AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Gryffondor

Parchemins : 124
Âge : 17 ans (11 mars)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]   Lun 13 Fév - 10:27

Oups, j'ai oublié la galanterie!
Le Nouvel Art d'aimer consomme énormément de paroles évangéliques à l'œuvre du diable. La passion est un martyre. On aspire à l'idéal, à l'infini; de part et d'autre l'on veut devenir meilleurs par l'amour. Toutes ces belles phrases sont un prétexte à mettre encore plus d'ardeur dans la pratique, plus de rage dans les chutes que par le passé. Cette hypocrisie, le caractère de notre temps, a gangrené la galanterie. On est deux anges, et l'on se comporte comme deux démons, si l'on peut.
by Wiise


Arwenn était de plus en plus distante parce qu'il s'était soit disant trop rapproché de Klara. Et toutes ces histoires, ça gonflait pas mal Sébastian qui n'avait pas vraiment l'habitude de se prendre la tête pour si peu. Est-ce que, lui, il lui faisait des réflexions quand elle se pâmait devant les beaux gosses de l'école, hein ? Du coup, ils ne se parlaient pour ainsi dire plus et ça n'arrangeait pas forcément le côté un peu bagarreur du jeune garçon. Il avait bien la compagnie de son chat magique, un cadeau de sa sœur, qu'il avait rebaptisé Croquette parce que cet idiot ne réagissait qu'à ce seul mot, mais avant ils étaient toujours à deux, Arwenn et lui, alors il avait l'impression d'avoir passé en même temps que ses BUSES un cap désagréable vers l'âge adulte.

Heureusement, comme il était assez sociable, il trouvait quand même toujours quelqu'un avec qui s'amuser. Dernièrement, il essayait de se mêler un peu plus à ses camarades garçons. Et même si Arwenn n'avait pas rendu sa fiche d'inscription, lui il comptait retourner aussi bien à Sterne qu'à son rôle de remplaçant au Quidditch. Il avait besoin de voir du monde, d'être occupé, et de dépenser de l'énergie à la tâche !

Plein de bonnes résolutions, il s'était levé ce matin avec un peu trop d'entrain pour être honnête. Depuis quelques temps, il était obligé de porter des lunettes en classe, même s'il n'en avait pas besoin pour autre chose que lire. Ses parents râlaient en disant que c'était parce qu'il avait trop joué aux jeux vidéos depuis qu'il était tout gosse, qu'il avait trop regardé la télévision… Lucy l'avait rassuré en lui disant que c'était plutôt une question de génétique. Elle aussi, pour lire, elle avait des lunettes et leurs parents étaient légèrement myopes. Heureusement qu'il avait sa grande sœur pour toujours tout relativiser, hein !

En tout cas, pour une fois, il mit ses lunettes sans rechigner. Il ne se sentait pas forcément moche avec, mais il devait admettre que bien qu'assez fort, il avait toujours l'impression qu'à le regarder il avait juste l'air trop maigrichon, trop grand en fait… comme si ses membres ne savaient pas vraiment quoi faire à part être des extensions de son corps. Bref : il était du style un peu dégingandé malgré lui. Et le fait qu'il ne se préoccupe pas tant que ça de son apparence (son soucis avec les lunettes venait plutôt du fait que ce genre d'objet se cassait trop facilement) en rajoutait une couche. Encore heureux qu'en tant que sixième année, tout le monde savait maintenant à Poudlard qu'il fallait se méfier de lui ! Il n'en avait pas l'air, mais sa pratique de presque tous les sports de combat existants depuis son enfance l'avait rendu bien plus fort… car tout n'est pas qu'une question de muscle !

Comme c'était le week-end et qu'à part des devoirs à faire, il avait du temps devant lui, il sortit se promener dans le parc. Il y aperçut Mia, une fille qui était à Sterne avec lui depuis plusieurs années. Mais par contre elle était à Serpentard et avait un an de plus que lui. Il allait s'approcher pour la saluer quand, alors qu'elle faisait son lacet, elle se vautra au sol. Et, au lieu d'aller l'aider, Sébastian eut comme premier réflexe de rire !

Réalisant que ce n'était pas très galant, il continua de pouffer (ce n'était pas sa faute si la scène était drôle!) mais il fit un pas de plus pour tendre la main à Mia, histoire de l'aider à se relever. « Un peu d'aide ? » proposa-t-il avec un sourire qui camouflait son envie de rire encore un peu. En même temps, était-ce de sa faute si c'était drôle ?

{630}


Force & Bravoure
"Il n'y a que les faux braves qui prétendent N'avoir jamais manqué de force et de cœur.". (⚡) George Sand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 15 Septembre 1994
Actuellement : 7ème année


MessageSujet: Re: Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]   Lun 13 Fév - 19:02

Mia s’était légèrement levé de bonne heure pour avec comme résolution de bouger son pleins d’énergie. Avec un déjeuner copieux comme à l’habitude, elle avait le ventre plein pour pouvoir enfin sortir et faire une mini course matinale. Habillé d’un simple pull, question d’être confortable pour courir avec un pantalon en leggins. Elle sortit alors du château pour entamer sa course. Elle fit le tour du jardin botanique et trouva que l’ambiance était un peu angoissante. Des branchifiores, des plantes dès qu’on levait du pot, ils se mettent à plein poumon pour crier leur frustration de ne pas être du tout confortable. Comme si ces petits êtres avaient froid pour un petit moment. Bref, elle quitta pour se rendre par la suite au lac. Elle aimait bien passer par là puisque l’endroit selon elle est magnifique. Les paysages qui lui étaient devant elle, lui rassurait un peu. Elle vit alors un orignal qui passait par là. Elle ne voulait en aucun cas le gêné d’avantage qu’elle ne bougeait pas d’un poil. Elle admirait cet animal dont il était énorme et magnifique. Ses panaches l’impressionnaient beaucoup. Rare les animaux avaient cette physiologie comme celui-ci. Puis, elle remarqua alors qu’il s’éloigna doucement pour disparaître dans la nature.

Quand elle avait décidé de vouloir repartir, elle remarqua alors que le lacet s’était dénoué. Elle se pencha alors pour l’attacher solidement. Sauf, qu’en se penchant, elle avait mal évalué son mouvement que plus que sa tête s’avançait plus son corps le suivait évidemment qu’elle tomba par terre avec le visage dans la terre. Arf… Quelle idiote! En même temps, qu’elle se faisait tomber comme s’il elle était elle-même galante, elle entendait une voix d’un garçon qu’il saluait. Elle n’avait pas eu le temps de répondre que sa maladresse lui avait valu d’un élan un peu ridicule au point d’y étendre son corps sur l’herbe… Elle entendait alors qu’il riait à l’éclat. Qui était cet imbécile qui se permet de rire d’elle alors que ce n’était pas du tout dôle. MAIS PAS DU TOUT!

Bien entendu, c’était Sébastian, elle suivait des cours de danse de Sterne avec lui depuis plusieurs années. Elle n’avait pas vraiment la chance de lui parler à l’extérieur du cours sauf pour donner l’information que le cours est annulé ou autre information qui se rapportait…

« Toi, si tu dis à quelqu’un ce qui m’est arrivé, je t’étrangle… Compris? »

Voilà, elle l’avait clairement menacé. Elle se sentait surtout ridicule de tomber pour une simple action de celui s’attacher ses souliers… Elle vit alors qu’il s’approcha pour lui tendre la main. Elle n’allait pas se faire prier pour lui prendre dans ses mains, tel un cavalier qu’il voulait faire plaisir à une fille. Il lui avait rit en pleine gueule, elle n’allait surtout pas lui faire plaisir une fois de plus… Elle se leva, tout en lui refusant le support.

« Merci, mais je n’avais pas besoin de ton aide… »

Elle regarda ses vêtements et heureusement, ce n’était pas trop tâché. Elle passa sa main plusieurs fois sur son pull, juste pour enlever le sable qui s’était logé sur elle.

« Qu’est-ce que tu fabriques ici? Tu m’observes ou quoi? Tu sauras que les pervers, je n’en veux pas autour de moi… »

Elle croisa ses mains tout en lui pointant un regard qui exprime bien son questionnement sur ce qu’il fait dans cet endroit… Surtout autour d’un lac… C'est un gars quoi!
{564}


Dernière édition par Mia Hong le Ven 17 Fév - 5:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 124
Âge : 17 ans (11 mars)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]   Mer 15 Fév - 10:54

« Tu peux toujours essayer mais je doute vraiment que tu y parviennes. » Répondit du tac au tac Sébastian à sa camarade de Sterne en parlant de l'éventualité d'un étranglement. Il était plutôt grand et même s'il était assez mince, il ne fallait pas s'y fier, il était tout aussi capable qu'un autre d'empêcher une fille de l'étrangler, surtout qu'il pratiquait divers arts martiaux depuis qu'il était tout jeune, pour se canaliser d'après ses parents, mais ça n'avait jamais très bien marché.

Comme elle refusait son aide, il remit ses mains dans ses poches, toujours l'air goguenard. Il n'était pas du style à se braquer à cause de la mauvaise humeur de certains/certaines. Il n'avait pas poussé Mia après tout, elle était tombée toute seule comme une grande. Et en plus, elle avait fait ça avec une telle tête… désolée mais il n'était pas désolé, il continuait même à trouver que c'était franchement marrant !

« Puis, franchement, je te trouve bien susceptible. Tu es tombée toute seule, hein. Et ça peut arriver. Il n'y a que toi qui en fasse un scandale, moi je trouve ça plutôt marrant. Et si j'étais à ta place, je trouverais ça drôle aussi ! » Il faut dire que la fierté de Sébastian se plaçait ailleurs, pour ce qui était du ridicule, il pouvait très bien le vivre. Il était même un peu le clown de la promo' quand il n'était pas en train de se chamailler avec certains. Mais il ne prenait pas tellement la mouche quand il atterrissait de lui-même dans une situation comme celle de Mia, non, ce qu'il prenait mal c'étaient les réflexions sur sa famille ou sur sa sœur. Et l'année dernière, comme Lucy était une ancienne Serpentard, il avait du souvent défendre son honneur (encore que sa sœur n'ait rien demandé…).

« T'es grave lourde comme nana, tu sais ? » Lui fit-il finalement remarquer. « Je ne te suivais pas, en fait avant que tu ne t'étales, je ne t'avais même pas remarqué. J'étais en train de me promener, j'envisageais de me faire un petit footing matinal si j'en avais le courage, rien de plus, rien de moins. Tu es quand même super égocentrée si tu crois que tout tourne autour de toi et que tout le monde ne parle que de toi. Faut quand même que tu réalises qu'en fait plus de la moitié du château ne sait probablement pas qui tu es ma jolie, et l'autre moitié te connaît seulement parce que tu es une peste qui a la chance de faire partie d'un club populaire comme Sterne. » Il haussa les épaules, il avait parlé d'un ton très détaché : il détestait les filles comme Mia qui parlaient mal et se prenaient pour le centre de l'univers. Oh ! Physiquement, elle était mignonne ! Mais elle faisait franchement mauvais genre, surtout là. Certes, il avait ri d'elle – et n'en éprouvait pas beaucoup de remord -, mais il n'y avait pas de quoi lui péter un scandale ou le traiter de pervers. Le parc était encore à tout le monde, non ?

{520}


Force & Bravoure
"Il n'y a que les faux braves qui prétendent N'avoir jamais manqué de force et de cœur.". (⚡) George Sand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 15 Septembre 1994
Actuellement : 7ème année


MessageSujet: Re: Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]   Ven 17 Fév - 5:28

Cette jeune femme avait l’habitude de sortir des répliques cinglantes a certaines personnes qui l’embêtait. Elle n’aimait visiblement pas qu’on en vienne à rire. Pendant sa chute assez humiliante merci, elle avait été ricochée par Sebastian qui riait de son imbécilité. À en croire qu’elle faisait exprès pour tomber et avoir la galanterie avoir le visage écrasé dans la terre. Quelle désastre… Elle lui avait alors menacer de l’étrangler s’il décidait de propager cette situation embarrassante. Il lui avait alors répondit assez rapidement qu’elle ne pouvait que lui répondre dans un grognement. Elle n’aimait pas se faire remettre à sa place. Parce qu’elle avait l’habitude de faire prôner son autorité, peu importe le sexe…

« Je ne ferais pas, parce que je dois garder mon énergie pour retourner à l’école. »

Elle ne savait pas à quoi elle avait pensé pour sortir cette réplique aussi stupide. Elle soupira de découragement. Étrangement, elle se sentait bizzare, comme si elle ne se reconnaissait pas du tout. Elle qui faisait tout pour faire rager les gens, elle s'en tenait au carreau. Ce n’était pas le style de Mia mais pas du tout! Puis, il lui avait offert son aide pour se faire relever. Elle avait répondu qu’elle n’avait pas besoin d’aide. Elle n’aimait pas se dépendre aux autres. Mia, était tel quel. Elle n’aimait pas qu’on s’occupe d’elle comme si elle était encore un tout petit bébé. Elle avait passé l’âge et voulait surtout qu’elle soit indépendante et ce n’était pas avec Sébastian non plus qu’elle allait commencer… Sauf, que Sébastian avait mis le doigt sur un sujet qu’elle trouvait qu’il n’avait pas tords. Ce n’était clairement pas quelque chose de grave. C’était juste un petit idiot incident et qu’elle allait oublier d’ici quelques jours. Sauf, pour son simple orgueil, elle n’allait pas avouer qu’il avait dans ses paroles qu’il avait en quelque sorte raison. Elle ne savait pas comment réagir et elle ne trouvait que mieux faire que de croiser les bras et de ne plus le regarder. Comme si elle se disait qu’il allait regarder dans ses yeux et deviner qu’il avait tout à fait raison.

Puis, ce qui s’en suivait, Mia avait les yeux grands, elle se retenait pour ne rien dire pour laisser à Sébastian lui sortir tout ce qu’il pensait d’elle. Sa petite confrontation l’avait bien énervé et c’était une des raisons qu’elle pouvait engueuler parce qu’elle n’aimait pas se faire dire qu’elle était une peste de première ligue. Elle n’avait pas d’autres facettes de sa personnalité que celle-ci. Elle a grandie en étant de cette personne que les gens connaissent aujourd’hui. Elle n’avait clairement pas changé du tout. C’est ainsi pour dire qu’elle l’avait reçu comme un poignard dans le dos. Si elle s’était inscrite à Sterne, c’était parce qu’elle aimait la danse. Puis, c’était aussi une occasion de dépenser son trop plein d’énergie. Les journées ou les cours sont annulés, elle pouvait se transformer en une tornade puisqu’elle n’avait pas pu s’extérioriser… En générale, elle avait toujours quelques choses à répondre rapidement. Mais cette fois-ci, elle était trop peinée et savoir que c’était à ça qu’il pensait d’elle. Que tous pensaient d’elle comme ça. Elle se mit à dos de Sébastian et mit ses mains devant son visage. Elle en était trop ébranlée pour répondre ou réagir. Cela faisait longtemps qu’on lui n’avait de ce que les gens pensaient d’elle. Surtout, il avait dit quelque chose désagréable sur une chose qu’elle aimait bien au monde et c’était celui de la danse.

« Désolé… »

C’est tout ce qu’elle avait à dire. Elle ne voulait pas argumenter ni mettre les points sur les « i ». Savoir qu’elle pourrait profiter de la popularité de la maison des Serpentards pour mettre son grain de sel lui faisait mal. Elle n’avait pas cherché à être détestable. Elle avait été intimité quand elle était jeune, que c’était juste une question de survie. Répondre au tac du tac était une façon de se défendre et elle n’avait jamais connue autre chose. Depuis son rentré à Poudlard, les choses se sont empirés davantage. Surtout, de placer Mia dans la maison des Serpentards ne l’aidait pas en sa cause. Entendre de la bouche de Sébastian l’avait déstabilisé. Ses yeux bleus baignaient à présent dans ses larmes et qu’heureusement qu’il ne l’a vu pas, parce qu’elle se sentait vraiment honteuse. Elle mit alors son capuchon sur sa tête, simple raison qu’elle se sentait bien quand elle se mettait de la lourdeur sur sa tête. Elle fixa alors le lac, pour simplement digérer. Curieusement, elle ne le prenait pas mal. C’était plutôt une prise conscience qu’elle était peut-être en train de déraper autour d’elle pour la première fois de sa vie.

« Je n’aurais pas dû te dire ça, c’était idiot… Je suis effectivement… Une peste… Tu as bien le droit que n’importe qui de venir ici. C’est moi la qui à péter un câble. Bon sang! Je ne me rendais pas compte à quel point je suis lourde… Sérieusement, tu disais vrai dans ce que tu viens de me dire? »

Lui avouer cela, c’était difficile comme exercice. Elle se mordilla sa lèvre, parce que la honte lui rongeait à présent. Elle fit alors un long soupir et se sentait extrêmement fatiguée. Elle se rendait compte de la portée de son comportement aggravait avec les années. Elle avait dépassé largement et qu’elle devait arrêter de se comporter comme ça. Elle se dirigea proche du lac et décida de s’asseoir. Elle fit plier ses jambes et placer ses mains autour d’eux. Elle se sentait démunie face à ce monstre qu’elle était en train de devenir. Elle n’avait jamais réalisé qu’auparavant qu’elle pouvait être… une tache! Bien sûr qu’on lui rappelait à quel point qu’elle était négative. Mais jamais dans les mots comme Sébastian pour lui signifier réellement de la personne qu’elle est vraiment. Elle se demandait même, c’était quand la dernière fois qu’elle avait ressentie la solitude écrasante…. C’était il y a bien longtemps, vraiment trop longtemps. Pour elle, ce n’était qu’un jeu, une partie qu’elle se le jouait et qu’elle se le permettait jusqu’à maintenant. Elle avait perdue, mais c’était enfin le temps…
[1024]


« Regarde moi, regarde moi éparpiller tout les éclats.
Tu ne me connais pas... Non pas encore... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 124
Âge : 17 ans (11 mars)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]   Mar 4 Avr - 12:28

Franchement, il commençait à regretter de s’être arrêté… Mia se montrait butée et excessive, or Sébastian (Bash pour les intimes) n’aimait pas les trucs prise de tête. D’ailleurs, elle était aussi d’une mauvaise foi flagrante… « C’est cela oui. » Elle n’allait pas essayer de l’étrangler pour s’économiser, pas parce qu’elle en était complètement incapable, bien entendu… décidément, Mia s’enfonçait de plus en plus dans le ridicule. Et le fait était que comme le jeune homme était assez insensible, il haussa un sourcil perplexe quand elle se mit à pleurer. Il était vrai qu’il avait eu des mots un peu durs, mais elle ne l’avait pas volé à son avis. En général, personne ne répondait à Mia parce qu’ils ne voulaient pas se fâcher avec elle, surtout qu’elle était amie avec Opaline, bien plus agréable que la Serpentard mais au caractère bien trempé aussi. En fait, l’idée de faire face à deux furies au lieu d’une seule en douchait plus d’un, sauf que Bash, lui, n’avait peur de rien. Pas des filles en tout cas. Ni de dire ce qu’il pensait : il était foncièrement honnête bien que cela s’apparente parfois chez lui à de la bêtise.

« Je suis désolé aussi, mais juste de t’avoir fait pleurer. Si tu me demandes si je pensais ce que j’ai dis, je suis navré là encore, mais oui. Tu te montres toujours désagréable avec les autres, pourquoi penses-tu qu’en échange ils vont t’aimer ou t’apprécier ? Ce serait du masochisme ! » Il mit les mains dans les poches de son pantalon et se balança d’un pied sur l’autre, il ne savait pas quoi faire de ses dix doigts : c’était bien joli de faire la morale à Mia, mais il n’était pas sorti dehors pour ça à la base.

Quand elle s’était dirigé vers le lac, il l’avait suivi machinalement, juste parce qu’il pensait qu’il ne pouvait pas laisser seule une fille triste. Il s’assit à côté d’elle, ne sachant guère que lui dire… « Tu sais, si tu as l’impression que l’image que tu donnes actuellement n’est pas celle que tu veux, il suffirait peut-être que tu te comportes différemment. Je ne crois pas que nos camarades soient particulièrement rancuniers et ce n’était pas comme si tu faisais des trucs graves non plus. » Elle manquait juste de sens de l’humour à son avis, parce que bon, être peste, pourquoi pas, mais il fallait un petit peu de second degré dans ce cas car il serait évident que les autres ne lui feraient pas de cadeau. Lui, par exemple, il réagissait au quart de tour et se battait très facilement, mais il acceptait qu’on se moque de lui à cause de ça ! Faut dire qu’il passait la moitié de son temps en heure de colle avec comme motif ses bagarres, donc ce n’était pas un secret. Et depuis que Arwenn passait moins de temps avec lui parce qu’elle était obsédée par les garçons, c’était pire. Peut-être que lui aussi se sentait seul parfois… mais là, ce n’était pas la question, ce n’était pas lui qui avait pleuré. Il était juste sorti se défouler physiquement au départ !


Force & Bravoure
"Il n'y a que les faux braves qui prétendent N'avoir jamais manqué de force et de cœur.". (⚡) George Sand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 15 Septembre 1994
Actuellement : 7ème année


MessageSujet: Re: Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]   Lun 10 Avr - 18:55

Mia réalisait vraiment à ce moment-ci qu’elle avait dérapé mais pas rien qu’un peu, mais de beaucoup. Elle se sentait alors ridicule d’avoir réagi de cette manière-là. C’était une simple chute et qu’elle était maladroite. Pourquoi alors, qu’elle devait en faire un drame? La portée des paroles de Sébastian était vraiment blessante, mais c’est ce qui lui fallait pour réveiller la jeune demoiselle de son comportement très nuisible. Elle n’avait pas évalué l’étendue que sa portée pouvait être si cruelle et surtout que c’était clairement idiot.

Il confirmait alors ce qu’elle craignait le plus. Elle comprenait qu’elle n’avait pas le droit de faire ça et qu’en plus, il n’avait pas demandé qu’on lui lance tout une poignée de bêtise alors qu’il était respectueux et qu’il voulait l’aider. Elle n’avait pas du tout le sens de l’humour et c’était une des choses qu’elle voulait s’améliorer si elle veut garder une bonne relation avec les gens.

«  Je comprends que j’ai été loin un peu. Je l’ai cherché même. C’était idiot même… »

Elle essayait tant de mal de lui sourire, mais ses larmes lui coulèrent de plus en plus. Elle prit sa manche pour s’essuyer et se dirigea vers le lac pour s’assoir. Elle se sentait un peu vide à l’intérieur d’elle. Écoutant Sébastian lui donner quelques conseils qui s’avéraient bonne. Elle était décidé plus que tout de changer son comportement, elle était déterminée, mais elle ne savait pas comment faire.

« Je crois que tu as raison, il ne faut pas en faire un plat parce que j’ai juste pris une débarque. Aussi, ce n’est pas parce que je suis à la maison des Serpentard que je ne peux pas être toujours comme eux. Je ne sais pas comment je vais m’y prendre, mais il est clair que je ne peux pas continuer de cette façon-là. Je vais finir par vraiment faire du mal à quelqu’un. »

Elle épongea de nouveau ses yeux imbibés d’eau sur sa manche. Qui aurait cru qu’aujourd’hui, qu’elle allait faire un état conscience sur son comportement qui l’amenait tout droit dans un pétrin. Elle n’aimait pas se faire donner des leçons, mais cette fois-ci, elle le méritait vraiment. Par chance, que quelqu’un lui devait faire comprendre que ses paroles pouvaient être assez méchantes et faire passer d’elle pour une peste. Elle n’avait jamais réalisé, que c’était assez loin dans sa moquerie.

« Vraiment, je tien à m’excuser pour tout ça. Tu n’avais pas besoin de te faire rabattre alors que tu voulais juste m’aider. Tu es… cool… »

Elle réussit de sourire un peu malgré sa peine. Sébastian était une personne très gentille. Il aurait pu partir et l’a laissé toute seule. Mais il avait décidé de rester et de tenter de raisonner que ça ne servait à rien de faire ce qu’elle avait faite quelques minutes plus tôt.

« Est-ce que tu m’en veux? Je le comprendrais si c’est le cas. Je suis stupide… »

Elle comprendrait s’il lui en voulait encore. C’était même chose normal. On ne fesse pas sur une personne qui à rien fait. C’était même la logique de la suite des choses. Elle espérait tout de même qu’il lui pardonne, parce que c’était clair qu’elle se sentira mal à la prochaine pratique de danse dans le local de Sterne. Elle n'osait pas le regarder, la honte était encore présent chez Mia.
{554 mots}


« Regarde moi, regarde moi éparpiller tout les éclats.
Tu ne me connais pas... Non pas encore... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 124
Âge : 17 ans (11 mars)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]   Dim 23 Avr - 10:57

Pour une fois, Bash fit quelque chose d’intelligent : il la ferma. Pendant que Mia parlait, répondant à ses diverses paroles précédentes, il se contenta de l’écouter en regardant aussi bien le lac que parfois le ciel. Mais on pouvait sentir dans son attitude qu’il était attentif à ce qu’elle disait : il essayait juste de lui laisser le temps de se reprendre. Finalement, quand il reprit la parole, ce fut pour répondre à son ultime question : est-ce qu’il lui pardonnait ? Évidemment, oui, il lui pardonnait. Déjà parce qu’il n’y avait pas eu mort d’homme non plus, elle avait juste été ridiculement désagréable, et ensuite parce qu’il était plus impulsif que rancunier. Bon, en fait, elle avait formulé ça à l’envers en lui demandait s’il lui en voulait mais comme toujours Bash faisait ça à sa sauce et entendait ce qu’il voulait entendre, déjà parce que ça aurait été mieux que Mia demande pardon (car dire qu’on s’excuse, ce n’est pas vraiment demander) plutôt que « est-ce que tu m’en veux », sauf qu’il n’allait pas chipoter, ça non plus ce n’était pas son genre. Sebastian était un garçon entier, empli de convictions fortes et solides. Si Mia pensait sincèrement ce qu’elle venait de dire alors il était même prêt à l’aider à changer ! Mais il ne fallait pas que ce soit des paroles en l’air ! Elle devait vraiment essayer d’être plus agréable avec son entourage et pas juste avec ses quelques amis !

« Non, je ne t’en veux pas, mais tu devrais sécher tes larmes et te décider à agir pour changer. Moi je veux bien t’aider si tu es partante. Je ne suis pas le meilleur des modèles, mais c’est mieux que rien, pas vrai ? » Quant à sa potentielle stupidité… « Je ne crois pas que ce soit stupide, c’est plutôt que tu ne regardes pas ce qui se passe autour de toi. C’est de l’égocentrisme. Certains de mes camarades te diraient que c’est propre aux Serpentards… heureusement ma sœur aînée était à Serpentard alors je sais bien que ce n’est pas le cas, et aussi que ce n’est pas une fatalité. En bien ou en mal, les gens peuvent toujours changer. » Arwenn s’était éloignée de lui, en un sens Klara aussi, mais il avait toujours des amis quand même, c’était juste que tous ils changeaient, et quelque part tant mieux car ils n’allaient pas tous rester comme quand ils avaient onze ans et qu’ils venaient d’apprendre les balbutiements de la magie. L’adolescence passait par là et redessinait les grandes lignes du caractère et des relations des uns et des autres. Après tout, il était bien en train de se rapprocher de Mia alors que quelques minutes auparavant elle lui tapait sérieusement sur le système ! Tout change, rien n’est immuable, et ça peut parfois arriver très vite.

« Si tu n’as pas de cavalier au moment du bal, j’irai avec toi si tu veux. Parce que Opaline ira avec Daryl je suppose, donc sinon tu seras toute seule ou tu n’iras pas, pas vrai ? Ce n’est pas le meilleur moyen de profiter de ta dernière année ici. » d’habitude il invitait Arwenn ou Klara, mais comme il l’avait pensé un peu plus tôt, il n’avait pas l’impression que cette année ça se passera comme ça car il n’avait pas les mêmes envies… puis ça le changerait un peu de ne pas traîner qu’avec des Gryffondor après tout.

{579}


Force & Bravoure
"Il n'y a que les faux braves qui prétendent N'avoir jamais manqué de force et de cœur.". (⚡) George Sand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 55
Âge : 17 ans - 15 Septembre 1994
Actuellement : 7ème année


MessageSujet: Re: Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]   Mer 26 Avr - 19:14

Elle était un peu catastrophé par ses bévues qu’elle ne cessait d’en faire et qu’elle ne se rendait pas compte depuis toujours quoi. Elle lança une roche qu’elle trouvait à côté d’elle, question de faire chasser sa frustration qui ne cessait d’augmenter depuis quelques minutes. Puis, continuer avec une autre roche et que finalement résultait par plusieurs roches qui bombardaient le lac qui était habituellement calme et faisait en même temps fait partir les canards qui avaient pris la fuite.

Quelques instants plus tôt, la jeune femme avait demandé à son ami (s’il l’a considère comme cela malgré ses nombreuses conneries) s’il pouvait lui pardonner de ses gestes et paroles qui l’ont blessé. Elle espérait du coup qu’on puisse passer à d’autre chose. Elle était surprise de sa réponse. Il était même prêt à l’aider si c’est ce qu’elle désirait. Oh, oui, c’est ce qu’elle voudrait. Elle veut changer son caractère pour rendre la vie facile autour d’elle.

« Oui, ce c’est mieux que rien, c’est gentil à toi de vouloir m’aider. Mais je te dis d’avance hein! Peut-être qu’au début ça ne sera pas facile et que je peux… Enfin… Avoir de la difficulté à… Être ce que les autres voudraient que j’y sois. Mais, je te le jure que je vais travailler fort… Je suis vraiment motivé quoi! »

Elle était en même prête mais voulait dire tout de même qu’elle n’arriverait pas du premier coup. Pour Mia, elle a été toujours ainsi, essayer de changer c’est la même chose pour quelqu’un qui veut arrêter pour de bon la cigarette. Au début, on craque, on veut abandonner, mais avec de la volonté, on peut arrêter au bout du compte à arrêter de fumer. Ce n’est certainement pas en claquant les doigts qu’elle va être beaucoup plus polie et respectueuse. En vérité, elle était plus que prête à changer et pouvoir compter sur Sébastian lui motivait encore plus…

« Mais, merci… J’apprécie ton aide… »

Elle ne versait plus de larme, en tout cas, elle ne sentait plus ses yeux qui étaient imbibés dans ses larmes. C’était un pas de plus, elle ne voulait plus être triste ou découragé. Son ami l’avait encouragé et elle se sentait un peu plus sure d’elle. Le sourire était enfin arrivé mais elle avait disparu aussitôt quand celui-ci parla d’un sujet qu’elle n’aurait jamais pensé avoir avec lui. Le bal? Elle n’avait pas prévue d’y aller, ce n’était tellement pas son genre à se bichonner et à se mettre des fringues qui vaut chères à ses yeux. Ses yeux étaient à présent très grande signe de sa surprise.

« Hum… d’habitude je n’y vais pas. En fait, depuis mon rentrée à Poudlard, je n’ai jamais assisté et je trouve ça… Disons fait pas pour moi… »

Depuis qu’il avait posé cette question, Mia se sentait intimidé par lui, pourquoi elle et non une autres qui aimerait sans doute aller à sa place. Elle était certaine qu’il voulait paraître gentil de l’offrir mais elle n’était pas sure d’accepter sa demande, mais elle se disait par la suite qu’il serait déçu de lui refuser.

« Je ne veux pas te forcer, mais il doit avoir d’autres filles plus « cute » que moi qui aimerait aller à ma place! Et puis, je n’ai pas de robe et je ne regarde habituellement pas ça… Pantalon et pull et ça me suffit. Déjà que le costume que je porte actuellement n’est pas ce que je préfère non plus, surtout en jupe! »


Déjà là, elle se décourageait de devoir magasiner une robe, rare que les gens portent un pantalon pour assister à un bal qui est un endroit chic. Elle ne s’imaginait pas du tout de se transformer en princesse pour le temps d’une soirée. Peut-être que c’est un moment d’un soir ou tous les gens du château se vêtissent dans les plus beaux habits, mais est-elle prête pour aller jusqu’au bout? Robe, soirée et… Danse? Noooooon, elle avait oublié que c’est une soirée de danse et que sans doute, dans la normalité de la chose, qu’elle devrait accompagner Sébastian pour danser. Mais en réfléchissant un peu plus, elle se devait avouer que ce serait peut-être un pas de plus dans sa transformation. Accepter son invitation serait le meilleur pas qu’elle pourrait faire et ainsi permettre de mettre derrière elle son comportement nuisible en espérant au fond d'elle que la soirée se passera... Rapidement!

« Bon d’accord! Je vais t’accompagner, mais je t’avertis d’avance, je ne suis jamais allé à un truc du genre. Je pourrais te faire mal paraître… Je n’ai aucune idée comment la soirée se passe… Au moins, tu seras avertie… Je te donne même la permission de t’en aller en pleine soirée si tu trouves que je suis désespérante et que je pourrais te faire passer une mauvaise soirée. Je vais comprendre… »

Du moins, il est averti. Si ça se passe mal, il pourra alors s’en aller. Elle ne le retiendra pas du tout. Elle n’était pas du genre être princesse et qu’elle se tiendra à carreau à son prince. Non, pas du tout… Elle est plutôt une personne qui serait ressemblante à une femme qui travaillerait dehors au plein air, avec les cheveux dépeignés et des vêtements d’homme. Oui, ça c’est en plein genre de Mia!...
{876 mots}


« Regarde moi, regarde moi éparpiller tout les éclats.
Tu ne me connais pas... Non pas encore... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oups, j'ai oublié la galanterie ! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Manoir Oublié
» Un anniversaire oublié [Privé]
» Mission de rang C : Le reliquaire oublié
» Un enfant oublié sur une aire d'autoroute...
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 22 (2012-2013)-
Sauter vers: