suivit son regard. Derek se planta juste devant son canapé, visiblement pas très ravi de ce qu’il avait trouvé. Si intérieurement, elle jubilait -bien fait, tu n’avais qu’à l’écouter et lui dire qui tu cherchais, ingrat de Bradford ! , elle n’en montrait rien au nouveau venu.

Alors qu’il lui demandait s’il pouvait l’aider à nouveau, tout en répétant ce qu’elle lui avait dit plus tôt, elle fut surprise de voir qu’il avait tout de même retenu quelque chose sur tout ce qu’elle avait pu lui dire, à part, bien sûr, pour les préfets, le bal de noël et le Quidditch. Alors qu’elle s’apprêtait à lui répondre, le parchemin enchanté des préfets se présenta sous ses yeux. « Deux secondes, s’il te plait. » Elle le saisit et le parcouru. Bartley lui répondait et lui demandait si une ronde la tentait. Elle répondrait d’ici quelques minutes, selon la demande de Derek. Elle lui fit signe de reprendre et il lui demanda alors de lui montrer la salle commune des Serdaigle. Elle haussa un sourcil perplexe et s’apprêtait à lui dire que c’était possible mais que ça ne lui servirait à rien puisqu’il ne pourrait pas y entrer, mais lorsqu’il prononça le nom de Julian, la brune leva les yeux au ciel. S’il lui avait dit dès le début, ils auraient gagné beaucoup de temps ! « Tu ne pouvais pas le dire de suite ? Je te l’aurais dit moi, que Julian n’était pas à Serpentard… » Elle sentit la main de son frère sur son épaule et se radoucie un peu. « Très bien, je vais t’amener. Laisse moi juste répondre à Bartley. Je vais lui dire de prévenir Julian que quelqu’un le demande, comme ça il sortira. Tu ne pourras pas rentrer dans leur salle commune, donc il devra sortir. » La brune prit à nouveau la plume de son jumeau et écrivit rapidement sur son parchemin. Elle se leva ensuite, prête pour monter jusqu’à la tour de l’aile ouest. Une fois la porte de la salle commune passée, elle se tourna vers Derek, curieuse. « Bartley ne dira pas que c’est toi. De toute façon, il ne sait pas qu’il s’agit de toi. Et je suppose que si tu ne savais pas qu’il était à Serdaigle, il ne sait pas que tu es là ? » Non pas qu’elle en avait quelque chose à faire mais… Elle était curieuse. Après lui avoir dit l’endroit de la Salle Commune, ils grimpèrent donc les escaliers et se rendirent au pied de la tour en question. Bartley beau comme un dieu, était déjà en bas, seul. « Salut Bartley ! Je te présente Derek Bradford, le nouvel élève. Tu as pu prévenir Julian ? » Le fait que le préfet soit seul n’était pas pour la rassurer mais bon. « Salut Candys. Enchanté Derek. Je suis Bartley Dubthaigh, préfet des Serdaigle. J’ai pu le voir oui, il ne devrait pas tarder. » Rassurée, Candys se tourna vers Derek. « On va te laisser avec lui. Si tu ne sais pas par où passer pour retourner à la Salle Commune, n’hésite pas à demander à quelqu’un… Ou alors, reste avec Julian jusqu’au dîner. Je te récupèrerai après pour rentrer à la salle commune… » Elle lui adressa un léger signe de tête et fila en compagnie de Bartley. Pas spécialement sûre de la tournure que prendrait sa relation avec Derek, elle ferait néanmoins en sorte d’être une préfète exemplaire, comme toujours.
acidbrain


• terminé •


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/ En ligne

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • One of the greatest wizards ever known was a Slytherin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Suivi de la gamme DD4
» Ca ne rigole pas chez Wizards...
» Building up following the greatest tribulation - Beni yo!
» 03. I'm the greatest star !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 22 (2012-2013)-
Sauter vers: