AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Rencontre fortuite [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 690
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Rencontre fortuite [PV]   Lun 13 Fév - 16:14

Depuis sa 2ème année, Alan n'avait pas perdu ses bonnes petites habitudes prises l'an passé. Aujourd'hui encore, il lui arrivait fréquemment, le week-end, de partir à l'exploration d'une nouvelle partie de Poudlard une fois ses devoirs terminés. Le château était un endroit immense, dont les couloirs constamment en mouvement, aux salles tantôt cachées, tantôt pas, et aux multiples passages secrets pouvaient alimenter une bonne dizaine de livres, seulement sur l'architecture. Alan était fan de tout ça. Il trépignait de joie à l'idée de découvrir un nouveau passage secret, personne n'aurait pu le rendre plus heureux à ce moment là.
Son rêve ultime étant de trouver une salle type salle des trophées, avec une tonne de trésor accessible seulement aux plus méritants, ceux qui avaient réussi à la trouver au prix de nombreuses recherches méticuleuses. Bien évidemment, le trésor resterait sur place, on ne pouvait pas l'emporter. Mais rien que le fait de le trouver et de l'étudier était une immense victoire. Poudlard était si surprenant, qu'une telle salle devait forcément exister. Elle devait exister.

Alan partait en vadrouille sac à dos, treillis, rangers et bob sur la tête dans une des ailes de Poudlard, il ne savait d'ailleurs même pas laquelle. Poudlard était si vaste que le Poufsouffle peinait parfois à bien se repérer. Il savait juste qu'il n'était jamais venu par ici. Il n'y avait pas de salle de cours à proximité et aucune salle importante ne se trouvait aussi dans les environs (toilettes, galerie des armures, etc.). C'était donc parti pour une toute nouvelle expédition ! Alan ouvrit la première porte qu'il croisa, sur sa droite : elle avait l'air en bon état, donc la pièce devait sûrement l'être aussi. Abaissant la poignée, Alan se trouva face à 'Mme Pince et le professeur Flitwick ? Qu'est-ce que vous étiez en train de faire à ses cheveux, debout sur une table, professeur ?' un mur, la porte était fermée à clé. Loin de se décourager et comme de coutume, le jaune et noir sorti sa baguette et exécuta son Alohomora comme il l'avait fait tant de fois. Parfois, ça marchait et d'autres non, aujourd'hui oui. La salle était vide, ses grandes fenêtres donnaient sur un flanc de la montage, et à part de vieilles toiles d'araignées et une armoire en mauvais état, elle ne contenait rien d'important. Alan la referma et se dirigea vers la suivante. Alors qu'il entendit vaguement un bruit de tremblement provenant de l'armoire de la salle de classe désaffectée, quelqu'un le surpris dans le couloir.

- M. Rusard ? Qu'est-ce que vous faites là ? Euuuh. Tempérance Biel vous cherche, je crois qu'elle est encore dans la galerie des armures. Oh purée, tu m'as fait peur.

Pas la conscience tranquille, Alan? La créature en face de lui n'était autre qu'une simple première année première année ? Oh... petite chose. Tu sais, un jour moi aussi j'ai été en première année., à Gryffondor, si l'on se fiait à sa cravate. Étrange, qu'est-ce qu'elle faisait dans ce coin là du château ? Tu fais partie de ceux que contrôlent la Menace ? Qui t'as embauchée ? Parle. PARLE ! Peut être qu'elle s'était perdue. Après tout, quand il était en première année jadis il lui était arrivé plus d'une fois de se perdre dans le château. Elle ne serait pas la première à qui ça arriverait !

- Tu t'es perdue ? Tu ne retrouves plus ta salle commune ?

Alan lui adressa un faible sourire, il avait encore le cœur qui battait un peu plus vite que de coutume car elle l'avait surpris. Il ne s'attendait pas à tomber sur quelqu'un.

(599)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 102
Âge : 11 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   Mer 15 Fév - 20:37

Estefania avait connu des hauts et des bas depuis sa première rentrée à Poudlard. Elle avait rencontré Angus, un première année comme elle, qu'elle trouvait drôle et fort sympathique, mais qui avait malheureusement atterri à Serdaigle intello va alors qu'elle était, elle, à Gryffondor. Le comportement de ses frères l'irritait au plus haut point déjà que de base il n'en faut pas beaucoup pour l'irriter, et la géographie du château la laissait complètement confuse. Heureusement, elle avait là encore, au bord du désespoir, rencontré une élève qui lui avait redonné un minimum de foi en l'humanité. La préfète de Poufsouffle, Payton cette sainte, lui avait donné des conseils pour mieux s'y retrouver dans Poudlard, et Stef tâchait de les appliquer à la lettre, désireuse de prendre de bons repères à partir de maintenant. Quand on ne se perd pas pendant trois quarts d'heure en voulant aller faire pipi, tout va toujours mieux.

« Bon alors, les tableaux, les tableaux... » Stef était sortie de son cours d'Histoire de la Magie avec des étoiles plein les yeux. C'était quand même sacrément fascinant - même si la fillette regretta que le programme sembla surtout se concentrer sur l'histoire britannique, et pas plus sur le reste de l'Europe, ou même le monde entier. Les années suivantes, peut-être ? Ressentant une envie pressante, elle s'était séparée de ses camarades de classe adieu, on se revoit à la remise des diplômes !, et avait consciencieusement étudié et mémorisé chaque détail du chemin qu'elle avait ensuite suivi. Là, un tableau d'un sorcier doté d'un fort embonpoint sautant sur un trampoline enchanté, ici, un sorcier mi-homme mi-chèvre à l'air courroucé, là une statue d'un abominable bonhomme aux poils de nez plus vrais que nature il serait peut-être bon d'envisager de redécorer l'école, non ? C'est donc avec assurance qu'elle quitta les toilettes où elle s'était arrêtée, confiante dans sa capacité à retrouver son chemin vers sa salle commune - sans disparaître pendant des heures durant, au risque d'originer sous peu une battue à travers les couloirs du château pour la retrouver. "Estefania Kostas ? Ah oui, la gamine pour laquelle on a retourné tout Poudlard, en mobilisant un personnel et des quantités d'argent incommensurables, tout ça pour la retrouver en train de faire une crise de panique à la sortie des toilettes des filles du rez-de-chaussée. Charmante enfant. Un peu lente."

Malheureusement, le destin se riait bien des efforts attentifs de la fillette. A peine sortit-elle le nez des toilettes qu'elle entendit résonner un ricanement des plus désagréables. Peeves. Tournant la tête très, très doucement, elle aperçut l'esprit frappeur au bout du couloir, tenant en main ce qui semblait être de gigantesques ballons qu'on remplirait d'eau - ou d'un autre liquide. Elle ne comptait pas attendre pour confirmer ses suspicions. Tournant les talons, elle se mit à courir aussi vite que ses petites jambes le lui permettaient avant d'être rattrapée par l'esprit frappeur. Autant dire que les tableaux et les statues lui passaient largement au-dessus de la tête au vu de l'urgence et de la précarité de sa situation. Elle tourna à l'angle du premier couloir qu'elle aperçut, songeant qu'elle avait enfin trouvé l'occasion de mettre en pratique ses années passées à esquiver les bonnes blagues de ses frères aînés. Après plusieurs autres couloirs, des escaliers et une tapisserie qui apparut être un passage secret, la fillette était rassurée d'avoir laissé l'esprit frappeur loin derrière elle. S'arrêtant, essoufflée, elle réalisa qu'elle avait aussi laissé tous ses points de repère - savamment enregistrés dans sa mémoire - loin derrière elle. Elle soupira.

Elle fit plusieurs pas dans le couloir dans lequel elle se trouvait, observant les tableaux en quête d'un indice. Peut-être pourrait elle leur demander son chemin ? Elle fronça les sourcils devant l'air farouche qu'afficha une sorcière élégamment vêtue en la voyant approcher. Hmpf. Détachant les yeux de cette charmante vision, elle tourna la tête, et vit un élève sortir de la salle la plus proche. Il n'avait pas l'air bien plus âgé qu'elle, mais elle nota le blason de Poufsouffle brodé sur son uniforme sus à l'ennemi ! Estefania se rembrunit aussitôt à la question de son camarade. C'était écrit sur son front qu'elle était perdue, ou quoi ? Est-ce qu'il y avait quelque chose chez elle qui criait "enfant paumée, venez m'aider" ? « Non. Je ne retrouve juste pas mon chemin, c'est très différent. » répondit-elle farouchement, croisant les bras sur sa poitrine, défiant le garçon de dire le contraire. Elle ne savait pas pourquoi elle se sentait autant sur la défensive. Peut-être parce que le garçon avait à peine l'air plus âgé qu'elle. Pourquoi serait-il meilleur pour retrouver son chemin qu'elle, hein ? Et puis d'abord, elle ne s'était pas perdue: elle avait été pourchassée. C'était très différent. « Pourquoi, t'es perdu toi ? » interrogea-t-elle en haussant un sourcil. Elle ne savait pas quelle réponse espérer. S'il était perdu, alors il n'était pas mieux qu'elle, ha ! Mais s'il ne l'était pas, alors peut-être pourrait-il lui indiquer le bon chemin. Les durs dilemmes de la vie d'une Gryffondor de onze ans bientôt dans toutes les librairies.

[ 854 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 690
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   Sam 18 Fév - 8:12

Alan était loin d'avoir pour habitude de se formaliser de la mauvaise humeur des gens : il avait Prudence et Magnus Eddie Carmichael comme papa, l'homme le moins expressif et jovial de la Terre. Du moins en apparence, et tout comme maman, il avait appris à s'y faire. Ce n'était pas parce qu'on avait l'air contrarié, qu'on l'était certaines personne étaient glauques naturellement, sans s'en rendre compte, et puis quand bien même on l'était, ce n'était pas toujours de notre faute, il fallait juste lancer quelques cookies perches attentionnés et gentilles et voir comment ça évoluait. Si après ça la personne était toujours de mauvaise humeur pétrifiez-la, c'était qu'il devait sans doute s'agir d'Eddie Carmichael : personne ne restait agacé pendant des heures.

- Ha, toi aussi tu visites ?

Alan trouvait enfin quelqu'un qui – comme lui l'an passé – prenait son courage à deux mains et arpentait le château de long en large. Ce n'était pas aussi courant qu'on pourrait le croire, surtout seul (les élèves de Poudlard se déplaçaient le plus souvent en meute), donc ça lui faisait plaisir de voir qu'il n'était pas un original si tu l'es.

- Moi aussi j'ai commencé tôt l'an dernier, Poudlard est si grand et si incroyable ! Il y'a toujours de nouvelles choses à découvrir, c'est ça qui est bien. Apparemment même quand on est en 7ème année on a encore des surprises...

Alan aurait bien ajouté qu'un 7ème année, un jour, lui avait confié qu'il lui arrivait encore de se perdre dans le château, mais il ne voulait pas inquiéter la jeune fille. Elle n'était encore qu'une pauvre petite chose petite étudiante, et bien qu'elle ait l'air débrouillarde, Poudlard n'en restait pas moins très grand et tortueux. On vous a déjà dit que les couloirs bougeaient parfois de place "Hé, où vas-tu petite première année, ne court pas ! Reviens !" ?

- Il y'a quoi, de ton côté ? Demanda t-il en montra du doigt le couloir d'où venait la lionne.

La jeune Gryffondor venait de l'autre côté du couloir, ce qui voulait dire qu'il y'avait forcément une issue pour se diriger vers les étages inférieurs. A moins qu'elle ait fait demi-tour arrivée à un cul de sac, mais ça incluait qu'elle soit passée au même endroit qu'Alan, et le Poufsouffle était sûr de n'avoir vu personne.

Voulant paraître cool et décontracté, Alan ajouta à la jeune fille une petite info qui pourrait potentiellement lui plaire les Gryffondor sont les courageux non ? Ils aiment le danger comme un Poufsouffle un gros brownies, c'est ça ?. Le bruit de la salle qu'il venait de quitter ne lui avait pas échappé quand la rouge et or l'avait surpris, et ça ne pouvait dire qu'une seule chose.

- Moi je viens de laisser une salle vide, sans grand intérêt. Enfin, à part un épouvantard dans une vieille armoire, mais c'est tout. Mieux vaut éviter de le déranger, j'ai déjà donné dans l'épouvantard, l'an dernier.

Mine de rien, c'était un peu la classe de suggérer à un première année que l'an passé on avait affronté un épouvantard. Bon certes, personne n'était censé savoir qu'Alan avait eut la peur de sa vie, qu'il était parti à toutes jambes dans les cachots et qu'il avait fait des cauchemars de la forme cadavérique de son épouvantard pendant des mois. Et oui, on n'est pas toujours préparé à Poudlard... En particulier aux épouvantard et à Peeves...

(564)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 102
Âge : 11 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   Dim 19 Fév - 16:53

S'il avait fallu définir Estefania par un seul adjectif, ce serait butée. Oui, elle s'était perdue. Mais non, ce n'était pas de sa faute - c'était celle de Peeves. Et surtout, surtout, elle n'était pas une malheureuse demoiselle en détresse requérant la charité de ses aînés. D'autant plus si ledit aîné semblait pratiquement avoir son âge et venait d'émerger d'une salle non identifiée d'un air mêlant l’espièglerie et la surprise - à l'apparition soudaine de la fillette, sans l'ombre d'un doute. Sous prétexte qu'elle était en première année et qu'elle scrutait le couloir désert comme une âme en peine, alors forcément, elle était à la recherche de sa salle commune ? Scandaleux.

Les bras toujours croisés, la petite Gryffondor se détendit quelque peu lorsque son interlocuteur ne remit pas en question sa déclaration. Non, non, elle n'était pas perdue. On était bien d'accord. "Et j'espère que t'as bien compris ta leçon mon petit pote ! La prochaine fois que tu traites Estefania Kostas de paumée, tu auras affaire à ces deux petits poings rachitiques ! Eheh !" Cependant, l'enthousiasme qu'afficha le blond en pensant qu'elle était - elle aussi ? - en pleine vadrouille lui fit légèrement perdre de sa superbe. « Je... plus ou moins... » marmonna-t-elle en détournant les yeux pour fixer ses souliers vernis. Elle n'avait pas envie de raconter à un inconnu qu'elle avait perdu son chemin après s'être fait poursuivre par Peeves. C'était la honte. De toute façon, le garçon enchaîna joyeusement en lui faisant savoir que même les 7e années avaient parfois des surprises - comprendre que tout le monde passait son temps à se perdre dans ce maudit château, à n'en pas douter. « Ils devraient faire une carte. » avança-t-elle avec plus d'assurance, croisant à nouveau le regard de son aîné.

La fillette tressaillit lorsque le Poufsouffle lui demanda ce qu'il y avait de son côté du couloir, se tournant lentement en arrière et prenant le temps de formuler sa réponse. « Il y a euh... Peeves pas très loin, je pense. J'ai entendu des élèves qui venaient de lui échapper en arrivant ici. » mentit-elle sans rougir, soucieuse de protéger sa réputation non existante. Si cette affaire remontait à ses frères aînés, elle était bonne pour devenir leur risée pendant des semaines. Remarque, ça aurait moins le mérite de les forcer à lui parler. A méditer. « J'ai trouvé une tapisserie qui menait à l'étage inférieur aussi. » ajouta-t-elle après quelques instants, histoire - peut-être - d'impressionner le jeune garçon s'il n'en connaissait pas l'existence.

A l'évocation d'un épouvantard, Stef ouvrit des yeux ronds, se retenant avec peine de battre les mains d'excitation. « Un épouvantard ?! Trop cool ! Est-ce qu'on peut aller le voir ? Tu connais le sort pour les battre ? J'imagine que oui si tu en as déjà rencontré un l'an dernier... Moi je ne sais rien faire du tout... » confia-t-elle en sortant sa baguette magique de sa poche pour jouer avec distraitement et mettre le feu à l'uniforme d'Alan, et hop, un Poufsouffle en moins ! Ollivander lui avait dit qu'elle était très puissante, mais qu'elle serait en revanche très difficile à manier, ce qui rendait la jeune Gryffondor d'autant plus anxieuse à l'idée de - mal - l'utiliser. « Tu t'appelles comment au fait ? Tu peux m'appeler Stef. » Elle adressa un petit sourire au jeune garçon, espérant qu'il lui montrerait comment faire pour confronter un épouvantard.

[ 576 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 690
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   Lun 20 Fév - 10:01

'Stef'' suggéra l'idée que quelqu'un pourrait faire une carte de l'école. C'était une bonne idée, sur le papier du moins jeu de mots, Poudlard était immense et ce plan aurait servi à beaucoup de personnes. Mais si des endroits ne changeaient jamais, Alan était sûr que des couloirs prenaient un malin plaisir à se bloquer, ou à bouger. Et sur une carte, c'était plutôt difficile à retranscrire.

- Ce qui serait cool, ce serait une carte avec l'emplacement exact de tous les élèves de l'école. En temps réel Ils ne pourraient pas, l'école bouge tout le temps. C'est pour ça qu'on s'y perd d'ailleurs, il y'a des couloirs qui sont là un jour, et le lendemain ils ne sont plus là.

Il ne fallait pas croire Alan sur parole, les accès aux salles communes, aux salles de cours et aux endroits clés comme la Grande Salle ou le Grand Hall ne bougeaient jamais, personne n'avait eu aucun soucis pour y accéder hormis Neville Londubat. Les changements se faisaient plus dans des coins reculés de l'école.

- Il y'a Peeves pas loin ? Il faut l'éviter alors. Tu sais s'il arrive vers nous ?

Un an à Poudlard avait au moins appris ça au Poufsouffle : il fallait éviter Peeves comme la peste. L'esprit frappeur (qui n'était même pas un fantôme, en plus, la honte) était impossible à contrôler. Entendons par là que s'il tient un encrier à la main prêt à vous le lancer, vous aurez beau le raisonner, il vous le lancera quand même à la figure ça sent le vécu. Stef' annonça cependant qu'il y'avait un passage secret vers un niveau inférieur. Youpi ! Il était sûr de ne pas le connaître, puisqu'il n'était jamais venu dans cette partie là du château.

- Han, trop cool ! Tu me la montres ? Je ne suis jamais venu dans ce coin là, et j'adore connaître les passages secrets tu verras ils sont très pratiques pour échapper à Rusard de l'école !

Alan ne voulait pas embêter la lionne, mais mine de rien il avait mille questions à lui poser... et elle aussi ! Le courage était vraiment l'apanage des Gryffondor, la jeune fille voulait maintenant courir voir l'épouvantard. Euh... petite, tu sais ce qu'est un épouvantard ? Non parce que tu n'as pas l'air là... C'est juste la forme la plus effrayante de ta vie. Tu n'as rien à prouver tu sais. Rien. Tu n'es qu'en première année, en plus.

- L'épouvantard ? Tu tiens vraiment à le voir ? Pour être franc, moi, pas des masses... Répondit-il, sincèrement. On n'apprends le Ridikulus qu'en 3ème année et je ne suis qu'en 2ème. Alors à moins que tu ais envie de voir ma Faucheuse squelettique et ses lambeaux de peau sanguinolents, je te le déconseille je t'ai bien vendu le truc, hein ?.

C'était clair qu'il n'avait pas envie de revoir son épouvantard sans savoir même comment le combattre. Il avait mis des mois à l'oublier, ce n'était pas pour le revoir à chaque début d'année !  Et bien évidement, du haut de ses 12 ans, le jaune et noir était maintenant trop responsable pour laisser la lionne y aller seule à son tour. Y aller tout court, d'ailleurs. Peu importe ce qu'elle avait à prouver, il ne la laisserait pas être traumatisée dès ses premiers jours d'école, car c'était ce qui arriverait.

- Alan Carmichael, enchanté Stef. Tu as un nom ?

Demanda t-il, plus pour s'en rappeler que par curiosité. Il intégrait mieux des noms et prénoms entiers, et puis ça permettait parfois de situer géographiquement l'origine d'une famille en Grande-Bretagne ou en Irlande. Stef' était en tout cas un très joli prénom. Elle ne devait pas être Irlandaise, ou alors de Castelborough, parce qu'elle ne disait rien à Alan (et il connaissait tous les sorciers de Galway et de Kinsale).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 102
Âge : 11 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   Dim 5 Mar - 11:23

Ayant longtemps rêvé de se rendre à Castelobruxo, comme ses cousins argentins - et en rêvant parfois encore, si elle se montrait honnête -, Stef se sentait de plus en plus trahie par Poudlard. D'abord, le Poudlard Express maudit, ensuite les escaliers qui vous jouent des tours, et maintenant les septième années qui arrivaient encore à se perdre ces gros nuls parce que le château était simplement trop grand et bordélique que rien n'y semblait fixe. L'idée de faire un échange avec l'école de sorcellerie brésilienne était née dans son esprit dès qu'elle avait entendu parler de la popularité d'une telle option, et semblait s'implanter de plus en plus profondément en elle. Sentant néanmoins qu'elle allait bientôt devenir 'Stef la Ronchon' si elle ne cessait pas de froncer les sourcils et de marmonner mille malédictions à l'égard des fondateurs de Poudlard, la fillette se contenta d'accepter les paroles d'Alan concernant l'impossibilité de créer une carte de l'école pourtant sa mère disait toujours que "quand on veut, on peut", aurait-elle menti ?.

Honteuse, Estefania n'avait pas voulu admettre qu'elle s'était effectivement perdue - puisque pour une fois, ce n'était pas de sa faute -, et s'était plutôt engagée dans une non-réponse qu'Alan sembla accepter. Elle admit en revanche qu'elle avait croisé Peeves, histoire de ne pas envoyer son aîné vers un traquenard plus d'Alan, plus de preuve. « Je ne pense pas... J'ai fait quelques détours pour l'éviter. » répondit-elle prudemment. Raison pour laquelle elle ne savait plus où elle était, justement. Donc elle espérait bien s'être au moins débarrassée de l'esprit frappeur, qui avait dû trouver une ou deux autres victimes sur son chemin, plutôt que de poursuivre une malheureuse première année à travers tout le château.

La fillette esquissa un sourire ravi - le premier - lorsqu'elle apprit qu'Alan ne connaissait pas le passage secret qu'elle avait emprunté. Ayant grandi avec deux frères qui se faisaient un malin plaisir de lui révéler en grande pompe des secrets - plus ou moins juteux -, elle éprouvait toujours une grande satisfaction quand elle avait l'opportunité d'être celle qui révélait, et non pas l'inverse. « Oui bien sûr ! Il faut remonter le couloir, et c'est derrière la tapisserie à gauche, à côté de la statue du sorcier dégarni là-bas. » indiqua-t-elle en se tournant pour désigner ladite statue du doigt. Charmante décoration, au passage. Ce n'était pas à Castelobruxo qu'ils afficheraient des trouvailles pareilles.

Lorsqu'Alan évoqua la présence d'un épouvantard à proximité, Stef déduisit dans un premier temps qu'il en avait déjà affronté, et pourrait donc simplement en faire de même sous ses yeux. Cependant, son enthousiasme ayant pris le pas sur sa méfiance naturelle - aiguisée à force d'entendre Quino évoquer monts et merveilles à tort -, cette dernière finit par faire son grand retour tandis que le Poufsouffle lui apprenait qu'il ne maîtrisait pas encore le sort pour le battre. « Oh, je croyais que tu savais les vaincre... T'es nul en fait dis donc ! » Elle afficha une mine déçue, frissonnant à l'évocation de lambeaux de peau sanguinolents et bon appétit bien sûr ! « Non, ça ira ! En plus je ne sais même pas quelle forme prendrait le mien... Mais je n'ai pas très envie de tester. » Gryffondor mais pas maso comment ça ce serait bien la première ? Elle attendrait bien gentiment sa troisième année, histoire d'avoir appris le sort adapté. Ou même de voir ça avec un élève plus âgé, étant donné qu'elle n'était pas trop confiante dans ses futures capacités en matière de lancer de sorts.

« Kostas. C'est grec, ça vient du côté de mon père. » précisa-t-elle, anticipant la question qui découlait souvent de l'annonce de son nom de famille. Ayant retenu qu'Alan étant en deuxième année, elle hésita à lui parler de Quino, qui était donc de sa promotion mais dont la maison est inconnue: mystère et boule de gomme. Après tout, s'il le connaissait, Alan reconnaîtrait naturellement son nom, et sinon, tant pis, songea-t-elle finalement. En plus, son aîné était plus réputé pour ses bêtises que ses prouesses académiques, alors elle n'était pas sûre de vouloir se vanter de leur association immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 690
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   Jeu 9 Mar - 15:31

- Super.

Lança le sorcier pour toute conclusion sur le sujet brulant 'Peeves'. C'était dommage qu'il soit si imprévisible cet esprit frappeur, dans le fond ça avait l'air d'être un sacré petit rigolo plein d'imagination oh mon Dieu, je me Faradise ! J'en viens à aimer le danger !.

Sautant avec plaisir sur l'annonce de l'emplacement du passage secret, Stef' n'aurait pas pu faire plus plaisir à Alan. Même son plat préféré au menu du déjeuner n'aurait pas rendu le Poufsouffle plus heureux. Un nouveau passage secret ça offrait de merveilleuses perspectives d'avenir pour lui. Il pouvait à présent se vanter d'en connaître beaucoup, du moins plus que la majorité des autres élèves et croyez-bien qu'avec cette délinquante de Prudence Faraday en meilleure amie, ça allait lui servir un jour ou l'autre. Déjà en soi c'était cool, mais c'était surtout hyper class' d'aller d'un cours à un autre plus vite que ses camarades. Imaginez le gain de temps ! Sans compter qu'Alan adorait les passages secrets par essence, il aimait ce genre de surprises postées sous le nez de tout le monde sans que personne ne soit assez vigilant pour les voir. C'était top !

- Rhhhooo... Merci ! C'est vraiment trop cool.

S'il s'écoutait, Alan aurait pris la Gryffondor dans ses bras pour la remercier tellement sa joie était immense, il douta cependant de faire bon effet. Il était comme un petit fou, n'ayant qu'une envie, courir dans la salle commune pour annoncer à Prue et Magnus sa trouvaille ! Enfin... à Prudence du moins, parce qu'il ne parlait toujours pas à Magnus. Rha ! Qu'elle était longue cette brouille avec son cousin, tout ça pour une histoire de fierté !

Alan classa avec plaisir l'expérience Epouvantard et fut ravi de constater que tous les Gryffondor n'étaient pas de sombres têtes brulées adeptes du danger. Ou alors Stef avait peur ? Pour Alan, ça relevait du pur bon sens, mais peut être que pour un Gryffondor c'était pris pour de la trouille ? Allez savoir, ces petits êtres rouges étaient si mystérieux pour le cartésien, solide et terre-à-terre Irlandais.

- Tu es parente avec Quinoa ?

Bien évidemment, Alan connaissait Quino et ce en dehors du fait qu'il était peut être avec lui dans son dortoir, mais on ne sait pas trop encore. Suspense ! , le jeune sorcier qui valait bien une Prudence Faraday x10 sur l'échelle des bêtises envisagées. Ils étaient presque pareils ! Disons que Quino faisait fréquemment de petites bêtises alors que Prue, elle, ne se cantonnait qu'à une seule énorme tous les six mois. Au final ça se valait et on se demande comment Poufsouffle a gagné la coupe l'an dernier.

- Stef Kostas, c'est joli...

Alan était loin d'imaginer que Stef n'était qu'un surnom, car ça restait pour lui un joli prénom en soi. Il savait en revanche que ses deux cousins avaient intégré Poudlard cette année, elle les connaissait donc peut être.

- Moi j'ai mes cousins qui ont ton âge, ils sont arrivés cette année à Poudlard. Sidney et Angus Carmichael pareil que toi, je sais qu'Angus est à Serdaigle mais pour Sid', mystère !.

Mine de rien, il y'avait maintenant trois Carmichael à Poudlard, ce n'était pas rien ! Ça n'était d'ailleurs jamais arrivé, quand on y pensait. Papa et tonton y étaient certes ensemble, mais ça ne faisait que deux.


Dernière édition par Alan Carmichael le Jeu 16 Mar - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 102
Âge : 11 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   Mer 15 Mar - 19:19

Stef adressa un sourire modeste à Alan devant l'enthousiasme dont il fit preuve après qu'elle lui ait révélé la présence du passage secret - qui était en fait surtout un raccourci -, secrètement ravie de sa réaction. Elle aurait aimé susciter ce genre de regard impressionné chez ses frères aînés, ne serait-ce qu'une fois de temps en temps, mais pour l'heure, elle se contenterait de l'approbation d'Alan.

Si Estefanía était en effet une Gryffondor, elle demeurait néanmoins réticente à l'idée d'utiliser sa baguette magique à tout va pour l'instant - sachant que dans tous les cas, ils n'étaient pas censés l'utiliser en dehors des cours. Quoi qu'il en soit, lorsqu'elle avait été chez Ollivander durant l'été coucou Anabelle, le vieux sorcier l'avait mise en garde concernant les propriétés de sa baguette, ce qui n'avait fait que la conforter dans l'idée qu'elle allait être nulle quand il lui faudrait en faire usage. A son grand soulagement, Gabriel et Joaquín n'avaient jusque là pas brillé par leurs performances scolaires - les parents Kostas s'amusaient d'ailleurs souvent du fait que chacun de leur enfant semblait un petit peu plus doué pour les cours à chaque fois - d'abord Gab, puis Quino, Stef, et enfin Valentina, qui ne pourrait donc qu'être le grand génie de leur fratrie.

Et puisqu'il était question de fratrie, justement, elle vit apparaître un éclair de réalisation dans les yeux d'Alan à l'évocation de son nom de famille. Comme elle l'avait soupçonné, le Poufsouffle avait l'air de connaître Quino, ou du moins... « Quinoa ? » Elle éclata de rire. Ah, ça c'était fort. Il lui avait toujours paru naturel d'appeler Joaquín 'Quino', parce que c'était le surnom qui lui avait été donné lorsqu'il était tout petit, et que ça semblait tout à fait normal prononcé par leur famille. Aussi, l'idée de le dériver en quinoa ne lui avait jamais traversé l'esprit. Mais ça paraissait parfaitement légitime. Joaquín héritant d'une nom de la fameuse céréale sud américaine était la chose la plus logique qui lui ait été donné d'entendre récemment. Sacré Quino. « C'est pas mal du tout ça ! Vous l'appelez vraiment comme ça ? Attends, est-ce qu'il est dans ta promo du coup ? » interrogea-t-elle avec intérêt. « Mais en tout cas c'est mon grand-frère, oui, tu le connais bien ? » Histoire de savoir un peu où se situer dans tout ça. Si ça se trouve, Alan détestait Quino, et même si Stef aussi le détestait parfois, elle restait néamoins très loyale à sa famille.

« C'est Estefanía, mon vrai prénom. » précisa-t-elle timidement, parce que même si elle comptait plutôt employer son surnom maintenant qu'elle était entrée à Poudlard, elle ne voulait pas non plus que les gens se retournent d'un air surpris lorsqu'un professeur l’appellerait par la version complète: "Estefanía Kostas ? Connais pas. Z'auriez pas éternué en voulant appeler Stef, M'sieur ?" « Mais merci en tout cas ! » On n'oubliait pas la politesse.

La petite brune ouvrit des yeux ronds quand Alan aborda le sujet de sa propre famille, et cita surtout un certain prénom... « Oh, c'est toi le cousin d'Angus ! Je l'ai rencontré dans le Poudlard Express, il est super sympa ! Il m'a parlé de toi, il disait que tu avais des... hm, soucis, avec ton cousin qui n'est pas son cousin ? Et Sidney est aussi de ma promo, du coup ! » acquiesça-t-elle, un grand sourire aux lèvres. Et un mystère de résolu, elle savait enfin qui était ce fameux cousin qu'Angus avait évoqué lors de leur trajet ensemble dans le train. Qui l'eût cru ?

[ 601 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 690
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   Jeu 16 Mar - 16:13

Stef éclata de rire quand Alan lui avoua qu'il appelait parfois Quino, Quinoa. Ça n'avait rien de très marrant pour lui, en fait, Quino faisait tellement de bêtises en classe et était si drôle qu'Alan ne lui arrivait même pas à la cheville. Il était plein de ressources ! L'appeler Quinoa était la seule petite chose drôle qu'Alan arrivait à 'infliger' à son camarade pour compenser tout ce qu'il lui faisait subir.

- Oui moi je l'appelle comme ça, des fois ! S'amusa Alan.   Il a insisté pour que je ne l'appelle pas Joaquìn en début d'année, alors comme je voulais l'embêter, ça a fini en Quinoa. Je précise qu'il m'avait piqué ma baguette juste avant dans le cours de méta'.

Quino était un petit rigolo et fort heureusement, des fois, ça faisait du bien de l'avoir. Mais pas trop quand même ! L'argentin avait la fâcheuse tendance à devenir – à la longue – assez lourd. Surtout quand on l'avait à côté en classe et qu'il prenait un malin plaisir à ne pas écouter le professeur. Pour Alan, ça relevait parfois du défi herculéen de jongler entre le cours et les vannes du sorcier.

- Oh c'est joli Estefania ! C'est argentin je suppose ?

En tant qu'Irlandais de pure souche, avant d'arriver à Poudlard, Alan ne connaissait personne qui  ne vienne pas de l'île verte. Impossible donc pour lui de connaître des sorciers d'Amérique du sud. Quino avait un jour expliqué pourquoi ils venaient à Poudlard et pas à l'école américaine, mais le jaune et noir n'avait pas tout retenu. Il fallait dire que l'an dernier, quand Alan avait son cousin, il discutait rarement avec d'autres personnes que lui et Prudence.

- Han, tu connais Angus et Sidney ? Oui j'ai des soucis avec Magnus, mais ça va passer. Tu sais la famille...

Alan préférait ne pas parler de son cousin, déjà parce que ça l'angoissait un peu de savoir qu'ils étaient fâchés, et surtout parce qu'il ne savait pas du tout quand finirait cette histoire avec lui. Ça finirait un jour, c'était clair, mais Alan avait peur que des rancunes restent. C'était normal après tout, jamais les deux cousins s'étaient ignorés pendant plusieurs mois ! Et ce n'était pas facile, en étant voisins à Galway et colocataires dans leur dortoir. Ça relevait parfois du défi pour faire comme s'il n'était pas là alors qu'il dormait dans le lit just'à côté de vous. Et puis ça lui manquait de ne plus avoir quelqu'un à qui parler. Il lui restait Prue, bien sûr, mais maintenant elle avait Viska et Alan avait des fois besoins de parler à un garçon. Surtout de sa famille. Magnus était la personne avec qui il avait passé le plus de temps depuis qu'il était né, ce n'était pas rien.

- Mais oui, Angus et Magnus ne sont pas cousins. Angus et Sidney sont du côté de mon papa, les Carmichael et Magnus est mon unique cousin du côté de maman.

Ce n'était pas très compliqué en soi, mais il était vrai que c'était parfois étrange d'avoir des cousins qui ne l'étaient pas entre eux. Surtout qu'ils étaient quand même assez proches, il ne passait pas une fois où les jumeaux venaient à Galway sans voir Alan avec Magnus et Prue.

(541)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 102
Âge : 11 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   Sam 18 Mar - 16:55

Stef était ravie d'avoir découvert le petit sobriquet qu'Alan attribuait à son aîné. Ha ! Il avait beau jouer les 'grands', et refuser de lui adresser la parole en public sauf cas d'extrême nécessité (comme lorsqu'elle s'était mise à saigner du nez la veille et qu'elle était arrivée vers lui d'un air pâle, craignant de se vider de son sang sous peu et qu'il avait eu l'extrême bonté de lui tendre un mouchoir usagé et de l'emmener jusqu'à l'infirmerie), il n'était pas aussi inaccessible qu'il n'essayait de lui faire croire. Il était toujours le genre de garçon qu'on se permettrait d'appeler Quinoa. Quelle tête de linotte. « Pft, bien sûr il ne m'avait pas dit ça ! » pesta-t-elle, bien que toujours amusée. Cela dit, elle pouvait encore comprendre ça: il ne devait pas vouloir donner une arme supplémentaire à Gabriel pour se moquer - plutôt gentiment - de lui. « Ouais, on a des surnoms depuis tout petits... ça me fait limite bizarre de l'appeler Joaquín. » Sauf quand il l'avait particulièrement énervée. Au hasard, le jour où il avait eu la brillante idée d'arracher la tête de sa poupée préférée. Par exemple. Quant à cette histoire de vol de baguette, elle n'était pas bien surprise. Son frère était très doué pour se faire remarquer - et souvent, pas pour les meilleures raisons.

« Estefanía. » corrigea-t-elle en grimaçant, un air habitué sur le visage. Au moins, c'était original. Elle aimait son prénom, vraiment. Elle aimait moins qu'on l'écorche. Gabriel et Valentina avaient été un peu plus chanceux à ce niveau-là, leurs prénoms à eux étaient plus aisés à prononcer. « Oui, c'est argentin. Le côté maternel a gagné la bataille des prénoms. » C'était d'ailleurs finement joué de la part de sa mère. A l'inverse, la fillette aurait pu hériter du prénom de sa grand-mère du côté paternel, tradition familiale oblige. Tout compte fait, elle s'en sortait sûrement mieux comme ça.

La petite Stef ouvrit des yeux ronds en apprenant qu'Alan n'était nul autre que le fameux cousin dont Angus lui avait parlé. Alors c'était donc lui qui se disputait à propos de forêts et de violons et d'autres sujets qui avaient vraisemblablement échappés à son camarade de Serdaigle. Elle déduisit logiquement que le dénommé Manus était le cousin d'Alan, qui n'était en revanche pas le cousin d'Angus - ce qui était en fait assez ordinaire, mais la formulation utilisée par Angus l'avait fortement amusée dans le train. « Oui, je sais ! » soupira-t-elle, levant les yeux au ciel. Ah ça, la famille, c'était un sacré problème. On avait beau les aimer, ils pouvaient aussi être les pires enquiquineurs qui existent. Sentant néanmoins qu'Alan ne tenait pas à s'étendre sur le sujet, elle lui adressa simplement un petit sourire encourageant, compatriote dans sa peine.

« Tu as de la chance d'avoir tous tes cousins à Poudlard, en tout cas ! C'est trop bien, non ? Moi les miens sont tous à Castelobruxo... » Elle était à la fois attristée et agacée par ce fait, comme souvent. Si seulement ses cousins du côté grec n'avaient pas tous été si âgés ! Ils auraient pu se trouver à Poudlard en même temps qu'elle. Au lieu de ça, ils avaient déjà terminé leurs études, et ses cousins argentins étudiaient, eux, dans l'école de ses rêves. La vie pouvait être drôlement injuste, parfois ! Appelez-la Calimero.

« Hm, Alan ? » Elle lança un regard gêné à son aîné de Poufsouffle. « On fait le chemin ensemble jusqu'à la Grande Salle ? Je devais rejoindre des amis pour le déjeuner... » Sous l'emprise d'une fierté qu'il lui était toujours difficile de contenir, la fillette se refusait encore à avouer qu'elle était perdue. Cependant, elle ne pouvait pas non plus s'éterniser dans ce couloir inconnu, et un gargouillement intempestif de son ventre était venu la ramener à certaines priorités. A savoir, la nécessité de se sustenter. Puisqu'Alan était sympathique et qu'il savait visiblement où ils se trouvaient, il s'avérait donc être le guide idéal. Finalement, peut-être qu'elle n'errerait pas ad vitam aeternam dans ce couloir paumé !

[ 685 ]

[ Terminé pour Stef ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre fortuite [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre fortuite [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une avarie fortuite [Elanore]
» Retrouvailles fortuite [Pv Khaleen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 22 (2012-2013)-
Sauter vers: